cross pond high tech
116.2K views | +1 today
Follow
cross pond high tech
light views on high tech in both Europe and US
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Philippe J DEWOST
Scoop.it!

L'attractivité de la France reprend du poil de la bête grâce à la French Tech

L'attractivité de la France reprend du poil de la bête grâce à la French Tech | cross pond high tech | Scoop.it
Start-up nation ?Deuxième atout, les décideurs internationaux classent la capacité de recherche et d’innovation au premier rang des atouts de la France, loin devant ses capacités touristiques et ses infrastructures. Un vrai changement d’appréciation."Ce n’est pas encore une image de start-up nation, mais c’est une perspective très positive", se félicite Marc Lhermitte.Un coup de chapeau à Fleur Pellerin, secrétaire d'Etat chargée de l'Economie numérique, qui a lancé la French Tech, ce label qui regroupe toutes les jeunes entreprises françaises technologiques. Flambeau repris par Axelle Lemaire et Emmanuel Macron, avec les encouragements de François Hollande. Ils se sont efforcés de promouvoir les start-up, mais aussi de rendre la fiscalité et les réglementations plus hospitalières.
Philippe J DEWOST's insight:
La French Tech en 2016: +30% d'investissements étrangers , +24% de créations d'emplois !Ces superbes résultats ne doivent pas nous faire oublier la prochaine étape qui d'ici environ 2 ans deviendra décisive : un marché d'exits (corporate et mises en bourse) suffisant pour générer de la liquidité, valoriser correctement les meilleures de nos startups, générer des retours satisfaisants pour tous les investisseurs (y compris les Fonds du PIA) et éviter incidemment que la French Tech ne deviennent l'open bar de nos amis américains et chinois.
more...
No comment yet.
Scooped by Philippe J DEWOST
Scoop.it!

Stanley Robotics lève 3,6M€ pour déployer son robot voiturier à l'international

Stanley Robotics lève 3,6M€ pour déployer son robot voiturier à l'international | cross pond high tech | Scoop.it
La start-up parisienne Stanley Robotics vient d'officialiser une levée de fonds de 3,6 millions d'euros auprès d'Elaia Partners, de Bpifrance (via le fonds Ville de demain) et d'Idinvest Partners. Fondée en 2015, Stanley Robotics a développé un robot voiturier baptisé Stan. L'automate est le fruit d'une dizaine d'années de R&D, les fondateurs ayant travaillé précédemment dans un laboratoire de recherche dédié aux technologies des véhicules autonomes. L'objectif de cette augmentation de capital est de déployer sa solution à l'international.Testé à l'aéroport de Roissy-Charles-de-GaulleDepuis le mois de février dernier, Stan est expérimenté dans deux parkings de l'aéroport de Roissy. "Il suffit au conducteur de garer sa voiture dans un box dédié à l'entrée du parking, puis de s'enregistrer sur un automate à proximité. Une fois le véhicule isolé du public, le robot se met en position, repère les pneus, s'ajuste à la longueur de la voiture, la soulève, puis la transfère", expliquent nos confrères de L'Usine Nouvelle. Le système est par ailleurs connecté au billet d'avion du conducteur et connaît donc sa date de retour. De cette façon, le robot ramène le véhicule dans le box situé à l'entrée du parking en temps voulu.Stocker 50% de véhicules supplémentairesSi ce service de voiturier autonome facilite l'arrivée et le départ des voyageurs stationnant leur véhicule sur de longues périodes dans les aéroports, il propose surtout des avantages significatifs aux gestionnaires des parkings. Selon les créateurs de Stan, ce service autonome permettrait d'optimiser le stationnement des véhicules et ainsi de stocker 50% de voitures en plus.D'après la start-up, les avantages de sa solution ne se limitent pas au seul gain d'espace. Elle permettrait de repenser entièrement la conception de nouveaux parkings où la présence du public serait interdite. Les contraintes réglementaires seraient alors significativement allégées, ce qui permettrait de diviser par deux le coût d'une place de parking, détaille L'Usine Nouvelle.Cap sur l'internationalLa start-up, qui emploie actuellement 25 collaborateurs, entend déployer sa solution dans d'autres régions du monde. "D'autres projets sont en cours de développement en France et à l'étranger. Le premier d'entre eux sera lancé d'ici la fin de l'année", indique-t-elle. "Europe, Amérique du Nord, Asie, Golfe… Nous regardons attentivement toutes les zones où le trafic aérien va exploser dans les prochaines années", précise Stéphane Evanno, COO et cofondateur de Stanley Robotics. La pépite parisienne n'est toutefois pas la seule à développer ce genre de service. En Allemagne, par exemple, le robot Ray, mis au point par l'entreprise Serva Transport Systems, a été testé à l'aéroport de Düsseldorf dès juillet 2014.
Philippe J DEWOST's insight:
Un très bel investissement du Fonds "Ville de Demain" souscrit par la Caisse des Dépôts et géré par sa filiale Bpifrance dans le cadre du PIA.
more...
No comment yet.
Scooped by Philippe J DEWOST
Scoop.it!

Un nouveau moteur de recherche français à la poursuite de Google

Un nouveau moteur de recherche français à la poursuite de Google | cross pond high tech | Scoop.it

Presque vingt ans après la naissance de Google, en 1998, il reste toujours des courageux pour vouloir concurrencer le géant de la Silicon Valley. Après Qwant, un autre moteur de recherche français, baptisé Xaphir, a discrètement été mis en ligne fin mars. « Google et ses alternatives, Baidu, Bing ou Yandex utilisent le PageRank, qui consiste à faire remonter les pages les plus populaires. L’utilisateur est enfermé dans une bulle de la connaissance qui l’empêche, par exemple, de voir qu’Arsenal n’est pas seulement un club de foot », explique Eric Mathieu, son PDG fondateur.

Xaphir est la contraction de la lettre « x » qui désigne l’inconnue en mathématiques et du saphir, la pierre précieuse, mais aussi le nom d’un livre de la connaissance qui, selon « une légende très ancienne », aurait été remis aux hommes par l’Eternel, précise l’entrepreneur. Ce moteur d’un nouveau genre entend ouvrir à l’internaute les portes du monde en lui offrant, pour chacune de ses demandes, des résultats de recherche très diversifiés.

« Un moteur humaniste »

L’internaute tape un mot-clef puis, en fonction des réponses, ajoute ou retire très simplement dans la boîte de recherche certains des résultats qui apparaissent, qu’il s’agisse de pages Web, d’images ou de vidéos. « Nous voulions sortir de la recherche par mots-clefs. Notre moteur permet de combiner “n” documents en “n” dimensions. Nous rajouterons ensuite la voix, les coordonnées géographiques, etc. », explique Eric Mathieu, qui présente Xaphir comme « un moteur humaniste », dont l’objectif est « d’offrir impartialité, diversité et universalité".

