Veilles du CRAHAM
13.9K views | +37 today
Follow
Veilles du CRAHAM
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Micael Allainguillaume
Scoop.it!

Argentum Romanorum sive Barbarorum

Argentum Romanorum sive Barbarorum | Veilles du CRAHAM | Scoop.it

Permanences et évolution des usages monétaires de l’argent du IVe au VIe siècle dans l’Occident romainTradition und Entwicklung im Gebrauch der Silbermünze im römischen Westen (4.-6. Jh.)

2e Rencontres internationales de numismatique // 2. Internationales Numismatikertreffen

 

Jeudi 12 - vendredi 13 octobre 2017 | Université de Caen Normandie | Campus 1, salle du Belvédère

 

Organisées par le Centre Michel de Boüard-Craham et le Römisch-Germanisches Zentralmuseum (Mayence), ces deuxièmes Rencontres internationales de numismatique seront l’occasion de jeter un regard nouveau sur un aspect majeur et encore peu étudié de l’économie monétaire du Bas-Empire et du haut Moyen Âge : les permanences et l’évolution de l’argent monnayé dans l’Occident romain entre le Ive et le vIe siècle, où l’or romano-barbare a jusqu’ici focalisé l’attention des chercheurs. On étudira l’usage qui est fait de l’argent (monnayé ou non) dans les provinces nord-occidentales de l’Empire romain tardif et dans les royaumes successifs. Que s’est-il passé entre le début du Ive siècle, qui voit la reprise d’une vraie monnaie d’argent, et la frappe exclusive de l’or au vIe siècle ? Quel rôle a joué la monnaie d’argent dans cette époque de transition qui voit la mise en place des royaumes germaniques dans les provinces romaines ? Peut-on réellement parler d’une continuité de l’éco-nomie monétaire de tradition romaine dans les royaumes francs, burgondes comme en Bretagne insulaire ?

 

Organisation : 
Jérémie Chameroy (Römisch-Germanisches Zentralmuseum, Mayence)
Pierre-Marie Guihard (Centre Michel de Boüard-Craham, Université de Caen Normandie)

 

Programme

more...
No comment yet.
Scooped by Micael Allainguillaume
Scoop.it!

Colloque "La Normandie existe-t-elle ?" 

Colloque "La Normandie existe-t-elle ?"  | Veilles du CRAHAM | Scoop.it

Colloque La Normandie existe-t-elle ? du 22 au 25 novembre 2017 aux Archives départementales, Maison de l'histoire de la Manche

Les Archives départementales, Maison de l'histoire de la Manche, et la Société d'histoire et d'archéologie de la Manche organisent, du 22 au 25 novembre, un colloque intitulé La Normandie existe-t-elle ?

Aux yeux des étrangers ou horzains, la Normandie est une maison à colombage entourée de pommiers en fleurs avec des vaches dont le lait crémeux produit des beurres et fromages renommés. L’image traditionnelle est présente à tous.

 

L’objet du colloque est de confronter cette image mythique avec la réalité historique et contemporaine.

 

Les axes de réflexion seront les suivants :

  • Histoire politique et institutionnelle
  • Peuplement et populations
  • Traces archéologiques
  • Langue et littérature
  • Droit normand
  • Structures et pratiques religieuses
  • Activités agricoles et industrielles
  • Images et historiographie de la Normandie
more...
No comment yet.
Scooped by Micael Allainguillaume
Scoop.it!

Flaran 2017 - Identités, Territoires, Expressions, Mobilités (ITEM) - Université de Pau et des Pays de l'Adour (UPPA)

Flaran 2017 - Identités, Territoires, Expressions, Mobilités (ITEM) - Université de Pau et des Pays de l'Adour (UPPA) | Veilles du CRAHAM | Scoop.it

Hastingues, Landes,
13 et 14 octobre 2017

 

39e journées internationales d’histoire de Flaran, consacrées aux sociétés littorales, sous la direction de Thierry Sauzeau et de Jean-Luc Sarrazin.

more...
No comment yet.
Scooped by Micael Allainguillaume
Scoop.it!

La transmission des savoirs - Appel à communication pour le 143e congrès national des sociétés historiques et scientifiques

La transmission des savoirs - Appel à communication pour le 143e congrès national des sociétés historiques et scientifiques | Veilles du CRAHAM | Scoop.it

Les inscriptions sont ouvertes. La date limite de réception des propositions de communication est le 1er novembre 2017

Le congrès est ouvert à tout public.
 
