Médias et Santé
10.4K views | +7 today
Follow
 
Scooped by Delphine Eriau
onto Médias et Santé
Scoop.it!

BPCO : une maladie dont le tabac reste la principale cause : Allodocteurs.fr

BPCO : une maladie dont le tabac reste la principale cause : Allodocteurs.fr | Médias et Santé | Scoop.it

La BPCO (Broncho Pneumopathie Chronique Obstructive) reste une maladie sous-estimée et méconnue. Pourtant, elle est la 4ème cause de mortalité dans le monde et touche 3,5 millions de Français. Le tabagisme est la principale cause de cette affection respiratoire chronique et irréversible.

more...
No comment yet.
Médias et Santé
ou l'équation délicate de l'émotion et de l'expertise
Curated by Delphine Eriau
Your new post is loading...
Scooped by Delphine Eriau
Scoop.it!

«Il ne faut pas que la santé soit l'oubliée de 2017» - Le Figaro via 

«Il ne faut pas que la santé soit l'oubliée de 2017» - Le Figaro via  | Médias et Santé | Scoop.it
INTERVIEW - Dans un entretien au Figaro, Patrick Bouet, le président de l'ordre des médecins, donne son avis sur la convention médicale qui vient d'être signée pour 5 ans entre certains syndicats de médecins et l'Assurance maladie. Et il appelle les candidats à la présidentielle à ne pas délaisser les questions de santé.
more...
No comment yet.
Scooped by Delphine Eriau
Scoop.it!

Google imagine une salle de bain qui prévient votre médecin lorsque vous êtes malade - Le Figaro

Google imagine une salle de bain qui prévient votre médecin lorsque vous êtes malade - Le Figaro | Médias et Santé | Scoop.it
L'entreprise a déposé un brevet faisant état de plusieurs innovations destinées à agrémenter les salles de bain d'objet connectés.
more...
No comment yet.
Scooped by Delphine Eriau
Scoop.it!

Prévenir les blessures grâce au big data

Prévenir les blessures grâce au big data | Médias et Santé | Scoop.it
Le risque de se blesser est inhérent à la pratique sportive. Il est désormais possible de l’éviter en recourant à des simulations numériques et à l’analyse de données.
Et d’accélérer la guérison grâce à des prothèses personnalisées.
more...
No comment yet.
Scooped by Delphine Eriau
Scoop.it!

Savez-vous goûter... les algues ? EHESP - Livre

Savez-vous goûter... les algues ? EHESP - Livre | Médias et Santé | Scoop.it

Livre "Savez-vous goûter... les algues ?" chez les Presses de l’EHESP 

more...
No comment yet.
Scooped by Delphine Eriau
Scoop.it!

Des hackers volent 600000 données personnelles de patients américains > Mag-Securs

Des hackers volent 600000 données personnelles de patients américains > Mag-Securs | Médias et Santé | Scoop.it
En mai 2016, InfoArmor, une société américaine de sécurité prévenait le National Healthcare and Public Health Information Sharing and Analysis (NH-ISAC) du vol de 600000 données personnelles de patients. Les pirates d’origine russe auraient ensuite voulu vendre trois terabytes de ces données.
Delphine Eriau's insight:

Cybercriminalité et santé : vol de données personnelles de patients aux EU.

"Les fraudeurs utilisent ces données pour créer de fausses cartes d'identité, acheter du matériel médical ou des médicaments qui peuvent être revendus. Ils combinent également plusieurs patients avec un faux numéro de fournisseur pour tromper les assurances" selon Reuters

more...
No comment yet.
Scooped by Delphine Eriau
Scoop.it!

Atten­tat-Nice Une pédo­psy­chiatre : « Voici ce qu'il faut dire aux enfants » - Vsd

Atten­tat-Nice Une pédo­psy­chiatre : « Voici ce qu'il faut dire aux enfants » - Vsd | Médias et Santé | Scoop.it
Comment expliquer aux enfants le drame qui s’est déroulé à Nice jeudi soir
more...
No comment yet.
Scooped by Delphine Eriau
Scoop.it!

