Confidences Canop...
Follow
Find
5.8K views | +0 today
Confidences Canopéennes
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Christian Allié
Scoop.it!

Céréalier dans la Marne, il tourne le dos au "tout chimique" - Magazine GoodPlanet Info

Céréalier dans la Marne, il tourne le dos au "tout chimique" - Magazine GoodPlanet Info | Confidences Canopéennes | Scoop.it
Le tout chimique est derrière nous": Jean-Paul Vinot est céréalier dans la Marne et il tente, à sa modeste échelle, de protéger la biodiversité qui l'entoure, sans être bio pour autant.
Christian Allié's insight:

........"""""""""""""""""""""""""".......

 

[  .........  ]

 

............. 

Entre deux cultures, le céréalier plante du radis, de la moutarde ou du sarrasin. Des productions qui ne sont pas destinées à la vente mais à protéger les sols. Un système vertueux qui profite à tout le monde et même aux abeilles, lorsqu’il y a des fleurs.

Au final, l’agriculteur a réussi à réduire de 30% son usage de fongicides et d’insecticides. Sur les herbicides, c’est un peu plus difficile. Il fait partie du réseau des fermes DEPHY, dans lequel près de 2.000 fermes tentent de réduire leurs usages de pesticides.

Et pour partager son expérience auprès d’autres agriculteurs, il participe au Forum des agriculteurs responsables respectueux de l’environnement (Farre).

Il se défend de faire du prosélytisme mais reconnaît quand même que l’agroécologie est un peu « une religion ». « Il y en a qui veulent rien entendre mais la mentalité des céréaliers est en train d’évoluer », veut-il croire.

« Nous, on est réaliste, ce paquebot agricole, vous ne le ferez pas changer du jour au lendemain ». Alors « Il faut modifier progressivement le système et rester en même temps hyper-productif. Car il va falloir qu’on double la productivité sur la planète d’ici 2020 avec moins de terres, moins de chimie, moins d’eau et moins d’énergie », rappelle Gilles Maréchal, directeur de Farre.

« Le tout chimique a eu son heure de gloire, et c’est derrière nous », conclut Jean-Paul Vinot.

- See more at: http://www.goodplanet.info/actualite/2014/02/27/cerealier-dans-la-marne-il-tourne-le-dos-au-chimique/?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+Goodplanetinfo+%28Les+D%C3%A9p%C3%AAches+GoodPlanet.info+%29#sthash.m0GEwbYk.dpuf
more...
No comment yet.
Scooped by Christian Allié
Scoop.it!

Un patchwork végétal recouvre le toit d’un groupe scolaire parisien - Innovation chantiers - LeMoniteur.fr

Un patchwork végétal recouvre le toit d’un groupe scolaire parisien - Innovation chantiers - LeMoniteur.fr | Confidences Canopéennes | Scoop.it
Pour verdir les toitures terrasses d'un bâtiment éducatif, la ville de Paris a fait appel à la technique de l'hydromulching. L'émulsion contenant le végétal et les activateurs biologiques est appliqu
Christian Allié's insight:

......."""""""""""""'""""""""""""""""......

 

.......  C’est un bien curieux manège qui se déroule sur les toits du groupe scolaire Keller-Bullourde dans le XIème arrondissement de la Capitale. Sous un immense filet noir tendu sur des piquets de bois pour protéger le chantier contre les oiseaux, deux hommes, lance « d'incendie » en main et tuyau noir d'un pouce et demi sur l'épaule, arrosent un substrat de pouzzolane d'une émulsion verte tout en suivant les courbes d'un tracé matérialisé à la bombe orangée. Le jet est suffisamment précis pour épouser les formes complexes des plans de l’atelier de paysage Artémise et les carrés des zones stériles matérialisés par les bordures métalliques.

 

 

Une fois la toiture végétalisée, le site est recouvert d’un filet afin d’assurer une protection contre les oiseaux.

 

Préparation in situ


Les deux intervenants de l'entreprise Valeur Environnement plantent des tapis de sedum… au jet ! Ils mettent en œuvre la technique, dite de l'hydromulching (brevet Euro Tec).

Dérivé de l'hydroseeding, procédé de végétalisation des grands talus par projection, elle trouve ses applications dans la création de couvertures végétales de petites dimensions sur des surfaces situées à de grandes hauteurs, difficilement accessibles..........

 

............

more...
No comment yet.
Rescooped by Christian Allié from Biodiversity IS Life – #Conservation #Ecosystems #Wildlife #Rivers #Forests #Environment
Scoop.it!

Permaculture Is the Silver-Green Bullet for the Middle East

Permaculture Is the Silver-Green Bullet for the Middle East | Confidences Canopéennes | Scoop.it

Green Prophet, January 16, 2012

▶  PERMACULTURE IS THE SILVER-GREEN BULLET FOR THE MIDDLE EAST “Permaculture made total common sense to me,” insists Nadia Lawton, “it also fitted with my life ethics a a Muslim.” While the first part of Nadia’s statement may not be considered unique, her remark about Islam is. Permaculture is defined as the design and maintenance of agriculturally productive systems that have the diversity, stability and resilience of natural ecosystems. It basically looks at growing in a holistic framework which promotes sustainability, the conservation of resources and biodiversity.... http://www.greenprophet.com/2012/01/interview-nadia-lawton-talks-about-permaculture-in-the-middle-east/

 

 

                                                    WATCH

                                "SEEDS OF PERMACULTURE"

                                     Keeping Our Soils Healthy

                                           Documentary (1:28:04)

People are becoming less and less self-sufficient around the world, these local communities that were previously growing everything themselves and knew how to build their own houses out of natural materials are completely dependent on big foreign powers and import from other countries. All around the world, whether you're in South America, in North America, in Europe, in Asia, people are experiencing weather patterns that are out of the norm.  The planet needs permaculture. 

http://topdocumentaryfilms.com/seeds-permaculture/

 

Global Possibilities, February 24, 2014
▶  VERTICAL AEROPONIC (HYDROPONIC) FARMS: 90% LESS WATER, 90% LESS LAND: AMISH FARM LEADS THE WAY TO LOCAL FOOD SECURITY IN INDIANA http://www.globalpossibilities.org/amish-farm-leads-the-way-to-local-food-security-in-indiana/

 

 

Green Prophet, December 12, 2013
▶  WADI RUM BEDOUINS DEFY NATURE BY GROWING ORGANIC VEGGIES IN THE DESERT http://www.greenprophet.com/2013/12/wadi-rum-bedouins-defy-nature-by-growing-organic-veggies/

 

▶  OUR INDUSTRIAL, WESTERN AGRICULTURAL FOOD SYSTEM IS DESTROYING THE EARTH AND OUR HEALTH  http://sco.lt/686Qi1

 

▶  FOOD FORESTS CAN MITIGATE RISKS OF 'FEAST OR FAMINE".  BIG CORPORATE AG IS NOT THE ANSWER  http://sco.lt/8q2M41

 

 

February 18, 2013 Common Dreams
▶  INDUSTRIAL AG TRIGGERS DEVASTATING 'WEB' OF POLLUTION http://www.commondreams.org/headline/2013/02/18-2

 

EcoWatch, February 22, 2014
  -▶ STOP FEEDING THE BEAST AND START FEEDING THE PEOPLE. We have a system of predatory agriculture in which corporations pursue private gain relentlessly regardless of the social consequences. Social consequences can be defined as anything from polluting our water, land and air to impacting the health of our families to making the business of farming economically unsustainable. http://ecowatch.com/2014/02/22/stop-feeding-beast-start-feeding-people/

 

 -▶ CONTEMPORARY AGRICULTURE IS BURNING UP OUR PLANET  http://sco.lt/6xupV3

 

 

 July 25, 2013 REALfarnacy

▶  URBAN HOMESTEADERS PRODUCE 6,000 POUNDS OF FOOD ON 1/10 ACRE http://www.realfarmacy.com/urban-homesteaders-produce-6000-pounds-of-food-on-110-acre/

 

September 9, 2013 Mother Jones
▶  ONE WEIRD TRICK TO FIX FARMS FOREVER: PEAK SOIL http://www.motherjones.com/environment/2013/09/cover-crops-no-till-david-brandt-farms

