Créativité urbaine
5.3K views | +1 today
Créativité urbaine
Créativité collective en société urbaine
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Camille Lhernould
Scoop.it!

Calais : Expo du Cracking Art Group - 250 animaux en plastique recyclé envahissent la ville cet été

Calais : Expo du Cracking Art Group - 250 animaux en plastique recyclé envahissent la ville cet été | Créativité urbaine | Scoop.it
Après Paris, Milan et New York, c’est donc Calais qui reçoit l’exposition urbaine et éphémère du Cracking Art Group. Près de 250 œuvres plus ou moins importantes en volume, représentant des animaux sont ou vont, la pluie ayant retardé leur mise en place, être disposés dans les lieux stratégiques. Certains, situés place d’Amres, ont d’ailleurs déjà été malmenés. À savoir devant le théâtre, la place d’Armes, à proximité de la Tour du Guet et de la plage, au centre commercial Cœur de vie et boulevard LaFayette. « Cette exposition va permettre de redécouvrir la ville avec un regard bienveillant, poursuit Natacha Bouchart. En plus de l’empathie qu’elles vont susciter auprès des Calaisiens, les œuvres disséminées ont un caractère pédagogique puisqu’elles témoignent de la mise en péril de la nature face aux excès humains. Conçues avec du plastique recyclé, ces œuvres, en effet, interpellent sur l’importance du recyclage. »

500 hirondelles pour l’église Notre-Dame

Pour Patricia Chicheportiche de la Pop-up Galerie 208, commissaire de l’exposition : « Notre objectif, avec les villes avec lesquelles nous travaillons, est de proposer des projets valorisant les espaces et où il y a une interactivité avec le public. »

« Nous ne sommes pas des écologistes, explique Alex Angi, du Cracking Art Group, mais nous voulons sensibiliser les gens, surtout les plus jeunes, à la vie animale de plus en plus menacée et au recyclage. Deux symboles. Nos créations sont en plastique pour prouver que ce dernier peut-être régénéré. Tous les animaux exposés à Calais seront détruits après le 11 septembre et reconstitués pour d’autres expos. J’invite d’ailleurs le public calaisien à profiter de nos statues, à les toucher, à se faire prendre en photo dessus. Elles revivront sous d’autres formes… »

Le Cracking Art Group a donné à l’Association pour la mise en valeur du patrimoine du Calaisis (AMVPAC), présidée par Dominique Darré, 500 hirondelles en vente, 20 € pièce, à l’office du tourisme et à l’église Notre-Dame. « Les bénéfices aideront à la rénovation de Notre-Dame. L’art régénère l’art ! », termine Alex Angi.
more...
No comment yet.
Scooped by Camille Lhernould
Scoop.it!

Saint-Etienne : Colore ta ville, un projet collaboratif graphique et design à découvrir en vélo

Un projet d'embellissement des postes de distribution d'électricité de la ville de saint etienne ! ERDF devenu ENEDIS et la ville de Saint-Etienne vous présentent ce projet collaboratif, graphique et design.
En collaboration avec les élus de la ville de St-Etienne, les associations de supporters de l’ASSE, les association d’insertions, les centres sociaux, les artistes de rue, le projet Colore ta ville est dans l’ADN de la Ville Design qu’est St-Etienne. Ses valeurs de créativité, respect et partage en font un projet porté pour et par les stéphanois.
Dans ce cadre OCIVELO vous propose un parcours à vélo pour découvrir saint etienne à vélo, les alentours du stade de foot geoffroy guichard, à l'occasion de l'euro 2016 du football en france.
more...
No comment yet.
Scooped by Camille Lhernould
Scoop.it!

Vosges Saint-Dié : Inauguration de la fresque monumentale de Mantra, à Kellermann

Vosges Saint-Dié : Inauguration de la fresque monumentale de Mantra, à Kellermann | Créativité urbaine | Scoop.it
De nombreux Déodatiens ont répondu samedi en fin d’après-midi à l’invitation lancée par le maire David Valence à venir découvrir la fresque monumentale de Mantra dont l’inauguration s’est déroulée à 18 h en présence de l’artiste qui a expliqué sa démarche.