Philippe J DEWOST's insight:

Les principes fondamentaux des moteurs de recherche n'ont pas évolué depuis 20 ans, ni en termes d'interface utilisateur, ni en terme de modèle.

Xaphir est intéressant sur ces deux plans qu'il combine d'ailleurs : c'est le processus de recherche itérée qui définit le contexte et non l'inverse.

Le moteur n'a pas nn plus besoin de connaître le profil de l'utilisateur, ni pour enrichir son graphe de connaissance à partir de la recherche en cours, ni pour servir à terme une offre publicitaire contextualisée.

more...
No comment yet.
Scooped by Philippe J DEWOST
Scoop.it!

Appel à candidatures pour les Prix de l’innovation 2017 « Le Monde » - Smart Cities

Appel à candidatures pour les Prix de l’innovation 2017 « Le Monde » - Smart Cities | cross pond high tech | Scoop.it

Fort du grand succès d’une première édition au printemps 2016, Le Monde organise deux concours, l’un pour les candidats des pays membres de l’Union européenne, l’autre ouvert aux candidats des autres pays du monde, tous porteurs de projets en matière d’innovation urbaine.

Ces prix sont ouverts aux projets entrés dans une phase de réalisation, qu’ils émanent de particuliers, d’associations, d’entreprises ou d’organismes publics ou privés.

Les candidats doivent postuler à l’une des six catégories suivantes:

· Innovation urbaine : innovation technologique appliquée à la ville.

· Participation citoyenne (Prix Le Monde-Inta) : décerné à un processus dans lequel les citoyens assument un rôle dans l’élaboration et la gestion des espaces et services urbains physiques et/ou virtuels ;

· Habitat : projet innovant en matière d’espace de vie urbain (résidentiel, bureaux, matériaux nouveaux, etc.) ;

· Mobilité : projet facilitant une circulation à dimension plus humaine et plus économe ;

· Energie : projet visant à réduire l’empreinte carbone des villes ;

· Action culturelle : innovation sociale et numérique de dimension culturelle et urbaine.

Les candidatures européennes sont à envoyer (en français, en anglais ou en espagnol) à smartcities@lemonde.fr, avant le 19 février 2017 à minuit.

Les candidatures des pays non-européens sont à envoyer (en anglais si possible) à smartcitiesint@lemonde.fr avant le 2 avril 2017 à minuit.

Les éléments à envoyer pour postuler sont les suivants :

· un lien vers une vidéo de trois minutes maximum qui présente la solution;

· un texte de 3 000 signes maximum avec un descriptif de l’initiative, son ou ses objectifs, la nature de l’innovation, le calendrier prévu, les acteurs, le coût et le financement ;

· un document officiel justifiant de votre identité et de l’existence juridique de votre structure.

Un jury international composé de personnalités qualifiées examinera les candidatures et choisira les lauréats. Chacun des six prix est doté de 1 000 euros. Le jury sélectionnera parmi l’ensemble des candidats le lauréat du Grand Prix Le Monde- L’Atelier BNP Paribas, doté de 2 000 euros.

Les prix européens seront remis le 7 avril 2017 à Lyon. Les prix internationaux seront remis à Singapour début juin


En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/les-prix-de-l-innovation/article/2016/11/24/appel-a-candidatures-prix-europeens-de-l-innovation-2017-le-monde-smart-cities_5036994_4811683.html#6q8tid6Ao79uVqQy.99
Philippe J DEWOST's insight:

La CDC sera cette année partenaire des Prix Le Monde Smart City. N'hésitez pas à candidater pour :

  • Le Prix européen : remis en avril à Lyon,
  • Le Prix « monde » : remis en juin à Singapour
more...
No comment yet.
Scooped by Philippe J DEWOST
Scoop.it!

Fleur Pellerin, le nouvel investiteur surprise de Devialet

Fleur Pellerin, le nouvel investiteur surprise de Devialet | cross pond high tech | Scoop.it

C’est confirmé. Selon nos informations, Devialet, qui s’est fait une réputation avec ses enceintes haut de gamme, doit officialiser dans la journée une nouvelle levée de fonds de 100 millions d’euros. Celle-ci, qui avait fuité dans la presse il y a une quinzaine de jours, coordonnée par la banque d’affaires Bryan Garnier&co, occasionne l’arrivée de nouveaux investisseurs.

Dont Ginko ventures, une société de capital-risque suisse spécialisée dans la tech, créée en 2015, financée notamment par le géant taïwanais Foxconn, fabricant de produits électroniques et sous-traitant d'Apple. Par la même occasion, Jean-François Baril, fondateur et directeur général de Ginko, entre au conseil d’administration de Devialet. Parmi les autres nouveaux investisseurs cités figure le fabricant japonais d'électronique Sharp, acquis en 2016 par Foxconn.

Mais aussi, surprise, l’ancienne ministre de la culture et de la communication Fleur Pellerin fait une arrivée remarquée dans l’ex-start-up française devenue grande. Premier coup, joli coup. Trois mois après le lancement de son fonds Korelya Capital, elle doit annoncer ce 28 novembre un "investissement significatif" au sein de Devialet, selon un proche du dossier.

Il s’agit de la première opération de ce jeune fonds. Et dans la foulée, l’ex-ministre rejoindra le conseil d’administration de la société française spécialisée dans le son haut de gamme. Korelya avait été abondé à hauteur de 100 millions d’euros par le mastodonte de l’Internet sud-coréen Naver et sa filiale Line, connue pour son service de messagerie instantanée.

Philippe J DEWOST's insight:

Félicitations à Quentin Sannié et à toute l'équipe de Devialet, pépite de La French Tech qui réussit une superbe levée de fonds !

Et chapeau bas à Fleur Pellerin dont le fonds Korelya Capital fait une entrée remarquée sur la scène française du capital investissement...

more...
No comment yet.
Scooped by Philippe J DEWOST
Scoop.it!

