CULTURE, HUMANITÉS ET INNOVATION
16.5K views | +4 today
Follow
 
CULTURE, HUMANITÉS ET INNOVATION
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Thierry Belleguic
Scoop.it!

Bordeaux : six étudiants créent une plateforme pour mettre en relation lieux d'expo et artistes

Bordeaux : six étudiants créent une plateforme pour mettre en relation lieux d'expo et artistes | CULTURE, HUMANITÉS ET INNOVATION | Scoop.it
Ces six jeunes Bordelais veulent aider les artistes qui recherchent des espaces pour exposer et les mettre en relation avec des particuliers prêts à les accueillir.
Texposou? Le nom du proje
more...
No comment yet.
Rescooped by Thierry Belleguic from Information and digital literacy in education via the digital path
Scoop.it!

Academic Librarians On Taking Their Seats at the Table | ALA Annual 2016

Academic Librarians On Taking Their Seats at the Table | ALA Annual 2016 | CULTURE, HUMANITÉS ET INNOVATION | Scoop.it
At “Taking Our Seat at the Table: How Academic Librarians Can Help Shape the Future of Higher Education,” sponsored by the Association of College and Research Libraries University Libraries Section (ACRL ULS), library administrators spoke up on how their institutions are looking ahead—both within and outside of the library.

Via Elizabeth E Charles
more...
Dennis T OConnor's curator insight, July 25, 11:46 AM

Information and knowledge --- leverage the power!

Gilbert C FAURE's comment, July 25, 12:39 PM
don't forget endusers (teachers and students) , so few are interested in library and information matters
Scooped by Thierry Belleguic
Scoop.it!

Culture et santé chez les autochtones : une approche scientifiquement fondée - Options politiques

Culture et santé chez les autochtones : une approche scientifiquement fondée - Options politiques | CULTURE, HUMANITÉS ET INNOVATION | Scoop.it
Il faut fonder les interventions en santé auprès des autochtones sur leurs pratiques culturelles.
more...
No comment yet.
Rescooped by Thierry Belleguic from actions de concertation citoyenne
Scoop.it!

Civic Tech : la démocratie à l’HEURE du numérique

Civic Tech : la démocratie à l’HEURE du numérique | CULTURE, HUMANITÉS ET INNOVATION | Scoop.it
Après la Frenchtech, la Greentech, l’EdTech et la Foodtech, voici la Civic Tech. Mais de quoi parle-t-on précisément ? Etat des lieux.

 

Le mouvement de la Civic Tech englobe des initiatives aussi diverses que l’open data, des outils de campagnes politiques comme Nation Builder ou encore des mouvements visant à contourner le système politique traditionnel en court-circuitant les partis politiques.

La plupart de ces initiatives ont en commun de vouloir rénover la démocratie et améliorer son fonctionnement. Trois champs d’actions sont régulièrement cités :

 

  • La transparence de l’action publique ;
  • La participation accrue des citoyens à la vie démocratique ;
  • La responsabilisation des élus pour leurs actions

Autant d’ambitions, de champs d’actions et d’intervenants qui dessinent autant de définitions possibles de la Civic Tech. Certains distinguent d’ailleurs la Civic Tech (provenant de la société civile) de la Gov Tech (les plateformes mises en place par les institutions) et de la Pol Tech (les outils numériques utilisés par les partis et mouvements politiques pour mener ou améliorer leurs campagnes).

Si l’on devait pourtant réduire toutes ces initiatives à leur plus petit dénominateur commun, on pourrait définir la Civic Tech comme l’ensemble des initiatives individuelles ou collectives, publiques, privées ou associatives cherchant à renforcer l’engagement citoyen, la participation démocratique et la transparence des élus et des institutions via les outils numérique.


Via Bernard BRUNET, association concert urbain
more...
No comment yet.
Rescooped by Thierry Belleguic from Coopération, libre et innovation sociale ouverte
Scoop.it!

