Culture sous couvert
296 views | +0 today
Follow
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by GOJARD
Scoop.it!

Les couverts permanents : une alternative potentielle aux cultures intermédiaires

Les couverts permanents : une alternative potentielle aux cultures intermédiaires | Culture sous couvert | Scoop.it
GOJARD's insight:

Cet article convient parfaitement pour notre sujet car il traite de l’implantation de couverts permanents dans une culture classique. Cette mise en œuvre délicate du couvert est étudiée en 2013 chez Arvalis et notamment au sujet de la couverture du sol, la fixation symbiotique de l’azote et le développement des adventices. Ici, toute l’idée est de ne pas trop concurrencer la culture en place actuelle mais de réussir à implanter le couvert d’une manière sûre. Jerôme Labreuche, responsable travail du sol Arvalis raconte les recherches et les problèmes auxquels ils se sont heurtés.

more...
No comment yet.
Scooped by GOJARD
Scoop.it!

Réussir grandes cultures février 2013 : Bio : et si c'était le moment ?

GOJARD's insight:

Résumé : Ce document nous renseigne sur l’état des connaissances en matière d’innovations techniques en agriculture biologique. Il est décrit des comparaisons de manière très générale avec des cultures de légumineuses sous couvert de céréales pour apporter de l’autonomie en fertilisation. Dans ce dossier, le semis sous couvert apparait vraiment comme une nouvelle technique qui s’est développée récemment en Picardie dans les exploitations biologiques, mais concrètement peu de références par rapport à cette technique sont développées. Elle vient intégrer l’ensemble des nouvelles techniques utilisées pour faire face aux contraintes des exploitations biologiques et s’intègre donc dans un système.

more...
No comment yet.
Scooped by GOJARD
Scoop.it!

A2C le site de l’agriculture de conservation : MARCH’RA ……MARCH’RATYPAS ?

A2C le site de l’agriculture de conservation : MARCH’RA ……MARCH’RATYPAS ? | Culture sous couvert | Scoop.it
Dans un couvert avant maïs, déjà bien développé, on sème du seigle et de la fèverole (alternativement deux rangs de seigle et deux rangs de fèverole).
GOJARD's insight:

Il s’agit ici de montrer les résultats d’un semis sous couvert de maïs, de seigle et de féverole. Le but de cette association de cultures, est d’empêcher le développement des adventices entre les rangs de maïs. Les photos montrent le développement des plantes qui ont des ports différents et qui ne se concurrencent pas entre elles. La dernière photo montre l’état du sol et de l’enracinement des plantes. On ne voit pas d’adventices mais une terre friable, où la capacité d’enracinement semble intéressante.

more...
No comment yet.
Scooped by GOJARD
Scoop.it!

Guide sur les couverts. Agriculture de conservation.com

GOJARD's insight:

Dans ce document, on trouve les analyses d’essais de cultures sous couverts de vesce, phacélie, avoine brésilienne et radis chinois. Des comparaisons de l’azote minéralisé dans chaque culture sont données ainsi que le taux moyen de couverture du sol et des adventices.

Il en ressort que les légumineuses sont intéressantes pour couvrir le sol rapidement, et en mélange elles sont encore plus efficace. De plus, les semis précoces sont plus efficaces pour éviter le développement des adventices.

Dans la suite du document, des données techniques sont décrites quant à la conduite à suivre suivant les espèces à implanter pour la fertilisation ou encore la destruction du couvert.

more...
No comment yet.
Scooped by GOJARD
Scoop.it!