Cette première dans le quartier de Kellermann, exposée à la perpendiculaire de la rue des Quatre-Frères-Mougeotte, fait écho à l’architecture moderne de La Nef (fabrique des cultures actuelles), située en face. L’œuvre plonge un peu plus la Ville dans l’art urbain et fait oublier ces blasons des régions de France qui ont longtemps identifié chacun des immeubles collectifs du quartier, avant les premiers grands chantiers de rénovation urbaine.

Représentant un portrait de femme exprimant douceur et nostalgie, la fresque couvre une surface de 150 m². Éphémère, l’œuvre disparaîtra dans quatre ans à la faveur de nouveaux travaux de rénovation engagés par le Toit vosgien. Mais l’artiste a promis de revenir avant de remercier la Ville, le Toit vosgien et la Galerie 36eme Art représentée par Romain Durain, grand amateur, tout comme le maire David Valence, de street-art.
more...
No comment yet.
Scooped by Camille Lhernould
Scoop.it!

Grenoble : Pourquoi le Street Art Fest est le plus grand rassemblement street art d’Europe

Grenoble : Pourquoi le Street Art Fest est le plus grand rassemblement street art d’Europe | Créativité urbaine | Scoop.it
"Pendant trois semaines, Grenoble sera la capitale européenne de l’art urbain grâce au Street Art Fest, qui souhaite « mettre en valeur le street art dans sa diversité la plus large ». Un pari réussi au vu des invités annoncés. Outre les stars reconnues comme C215, dAcRuZ ou Shepard Fairey (Obey) qui exposera au Spacejunk Art Center, la variété des pratiques artistiques proposées étonne autant qu’elle émerveille. "
A découvrir :
Augustine Kofie : le père du graffuturism
MonkeyBird, les orfèvres du pochoir
Anthony Lister : le punk du lowbrow
Isaac Cordal, le sculpteur des rues
Green, le street art écologique
Ernest Pignon Ernest : la deuxième jeunesse du Parrain
more...
No comment yet.
Scooped by Camille Lhernould
Scoop.it!

Grenoble : 45 artistes internationaux s’emparent des murs pendant le Street art Fest

Grenoble : 45 artistes internationaux s’emparent des murs pendant le Street art Fest | Créativité urbaine | Scoop.it

"Jusqu’au 28 juin, 45 street artistes investissent quatre quartiers de la capitale des Alpes pour la deuxième édition du Street Art Fest Grenoble. Autant d’œuvres, dont six fresques monumentales, qui vont venir habiller les murs et les façades d’immeubles mais aussi de bâtiments publics. Des circuits sont organisés pour les découvrir et un lieu éphémère vient d’ouvrir pour s’initier au street art"

more...
No comment yet.
Rescooped by Camille Lhernould from Voyage à Nantes
Scoop.it!

Voyage à Nantes 2016 : les nantais aident Claude Ponti

Voyage à Nantes 2016 : les nantais aident Claude Ponti | Créativité urbaine | Scoop.it
Chaque année, Claude Ponti, créateur du poussin géant du Jardin des Plantes, met à contribution les nantais pour le Voyage à Nantes.
Via Delph
more...
No comment yet.
Scooped by Camille Lhernould
Scoop.it!

À Londres, le street-art ne se résume pas qu'à Banksy

À Londres, le street-art ne se résume pas qu'à Banksy | Créativité urbaine | Scoop.it
LE FIGARO WiZZ - Depuis près de cinq ans, différents organismes proposent des visites dans un ancien quartier industriel de la capitale londonienne. Autant dire que le combo «art urbain + friches» nous plaît beaucoup.
more...
No comment yet.
Scooped by Camille Lhernould
Scoop.it!

