Confidences Canopéennes
17.0K views | +1 today
Follow
 
Rescooped by Christian Allié from Veille Scientifique Agroalimentaire - Agronomie
onto Confidences Canopéennes
Scoop.it!

Une étude sur notre perception de l’alimentation présentée à Orléans

Une étude sur notre perception de l’alimentation présentée à Orléans | Confidences Canopéennes | Scoop.it

“L’Open agrifood, forum international dédié à l’agriculture et l’agroalimentaire se déroulera dans cinq mois à Orléans. En amont, une étude sur notre perception de l’alimentation vient d’être rendue.”


Via Paul-Jean Ricolfi, Pierre-André Marechal
more...
No comment yet.
Confidences Canopéennes
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Christian Allié
Scoop.it!

Andrew Crépin Gwodock : « En 2017, le Gabon va disposer d’un nouveau Code des Eaux et Forêts » - Le Nouveau Gabon

Andrew Crépin Gwodock : « En 2017, le Gabon va disposer d’un nouveau Code des Eaux et Forêts » - Le Nouveau Gabon | Confidences Canopéennes | Scoop.it
Dans une interview récemment accordée à la presse, le ministre Délégué à la Protection de l’Environnement et des Ressources naturelles, de la Forêt
Christian Allié's insight:
..............."""""""""""""""""""""""""""""...............
[...]
En 2017, il va s’en dire que le Gabon va disposer d’un nouveau code, portant code forestier en République gabonaise, dénommé « Code des Eaux et Forêts ». L’avantage de ce code est qu’il prend premièrement en compte la réalité des anciennes dispositions, intègre les engagements du Gabon sur le plan local en ce qui concerne l’industrialisation de la filière Forêt bois.
Mais également, les engagements du Gabon à l’extérieur y compris ceux de la COP21 en ce qui concerne la réduction du carbone. Il fait donc sur le plan administratif du corps des Eaux et Forêts un véritable corps. Il ne faut pas perdre à l’esprit que les Eaux et Forêts sont un corps paramilitaire. Et enfin, on a une partie réservée à la répression, à la sanction. Nous espérons que ce code sera le plus avant-gardiste de la sous-région. [...]
more...
No comment yet.
Scooped by Christian Allié
Scoop.it!

L’Office national des forêts en pleine crise

L’Office national des forêts en pleine crise | Confidences Canopéennes | Scoop.it
Le gestionnaire des forêts françaises, déjà affaibli par une crise sociale, est privé depuis six mois de conseil d’administration.
Christian Allié's insight:
................""""""""""""""""""""""""""""""................
[...]
Crispation des organisations syndicales

Au cœur de ces désaccords, un homme cristallise les tensions : Christian Dubreuil, nommé par l’Elysée en juillet 2015 – il dirigeait l’Agence des espaces verts d’Ile-de-France depuis 2010. Sa réputation d’homme autoritaire avait crispé les organisations syndicales avant même son arrivée, et la situation s’est très vite envenimée.
Début août 2015, réagissant à une demande de l’Inspection générale des finances qui, échaudée par les affaires Agnès Saal et Mathieu Gallet, réclamait plus de transparence dans les dépenses des directions d’établissements publics, le tout nouveau directeur s’indignait – dans un mail que Le Monde s’est procuré – de « ces pauvres inspecteurs des finances [sans] imagination, qui en sont à chercher à savoir s’il y a parmi [l’ONF] des clones d’Agnès Saal et du clown de Radio France » avant de se dire « frappé de la modestie du traitement d’un directeur d’office de 9 000 personnes ».

« Ce mail a jeté un froid, confie un ancien agent. L’ONF, c’est une maison particulière, on n’y vient pas par hasard, on y rentre un peu comme dans les ordres. Alors, entendre son nouveau directeur parler ainsi et se plaindre de sa rémunération trois semaines après son arrivée, ça fait désordre. [...]
more...
No comment yet.
Scooped by Christian Allié
Scoop.it!

Le bois, matériau de demain ?

