Defense, security...
Follow
Find
109 views | +0 today
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by Ali Moutaib from Defense, security and strategic intelligence
Scoop.it!

CyberSécurité: le groupe EADS se renforce à travers Cassidian CyberSécurity

CyberSécurité: le groupe EADS se renforce à travers Cassidian CyberSécurity | Defense, security and strategic intelligence | Scoop.it
La filiale d'EADS spécialisée dans les solutions de protection informatique de pointe rachète Arkoon Network Security, éditeur de solutions de protection réseau.
more...
No comment yet.
Scooped by Ali Moutaib
Scoop.it!

CyberSécurité: le groupe EADS se renforce à travers Cassidian CyberSécurity

CyberSécurité: le groupe EADS se renforce à travers Cassidian CyberSécurity | Defense, security and strategic intelligence | Scoop.it
La filiale d'EADS spécialisée dans les solutions de protection informatique de pointe rachète Arkoon Network Security, éditeur de solutions de protection réseau.
more...
No comment yet.
Rescooped by Ali Moutaib from DEFENSE NEWS
Scoop.it!

Les industriels de l'armement entendus à l'Élysée

Les industriels de l'armement entendus à l'Élysée | Defense, security and strategic intelligence | Scoop.it

Reçus à l'Élysée lundi après-midi, les sept principaux industriels français de la défense ont pu donner leur point de vue sur les futurs budgets militaires devant le président de la République. Les dirigeants de Dassault Aviation (Éric Trappier), DCNS (Patrick Boissier), EADS (Marwan Lahoud), MBDA (Antoine Bouvier), Nexter (Philippe Burtin), Safran (Jean-Paul Herteman) et Thales (Jean-Bernard Lévy) ont été personnellement reçus par François Hollande, flanqué d'un seul ministre, Jean-Yves Le Drian, et de plusieurs collaborateurs dont le chef de son état-major particulier le général Benoît Puga, le secrétaire général de l'Élysée Pierre-René Lemas et le secrétaire général-adjoint Emmanuel Macron.

Hollande ne tranche toujours pas

Les échos recueillis à la sortie de la réunion ne font état d'aucune prise de position particulière de François Hollande, qui aurait cependant fait régner un "climat d'écoute". C'est le moins que l'on puisse dire puisque, à l'issue de la rencontre, l'Élysée a diffusé un communiqué reprenant pratiquement mot pour mot les éléments de l'argumentaire que les industriels lui avaient fait parvenir avant la réunion. À savoir que "l'industrie de défense est une composante majeure de notre autonomie stratégique et contribue de manière importante à notre économie et à la création d'emplois. Avec un solde commercial positif de 2,7 milliards d'euros en 2012, l'industrie de défense française mobilise plus de 4 000 entreprises sur tout notre territoire et représente 165 000 emplois dans des domaines technologiques civils et militaires de très haut niveau." Cette resucée élyséenne traduit une situation assez curieuse et à dire vrai un peu inquiétante : après avoir tenu le 10 avril un énième conseil de défense, cette fois pour entériner une dernière version du Livre blanc, les tractations sont très loin d'être terminées. Le président de la République n'a toujours pas tranché entre les différentes options en lice. la première est celle de Jean-Yves Le Drian qui estime acquis que le budget de la défense 2014 sera le même qu'en 2013, à savoir 31,4 milliards d'euros. La défense ne tient donc pas compte de la demande de Jean-Marc Ayrault d'une contribution d'un milliard d'euros au plan d'économies gouvernementale, mais intègre le fait qu'elle ne verra pas son budget accru de l'inflation (environ 2 %). Du côté de Bercy, on défend un point de vue plus nuancé, en prétendant que le budget 2014, premier de la future loi de programmation militaire, comptera près de deux milliards de "ressources exceptionnelles" représentées par des ventes de "bijoux de famille", biens immobiliers ou fréquences radioélectriques notamment.

Arguments des industriels

La note diffusée par les industriels rappelle plusieurs éléments importants, qu'ils veulent voir pris en considération à l'heure des décisions. Ils soulignent ainsi qu'ils réalisent plus de 90 % de leurs achats en France, exportent 30 % à 40 % de leurs productions, leur balance commerciale étant largement excédentaire, à 2,7 milliards d'euros. Ils insistent sur le fait que les achats de matériels par les armées françaises sont indispensables, d'autant plus que les nombreuses missions de guerre dans laquelle la France est engagée leur offre une excellente vitrine commerciale : "Équiper l'armée française qui dispose de matériels et systèmes parmi les plus performants au monde et qui démontrent régulièrement leurs qualités en opérations extérieures reste pour les États clients un gage de crédibilité renforcée et donc un avantage compétitif important." Le besoin réellement vital de ces industriels de bénéficier d'importants budgets nationaux est également lié à nécessité de faire tourner les bureaux d'études : "Les matériels en service aujourd'hui sont le résultat des investissements en recherche et technologie de la fin des années 1980 et du début des années 1990. Depuis lors le budget de R&T vers l'industrie de défense a chuté de 60 % en euros constants, au point d'atteindre aujourd'hui un niveau critique." Et d'ajouter qu'il est indispensable que la France maintienne ses "compétences stratégiques critiques", celles-là mêmes qui "se bâtissent très lentement, se perdent très rapidement et sont presque impossibles à récupérer".