Les policiers invitent les joueurs de Pokémon Go à la prudence | Diana Mehta, Peter Cameron

Les policiers invitent les joueurs de Pokémon Go à la prudence | Diana Mehta, Peter Cameron | Médias et Santé | Scoop.it
Les autorités à travers le Canada préviennent les joueurs de Pokémon Go des risques associés à de telles applications de réalité augmentée
more...
No comment yet.
Rescooped by Delphine Eriau from Doctors Hub
Scoop.it!

Charlie le robot, nouveau coach des enfants diabétiques | Paris Match

Charlie le robot, nouveau coach des enfants diabétiques | Paris Match | Médias et Santé | Scoop.it
Aux Pays-Bas, des médecins utilisent un robot à quatre millions d’euros pour aider les enfants diabétiques à faire face à leur maladie.

Via Philippe Marchal
more...
No comment yet.
Scooped by Delphine Eriau
Scoop.it!

Communication & Santé mentale : La psychiatrie est-elle condamnée à un traitement médiatique négatif ? | Le blog du Communicant

Communication & Santé mentale : La psychiatrie est-elle condamnée à un traitement médiatique négatif ? | Le blog du Communicant | Médias et Santé | Scoop.it
Pathologies psychiatriques et suicides sont régulièrement conviés à la une des médias et investissement même le domaine des réseaux sociaux.
more...
No comment yet.
Scooped by Delphine Eriau
Scoop.it!

Alerte aux sucres cachés dans les aliments | AFP.com

Alerte aux sucres cachés dans les aliments | AFP.com | Médias et Santé | Scoop.it

La Fédération française des diabétiques et l'Institut national de la consommation (INC) ont alerté lundi contre la présence grandissante de sucres cachés dans les aliments.

"Pourquoi rajouter des sucres dans les produits qui n'en ont pas besoin", écrit notamment la Fédération française des diabétiques dans une tribune qui coïncide avec la publication d'une étude conjointe avec l'INC sur le sujet.

Publiée sous le titre "192 produits analysés. Sucres cachés. L'overdose!", l'étude montre que les sucres se trouvent essentiellement dans les produits transformés comme les pizzas, les bières, les mayonnaises, les merguez, les carottes râpées et les céleris rémoulade...

Ils se cachent "sous des noms souvent méconnus et sur des étiquettes complexes à déchiffrer", note la Fédération des diabétiques qui lance un appel aux industriels et aux pouvoirs publics pour réduire la dose de sucre contenue dans les produits alimentaires transformés.

Les quantités de sucre relevées dans les 192 produits étudiés ne sont pas anodins: une portion de pizza ou un yaourt aux fruits peuvent ainsi contenir jusqu’à l'équivalent de trois morceaux de sucre, tandis que certains jus de fruits (notamment les nectars de fruits) sont aussi sucrés que les sodas, avec plus de 4 morceaux de sucre pour 25 cl.

Des sucres sont également ajoutés dans la plupart des charcuteries industrielles pour limiter le développement microbien et atténuer l'acidité du produit.

Quant aux produits allégés en graisses comme les mayonnaises ou les sauces crudités, ils sont souvent très riches en sucres pour conserver la texture et le volume du "light".

"L'omniprésence du sucre dans notre alimentation pose un problème de santé publique" notent l'INC et la Fédération des Diabétique dans un communiqué conjoint qui rappelle que les Français avalent en moyenne 100 grammes de sucre par jour alors que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) n'en préconise pas plus de 50 grammes pour un adulte.

La Fédération des diabétiques rappelle de son côté que la consommation du sucre est "un élément déterminant dans la gestion du diabète".

more...
No comment yet.
Scooped by Delphine Eriau
Scoop.it!

Qwant, le petit moteur de recherche anonyme qui monte

Qwant, le petit moteur de recherche anonyme qui monte | Médias et Santé | Scoop.it
Google détient le quasi-monopole en Europe. Mais le moteur de recherche alternatif Qwant, qui protège la vie privée, a atteint 1 % de part de marché en France.
more...
No comment yet.
Scooped by Delphine Eriau
Scoop.it!