Le bois, matériau de demain ? | Confidences Canopéennes | Scoop.it
Les industriels ne jurent que par le béton ou les composites dernier cri ?
Christian Allié's insight:
................."""""""""""""""""""""""""""""""..................
[...]
Redonner toute sa place au bois n’est pas qu’une question économique, c’est aussi un choix de société pour nos chercheurs. « Le bois pousse tout seul, avec de l’air et l’eau du ciel, rappelle Joseph Gril, alors que la production de matériaux synthétiques nécessite, elle, des quantités importantes d’énergie et d’eau. À un moment où tout le monde parle de transition énergétique, c’est une ressource qu’on ne peut plus négliger. »

Reste pour cela à convaincre la société de cette nécessité. « Les gens apprécient le bois qu’ils voient comme une matière noble mais, paradoxalement, ils n’aiment pas qu’on coupe des arbres ! Il faut leur expliquer que prélever des arbres de manière raisonnée permet d’entretenir la forêt et donne la possibilité aux autres de pousser mieux, pointe Meriem Fournier. » D’autant que la forêt française, loin d’être surexploitée, a doublé de surface depuis le milieu du XIXe siècle.
La forêt préférée des Français, telle qu’ils la décrivaient dans un récent sondage, correspond d’ailleurs en tout point à une forêt gérée : sans bois mort, aérée, où il fait bon se promener...
more...
No comment yet.
Rescooped by Christian Allié from Chimie verte et agroécologie
Scoop.it!

La décomposition aérobie des matières dans le sol en accéléré photographique, un petit film par Josh Williams

La décomposition aérobie des matières dans le sol en accéléré photographique, un petit film par Josh Williams | Confidences Canopéennes | Scoop.it

Video TechInsider Science

Sur le sol, vous pouvez voir l'herbe et les feuilles mortes, mais en dessous un monde entier travaille loin. 
Les insectes les enterrent à leur façon pour la nourriture et un abri, les champignons décompose les matières organiques, et les racines poussent pour trouver des éléments nutritifs et de l'eau. 

Josh Williams a réorienté un vieux scanner et l'a enterré dans le sol. 

Les images de time-lapse ont capturé un beau monde que nous ne voyons presque jamais.
Un Time lapse est un procédé photographique, permettant de réaliser un film ultra accéléré. Ce procédé permet de créer une animation de quelques minutes à partir de milliers de photos prises sur plusieurs mois ou années.  

vidéo 1 minute 32


et

Via Terre-mère (C.Barbot), Isabelle Pélissié
more...
No comment yet.
Rescooped by Christian Allié from Agroalimentaire des Pays du Sud
Scoop.it!

Comment les légumes secs sont tombés aux oubliettes

Comment les légumes secs sont tombés aux oubliettes | Confidences Canopéennes | Scoop.it
Excellentes pour la santé et pour l’environnement, les légumineuses sont peu cultivées et peu consommées en France. Comment expliquer une telle situation ?
Via Yannick Andréano, PerseaSia, Pierre-André Marechal, Dieynaba BA
more...
No comment yet.
Rescooped by Christian Allié from Agroalimentaire des Pays du Sud
Scoop.it!

Non, Monsieur Le Foll, malheureusement, la France ne soutient pas l’agro-écologie en Afrique - Libération.fr

Non, Monsieur Le Foll, malheureusement, la France ne soutient pas l’agro-écologie en Afrique - Libération.fr | Confidences Canopéennes | Scoop.it
Le ministre de l’Agriculture Stéphane Le Foll est en tournée en Afrique de l’Ouest jusqu'au 30 juillet. Du Burkina Faso à la Côte d’Ivoire en passant par le Sénégal, ce déplacement est placé sous le signe de l’agriculture et du climat en vue de la COP 22 à Marrakech en novembre.

Via Service Documentation et Veille ISARA-Lyon, Dieynaba BA
more...
No comment yet.
Rescooped by Christian Allié from GREENEYES
Scoop.it!

100% énergies renouvelables pour 3 îles du Finistère d'ici 2030

100% énergies renouvelables pour 3 îles du Finistère d'ici 2030 | Confidences Canopéennes | Scoop.it
Molène, Ouessant et Sein, trois îles au large du Finistère ont donné le coup d'envoi à un programme de transition énergétique avec l'objectif d'être alimentée

Via Thierry Curty, Yves Carmeille "Libre passeur"
more...
No comment yet.
Scooped by Christian Allié
Scoop.it!