Privilège atomique

De ce point de vue, le président de la République n'a donné de garanties solennelles qu'à une seule des composantes du secteur militaro-industriel français : le nucléaire. Les seules assurances qu'il a prises durant sa campagne électorale et depuis sa prise de fonctions, réitérées par le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian, concernent les forces nucléaires, dans leurs deux composantes. Les industriels présents à l'Élysée n'étaient pas accompagnés de leur collègue du CEA (Commissariat à l'énergie atomique) Bernard Bigot, le seul dont le budget est gravé dans le marbre. Cet industriel puissant recevra de plus dans l'avenir une part croissante du budget français de la défense : dès lors que l'armement nucléaire et la simulation ne seront pas touchés par les futures restrictions, la part relative de ce secteur (près de 20 % du budget d'équipement en 2013) augmentera mécaniquement. Mais la différence des industriels dont le capital est totalement (Nexter) ou significativement détenu par l'État (DCNS, 64 % ; Thales, 24 % ; EADS, 12 %, y compris la part dans Dassault), le CEA fait l'objet d'une administration directe par l'État et se contente d'obéir à ses instructions.


Via Romain
more...
No comment yet.
Scooped by Ali Moutaib
Scoop.it!

L’Afrique de l’Ouest, plaque tournante de la coke latino vers l’Europe

L’Afrique de l’Ouest, plaque tournante de la coke latino vers l’Europe | Defense, security and strategic intelligence | Scoop.it
more...
No comment yet.
Rescooped by Ali Moutaib from AERONAUTIQUE NEWS - AEROSPACE POINTOFVIEW - AVIONS - AIRCRAFT
Scoop.it!

Après Airbus, Turkish Airlines signe une méga commande avec Boeing

Après Airbus, Turkish Airlines signe une méga commande avec Boeing | Defense, security and strategic intelligence | Scoop.it
Après une mégacommande de 117 appareils auprès d'Airbus mi-mars, Turkish Airlines a annoncé l'achat de 95 avions à Boeing d'ici 2021. , dont 70 font l'objet d'une commande ferme tandis que le reste est constitué d'options, a annoncé mardi la compagnie aérienne turque.

Turkish Airlines a annoncé le 9 avril l'acquisition de 95 Boeing de la famille 737 d'ici 2021. Dans le détail, la compagnie aérienne turque a précisé vouloir acheter 40 737 MAX 8S, 10 737 MAX 9S et 20 737-800 de prochaine génération, avec des options pour 25 737 MAX 8S supplémentaires.

La compagnie turque, confirmant sa stratégie agressive de croissance, a passé 70 commandes fermes et 25 options auprès de l'avionneur américain pour livraison à partir de 2016, a-t-elle indiqué dans un avis à la Bourse d'Istanbul.

Boeing a confirmé la commande de monocouloirs, en la chiffrant à 6,9 milliards de dollars (5,3 milliards d'euros) au prix catalogue.

Le 15 mars, Turkish Airlines avait annoncé la commande de 117 monocouloirs d'Airbus, dont 82 commandes fermes et 35 options, livrables sur la période 2015-2020.

Cette commande-là se décomposait en 25 appareils A321-200, quatre A320 Neo, 53 A321 Neo et des options pour 35 A321 Neo supplémentaires.

La compagnie turque a transporté 39 millions de passagers l'an dernier et entend atteindre le chiffre de 46 millions cette année, puis de 90 millions d'ici la fin 2020.

A cet horizon, elle vise un chiffre d'affaires annuel de 18 milliards de dollars (13,8 milliards d'euros), à comparer à près de 8 milliards en 2012.


Via Romain
more...
No comment yet.
Rescooped by Ali Moutaib from Digital Strategy and Influence
Scoop.it!

Guerre et économie : de l'économie de guerre à la guerre économique, Olivier Kempf

Guerre et économie : de l'économie de guerre à la guerre économique, Olivier Kempf | Defense, security and strategic intelligence | Scoop.it

Les relations entre l'économie et la guerre sont depuis l'origine structurelles, l'économie permettant la guerre et la guerre affectant l'économie. Comment considérer la guerre face à l'économie ? Que signifie vraiment cette guerre économique que les médias nous annoncent ? Ce livre permet de poser les analyses actuelles que suscite le rapport contemporain entre la guerre et l'économie.


Via Antoine VS
more...
No comment yet.
Rescooped by Ali Moutaib from Cyberguerre
Scoop.it!

Défense : le Mali veut acheter des chars, des hélicoptères et des avions... à la Russie

Défense : le Mali veut acheter des chars, des hélicoptères et des avions... à la Russie | Defense, security and strategic intelligence | Scoop.it

Le Mali veut acheter à la Russie des hélicoptères, des avions de combat et des véhicules blindés pour combattre les rebelles islamistes dans le nord du pays.