1er Forum Villes intelligentes du groupe Caisse des Dépôts — Cité de la Mode et du Design (Paris 13e) 21 Nov. 2016

1er Forum Villes intelligentes du groupe Caisse des Dépôts — Cité de la Mode et du Design (Paris 13e) 21 Nov. 2016 | cross pond high tech | Scoop.it
à partir de 9 h 30
Accueil des participants
 
10 h 00 - 16 h 00
Galerie des solutions (voir onglet)

Plus de 60 exposants présents sur 1000 m2 pour vous faire découvrir des solutions concrètes pour votre ville : du scooter électrique à la ferme urbaine, des bureaux partagés à la gestion des données publiques... Un parcours libre et des réponses professionnelles au sein de 4 espaces pour une ville :

  • plus facile à vivre (transport, logement)
  • plus connectée et participative (réseaux, services aux habitants)
  • plus accueillante à l’entrepreneuriat (tiers lieux, quartiers numériques)
  • plus durable (nature en ville, smart énergie)
10 h 00 - 12 h 00
Mini-conférences pour décrypter
  • AFD : vision ville du Sud
  • Du smart building à la smart city
  • Mobility as a service : un accès unifié à la mobilité
  • Quel éco-gestionnaire à l'échelle d'un îlot ?
  • Quelle gouvernance pour la Smart city ?
  • Smart grid réseaux de chaleur
  • Valoriser les données de la ville : Open data soft / Dawex
10 h 00 - 16 h 00


Networking - rencontres individuelles :
  1. Solutions de financement
    • Energies renouvelables
    • Entreprises innovantes
    • Equipements et hébergements touristiques
    • Fonds PIA - ville de demain
    • Infrastructures de mobilité
    • Logement intermédiaire et social
    • Prêts aux collectivités
    • Tiers lieux, coworking, incubateur
    • Très Haut Débit
       
  2. Conseil
    • Faire émerger les intelligences collectives de la ville
    • Ingénierie financière
    • Mobilité : faire de votre territoire un laboratoire d’expérimentation
    • Rencontrer ma direction régionale
    • Stratégie Smart City
    • Stratégie patrimoniale immobilière
        
  3. Logement
    • Bâtiments réversibles
    • Gestion smart des espaces verts
       
  4. Mobilité
    • Dépénalisation du stationnement
    • Encourager l'usage des véhicules électriques
    • Gestion du stationnement et smart parking
    • Nouvelles mobilités en zone peu dense
        
  5. Energie / Environnement
    • Concevoir un bâtiment bas carbone
    • Contrat de performance biodiversité pour mes espaces verts
    • Rénovation énergétique du patrimoine public
       
  6. Infrastructures numériques et DATA
    • Aménagement numérique du territoire en THD
    • Connaître, maîtriser et optimiser l'usage des données de l'énergie
        
  7. Parcs d'activités et Entreprenariat local
    • Animer les écosystèmes d'acteurs économiques pour créer de l'emploi
    • Ilot à haute performance énergétique
    • Immobilier 3.0
    • Intégrer la biodiversité
12 h 00 - 14 h 00
Buffet déjeuner
 
14 h 00 - 16 h 00
 
 
 
 
 
 
14 h 30 - 16 h 00
Mini-conférences pour décrypter
  • Darwin ecosystem : un lieu de l'entrepreneuriat social
  • Lemon : co-construire des solutions de mobilité
  • THD c'est possible partout : pourquoi, comment ?
  • Un smart village olympique en 2024
  • Ville intelligente / intelligences de la ville : Jean Rottner, Maire de Mulhouse
  • Assemblée des Communautés de France
    et Association des Petites Villes de France
    • Digitaliser les projets de territoires : smart city versus stupid village
  • France Urbaine
    • Les villes intelligentes : expériences françaises
16 h 00Fin de la journée
Philippe J DEWOST's insight:

J'espère vous y retrouver !

Pour les autres, il pourront se consoler en regardant cette présentation d'il y a 3 ans - http://fr.slideshare.net/pdewost/cdc-idate-nov-2013-philippe-dewost-on-smart-cities-28574258

more...
No comment yet.
Scooped by Philippe J DEWOST
Scoop.it!

Digital Studies Vol 1 par Octo

Digital Studies Vol 1 par Octo | cross pond high tech | Scoop.it

Depuis l’explosion en 2013 (vérifiée sur Google Trend) de la vague des « transformations digitales », il nous a semblé important d’analyser ce qui pouvait nous distinguer de toutes les sociétés de conseil et de service qui aujourd’hui prétendent toutes, et à l’unisson, faire de la « transformation digitale ». En cherchant cette singularité d’OCTO qui nous pousse à toujours chercher a better way, nous avons produit des grilles d’interprétation du phénomène digital que nous avons souhaitées partager dans cet ouvrage.

 

Pourquoi OCTO, une entreprise fortement marquée par l’expertise technologique, est-elle de plus en plus sollicitée sur des questions qui ne relèvent pas a priori de son domaine de compétence ? Pourquoi sommes-nous consultés sur des questions non seulement méthodologiques, mais aussi sur l’évolution des modes de management, sur la culture des entreprises, ou encore sur l’évolution des modèles d’affaires ?

 

Le cadre d’interprétation que nous vous proposons ici nous permettra dans les prochaines livraisons de revisiter certaines thématiques charriées par le digital qui sont particulièrement d’actualité dans les organisations, qui doivent définir et mettre en œuvre leurs stratégies de transformation digitale. 

10 axes pour comprendre le digital 
  1. L'Accélération
  2. De la sélection naturelle à la sélection artificielle 
  3. La dimension sociale et collective 
  4. Le statut de la technologie
  5. Les régimes d'individuation
  6. La spécificité de la transformation digitale 
  7. Les barbares de la disruption digitale
  8. Le solutionnisme technologique de la Silicon Valley
  9. Du choc technologique au blues des Licornes
  10. Pour une éthique technologique
Philippe J DEWOST's insight:

Lecture remarquable tant sur le fond que sur la forme. A lire et relire absolument pour prendre du recul sur la transformation en cours et changer de posture.

more...
No comment yet.
Scooped by Philippe J DEWOST
Scoop.it!

The Refiners, le nouvel accélérateur de pépites françaises basé à San Francisco

The Refiners, le nouvel accélérateur de pépites françaises basé à San Francisco | cross pond high tech | Scoop.it

L'année dernière, Carlos Diaz, un entrepreneur limougeaud habitant à San Francisco depuis sept ans, a reçu en tête-à-tête les PDG de 113 start-up hexagonales. Identifié par les entrepreneurs comme une figure française de la Silicon Valley depuis sa participation au mouvement des « pigeons » en 2012, il s'est retrouvé bombardé d'e-mails de jeunes créateurs d'entreprise, avides de conseils sur l'installation de ce côté-ci de l'Atlantique. Il s'est dit qu'il existait sûrement une manière plus efficace de les aider que d'enchaîner les cafés… 

Avec deux autres chefs d'entreprise de la Vallée, Géraldine Le Meur, cofondatrice du festival LeWeb, et Pierre Gaubil, un autre serial entrepreneur, ils ont décidé de lancer un accélérateur de start-up françaises basé à San Francisco. Baptisé «  The Refiners », il accueillera 12 à 15 start-up n'ayant pas encore réalisé de levée de fonds, pendant trois mois, deux fois par an. La première promotion commencera en septembre. 