Forest Restoration Gets a Tiny Fraction of the Money It Needs. How to Fill the Gap? | World Resources Institute

Forest Restoration Gets a Tiny Fraction of the Money It Needs. How to Fill the Gap? | World Resources Institute | Confidences Canopéennes | Scoop.it
The world spends about $50 billion on restoration and conservation every year. That's about $300 billion less than what's needed.
Christian Allié's insight:
...................""""""""""""""""""""""""""""..................
[...]
This is where the New Restoration Economy (NRE) comes in. With support from the Doris Duke Charitable Foundation and in partnership with The Nature Conservancy, WRI aims to scale restoration to deliver environmental and financial returns. Scaling up restoration finance will require tackling it from three angles: Business
What business models will enable restoration to pay for itself? We’re exploring case studies in Brazil, Kenya and the United States; investigating innovations that can be replicated in different geographies; and working with entrepreneurs and companies.
Komaza is one example. Based in Kenya, the company is pioneering an approach known as “microforestry” by working with smallholder farmers to plant eucalyptus and melia volkensii trees on their land. Komaza purchases the trees and manages the value chain from nursery to harvest. By purchasing trees from thousands of smallholder farmers near the major port of Mombasa, Komaza is able to build the supply of a plantation while bypassing the traditional plantation model, which often requires large areas of land and has high transport costs.
Finance
 How do we spur private investment in restoration? We are addressing this issue on multiple fronts: understanding what private investors want; broadening the range of investors interested in restoration; connecting restoration enterprises to capital; and identifying how public finance can better leverage the private sector. [...]
more...
No comment yet.
Scooped by Christian Allié
Scoop.it!

Quand des plantes protégées ont raison des éoliennes

Quand des plantes protégées ont raison des éoliennes | Confidences Canopéennes | Scoop.it
Quand des plantes protégées ont raison des éoliennes
Christian Allié's insight:
..............."""""""""""""""""""...........
Claude Balsac, président de l’Association chabannaise pour la qualité de vie, est soulagé : au bout de douze ans de procédure, il est « quasiment sûr » de ne pas voir d’éoliennes sur le piton de Châteauneuf-Val-Saint-Donnat (Alpes-de-Haute-Provence). La société Eco Delta Développement devait en ériger cinq, de 125 mètres de haut, sur ce piton qui fait 170 mètres d’altitude (photo ci-contre, avec le mat de mesure). .

C’est le 23 février 2007 que le préfet des Alpes-de-Haute-Provence, avec la bénédiction du maire, qui escompte des rentrées financières pour sa commune de Châteauneuf-Val-Saint-Donnat, délivre un permis de construire pour ce parc d’éoliennes, qui se situerait sur le piton des « Marines ». [...]
more...
No comment yet.
Rescooped by Christian Allié from Nourritures et justice mondiale.
Scoop.it!

Vers d'autres mondes - Le maïs mexicain, un grain de résistance - Saison 2 - Lundi 5 Septembre 15h45

Vers d'autres mondes - Le maïs mexicain, un grain de résistance - Saison 2 - Lundi 5 Septembre 15h45 | Confidences Canopéennes | Scoop.it

Le Mexique, pays d'origine et gros consommateur de maïs, a besoin chaque année de 30 millions de tonnes pour satisfaire sa demande intérieure. Il y a vingt ans, la production nationale suffisait à couvrir la totalité de ses besoins domestiques. Aujourd'hui, le Mexique doit importer un tiers de sa consommation annuelle. En s'intéressant à la filière du maïs, Tristan tente de comprendre comment un pays passe de l'auto-suffisance à la dépendance en vingt ans. Pour cela, il va à la rencontre des petits producteurs autochtones de la région de Oaxaca. 


Via Katell Rochard
more...
No comment yet.
Rescooped by Christian Allié from Agroalimentaire des Pays du Sud
Scoop.it!

Vers une bonne campagne céréalière au Burkina Faso, selon l'USDA

Vers une bonne campagne céréalière au Burkina Faso, selon l'USDA | Confidences Canopéennes | Scoop.it

La campagne agropastorale 2016/17 se présente sous de bons auspices au Burkina Faso, plutôt en avance par rapport à la campagne écoulée.


Via JJ Grodent, Dieynaba BA
more...
No comment yet.
Scooped by Christian Allié
Scoop.it!