Boulogne : la Ville installe des œuvres d’art sur les friches commerciales

Boulogne : la Ville installe des œuvres d’art sur les friches commerciales | Créativité urbaine | Scoop.it

"Pour l’instant, l’opération « L’art dans le quadrilatère » reste modeste, mais elle attire tout de même le regard. « Elle s’inscrit dans une stratégie d’attractivité du centre-ville », explique Julien Championnet, assistant parlementaire du député-maire et cheville ouvrière du projet. En injectant des petites doses d’art dans la ville via ces sortes d’autocollants géants, l’idée est de remettre de la vie sur des friches un peu tristounettes : magasins fermés, palissades de chantier…

Pour ce faire, des partenariats sont noués avec des propriétaires ou des agences immobilières. L’opération a commencé il y a un mois. Elle met en valeur des artistes boulonnais ou de l’extérieur, en lien avec la galerie Art Sens de la rue des Pipots, qui participe à l’aventure.

Le parcours doit s’étoffer petit à petit. « Le but est qu’il y ait une quinzaine d’œuvres le plus rapidement possible », susceptibles de composer un parcours artistique. Dans l’idéal, un but de promenade à part entière.

La démarche s’inscrit aussi dans le cadre du parcours de street art voulu par la ville. Un appel à candidatures a été lancé pour que des artistes proposent des fresques à Boulogne, comme l’argentin Antonio Segui en composa en son temps rue Thiers. « L’art dans le quadrilatère » constitue les prémices de ce renouveau.

Certains objecteront sans doute que ce n’est qu’un cache-misère, mais l’opération a le mérite d’exister, d’apporter de la couleur et de la poésie, de braquer les projecteurs sur des artistes..."

more...
No comment yet.
Scooped by Camille Lhernould
Scoop.it!

Expo : Balyc, l'Art de la ville

Expo : Balyc, l'Art de la ville | Créativité urbaine | Scoop.it
Artiste tout ce qu’il y a de plus urbain, Balyc a fait ses classes à Sarcelles, depuis les débuts des années 70, où il a mûri sans le savoir, son talent. Son obsession actuelle : La Ville.

Peintre depuis plus longtemps qu’il ne l’imagine lui-même, sa mémoire photographique est sans doute sa force. La ville et ses quartiers populaires, transportent sa plume et son travail à travers l’Europe. On ne compte plus les expositions en groupe, duo ou en solo auxquelles il aurait déjà participé. La particularité de celle-ci est l’endroit et surtout un renouveau artistique !

AFFICHE BALYC SHAKO

Le 6 avril, il inaugure une nouvelle exposition de ses nouvelles oeuvres dans les locaux de la librairie Signatures, un endroit à découvrir à partir de 18h.. 17 rue Jacob Paris 6e M°Saint Germain Des Près.
more...
No comment yet.
Scooped by Camille Lhernould
Scoop.it!

Enghien-les-Bains accueillera en 2017 les 116 villes créatives de l’UNESCO

Enghien-les-Bains accueillera en 2017 les 116 villes créatives de l’UNESCO | Créativité urbaine | Scoop.it

"Lancé en 2004, le Réseau des villes créatives ambitionne de développer la coopération internationale entre les villes ayant reconnu la créativité comme un moteur du développement durable, au travers d’un partenariat global entre plusieurs acteurs publics et privés. Parmi ces villes, on retiendra Pékin, Séoul, Montréal, Brazzaville, Buenos Aires. Enghien-les-Bains est à ce jour la plus petite ville du réseau des villes créatives.

Suite à un vote en ligne lancé en février et ouvert aux villes membres du réseau, Enghien-les-Bains a donc été sélectionnée pour devenir la Ville hôte de la Réunion annuelle de 2017 du Réseau des Villes créatives de l’UNESCO (RVCU). Enghien a été préférée à Fabriano (Italie).

La Réunion annuelle est ainsi le lieu où les Villes se réunissent pour envisager ensemble des modalités innovantes pour intégrer la créativité et la culture au cœur du développement urbain durable à travers notamment la coopération internationale. Suite à cette annonce, Enghien-les-Bains sera invitée à faire une courte présentation lors de la Réunion annuelle de 2016 qui se tiendra du 14 au 16 septembre à Östersund (Suède).

