CULTURE, HUMANITÉ...
Follow
Find
13.1K views | +40 today
 
Rescooped by Thierry Belleguic from PLASTICITIES « Between matter and form, between experience and consciousness, the active plasticity of the world »
onto CULTURE, HUMANITÉS ET INNOVATION
Scoop.it!

Blending Art and Science › From The Lab Bench

Blending Art and Science › From The Lab Bench | CULTURE, HUMANITÉS ET INNOVATION | Scoop.it

Image by Paige Brown, . “If [stories] have good art, they get picked up even if they’re kind of light and fluffy, it doesn’t matter. Good art is driving the bus now.” – University Science Communicator


Via Marc Williams DEBONO (Plasticities Sciences Arts)
Thierry Belleguic's insight:

Art and science collaborations are increasingly being promoted as a means of bringing together scientists and artists to better communicate science and technology to lay audiences.

more...
No comment yet.

From around the web

CULTURE, HUMANITÉS ET INNOVATION
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Thierry Belleguic
Scoop.it!

EPPUR SI MUOVE - ARTS ET TECHNIQUES, UN ESPACE PARTAGÉ | LE MUDAM LUXEMBOURG ET LE MUSÉE DES ARTS ET MéTIERS - CNAM

EPPUR SI MUOVE - ARTS ET TECHNIQUES, UN ESPACE PARTAGÉ | LE MUDAM LUXEMBOURG ET LE MUSÉE DES ARTS ET MéTIERS - CNAM | CULTURE, HUMANITÉS ET INNOVATION | Scoop.it
Le Mudam Luxembourg, et le musée des Arts et Métiers collaborent afin de présenter l’exposition inédite Eppur si muove, art et technique, un espace partagé.
more...
No comment yet.
Scooped by Thierry Belleguic
Scoop.it!

Nouvelles dispositions fédérales | un tiers des étudiants stagiaires français ont annulé leur séjour

Nouvelles dispositions fédérales | un tiers des étudiants stagiaires français ont annulé leur séjour | CULTURE, HUMANITÉS ET INNOVATION | Scoop.it
Un programme d’échange « historique » entre la France et le Québec bat de l’aile à cause de règles imposées par Ottawa : près du tiers des étudiants français qui devaient faire un stage au Québec ce printemps ont annulé leur séjour en raison de changements dans l’attribution de visas annoncés par le gouvernement canadien, a appris Le Devoir.
more...
No comment yet.
Rescooped by Thierry Belleguic from Chronique des Droits de l'Homme
Scoop.it!

Bernard Stiegler : «Il nous faut un nouveau contrat social» - le blog profencampagne

Bernard Stiegler : «Il nous faut un nouveau contrat social» -   le blog profencampagne | CULTURE, HUMANITÉS ET INNOVATION | Scoop.it

 

Bernard Stiegler, directeur de l’Institut de recherche et d’innovation du centre Pompidou, appelle à une «automatisation au service de la désautomatisation».

Philosophe, directeur depuis 2006 de l’Institut de recherche et d’innovation du centre Pompidou, Bernard Stiegler consacre sa réflexion aux effets des mutations technologiques. Il a fondé Ars Industrialis, «association internationale pour une politique industrielle des technologies de l’esprit» et l’école de philosophie en ligne Pharmakon.fr. En mars, il a publié la Société automatique : 1. L’avenir du travail (Fayard). A paraître mercredi : L’emploi est mort, vive le travail ! (Mille et Une Nuits), un entretien avec le journaliste Ariel Kyrou.

 


Via Alcofribas
more...
No comment yet.
Rescooped by Thierry Belleguic from Participation citoyenne
Scoop.it!

Les (Biens) Communs : vers une littératie des Communs

Les (Biens) Communs : vers une littératie des Communs | CULTURE, HUMANITÉS ET INNOVATION | Scoop.it
Diaporama présenté par Hélène Mulot lors de la troisième demi-journée de travail des professeurs documentalistes (JDD) du Tarn. Les (biens) communs : vers une littératie des Communs from Hélène MUL...

