Face à l’explosion des données, de nouveaux métiers et de nouvelles formations voient le jour.

« Secteur le plus sexy du monde » : voilà comment la prestigieuse Harvard Business Review a qualifié la science des données. Comportement en ligne des utilisateurs de Facebook, tweets, habitudes d’achat des consommateurs, statistiques… entraînent une explosion des données. De nouveaux métiers voient le jour avec le besoin de formations nouvelles. Les universités américaines ont commencé il y a quelques années déjà. Les établissements français s’y mettent. (...) - par Nathalie Brafman, Le Monde, 13/05/2014


Via Collectif PAPERA