Curiosités planétaires
3.4K views | +0 today
Follow
Curiosités planétaires
Abstract bric-à-brac, bric-et-broc : cinéma, art, tendances, bien-être, environnement, (healthy) food, hi & lo-tech etc
Curated by Véronique D
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by Véronique D from Economie Responsable et Consommation Collaborative
Scoop.it!

Je transforme la peau de saumon en cuir éthique

Donner une deuxième vie aux déchets, un enjeu de taille à l'heure où l'homme n'a de cesse d'en produire davantage. Notre pionnier Stiven Kerestegian a décidé de s'attaquer à ce défi à son échelle, en commençant par les restes de poisson. Il récupère la peau de ces derniers auprès d'industriels, la transforme en cuir puis en produits manufacturés en employant des femmes au foyer.


Via Aurélien BADET
more...
Rescooped by Véronique D from Economie Responsable et Consommation Collaborative
Scoop.it!

Aix-en-Provence: Du papier de récup au design

Aix-en-Provence: Du papier de récup au design | Curiosités planétaires | Scoop.it

Du 6 février au 4 mars, artistes du réseau de galeries aixois Gudgi ou élèves de l’Esdac déclineront ce volet du « Pap’er Art Project » à l’Office de tourisme.

 

Le papier ? C’est tendance. On le trouve un peu partout. Entre autres dans nos intérieurs où il est entré par le carré VIP du design. Économique et bien plus résistant qu’on peut l’imaginer, il se plie, se colle, se coud, se tresse, se froisse… Le galop de son évolution est donc à la mesure de ces diversités de traitement. Autre clé de sa cote, c’est un écolo. Recyclé il devient le matériau de multiples objets fonctionnels ou poétiques.

Le thème Design et Récup, a donc trouvé naturellement sa place dans les douze volets du « Paper’Art Project » que le réseau de galeries aixoises Gudgi aura déroulé durant cette année Capitale européenne de la culture. Et à partir de mercredi prochain, l’Office de Tourisme le mettra en lumière durant un mois dans son espace d’exposition. Outre les œuvres de deux groupes d’élèves de l’École Supérieure de Design Esdac, ce sera l’occasion de découvrir Suspension et légèreté (ci-contre) de l’Allemande Anita Brendgens, exposée sur les cinq continents et l’an dernier en Chine pour la 7e Biennale de la Fibre : « Pour réaliser mes sculptures suspendues, je récupère des découpes de produits industriels et d’objets quotidiens… ».

 

 


Via Aurélien BADET
more...
No comment yet.