 

▶  THE HIDDEN WORLD OF SOIL UNDER OUR FEET -  - SOIL AS A LIFELINE - CLIMATE CHANGE  http://sco.lt/4nJvdp

 

 

▶  WE'RE ON THE BRINK OF THE WORST DROUGHT IN 1,000 YEARS http://sco.lt/74mbHF

 

 

▶ KEEPING NATURE IN OUR FUTURE:  HEALTHY ECOSYSTEMS ESSENTIAL FOR PLANETARY SURVIVAL  http://sco.lt/99SfhJ

 

-▶  ENOUGHNESS:  WESTERN THOUGHT vs INDIGENOUS PHILOSOPHY  http://sco.lt/4kcNH7

 

                                             FARM-AGEDDON:

No birds. No bees. Our countryside laid waste. And billions of animals that never see a blade of grass http://sco.lt/7ztQbB

 

 

 ▶  PESTICIDE/CHEMICAL REGULATION OVERHAUL NEEDED TO PROTECT WILDLIFE, ECOSYSTEMS AND FOOD CHAIN http://sco.lt/6VkkXB

 

▶  RESTORING THE EARTH - THE BONN CHALLENGE http://sco.lt/4p7B3Z

 

▶  HOW BIODIVERSITY COULD SAVE YOUR LIFE http://sco.lt/90Sr2n

 

▶  BIODIVERSITY IS VITAL TO MAINTAINING ECOSYSTEMS AND HUMAN HEALTH http://sco.lt/4u4JhR

 

                           AN URGENT MEMO TO THE WORLD http://thenaturaleye.wordpress.com/2012/07/12/an-urgent-memo-to-the-world/

 

                                                   WATCH

                                                   "HOME"

                An Exquisite Dedication To the Stewards of Our Planet

http://thenaturaleye.wordpress.com/2011/03/26/home-an-exquisite-story-of-our-world/

 

 


Via pdjmoo
Christian Allié's insight:

......"""""""""""""""""""........

 

[  .......  ]

 

..... 

Nadia Lawton is also the founder of the Jordan Valley Permaculture project in Jordan which was completed in 2011. Located in a harsh desert environment, it demonstrates how permaculture principles can work even in the harshest Middle Eastern climate. “We always wanted to have a demonstration site and education centre to help local people… It has become part of my life work to set this project up so people can live in peace with the environment and each other.”

Nadia is optimistic about the future. Over the years, she states she has seen big changes with more people – from locals to royal families- taking permaculture seriously. In fact, Nadia says she is certain that Permaculture “holds all the answers for food, water and sustainable development [problems in the Middle East] and it fits perfectly with the culture.” So when I ask her what is holding the development of permaculture in the region, she replies that it is limited funding. “This means we have to work with what we have and show people what they can do with minimum funding, which is good. But we always want to do more, so we can help more people.”

- See more at: http://www.greenprophet.com/2012/01/interview-nadia-lawton-talks-about-permaculture-in-the-middle-east/#sthash.eIHPSGNv.dpuf
more...
No comment yet.
Scooped by Christian Allié
Scoop.it!

Biodiversité domestique : la Fondation du Patrimoine désigne ses lauréats 2014 - Faune, nature, zoos & biodiversité

Biodiversité domestique : la Fondation du Patrimoine désigne ses lauréats 2014 - Faune, nature, zoos & biodiversité | Confidences Canopéennes | Scoop.it
Le prix national 2014 de la Fondation du Patrimoine pour l’agro-biodiversité animale sera remis jeudi 27 février 2014 à 18 heures au Salon...
Christian Allié's insight:

......"""""""""""""""""""".......

 

......  Mouton avranchin et écopâturage

.........

 

......  La chèvre des fossés, sauvée in extremis

.........

 

........  La brebis brigasque, une montagnarde au bord du gouffre

............

 

....... 

Sources :

Fondation du Patrimoine, DUBOIS Philippe J., PÉRIQUET Jean-Claude, ROUSSEAU Élisa, Nos animaux domestiques, Le tour de France d’un patrimoine menacé, Delachaux et Niestlé, 2013, 305 p..


Liens :

Ferme de Milgoulle : https://www.wedogood.co/campaigns/la-ferme-de-milgoulle

Association de sauvegarde et de promotion de la chèvre des fossés : http://www.chevredesfosses.fr

more...
No comment yet.
Rescooped by Christian Allié from Variétés entomologiques
Scoop.it!

Bee Friendly, le label qui aime les abeilles, sera présenté lundi au Salon de l'Agriculture

Bee Friendly, le label qui aime les abeilles, sera présenté lundi au Salon de l'Agriculture | Confidences Canopéennes | Scoop.it

"CHAMPS LIBRES - Les apiculteurs européens militent pour une adaptation des techniques agricoles, afin d’épargner les butineuses."

 

Par Marie Nicot - Le Journal du Dimanche. « [...] Selon Olivier Belval, président de l’association Bee Friendly, "300.000 essaims disparaissent chaque année en France. La production nationale est passé de 30 000 tonnes dans les années 80, à 15.000 tonnes". »

 

« Résultat les importations ont bondi. Miel de Chine coupé de glucose, cocktail aux ingrédients mystérieux… Les consommateurs perdent confiance. C’est le double effet Bee Friendly : sauver les abeilles et redorer l’image du rucher local. "Nos premiers miels certifiés apparaîtront à la fin de l’année dans les magasins", promet Olivier Belval. En attendant, les apiculteurs et Stéphane Le Foll présentent lundi après-midi le label au public du salon de l’agriculture sur le stand du ministère de l’Agriculture (Pavillon 4, allée E, stand 102).  »

 


Via Bernadette Cassel
Christian Allié's insight:

...........""""""""""""""""""""""..........

 

............. 

Andreas Böck n’est pas un cas isolé. Trois organisations apicoles européennes sont réunies depuis 2011 pour sauver les précieux insectes : l’Unaf en France, l’Unaapi en Italie, l’EPBA en Allemagne. Au total, 22 000 apiculteurs adhèrent à ces fédérations. Ils sont épaulés par deux entreprises pionnières : Demain la terre, association de producteurs de fruits et légumes engagés dans une démarche écologique, et Les Deux Vaches, société de produits laitiers.

Tous espèrent que leur initiative permettra d’enrayer la disparition des abeilles victimes de l’urbanisation, des produits phytosanitaires, des parasites, et des champignons…

 

............

more...
Scooped by Christian Allié
Scoop.it!

Rencontres internationales Agricultures Familiales et recherche, Montpellier, Le Corum, France, Année Internationale de l’Agriculture Familiale, AIAF

Rencontres internationales Agricultures Familiales et recherche, Montpellier, Le Corum, France, Année Internationale de l’Agriculture Familiale, AIAF | Confidences Canopéennes | Scoop.it
Christian Allié's insight:

.............."""""""""""""""""""""................

 

....... 

Rencontres Internationales
« AGRICULTURES FAMILIALES ET RECHERCHE »

 

Montpellier, 1er au 3 juin 2014Dans le cadre de l’Année Internationale de l’Agriculture Familiale (AIAF), décrétée par les Nations Unies pour 2014, les organismes de recherche du pôle Agropolis International ont pris l’initiative d’organiser des Rencontres Internationales sur le thème « Agricultures familiales et Recherche »

Cet événement est co-organisé avec le Consortium du CGIAR, le Forum Mondial de la Recherche Agricole (GFAR) et le Forum Rural Mondial (FRM) avec le soutien du ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, du ministère des Affaires étrangères et de plusieurs organisations nationales et internationales. Il contribuera :

aux ambitions de l’Année Internationale de l’Agriculture Familiale,

à la préparation de la 3e Conférence Mondiale sur la recherche agricole pour le développement (GCARD3) - la GCARD1 ayant été organisée par Agropolis International et le GFAR en 2010 à Montpellier,

aux réflexions et propositions qui alimenteront la Conférence des Nations Unies sur le Climat (COP21) en 2015 à Paris.