LaPrimaire.org : une primaire citoyenne qui veut moderniser l'élection présidentielle

LaPrimaire.org : une primaire citoyenne qui veut moderniser l'élection présidentielle | CULTURE, HUMANITÉS ET INNOVATION | Scoop.it
LaPrimaire.org est une primaire citoyenne dématérialisée qui propose à chaque citoyen adhérant à sa charte de se présenter dans un processus de désignation dont le but ultime est une candidature à l'élection présidentielle de 2017.
Via Michel Briand
more...
No comment yet.
Rescooped by Thierry Belleguic from Les Livres de Philosophie
Scoop.it!

Bernard Andrieu : Sentir son corps vivant. Émersiologie I

Bernard Andrieu : Sentir son corps vivant. Émersiologie I | CULTURE, HUMANITÉS ET INNOVATION | Scoop.it

L’activité du corps vivant précède notre conscience du corps vécu et produit en nous des gestes involontaires : émotions, vertige, orgasme, réminiscences et douleurs. Sentir son corps vivant nous éveille à une nouvelle connaissance de soi et d’autrui, et exige une attention à soi dans le cours de notre existence, mais aussi à travers une intercorporéité.

En s’appuyant sur les neurosciences in vivo et les techniques immersives, l’auteur analyse les apports d’une phénoménologie neurobiologique de l’action, décrit l’écologie corporelle à partir de l’activation prémotrice du vivant, et dévoile ces émersions expérientielles qui éveillent dans le vivant des capacités inédites. Il nous présente ainsi l’émersiologie, une philosophie du corps qui lie le vivant et le vécu et propose de dynamiser nos sensations profondes pour changer notre schéma corporel et notre action dans le monde.

 

acheter ce livre


Via dm
more...
No comment yet.
Rescooped by Thierry Belleguic from Les Livres de Philosophie
Scoop.it!

Sophie Coignard et Louis Lourme (dirs.) : Politique et cosmopolitique

Sophie Coignard et Louis Lourme (dirs.) : Politique et cosmopolitique | CULTURE, HUMANITÉS ET INNOVATION | Scoop.it

Le dix-huitième siècle a été l'occasion d'un retour de la notion de cosmopolitisme qui a donné lieu à une redéfinition. Ce retour a ouvert une nouvelle ère pour le cosmopolitisme, ère dans laquelle nous évoluons encore de nos jours. En effet, que le terme serve à caractériser les relations qu'entretenaient alors les élites européennes, qu'il soit utilisé pour qualifier les relations juridiques que les individus devraient entretenir, ou qu'il puisse servir à imaginer un nouveau type de relations interétatiques, le concept de cosmopolitisme acquiert à cette époque une dimension politique que la période contemporaine est toujours en train d'approfondir. Ce numéro de la revue Lumières se propose d'interroger les caractéristiques du cosmopolitisme contemporain à la lumière de cette généalogie du concept. En particulier, les analyses se concentreront sur la dimension politique (juridique, institutionnelle, etc.) de la notion, c'est-à-dire sur le lien entre le cosmopolitisme et la pratique politique effective.

 

acheter ce livre


Via dm
more...
No comment yet.
Scooped by Thierry Belleguic
Scoop.it!

À paraître le 24.08.2016 | Les règles et les manières. Abraham Bosse et les arts du dessin, D. Dauvois (dir.) aux @EditionsHermann

À paraître le 24.08.2016 | Les règles et les manières. Abraham Bosse et les arts du dessin, D. Dauvois (dir.) aux @EditionsHermann | CULTURE, HUMANITÉS ET INNOVATION | Scoop.it
Abraham Bosse et les arts du dessin
Thierry Belleguic's insight:

Abraham Bosse n’est ni le perspecteur sectaire ni le polémiste teigneux qu’une tradition continue et irréfléchie nous aura livré. Il faut bien plutôt le placer à l’origine de la théorie des arts du dessin en France. Nouée à sa pratique de la gravure, la perspective arguésienne lui permet une théorie de la représentation aussi bien qu’une pensée de la touche, c’est-à-dire d’une véritable invention manuelle. Bosse prononce d’emblée, pour la théorie de l’art, une voie originale qui anticipe par bien des aspects sur Roger de Piles et qui, pour l’essentiel, ne sera pas suivie d’effets académiques ; d’où le relatif oubli dans lequel ses leçons sont tombées. Celles-ci persistent cependant à demeurer magistrales autant qu’elle furent précoces, et nous sommes au temps où leurs conséquences sont devenues évidemment perceptibles : il faut relire Abraham Bosse.

more...
No comment yet.
Rescooped by Thierry Belleguic from Des livres et des Libraires...
Scoop.it!