En Côte d'Ivoire, on détruit les plantations de cacao pour chercher de l'or

En Côte d'Ivoire, on détruit les plantations de cacao pour chercher de l'or | Confidences Canopéennes | Scoop.it
"Il ne pleut plus depuis cinq ans et le cacao ne rapporte plus", peste Ferdinand Konan Yao, chapeau de cow-boy sur la tête : comme de nombreux autres paysans du centre ivoirien, il est devenu orpailleur, troquant sa machette contre une pioche, afin de travailler dans les vastes plantations de cacao transformées en mines d'or clandestines.
Christian Allié's insight:
............""""""""""""""""""""""""""...........
[...]
Alors que le cacao est le premier produit d'exportation, les autorités ivoiriennes ambitionnent de faire de la Côte d'Ivoire - où l'activité minière ne représente que 5% du produit intérieur brut - un pays minier. La production industrielle d'or en Côte d'Ivoire a enregistré en 2015 une hausse de 15% par rapport à 2014, à 23,5 tonnes contre 20 tonnes en 2014.
En constante progression, elle est assurée par cinq exploitations. Au total, le potentiel aurifère de la Côte d'Ivoire est évalué à 600 tonnes à exploiter par les compagnies minières - et peut-être davantage si les recherches d'une dizaine d'autres sociétés s'avèrent fructueuses à l'avenir.

Mais cet important potentiel pourrait être menacé par l'orpaillage clandestin, dont "l'ampleur est énorme", selon un expert du secteur qui évoque une étude en cours sur le sujet. Au Ghana voisin, la mine d'Oboassi qui est la plus grande du pays est actuellement fermée à cause des excès de cette activité clandestine, selon les experts. - 200 mines clandestines fermées -

 Pour "stopper ce fléau", le gouvernement ivoirien a lancé un programme national pour la rationalisation de l'orpaillage (PNRO), qui a abouti à la fermeture de "200 mines d'or clandestines" dans le nord et le centre de la Côte d'Ivoire.

Ce programme vise à "sensibiliser les chefs coutumiers et villageois qui voyaient en l'orpaillage une source de revenus, mais sans en évaluer les conséquences", a expliqué récemment le ministre ivoirien de l'Industrie et des Mines, Jean-Claude Brou. AFP
more...
No comment yet.
Scooped by Christian Allié
Scoop.it!

Korean palm oil firm accused of illegal forest burning in Indonesia

Korean palm oil firm accused of illegal forest burning in Indonesia | Confidences Canopéennes | Scoop.it
Some of the world’s biggest buyers have stopped trading with Korindo after the emergence of footage claiming to show illegal burning in Papua province
Christian Allié's insight:
.............."""""""""""""""""""""..............

A Korean palm oil company has been dropped by buyers after footage emerged that allegedly shows the illegal burning of vast tracts of tropical forest on lands it holds concessions for in Indonesia.
Some of the world’s biggest palm oil trading producers including Wilmar, Musim Mas and IOI have stopped using palm oil sourced from Korindo, much of which is destined to meet European demand. Korindo’s alleged deforestation of pristine woodland in Papua province also threatens to destroy the last sanctuary of several birds of paradise and the tree kangaroo, according to a report by a new environmental alliance called Mighty.
[...]
Last month, a Korindo subsidiary called PT Tunas Sawa Erma declared a three-month suspension of new forest clearings across 25,000 hectares of territory, while it developed a NDPE policy. But Mighty says that the moratorium did not extend to all Korindo operations. “

A couple of months ago we visited their concessions and the land clearing was still happening,” Maitar said. “In our experience with other companies, all activities involving the cutting down of forests should be stopped, while they are doing these sorts of assessments.”
more...
No comment yet.
Scooped by Christian Allié
Scoop.it!

La déforestation finance plus de plantations : Le nouveau projet de loi sur le Fonds de reboisement compensatoire en Inde | WRM en français