Ces rencontres visent d’abord :

à faire échanger et travailler ensemble des représentants des agricultures familiales, des décideurs politiques et du secteur privé, des représentants de la société civile et des enseignants et chercheurs du monde entier.

questionner et enrichir les agendas de recherche concernés par les agricultures familiales et les défis mondiaux associés (société, environnement, économie, sécurité alimentaire, urbanisation, mobilités et migrations, alimentation et santé, climat, ...)

 

Un événement en deux temps

 

 

Jour 1 : Conférence ouverte au public par un grand scientifique et une table ronde d’acteurs et d’experts de haut niveau de l’agriculture familiale.

Jour 2 : Une Conférence de deux journées. Chercheurs, formateurs, décideurs, représentants des agriculteurs familiaux et de la société civile réfléchiront, par grands thèmes, aux besoins et priorités de recherche concernant les agricultures familiales et aux modalités d’une recherche finalisée plus efficace. Elle comprendra des ateliers de travail thématiques et des séances plénières, avec des prises de parole d’acteurs institutionnels majeurs, de scientifiques de renom et de personnalités reconnues du monde paysan.

Les débats porteront sur :

les conséquences des grands changements mondiaux sur les agricultures familiales et leurs évolutions ;

la contribution des agricultures familiales aux grands défis sociaux, économiques, politiques, environnementaux et de la sécurité alimentaire ;

la contribution de la recherche et du développement pour accompagner les agricultures familiales face à ces défis.

 

La conférence réunira environ 400 participants uniquement sur invitation.

Traduction simultanée des sessions plénières : anglais, espagnol et français

 

more...
No comment yet.
Scooped by Christian Allié
Scoop.it!

Le CARI (Centre d'Actions et de Réalisations Internationales)

Le CARI (Centre d'Actions et de Réalisations Internationales) | Confidences Canopéennes | Scoop.it
Christian Allié's insight:

.........."""""""""""""""""""""............

 

........ 

L’engagement agroécologique

Le CARI depuis sa création et ses principaux fondateurs depuis les années 70-80 ont fait le choix de l’agroécologie comme vecteur de développement local.
Aujourd’hui pour le CARI, l’agroécologie n’est pas seulement un ensemble de techniques, mais surtout une démarche pour l’action qu’il véhicule à travers son approche spécifique des différents projets qu’il met en œuvre.

Notre définition de l’agroécologie

« L’agroécologie, littéralement agriculture et écologie, vise à une gestion équilibrée des écosystèmes y compris des activités humaines. Les techniques mises en œuvre sont basées sur le maintien et la restauration de la fertilité des sols.
L’agroécologie suit des règles et des techniques de gestion durable des ressources naturelles. Elle prend en compte les pratiques positives traditionnelles et bien maîtrisées par les paysans, les acquis scientifiques, ainsi que les ressources humaines, matérielles et économiques disponibles localement.
Elle s’appuie sur des ressources accessibles à faible coût, et vise l’autonomie par la réduction des dépenses externes qui débouchent sur un développement et des modes de vie durables. »

more...
No comment yet.
Rescooped by Christian Allié from Camargue Nature
Scoop.it!

Gard : le moringa, un arbre qui pourrait dépolluer la Camargue

Gard : le moringa, un arbre qui pourrait dépolluer la Camargue | Confidences Canopéennes | Scoop.it

Le moringa pourrait à la fois nourrir les Africains et débarrasser Rhône et étangs des PCB, métaux et pesticides. Utopique ou génial, au choix.


Via Pescalune
Christian Allié's insight:

............."""""""""""""""""""..........

 

[  ......  ]

...................  Le moringa a l’avantage de nourrir les populations locales. Un Montpelliérain en atteste. Jacques Plan est directeur de Cofor international, une branche de l’association des communes forestières. "C’est un complément alimentaire assez miraculeux", soutient-il. Les feuilles sont utilisées vertes en légumes, ou sont séchées et transformées en poudre. Certains orphelinats en ont fait, en Afrique, leur produit phare : la renutrition classique coûte cher, et le moringa apporte les protéines et les éléments minéraux nécessaires.

Georges Senot est sûr que le moringa pourrait être un remède à la famine

Voilà qui en ferait un exemple de coopération Nord-Sud. Un arbre tropical impossible à transplanter sous nos latitudes mais qui pourrait à la fois nourrir les populations du Sud et résorber les excès industriels du Nord. "Ça filtre les bactéries, assure Jacques Plan. Vous garantir que ça purifierait les eaux du Rhône, honnêtement, je ne peux pas. Mais je peux vous certifier que les enfants malades, avec le moringa, recouvrent la santé. Des trucs miracle, on en a vendus beaucoup aux Africains, comme la culture du jatrofa (une plante, NDLR) pour en faire du carburant. Mais le jatrofa est toxique. Les gens s’empoisonnent. Le moringa, ils connaissent. ....

[  ......  ]

more...
No comment yet.
Rescooped by Christian Allié from Relevant to my Topics
Scoop.it!

L’agriculture se tourne vers l’avenir, au cœur des villes et en dehors des champs. Angleterre : une ferme dans un bunker

L’agriculture se tourne vers l’avenir, au cœur des villes et en dehors des champs. Angleterre : une ferme dans un bunker | Confidences Canopéennes | Scoop.it
Des légumes poussent en ce moment dans un vieux bunker, sous les pieds des Londoniens. L’agriculture se tourne vers l’avenir, au cœur des villes et en dehors des champs.

Via Ana C. Day
Christian Allié's insight:

.......""""""""""""""""""""""......

 

[  .........  ]

 

.....  Ces deux Londoniens se sont lancés dans l’aventure, car ils souhaitent cultiver des légumes le plus près possible de leurs lieux de consommation. Mais dans un monde urbanisé, les campagnes se font de plus en plus rares. Steven Dring et Richard Ballard ont trouvé une parade à ce problème : l’agriculture souterraine.

Comment faire sans la nature ?

Pour contourner l’absence de terre au sous-sol, Zero Carbon Food a adopté une technologie innovante : l’hydroponie. Déjà utilisée dans de nombreuses cultures, l’hydroponie fournit à la plante les sels minéraux et autres nutriments nécessaires à son développement grâce à un substrat neutre, inerte et régulièrement arrosé d’une solution.

Un autre obstacle a également dû être franchi : le manque de lumière naturelle. Ce sont des lampes LED qui ont pris le relais de Dame nature, permettant par ailleurs d’atteindre une température de 20 °C dans la salle, ce qui est une condition idéale pour la croissance des légumes. Le vent et le soleil, issus de sources renouvelables, devraient fournir la ferme pour ses besoins énergétiques.

more...
No comment yet.
Scooped by Christian Allié
Scoop.it!

SNHF | Hortalia bibliothèque numérique

SNHF | Hortalia bibliothèque numérique | Confidences Canopéennes | Scoop.it
Christian Allié's insight:

...........""""""""""""".............

 

........ 

L’ouverture de cette plateforme est l’aboutissement d’une collaboration étroite entre la SNHF et ses partenaires (FranceAgrimer, le Muséum national d’Histoire naturelle, Valhor, Végétal, Culture et Patrimoine, la Bibliothèque nationale de France et aussi de généreux donateurs). Très prochainement les collections numérisées devraient rejoindre celles de la BnF et ses bibliothèques associées sur Gallica via un protocole d’interopérabilité. En effet, la SNHF est pôle associé de la BnF depuis 2012, l’entrée des collections de la SNHF dans Gallica concrétisera ce partenariat. La bibliothèque numérique Hortalia a été développée avec Omeka, logiciel libre mis au point par une université de Washington. Elle est compatible avec Zotero, logiciel de gestion de données bibliographiques développé par la même université.

Pour visiter la bibliothèque numérique : http://www.hortalia.org/

more...
No comment yet.
Scooped by Christian Allié
Scoop.it!

Forêts aménagées au Sénégal - Afrique en Ligue

[  .....  ]Forêts aménagées au Sénégal
Afrique en Ligue
Environnement et développement durable - Atteindre les 680.034 ha de forêts aménagées.

Christian Allié's insight:

.........."""""""""""""""""""".........