Pour proposer une communication, la date limite est le 1er novembre 2017 ;
inscrivez-vous directement en ligne sur le site du CTHS (paiement par carte bancaire sécurisé : 50€, gratuité pour les étudiants et les chômeurs, 25 € pour les membres de sociétés savantes de Paris) à la page "inscriptions"
ou envoyez par courrier électronique à congres@cths.fr
- le titre et le résumé de la proposition de communication (1000 caractères espaces comprises, soit une demi-page) en fichier .doc ou .rtf,
- la fiche d'inscription complétée (téléchargeable sur le site cths.fr à la page “inscriptions”
en précisant bien dans quel thème et sous-thème ou colloque vous souhaitez placer votre communication, 
et, par courrier postal postal à CTHS - 143e congrès - 110 rue de Grenelle 75357 PARIS cedex 07,
- le règlement des droits d’inscription, par chèque bancaire à l’ordre de l’ASCSHS (Association de soutien aux congrès des sociétés historiques et scientifiques), 50€, qui vous seront remboursés si votre proposition n'est pas acceptée.

Le résumé doit faire ressortir les points essentiels de la communication ; il en souligne les éléments nouveaux et les conclusions. Il doit faire clairement état des sources exploitées. Il ne doit prendre la forme ni d’une introduction générale, ni d’un plan.

Le Comité étudie en novembre 2017 toutes les propositions de communication. Il peut écarter celles ne lui paraissant pas convenir, sans avoir à motiver sa décision. Les droits d'inscription sont alors remboursés, sur demande, avant le 1er mars 2018 (de même si un congressiste annule sa participation). 
Les communications acceptées seront affichées sur le site cths.fr, à partir de février 2018, par thème, par jour, par auteur (à la page : 
"programme").
Les intervenants seront informés personnellement par messagerie électronique. 

Pour assister au congrès en tant qu'auditeur, les inscriptions sont possibles jusqu'au dernier jour du congrès.
Inscrivez-vous directement en ligne sur le site du CTHS (paiement par carte bancaire sécurisé) à la page “inscriptions”
ou envoyez par courrier électronique à congres@cths.fr
- la fiche d'inscription complétée (téléchargeable sur le site cths.fr à la page “inscriptions”, et, par courrier postal postal à CTHS - 143e congrès - 110 rue de Grenelle 75357 PARIS cedex 07,
- le règlement des droits d’inscription, 50€ (ou 25€ pour les membres de sociétés savantes de Paris, gratuité pour les chômeurs et les étudiants) par chèque bancaire à l’ordre de l’ASCSHS (Association de soutien aux congrès des sociétés historiques et scientifiques).

Les frais de déplacement et d'hébergement sont à la charge du congressiste.
Le temps de parole est fixé à 20 minutes par communication, de manière à laisser place ensuite aux débats (10 minutes).
Le secrétariat du congrès est fermé le jeudi, en congé du 7 au 18 août.
more...
No comment yet.
Scooped by Micael Allainguillaume
Scoop.it!

Les techniques de maçonnerie face aux séismes, de l’Antiquité à nos jours : perspectives d’études pluridisciplinaires

Les techniques de maçonnerie face aux séismes, de l’Antiquité à nos jours :  perspectives d’études pluridisciplinaires | Veilles du CRAHAM | Scoop.it

20 octobre 2017, Ecole Normale Supérieure

 

Organisation: Didier Combescure, Hélène Dessales, Maria Lancieri, Hélène Lyon-Caen

Explorer les caractéristiques du patrimoine bâti face aux tremblements de terre présente un enjeu crucial dans les zones à risque. Complexe et encore largement méconnu, le comportement des maçonneries, qui constituent une des techniques de construction les plus traditionnelles depuis l’Antiquité, mérite d’être considéré à part entière. 

Ce sera l’objectif de ce workshop international, conçu comme un bilan des méthodes d’analyse. Il réunira archéologues, sismologues, ingénieurs des structures et architectes. Ces différents spécialistes croiseront leurs approches afin de dessiner de nouvelles perspectives d’étude et de conservation des bâtiments en maçonnerie. Dans le cadre du programme ANR RECAP, le workshop est organisé à l’Ecole normale supérieure par l’AOROC (UMR 8546), le laboratoire de géologie (UMR 8538), l’AFPS et l’IRSN. 

more...
No comment yet.
Scooped by Micael Allainguillaume
Scoop.it!

Train Paris-Granville. Des squelettes découverts dans l’Orne

Train Paris-Granville. Des squelettes découverts dans l’Orne | Veilles du CRAHAM | Scoop.it
Avant la construction d’un pont enjambant la voie ferrée, des fouilles archéologiques ont été réalisées à Nonant-le-Pin, près d’Argentan. Elles ont permis de
more...
No comment yet.
Scooped by Micael Allainguillaume
Scoop.it!

