DEPnews développe...
Follow
Find tag "France"
1.2K views | +0 today
DEPnews développement personnel
Le savoir à notre service
Curated by philippe ginet
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by philippe ginet from L'enseignement dans tous ses états.
Scoop.it!

La reconnaissance d'un suicide lié au travail, fait rare à l'Education nationale

La reconnaissance d'un suicide lié au travail, fait rare à l'Education nationale | DEPnews développement personnel | Scoop.it
Le ministère a qualifié d'«imputables au service» les suicides de deux enseignants, l'un à Marseille en 2013, l'autre à Caen en 2012. Des décisions rares qui suivent une procédure très codifiée.

A deux reprises, le ministère de l’Education nationale vient de reconnaître que le suicide d’un enseignant était lié à ses conditions de travail. A Marseille, un professeur en lycée technologique avait mis fin à ses jours le 1er septembre 2013, expliquant dans une lettre que le métier «ne lui était plus acceptable en conscience». A Caen, c’est un enseignant en primaire qui s’était suicidé à son domicile le jour de la rentrée, le 4 septembre 2012. S’agit-il d’une première ? Non. Selon le ministère de l’Education, depuis 2010, 5 cas de suicides ont déjà officiellement été reconnus comme «imputables au service», c’est-à-dire comme des accidents de travail, à l’issue d’une procédure très codifiée. Ces chiffres ayant été communiqués le 5 juin, il faut a priori rajouter la décision de Marseille rendue publique plus tard. L’Education nationale a par ailleurs enregistré durant l’année scolaire 2011-2012 13 suicides – de membres du personnel, pas seulement de professeurs –, dont 4 sur le lieu de travail. En 2012-2013, ce chiffre est monté à 16, dont 4 sur le lieu de travail. En 2013-2014, il était encore de 16, tous perpétrés à l’extérieur des établissements...


Via Vincent DUBOIS
more...
No comment yet.
Rescooped by philippe ginet from L'enseignement dans tous ses états.
Scoop.it!

Rédaction sur le suicide au collège : de l’émotion, pas de prévention - Rue89

Rédaction sur le suicide au collège : de l’émotion, pas de prévention - Rue89 | DEPnews développement personnel | Scoop.it
Le professeur de français d'un collège de Charente, qui avait donné un sujet de rédaction sur le suicide à ses élèves de troisième, est provisoirement suspendu depuis lundi.

Ce mardi, plusieurs associations de parents et le syndicat Sud-Education Charente ont réclamé « le retour immédiat à son poste de l’enseignant ». Celui-ci est selon eux victime d’un déferlement médiatique « démesuré et inadapté ».

Cette histoire montre d’abord que le suicide reste un sujet délicat à aborder dans le cadre scolaire ; c’est pourtant la deuxième cause de décès chez les jeunes, et les programmes officiels de sensibilisation au phénomène en milieu scolaire sont quasiment inexistants. ...

En France, on recense près de 11 000 décès par suicide chaque année. Et nous détenons le record du taux de « passages à l’acte réussis » (sic) le plus élevé de l’Union européenne.

Mais si les médias se sont ainsi emparés de cette histoire, c’est peut-être parce qu’elle révèle le tabou qui entoure encore le suicide en France. Et notamment chez les jeunes : le suicide est la deuxième cause de décès chez les 15-24 ans (16%), derrière les accidents de la route.

Selon les derniers chiffres disponibles, on dénombrait 521 décès pour cause de suicide chez les moins de 24 ans en 2009.
Moins de moyens que pour la sécurité routière

En début d’année, l’association Phare enfants-parents (agrée par l’Etat) s’alarmait pourtant de ce que le budget alloué à la sécurité routière était trente fois plus important que celui destiné à la sensibilisation au suicide...
Via Vincent DUBOIS
more...
Majda Maalal's comment, December 13, 2012 7:43 AM
Cet enseignant a eu raison d'évoquer le sujet du moment que les statistiques montrent que la france détient le record. C'est vraiment navrantde le punir pour avoir voulu faire son travail d'enseignant et éducateur.