L'obésité, prétexte de Bertrand pour favoriser l'aspartame | Corinne LEPAGE | Scoop.it
Le gouvernement a choisi de taxer les boissons "à sucre ajouté". Mais pas celles "à édulcorant ajouté".