La Librairie du Québec à Paris, un petit bonheur!

La Librairie du Québec à Paris, un petit bonheur! | CULTURE, HUMANITÉS ET INNOVATION | Scoop.it
Mélissa s'est installée en France il y a 15 ans et a voulu nous présenter la superbe Librairie du Québec à Paris qui est déjà établie depuis plus de 20 ans.
Via Librairie Monet
more...
No comment yet.
Rescooped by Thierry Belleguic from Biens Communs
Scoop.it!

Silke HELFRICH : pour une société des communs : Millenaire 3, Société

Silke HELFRICH : pour une société des communs : Millenaire 3, Société | CULTURE, HUMANITÉS ET INNOVATION | Scoop.it
<< Cette volonté de protéger à tout prix la propriété intellectuelle est une catastrophe écologique >>.

Via Michel Briand
more...
Michel Briand's curator insight, July 12, 10:43 AM
à relire  (avril 2013)
<< Cette volonté de protéger à tout prix la propriété intellectuelle est une catastrophe écologique >>.
Rescooped by Thierry Belleguic from Cultureveille.fr
Scoop.it!

Les 'deuxièmes villes', moteur du nouveau réseau culturel européen

Les 'deuxièmes villes', moteur du nouveau réseau culturel européen | CULTURE, HUMANITÉS ET INNOVATION | Scoop.it

Les villes européennes sont entrées, au début des années 1990, dans une compé­tition, parfois violente, pour attirer sur leur territoire les entreprises, les jeunes cadres et les étudiants de façon structu­relle, les touristes de façon ponctuelle.

Les "deuxièmes villes" ont souvent fait confiance à leurs nouvelles générations d'acteurs (culturels, entre autres), plus que dans les capitales, et ce pour une raison simple : les temps de décision plus courts et le dialogue souvent plus simple entre décideurs (politiques) et acteurs de la société civile font des villes à taille plus humaine, des villes aux décisions plus réactives, et donc, parfois, paradoxale­ ment moins conservatrices. 


Via Aurelien Guillois
more...
No comment yet.
Rescooped by Thierry Belleguic from TdF | Culture & Société
Scoop.it!

Le premier théâtre élisabéthain de France a ouvert dans le Pas-de-Calais

Le premier théâtre élisabéthain de France a ouvert dans le Pas-de-Calais | CULTURE, HUMANITÉS ET INNOVATION | Scoop.it

S’il y a bien un département de France que l’on pourrait considérer comme le reflet des rivalités séculaires entre la France et l’Angleterre, jusqu’à en porter les stigmates dans son propre nom, c’est bien le Nord- Pas de Calais. Le week-end dernier, alors que l’actualité était dominée par le vote britannique en faveur du Brexit, l’architecte anglais Andrew Todd se trouvait du côté-ci de la Manche pour inaugurer sa dernière réalisation : un théâtre flambant neuf, dans le plus pur style élisabéthain.

Dans l’enceinte du Centre culturel de l’Entente Cordiale franco-britannique à Condette (Pas-de-Calais), se dresse désormais un nouveau bâtiment. Pensé par l’architecte Andrew Todd, un théâtre vient donc s’adjoindre au Château d’Hardelot, mais avec une particularité : cette nouvelle institution culturelle se veut 100% british, puisque bâtie sur le modèle des théâtres anglais du XVIe siècle ; une première en France.

Pour trouver un précédent de la création d’un théâtre anglais sur le sol français, il faut remonter loin, très loin dans l’Histoire de l’Hexagone. Précisément en 1520, lors de la rencontre diplomatique entre les rois de France et d’Angleterre François Ier et Henry VIII, lors de la rencontre dite du « Camp du Drap d’or ».