Des modèles américains

L'accélérateur prendra 3 à 7 % de leur capital, en échange d'un chèque de 50.000 dollars pour les aider à démarrer. Un modèle inspiré des fameux accélérateurs Y Combinator et 500 Startups, d'où sont sortis Airbnb, Twitch ou Makerbot, mais qui prendra en compte  « le fossé culturel, un élément trop souvent négligé », explique Carlos Diaz.  « Pendant les trois premières semaines, on fermera les portes et les fenêtres car ils ne seront pas "montrables" et on leur apprendra comment agir ici », détaille-t-il. Au programme, quelques éléments clefs de la culture de la Silicon Valley, comme la différence entre les fonds de capital-risquefrançais et américains, ces derniers  « ne demandant pas des tableurs et des business plans à trois ans », explique Pierre Gaubil. Ou encore la différence de relation avec les grandes entreprises :  « dans la Silicon Valley, les grands comptes ne sont pas un élément de destruction des produits des start-up mais des partenaires qui les distribuent ».

Doté de 6 millions de dollars, le fonds est abondé à 60 % par une centaine de partners, moitié américains, moitié français, qui endossent également le rôle de mentors. Les 40 % restants sont apportés par bpifrance. 

Des licornes plutôt que des poneys
Philippe J DEWOST's insight:

Un nouvel investissement du Fonds French Tech Accélération, souscrit par la Caisse des Dépôts (pilote de l'Action French Tech du Programme d'Investissements d'Avenir) et géré par sa filiale bpifrance.

Bravo a The Refiners et à tous leurs mentors

PS: personnellement j'aime les poneys sauvages à la crinière soyeuse ...

more...
No comment yet.
Scooped by Philippe J DEWOST
Scoop.it!

Streamroot evidences the business case for P2P video streaming

Streamroot evidences the business case for P2P  video streaming | cross pond high tech | Scoop.it

Streamroot harnesses the latest web technologies (HTML5 and WebRTC) and powerful proprietary algorithms to offer state-of-the-art P2P streaming.


Streamroot improves on traditional unicast video delivery by decentralizing exchanges and providing content via multiple sources. 

With Streamroot, viewers begin loading video content directly from your server. At the same time, they connect to the Streamroot tracker, retrieve an intelligently selected list of peers, and establish a direct connection with them to exchange video segments. 

Segments come from the source that provides them most quickly, improving exchanges, heightening reliability and better managing traffic.

Philippe J DEWOST's insight:

P2P has often been too easily associated with its early "uses cases" that often involved unauthorized content distribution. Streamroot reminds us that technology is neutral and apparently has found an interesting business model.

more...
No comment yet.
Scooped by Philippe J DEWOST
Scoop.it!

Consensus Décentralisé - Blockchains - Smart Contracts - Decentralized Consensus

Consensus Décentralisé - Blockchains - Smart Contracts - Decentralized Consensus | cross pond high tech | Scoop.it

I have decided to offload "Cross Pond High Tech" that may have been perceived recently as being crowded with too many Bitcoin / Blockchain curated links, and have created a new topic dedicated to Decentralized Consensus. It will be both in French and English and is at present managed by several curators including @CHECy and others.

The goal is to build it as a reference repository for e-Litterature on this fast morphing and still highly speculative topic.

-- Fork de Cross Pond High Tech dédié à Blockchain, Ethereum, aux Smart Contracts et au Consensus Décentralisé en général

Philippe J DEWOST's insight:

You are welcome to susbcribe to this fork of "Cross Pond High Tech" focusing on Decentralized Consensus ; don't hesitate to submit enlightning and quality content. Thank you for your interest and future contributions !

more...
No comment yet.
Scooped by Philippe J DEWOST
Scoop.it!

Alphabet's Google reports rising profits in core Businesses

Alphabet's Google reports rising profits in core Businesses | cross pond high tech | Scoop.it
Google's parent company - has surpassed Apple as the world's most valuable company after its latest earnings report.
Philippe J DEWOST's insight:

With @Trooclick you can see a summary of what 45 speakers said about @Alphabet passing @Apple in market cap... for now.

My preferred comment is "Essentially, what they have now is a big advertising business and a venture capital business." by Forrester's Frank Gillett ; and yours ?

more...
No comment yet.
Scooped by Philippe J DEWOST
Scoop.it!

Blockchain : l’initiative de la CDC positionne la France en aiguillon sur le Vieux Continent.

Blockchain : l’initiative de la CDC positionne la France en aiguillon sur le Vieux Continent. | cross pond high tech | Scoop.it
Gonzague Grandval, vous êtes co-fondateur de la plate-forme  Paymium et membre de l’initiative de place sur la blockchain  : les  conditions sont-elles réunies pour que la France devienne une figure de proue de  la technologie bitcoin ?

Il faut du temps pour que les innovations percolent au  sein des grands groupes. Nous arrivons en France à un point où l’écosystème se  met en place, avec des laboratoires dédiés à la technologie « blockchain » dans  les banques, des start-up qui émergent et de  nombreuses initiatives privées. La France est certes en retard par rapport aux  Etats-Unis, mais l’initiative de place pilotée par la Caisse des Dépôts va dans  le bon sens. Cette démarche, qui consiste à réunir de grands acteurs  institutionnels pour réfléchir à ce que la technologie libre et ouverte « blockchain » peut apporter au secteur financier dans son entier, est d’autant  plus constructive qu’elle prévoit d’organiser par la même occasion une montée en  compétence technique et fonctionnelle collective de ses participants. Elle  positionne ainsi notre pays en aiguillon sur le Vieux Continent et notre souhait  est qu’elle puisse prendre à moyen terme une dimension européenne, voire qu’elle  s’élargisse à d’autres activités que la finance.

Philippe J DEWOST's insight:

Paymium est un des partenaires technologiques de l'initiative de place lancée aujourd'hui par la @CaisseDesDepots avec 11 partenaires sur #Blockchain

more...
No comment yet.
Scooped by Philippe J DEWOST
Scoop.it!

L'Agenda de l'édition Val d'Isère 2016 des Napoleons dévoilé - Innovative Communications Summit

L'Agenda de l'édition Val d'Isère 2016 des Napoleons dévoilé - Innovative Communications Summit | cross pond high tech | Scoop.it

La troisième édition des Napoleons se tiendra sous le parrainage exceptionnel de Stéphane Richard.