Près de Falaise. Des fouilles dévoilent des tuileries méconnues | Ouest-France

Près de Falaise. Des fouilles dévoilent des tuileries méconnues | Ouest-France | Veilles du CRAHAM | Scoop.it

Samedi 16 et dimanche 17 septembre 2017, à l’occasion des Journées européennes du patrimoine, le public est invité à découvrir les vestiges des tuileries du village de Barbery, entre Caen et Falaise. Leurs productions ont notamment permis de couvrir les toits de Caen.

more...
No comment yet.
Scooped by Micael Allainguillaume
Scoop.it!

Inrap

Inrap | Veilles du CRAHAM | Scoop.it
Les offres d'emplois de l'Inrap, Institut national de recherches archéologiques préventives. Les recrutements de l'archéologie préventive dans toutes les régions de France.
more...
No comment yet.
Rescooped by Micael Allainguillaume from Echos du Craham
Scoop.it!

Les transferts culturels dans les mondes normands médiévaux - du 5 au 7 octobre 2017

Les transferts culturels dans les mondes normands médiévaux - du 5 au 7 octobre 2017 | Veilles du CRAHAM | Scoop.it

5-7 octobre 2017, Caen, Amphithéâtre du Musée des Beaux-Arts de Caen

(resp. P. Bauduin, L. Bourgeois et Simon Lebouteiller)

 

Les objets des transferts culturels sont innombrables et leur étude est particulièrement importante pour comprendre les mondes normands aux frontières de la Chrétienté, dans le monde scandinave, en Europe orientale et en Méditerranée. Il s’agira aussi de réfléchir à l’organisation possible de nos connaissances, en évaluant la pertinence de cadres d’analyse proposés selon les catégories d’objets (matériels et immatériels), leur capacité ou l’aptitude à subir des transformations ou leur mobilité. Le colloque examinera également le rôle et l’implication des acteurs des transferts culturels de par leur statut ou leur fonction, mais aussi selon leur aptitude à initier ou promouvoir un transfert.

 

https://transferts2017.sciencesconf.org/

more...
No comment yet.
Scooped by Micael Allainguillaume
Scoop.it!

Le topographe

Le topographe | Veilles du CRAHAM | Scoop.it

Que fait le topographe sur un site archéologique, lui qui arpente habituellement les rues ou les chantiers de construction ? Un dessin animé plein d'humour l'explique.

more...
No comment yet.
Scooped by Micael Allainguillaume
Scoop.it!

Le céramologue ;-)

Le céramologue ;-) | Veilles du CRAHAM | Scoop.it

Sur le site de fouilles, on trouve des pots cassés à tous les étages... pour le plus grand bonheur du céramologue qui recolle les morceaux. Il peut ainsi reconstituer les poteries et les dater. De quoi confirmer l'âge d'une strate toute entière.

more...
No comment yet.
Rescooped by Micael Allainguillaume from La Revue Antique
Scoop.it!

Digital Edition of IGCyr and GVCyr | Current Epigraphy

The Inscriptions of Greek Cyrenaica and Greek Verse Inscriptions of Cyrenaica have been published and are now available at https://igcyr.unibo.it/ Dobias-Lalou, Catherine. Inscriptions of Greek Cyrenaica in collaboration with Alice Bencivenni, Hugues Berthelot, with help from Simona Antolini, Silvia Maria Marengo, and Emilio Rosamilia; Dobias-Lalou, … Continue reading →

Via reyser
more...
No comment yet.
Scooped by Micael Allainguillaume
Scoop.it!

Fête de la science 2017 : portes ouvertes au Craham

Fête de la science 2017 : portes ouvertes au Craham | Veilles du CRAHAM | Scoop.it

Les samedi 7, dimanche 8 et jeudi 12 octobre 2017, les archéologues et historiens du CRAHAM ouvrent les portes de leurs laboratoires à l’occasion de la Fête de la Science pour faire découvrir aux publics leurs métiers et leurs thématiques de recherche.

Formulaire d’inscription : https://goo.gl/5KaHre
Attention : nombre de places limitées

 

Après le succès rencontré en 2016, le Centre Michel de Boüard - Centre de recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales (CRAHAM) ouvre à nouveau ses portes pour la Fête de la science 2017 les 7 et 8 octobre pour le grand public et le 12 octobre pour les publics scolaires (CM à cinquième).

Au programme, 7 ateliers pour partager la passion de l’équipe du laboratoire pour l’archéologie et l’histoire antique et médiévale et faire découvrir les métiers de la recherche : archéologue, archéomaticien, céramologue, historien, philologue, … L’occasion également de découvrir les techniques mises en œuvre : numérisation d’ouvrages anciens, bases de données, systèmes d’information géographique, prospection archéomagnétique, analyses de laboratoire...