Tendances e-santé 2016 et place de l’humain dans les soins - 66 Millions d'impatients

Tendances e-santé 2016 et place de l’humain dans les soins - 66 Millions d'impatients | Médias et Santé | Scoop.it
Il est heureux que soient inventées des solutions numériques efficaces en santé, mais il est également urgent d’humaniser ces dispositifs. Focus sur les tendances actuelles.
more...
No comment yet.
Scooped by Delphine Eriau
Scoop.it!

Mieux diagnostiquer la schizophrénie | CNRS le journal

Mieux diagnostiquer la schizophrénie | CNRS le journal | Médias et Santé | Scoop.it
L’informatique pourrait bientôt aider à diagnostiquer la schizophrénie. C’est le but d’une étude menée par un psycholinguiste, un philosophe du langage et un informaticien.
more...
No comment yet.
Scooped by Delphine Eriau
Scoop.it!

Pokémon GO, l'ultime expérience utilisateur mais laquelle ? - La Tribune

Pokémon GO, l'ultime expérience utilisateur mais laquelle ? - La Tribune | Médias et Santé | Scoop.it
Une réponse avec Descartes. Par Xavier Pavie, professeur à l'Essec Busines
more...
No comment yet.
Rescooped by Delphine Eriau from Tout savoir sur le sommeil
Scoop.it!

Traiter l’insomnie : que cela ne vous empêche pas de dormir !

Traiter l’insomnie : que cela ne vous empêche pas de dormir ! | Médias et Santé | Scoop.it
Traiter l’insomnie : que cela ne vous empêche pas de dormir !

L’insomnie concerne environ 6 à 10 % de la population adulte, le plus souvent des femmes ou des personnes âgées. Son diagnostic  requiert la présence d’un trouble du sommeil (difficultés d’endormissements, réveils nocturnes, faible quantité et qualité du sommeil) au moins 3 nuits par semaine, depuis au minimum 3 mois, sans pathologie ou traitement associés pouvant interférer avec la qualité du sommeil.

Le traitement de l’insomnie chronique de l’adulte ainsi définie, repose soit sur des interventions psychologiques, soit sur des traitements pharmacologiques, soit sur leur association. L’approche psychologique inclut les thérapies cognitives comportementales (CBT-I), des méthodes plurifactorielles, les thérapies comportementales brèves (BBT), voire d’autres techniques telles que contrôle des stimuli, stratégie de relaxation, restriction de sommeil…. Elles peuvent être délivrées individuellement ou en groupe et de diverses façons. Les approches pharmacologiques reposent sur les benzodiazépines (triazolam, estazolam, temazepam, flurazépam et quazépam), hypnotiques non benzodiazépines (zaleplon, zolpidem et eszopiclone), le suvorexant, antagoniste des récepteurs orexine, le rameltéon qui est un agoniste des récepteurs de la mélatonine, la doxépine, anti dépresseur et d’ autres médications, anti dépresseurs, anti psychotiques, voire la mélatonine elle-même.

L’American College of Physicians (APC) a, de façon récente, émis des recommandations, étayées par des preuves, sur l’efficacité et la tolérance des différents modes de prise en charge de l’insomnie chronique, recommandations destinées tant aux praticiens qu’à la population générale. Elle a pris pour base une revue systématique de tous les essais contrôlés et randomisés publiés en anglais entre 2004 et Septembre 2015.

La thérapie cognitivo comportementale en première intention

Le premier point abordé par l’APC a été le bénéfice potentiel des différentes méthodes de soin. Concernant les abords thérapeutiques psychologiques, les données sont limitées, voire insuffisantes pour comparer leur efficacité relative mais il apparait que la CBT-I, avec un niveau de preuve modéré, améliore, dans la population générale, l’efficience et la qualité du sommeil, augmente les rémissions, diminue la latence avant endormissement et les réveils nocturnes. Il n’existe que des preuves de faible niveau sur l’efficacité d’un contrôle des stimuli. Chez les sujets âgés, la CBT-I améliore également l’insomnie (niveau de preuve moyen), la latence, l’efficience et les réveils nocturnes (niveau de preuve faible).