......... L'augmentation de la disponibilité de combustibles domestiques diversifiés et des revenus des communautés concernées tout en préservant l'écosystème forestier et en tenant compte du genre restent une volonté pour la consolidation et l'amélioration d'un modèle d'aménagement participatif. Pour le ministre, l'extension du projet aux autres régions du pays doit être retenue, car la viabilité de ces efforts passe par le développement d'activités génératrices de revenus au profit des populations riveraines des massifs forestiers afin de susciter un engagement croissant à préserver les ressources naturelles. Il y a aussi l'intensification des systèmes de production agricole et pastorale pour limiter la pression sur la ressource forestière et garantir ainsi la réussite de l'aménagement. Mais encore l'urgence reste l'encouragement à la lutte contre les feux de brousse.

En magnifiant les bons résultats avec 520.500 ha aménagés en 2013 pour la satisfaction de la demande nationale en combustible domestique, soit 80%, le ministre Mor Ngom exhorte à persévérer sur cette voie pour l'aménagement de 680.034 ha ciblés d'ici à la fin du projet

more...
No comment yet.
Scooped by Christian Allié
Scoop.it!

Chine : une « grande muraille verte » pour sauver l'Asie

Chine : une « grande muraille verte » pour sauver l'Asie | Confidences Canopéennes | Scoop.it
Pour lutter contre la désertification et limiter ses émissions de Co2, la Chine mène un vaste programme de reforestation. Lancé en 1978, il doit accoucher en 2074 d'une forêt de 4 500 km de long, qui protègera l'Empire du milieu du désert. C’est un projet méconnu mais pharaonique. La « grande...
Christian Allié's insight:

............."""""""""""""""""""""""""""...........

 

........  La création de cette muraille végétale s’inscrit dans un plus large plan national de reconversion des terres agricoles en espaces boisés. Baptisé « Grain-for-green  » (des grains contre du vert), il prévoit de rémunérer financièrement ou par de la nourriture tous les paysans qui acceptent de planter des arbres.
 
2,5 fois plus d’arbres que le reste du monde
 
Et ça fonctionne : quelques 56 milliards d’arbres auraient ainsi été semés, essentiellement par des particuliers, durant les dix dernières années, selon les statistiques officielles du gouvernement. La Banque Mondiale, elle, affirme que la Chine serait aujourd’hui l'un des seuls pays au monde à augmenter la taille de ses forêts. Elles seraient passées de 16 % à 20 % du territoire depuis le lancement du programme. « La Chine plante 2,5 fois plus d’arbres chaque année que l’ensemble du reste du monde », a affirmé le prix Nobel de la paix Al Gore, connu pour son engagement contre le changement climatique.
 
Coups de pelle et coup de com’ 
 
Si l’objectif affiché de cette course à la reforestation est de contrebalancer les importantes quantités de gaz carboniques provoquées par le boom de l’économie chinoise, il s’agit aussi de mettre en scène la volonté écologiste du premier pollueur du monde, alors que les niveaux de pollution alarmants des mégalopoles inquiètent de plus en plus la population. Chaque printemps, rapporte le Guardian, trois millions de membres du Parti communiste Chinois et d’employés modèles paradent à travers le pays pour y planter des arbres. En avril 2010, c'est deux millions de Chinois qui auraient accompagnés le président Hu Jintao à Pékin, pour le 26e plan volontaire de reforestation de la ville..........

...........

[  .......  ]

more...
No comment yet.
Rescooped by Christian Allié from Agir pour la biodiversité !
Scoop.it!

Au royaume de l'Absurdie, la guerre du purin d'ortie se poursuit

Au royaume de l'Absurdie, la guerre du purin d'ortie se poursuit | Confidences Canopéennes | Scoop.it

Purin d’orties, tisanes de plantes, sucre, vinaigre, ail… Ces recettes naturelles sont utilisées par les agriculteurs et jardiniers français pour protéger leurs cultures de génération en génération. Mais depuis 2006 ces remèdes 100 % biologiques sont interdits : ils doivent préalablement obtenir une autorisation de mise sur le marché au même titre que les pesticides.


Via Pescalune
Christian Allié's insight:

............"""""""""""""""""""""""""""..........

 

[  ......  ]

 

..... 

"Ils ne veulent pas des savoirs populaires"

L’ASPRO ne veut même pas entendre parler d’homologation. L’association souligne que d’autres pays de l’Union européenne se passent de l’aval de Bruxelles pour autoriser les produits : en Allemagne et en Espagne les gouvernements ont en effet voté des lois simplifiant les procédures d’homologation.

Mais le rapporteur de la loi, le député PS de Dordogne Germinal Peiro, rappelle que la Commission européenne demande aujourd’hui à ces deux pays de se conformer à la législation européenne. « A partir du moment où un produit est mis à la vente, dans une coopérative agricole, dans une jardinerie, il faut que ce produit ait été homologué, il n’y a pas de possibilité de dérogation à cela », expliquait-il dans une interview à la chaîne Telim.tv.

Pour Jean-François Lyphout, également producteur de PNPP, il s’agit surtout du soutien du politique aux lobbies de l’agro-alimentaire qui veulent empêcher les petits producteurs d’utiliser leurs propres produits : « Ils feront tout pour développer l’industrie, ils veulent des produits protégés, ils ne veulent plus du domaine public et des savoirs populaires ». Lui continue d’utiliser des recettes de plantes pour en protéger d’autres, « Je suis à 100% hors la loi » revendique-t-il.

Source : Reporterre.

Photos :
. Jean-François Lyphout prépare un purin de plantes (Sud Ouest)
. préparation de purin d’ortie (Le sens de l’humus).

Lire aussi : Les paysans arrachent une victoire sur les semences.

more...
Association1901.fr's curator insight, February 22, 6:34 AM

Ce qui me parait absurde aussi, c'est que l'on commercialise du purin d'orties, alors qu'il suffit d'un bac en plastique, d'un peu d'eau de pluie et d'orties fraiches. Arretons d'acheter ce que l'on peut faire soi-même et ce genre d'interdiction tombera complètement à plat.

Scooped by Christian Allié
Scoop.it!

Comment l'argent vogue de paradis fiscaux en fondations opaques, grâce à Ikea

Comment l'argent vogue de paradis fiscaux en fondations opaques, grâce à Ikea | Confidences Canopéennes | Scoop.it
Des holdings, des fondations et des filiales dans le monde entier, enchevêtrées dans une structure complexe. Les dirigeants de la multinationale (...)
Christian Allié's insight:

.........""""""""""""""""""""""""""""""""".......

 

.......... 

Une fortune installée en Suisse

Le fondateur d’Ikea, Ingvar Kamprad, utilise d’abord une astuce évidente pour payer moins d’impôts : vivre en Suisse. L’entrepreneur aujourd’hui âgé de 88 ans s’y est installé il y a plusieurs décennies. Pratique, pour l’une des plus grandes fortunes du monde (selon le classement établi par Forbes). Certes, officiellement, Ingvar Kamprad n’est plus propriétaire d’Ikea. L’octogénaire n’est plus à la tête du groupe depuis 1988 et a quitté la présidence de son conseil de surveillance en 2006. Mais, il reste « conseiller principal » du conseil de surveillance de l’un des holdings du groupe, Ingka, où il a aussi placé ses fils. « Dans les faits, il contrôle le groupe par le biais de l’une des sociétés d’Ikea, Inter Ikea, de manière indirecte mais toujours effective et autocratique »....................

.......

 

........ 

Une première fondation basée aux Pays-Bas

En tant que fondation, la Stichting Ingka est considérée comme une structure à but non lucratif. « Comment la direction d’un fabricant de meubles peut-être une activité d’intérêt général, cela reste le secret de l’autorité fiscale néerlandaise », s’interroge Attac. Proposer des meubles pas chers et inciter des millions de personnes à s’initier au bricolage relèvent peut-être de l’intérêt général... La fondation Ingka affiche en tout cas un patrimoine de 36 milliards d’euros, ce qui en fait l’une des plus riches du monde............

...............

 

.......... 

Une seconde fondation au Liechtenstein

Dans les faits, c’est une autre fondation, détenue et financée par la première, la fondation Ikea, qui met en œuvre les activités philanthropique du groupe. Les fonds de la fondation mère Ingka ne sont ainsi « utilisables que de deux manières : soit ils sont réinvestis dans le groupe Ikea, soit ils sont donnés à des fins philanthropiques via la fondation Ikea »..............