Selon Philippe Sueur, Maire d’Enghien-les-Bains, la 11e Réunion annuelle du RVCU sera l’occasion de « faire vivre le lien et l’expression [des]Villes créatives », faisant écho à l’un des principaux objectifs de la Réunion annuelle du RVCU qui demeure une plateforme clef de dialogue entre les Villes et l’UNESCO. En effet, cette dernière aborde les objectifs stratégiques et les actions du RVCU, et favorise l’échange d’information et des expériences."

more...
No comment yet.
Scooped by Camille Lhernould
Scoop.it!

Lille : Le street art envahit le domaine de Luchin

Lille : Le street art envahit le domaine de Luchin | Créativité urbaine | Scoop.it
Le LOSC provoque la rencontre inédite entre le foot et la culture, et le grand public est exceptionnellement invité à pénétrer le fief des Dogues pour découvrir l’exposition Art Liberté, véritable hommage aux artistes emblématiques qui ont peint le Mur de Berlin bien avant sa chute. L’exposition rassemble les oeuvres des grands noms de la scène internationale du Street Art réalisées sur les derniers fragments vierges du Mur de Berlin. Trente illustrations uniques sur trente blocs de béton provenant du Mur de Berlin, trois voitures Trabant revisitées constituent les pièces maîtresses de cette exposition collective. Des vidéos associées à chaque fresque via des QR codes et deux films complètent le parcours : “Fortifié !” sur le passé historique du Mur et “Ephémères” sur les œuvres réalisées sur le Mur avant 1989.
more...
No comment yet.
Scooped by Camille Lhernould
Scoop.it!

Conférence - Art urbain et évolution numérique

Vidéo de la conférence donnée par Jérôme Catz (Spacejunk) le 10 décembre 2015 à pierresvives.

L’art urbain peut-il évoluer, s’imprégner des nouveaux outils numériques ?

Ecran tactile, light painting, applications smartphones… s’imposent comme vecteurs interactifs d’expression.

Quelle sera l’ évolution de ce courant de plus en plus reconnu comme un mouvement artistique majeur du XXIème siècle ?
more...
No comment yet.
Scooped by Camille Lhernould
Scoop.it!

Vienne : Art et espace public, « THE TURN المنعرج »

Vienne : Art et espace public, « THE TURN المنعرج » | Créativité urbaine | Scoop.it

"Cela fait bien longtemps que l’on ne se pose plus la question : quelle place pourraient prendre les arts dans leur ensemble s’ils faisaient partie intégrante de notre quotidien. Comme l’oxygène que l’on respire, comme la perfusion de caféine que l’on s’injecte quotidiennement, comme cet autre qui vit avec nous mais que l’on ne connait pas. En somme, un art qui deviendrait routinier, mais comme toutes ces routines que l’on adore aimer. D’apparence impossible, une réalité similaire serait possible si tous nos espaces publics se vêtiraient d’œuvres d’art, de travaux artistiques, d’expériences récréatives et créatives (oui les deux peuvent cohabiter), in fine, créatrices de perspectives et d’horizons autres.


Le projet « THE TURN المنعرج » qui se tiendra en Autriche du 18 Mars au 14 Mai 2016 ose l’espérer. Invité dans la capitale viennoise, au « Kunstraum Niederoesterreich », un espace d’art pluridisciplinaire, « THE TURN المنعرج » porte bien son nom, car il vise aussi cette symbolique du tour voir celle du tourbillon, avec plusieurs axes directeurs qui convergent tous, peut-être, vers cette liberté d’expression toujours recherchée. Un événement qui regroupe plusieurs artistes de différents pays qui ont vécu ce que l’on a appelé le « printemps arabe ». Des Syriens, des Libyens, des Tunisiens, des Égyptiens, mais aussi des artistes de pays européens hôtes et invités comme l’Autriche, l’Allemagne, ou encore la Belgique. Un melting-pot assez ciblé autour de la même problématique de l’art dans l’espace public en période postrévolutionnaire.