Le souverain anglais avait alors installé momentanément une scène théâtrale le temps de la rencontre politique sur cette terre dont l’histoire est chargée des inimitiés entre les deux grandes puissances européennes. Nous sommes en effet non loin de la bataille d’Azincourt, non loin de Boulogne, non loin de Calais…


Ses formes rondes et épurées, sa structure de bois clair on le parie, ne manqueront pas très bientôt de voler la vedette au château de style néo-Tudor qui l’accueille depuis le week-end dernier en son sein ; et constituera une étape touristique immanquable, du fait de la rareté de ce type d’architecture en France comme dans le monde.

Aujourd’hui, on ne recense plus qu’un peu moins d’une vingtaine de ces théâtres élisabéthains. Ils se démarquent des autres salles de spectacles par leur forme ronde, dans lequel le public est installé à 260° autour de la scène. Les spectateurs jouissent ainsi d’une vue idéale du spectacle se déroulant sur les planches, mais également d’une grande proximité avec la scène. L’exemple le plus célèbre de ses structures reste sans conteste le théâtre de William Shakespeare à Londres, le Globe.



Le Globe Theatre de Londres © Wikimedia Commons

Pour pouvoir bâtir « son » théâtre, l’architecte Andrew Todd a d’abord dû passer par l’étape du concours. Remportant le gros lot en 2013, le projet original et dépouillé avait vite séduit le Pas-de-Calais qui est en charge de la gestion du domaine de l’Entente Cordiale. Au niveau des matières utilisées, c’est bien le bois qui domine : les structures ont été réalisées en mélèze, les parties extérieures sont faites d’épicéa, le sol est couvert de planches de chêne.

Enfin, tout autour de la structure s’étire un véritable rideau de tiges de bambous dont la surface lisse reflète les jeux de lumière et confère à l’ensemble une légèreté aussi surprenante que plaisante. Tout a été dessiné par Andrew Todd pour que l’imposant théâtre reflète une idée de transparence et d’élévation, afin de créer un fort contraste avec le château d’Hardelot.

Tendances actuelles oblige, Todd a également placé comme point d’honneur à ériger une construction purement éco-friendly : la consommation électrique a été pensée pour être réduite au minimum, la lumière et la ventilation sont naturelles. En tout et pour tout, le théâtre peut accueillir 388 spectateurs en son sein et ce, dès le 30 juin, date à laquelle commence le Festival Midsummer. Cet événement, dont le nom est tiré de la pièce de Shakespeare «  A midsummer night’s dream », en est à sa septième édition et fêtera les arts scéniques et l’amitié (toute récente au regard de l’Histoire) entre la France et l’Angleterre.


 


L’intérieur du théâtre de Condette © Philippe Nguyen – AFP



Via Le spectateur de Belleville, Angèle Paoli | TdF Actu
more...
No comment yet.
Rescooped by Thierry Belleguic from Le BONHEUR comme indice d'épanouissement social et économique.
Scoop.it!

Quelle place pour l'intimité en ville ? : Quand trop de PARTAGE tue le PARTAGE

Quelle place pour l'intimité en ville ? : Quand trop de PARTAGE tue le PARTAGE | CULTURE, HUMANITÉS ET INNOVATION | Scoop.it

La ville durable est une ville dense. A trop vouloir suivre ce précepte, la proximité est devenue le maître mot de la conception de nos villes. Et cette proximité se ressent aussi bien à l’échelle de l’habitat (où l’on partage de plus en plus de biens, d’espaces et de services avec nos chers voisins) que dans l’espace public où l’on a tendance à vivre les uns sur les autres. La frontalité des bâtiments peut elle aussi entraîner un point de vue direct sur les espaces de vie privés des personnes qui habitent en face, créant soit une réaction de défense, et donc de camouflage, soit une réaction démonstrative, liant vie privée et vie publique. La frontière immédiate entre l’habitat intime, les parties communes collectives et l’espace urbain, peut donc être floue, et l’on peut donc se poser cette question : quelle place pour l’intimité en ville ?


Via La Métropole de Lyon- M3, association concert urbain
more...
No comment yet.
Scooped by Thierry Belleguic
Scoop.it!