Programme des ateliers, samedi 7 - dimanche 8 octobre 2017

Différents ateliers sont proposés au public sous la forme de parcours permettant d’allier un atelier en histoire et un autre en archéologie.
Horaires :

  • Samedi matin : accueil 9h45 ; ateliers 10h00 à 12h00
  • Samedi après-midi : accueil 14h15 ; ateliers de 14h30 à 16h30
  • Dimanche après-midi : accueil 14h45 ; ateliers de 15h00 à 17h00

Parcours proposés

  • La terre cuite dans tous ses états + Dessine moi une baleine (uniquement le samedi)
  • La parole aux squelettes + Mont saint-Michel (le samedi)
  • DYRIN + Cartes (le samedi)
  • Atelier artisanal antique de Commes + Mont Saint-Michel (le dimanche)
  • La parole aux squelettes + Cartes (le dimanche)

Il est possible de s’inscrire à plusieurs sessions le samedi ou le dimanche, si vous souhaitez suivre plusieurs parcours (par exemple : La terre cuite dans tous ses états + Dessine moi une baleine le samedi, puis La parole aux squelettes + Cartes le dimanche)

more...
No comment yet.
Scooped by Micael Allainguillaume
Scoop.it!

Regards croisés sur le jeu à travers les âges et les civilisations : de l'objet à la pratique

Regards croisés sur le jeu à travers les âges et les civilisations : de l'objet à la pratique | Veilles du CRAHAM | Scoop.it

Vendredi 13 octobre au Mémorial de Caen, Samedi 14 octobre au musée de Vieux-la-Romaine.

Deux journées de colloque autour des jeux et jouets.

 

A l’occasion de l’exposition Jeux et jouets dans l’antiquité (Veni, vidi, ludique), qui se tient au Musée archéologique de Vieux-la-Romaine jusqu’au 3 décembre 2017, une manifestation portant sur le jeu à travers les âges et les civilisations est organisée les 13 et 14 octobre au Mémorial de Caen et au Musée de Vieux-la-Romaine (Tout public – Entrée libre)

La venue exceptionnelle de cette exposition sur le sol normand est l’occasion non seulement d’approfondir les questions posées par le jeu, ses objets associés et ses pratiques, mais aussi de partager avec un public plus large que le seul milieu des spécialistes ces problématiques qui soulèvent de manière comparatiste une réflexion sur notre société contemporaine. L’étude de la culture matérielle offre en effet une clé d’accès privilégiée à l’histoire des sociétés anciennes, mais aussi plus récentes.

La première journée, organisée au Mémorial de Caen, visera à apporter un regard diachronique et transdisciplinaire à la thématique du jeu. Il s’agira de confronter les objets et les pratiques liés aux jeux, en croisant les regards et les époques. Portée par les laboratoires de recherches du CRAHAM et du CRHQ (Université de Caen – Normandie), cette journée présentera des interventions aussi bien d’historiens médiévistes, modernistes et contemporanistes, que d’anthropologues, de sociologues et d’historiens des sciences, spécialistes de l’art.

La seconde journée, conçue en partenariat avec le Musée de Vieux-la-Romaine et avec Véronique Dasen, professeure d’archéologie classique à l’Université de Fribourg (Suisse), sera consacrée au jeu, de l’objet à la pratique, dans le monde antique. Elle visera à apporter des éléments de réponses à une des questions posées en filigrane par l’exposition – Jouons-nous encore aux jeux de nos ancêtres ?

Afin de mieux nous plonger dans l’ambiance, un déjeuner romain sera proposé le midi, réalisé par Pierre Moussaoui, cuisinier créateur, établi à Croisilles (Calvados). Passionné de cuisine antique, il mène des recherches théoriques et pratiques sur les goûts et les techniques culinaires, essentiellement  de l’époque romaine. Ses activités l’ont amené, en outre, à animer des ateliers et des conférences sur le sujet dans divers cadres.
Attention le nombre de places au buffet est limité. Réservation obligatoire auprès du Musée de Vieux-la-Romaine : 02 31 71 10 20 ou vieuxlaromaine@calvados.fr – Prix : 15€

 

Programme

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Micael Allainguillaume
Scoop.it!