Dans le cas des traitements pharmacologiques, les preuves manquent pour affirmer un réel bénéfice de la prise de diazépines, tant dans la population générale que spécifiquement gériatrique. L’eszopiclone pourrait, comparativement à un placebo, améliorer latence, durée totale et réveils nocturnes (niveau de preuves allant de faible à modéré). Le zaleplon ne paraît pas agir sur la durée totale de sommeil (niveau de preuve faible) et le zolpidem pourrait, quant à lui, dans la population générale, améliorer latence et durée totale (niveau de preuve modéré), tout comme le suvorexant ou la doxépine (niveau de preuve faible). Concernant plus particulièrement la population gériatrique, l’eszopiclone, le zolpidem, le suvorexant, le rameltéon ou encore la doxépine pourraient être efficaces (niveau de preuve faible à modéré). Il est impossible de préciser l’efficacité comparative des différentes molécules. De même, les preuves manquent concernant les traitements alternatifs autres.

Au terme de cette revue générale, l’APC émet 2 recommandations. La première consiste en un recours, initialement, à la CBT-I chez tous les adultes souffrant d’insomnie chronique (recommandation forte, niveau de preuve modéré). Cette thérapie peut être effectuée sous diverses formes, en soins primaires. Les effets secondaires, s’ils existent, paraissent très modestes.

Et une utilisation raisonnée des traitements pharmacologiques 

La deuxième recommandation se résume en une prescription raisonnée, de courte durée, avec prise en compte des bénéfices mais aussi des coûts et des dangers des traitements pharmacologiques, dans les cas où la CBT-I de première intention se révèle insuffisante (niveau de preuve et qualité faibles). Avec un niveau de preuve faible, l’eszopiclone et le zolpidem semblent améliorer l’évolution globale du sommeil. Il en va de même pour le suvorexant, récemment approuvé par la FDA. Par contre, avec un niveau de preuve faible, ne semble exister, dans la population générale, aucune différence entre rameltéon et placebo. Quant à l’action éventuelle de la mélanine en propre, les preuves manquent, tant pour la population générale que spécifiquement gériatrique. Pour toutes ces molécules, les données concernant leur iatrogénie sont limitées. Outre les effets potentiels graves liés à la prise d’hypnotiques, la FDA met l’accent sur le risque de troubles lors de la conduite automobile, de perturbations comportementales, voire de pathologie dépressive. Elle recommande donc des posologies moindres que celles généralement administrées durant les essais, notamment pour les sujets âgés et dans le cadre de traitements courts, ne devant pas dépasser 4 à 5 semaines. Elle insiste sur le fait d’arrêter les prises médicamenteuses au bout de 7 à 10 jours en cas d’inefficacité.

Pour les autres approches non pharmacologiques (restriction de sommeil, contrôle des stimuli, relaxation…), là encore, les preuves manquent de leur réelle efficacité. Il en va de même pour l’appréciation comparative des différentes méthodes.

En résumé, la thérapie cognitive comportementale est un traitement efficace, en première intention, des troubles de l’insomnie chronique de l’adulte. Elle peut être prescrite et délivrée en structures de soins primaires. Ilexiste des preuves de son efficacité tant dans la population générale que gériatrique. Il n’existe pas, à ce jour, d’éléments permettant de comparer directement CBT-I et approches pharmacologiques. Cependant, la CBT-I a pour avantage d’être non invasive alors que les traitements médicamenteux peuvent être à l’origine d’effets secondaires notables. Comme l’indique la FDA, en cas de recours aux méthodes pharmacologiques, les médicaments ne doivent être administrés que durant des périodes courtes, de l’ordre de quelques semaines.

Dr Pierre Margent

RÉFÉRENCE
Qaseem A et coll. : Management of Chronic Insomnia Disorder in Adults : a Clinical Practice Guideline from the American College of Physicians. Ann Intern Med., 2016; 165: 125-133.

Via sylvie Royant-Parola
more...
No comment yet.
Scooped by Delphine Eriau
Scoop.it!

Le Pokémon Go contre le diabète de type 2 ? Futura sciences

Le Pokémon Go contre le diabète de type 2 ? Futura sciences | Médias et Santé | Scoop.it

Des chercheurs spécialisés en diabétologie voient en Pokémon Go, le jeu de chasse virtuelle qui enfièvre des millions d’adolescents et de trentenaires partout dans le monde, un excellent moyen de lutter contre le diabète de type 2

more...
No comment yet.
Scooped by Delphine Eriau
Scoop.it!