Belle initiative ! | A Napoli 7 spazi liberati diventano beni comuni - Pressenza

Belle initiative ! | A Napoli 7 spazi liberati diventano beni comuni - Pressenza | CULTURE, HUMANITÉS ET INNOVATION | Scoop.it
International Press Agency
more...
No comment yet.
Rescooped by Thierry Belleguic from Coopération, libre et innovation sociale ouverte
Scoop.it!

ESS et biens communs, un mariage de raison ? Retours sur le séminaire de la chair’ESS du Nord Pas de Calais - Réseau des collectivités Territoriales pour une Economie Solidaire

ESS et biens communs, un mariage de raison ? Retours sur le séminaire de la chair’ESS du Nord Pas de Calais - Réseau des collectivités Territoriales pour une Economie Solidaire | CULTURE, HUMANITÉS ET INNOVATION | Scoop.it
La chairESS (chaire interuniversitaire d'économie sociale et solidaire et soutenabilité du territoire) du Nord Pas de Calais Picardie organisait le 11 février 2016 un séminaire sur les relations entre Biens Communs et ESS.
Via Michel Briand
more...
No comment yet.
Rescooped by Thierry Belleguic from Afrique: développement durable et environnement
Scoop.it!

S’inspirer du vivant pour construire nos systèmes | Kalina Raskin | TEDxVaugirardRoad | CEEBIOS

S’inspirer du vivant pour construire nos systèmes | Kalina Raskin | TEDxVaugirardRoad | CEEBIOS | CULTURE, HUMANITÉS ET INNOVATION | Scoop.it
CEEBIOS S’inspirer du vivant pour construire nos systèmes | Kalina Raskin | TEDxVaugirardRoad... https://t.co/5S5AyWK2JL - #Biomimetisme
Via Bernadette Cassel, Christian Allié, Voix Africaine
more...
No comment yet.
Rescooped by Thierry Belleguic from Enseigner les lettres avec le numérique :
Scoop.it!

La littérature, vecteur d'empathie depuis 5000 ans, change le monde

La littérature, vecteur d'empathie depuis 5000 ans, change le monde | CULTURE, HUMANITÉS ET INNOVATION | Scoop.it
Les vertus de la lecture sont à rappeler sans cesse : depuis plusieurs années maintenant

Via Elena Pérez, Profleluherne
more...
No comment yet.
Rescooped by Thierry Belleguic from La vie des BibliothèqueS
Scoop.it!

La bibliambule, une bibliothèque ambulante pour l'espace public

La bibliambule, une bibliothèque ambulante pour l'espace public | CULTURE, HUMANITÉS ET INNOVATION | Scoop.it
La Bibliambule, une bibliothèque ambulante entourée de 7 hamacs, prêts à accueillir des lecteurs curieux, ou désireux de farnienter…
Via mayalc
more...
No comment yet.
Rescooped by Thierry Belleguic from France, innovation, culture
Scoop.it!

En 2018, Culturespaces ouvrira à Paris un musée numérique immergeant le visiteur au sein des gigapixels d'oeuvres majeures

En 2018, Culturespaces ouvrira à Paris un musée numérique immergeant le visiteur au sein des gigapixels d'oeuvres majeures | CULTURE, HUMANITÉS ET INNOVATION | Scoop.it
Culturespaces a annoncé le lancement d’un  nouveau projet au cœur de la capitale (Paris XI) qui verra le jour en mai 2018: un nouveau « musée numérique ». Avec cette expérience d’immersion dans les oeuvres d’art, la société, gestionnaire de 12 établissements accueillant chaque année 2 millions de visiteurs, espère attirer entre 250 000 […]

Via Elodie Da Silva Neto, Valerie Mouroux
more...
No comment yet.
Rescooped by Thierry Belleguic from Sciences et technologies
Scoop.it!

Wikifab : Tutoriels pour tout fabriquer, écrits par tous

Wikifab : Tutoriels pour tout fabriquer, écrits par tous | CULTURE, HUMANITÉS ET INNOVATION | Scoop.it
Pas-à-pas gratuits et open-source que tout le monde peut créer et améliorer.