Via LNmulot, Sylvain Rotillon
more...
No comment yet.
Scooped by Thierry Belleguic
Scoop.it!

Evénement de lancement de la @Fete_des_profs le 28.05. à Paris

Evénement de lancement de la @Fete_des_profs le 28.05. à Paris | CULTURE, HUMANITÉS ET INNOVATION | Scoop.it
18h-19h : Agora citoyenne pour réfléchir ensemble à la place des enseignants au sein de la société française.
19h-20h30 : Ateliers créatifs pour imaginer ensemble cette Fête des Profs dans le temps.

Intervenants :
* Lucie Chabat - Enseignante
* Rabia Chibani-Jacquot - Parent
* Florent De Wilde - Etudiant
* Marie-Amélie Doring Serre - Analyste OCDE
*Jérome Saltet
more...
No comment yet.
Scooped by Thierry Belleguic
Scoop.it!

Victor Girard, photographe à Nantes en 1900 | Visitez le site @VictorGirardN

Victor Girard, photographe à Nantes en 1900 | Visitez le site @VictorGirardN | CULTURE, HUMANITÉS ET INNOVATION | Scoop.it
Thierry Belleguic's insight:

Victor Girard, photographe professionnel et reporter au journal Le Phare, a arpenté la ville de Nantes dans les années 1900. Il a également vécu et photographié l'irruption de la première guerre mondiale dans la cité des ducs.

Ce site présente les clichés conservés par la famille du photographe, ainsi que les articles de presse qui lui ont été consacrés.

more...
No comment yet.
Rescooped by Thierry Belleguic from Veille professionnelle des Bibliothèques-Médiathèques de Metz
Scoop.it!

Bibliothèque 2020 : quels services, quels espaces ? (Bibliothèque et Archives nationales du Québec) @_BAnQ

Bibliothèque 2020 : quels services, quels espaces ? (Bibliothèque et Archives nationales du Québec) @_BAnQ | CULTURE, HUMANITÉS ET INNOVATION | Scoop.it

Via Bibliothèques-Médiathèques de Metz
more...
No comment yet.
Scooped by Thierry Belleguic
Scoop.it!

Miguel Abensour, La communauté politique des « tous uns ». Entretien avec Michel Enaudeau, Les belles lettres

Miguel Abensour, La communauté politique des « tous uns ». Entretien avec Michel Enaudeau, Les belles lettres | CULTURE, HUMANITÉS ET INNOVATION | Scoop.it
La communauté politique des « tous uns ». Le livre développe le trajet philosophique de Miguel Abensour (1939-). Il montre comment s'est construite ce qu'il nomme sa philosophie politique critique dont les deux foyers sont la 'démocratie insurgeante' et le 'nouvel esprit utopique'.
more...
No comment yet.
Scooped by Thierry Belleguic
Scoop.it!

Le retour des communs. La crise de l'idéologie propriétaire, Benjamin Coriat (dir.), Les liens qui libèrent

Le retour des communs. La crise de l'idéologie propriétaire, Benjamin Coriat (dir.), Les liens qui libèrent | CULTURE, HUMANITÉS ET INNOVATION | Scoop.it
Thierry Belleguic's insight:

Alors même que la notion de droits « exclusifs » reconnus au propriétaire individuel connait depuis quelques trois décennies une phase de durcissement et d’extension continue à de nouveaux objets (vivant, logiciels, semences, médicaments, savoirs traditionnels,....) on assiste, comme s’il s’agissait d’une « contre-tendance » à la montée de revendications et de pratiques pour mieux garantir différents types de « communs » conçus et administrés par des collectifs d’acteurs aux configurations multiples. 
C’est ainsi que les « communs », qui consistent non en une négation des droits de propriété mais en des formes nouvelles de partage et de distribution des attributs de ce droit (sous la forme de droits d’accès, d’usage, de prélèvement ...) entre différentes parties prenantes, connaissent aujourd’hui un formidable regain. Les nouveaux communs qui tirent leur origine de formes très anciennes de droits « communaux » (garantissant l’accès à l’eau, aux pâturages, aux moulins à grains pour les communautés villageoises…), ouvrent ainsi des espaces neufs et permettent de repenser radicalement le droit de propriété tel qu’il était conçu et prévalait jusqu’ici. Des logiciels libres aux licences creative commons permettant l’accès et le partage des créations artistiques ou scientifiques au plus grand nombre, des plateformes ouvertes permettant l’autopartage des biens les plus variés aux garderies auto-gérées… Les communs se présentent aujourd’hui comme autant de solutions à la crise de l’idéologie propriétaire et à l’exclusivisme qui lui sert de fondement.
Cet ouvrage, basé sur des recherches et des enquêtes qui se sont étendues sur plus de trois années ans et qui ont mobilisé près de vingt chercheurs en France comme à l’étranger, présente et explore à partir d’études de cas, d’investigations historiques ou de réflexions menées auprès des acteurs, la multiplicité des alternatives que proposent aujourd’hui les communs et l’économie du partage face aux impasses et apories de l’économie financiarisée dans laquelle nous sommes englués. 

Michel BAUWENS - Florence BELLIVIER - Françoise BENHAMOU - Marie CORNU - Séverine DUSOLLIER - Charlotte HESS - Isabelle LIOTARD - Pierre-Andre MANGOLTE - Christine NOIVILLE - Fabienne ORSI - Valerie REVEST -Judith ROCHFELD - Sarah VANUXEM - Olivier WEINSTEIN -Jean-Benoît ZIMMERMANN

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Thierry Belleguic
Scoop.it!

European Literature Night VII, May 13th | Contribution of the @britishlibrary

European Literature Night VII, May 13th | Contribution of the @britishlibrary | CULTURE, HUMANITÉS ET INNOVATION | Scoop.it
more...
No comment yet.
Scooped by Thierry Belleguic
Scoop.it!

Conférence de Jean-Luc Nancy sur la politique et le #commun @FrCulturePlus

Conférence de Jean-Luc Nancy sur la politique et le #commun @FrCulturePlus | CULTURE, HUMANITÉS ET INNOVATION | Scoop.it
Dans cette conférence, le philosophe Jean-Luc Nancy convoque tour à tour Platon, la Révolution française, Carl Schmitt, les soviets, Marx, Spinoza, Georges Bataille, Michel Foucault... pour interroger le/la politique, l'État, la démocratie et interroger surtout le concept, la possibilité et le sens du « commun », de l'être-en-commun, de « l'être-ensemble » communiste.
more...
No comment yet.
Scooped by Thierry Belleguic
Scoop.it!

La culture, lieu de toutes les complicités | 28e Colloque des Arts et la ville, 02-04.06. à Dieppe, Nouveau-Brunswick

La culture, lieu de toutes les complicités | 28e Colloque des Arts et la ville, 02-04.06. à Dieppe, Nouveau-Brunswick | CULTURE, HUMANITÉS ET INNOVATION | Scoop.it
Thierry Belleguic's insight:

Ce thème rassembleur et englobant sera analysé en prenant en considération plusieurs champs d’intérêt, tels que le territoire, le patrimoine, la construction identitaire ou encore la créativité. Or, comment la culture peut-elle nous aider à séduire l’autre, à bâtir des ponts, à rapprocher les peuples, à développer d’autres secteurs d’activité, à façonner l’avenir, à relancer l’économie sur une nouvelle base ? La complicité implique un rapport de proximité, des collaborations plus intimes entre les humains, et c’est sous cet angle que sera abordée la culture lors du Colloque 2015 à Dieppe, au Nouveau-Brunswick.

Ainsi, Les Arts et la Ville sort des sentiers battus en tenant un premier colloque à l’extérieur du Québec. Il s’agit d’une occasion exceptionnelle pour explorer les liens entre les sociétés québécoise et acadienne et, plus largement, entre le Québec et la francophonie canadienne. En plus d’aborder les relations entre les peuples et les générations, le thème permettra de mettre en valeur les différents territoires et les multiples réalités qui animent les composantes de cette francophonie, dans le but de nous faire réfléchir à notre identité propre, à ce qui nous rassemble et ce qui nous distingue.