La déforestation finance plus de plantations : Le nouveau projet de loi sur le Fonds de reboisement compensatoire en Inde | WRM en français | Confidences Canopéennes | Scoop.it
Christian Allié's insight:
..................""""""""""""""""""""""""""""...................
[...]
L’Exposé des motifs (Statement of Objects and Reasons) annexé au projet de loi mentionne à plusieurs reprises les observations du Contrôleur et Vérificateur général de l’Inde sur le Reboisement compensatoire et la CAMPA, l’organisme ad hoc, et déclare que l’actuel Projet de loi a été élaboré en tenant compte de ceux-ci et en conformité avec eux.
Cependant, le Projet de loi ne crée rien de significativement différent de la CAMPA, sinon qu’il transfère aux services forestiers de l’État le contrôle presque total des fonds détenus par l’organisme, ainsi que tous les fonds nouveaux qui pourraient être déposés.
En fait, le Projet de loi retire le contrôle judiciaire sur le Fonds et les décaissements et légitime une structure institutionnelle qui permet plus de corruption et d’irrégularités financières.
Il permet potentiellement aux services forestiers de l’État et au Ministère de l’environnement, des forêts et du changement climatique d’utiliser les fonds aux fins qu’ils jugent appropriées, en excluant et en lésant ainsi les intérêts des communautés qui perdent le plus à la fois du fait de la déforestation et du reboisement.
À tout le moins, les fonds doivent être utilisés pour le bien-être des communautés dépossédées, en consultation avec elles, et par leur intervention directe. Cela vaut également pour le Reboisement compensatoire : laissons les Gram Sabhas s’occuper de la démarcation des terres et entreprendre la restauration des forêts et les activités de régénération de la manière qui convient le mieux aux communautés et à leur écologie.
De telles sommes d’argent supplémentaires entre les mains de la forte bureaucratie forestière du pays ne feront qu’alimenter un scénario avec encore plus d’injustice et de négation des droits des populations sur le terrain.
En outre, cela va compromettre la mise en œuvre de la Loi sur les droits forestiers. Deux grandes alliances de mouvements pour les forêts et de groupes communautaires en Inde, qui soulèvent un certain nombre d’objections valables au processus de reboisement compensatoire et au Projet de loi sur le reboisement compensatoire, ont exigé que ce projet de loi soit abandonné
more...
No comment yet.
Rescooped by Christian Allié from Faune et flore
Scoop.it!

La haie champêtre : un outil agricole - DEFI-Écologique : le blog

La haie champêtre : un outil agricole - DEFI-Écologique : le blog | Confidences Canopéennes | Scoop.it
La haie champêtre a bon nombre de services à rendre à l’agriculteur : améliorer les rendements, éliminer les nitrates, protéger les troupeaux, etc.

Via DEFI-Ecologique
more...
No comment yet.
Scooped by Christian Allié
Scoop.it!

Mapping Ghana's potential for forest restoration - Global Landscapes Forum

Mapping Ghana's potential for forest restoration - Global Landscapes Forum | Confidences Canopéennes | Scoop.it
Little was known about the state of Ghana’s forest reserves over the past 20 years. New maps are helping to fill these gaps and open up new opportunities for restoration. Ghana’s deforestation rate remains at around 2% per year and forest degradation is known to be widespread. While the government is taking steps to restore …
more...
No comment yet.
Rescooped by Christian Allié from Chimie verte et agroécologie
Scoop.it!

Roumanie : les investisseurs étrangers se ruent sur les terres agricoles

Roumanie : les investisseurs étrangers se ruent sur les terres agricoles | Confidences Canopéennes | Scoop.it

Le président français, François Hollande, se rend le 13 septembre 2016 à Bucarest. La visite portera surtout des projets scientifiques et industriels. La Roumanie n’en est pas moins un important pays agricole. Un pays confronté à une véritable ruée sur ses terres de la part d’acheteurs étrangers. Explications.

Avant la Seconde guerre mondiale, la Roumanie, aujourd’hui 5e pays de l’UE en terme de surface agricole, était l’un des principaux greniers à blé du Vieux continent. Plus de la moitié de ses terres cultivables sont constituées de chernosium (ou chernozem), avec un fort pourcentage d’humus, de potasse et de phosphore, très fertile. Ces «terres noires», que l’on trouve aussi en Ukraine, peuvent doubler les rendements. C’est dire si cette situation favorable peut susciter les convoitises, notamment de la part d’investisseurs étrangers. D’autant que la main d’œuvre rurale est abondante (25% d’une population de 19,8 millions d’habitants) et bon marché (avec un salaire minimum de 160 euros mensuels).


Via Damoclès , Isabelle Pélissié
more...
No comment yet.
Rescooped by Christian Allié from Agroalimentaire des Pays du Sud
Scoop.it!

Sécurité alimentaire, agroécologie et changement climatique au Togo

Les agriculteurs du Nord Togo s'organisent.

Un film de 6 minutes 30 secondes de l'institut de recherche pour le développement (IRD) et du Fonds Français pour l'Environnement Mondial (FFEM), d’Agronomes et Vétérinaires sans Frontières (AVSF) et de la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification (UNCCD).