Semis direct sous couvert végétal : produire autant, proprement et avec moins de charges (conférence intégrale)

Semis direct sous couvert végétal : produire autant, proprement et avec moins de charges (conférence intégrale) | Culture sous couvert | Scoop.it
Devant 250 personnes réunies le 4 septembre 2013 dans l'amphithéâtre du lycée agricole d'Ondes, cette conférence de La France Agricole avait pour tête d'affiche Lucien Séguy, agronome français et concepteur de ces systèmes de culture (déployés au...
GOJARD's insight:

Il s'agit ici d'une conférence sur l'agriculture de conservation et le semis direct sous couverts végétaux permanents réalisée lors de la rencontre innov-agri en septembre 2013. Cette conférence a été organisée par la France Agricole avec un ingénieur agronome et également deux agriculteurs: un éleveur et un céréalier. Ces trois personnes ont témoigné d'après de nombreuses expériences dans le domaine du semis direct sous couvert végétal. Il s'agit donc d'une source grand public basée sur des témoignages mais à laquelle on peut prêter une attention particulière car ces personnes ont une bonne connaissance sur le sujet (un ingénieur agronome est présent) mais également de l'expérience sur plusieurs années.

De plus, cette vidéo de conférence a été publiée sur le site de la France Agricole qui est une revue traitant de divers sujets d’actualité qu’ils soient politiques, règlementaires, socio-économiques ou bien en termes d’innovation technique, de pratiques par exemple. Les actualités publiées dans cette revue sont nationales voire même internationales et s’adresse à tout membre du secteur agricole.

 

more...
No comment yet.
Scooped by GOJARD
Scoop.it!

Agriculture de conservation- Gagner en potentiel agronomique, c'est possible - REUSSIR GRANDES CULTURES

Agriculture de conservation- Gagner en potentiel agronomique, c'est possible  - REUSSIR GRANDES CULTURES | Culture sous couvert | Scoop.it
agriculture de conservation » Gagner en potentiel agronomique, c'est possible : Grâce au non labour et à une implantation massive de couverts en interculture et dans la culture, Frédéric Thomas a augmenté le potentiel agronomique de ses terres de...
GOJARD's insight:

Résumé : Il s’agit d’un témoignage de Frédéric Thomas à propos du potentiel agronomique des terres de Sologne. Il commence par expliquer l’état initial des terres de Sologne comme il les a toujours connues dans la ferme de son père. Leur potentiel est limité à cause de leur texture : sable en surface et sous-sol argileux, cela complique aussi la praticabilité des terres. En outre, la réserve utile est faible ainsi que le taux organique. Intervient alors l’agriculture de conservation : une combinaison de nouvelles méthodes agronomiques pour raisonner à l’échelle de la rotation toutes les techniques. C’est alors qu’il teste le semis sous couvert de colza avec un mélange de lentilles, tournesol, pois, soja, vesce et sarrasin sans désherbage, sans anti-limace et sans stress hydrique. Cette réussite est cependant contreversée l’année d’après à cause du climat qui n’a pas permis l’implantation de toutes les cultures du mélange et a ainsi, bouleversé l’équilibre.

more...
No comment yet.
Scooped by GOJARD
Scoop.it!

couverts vegetaux 2013

GOJARD's insight:

Ce document porte sur les caractéristiques agronomiques des diverses plantes utilisées comme couverts végétaux en France. Il permet de comprendre comment on peut associer des plantes pour créer des mélanges, quels sont les critères à observer pour pouvoir associer les cultures et quels peuvent être les résultats attendus en terme de bénéfices agronomiques. Il faut spécifier qu’il ne parle en aucun cas précisément de « culture sous couvert » en tant que tel, mais étant donné qu’il décrit les avantages des cultures les unes par rapport aux autres quand elles sont associées ainsi que les itinéraires techniques, il est nécessaire pour comprendre comment on peut cultiver ces plantes sous couvert même s’il ne parle pas de la technique du semis sous couvert exactement.

more...
No comment yet.
Scooped by GOJARD
Scoop.it!

Couverts et plantes compagnes pour le tournesol -REUSSIR GRANDES CULTURES

Couverts et plantes compagnes pour le tournesol -REUSSIR GRANDES CULTURES | Culture sous couvert | Scoop.it
REUSSIR GRANDES CULTURES - Couverts et plantes compagnes pour le tournesol : AgriGenève, un groupe d’agriculteurs suisses, expérimente le semis sous couverts de tournesol depuis quatre ans. Retour d’expérience.
GOJARD's insight:

Il s'agit ici de témoignages d'agriculteurs suisses qui expérimente depuis plusieurs années (4 ans) le semis sous couverts sous tournesol avec les conseils de leur conseiller de Genève. Cet article est tiré de la revue Réussir Grandes Cultures qui est une revue nationale d’informations agricoles présentant des expertises et les principales innovations techniques existantes ou apparantes concernant les pratiques agricoles. Elle est donc considérer comme fiable.