La notion de complicité présente un fort potentiel pour le développement culturel local. Il y a les complicités qui existent, mais il y a aussi celles que nous pourrions établir entre nous, entre nos secteurs d’activité, entre nos collectivités, nos régions et nos territoires, qu’ils soient urbains ou ruraux. La complicité suppose également la confiance, par exemple entre les organismes culturels et leurs partenaires financiers, ou entre les artistes et les communautés.

En plus d’aborder les questions soulevées plus haut, le 28e Colloque de Les Arts et la Ville se penchera sur l’importance de la transmission du savoir ainsi que sur les possibilités offertes par la médiation culturelle et les porteurs de culture en matière de relations intergénérationnelles et interdisciplinaires.

À cette occasion, les conférenciers nous feront partager leurs expériences, leurs connaissances concernant des pratiques exemplaires et des recherches de même que leurs réflexions sur les complicités qui permettent de mettre en œuvre des projets novateurs et structurants pour les communautés, et ce, tant en Acadie qu’au Québec. De plus, la diversité artistique, la créativité et le talent acadiens seront à l’honneur et feront vibrer nos sens tout au long de notre séjour à Dieppe.

Nous vous donnons donc rendez-vous pour une rencontre en toute complicité, du 2 au 4 juin 2015, à Dieppe. Venez entendre les réflexions de nos conférenciers et exprimer vos points de vue sur les questions suivantes :

Y a-t-il un lien entre une culture de confiance et de complicité et le sentiment d’appartenance à une communauté ?Comment la culture permet-elle d’établir des liens de coopération de proximité avec une communauté ?De quelle façon la culture influence-t-elle la durabilité du développement communautaire et la cohésion sociale ?Comment peut-on, par l’entremise de la culture, façonner l’avenir et relancer l’économie d’une collectivité sur de nouvelles bases ?
more...
No comment yet.
Scooped by Thierry Belleguic
Scoop.it!

Connaissez-vous le projet « Histoires vraies de Vendée »? avec @LeGrandT #memoire #patrimoinevivant

Connaissez-vous le projet « Histoires vraies de Vendée »? avec @LeGrandT #memoire #patrimoinevivant | CULTURE, HUMANITÉS ET INNOVATION | Scoop.it
Thierry Belleguic's insight:
Une histoire vraie, c'est quoi ?

« Une histoire vraie est une anecdote importante, une histoire qui ressemble à une fiction, une histoire dont on se dit spontanément qu'elle mériterait de figurer dans un livre ou dans un film.

« Une histoire vraie comporte un début et une fin, c'est donc plus qu'une anecdote et ce n'est pas non plus le récit d'une vie : elle donne à entendre un épisode que la personne considère digne d'intérêt pour les autres, important à l'échelle de son existence. Bref, c'est une histoire qui vaut la peine d'être partagée avec ses contemporains.

« Parmi le récit de votre vie, de zéro à maintenant, quelle serait l'histoire vraie que vous auriez envie de partager avec le reste du monde ? Qu'elle soit drôle ou tragique, une histoire de famille ou de pêche. Ordinaire ou extraordinaire. Étonnante. Émouvante. »

« Une histoire vraie est une histoire courte, avec un début et une fin, qui vous est arrivée personnellement ou que l'on vous a racontée, qu'elle soit drôle ou triste : quelque chose de curieux, d'intrigant, d'inattendu.

« Une histoire vraie est vraie tant que la personne qui la raconte la considère comme vraie. »
(François Beaune)

L'origine du projet

En 1999, aux États-Unis, l'écrivain Paul Auster lance, sur une radio nationale, un « appel à histoires vraies ». Il recueille alors plus de 4 000 histoires, lues sur les ondes, et compose une anthologie à partir des meilleures d'entre elles dans un livre intitulé True Tales of American Life.
Quand François Beaune découvre ce livre, l'envie lui vient de tenter la même expérience.