Au Togo, ONG, agriculteurs et associations professionnelles s'organisent pour mettre en place de nouvelles pratiques agricoles pour lutter contre les changements climatiques et préserver la sécurité alimentaire des familles. Le Fonds Français pour l’Environnement Mondial finance un projet de développement mis en œuvre par Agronomes et Vétérinaires Sans Frontière et RAFIA qui associe la recherche française et togolaise (IRD et ITRA) et des agriculteurs. Le film présente le partenariat entre recherche, ONG et population à travers la vie d'un village (d'une communauté, d'une union de producteurs).


Via Katell Rochard, Isabelle Pélissié, Dieynaba BA
more...
No comment yet.
Scooped by Christian Allié
Scoop.it!

Olam et SIAT Gabon ont investi 380 milliards FCFA pour développer le palmier à huile au Gabon - Le Nouveau Gabon

Olam et SIAT Gabon ont investi 380 milliards FCFA pour développer le palmier à huile au Gabon - Le Nouveau Gabon | Confidences Canopéennes | Scoop.it
Les groupes Olam et SIAT Gabon, en partenariat avec l’Etat gabonais, ont consenti de colossaux investissements pour faire du Gabon, le premier
Christian Allié's insight:
..................""""""""""""""""""""""""""""""""""""..................

( Le Nouveau Gabon) - Les groupes Olam et SIAT Gabon, en partenariat avec l’Etat gabonais, ont consenti de colossaux investissements pour faire du Gabon, le premier producteur africain d’huile de palme brute. Pour atteindre cet objectif, ces deux grandes firmes ont signé des accords avec le gouvernement pour des investissements cumulés de plus de 380 milliards FCFA pour développer cette culture de rente dans le pays.
Dans le cas de la filiale gabonaise de la singapourienne Olam International, les investissements se chiffrent à près de 32 000 hectares de palmiers à huile, tandis que sa rivale, la filiale gabonaise de la Société d’investissement pour l’agriculture tropicale (SIAT), basée à Bruxelles, comptabilise 6500 hectares.

Plusieurs projections sont également faites pour agrandir ces surfaces. Mais à côté de ces celles-ci, plusieurs unités de production et de transformation locales sont déjà opérationnelles à travers le pays avec, à la clé, la création des milliers d’emplois.
Depuis lors, la courbe de progression de la production, tant en quantité qu’en qualité, reste jusque-là satisfaisante. En matière de développement durable, Olam et SIAT Gabon revendiquent des investissements « sur la voie du respect des normes environnementales ». Et depuis 2012, ce processus a été entrepris pour aller vers la certification Rspo.
Synclair Owona
more...
No comment yet.
Scooped by Christian Allié
Scoop.it!

Q & A: Lessons from Ethiopia for forest landscape restoration

Q & A: Lessons from Ethiopia for forest landscape restoration | Confidences Canopéennes | Scoop.it
An interview with CIFOR Scientist Habtemariam Kassa
Christian Allié's insight:
............""""""""""""""""""""""""""""""""""".............
[...]
So when you are rehabilitating community forest, community rights and tenure need to be laid out very clearly. Until recently, only two kinds of land ownership were recognized in Ethiopia – private forests and state forests. The good news is the draft forest law has recognized a third type of ownership – community ownership over forest. We have a good working relationship with the government and we were happy to contribute to revising the forestry law. If the law is passed, some of the limitations I have talked about could potentially be addressed.

Finally, Ethiopia offers a warning about the importance of proper planning. Despite planting millions and millions of trees annually through mobilizing communities under these landscape restoration initiatives, the follow-up is poor. So I think the key thing to learn is how to do tree planting in a more systematic, knowledge-based way.

Every year trees are planted, but nobody comes and looks at their survival rate – and in fact our quick assessment indicated that trees planted by smallholder framers themselves on their own land had a much higher survival rates while tree planted through state-led tree planting campaigns showed very low survival rates. The government reports every year that billions of tree seedlings are being planted on communal lands. But because tenure remains unclear, they belong to nobody! So soon after planting, often times livestock could be seen grazing on planted fields.
[...]
more...
No comment yet.
Scooped by Christian Allié
Scoop.it!

Ce peuple inconnu a toujours vécu sans la moindre goutte d’eau. Comment fait-il ? Réponse en vidéo.