...........

 

...... 

Une troisième société au Luxembourg, avec une filiale aux Antilles

Troisième branche de la pieuvre jaune et bleue : le groupe Ikano, fondé en 1988, est la propriété des trois fils d’Ingvar Kamprad. Cette société-ci, basée au Luxembourg, se compose d’un demi-douzaine de branches et de plus d’une dizaine de filiales dans le monde entier. Elle s’occupe de gestion financière, d’activités bancaires, d’assurance, de gestion immobilière… Parmi ses filiales, Ikano capital, une société de gestion du patrimoine basée en Suisse. Et une branche de la compagnie d’assurance Dutch Nordic Insurance, implantée dans le paradis fiscal de Curaçao, aux Antilles néerlandaises..........

..........

 

..........

more...
No comment yet.
Scooped by Christian Allié
Scoop.it!

Bâtiment et urbanisme : de l’intérêt des plantes - Bâtiment - LeMoniteur.fr

Bâtiment et urbanisme : de l’intérêt des plantes - Bâtiment - LeMoniteur.fr | Confidences Canopéennes | Scoop.it
Végétaliser les toits et parkings, créer des sous-bois, épurer des eaux usées ou dépolluer, les plantes n’ont pas qu’un rôle esthétique dans la ville. Bien utilisées, elles sont une bonne tech
Christian Allié's insight:

......"""""""""""""""""""""""""""".......

 

....... 

En ville, l’absence de végétation, la chaleur accumulée dans les masses thermiques comme le bitume et les bâtiments, ainsi que celle dégagée par les véhicules ou les climatiseurs contribuent à créer des îlots de chaleur. Ces derniers sont en général de 5 à 9 % plus chauds que les espaces ouverts ruraux. Soit, selon les villes, des températures de 4 à 10 °C plus élevées qu’à la campagne environnante. La même étude a révélé que ces six petits kilomètres carrés permettraient d’éliminer chaque année 2,18 tonnes de gaz à effet de serre et trente tonnes de polluants.

 

Biodiversité

 

Mais la contribution à l’environnement d’une toiture végétalisée ne s’arrête pas là. Elle participe également au confort des occupants, tout en abaissant les consommations énergétiques : augmentation du niveau d’isolation thermique en hiver et abaissement des besoins de climatisation en été. Elle renforce aussi l’acoustique et facilite la gestion des eaux de pluie par rétention et évaporation, sans parler de leur contribution à la biodiversité.

Sur ce point, les études sont peu nombreuses. Certaines font ressortir un potentiel intéressant, notamment pour créer un habitat pionnier permettant le développement de certaines espèces. .........

 

...... 

Filtres plantés

 

Autre domaine où les végétaux contribuent à une amélioration de l’environnement : l’assainissement. Cette filière d’épuration s’appuie sur le pouvoir épurateur des végétaux aquatiques : algues, hydrophytes (plantes d’eau libre) et hélophytes (plantes du bord des eaux) dont la plus connue est le roseau. Les eaux usées séjournent simplement dans une série de bassins à ciel ouvert et peuplés de ces végétaux. La spécificité de ces systèmes provient de la plante elle-même.

Celle-ci développe un réseau racinaire (rhizomes) important qui va offrir une surface de colonisation de choix pour les bactéries, tout en favorisant l’oxygénation de la matière organique et son oxydation en profondeur dans le massif filtrant (diffusion de l’ordre de 10g/m2/J)............

 

.......... 

Végétaux dépolluants

 

Dans le même esprit, il est possible d’utiliser les capacités des végétaux à dégrader ou éliminer les polluants. Ces techniques sont complémentaires aux procédés employés pour la dépollution des sols. La phytoremédiation – du grec phyto, plante, et du latin remedium, remise en état – est un axe de recherche important, mené entre autres par l’Inra. Il consiste à dépolluer des sols contaminés in situ par des plantes capables de contenir, dégrader voire éliminer des produits chimiques toxiques ou des polluants du sol et de l´eau.

Les capacités dépolluantes des plantes sont aussi testées à l’intérieur, notamment par rapport aux formaldéhydes, benzène et monoxyde de carbone.............

more...
No comment yet.
Scooped by Christian Allié
Scoop.it!

Science décalée : pourquoi le chien est-il le meilleur ami de l’Homme ?

Science décalée : pourquoi le chien est-il le meilleur ami de l’Homme ? | Confidences Canopéennes | Scoop.it
C’est un fait : l’Homme et le chien font d’excellents amis depuis des millénaires, probablement parce qu’il existe entre les deux espèces un très fort niveau de compréhension. Pourquoi ? Une...
Christian Allié's insight:

.......""""""""""""""""""""......

 

......

Le contexte : les meilleurs amis du monde

Les processus de la domestication du chien restent encore un peu flous. Ils remontent au moins à 33.000 ans, à une époque où les Hommes vivaient encore de chasse et de cueillette, bien avant l’apparition de l’agriculture. Or, toutes les autres espèces aujourd’hui domestiques ne le sont devenues qu’après la maîtrise de la culture de la terre. Notre fidèle ami poilu fait donc figure d’exception.

 

...... 

L’étude : une partie de la réponse se trouve dans le cerveau

Ces travaux se sont focalisés sur la réponse cérébrale à la voix, d’Hommes ou de chiens, ainsi que la réaction à l’émotion contenue dans le son. C’est la première étude de ce genre jamais menée, puisque d’ordinaire, les comparaisons cérébrales s’effectuaient entre l’Homme et un autre primate. Il a d’abord fallu dresser 11 chiens à rester immobiles avec un casque sur les oreilles, placés dans une machine à IRMf, afin d’observer l’activité de leur cerveau dans les mêmes conditions que pour les 22 sujets humains participants à ce travail. Tous ont eu à entendre la même série d’environ 200 sons différents, comportant des séquences de rires ou d’aboiements ludiques aussi bien que des pleurs ou des gémissements plaintifs, au milieu de sonorités non associées à la voix.

 

Au fin fond de leur cerveau, une région semblable s’active à l’écoute de la voix. Évidemment, chaque espèce réagit plus fortement aux sons de ses semblables, mais ne reste pas insensible aux bruits de son meilleur ami. De plus, les auteurs ont remarqué des similitudes dans la façon de traiter les voix chargées en émotions : une zone voisine du cortex auditif primaire s’active davantage en cas de joie qu’en cas de tristesse. Les chercheurs avouent même avoir été surpris lorsqu’ils ont remarqué l’intensité de cette réponse, y compris dans le cas où c’était l’autre espèce qui émettait le son.

Cependant, au milieu de toutes ces similitudes, les auteurs ont noté une nette différence. Dans le cerveau du chien, 48 % des zones sensibles aux sons répondent davantage à une sonorité neutre qu’à une voix. Chez l’Homme, elles ne sont que 3 %...

 

....................

more...
No comment yet.
Rescooped by Christian Allié from Biomimétisme-Economie Circulaire-Société
Scoop.it!

Le pionnier de l’agriculture de demain

Le pionnier de l’agriculture de demain | Confidences Canopéennes | Scoop.it
Le pionnier de l’agriculture de demain

Via Raphael Souchier
Christian Allié's insight:

..........."""""""""""""""""""""""""".........

 

...... 

Alors que le tentaculaire Salon de l'Agriculture ouvre ses portes à Paris, faisant la part belle aux méthodes agro-industrielles, certains fermiers se battent pour défendre le courant inverse. Eliot Coleman est de ceux-là. Il est américain, et ce n'est pas un hasard. Si l'agriculture intensive et chimique est prépondérante aux Etats-Unis, une contre-(agri)culture, qui prône un retour aux valeurs humaines et naturelles, se développe avec d'autant plus de vigueur.

Eliot Coleman est l’un des pionniers du "Deep organic farming", ou micro-agriculture biologique à haute productivité. Sur une terre acide, caillouteuse et gelée de l'Etat du Maine, cet ancien professeur a créé la Four Season Farm (Ferme des quatre saisons) il y a plus de 40 ans. C’est aujourd’hui un jardin fertile, à la productivité inouïe, été comme hiver, et ce sans aucun recours aux énergies fossiles, produits chimiques ou mécanisation.