Via Jean-Sylvain Chavanne
more...
No comment yet.
Rescooped by Ali Moutaib from Renseignements Stratégiques, Investigations & Intelligence Economique
Scoop.it!

Cybercriminalité : Des harkers volent plus de 22milliards à deux banques

Le 22 décembre 2012 et les 19 et 20 février 2013, resteront à jamais gravés dans la mémoire d’une classe de pirates et des responsables de deux banques basées aux Emirats arabes unis et à Oman, au Moyen-Orient. En effet, ces jours là, des braqueurs d’un nouveau genre et au nombre de huit se sont octroyé facilement plus de vingt deux (22) milliards de Fcfa, grâce à un réseau de pirates informatiques basé aux Etats-Unis.


Via Intelligence Economique & Détective Privé
more...
No comment yet.
Rescooped by Ali Moutaib from Soft Power à la Française
Scoop.it!

La France adopte la diplomatie économique

La France adopte la diplomatie économique | Defense, security and strategic intelligence | Scoop.it
Désormais en France, la diplomatie se veut économique. C'est le mot d'ordre du ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius...

Via Thibault Luret
more...
No comment yet.
Scooped by Ali Moutaib
Scoop.it!

Cyber-attaque: des techniques nouvelles et toujours plus sophistiquées

Cyber-attaque: des techniques nouvelles et toujours plus sophistiquées | Defense, security and strategic intelligence | Scoop.it
L'éditeur de logiciels anti-virus Symantec observe une importante recrudescence des cyber-attaques dans le monde en 2012 (+42%). Mais c'est davantage les nouvelles techniques utilisées couplées à la négligence des utilisateurs qui inquiète.
more...
No comment yet.
Rescooped by Ali Moutaib from DEFENSE NEWS
Scoop.it!

Bernard Bajolet nommé directeur de la DGSE

Bernard Bajolet nommé directeur de la DGSE | Defense, security and strategic intelligence | Scoop.it
Bernard Bajolet, ancien coordonnateur national du renseignement et actuel ambassadeur à Kaboul, a été nommé mercredi en Conseil des ministres à la tête de la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE), le plus important service de renseignement français.

Ce diplomate de 63 ans remplace Erard Corbin de Mangoux, 60 ans, nommé préfet des Yvelines et qui avait été désigné par Nicolas Sarkozy en octobre 2008 à la tête du service.

Bernard Bajolet, ambassadeur à Kaboul depuis février 2011, a été le premier coordonnateur du renseignement, poste créé par Nicolas Sarkozy, d'août 2008 à février 2011. Diplomate de carrière, énarque, il est familier du monde arabe et habitué aux missions difficiles. Il a été ambassadeur en Jordanie, en Bosnie-Herzégovine, en Irak et en Algérie.

DENIS FAVIER, DIRECTEUR GÉNÉRAL DE LA GENDARMERIE

La DGSE, chargée de la collecte et de l'exploitation du renseignement intéressant la sécurité de la France à l'extérieur des frontières, compte 5 000 agents, dont 25 % de militaires.

Le général Denis Favier a été nommé directeur général de la gendarmerie nationale et élevé au rang de général d'armée. Agé de 53 ans, il a commandé le GIGN a deux reprises. Il succède à la tête de la gendarmerie au général d'armée Jacques Mignaux.


Via Romain
more...
No comment yet.
Rescooped by Ali Moutaib from Renseignements Stratégiques, Investigations & Intelligence Economique
Scoop.it!

Un Luzien, détective privé sur le Net

Un Luzien, détective privé sur le Net | Defense, security and strategic intelligence | Scoop.it
Des détectives d'un nouveau genre ont fait leur apparition sur Internet. Ce sont des spécialistes de la communication. Les politiques en sont friands. Exemple avec Vincent Biard De...

Via Intelligence Economique & Détective Privé
more...
No comment yet.
Rescooped by Ali Moutaib from DEFENSE NEWS
Scoop.it!

China Ramping Up Armed, Unarmed Drone Development

China Ramping Up Armed, Unarmed Drone Development | Defense, security and strategic intelligence | Scoop.it

China has deployed unarmed reconnaissance and ocean surveillance drones in Northeast Asia near Japan, the Senkaku islands and along China’s southern coast, the Washington Times reports.

Citing U.S. intelligence officials, Bill Gertz writes China could also send drones to the South China Sea.

One drone, the China’s CH-4 drone, appears to be a copy of the General Atomics-made Predator and is armed with missiles similar to the Hellfires launched from the Predator, according to Gertz.


Via Romain
more...
No comment yet.
Rescooped by Ali Moutaib from A WORLD OF CONPIRACY, LIES, GREED, DECEIT and WAR
Scoop.it!

CIA analysis and intelligence on American and international relations – Lignet.com-

CIA analysis and intelligence on American and international relations – Lignet.com- | Defense, security and strategic intelligence | Scoop.it
Top CIA analysts provide real time analysis on current world news, global security, us international trade policy, nuclear proliferation, American foreign policy, domestic and international terrorism, world conflict, and international crisis.

Via Troy Mccomas (troy48)
more...