Les pratiques artistiques qui seront présentées se situent entre danse contemporaine, peinture, photographie, installation, sculpture, assemblage, œuvre objet, performance, graffiti, art urbain. Des œuvres qui ont créée une rupture avec l’espace d’exposition traditionnel. Toutes ces nouvelles pratiques qui ont trouvé un terrain favorable au lendemain de la révolution dans les pays en question parce-que leurs artistes avaient tous en eux cette énorme soif de sortir hors les murs et en dehors des galeries afin de montrer leurs œuvres dans et pour l’espace public, pour ce citoyen « lambda » qui a trouvé de l’art là où il ne s’y attendait pas."

more...
No comment yet.
Scooped by Camille Lhernould
Scoop.it!

Madagascar :  L’art urbain conquiert le Nord

Madagascar :  L’art urbain conquiert le Nord | Créativité urbaine | Scoop.it
Un projet artistique enthousiasmant et laissant la part belle à la créativité des artistes locaux. « Stritarty » valorise l’art urbain dans toute sa splendeur dans le Nord.

Faire découvrir aux habitants de la ville les arts urbains, via un festival favorisant les rencontres artistiques et interculturelles. C’est à travers ce leitmotiv que l’Alliance française d’Antsiranana, ainsi que le collectif d’artistes illustrateurs « D-Sary » s’associent pour organiser « Stritarty ». Un intitulé dérivé du nom anglais « Street art », désignant essentiellement toutes les disciplines d’art urbain, entre autres le graffiti, la danse hip hop, le slam et tant d’autres.
Faisant de cette grande ville du Nord, un support permettant aux artistes locaux de s’exprimer et de mieux s’épanouir à travers leur art et leur créativité, ce festival qui entamera sa première édition du 3 au 12 octobre promet d’émerveiller, tout en couleurs, tout amateur d’art qui se respecte.
« À travers Stritarty, on s’est fixé comme objectif principal de faire d’Antsiranana un musée à ciel ouvert, où la création de fresques collectives et peintures personnelles sur les murs de la ville la sublimeront. De quoi ravir à la fois la population locale et ceux qui y seront de passage », affirme Fred Suzanne, directeur adjoint de l’Alliance française d’Antsiranana.
more...
No comment yet.
Rescooped by Camille Lhernould from Fresques murales
Scoop.it!

Contrib:Streetart-Brest.fr, un site internet collaboratif d’art urbain à Brest - Forum des Usages Coopératifs

Contrib:Streetart-Brest.fr, un site internet collaboratif d’art urbain à Brest - Forum des Usages Coopératifs | Créativité urbaine | Scoop.it
Streetart-Brest.fr, un site internet collaboratif d’art urbain à Brest
Philippe Saget
contributions #ForumBrest
https://t.co/Bh6A3flNUf
Via Philweb
more...
No comment yet.
Scooped by Camille Lhernould
Scoop.it!

Besançon : Avec Bien urbain, l’art investit à nouveau la ville

Besançon : Avec Bien urbain, l’art investit à nouveau la ville | Créativité urbaine | Scoop.it

"Besançon renoue avec ce festival hors norme jusqu’au 30 juillet. Au programme : des visites à pied et à vélo à la découverte des œuvres mêlées au patrimoine de la ville, mais aussi des ateliers en compagnie d’artistes, des cinés plein air..


Et si les rues devenaient le terrain de jeux des artistes, leur moyen d’expression ou un déclencheur d’inspiration ? Qu’est-ce que cela pourrait donner ? Tout simplement ce festival. Un mélange de créations variées qui permettent de redonner vie à des murs ou du mobilier défraîchis. Tantôt discrètes, tantôt audacieuses, les œuvres réalisées jusqu’ici questionnent les passants.