Génétique éditoriale de la première modernité – « De l’édition critique à l’analyse de corpus »

Génétique éditoriale de la première modernité – « De l’édition critique à l’analyse de corpus » | Veilles du CRAHAM | Scoop.it

Séminaire organisé par Anne Réach-Ngô (Université de Haute-Alsace, IUF) & Richard Walter (ITEM-CNRS)
Il est fréquent que la circulation des textes sous forme manuscrite et imprimée – avant, pendant et après leurs divers processus de publication – entraîne, notamment aux XVIe et XVIIe siècles, des réécritures, augmentations et reconfigurations de l’oeuvre littéraire. Appréhender les spécificités de la genèse de ces oeuvres produites avant l’ère du livre industriel présuppose dès lors de penser conjointement, et dans un processus non nécessairement linéaire, l’étape de la mise en texte et celle de la mise en livre. Si l’hypothèse d’une génétique textuelle sans brouillons d’auteur (A. Grésillon, B. Beugnot, M. Jeanneret, P. Dandrey), de même que celle d’une génétique éditoriale (J.-M. Adam, R. Mahrer, V. Nicollier-Saraillon), ont déjà nourri l’étude des textes modernes, l’analyse du statut de la « variante éditoriale », et de ce qu’on pourrait appeler un « brouillon d’éditeur » (A. Réach-Ngô), mérite d’être posée spécifiquement en ce qui concerne les périodes dites « anciennes ».
L’étude des pratiques modernes d’édition numérique offre à ce questionnement des perspectives inédites. Quelles méthodes et quels outils les humanités numériques viennent-elles apporter pour mettre au jour la place du document imprimé dans la genèse de l’oeuvre de la première modernité, non pas comme une étape qui suivrait l’élaboration du texte, après le bon à tirer, mais comme une composante à part entière du processus génétique ? comment travailler sur la visibilité des variantes éditoriales d'un même texte ? quels repérages ? quelle granularité de l'annotation ? comment en restituer la dimension visuelle ? comment tracer le partage des autorités entre auteur et éditeur, de même qu’entre les différents acteurs (traducteur, compilateur, illustrateur, correcteur, imprimeur, libraire, infographiste, éditeur numérique, webmaster...) qui participent à l’élaboration de l’oeuvre ?
Au cours de sa première année, en 2016-2017, le séminaire « Génétique éditoriale de la première modernité » s'est attaché à analyser la dynamique éditoriale qui caractérise la publication des recueils collectifs de poésie au XVIe siècle. Il s’agissait d’examiner dans quelle mesure le réagencement des recueils d’une réédition à l’autre mettait en jeu une réflexion sur la définition de l’oeuvre littéraire de la première modernité prise dans sa globalité (cohérence du volume, composition et ordre des pièces, ajout et suppression de pièces lors des rééditions, unification des éditions par des procédés typo-iconographiques, etc.). On a interrogé les conditions de publication numérique de recueils poétiques qui se caractérisent par une réactualisation régulière lors de leurs rééditions.
Cette année, l’accent sera mis sur la mise en réseaux des pièces poétiques de ces recueils et sur la manière d’en rendre compte au sein d’une édition critique. Dans quelle mesure l’encodage numérique des textes permet-il de rendre lisibles et interrogeables les variantes textuelles apparues lors des rééditions des pièces en divers recueils ? comment la prise en considération des variantes permet-elle d’éclairer la circulation des pièces d’un recueil à l’autre ? dans quelle mesure le changement de perspective, du recueil à la pièce, nécessite-t-il la production de nouveaux outils adaptés à l’exploitation des corpus complexes ?
Pour nourrir un tel champ d’interrogations, les conférenciers invités proposeront des analyses sur les modalités de publication qu’ils ont adoptées dans leurs différents projets d’édition numérique contribuent à replacer les textes de la première modernité dans la singularité de leurs dispositifs de communication. Plus largement, ce séminaire visera à dégager et à approfondir les problématiques induites par ces questionnements, et à constituer un réseau de chercheurs susceptible de s’impliquer dans un projet de recherche consacré à la publication numérique des variantes éditoriales de la première modernité.

more...
No comment yet.
Scooped by Micael Allainguillaume
Scoop.it!

Caves & celliers au Moyen Âge et à l’Époque moderne | 4-6 octobre 2017

Caves & celliers au Moyen Âge et à l’Époque moderne | 4-6 octobre 2017 | Veilles du CRAHAM | Scoop.it

4-6 octobre 2017 Amphithéâtre George Sand CHRU Clocheville – Tours. 

Organisé par Clément Alix, Lucie Gaugain et Alain Salamagne.

 

Programme

more...
No comment yet.
Scooped by Micael Allainguillaume
Scoop.it!