......... 

Coleman vient de publier en France Des légumes en hiver (sous-titré "produire en abondance, même sous la neige") : un manuel précis et passionnant, destiné aux jardiniers amateurs comme aux professionnels du maraîchage. 

 

Dans son livre, Coleman révèle qu'il s’est inspiré des pratiques maraîchères parisiennes du 18 et 19ème siècles, tombées dans l’oubli aujourd’hui. Grâce à des techniques de micro-agriculture méticuleuse et à l’amendement des terres avec du crottin de cheval (abondant en ville avant l’apparition des voitures), et ce sur 6% de la surface urbaine, Paris était totalement autonome en termes d’approvisionnement de fruits et légumes (on est bien loin du compte aujourd’hui !).

 

Eliot Coleman enseigne, à sa manière, un bon sens paysan tourné vers l’avenir, et prouve que l'agriculture biologique à dimension humaine est une vraie alternative. Interview d'un révolutionnaire de la terre (*).


[  ..........  ]


more...
Claude Carat's curator insight, March 9, 12:47 PM

lecture passionnante, rien est impossible

 

 
Thierry Curty's comment, April 14, 6:05 AM
Pour info, je rappelle quand même que ces techniques agricole soi-disant oubliées, sont loin de l'être. Elles ne sont tout simplement plus applicables, ni plus, ni moins. Ce sont des techniques qui ont disparu en même temps que les vaches ont cessé de paître à Montmartre et que le fumier s'est donc mis à manquer. La plupart de ces techniques reposant sur le fumier, elles sont tout bonnement obsolètes. Cette lecture n'a donc rien de passionnant, puisqu'elle relève d'une utopie atavique complètement archaïque et inapplicable.
Christian Allié's comment, April 14, 6:39 AM
Foin de passion ........ ce n'est qu'une histoire de fumier........!
Rescooped by Christian Allié from YOUR FOOD, YOUR ENVIRONMENT, YOUR HEALTH: #Biotech #GMOs #Pesticides #Chemicals #FactoryFarms #CAFOs #BigFood
Scoop.it!

Wall Street Banks Eye American Farmland, Threaten Future of U.S. Agriculture: Mega Profits From Industrial Food

Wall Street Banks Eye American Farmland, Threaten Future of U.S. Agriculture: Mega Profits From Industrial Food | Confidences Canopéennes | Scoop.it

 

Oakland Institute , February 18, 2014

▶ DOWN ON THE FARM: The first years of the twenty-first century will be remembered for a global land rush of nearly unprecedented scale. An estimated 500 million acres, an area eight times the size of Britain, was reported bought or leased across the developing world between 2000 and 2011, often at the expense of local food security and land rights. When the price of food spiked in 2008, pushing the number of hungry people in the world to over one billion, the interest of investors spiked as well, and within a year foreign land deals in the developing world rose by a staggering 200 percent. Today, enthusiasm for agriculture borders on speculative mania. Driven by everything from rising food prices to growing demand for biofuel, the financial sector is taking an interest in farmland as never before. As the Oakland Institute reported in 2012, a new generation of institutional investors—including hedge funds, private equity, pension funds, and university endowments—is eager to capitalize on global farmland as a new and highly desirable asset class... http://www.oaklandinstitute.org/down-on-the-farm

 

▶ HOW MEGA BANKS DROVE A MACK TRUCK THRU A LOOPHOLE TO DOMINATE AND CONTROL GLOBAL POLITICS, INDUSTRY AND SOCIETY http://sco.lt/4iZ2ED

 

 

▶ THE TRILLION DOLLAR CORPORATE GIVEAWAY:  THE U.S. FARM BILL, WHAT YOU NEED TO KNOW  http://sco.lt/7Svsi9

 

▶ LAND GRABS:  HOW FOREIGN  "INVESTMENTS" ARE REDISTRIBUTING WEALTH, LAND AND WATER ACROSS THE GLOBE http://sco.lt/5YJpKb

 

                                                       VIDEO:

FOREIGN CORPORATIONS DESTROYING ECOSYSTEMS, INDIGENOUS LIVELIHOODS, NULLIFYING LAND RIGHTS, CREATING DEPENDENCY ON A GLOBAL SCALE http://sco.lt/4l725B

 

 

Businessweek, January 09, 2014
  -▶ INDUSTRIAL FARMING:  STATE CONSTITUTIONAL AMENDMENTS MAY GIVE LEGAL SHIELD TO CORPORATIONS http://www.businessweek.com/articles/2014-01-09/industrial-farming-state-constitutional-amendments-may-give-legal-shield

 

▶  FOOD, SLAVE LABOR AND THE WALMARTIZATION OF AGRICULTURE AND AMERICA http://sco.lt/8oSVBx

 

 -▶  OUR INDUSTRIAL, WESTERN AGRICULTURAL SYSTEM IS DESTROYING THE EARTH AND OUR HEALTH http://sco.lt/7Ueckb

 

  -▶ WIKILEAKS: USA GOVERNMENT PUSHES MONSANTO, GMO CROPS GLOBALLY: STARTS 'TRADE WARS' WITH NATIONS OPPOSED http://sco.lt/6PzO9x

 

▶  CONTEMPORARY CORPORATE AGRICULTURE IS BURNING UP OUR PLANET http://sco.lt/6xupV3

 

 

 

▶ THE CORPORATE 'PHILANTHROCAPITALISTS' TAKEOVER OF AFRICAN AND GLOBAL FOOD SECURITY http://sco.lt/6CHP3R

 

The Guardian, February 18, 2014
▶ G8 NEW ALLIANCE CONDEMNED AS NEW WAVE OF COLONIALISM IN AFRICA. Critics say landmark initiative to boost agriculture and relieve poverty favours big business to the detriment of small farmers http://www.theguardian.com/global-development/2014/feb/18/g8-new-alliance-condemned-new-colonialism

 

Guardian Global Development, February 18, 2014
▶ THE G8 AND THE CORPORATE TAKE OVER OF AFRICAN FARMING. As part of the New Alliance, 10 African governments have signed up to change dozens of laws, policies and regulations to make their countries more attractive to the private sector. Collectively, they have made more than 200 commitments, including the overhaul of seed and tax laws and the setting aside of hundreds of thousands of hectares of land for commercial investors.   http://www.theguardian.com/global-development/interactive/2014/feb/18/g8-fight-future-african-farming-interactive

 

 -▶ AFRICA G8 - FOOD SECURITY FOR WHOM? CORPORATE PROFITS vs SMALLHOLDER FARMER INTERESTS http://sco.lt/8JKbIn

 

The Week, October 8, 2013
▶ PEAK SOIL:  WHY NUTRITION IS DISAPPEARING FROM OUR FOOD http://theweek.com/article/index/250753/peak-soil-why-nutrition-is-disappearing-from-our-food

 

 

▶ THE NEW CORPORATE COLONIALISM. Destruction of Planetary Life In The Name Of  "Growth" http://sco.lt/696Tlx

 

 Pambazuka, February 12, 2014

▶ BOOM TOWN: CHINESE INVESTMENT IN AFRICA AT AN UNPRECEDENTED LEVEL: LEAVING LOCAL BUSINESS IN THE DUST http://pambazuka.org/en/category/features/90523

 

 

 

 

 

 

 


Via Firoze Manji, pdjmoo
more...
Layton Register's curator insight, March 18, 7:41 AM

The institution that would best exemplify corporate colonialism is Goldman Sachs. This became all too apparent in the 2008-2009 financial crisis. Goldman Sachs has its thumb on Washington, Wall Street, Main Street, America's heartland, America's forestland, the IMF, the World Bank, China, Russia, and the list goes on. The ruling elite answers to Goldman Sachs.

Scooped by Christian Allié
Scoop.it!