Une quinzaine d’artistes internationaux sont à nouveau invités à s’exprimer cette année sous de multiples formes. Fresques monumentales, parcours sonores ou même installations loufoques à l’image de ce que fait le Néerlandais Harmen de Hoop – notre chouchou - quand il appose un autocollant « hôtel » sur une bouche de métro ou transforme un feu rouge en bac à sable. Ce samedi 11 juin, l’artiste proposera un atelier pratique pour intervenir en ville de 11 à 18heures (sur inscriptions : kikoo@bien-urbain.fr).


Le lendemain, c’est une initiation à la peinture murale qui sera offerte au public, suivie le 18 juin, par une démonstration d’animation sonore de la ville réalisée par deux autres artistes de renom, Sam3 et Olivier Toulemonde.

Tous les rendez-vous sont donnés Chez Urbain, bar éphémère du 11 rue Battant. C’est aussi de ce lieu que partent les visites à pied et à vélo tous les samedis et dimanches à 15 heures et chaque mercredi pour les plus jeunes (dès 6 ans)."

more...
No comment yet.
Scooped by Camille Lhernould
Scoop.it!

Amsterdam's first Banksy goes on display

Amsterdam's first Banksy goes on display | Créativité urbaine | Scoop.it
One of Banksy's most important pieces of art will be permanently placed in Amsterdam.

'Heart Boy' was installed at Moco Museum this week. The mural is the first work by Bristol'
more...
No comment yet.
Scooped by Camille Lhernould
Scoop.it!

Le Luxembourg et l’art public

Le Luxembourg et l’art public | Créativité urbaine | Scoop.it
À Luxembourg, on pense donc immédiatement au quartier du Kirchberg avec ses banques et ses grandes entreprises qui, telles les villes italiennes du Moyen-Âge, semblent se livrer une bataille culturelle à coup d’œuvres d’art à l’intérieur de leurs bureaux et surtout devant leur devanture. On y trouve, parmi tant d’autres : Bird Cage , de Su-Mei Tse et Jean-Lou Majerus, La Grande Fleur qui marche , de Giovanni Teconi, d’après Fernand Léger, ou encore Langer Banker , du groupe d’artistes Inges Idee. Il y a aussi le parc Dräi Eechelen qui entoure le Mudam et où se trouvent Trophy , de Wim Delvoye, ou encore place de l’Europe, à côté de la Philharmonie, European Pentagon, Safe and Sorry Pavilion , de Bert Theis.

Mais l’art dans l’espace public ne se limite pas au seul quartier des affaires de la capitale, comme le rappelle la fresque du plafond de la gare de Luxembourg réalisée par Armand Strainchamps, Mother and Child , de Henry Moore, place des Martyrs, la sculpture Les Saltimbanques , de Benedicte Weis, qui domine la place du Théâtre, la récente Cecil’s Box du Cercle-Cité ou, toujours dans la capitale, la toute nouvelle Mélusine de Serge Ecker sur les bords de l’Alzette dans le Grund. Hormis Luxembourg, on pourrait parler, par exemple, de la place du Brill à Esch-sur-Alzette, ou encore du mémorial «Porte d’Italie» à Dudelange.

Néanmoins, «au Luxembourg, l’art n’est pas assez présent dans l’espace public» , note Trixi Weis. La présidente de l’AAPL, dont l’horloge monumentale, city clock , orne l’immeuble du Fonds Kirchberg, ajoute : «Si on compare avec d’autres pays, comme la France, les Pays-Bas ou la Belgique, il y a encore à faire. »
Le seul art à la disposition de tous

Certains se rappellent probablement également des sculptures de Niki de Saint Phalle qui avaient envahi la capitale à l’occasion de «Luxembourg, capitale européenne de la culture en 1995». La Grande Tempérance a même dominé le centre Aldringen jusqu’aux travaux en lien avec le projet Royal-Hamilius. On peut aussi retenir les deux éditions de l’exposition temporaire «Sous les ponts, le long de la rivière» en 2001 et 2005, qui nous ont laissé, à Luxembourg, les panneaux D’un cercle à l’autre : Le paysage emprunté de Daniel Buren.