Via Schallum Pierre
more...
No comment yet.
Scooped by Thierry Belleguic
Scoop.it!

L’Arretin. Par l’abbé Henri-Joseph Dulaurens (1763), D. Gambert, S. Pascau (éd.) aux @EditionsHermann

L’Arretin. Par l’abbé Henri-Joseph Dulaurens (1763), D. Gambert, S. Pascau (éd.) aux @EditionsHermann | CULTURE, HUMANITÉS ET INNOVATION | Scoop.it
Par l’abbé Henri-Joseph Dulaurens (1763)
Thierry Belleguic's insight:

Henri-Joseph Laurent (1719-1793), l’auteur de L’Arretin, n’a jamais ouvertement signé ses publications. Le pseudonyme de Dulaurens lui a été attribué tardivement lors de multiples rééditions de ses ouvrages, toujours jugés scandaleux, toujours clandestins et toujours prisés d’un public en mal d’audace et de nouveauté quelque vingt-cinq ans avant la Révolution française. Dulaurens plaisait aux grands ou les dérangeait, autant qu’il enthousiasmait le petit peuple qu’il décrit complaisamment. Ses ouvrages, souvent attribués à Voltaire ou autres figures illustres, ont pratiquement tous été condamnés. Ses personnages furent repris par de nombreux pamphlétaires, et son Compère Mathieu, notamment, a connu un succès européen jusqu’au début du XXe siècle.

Dulaurens a été arrêté le 31 décembre 1765 à Francfort, puis condamné à la prison perpétuelle pour ses écrits.

 

L’Arretin est un recueil d’articles bigarré qui connut un vif succès dans la seconde moitié du siècle des Lumières. Condamné à plusieurs reprises, maintes fois réédité, souvent copié, l’ouvrage n’a plus été imprimé depuis 1920 et n’a fait l’objet, jusqu’à ce jour, d’aucune édition critique. On y trouve des considérations sur l’époque, des anecdotes insolites, des notes appréciatives, de nombreuses parodies d’épisodes bibliques ainsi que la fameuse « Histoire merveilleuse et édifiante de Godemiché ».

more...
No comment yet.
Scooped by Thierry Belleguic
Scoop.it!

«Lire Le neveu de Rameau aujourd'hui» | Sous la dir. de Thierry Belleguic | À paraître 09.2016 dans les @Diderot_Studies t. 35 @Librairie_Droz

 

 

Thierry Belleguic's insight:

Diderot Studies, tome 35

Table of contents

  1. Mot du Rédacteur en chef

II . Lire Le neveu de Rameau aujourd’hui
Sous la direction de Thierry Belleguic

Bruits : Le neveu de Rameau ou l’art de l’ interférence
Thierry Belleguic (Université Laval)

« Mes pensées, ce sont mes catins » : ambiguïté et compromission de la philosophie dans Le neveu de Rameau
Florence Boulerie (Université Bordeaux-Montaigne)

Le neveu de Rameau ou la philosophie
Jean-Claude Bourdin (Université de Poitiers)

The Nephew’s Time : Temporality in Diderot’s Neveu de Rameau
Daniel Brewer (University of Minnesota)

Le neveu de Rameau ou les sables mouvants de la dialectique
Paolo Casini (Université de Rome)

Commerce, pesées et calculs dans Le neveu de Rameau
Jean-Pierre Cléro (Université de Rouen)

Le Neveu et la jolie femme
Michel Delon (Université Paris-Sorbonne)

Des bienfaits de la déraison : subversion et libération dans Le neveu de Rameau
Zeina Hakim (Tufts University)

Diderot’s Way : some Thoughts on the Transmission of Le neveu de Rameau
Marian Hobson (University of London)

Le génie sublime et sa parodie – deux mises en scène de Diderot
Cornelia Klettke (Université de Postdam)

Le neveu de Rameau au miroir de sa réception hongroise : de l’ interprétation marxiste à une approche satirique
Katalin Kovacsk (Université de Szeged)

L’opéra du Neveu de Rameau
Martine Kauffman (Conservatoire national supérieur de musique de Paris)

Quantum Performance : Intersubjectivity, Uncertainty, and the Neveu de Rameau
Jeffrey Leichman (Louisiana State University)