Pratiques médiévales de l'écrit | Namur | 17 novembre 2017

Pratiques médiévales de l'écrit | Namur | 17 novembre 2017 | Veilles du CRAHAM | Scoop.it

Le « tournant pragmatique » ou la « révolution documentaire » du large XIIIe siècle sont marqués, comme on le sait, par un développement non seulement quantitatif, mais également qualitatif de la production écrite. Dans les principaux domaines concernés, qu’il s’agisse de l’administration royale, seigneuriale, urbaine ou monastique, le flux croissant de données prises en compte par le médium de l’écrit appelle à mettre en place de nouveaux systèmes de gestion de l’information, ce qui aboutit d’une part à l’émergence de types documentaires inédits et d’autre part à la transformation de types documentaires existants. Au-delà de cette première période, se pose également la question du devenir de la révolution documentaire à la fin du Moyen Âge, dans un contexte de diffusion du papier et de consolidation des institutions, notamment royales.

 

On constate par exemple que l’enregistrement et la multiplication des registres deviennent l’une des solutions privilégiées de la gestion des flux informationnels dans un grand nombre de contextes, tels que l’administration domaniale ou le gouvernement civique. De nouvelles formes de « cartularisation » apparaissent, avec la mise en codex de types de documents à valeur juridique ou administrative autres que des chartes (mandements, plaids, procurations, pétitions, lettres, quittances). Le codex administratif lui-même se dote de nouveaux modes d’organisation, avec des divisions en parties et des tables des matières et des index – y compris par ordre alphabétique –, ou adopte de nouveaux formats, plus adaptés au terrain. Du reste, le codex n’est pas la seule forme concernée : rouleaux ou simples cahiers, de papier ou de parchemin, contribuent à la diversification des supports de l’écrit pragmatique. Malgré la permanence de certains types tels que le censier ou le cartulaire, l’introduction de nouvelles techniques, de nouvelles logiques et de nouveaux supports dans la gestion de l’information fait donc de la période qui va du début du XIIIe à la fin du XVe siècle un long temps d’innovation documentaire, dont les logiques sont encore mal appréhendées.

Lors de cette journée, nous souhaitons étudier à la fois les formes documentaires nouvelles qui apparaissent à cette époque et les mécanismes qui ont contribué à leur genèse. Quelles sont les catégories d’informations concernées ? Quels furent les choix d’organisation et de présentation adoptés et en quoi différaient-ils de ce qui était pratiqué jusqu’alors ? Quel fut leur succès ? Enfin, quelle fut la part des circulations, des emprunts, de l’imposition de normes ou de l’initiative individuelle dans la genèse de nouvelles formes documentaires ? Nous souhaitons par exemple évaluer le rôle de la diffusion verticale de modèles – depuis les administrations royales ou princières, ou par la hiérarchie ecclésiastique – et les transferts possibles avec les milieux universitaires, marchands, urbains et seigneuriaux. Du point de vue géographique, l’étude de la circulation de pratiques, particulièrement entre l’Angleterre et le continent, tient également une place importante dans ce questionnement.

De l’administration royale aux particuliers, en passant par les villes et les seigneurs laïques ou ecclésiastiques, les communications pourront donc concerner tous les producteurs et contextes de production d’écritures pragmatiques – gouvernement, justice, fiscalité, gestion domaniale, commerce, etc. –, afin de dégager les tendances de fond de ces transformations en Europe du Nord-Ouest.

Informations pratiques :

Organisateur : Harmony Dewez (UNamur) – harmony.dewez@unamur.be

17 novembre 2017, 9h00-17h15

Adresse : Université de Namur
Salle NARC
55, rue de Bruxelles – 5000 Namur

more...
No comment yet.
Rescooped by Micael Allainguillaume from Edition scientifique
Scoop.it!

Quand les éditeurs confisquent la science 

Quand les éditeurs confisquent la science  | Veilles du CRAHAM | Scoop.it
Les responsables des revues scientifiques monnaient très cher l’accès à leurs contenus, au détriment de la recherche. Un vent de révolte souffle sur les institutions, bien décidées à remettre la main sur ce savoir

Via ocontat
more...
No comment yet.
Scooped by Micael Allainguillaume
Scoop.it!

Le site de fouilles archéologiques de Barbery ouvert au public lors des Journées du patrimoine | 16-17 octobre 2017

Le site de fouilles archéologiques de Barbery ouvert au public lors des Journées du patrimoine | 16-17 octobre 2017 | Veilles du CRAHAM | Scoop.it

Les 16 et 17 septembre prochains, le public est invité à venir découvrir les vestiges des tuileries du village de Barbery, dont la production a permis notamment de couvrir les toits de Caen.

 

Du XIVe au XVIIIe siècle, les tuiles qui couvrent les toits de Caen viennent très souvent du même endroit : le village de Barbery, à vingt kilomètres au sud de la ville ducale. On achète ainsi des tuiles de Barbery pour le château de Caen au XVe siècle. A la même époque, on en retrouve également au château de Falaise. Ce centre de production est pourtant très mal connu : on ignore le nombre de tuileries qui se sont succédées dans le temps, leur emplacement précis, de même que les techniques utilisées et la nature des productions.

