Découvertes archéologiques de Beynac
0 view | +0 today
Follow
Découvertes archéologiques de Beynac
Au niveau du lieu-dit la Treille (carte en fin d'article), sur la rive gauche de la Dordogne, plusieurs occupations humaines ont été identifiées, du paléolithique supérieur à l'Antiquité (période comprise entre 18 000 ans avant J.-C. et 500 après). Leur degré de préservation varie. Pour les périodes anciennes, des objets ont été mis au jour (silex taillés, céramique) ainsi que des fosses creusées dans le sol. Un petit bâtiment agricole très arasé et ses annexes peuvent être datés de l'époque gallo-romaine, aux alentours des Ier au IVe siècles après J.-C. Aux abords du viaduc du Pech, les aménagements du XIXe siècle (dans les années 1880) qui ont permis de consolider les berges de la Dordogne lors de la construction de la ligne de chemin de fer ont été également retrouvés. Si l'on connaît depuis longtemps l'existence de villas gallo-romaines dans les communes voisines de Saint-Vincent-de-Cosse et d'Allas-les-Mines, les découvertes faites à Castelnaud, entre Les Milandes et Fayrac, sont de première importance pour l'histoire de la commune car, jusqu'ici, aucune trace d'occupation humaine ancienne n'avait été mise au jour. Castelnaud et Vézac en 2014 Après la remise d'un rapport, le Service régional d'archéologie évaluera le potentiel du terrain et établira les éventuelles suites à donner pour l'étude et la conservation des vestiges. Dans ce cadre, une fouille archéologique pourrait être envisagée sur certaines parties du tracé.
Curated by Elodie
No scoops have been published yet. Suggest content to its curator!