Diderot, Rousseau, Theatricality and Prostitution : Le neveu de Rameau
Ann Lewis (University of London)

Remarques lexicographiques sur Le neveu de Rameau
Takeshi Madsumura (Université nationale de Tokyo)

Ce qu’ il en est de ce qui est : critique de la critique dans Le neveu de Rameau
Laurence Mall (University of Illinois)

L’art et la matière : écriture du matérialisme dans Le neveu de Rameau
Jean-Luc Martine (Université de Bourgogne)

Le thymotique et le joyeux : Diderot et les structurations affectives du social dans Le neveu de Rameau
Lucien Nouis (New York University)

Génie du Neveu de Rameau
Jean-Alexandre Perras (University of Oxford)

Le neveu de Rameau : prémisses d’une pensée du retirement
Lorraine Piroux (Rutgers University)

Du sublime de la liberté dans Le neveu de Rameau
Baldine Saint-Girons (Université Paris-Nanterre)

Des magots et des pagodes : bon luxe, mauvais luxe, et Le neveu de Rameau
Kate Tunstall (University of Oxford)

Adapting Le Neveu de Rameau : insights and hindsights on the 1998 production at the Glasgow Citizens Theatre
Phoebe Von Held (University College, London)

Diderot’s chronophotographic Writing in Rameau’s Nephew
Anthony Wall (University of Calgary)

L’expansion de la mimesis : Le neveu de Rameau et une légende biographique d’André Chénier
Sergueï Zenkine (Université de Moscou)

more...
No comment yet.
Rescooped by Thierry Belleguic from Cultureveille.fr
Scoop.it!

Les grandes institutions culturelles intensifient leur présence dans les quartiers populaires

Les grandes institutions culturelles intensifient leur présence dans les quartiers populaires | CULTURE, HUMANITÉS ET INNOVATION | Scoop.it

Signature des treize premières conventions de jumelage entre grands établissements culturels et zones de sécurité prioritaires franciliennes (ZSP)

Audrey Azoulay, ministre de la Culture et de la Communication et Patrick Kanner, ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports ont signé aujourd’hui les treize premières conventions de jumelage entre de grands établissements culturels et les Zones de sécurité prioritaires (ZSP) de la région Île-de-France, en présence d’Hélène Geoffroy, secrétaire d’État chargée de la Ville.

Annoncés par le Premier ministre lors du Comité interministériel du Grand Paris le 15 octobre 2015, sur proposition du préfet de la région d’Île-de-France, préfet de Paris, Jean-François Carenco, ces jumelages illustrent la volonté de démocratisation de la culture portée par le Grand Paris.

Des conventions pour impliquer les ZSP dans les parcours artistiques

L’objectif de ces jumelages consiste à inventer des actions spécifiques pour les habitants de ces quartiers, à parier sur des aventures artistiques qui font partager aux populations émotion et exigence culturelles. Il s’agit également d’offrir au public, notamment aux plus jeunes, une occasion de devenir acteur des projets culturels et artistiques.

Une grande diversité de projets imaginés par les établissements publics culturels en partenariat avec les zones de sécurité prioritaires et leurs acteurs

Les établissements culturels ont eu une totale liberté dans la définition des publics cibles (volume, tranche d’âge, milieu scolaire ou pas, etc.) et de la conception des projets (expositions in situ, ateliers avec des conservateurs, projets portés en partenariat avec des artistes, etc.).

L’État apportera un soutien financier à hauteur de 60 000 euros par an et par projet sur des crédits relevant du périmètre de la politique de la ville. Cette subvention, qui ne couvre qu’une part des dépenses engagées par les établissements culturels, sera attribuée pendant toute la durée du projet, soit pendant deux ou trois ans.

Ces projets sont élaborés avec les structures associatives présentes sur les territoires des ZSP ou à proximité, en privilégiant de véritables partenariats, notamment avec les établissements labellisés (centres dramatiques nationaux, scènes nationales, centres d’art, musées de France, bibliothèques, etc.), mais aussi avec les réseaux d’éducation populaire, afin de créer des dynamiques durables avec les partenaires du champ éducatif et social.