P.-M. Bosc : «Investir dans la petite agriculture est stratégique pour la croissance agricole mondiale» - CIRAD

P.-M. Bosc : «Investir dans la petite agriculture est stratégique pour la croissance agricole mondiale» - CIRAD | Confidences Canopéennes | Scoop.it
P.-M. Bosc : «Investir dans la petite agriculture est stratégique pour la croissance agricole mondiale» : VIDEO. Quelles sont les contraintes à l’investissement dans la petite agriculture familiale et comment les lever ? C’est à cette double question que le Groupe d’experts de haut niveau sur la sécu...
Christian Allié's insight:

...........""""""""""""""""""""............

 

Vidéos

 

...... 

Le rapport Paysans et entrepreneurs : investir dans l’agriculture des petits exploitants pour la sécurité alimentaire est le sixième rapport du HLPE réalisé à la demande du CSA et le deuxième à être coordonné par un chercheur du Cirad.

Référence bibliographique

Paysans et entrepreneurs: investir dans l’agriculture des petits exploitants pour la sécurité alimentaire
Rapport du Groupe d’experts de haut niveau sur la sécurité alimentaire et la nutrition
Comité de la sécurité alimentaire mondiale

more...
No comment yet.
Scooped by Christian Allié
Scoop.it!

Monsanto se lance dans les bio-pesticides

Monsanto se lance dans les bio-pesticides | Confidences Canopéennes | Scoop.it
Alors que le débat sur la culture des OGM en Europe bat son plein, Monsanto se lance dans le bio. En s'alliant avec une entreprise danoise, le géant américain
Christian Allié's insight:

.........""""""""""""""""""""""""""........

 

[  ........  ]

................

Rendre le bio plus compétitif

Si l'Europe donne son feu vert, Ecocert, le principal organisme français de certification des produits bios, n'aura pas d'autres choix que de lui emboîter le pas. « Notre mission consiste à vérifier si la charte européenne est bien appliquée. Si les bio-pesticides sont à base de micro-organismes ou de macro-organismes non génétiquement modifiés et qu'ils possèdent une autorisation de mise sur le marché, ils pourraient être utilisés par des producteurs en “AB” », expliquent les responsables du label. Une fois le verrou européen débloqué, les produits traités par les bio-pesticides gagneront-ils sans heurts les étals des magasins bios ? Brandon Mitchener l'espère : « On peut en produire à bon marché, ça peut rendre le bio plus compétitif ! », se réjouit-il dans la Libre Belgique.

Claude Gruffat, le pédégé de Biocoop, reste sur ses gardes : « Pour nous, vendre des produits traités par Monsanto, ce serait un peu comme demander un prêt à certaines banques. Ce sont les acteurs d'un modèle auquel nous n'adhérons pas. » Stéphanie Pageot, directrice de la Fédération nationale de l'agriculture biologique (Fnab) confirme : « Avec ces produits on gagnera sur la pollution, mais ça ne remettra pas en cause les méthodes de production. » Même son de cloche chez Christian Huyghes : « Si les bio-pesticides deviennent aussi performants que les produits de synthèse et qu'on en fait le même usage pour de la production de masse en monoculture, ce sera un échec. »

« Le sigle “AB” ne suffit plus »

Face à l'industrialisation du bio, il reste une parade : changer de label. A Biocoop, Claude Gruffat est catégorique, le sigle “AB” ne suffit plus. Pour que les objectifs de responsabilité sociale, de préservation de la biodiversité et de maintien de l'agriculture dans les territoires ne disparaissent pas derrière la question des pesticides, la Fnab a lancé le label Bio cohérence. Un label auquel, a priori, la firme Monsanto ne pourrait prétendre. « Le bio à deux vitesses existe déjà mais avec des initiatives de ce type, l'écart va se creuser, il faut anticiper », prévient Claude Gruffat. Pour l'instant, la démarche en est à ses balbutiements. Reste à trouver assez de producteurs et consommateurs désireux de jouer le jeu. Pour le directeur de Biocoop, « il va falloir reprendre au point de départ le chemin qu'on a parcouru avec le bio depuis quinze ans ».

more...
No comment yet.
Rescooped by Christian Allié from Les colocs du jardin
Scoop.it!

Ce n'est pas seulement parce que ça poussera dans le jardin que vous devriez en planter

Ce n'est pas seulement parce que ça poussera dans le jardin que vous devriez en planter | Confidences Canopéennes | Scoop.it
Ce n'est pas seulement parce que ça poussera dans le jardin que vous devriez en planter - Le Huffington Post

 

[Image] « Les plantes non-natives, Botanic : Lantana, Petunia, Bougainvillea... »


Via Bernadette Cassel
Christian Allié's insight:

.........."""""""""""""""........

 

[  .....  ]

............ 

Pourquoi cette globalisation est-elle si mauvaise? Les plantes sont belles, et peuvent pousser dans les régions où elles sont vendues, alors pourquoi s'inquiéter?

Le problème est que les oiseaux et les pollinisateurs souffrent terriblement de la perte de leur habitat de plantes indigènes. En Europe, la population globale d'espèces d'oiseaux des régions agricoles a chuté de plus de 50% depuis 1980. Aux Etats-Unis, de nombreuses populations d'oiseaux ont chuté entre 60 et 90% depuis 1970. Les populations d'abeilles natives en Angleterre ont souffert des pertes comparables.

Le problème est que 96% des oiseaux nourrissent leurs progéniture avec des insectes, et que 90% de toutes les espèces d'insectes mangeurs de feuilles ne peuvent se nourrir QUE de plantes indigènes.

Le problème est que nous les humains avons besoin des oiseaux et des pollinisateurs pour notre confort et survie.

Les oiseaux et les pollinisateurs ne sont pas un luxe: ils sont essentiels. Les oiseaux contrôlent naturellement les nuisibles, protègent les cours d'eau, et s'occupent de la reforestation. Sans les oiseaux, nous perdrions 17 eco-services différents, dont la valeur est estimée entre 16 et 54 billions de dollars par an dans le monde. Sans les insectes pollinisateurs, il nous faudrait recourir à des pollinisateurs humains, utilisant des plumes et des mégots de cigarettes attachés à des bâtons, comme c'est maintenant les cas en Chine pour les pommiers. Imaginez le prix de revient de ces pommes!

Avec nos jardins non-natifs et mondialisés et nos pratiques agricoles aveugles, nous sommes, comme le dit Richard Gregory du Plan Européen d'Observation des Oiseaux, comme des somnambules qui marchent vers le désastre........

[  .....  ]

more...
Bernadette Cassel's curator insight, February 19, 6:41 AM


Article repéré le 19/02/2014 sur Facebook, Office pour les insectes et leur environnement (Opie) via SPIPOLL : « Témoignage très intéressant, entre France et Californie ! »  


SPIPOLL : Suivi Photographique des Insectes POLLinisateurs


Rescooped by Christian Allié from Relevant to my Topics
Scoop.it!

CGIAR Big Facts

CGIAR Big Facts | Confidences Canopéennes | Scoop.it

Via Ana C. Day
Christian Allié's insight:

.........."""........

 

........... 

Explore by region by clicking the mapORExplore by theme by clicking the icons
more...
Scooped by Christian Allié
Scoop.it!

Journal Le Phare, Quotidien indépendant paraissant à Kinshasa » Agriculture à l’Equateur et Pool Malebo : revue à mi-parcours, le PARRSA a réalisé de grandes avancées

Journal Le Phare, Quotidien indépendant paraissant à Kinshasa » Agriculture à l’Equateur et Pool Malebo : revue à mi-parcours, le PARRSA a réalisé de grandes avancées | Confidences Canopéennes | Scoop.it
Agriculture à l’Equateur et Pool Malebo : revue à mi-parcours, le PARRSA a réalisé de g ... - http://t.co/azTucjdJZq http://t.co/mCsy5UEAPF
Christian Allié's insight:

............"""""""""""""""""""""..........

 

[  ......  ]

........  La filière semencière mise en place à l’Equateur pourra booster l’agriculture


Pendant la première semaine, la mission s’est consacrée au passage théorique des contraintes et à la visite des réalisations à Kinshasa. Elle a tenu des réunions avec des opérateurs d’appui-conseil, récoltant ainsi une première moisson d’informations. Au cours de la deuxième semaine, les membres de l’équipe sont allés constater sur le terrain, les réalisations dans le cadre de l’amélioration de la production animale et agricole, et les infrastructures. Plus palpitant a été le déplacement sur des routes en mauvais état qui avaient tout pour les décourager. Mais par leur détermination farouche à donner un contenu réel à leur mission, ils sont arrivés à terme.