Le Pdg d'Orange ouvrira cette nouvelle édition consacrée au Temps.
Il fera partager sa vision sur cette notion fondamentale, aujourd'hui transformée par l'impact des nouvelles technologies.

Philippe J DEWOST's insight:

J'ai la chance et l'honneur d'être (ré)invité cette année et y animerai deux sessions : "Fast & Furious" le 14 Janvier (avec Yann Lechelle de Snips déjà confirmé) et "Show me the Money" le 15 sur Blockchain.

more...
No comment yet.
Scooped by Philippe J DEWOST
Scoop.it!

Renault reprend les activités de R&D françaises d'Intel dans le logiciel embarqué

Renault reprend les activités de R&D françaises d'Intel dans le logiciel embarqué | cross pond high tech | Scoop.it
En s'emparant des activités de R&D dans le logiciel embarqué basées en France d'Intel, leader mondial des semi-conducteurs, la marque au Losange réalise le doublé. Le constructeur accélère clairement dans la voiture connectée, et redore son blason dans son pays d'origine où il vient sauver des emplois.
Philippe J DEWOST's insight:
Le retour de la Deep Tech dans le viseur des Corporates !
more...
No comment yet.
Scooped by Philippe J DEWOST
Scoop.it!

Les chariots robots de Balyo en route pour la Bourse

Les chariots robots de Balyo en route pour la Bourse | cross pond high tech | Scoop.it

Spécialiste de la robotisation des chariots de manutention, le français veut lever entre 30 et 50 millions d’euros sur Euronext.

Ils sont aux entrepôts de manutention ce que la voiture autonome est à la route : les chariots robotisés, capables de déplacer palettes et cartons sans intervention humaine, promettent de révolutionner le monde de la logistique. Le français Balyo, l'un des pionniers de ce nouveau secteur, a déposé mercredi son document de base auprès de l'AMF. L'entreprise espère lever « entre 30 et 50 millions d'euros » sur Euronext Paris, selon son PDG, Fabien Bardinet, qui espère réaliser l'introduction en Bourse « avant le début de l'été ».

Fondé en 2005, Balyo fournit des systèmes robotisés à deux fabricants de chariots élévateurs, l'américain Hyster et l'allemand Linde, plus connu en France sous la marque Fenwick. Le français conçoit des logiciels et un boîtier de contrôle qui, associés à des capteurs laser, transforment des chariots classiques en véhicules de manutention autonomes, pour déplacer et stocker les palettes en hauteur. Le tout sans nécessiter de système de guidage intégré au bâtiment (réflecteurs, peinture au sol...), car ils cartographient automatiquement leur environnement. Un système de sécurité leur permet de détecter les humains et les obstacles dans un rayon de 360 degrés.

Philippe J DEWOST's insight:

Un très bel investissement du Fonds Ambition Numérique, souscrit par la Caisse Des Dépôts dans le cadre du Programme d'Investissements d'Avenir, et géré par notre filiale Bpifrance.

Bravo à Fabien Bardinet et à toute son équipe !

more...
No comment yet.
Scooped by Philippe J DEWOST
Scoop.it!

Orange s’associe à Facebook pour le lancement d’un accélérateur de start-up centré sur l’innovation des infrastructures réseau

Orange s’associe à Facebook pour le lancement d’un accélérateur de start-up centré sur l’innovation des infrastructures réseau | cross pond high tech | Scoop.it

Facebook et Orange, en tant que membres du Telecom Infra Project (TIP) lancent au sein de l’Orange Fab France un nouvel accélérateur « Telecom Track », conçu spécifiquement pour soutenir les start-up centrées sur le développement des infrastructures réseau.
Les start-up sélectionnées seront accompagnées par Orange et bénéficieront d'un accès à son réseau mondial de ressources ainsi que du soutien des Ecosystem Accelerator Centres du TIP (TEAC) et de Facebook.
Orange collabore avec le TIP* et Facebook afin de soutenir des start-up centrées sur l’innovation des infrastructures réseau en lançant le nouveau « Telecom Track » dans le cadre de son programme d'accélération Orange Fab en France. Ce partenariat recherchera les meilleures innovations et talents du secteur, soutiendra et conseillera les start-up avec l’aide des experts Orange, TIP et Facebook, et facilitera en parallèle la création de réseaux et les opportunités d’investissement internes et externes.

Le « Telecom Track » d’Orange Fab France

Le projet sera géré par Orange Fab France, le programme d’accélération d’Orange pour les start-up, depuis le site d’Orange Gardens, un éco-campus situé à Châtillon, près de Paris entièrement dédié à la recherche et à l’innovation. En contact direct avec les  meilleurs experts d’Orange et de ses partenaires, les start-up pourront aborder  les questions majeures relatives aux réseaux, allant de leur gestion jusqu’aux nouvelles technologies d’accès, et ce dans plusieurs régions.
Les start-up bénéficieront de tous les avantages du programme Orange Fab existant, au sein duquel elles participeront à des ateliers dédiés et des sessions de tutorat avec des spécialistes. Elles recevront un financement optionnel de 15 000 € et auront accès à un espace de travail sur le site d’Orange Gardens, où sont basées les équipes de recherche et d'innovation du Groupe. En complément du support du réseau mondial Orange Fab, les start-up pourront consulter également des experts de la communauté du TIP, des TEAC et de Facebook. Ce cadre leur permettra d’établir des connections privilégiées avec les équipes d’innovation, les partenaires d'investissement et les investisseurs en capital-risque qui pourront leur apporter une expertise plus poussée et des financements potentiels afin de lancer de nouveaux produits et services.

L’appel à projets démarre aujourd’hui et les candidats ont jusqu’au 14 mai 2017 pour soumettre leur candidature. Trois semaines plus tard, les start-up sélectionnées rejoindront le programme d’accélération et auront l’opportunité de participer en juin à un événement de lancement organisé par Orange qui réunira des cadres d’Orange, du TIP et de Facebook, ainsi que des partenaires et investisseurs en capital-risque. Une fois avancées dans le processus d’accélération, les start-up sélectionnées seront invitées à intervenir lors d'un événement des TEAC qui se tiendra à San Francisco à la fin de l’année.
Les candidats doivent être basés en France et les projets doivent être soumis sur le site www.orangefabfrance.fr