Via Aurelien Guillois
more...
No comment yet.
Scooped by Thierry Belleguic
Scoop.it!

Paru | Diderot Studies, vol. 34 chez @Librairie_Droz | Diderot et le supplément

I. A Word from the General Editor / Mot du Rédacteur en chef. T. BELLEGUIC –

 

II. Reading and Re-writing : Diderot’s Supplements / Diderot et le supplément – K. TUNSTALL, C. WARMAN, « Foreword / Avant-propos » ; T. BELLEGUIC, « D’un grain l’autre. Sur Diderot et le supplément » ; M. DELON, « Un matérialisme de la note » ; N. FERRAND, « Illustrer Diderot : ses romans face au supplément de la gravure. Le cas de la série d’estampes pour Les bijoux indiscrets » ; J. FOWLER, « Diderot’s “Anxiety of Influence”: Le fils naturel, the Eloge de Richardson and La religieuse » ; C. SETH, « Un géomètre embarrassé dans des toiles d’araignée : Diderot, d’Alembert and a Mathematical Memoir in 1761 » ; E. PAVY-GUILBERT, « Théorie et pratique de la langue : les Salons “suppléments” à la Lettre sur les sourds et muets » ; F. CABANE, « Le philosophe masqué et la “chimère” dans l’Addition aux Pensées philosophiques » ; A. WENGER, « “C’est Horace, qui est un de nos grands médecins, qui l’a dit.” Diderot et le langage médical » ; J.-C. BOURDIN, « L’auto-citation dans Le neveu de Rameau » ; C. DUFLO, « “Cet abîme de ténèbres, pourquoi l’a-t-on creusé ?” : la dynamique matérielle d’après les Observations sur Hemsterhuis » ; R. GOULBOURNE, « Diderot and Horace : From Translation to Imitation » ; I. MOREAU, « Du Voyage de Bougainville au Supplément de Diderot » ; F. VILLEMIN-DE CARNÉ, « Analyse de la réfutation dans Le rêve d’Alembert : la question de l’autorité de Diderot » ; A. STRUGNELL, « Diderot’s Unattributed Contributions to the Histoire des deux Indes : a Question of Style » ; C. VINCENT, « La réflexion morale de l’Essai sur Sénèque : un supplément essentiel au cœur de l’œuvre » ; A. GOODDEN, « Bouquets and the Blind » ; C. WARMAN, « Naigeon, éditeur de Diderot physiologiste » –

 

III. Miscellaneous articles / Miscellanées – J. PARKIN, « Comic Patterns in Le neveu de Rameau » ; F. VIDONNE, « Diderot par Greuze : le dernier souffle, nouvelles observations sur une sanguine du Musée de Montargis » ; J.-C. REBEJKOW, « Le dilemme de Diderot : de la Lettre apologétique de l’abbé Raynal à Monsieur Grimm à l’Essai sur les règnes de Claude et de Néron » ; L. PIROUX, « What Can the Possessed Possess ? Creativity and Authorship in Diderot’s Paradoxe sur le comédien ».

more...
No comment yet.
Rescooped by Thierry Belleguic from TdF | Culture & Société
Scoop.it!

Elle a créé une appli pour redécouvrir les textes classiques en s'amusant

Elle a créé une appli pour redécouvrir les textes classiques en s'amusant | CULTURE, HUMANITÉS ET INNOVATION | Scoop.it

Cette professeure de lettres modernes a mis le numérique au service de la littérature en créant plusieurs applications qui permettent de redécouvrir les classiques.

“Mon idée, c’est de montrer que tout le monde peut lire des classiques.” Sarah Sauquet, 32 ans, est prof de français dans un lycée à Paris. Avec sa mère, une ingénieure qui développe des applications, elle a eu l’idée de lancer Un texte Un Jour. Cette appli, qu’elle a pensée en premier lieu pour ses élèves, est archi simple: à travers de courts extraits de textes, choisis et expliqués par la jeune prof, elle permet de (re)découvrir la littérature classique.


Via MHB Numerik, Angèle Paoli | TdF Actu
more...
No comment yet.