Documentaire « Vivre avec le diabète » - Diabète Infos

Documentaire « Vivre avec le diabète » - Diabète Infos | Médias et Santé | Scoop.it
Delphine Eriau's insight:
Un documentaire co-produit par la Fédération française des diabétiques pour comprendre le quotidien des patients et l’évolution de la prise en charge du diabète
more...
No comment yet.
Scooped by Delphine Eriau
Scoop.it!

Le transport de l’insuline, du traitement et du matériel - Fédération AFD

Le transport de l’insuline, du traitement et du matériel - Fédération AFD | Médias et Santé | Scoop.it
En voyage, le transport de l'insuline, des médicaments et du matériel pour diabétique obéit à quelques règles simples pour parer à toutes situations.
more...
No comment yet.
Scooped by Delphine Eriau
Scoop.it!

Les victimes et les médias / Les conséquences d'une exposition à un événement traumatisant comme les attentats / Santé publique France

Les victimes et les médias / Les conséquences d'une exposition à un événement traumatisant comme les attentats / Santé publique France | Médias et Santé | Scoop.it
POINTS CLES Décider et choisir de la manière dont on s'expose publiquement Même protégé chez soi, derrière ses écrans, les images violentes qui se répètent peuvent venir réveiller les blessures psychiques...
more...
No comment yet.
Rescooped by Delphine Eriau from Doctors Hub
Scoop.it!

Quatre exemples européens de projets e-santé 

Quatre exemples européens de projets e-santé  | Médias et Santé | Scoop.it
Ambulance connectée, surveillance automatisée de l'épilepsie, application d'aide à la parole, test urinaire domestique… Ces quatre exemples démontrent l'étendue des possibilités en matière de e-santé. Tous s'appuient sur le programme européen FIWARE, destiné à créer et accélérer un écosystème européen autour du développement d'applications pour l'internet du futur.

Via Anne-Sophie Hardel, Charline Cardona, Philippe Marchal
more...
No comment yet.
Rescooped by Delphine Eriau from Big data, Data,Open Data, Medecine predictive
Scoop.it!

Les médicaments deviennent sur-mesure grâce à l’impression 3D | L'Atelier : Accelerating Innovation

Les médicaments deviennent sur-mesure grâce à l’impression 3D | L'Atelier : Accelerating Innovation | Médias et Santé | Scoop.it
Des comprimés personnalisés aux différentes pathologies d’un seul individu vient d’être mis au point grâce à l’impression 3D.

Via Bruno Demay
more...
No comment yet.
Scooped by Delphine Eriau
Scoop.it!

Le danger des sucres cachés - Le journal de la santé France 5

Le danger des sucres cachés - Le journal de la santé France 5 | Médias et Santé | Scoop.it
La Fédération française des diabétiques et l'Institut national de consommation (INC) ont alerté lundi 27 juin 2016 sur la présence grandissante de sucres cachés dans les aliments.
more...
No comment yet.
Scooped by Delphine Eriau
Scoop.it!

Why the news isn't what it used to be | The Columbia Journalism Review

Why the news isn't what it used to be | The Columbia Journalism Review | Médias et Santé | Scoop.it
What kind of news environment is being shaped by digital fragmentation? And what impact is it having on journalism?
more...
No comment yet.
Scooped by Delphine Eriau
Scoop.it!

Le "Google 3.0 du cancer" va permettre de “découvrir des maladies très rares”

Le "Google 3.0 du cancer" va permettre de “découvrir des maladies très rares” | Médias et Santé | Scoop.it
Une équipe française élabore un logiciel d'analyse des données des hôpitaux...
more...
No comment yet.
Scooped by Delphine Eriau
Scoop.it!

Cancer de l'enfant, la France lance un essai unique au monde - Le Figaro

Cancer de l'enfant, la France lance un essai unique au monde - Le Figaro | Médias et Santé | Scoop.it
Les enfants et adolescents atteints de cancer sans solution thérapeutique pourront entrer dans un essai français basé sur la signature moléculaire de «leur» cancer, grâce notamment à l'association Imagine for Margo.
more...
No comment yet.