« Marseille-Provence 2013 Capitale européenne de la culture » lui en offre l'occasion. Entre 2011 et 2013, François Beaune fait le tour de la Méditerranée : Espagne, Maroc, Algérie, Tunisie, Libye, Égypte, Israël, Palestine, Liban, Syrie, Turquie, Grèce, Italie...

Au cours de ce périple, il collecte les histoires vraies qu'on lui raconte. Un livre naît : La Lune dans le puits, publié aux éditons Verticales en septembre 2013

La Vendée, terre d'histoires !

« Durant la saison 2014-2015, Collectons un maximum d'histoires vraies qui formeront une bibliothèque numérique de Vendée et dont les meilleures seront publiées chaque semaine, à partir de début 2015, dans la page week-end d'Ouest-France.

« Je dormirai chez l'habitant, mon micro sous l'oreiller, pour ne rater aucune prise. Je rencontrerai un maximum d'entre vous, et ceux que je n'aurai pas croisés pourront envoyer leurs histoires à la Maison Gueffier. Nous les lirons toutes, pour en tirer la substantifique moelle. Enfin, grâce et avec la scène nationale du Grand R, nous imaginerons tout au long du processus comment restituer cette mythologie intime. »
(François Beaune)

Le projet : aller à la rencontre des Vendéens, collecter leurs récits, et transformer le département en un maillage de récits.

En multipliant les points de collecte dans tout le département, en prenant en compte sa diversité géographique.En dépêchant François Beaune dans le bocage, dans les marais, sur la côte, sur l'île d'Yeu...En donnant la possibilité à tous de raconter leur histoire, de l'offrir en partage ; au cours de veillées au Grand R, dans des établissements scolaires, dans des associations, dans des médiathèques.
more...
No comment yet.
Scooped by Thierry Belleguic
Scoop.it!

La nouvelle modernité du bois : l’évolution actuelle des techniques et du matériau sur @FrCulturePlus

La nouvelle modernité du bois : l’évolution actuelle des techniques et du matériau sur @FrCulturePlus | CULTURE, HUMANITÉS ET INNOVATION | Scoop.it
Les avancées techniques des dernières décennies ont fortement contribué à inscrire dans la modernité un matériau utilisé depuis les origines de l’humanité. Dès la fin du XIXe siècle, les qualités du bois sont sublimées, amplifiées ou renforcées pour pallier certains de ses défauts et favoriser sa résistance à l’eau et au feu, la pérennité de sa résistance structurelle ou de sa teinte... Faisant encore aujourd’hui l’objet de recherches continues, et par ailleurs partie prenante d’une industrialis
more...
No comment yet.
Rescooped by Thierry Belleguic from Eco-conception
Scoop.it!

Tree Book Tree : le premier livre qui se plante après avoir été lu !

Tree Book Tree : le premier livre qui se plante après avoir été lu ! | CULTURE, HUMANITÉS ET INNOVATION | Scoop.it

Tree Book Tree est un livre composé de papier recyclé et d'encres biodégradables dont les pages de couverture contiennent des graines de jacarandas qui poussent une fois plantées.


Via Ellesse
more...
No comment yet.
Rescooped by Thierry Belleguic from Participation citoyenne
Scoop.it!

La Louve premier supermarché coopératif et participatif à Paris

La Louve premier supermarché coopératif et participatif à Paris | CULTURE, HUMANITÉS ET INNOVATION | Scoop.it

La Louve est un supermarché participatif qui permet d'avoir accès à des produits de qualité, favorables aux producteurs et respectueux de l'environnement, à prix réduits..


Via Bernard BRUNET, Nouvelle Donne, Sylvain Rotillon
more...
Eco Act (@eco_act on Twitter)'s curator insight, May 30, 6:05 AM

Plusieurs collaborateurs d'EcoAct sont membres de cette coopérative, bonne chance dans cette belle aventure !

Scooped by Thierry Belleguic
Scoop.it!

Henri Guillemin raconte l'histoire de La commune de Paris

Henri Guillemin nous raconte l'histoire de la Commune de Paris (1871)
more...
No comment yet.
Scooped by Thierry Belleguic
Scoop.it!