« Dans le cadre de l’évolution de notre réseau vers la 5G et les technologies futures, l’opportunité d’innovation au niveau des réseaux est énorme, et il est essentiel de soutenir les grands esprits et les talents qui développeront l’innovation dans le domaine des télécommunications », a déclaré Mari-Noëlle Jégo-Laveissière, Vice-présidente exécutive Innovation, Marketing et Technologies d’Orange. « Nous pensons que notre partenariat avec Facebook et le lancement du nouveau Telecom Track nous permettra d’encourager et de soutenir cette communauté de start-up qui a la possibilité de faire bouger les choses au sein de cet espace et de développer de nouvelles innovations dans les télécommunications. »
« Facebook est impatient de collaborer avec Orange et le TIP afin de soutenir cet accélérateur de start-up », a déclaré Jay Parikh, Directeur Ingénierie et Infrastructure chez Facebook. « En travaillant conjointement, nous espérons aider à identifier et soutenir l’innovation des infrastructures réseau des télécommunications tout en préparant la voie vers de futures découvertes. »  

L’engagement d’Orange Digital Ventures

Afin d’accélérer encore davantage le développement des start-up participantes, Orange Digital Ventures soutiendra ce nouveau « Telecom Track » et apportera des conseils pour le financement ainsi que des opportunités de création de réseau via Corporate Venture Capital (CVC) à travers ses partenariats d’investisseurs. Orange Digital Ventures contribue d’ores et déjà activement à la transformation du paysage des télécommunications à travers son portefeuille d’investissements, et pourra éventuellement contribuer au financement de certaines des start-up participantes.

*Orange fait partie du Telecom Infra Project (TIP), une initiative mondiale centrée sur l’ingénierie qui vise à transformer l’approche traditionnelle afin de construire et de déployer des infrastructures réseau de télécommunications.

Philippe J DEWOST's insight:

Enfin un opérateur télécom qui s'intéresse de plus près et de manière visible et assumée à l'Open Hardware, au projet OCP, et au Telecom Infra Project, et ce en s'appuyant sur des startups ! Il aura fallu 4 ans pour évangéliser et labourer le terrain.

En dehors d'Horizon Computing Solutions et AirLynx, quelles sont les autres startups à router vers Orange Fab et Orange Digital Ventures ?

Nous assistons à la fin du cycle des architectures hardware propriétaires ; qui sera le RedHat de cette nouvelle révolution ?

more...
No comment yet.
Scooped by Philippe J DEWOST
Scoop.it!

West Web Awards by West Web Valley - Inscrivez-vous avant le 1er Février !

West Web Awards by West Web Valley - Inscrivez-vous avant le 1er Février ! | cross pond high tech | Scoop.it

LES 12 AWARDS RÉCOMPENSENT LES TALENTS BRETONS ET NANTAIS DU DIGITAL

Les West Web Awards sont ouverts à tous.
Habituellement, ce sont les structures qui sont récompensées, nous avons souhaité mettre un coup de projecteur sur les individus.

Vous travaillez dans le secteur public ou privé, vous êtes community manager d’une association, ou encore Chief Digital Officer d’une entreprise traditionnelle, lead developper dans une startup, UX designer en freelance… Alors déposez votre candidature !
Les West Web Awards récompensent des personnes qui ont fait preuve d’excellence dans un projet digital.
Notre objectif est de promouvoir le dynamisme numérique du territoire en récompensant ceux qui le font vivre au quotidien.

Douze trophées à emporter, qui sera le meilleur dans sa catégorie ?

Philippe J DEWOST's insight:

Douze trophées vont récompenser les talents du numérique territorial lors de la cérémonie des West Web Awards le 9 février 2017 à Brest : en ferez-vous partie ? #FrenchTech #WestWebValley

more...
No comment yet.
Scooped by Philippe J DEWOST
Scoop.it!

Le futur du travail et la mutation des emplois vus par Yves Caseau

Le futur du travail et la mutation des emplois vus par Yves Caseau | cross pond high tech | Scoop.it

Le billet de ce jour rassemble un certain nombre de réflexions autour du « futur du travail ». Ce sujet est particulièrement d’actualité en ce moment, qu’il s’agisse de la presse ou de la préparation de la campagne présidentielle. En ce qui me concerne, j’ai eu la chance de passer une semaine à la Singularity University dans le cadre du Singularity University Executive Program, ce qui m’a permis d’approfondir mes idées sur le sujet. Ce billet reprend les points principaux que j’ai développé le 12 Octobre lors du séminaire de l’Académie des Technologies, lors d’une conférence intitulée « Emploi et travail dans un monde envahi par les robots et les systèmes intelligents ». Il s’inscrit dans la continuité d’un premier billet écrit il y a deux ans, mais j’ai affiné mon diagnostic et j’ai donc des convictions plus fortes et plus précises.

La première partie fait le point sur la question de l’automatisation – des robots à l’intelligence artificielle – et de son impact sur les emplois. Depuis la publication du rapport de Frey-Osborne en 2012, il y a eu de nombreuses réactions. La plupart sont conservatrices et prudentes, qu’il s’agisse du rapport de l’OCDE ou du livre récent de Luc Ferry. Je ne partage pas ce revirement comme je vais l’exprimer, particulièrement après avoir passé cette semaine à la Singularity University. Je vais au contraire développer une vision de l’évolution du travail dans laquelle l’homme est complémentaire de ces nouvelles formes automatisées de production et de création de valeur.

La seconde partie est une réflexion sur la société à la quelle conduit cette nouvelle vision du travail. C’est, par construction, une contribution à l’iconomie, c’est-à-dire l’organisation de l’économie dans le cadre d’une exploitation pleine et entière des bénéfices de la technologie de l’information, y compris dans ces capacités d’automatisation (lire la définition de Michel Volle). Je propose une vision « fractale / multi-echelle » de l’ iconomie qui réconcilie la domination des plateformes (« winners take all ») et le retour de la « localisation » (la priorité donnée à la communauté et au territoire ) face au désarroi (pour rester mesuré) que cette rupture de paradigme va produire. Dans la tradition des « power laws » de la nouvelle économie, les bassins d’opportunité créés par le progrès technologique ont une structure maillée et multi-échelle qui contient une « longue traine » de micro-opportunités pour microentreprises.

La troisième partie porte sur cette rupture, la transition de phase entre le modèle actuel de l’emploi qui est clairement à bout de souffle et un modèle possible, correspondant à la vision développée dans les deux premières parties. C’est la question fondamentale, et la plus difficile : même pour les partisans d’une vision optimiste du progrès technologique dont je fais partie, la transition qui s’annonce est complexe, voire brutale. Même si le titre du livre de Bernard Stiegler « L’emploi est mort, vive le travail ! » contient un message positif, ce changement n’est pas moins qu’une révolution, qui est par ailleurs déjà engagée. Face à un changement qui s’accélère et des vagues d’automatisation nouvelles qui se dessinent, je suis persuadé que le monde politique a un rendez-vous avec l’Histoire, et qu’un certain nombre de mesures sont nécessaires pour éviter des scénarios noirs qui sont fort bien décrits dans des ouvrages de science-fiction. Il est possible de construire une société équilibrée autour de l’iconomie, mais la tendance naturelle du techno-système, sans intervention et régulation, est d’aller vers la polarisation et l’affrontement.