Une équipe de chercheurs des laboratoires Craham et Geophen (CNRS/Université de Caen Normandie); du service archéologie du département du Calvados et de l’Inrap s’est réunie pour tenter de découvrir les particularités de ce site. Un plan de la fin du XVIIIe siècle ayant permis de localiser les trois tuileries alors en activité, une prospection magnétique a été effectuée en 2016 sur un espace un peu plus large. Elle a confirmé la présence d’une dizaine de fours assez proches les uns des autres et a encouragé à poursuivre l’étude par une fouille archéologique.

La fouille a commencé le 21 août 2017, grâce au soutien du ministère de la Culture, du département du Calvados et de Normandie Université. Huit étudiants bénévoles sont venus de Caen, Nantes et Rennes se former ou se perfectionner et prêter main-forte aux chercheurs. Comme le laissait espérer la prospection, deux fours ont été découverts. Leur fouille archéologique, ainsi que celle des structures associées, devrait permettre de mieux comprendre les techniques de fabrication des tuiles, depuis l’extraction de l’argile jusqu’au chargement des tuiles cuites sur des charrettes qui les conduiront jusqu’à leur lieu de pose. Il s’agit également de préciser la datation des fours et de tenter par la même occasion d’établir une chronologie des modes de fabrication, notamment en fonction des moyens de fixation sur les toitures. Plus généralement, l’équipe souhaite documenter ce patrimoine méconnu et cette économie qui a dû faire vivre de très nombreux habitants, comme ce malheureux Jean Lemière, mort accidentellement en décembre 1703 à Barbery, brûlé près d’un four à tuile…

 

Le site sera ouvert au public lors des Journées du patrimoine, le samedi
16 septembre, de 14 h à 17 h, et le dimanche 17 septembre, de 10 h à 13 h. Rendez-vous au Grand Tremblay, 14220 Barbery.

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Micael Allainguillaume
Scoop.it!

Journées Européennes du Patrimoine | Musée de Normandie

Journées Européennes du Patrimoine | Musée de Normandie | Veilles du CRAHAM | Scoop.it
Journées Européennes du Patrimoine Samedi 16 et dimanche 17 septembre   Entrée libre pour tous de 11h à 18h : -Collections permanentes -Exposition Voyages en Égypte -Exposition documentaire La conquête de la Normandie par les Anglais (salle de l'Échiquier)   Visites guidées : -Le château de Caen,...
more...
No comment yet.
Scooped by Micael Allainguillaume
Scoop.it!

Exposition "Histoires d'argile au Pont du Gard" au musée Georges Borias |  Uzès

Exposition "Histoires d'argile au Pont du Gard" au musée Georges Borias |  Uzès | Veilles du CRAHAM | Scoop.it
Du Samedi 22 Juillet 2017 au Dimanche 26 Novembre 2017
Musée Georges Borias
 Ancien évêché - place de l'évêché - Uzès 
Tél. : 04 66 22 40 23 
http://uzesmusee.blogspot.com 
 
Exposition : Histoire d'argile au Pont du Gard 

De Meynes à Théziers, de Castillon-du-Gard à Fournès, l’argile abondante entre Rhône et Gardon a toujours été exploitée pour fabriquer vaisselle, tuiles, briques, pots de fleurs... Des potiers et tuiliers gallo-romains aux poteries, tuileries et briqueteries du 20e siècle, des carrières d’argile aux fours et aux productions, l’exposition présentera l’état des recherches inédites menées par l’archéologue Freddy Thuillier sur l’activité céramique dans ce territoire. 

Horaires 
Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 12h et de 15h à 18h en juillet et août, de 15h à 18h en juin, septembre et octobre, de 14h à 17h en novembre. Fermé le 1er novembre. 

Tarifs : 
Plein tarif : 3 € 
Groupes : 1,50 € / personne 
Gratuit pour les scolaires. 
Visites guidées : sur réservation, 5€ / personne (tarif réduit 3€ / personne pour les enfants et les groupes à partir de 10 personnes). 

Dates : du 22 juillet 2017 au 26 novembre 2017 
 
Conférence de Freddy Thuillier le samedi 21 octobre 2017 à 16h30
Salon Racine, Hôtel de Ville d'Uzès. Entrée libre.


more...
No comment yet.
Scooped by Micael Allainguillaume
Scoop.it!

L'anthropologue ;-)

L'anthropologue ;-) | Veilles du CRAHAM | Scoop.it

Il étudie les sépultures, reconstitue les squelettes, les mesure, les photographie, en extrait l'ADN... Ce dessin animé plein d'humour de la série Les experts de l'archéologie suit l'anthropologue dans son enquête.

more...
No comment yet.
Scooped by Micael Allainguillaume
Scoop.it!