« L'accès équitable à la recherche et à l'éducation scientifique » | Nightscience 2015, 10-11.07 @criparis Paris

« L'accès équitable à la recherche et à l'éducation scientifique » | Nightscience 2015, 10-11.07 @criparis Paris | CULTURE, HUMANITÉS ET INNOVATION | Scoop.it
Thierry Belleguic's insight:

NightScience is a FREE and OPEN event organized by the Centre for Interdisciplinary Research (CRI in Paris).This event gathers each year researchers, hackers and education innovators to share their approaches and experience on building new ways to achieve better knowledge construction and transmission.

NightScience 2015 invites you to reflect on “Equitable Access to Scientific Research and Education” in the light of Low Cost Technologies and Frugal Innovation.

NightScience 2015 will be held on the  10th and 11th of July 2015 at the CRI, 8-10 rue Charles V, 75004, Paris.

more...
No comment yet.
Scooped by Thierry Belleguic
Scoop.it!

Paris Climat 2015: Make It Work, 29-31.05 à Nanterre-Amandiers, initiative de @sciencespo

Paris Climat 2015: Make It Work, 29-31.05 à Nanterre-Amandiers, initiative de @sciencespo | CULTURE, HUMANITÉS ET INNOVATION | Scoop.it
A Sciences Po initiative aimed at mobilizing universities all over the world for the 2015 international climate negotiations.
Thierry Belleguic's insight:

On 29, 30 and 31 May at Nanterre-Amandiers, a unique experiment will take place. It will be a political, diplomatic, scientific and artistic experiment; one in the spirit of learning for all who participate. For three days, 200 students from around the world will take part in a public simulation of the UNFCCC international climate negotiations, COP21, which will take place in Paris in December. The conference marks a major deadline in a race against time and against the effects of global climate change, with its many devastating consequences so apparent today, and certainly in the future.

Under the umbrella of “Make It Work”, an initiative launched by Sciences Po and partner institutions in preparation for COP21, this project was created so political action could meet artistic creativity. The simulation isn’t about pretending to enact, much less mock, the international climate negotiations. It is about experimenting; in order to understand, to act and to transform.

For 20 years, international climate negotiations have stalled on action to address the urgency of climatic degradation, especially that related to CO2 emissions. This powerlessness is both a result of the huge complexity of the issues in play and the format of the negotiations which have endeavoured to act on them. Make It Work’s “Theatre of negotiations” will take into account multiple aspects of these two obstacles, by working with the real themes and modalities of the negotiations, but also by experimenting with and reformulating methods which may allow a way past existing obstacles.

Today, all the world’s leading universities organise “re-enactments” so students can role play real-life situations to bring their understanding and perspectives up to date. With this “pre-enactment”, Make It Work and the “Theatre of negotiations” are giving new life to this approach in the spirit of challenging preconceptions and transforming practices. And unlike multilateral climate negotiations (or university re-enactments), the Theatre of negotiations will be open to the public with many means of interacting with the negotiators, and also accessing numerous resources on the topics of the day.

This project was borne from the conviction that the failures and delays of international climate conferences are essentially due to problems of representation: both representation of a given problem and representation in a given UN-type forum.

Representation is also a fundamental part of theatre, and it is therefore natural that this experiment should take place within a theatre – both as a physical and human environment – and rethink the modus operandi of an international endeavour responsible for no less than the very existence of all forms of life on this planet… because in essence, what is taking shape is akin to something of a tragedy.

Make It Work / The Theatre of negotiations was conceived by SPEAP (Programme d’expérimentation en art et politique de Sciences Po) in collaboration with Make It Work of Sciences Po, and is implemented by Philippe Quesne with teams from Nanterre-Amandiers and the Raumlaborberlin architect collective, in addition to personnel from the Parsons School of Design and the Paris-Malaquais Ecole nationale d’architecture.

more...
No comment yet.
Scooped by Thierry Belleguic
Scoop.it!