J’ai résisté à la tentation facétieuse et opportuniste de nommer ce billet « comprendre les causes profondes de l’élection de Donald Trump », mais je pense néanmoins qu’une des causes essentielles de cette élection, qui semble défier le sens commun, est qu’une grande partie des électeurs sentent plus ou moins confusément qu’un monde est en train de se construire dans lequel ils n’ont plus de place. Ce n’est pas une « simple » réaction à la désindustrialisation, c’est une peur de se retrouver « assignés à résidence », pour reprendre les mots d’Emmanuel Macron, sans utilité pour cette nouvelle société technologique et automatisée. Le défi qui est devant nous est de rendre l’iconomie « inclusive », c’est-à-dire avec une place pour chacun qui lui permette de contribuer au travers de son activité.

Philippe J DEWOST's insight:

C'est long. C'est dense. C'est très bien documenté. C'est réfléchi. Cela ne se survole pas en 30 secondes mais on en ressort en ayant appris. Bref du grand Yves Caseau.

(si j'avais du titrer en anglais j'aurais repris le joli titre de la très mauvaise chanson d'un album de Heaven 17 "crushed by the wheels of industry" — The Luxury Gap, 1983 qui contient notamment "Let Me Go" et "Temptation")

more...
No comment yet.
Scooped by Philippe J DEWOST
Scoop.it!

Postulez au Start-Up Contest IMM - éd 2016

Postulez au Start-Up Contest IMM - éd 2016 | cross pond high tech | Scoop.it

Tentez de faire partie des 8 start-up sélectionnées pour présenter votre projet lors du start-up contest du vendredi 18 novembre prochain au Hub Bpifrance.

Enjeu : intégrer la promotion 2016-2017 de l'Institut Multi-Média qui vous donnera accès à des cycles de conférences de très haut-niveau, à un voyage d'études en Israël, et à un réseau d'anciens de l'IMM extrêmement riche et varié en termes de profils et de métiers.

Témoignagehttp://www.institutmultimedias.com/2016/09/08/laureate-du-start-up-contest-imm-2015-–-chloe-julien-fondatrice-de-bandsquare

Disclosure : je ferai partie du Jury

Philippe J DEWOST's insight:

Vous êtes une startup et souhaitez accélérer ? Participez au Startup Contest 2016 de l'Institut Multi-Médias !

more...
No comment yet.
Scooped by Philippe J DEWOST
Scoop.it!

Big4Start, quand les Grands Groupes planchent devant les startups - le replay sur Plussh

Voici, en replay, via le service de streaming live de Plush, startup Montpelliéraine, la série des reverse pitchs des grands groupes donnés hier après-midi dans le cadre de ‪#‎Big4Start‬ . L'intervention du Groupe Caisse Des Dépôts, qui représentait les besoins d'ICADE et de Transdev, démarre à 59 min.

Philippe J DEWOST's insight:

Le reverse pitching monte en puissance avec la deuxième édition du rendez-vous Big up 4 startup, organisé par la French Tech Montpellier et le cluster régional FrenchSouth Digital. Après avoir réuni en 2015 lors de sa première édition huit grands groupes et 150 start-up régionales, dont les rencontres ont abouti à une quinzaine de contrats, le rendez-vous passe la seconde. En 2016, ce sont quatorze groupes (dont Cisco, Société Générale, Caisse des Dépôts, Orange, La Poste, EDF, Engie et Midi Libre) qui devraient accueillir une soixantaine de jeunes pousses.

more...
No comment yet.
Scooped by Philippe J DEWOST
Scoop.it!

Need Help in Grep

Need Help in Grep | cross pond high tech | Scoop.it

Over the past years, I have found AppleScript very efficient when it comes to manipulate and process Contact or Agenda information on a Mac, either to detect and process duplicates, as well as for updating dozens of contacts when corporate mail domaine changes, building and maintaining mailing lists through specific tags in the "Notes" field, or processing boucing emails "en masse" to clean up address book after season's greetings.

 

ics-file-cleaner is An AppleScript designed to process and trim (organizers, attendees, requests) .ics files sent from Outlook before importing them in iCal.

This is the only way to avoid iCal resending or confirming invites via Outlook, or canceling an invent and notifying attendees while you just removed it from iCal.

 

The following AppleScript is triggered by a mail rule and process the .ics file content before opening it with iCal/Calendar app - which results in an import.

 

It has been posted on GitHub so it can be forked and improved beyond my basic and remnant AppleScript skills.

Philippe J DEWOST's insight:

Need help on #grep : I am almost done automating line / tag removal on .ics files for certain attributes (like meeting attendees email addresses) yet am stuck in making the grep command wrap properly on long .ics lines, resulting in truncated email adresses garbage remaining on some lines.

Thx in advance for any enhancements you can bring directly on GitHub or any grep advice you can DM me !

more...
No comment yet.
Scooped by Philippe J DEWOST
Scoop.it!

Hommage à Umberto Eco, le geek érudit

Hommage à Umberto Eco, le geek érudit | cross pond high tech | Scoop.it

"Une nouvelle guerre de religion modifie subrepticement notre monde contemporain. J'en suis convaincu depuis longtemps, et lorsque j'évoque cette idée, je m'aperçois qu'elle recueille aussitôt un consensus. 

Ceci n'a pu vous échapper, le monde est aujourd'hui divisé en deux: d'un côté les partisans du Macintosh de l'autre ceux du PC sous MS-Dos. Eh bien, je suis intimement persuadé que le Mac est catholique et le Dos protestant. Je dirais même plus. Le Mac est catholique contre-réformateur, empreint de la "ratio studiorum" des Jésuites. Il est convivial, amical, conciliant, il explique pas à pas au fidèle la marche à suivre pour atteindre, sinon le royaume des cieux, du moins l'instant final de l'impression du document. Il est catéchistique, l'essence de la révélation est résolu en formules compréhensibles, et en icônes somptueuses. Tout le monde à droit au salut. 

Le Dos est protestant, voire carrément calviniste. Il prévoit une libre interprétation des Écritures, requiert des décisions tourmentées, impose une herméneutique subtile, garantit que le salut n'est pas à la portée de tous. Faire marcher le système nécessite un ensemble d'actes personnels interprétatifs du logiciel: seul, loin de la communauté baroque des joyeux drilles, l'utilisateur est enfermé dans son obsession intérieure. 