Et il ne faut pas négliger, dans le sud du pays, les différentes éditions de «Sentiers rouges», remplies d’œuvres éphémères à apprécier lors de promenades sur les sentiers pédestres partant des gares…
more...
Crenau's curator insight, April 7, 2:34 AM
Qu’elles soient permanentes, temporaires ou éphémères, ces œuvres d’art installées dans l’espace public « enrichissent notre perception de l’environnement et démocratisent l’accès à l’art », insiste-t-on à l’AAPL. « Elles multiplient les expériences, apportent la réflexion, suscitent des discussions et font de l’espace public un espace de création, d’inspiration et d’échange. »
Rescooped by Camille Lhernould from World of Street & Outdoor Arts
Scoop.it!

Hendrik Beikirch live performance in Paris

Hendrik Beikirch live performance in Paris | Créativité urbaine | Scoop.it
Hendrik sera à Paris ce weekend pour une performance live au MUR Oberkampf. Un evenement à ne surtout pas rater.Rendez vous donc le samedi 9 Avril au 107 rue Oberkampf à Paris dans le 11e.

Via Kuniko
more...
No comment yet.
Scooped by Camille Lhernould
Scoop.it!

Redonner de l'humour à la ville avec les oeuvres de Mentalgassi

Redonner de l'humour à la ville avec les oeuvres de Mentalgassi | Créativité urbaine | Scoop.it

"Le collectif de street-artistes Mentalgassi basé à Berlin travers les villes d’Europe ainsi que du reste du monde pour tenter de transformer à son échelle l’espace urbain. Et visiblement, l’objectif qui se cache derrière les oeuvres des street-artistes berlinois est avant tout humoristiques ! Jugez-en plutôt par vous-même !
Voici quelques unes de leurs oeuvres qui donnent à voir une version décalée de la ville."

more...
No comment yet.
Scooped by Camille Lhernould
Scoop.it!

Évreux : Un parcours de sculptures monumentales

Évreux : Un parcours de sculptures monumentales | Créativité urbaine | Scoop.it
Jusqu’au 10 juillet, la Galerie le Hangar – de Julie Borel – propose un parcours de sculptures monumentales. Un moyen ludique de découvrir près d’une vingtaine d’œuvres d’art contemporain et leurs auteurs, de redécouvrir le centre-ville d’Evreux, ses monuments, son architecture.

Amateurs d’art contemporain ou curieux seront ravis de découvrir ce parcours de sculptures monumentales implantées dans le centre-ville d’Evreux. Un projet conçu par la galeriste Julie Borel en collaboration avec une douzaine d’artistes dont trois Normands.

Dans la cour du musée, le jardin public, le cloître et devant le conservatoire, trônent désormais et ce jusqu’au 10 juillet, des sculptures en fer, en bois, aux formes diverses et surprenantes. Quelques commerçants se sont même joints au projet et exposent des œuvres dans leur boutique (la librairie L’Oiseau Lire, le magasin de vêtement Arcadia ou l’opticien L’Empereur).

Julie Borel propose également dans sa galerie (rue de Barrey) une exposition de Cécile Raynal (artiste ayant vécu deux mois sur un porte conteneurs afin de sculpter les marins) et, pour l’occasion, a ouvert une galerie éphémère (galerie Chartraine).

En complément de l’exposition, une douzaine de conférences seront proposées, autour de la sculpture et sur l’art dans la ville.

Parcours de sculptures, à voir jusqu’au 10 juillet à Evreux.
more...
No comment yet.
Scooped by Camille Lhernould
Scoop.it!