 

-L'idée de tester différents couverts avant et dans la culture de toursenol leur est venue à l'esprit il y a 4 ans. 24 espèces ont été testées seules et/ou en mélange. Les couverts étaient pour cela semés en juillet de l'année n-1 la culture de tournesol juste après la récolte de l'orge. Le problème avec cette caractéristique était qu'au printemps, les parcelles avaient tendance à se salir. Les agriculteurs souhaitaient donc avoir le développement d'un couvert assez dense et l'obtention d'espèces gélives le moins possible voire pas du tout gélives.Il avait pour objectif de limiter au maximum la croissance et/ou le développement des adventices et n'arrêtait pas l'activité biologique de la plante.

- Le 1er semis était constitué de sarrasin seul semé dès la récolte d'orge auquel suivait un traitement glyphosate le lendemain. Puis le second semis avait lieu 2 mois plus tard dans le 1er couvert et était composé d'un mélange seigle-sarrasin-pois fourrager. Le problème majoritaire de cet essai est que le double semis entraîne un surcoût.

- Deux nouveaux essais ont été introduits concernant l'introduction de deux plantes compagnes: la lentille et le trèfle d'Alexandrie. Les résultats de ces essais plutôt encourageants montraient a priori aucune pénalisation de ces plantes sur le rendement en tournesol.

more...
No comment yet.
Scooped by GOJARD
Scoop.it!

Bien adapter sa technique de semis

Bien adapter sa technique de semis | Culture sous couvert | Scoop.it
Si certaines espèces comme la moutarde se prêtent bien au semis à la volée, les espèces à grosses graines comme les féveroles nécessitent un semoir traditionnel pour sécuriser l'enfouissement.
GOJARD's insight:

Arvalis est un institut spécialisé dans le monde du végétal. Il réunit de nombreuses expertise dans ce domaine.On peut donc considérer que c'est une source fiable et relativement experte sur ces sujets touchant au monde des végétaux.

 

Le résumé de cet article donne les points suivants:

- Il présente dans un premier temps les différentes techniques de semis des couverts végétaux: semis sous la coupe, semis direct sur chaume, semis à la volée sur un outil de déchaumage juste après moisson et semis sur sol déchaumé.

Pour le semis sous la coupe, ce type de semis présente les caractéristiques suivantes: il est très économique, les résultats sont bons pour les petites graines et il permet une valorisation de l'eau présente dans le sol après moisson. En revanche, une date de semis précoce est imposée ainsi que de la vigilance lors de la récolte. Pour le semis direct sur chaume, celui-ci permet un meilleur contact sol-graine en semoir à dents qu'en semoir à disques. Cependant, il faut semer dans un délai très court après moisson et est plus favorable aussi à la levée des repousses. Puis, pour le semoir à la volée sur un outil de déchaumage, celui-ci améliore également comme le précédent le contact sol-graine et favorise la levée homogène de la plante. Mais un déficit hydrique peut apparaître et inhiber la levée de la plante notamment dans les jours suivants le semis.

- De plus, différentes techniques de semis sont présentées sur un sol qui a été au préalable déchaumé. Il s'agit d'abord d'un semis utilisant un semoir traditionnel ou adapté au semis direct surtout pour le semis de grosses graines. En revanche, le coût est assez élevé. Puis on a le semis à la volée sur un déchaumeur qui représente le meilleur rapport qualité/prix. Et enfin, le semis à la volée lui possède un gros inconvénient: la levée des plantes dépend totalement de la pluie. Cependant les crucifères s'adaptent assez bien à ce type de semis.

 

 

more...
No comment yet.