On m'objectera que l'arrivée de Windows a rapproché l'univers du Dos de la tolérance contre-réformatrice du Mac. Rien de plus exact. Windows constitue un schisme de type anglican, de somptueuses cérémonies au sein des cathédrales, mais toujours la possibilité de revenir au Dos afin de modifier un tas de choses en se fondant sur d'étranges décisions: tout compte fait, les femmes et les gay pourront accéder au sacerdoce. 

Naturellement, catholicisme et protestantisme des deux systèmes n'ont rien à voir avec les positions culturelles et religieuses des usagers. J'ai découvert l'autre jour que Franco Fortini, poète sévère et tourmenté, ennemi déclaré de la société du spectacle, est un adepte du Mac. Cela dit, il est légitime de se demander si à la longue, au fil du temps, l'emploi d'un système plutôt que d'un autre ne cause pas de profondes modifications intérieures. Peut-on vraiment être à la fois adepte du Dos et catholique traditionaliste ? Par ailleurs, Céline aurait-il écrit avec Word, WordPerfect, ou WordStar ? Enfin, Descartes aurait-il programmé en Pascal ? 

Et le langage machine, qui décide de notre destin en sous-main, et pour n'importe quel environnement  ? Eh, bien, cela relève de l'Ancien Testament, du Talmud et la Cabale. Ah, encore et toujours le lobby juif! (1994)."
extrait de "Comment voyager avec un saumon", de Umberto Eco, chez Grasset.

Philippe J DEWOST's insight:

En mémoire de cet immense auteur, ce texte pétillant sur la religion des systèmes d'exploitation ...

more...
No comment yet.
Rescooped by Philippe J DEWOST from pixels and pictures
Scoop.it!

Happy 15th Birthday to VLC/VideoLan !

Happy 15th Birthday to VLC/VideoLan ! | cross pond high tech | Scoop.it

Technically, today is the 15th anniversary of the relicensing of all the VideoLAN software to the GPL license, as agreed by the École Centrale Paris, on February 1st, 2001.

If you've been to one of my talks, (if you haven't, you should come to one), you know that the project that became VideoLAN and VLC, is almost 5 years older than that, and was called Network 2000.

Moreover, the first commit on the VideoLAN Client project is from August 8th 1999, by Michel Kaempf had 21275 lines of code already, so the VLC software was started earlier in 1999.

However, the most important date for the birth of VLC is when it was allowed to be used outside of the school, and therefore when the project was GPL-ized: February 1st, 2001.

Facts and numbersSince then, only on VLC, we've had around

  • 700 contributors,
  • 70000 commits,
  • at least 2 billion downloads,
  • hundreds of millions users!

 

And all that, mostly with volunteers and without turning into a business!

 

We have now ports for Windows, GNU/Linux, BSD, OS X, iPhone and iPad, Android, Solaris, Windows Phones, BeOS, OS/2, Android TV, Apple TV, Tizen and ChromeOS.

more...
Philippe J DEWOST's curator insight, February 2, 2016 9:41 AM

Amazing achievement by Jean-Baptiste Kempf & l'équipe de @videolan !

SKKBDMS Tech Media's curator insight, February 2, 2016 11:53 AM

Iskcon store http://krishnstore.com

Scooped by Philippe J DEWOST
Scoop.it!

After Work IREST & Forum Atena "Le grand chambardement du numérique : c'est le client qui commande, ici et maintenant"

After Work IREST & Forum Atena "Le grand chambardement du numérique : c'est le client qui commande, ici et maintenant" | cross pond high tech | Scoop.it

De Uber à AirBnB, de Google à Facebook, de Blablacar à Apple, le numérique explose ! En quoi est-il une rupture vis-à-vis de l’économie classique ?

Le Numérique est partout ! L’Internet nous connecte, interconnecte les objets, les choses. L’information se transmet, se diffuse, se propage avec un coût marginal nul. L’information est un bien immatériel : plus de vol, que des copies.

Les tâches répétitives s’automatisent, le travail se délocalise, le partage s’amplifie, L’Open Source devient une alternative, la transparence s’impose. Le numérique crée des opportunités exceptionnelles de business et bouleverse les relations professionnelles. Les plateformes d’intermédiation s’immiscent dans les relations B2B comme B2C, la relation client devient la valeur, l’intermédiation numérique devient la règle, l’effet réseau la clef, détruisant la valeur de business bien établis, redistribuant les cartes sur nombre de secteurs d’activité.

Quelles en sont les limites ? Identité et sécurité sont à réinventer. Quel impact sur l’économie de nos sociétés ? Comment agir, réagir, saisir les opportunités ?

Avec l’intervention de :
Vivek Badrinath – Directeur Général Adjoint Accor
Vincent Taupin  – Président du Directoire Compagnie Financière Edmond de Rothschild Banque, Fondateur de Boursorama
Philippe Dewost  – Directeur Adjoint, Mission Programme d’Investissements d’Avenir, en charge de l’économie numérique et du financement des Entreprises à la Caisse des Dépots
Florent Steiner  – Co-fondateur Adopteunmec.com

Philippe J DEWOST's insight:

Save the date et au plaisir de vous y retrouver !

more...
No comment yet.
Scooped by Philippe J DEWOST
Scoop.it!

La CDC réunit la finance française pour plancher sur la technologie « blockchain »

La CDC réunit la finance française pour plancher sur la technologie « blockchain » | cross pond high tech | Scoop.it
L’institution publique a  rassemblé 11 partenaires pour créer un groupe de travail de place sur la  technologie derrière le Bitcoin.

Vous avez dit «  blockchain  » ? Cette technologie ouverte et libre, qui  permet aujourd’hui la circulation de monnaies cryptées comme le Bitcoin, est loin d’avoir livrée  tous ses secrets. Mais elle suscite un engouement inédit dans le secteur  financier qui y voit le moyen de repenser complètement la manière dont il gère  et authentifie les transactions. Surtout visible outre-Atlantique, cet intérêt  se matérialise désormais aussi en France. Ce mercredi, ce sont des banques (BNP  Paribas, le groupe BPCE, le Crédit Agricole), des assureurs (CNP Assurances et  AXA), le Pôle de compétitivité « finance innovation », l’association Croissance  Plus, le conservatoire national des arts et métiers et plusieurs start-up spécialisées dans  cette technologie (Blockchain Solutions, Cellabz, Paymium) qui se sont  rassemblés sous l’égide de la Caisse des Dépôts pour lancer un groupe de travail  de place sur le sujet.

Philippe J DEWOST's insight:

Fier d'avoir pu contribuer à cette initiative de place et enchanté de la mobilisation qu'elle suscite et va continuer de susciter !

more...
No comment yet.