Tel-Aviv : l'art pigmente la ville blanche

Tel-Aviv : l'art pigmente la ville blanche | Créativité urbaine | Scoop.it

"Il y a toute une génération d'artistes israéliens qui sont aujourd'hui en capacité de montrer Israël, sous l'angle de l'art, de l'art nouveau, de l'art contemporain, se réjouit-elle. Ils aident à montrer la modernité et la vivacité de ce pays qui est capable, si jeune, d'avoir une génération d'artistes."

more...
No comment yet.
Scooped by Camille Lhernould
Scoop.it!

Le Caire : Anamorphose géante dans un quartier défavorisé

Le Caire : Anamorphose géante dans un quartier défavorisé | Créativité urbaine | Scoop.it
L’artiste El Seed a investi le quartier défavorisé de Manshiyat Nasr au Caire pour y créer une œuvre gigantesque en anamorphose sur près de 50 bâtiments.

« Perception » de l’artiste franco-tunisien interroge le jugement, la vision des uns face aux autres, d’une communauté face à une autre. Dans le quartier défavorisé Manshiyat Nasr, les habitants ont pour réputation de vivre dans les poubelles. Ils sont même appelés « Zabaleen », le peuple des ordures. L’architecture du quartier peut prêter à confusion : les bâtiments de briques rouges usés, jonchés de poubelles, comme laissés à l’abandon, ne font pas bon accueil. Pour El Seed, c’est une erreur de perception : « les habitants de la communauté copte de Zaraeeb collectent les détritus de la ville depuis des années et ont développé le système de recyclage le plus efficace à grande échelle (...) ils sont ceux qui nettoient la ville du Caire », explique-t-il sur son site.
more...
No comment yet.
Scooped by Camille Lhernould
Scoop.it!

Lille : Lille 3000, un bilan pour Renaissance

Lille : Lille 3000, un bilan pour Renaissance | Créativité urbaine | Scoop.it
Un franc succès. C'est ce qui ressort du bilan tiré par Martine Aubry de la 4e édition de Lille 3000 sur le thème Renaissance. La maire de Lille avance le chiffre d'un million et demi de participants.

Ils étaient déjà 300 000 à être venus admirer la parade d'ouverture de Lille 3000 en septembre. Un immense succès pour la mairie. Les différentes expositions ont elles-aussi bien marché avec plus de 150 000 visiteurs à l'exposition Séoul au Tri Postal et autant à l'exposition Détroit à la gare Saint-Sauveur.
more...
No comment yet.
Scooped by Camille Lhernould
Scoop.it!

Essaouira : Biennale de Marrakech - Giacomo Bufarini réalise la plus grande fresque d'Afrique du Nord

Essaouira : Biennale de Marrakech - Giacomo Bufarini réalise la plus grande fresque d'Afrique du Nord | Créativité urbaine | Scoop.it

L'artiste Giacomo Bufarini, dit «Run», vient de créer l'une des plus grandes fresques artistiques du monde à Essaouira, et ce dans le cadre de la 6ème édition de la Biennale de Marrakech- extension Essaouira, qui aura lieu du 24 février au 8 mai. Cette fresque gigantesque, représentant deux personnages assis de chaque côté d'une rivière et qui se regardent et communiquent ensemble, a été réalisée sur tout le sol de la Place Moulay Hassan à Essaouira et a été achevée mercredi dernier, a expliqué Vestalia Chilton, membre du comité d'organisation de la Biennale de Marrakech lors d'une conférence de presse, relevant que cette peinture porte un message d'unité et de dialogue.
Dix autres artistes de renommée internationale de l'art urbain ont également été invités à prendre part à ce projet «MB6: Street Art» qui débutera dès le 24 février pour s'achever avec la clôture officielle de la 6ème édition de la Biennale de Marrakech.
Giacomo Bufarini est un grand adepte de la renaissance du muralisme et l'art urbain international. Originaire d'Italie, il a beaucoup voyagé et vit aujourd'hui à Londres. Il poursuit ses voyages en créant ses gigantesques peintures murales comme en Chine et à travers l'Afrique. Son style très reconnaissable montre un certain niveau de détails et de complexités rarement vu dans l'art urbain d'aujourd'hui.

more...
No comment yet.