Réflexions théoriques sur l'application de la notion de #biencommun à l'activité scientifique / Pierre-Carl Langlais, Marc Lavastrou

Réflexions théoriques sur l'application de la notion de #biencommun à l'activité scientifique / Pierre-Carl Langlais,  Marc Lavastrou | CULTURE, HUMANITÉS ET INNOVATION | Scoop.it
RÉFLEXIONS THÉORIQUES SUR L'APPLICATION DE LA NOTION DE BIEN COMMUN À L'ACTIVITÉ SCIENTIFIQUE / PIERRE-CARL LANGLAIS, MARC LAVASTROU
Thierry Belleguic's insight:

Réflexions théoriques sur l'application de la notion de bien commun à l'activité scientifique / Pierre-Carl Langlais et Marc Lavastrou. In Journée d'études "Generation Open : Open Science", organisée dans le cadre de l'Open Access Week par Françoise Gouzi (Direction en Appui à la Recherche-DAR) et Marc Lavastrou (Centre de Recherches et d'Études Germaniques-CREG), avec le soutien de Foster (Facilitate Open Science Training for European Research) et le consortium Couperin. Université Toulouse Jean Jaurès-campus Mirail, 13 octobre 2014.

Tour à tour, Marc Lavastrou et Pierre Carl Langlais retracent les notions de bien commun et d’activité scientifique et éditoriale à travers les époques. 
Au milieu du XVIIe siècle, deux communautés scientifiques -française et anglaise- se constituent autour de revues créées par des sociétés savantes (Royal Society notamment), les auteurs ne sont pas rémunérés et il existe une grande liberté de pensée, une incitation forte à publier et à partager la production intellectuelle sans souci du droit d’auteur. La diffusion du savoir est alors prioritaire sur les logiques propriétaires et marchandes. Nous sommes alors clairement en dehors de toute logique de marché mais aussi en dehors de toute logique d’évaluation de la recherche. Ce n’est qu’à partir du XIXe siècle que les grandes maisons d’éditions telles que Elsevier et Springer, spécialisées dans la littérature scientifique, vont parvenir à imposer peu à peu leurs conditions à la communauté des chercheurs en rachetant progressivement des petits éditeurs français. Depuis les années 1970,quatre gros éditeurs commerciaux ont le monopole et les inégalités entre les pays en voie de développement s’accentuent. 
Marc Lavastrou définit la notion de bien commun comme étant associé à une ressource, une communauté et un ensemble de règles sociales (Internet est une ressource immatérielle, les logiciels libres reposent sur des pratiques collaboratives), puis propose un éclairage sur les travaux d’Elinor Ostrom (première femme à recevoir le prix Nobel d’économie en 2009) et David Bollier (auteur de La renaissance des communs et cofondateur dehttps://www.publicknowledge.org/), qui réaffirment que les biens communs doivent être gérés de manière raisonnée comme des ressources naturelles et finies (eau, forêt), mais également immatérielles comme Internet ou la connaissance. Grâce à l’ouvrage dirigé par Elinor Ostrom et Charlotte Hess,Understanding Knowledge as a Commons (The MIT Press, 2011), la recherche scientifique est alors étudiée sous l’angle d’un commun pour lequel il est nécessaire d’établir des règles sociales afin de la société puisse se réapproprier ce bien qui est actuellement accaparé et contrôlé par des intérêts privés. Ce phénomène d’enclosure est néfaste tant pour la recherche que pour la société en générale.

more...
No comment yet.
Scooped by Thierry Belleguic
Scoop.it!

Le livre à l'ère numérique, entretien avec Robert Darnton

Le livre à l'ère numérique, entretien avec Robert Darnton | CULTURE, HUMANITÉS ET INNOVATION | Scoop.it
NUMÉRIQUE • Robert Darnton, le directeur de la bibliothèque de Harvard, rappelle que le piratage de livres est une vieille pratique. Il fait l’éloge du numérique, sans craindre pour le
more...
No comment yet.
Scooped by Thierry Belleguic
Scoop.it!