Colloque "Le havre avant Le Havre"

Colloque "Le havre avant Le Havre" | Veilles du CRAHAM | Scoop.it

14-15 septembre 2017

Honfleur

 

La fondation du Havre en 1517 par François Ier s’inscrit dans l’histoire, déjà longue, de la Pointe de Caux. Dans le cadre des 500 ans du Havre, les associations historiques de l’agglomération havraise (Amis du Musée d’Harfleur ; Société Havraise d’Études Diverses, Montivilliers Hier, Aujourd’hui, Demain ; Centre Havrais de Recherche Historique) se sont associées aux Musées d'Art et d'Histoire de la ville du Havre et à l’Université Le Havre Normandie pour organiser le colloque « Le havre avant Le Havre ».

Le colloque, qui aura lieu les jeudi 14 et vendredi 15 septembre 2017 à La Forge (Harfleur), a pour objectif de mettre en lumière des recherches récentes ou en cours qui renouvellent notre connaissance de l’histoire de la région havraise entre la Préhistoire et le début du XVIe siècle.

L’archéologie atteste de l’évolution de l’occupation humaine du territoire depuis les temps les plus anciens et les communications présentées le jeudi 14 septembre en présenteront quelques jalons datant de l’époque romaine, qu’il s’agisse des témoignages funéraires des Calètes ou de l’occupation de Caracotinum (Harfleur). Les fouilles menées en 2011-2012 aux Coteaux du Calvaire à Harfleur ont aussi révélé une des plus importantes nécropoles mérovingiennes (Ve-VIIIe siècles) actuellement connues au nord de la Loire.

Les communications du vendredi 15 septembre mettront en lumière plusieurs axes qui ont retenu l’attention des historiens. D’abord l’histoire maritime de ce territoire entre Seine et Manche qui reste encore largement à écrire. Plans et sources d’archives permettent néanmoins de proposer une restitution du paysage de la rive droite de l’estuaire, autour des ports de Leure et Harfleur, dont les destinées sont profondément liées à la fin du Moyen Âge. Il est possible, grâce à une documentation écrite plus fournie à partir du XIIIe siècle, d’étudier l’activité des marchands et gens de mer originaires de la pointe de l’estuaire. C’est d’Harfleur que sont exportés les draps qui font la fortune de Montivilliers, la production de la draperie montivillonne connait à son apogée au XIVe siècle jusqu’à l’occupation anglaise. Aux lendemains de la guerre de Cents ans, dans une région dont les enjeux stratégiques paraissent essentiels à la royauté, le développement des petites villes, en particulier d’Harfleur, bénéficie de l’attention et du soutien financier des rois, de Charles VII à François Ier. De cette période subsistent de nombreuses églises, la région ayant été un des foyers actifs de l’art religieux du gothique flamboyant.

Deux visites sont proposées en marge du colloque. Les Amis du Musée d’Harfleur présenteront les vestiges de la Porte de Rouen (Harfleur) le jeudi 14 septembre à 16h50. Le vendredi 15, à 18h, Mathieu Deldicque, conservateur du patrimoine au Musée Condé, assurera à l’Abbaye de Graville une visite-conférence de l’exposition « Être mécène à l’aube de la Renaissance. L’amiral Louis Malet de Graville », dont il est le commissaire scientifique.

more...
No comment yet.
Scooped by Micael Allainguillaume
Scoop.it!

‘Commemorating Saints and Martyrs in Medieval Europe’ | CFP Leeds IMC 2018

‘Commemorating Saints and Martyrs in Medieval Europe’ | CFP Leeds IMC 2018 | Veilles du CRAHAM | Scoop.it

In line with the IMC focus of Memory for 2018, which has also been named as the European Year of Cultural Heritage, the newly-launched MARTRAE network is organizing sessions on ‘Commemorating Saints and Martyrs in Medieval Europe’. The focus of these sessions is to explore the multifaceted ways in which saints and martyrs are remembered and how forms of commemoration functioned in creating, perpetuating or transforming collective cultural heritage.

Papers may focus on tangible as well as intangible forms of commemoration, including (but not limited to): devotional and liturgical practices; material aspects of commemoration in the form of relics, devotional objects and manuscripts; the conceptualisation of martyrdom and sainthood; the legacy and function of medieval forms of commemoration in the modern world; harmony and disharmony in remembering; landscapes as vehicles or anchors for commemoration; and the role of martyrdom in shaping or manipulating identities.

Please send abstracts of ca. 250 words to Nicole Volmering at volmern@tcd.ie or Ann Buckley at buckleai@tcd.ie by September 20th.

more...
No comment yet.