 

Quelques chiffres sur les réalisations


Dans les aires d’intervention, M. Amadou a indiqué que le PARRSA a pu encadrer 25.000 ménages dans le Nord Ubangi, 48.000 dans le Sud Ubangi, 30.000 dans la Mongala et 2.000 dans le Pool Malebo.

 Concernant la filière semencière, la production des semences améliorées visée est de 1.500 tonnes. Aujourd’hui, cette production oscille à 1.145 tonnes en 2011, 125 producteurs des semences ont été recensés. Ainsi l’on dispose de 120 agrimultiplicateurs et 5 opérateurs formés par le Senacem. Signalons que 93 agrimultiplicateurs ont suivi une formation sur l’entretien et la protection phytosanitaires.

.............

[  ..........  ]

more...
No comment yet.
Scooped by Christian Allié
Scoop.it!

L'Ethiopie déloge des centaines de milliers de personnes pour des plantations - Magazine GoodPlanet Info

L'Ethiopie déloge des centaines de milliers de personnes pour des plantations - Magazine GoodPlanet Info | Confidences Canopéennes | Scoop.it
L'Ethiopie est en train de déloger des centaines de milliers de personnes de la Vallée de l'Omo (sud) pour libérer des terres à des fins de plantations d'Etat de canne à sucre, a accusé mercredi Human Rights Watch (HRW).
Christian Allié's insight:

........""""""""""""""""""""""......

 

[  ..........  ]

....... 

La Vallée de l’Omo compte déjà plusieurs plantations de canne à sucre, et de nouveaux projets sont à l’étude. La production de sucre, largement destinée à l’exportation, est une source de revenus majeure pour l’Ethiopie.

Pour HRW, les communautés concernées sont déplacées de force dans le cadre d’un programme de regroupement dans des villages, dont Addis affirme qu’il permettra à la population un meilleur accès aux services de base comme l’éducation ou la santé.

« Comme on l’a vu dans d’autres parties de l’Ethiopie, ces mouvements ne sont pas tous volontaires », ajoute cependant l’ONG.

Interrogé par l’AFP, le gouvernement éthiopien n’avait à ce stade pas réagi.

La luxuriante Vallée de l’Omo, classée au patrimoine mondial de l’Unesco, abrite plusieurs tribus indigènes. Plusieurs barrages, certains décriés pour leurs effets sur l’environnement dans les pays voisins, ont déjà été construits sur ses cours d’eau.

Avec un revenu moyen de moins de deux dollars par jour, l’Ethiopie est encore l’un des pays les plus pauvres de la planète.

Mais son économie est aussi l’une de celles qui affichent la plus forte croissance et le pays de la Corne de l’Afrique entend industrialiser son secteur agricole pour donner un coup de fouet à ses exportations et rejoindre le clan des pays à revenu intermédiaire en 2025.

- See more at: http://www.goodplanet.info/actualite/2014/02/19/lethiopie-deloge-des-centaines-de-milliers-de-personnes-pour-des-plantations/?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+Goodplanetinfo+%28Les+D%C3%A9p%C3%AAches+GoodPlanet.info+%29#sthash.2EHihHyk.dpuf
more...
No comment yet.
Scooped by Christian Allié
Scoop.it!

Soja brésilien: les dessous de la moisson miraculeuse - Magazine GoodPlanet Info

Soja brésilien: les dessous de la moisson miraculeuse - Magazine GoodPlanet Info | Confidences Canopéennes | Scoop.it
Dans un nuage de poussière six moissonneuses-batteuses dévorent le champ, côte à côte. Les grains dorés qui s'entassent dans les remorques promettent une nouvelle année record pour le soja brésilien, cultivé à grands renforts de soleil, de pluie et de chimie.
Christian Allié's insight:

..........."""""""""""""""""""""""""".........

 

[  ......  ]

 

..... 

La productivité brésilienne carbure également aux phytosanitaires. Le pays-continent, cinquième puissance agricole de la planète, en est le premier consommateur: 852 millions de litres de pesticides et 6,7 millions de tonnes d’engrais en 2011, d’après le Syndicat de l’industrie de protection végétale.

« Le sol est pauvre, il faut ajouter azote, phosphore et potassium pour construire la fertilité », affirme Silveisio de Oliveira, producteur dans la commune voisine de Tapurah.

Comme 89% du soja brésilien, les variétés qu’il cultive sont génétiquement modifiées. « Opter pour les OGM diminue les dépenses en phytosanitaires et évite des pertes. La variété Intacta de Monsanto, par exemple, résiste aux attaques de chenilles », explique-t-il. Il estime que ces nuisibles ont grignoté 10% de son bénéfice cette année.

Mais le recours intensif aux OGM a ses revers. Par exemple lorsque du maïs de la « petite récolte » repousse parmi le soja l’année suivante.

« Quand le producteur applique du glyphosate – un herbicide – il élimine les mauvaises herbes mais pas le soja ni le maïs de repousse, puisqu’ils sont tous les deux RR » (transgéniques Roundup Ready, c’est-à-dire résistants à l’herbicide glyphosate), indiquait en janvier Nery Ribas, responsable technique d’Aprosoja Mato Grosso.

Or, la présence de deux à quatre pieds de maïs au mètre carré de soja peut diminuer le rendement de l’oléo-protéagineux jusqu’à 50%, selon l’institut agronomique Embrapa Soja.

Le Brésil devrait exporter 44 millions de tonnes de la petite graine jaune en 2013-2014, en majorité vers la Chine, estime le département américain de l’agriculture.

- See more at: http://www.goodplanet.info/actualite/2014/02/18/soja-bresilien-les-dessous-de-la-moisson-miraculeuse/?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+Goodplanetinfo+%28Les+D%C3%A9p%C3%AAches+GoodPlanet.info+%29#sthash.YpnYYbZY.dpuf

La productivité brésilienne carbure également aux phytosanitaires. Le pays-continent, cinquième puissance agricole de la planète, en est le premier consommateur: 852 millions de litres de pesticides et 6,7 millions de tonnes d’engrais en 2011, d’après le Syndicat de l’industrie de protection végétale.

« Le sol est pauvre, il faut ajouter azote, phosphore et potassium pour construire la fertilité », affirme Silveisio de Oliveira, producteur dans la commune voisine de Tapurah.

Comme 89% du soja brésilien, les variétés qu’il cultive sont génétiquement modifiées. « Opter pour les OGM diminue les dépenses en phytosanitaires et évite des pertes. La variété Intacta de Monsanto, par exemple, résiste aux attaques de chenilles », explique-t-il. Il estime que ces nuisibles ont grignoté 10% de son bénéfice cette année.

Mais le recours intensif aux OGM a ses revers. Par exemple lorsque du maïs de la « petite récolte » repousse parmi le soja l’année suivante.

« Quand le producteur applique du glyphosate – un herbicide – il élimine les mauvaises herbes mais pas le soja ni le maïs de repousse, puisqu’ils sont tous les deux RR » (transgéniques Roundup Ready, c’est-à-dire résistants à l’herbicide glyphosate), indiquait en janvier Nery Ribas, responsable technique d’Aprosoja Mato Grosso.

Or, la présence de deux à quatre pieds de maïs au mètre carré de soja peut diminuer le rendement de l’oléo-protéagineux jusqu’à 50%, selon l’institut agronomique Embrapa Soja.

Le Brésil devrait exporter 44 millions de tonnes de la petite graine jaune en 2013-2014, en majorité vers la Chine, estime le département américain de l’agriculture.

- See more at: http://www.goodplanet.info/actualite/2014/02/18/soja-bresilien-les-dessous-de-la-moisson-miraculeuse/?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+Goodplanetinfo+%28Les+D%C3%A9p%C3%AAches+GoodPlanet.info+%29#sthash.YpnYYbZY.dpuf
more...
No comment yet.