Le logiciel libre: un modèle collaboratif et gratuit en plein essor #LARAC

Le logiciel libre: un modèle collaboratif et gratuit en plein essor #LARAC | CULTURE, HUMANITÉS ET INNOVATION | Scoop.it
L'industrie du logiciel libre (ou open source) connaît une forte croissance dans le monde. « Ces logiciels sont ...
more...
No comment yet.
Scooped by Thierry Belleguic
Scoop.it!

Cartographies traverses | Dispositif de recherche-création sur les expériences migratoires contemporaines.

Cartographies traverses | Dispositif de recherche-création sur les expériences migratoires contemporaines. | CULTURE, HUMANITÉS ET INNOVATION | Scoop.it
« Cartographies traverses » est un dispositif de recherche-création qui regroupe des productions visuelles et sonores traitant des expériences migratoires contemporaines.
Thierry Belleguic's insight:

« Cartographies traverses » est un dispositif de recherche-création qui regroupe des productions visuelles et sonores traitant des expériences migratoires contemporaines. Projet participatif, il a réuni douze demandeurs d’asile, deux chercheuses en géographie et quatre artistes pour fabriquer des cartes du chemin, des cartes en chemin.

Ré-inventer les figurés qui habituellement réduisent la frontière en une ligne et la migration en une flèche, rendre compte de la complexité politique et pratique des franchissements : autant d’enjeux qui trouvent leur expression dans ces expérimentations arts-sciences, intégrées au collectif antiAtlas des frontières.

 
more...
No comment yet.
Scooped by Thierry Belleguic
Scoop.it!

À quoi servent les sciences ? Thèse en hist. des sciences de Catherine Radtka | Manuels scolaires des années 1950s

À quoi servent les sciences ? Thèse en hist. des sciences de Catherine Radtka | Manuels scolaires des années 1950s | CULTURE, HUMANITÉS ET INNOVATION | Scoop.it
Pour voir l'image que les sociétés se font des sciences, on peut observer l'image qu'elles essayent d'en donner aux écoliers, en consultant les manuels scolaires. Pour sa thèse en histoire des sciences, Catherine Radtka a non seulement regardé les manuels de sciences des années 1950 pour pouvoir les comparer avec des manuels scolaires des années 2000, mais elle a aussi fait la comparaison entre trois pays : la France, l'Angleterre et la Pologne.
more...
No comment yet.
Scooped by Thierry Belleguic
Scoop.it!

À découvrir | Françoise Waquet, L'ordre matériel du savoir. Comment les savants travaillent (16e-21e s.) @CNRSEd

À découvrir | Françoise Waquet, L'ordre matériel du savoir. Comment les savants travaillent (16e-21e s.) @CNRSEd | CULTURE, HUMANITÉS ET INNOVATION | Scoop.it
Comment les savants travaillent, un essai d'histoire des idées de Françoise Waquet.
Thierry Belleguic's insight:

L’article, le graphique, la fiche, le poster, le cahier de laboratoire sont quelques-uns des nombreux outils du travail scientifique étudiés dans cet ouvrage qui offre une histoire matérielle de la culture savante entre le XVIe et le XXIe siècle. Il rend manifeste, de la médecine à l’archéologie, de la géographie à la chirurgie, ce que l’on ne voit pas ou plus dans les résultats : la masse imposante de l’outillage à disposition, sa grande diversité, son accroissement constant. S’y ajoutent les ressources des savants eux-mêmes, celles de leurs sens éduqués ou amplifiés par de multiples instruments. Les configurations fascinantes que ces outils et leur
emploi créent entre écrit, image, parole, regard et geste révèlent le caractère composite, multimédia et multisensoriel, de l’ordre raisonné du savoir.
Explorer la science dans sa matérialité éclaire d’un jour nouveau des pans entiers de l’histoire intellectuelle. Les outils de travail ne sont pas de simples à-côtés des idées. Ils participent étroitement à la connaissance, entre objectivité scientifique et éléments empruntés à l’expérience des sens.
Un essai d’anthropologie des savoirs qui porte un regard original sur l’ordinaire de la science.

more...
No comment yet.