Ce peuple inconnu a toujours vécu sans la moindre goutte d’eau. Comment fait-il ? Réponse en vidéo. | Confidences Canopéennes | Scoop.it
Ils connaissent la nature mieux que personne. Résultat : elle subvient à tous leurs besoins. Un reportage aussi beau que surprenant.
more...
No comment yet.
Scooped by Christian Allié
Scoop.it!

460 experts réunis à Lyon pour échanger sur les impacts des infrastructures de transport sur la biodiversité - Chantiers

460 experts réunis à Lyon pour échanger sur les impacts des infrastructures de transport sur la biodiversité - Chantiers | Confidences Canopéennes | Scoop.it
Pour la première fois en France, se tient, depuis le 30 août et jusqu'au 2 septembre, à Lyon, la conférence Infra-Eco-Network-Europe (IENE). Une conférence biannuelle qui réunit, depuis 20 ans m
more...
No comment yet.
Rescooped by Christian Allié from Nourritures et justice mondiale.
Scoop.it!

[Podcast] Les savanturiers spécial agroécologie | France Inter - 04.09.2016

[Podcast] Les savanturiers spécial agroécologie | France Inter - 04.09.2016 | Confidences Canopéennes | Scoop.it
Témoignages de Marc Dufumier, ingénieur agronome et enseignant-chercheur, et de Fabien Perrot qui dirige l'exploitation nationale de Rambouillet où est pratiquée l'agroécologie.

Marc Dufumier est un scientifique engagé et reconnu qui s’intéresse aux questions alimentaires et à l’agriculture depuis plus de 40 ans. Il défend une agriculture sans pesticides qui peut produire beaucoup, à condition que soient pris en compte le cycle du carbone et de l’eau, les coccinelles, les pucerons et les abeilles pour la fécondation des arbres fruitiers. Marc Dufumier a parcouru le monde. Il a beaucoup appris aux côtés des agriculteurs malgaches ou laotiens et pour lui l’avenir, c’est l’agro-écologie, il est intarissable sur le sujet. Je l’ai rencontré avant la crise laitière de ces derniers jours, mais ses propos sont toujours d’actualité.

Dans cette émission, vous entendrez aussi le témoignage et les questions de Fabien Perrot, qui dirige l' exploitation nationale de Rambouillet, où est pratiquée l’agro-écologie.

L’agro-écologie peut-elle doper les récoltes mondiales ? pour Marc Dufumier, c’est oui, sans hésitation.


Via Centre de documentation UniLaSalle Rouen, Katell Rochard
more...
No comment yet.
Scooped by Christian Allié
Scoop.it!

Faire pousser une forêt dans le désert : l’Égypte l’a fait !

Faire pousser une forêt dans le désert : l’Égypte l’a fait ! | Confidences Canopéennes | Scoop.it

Pays arabe le plus peuplé, l’Égypte concentre sa population sur les bords du Nil : le reste du pays est désertique. Dans ce paysage aride, des scientifiques cherchent à faire reculer le désert en essayant d’y développer une flore bénéfique. Il semblerait que certains d’entre eux y soient parvenus, en ayant notamment recours à des eaux usées semi-traitées. À deux heures du Caire, une révolution verte est en marche.

Christian Allié's insight:
............"""""""""""""""..........
[...]
Le succès de cette forêt réside dans le système d’irrigation mis au point par les scientifiques, qui ont décidé d’utiliser l’eau usée présente dans le bassin de drainage à proximité, près de la ville d’Ismailia. Alors que le sol du désert n’est pas censé réunir les qualités requises à la pousse d’une végétation quelconque, l’irrigation a permis la pousse de plusieurs centaines d’arbres.

Mais mieux encore, l’utilisation de cette eau, traitée seulement partiellement —elle est débarrassée des déchets et de la saleté, puis des résidus organiques mais n’est pas assez propre pour être consommée—, semble faire des miracles sur la végétation.

La présence de phosphates et de nitrogène dans cette eau permet en effet aux plantes de pousser dans des conditions comparables à celles de plantes utilisant des engrais. L’avantage est donc énorme : on utilise une eau impropre à la consommation ou à l’agriculture, et on l’utilise pour faire pousser des arbres sans avoir besoin d’engrais chimiques. Alors qu’il faudrait 60 ans à un arbre européen pour atteindre sa taille critique et pouvoir être coupé, les arbres égyptiens n’en requièrent que 15.
more...
Rescooped by Christian Allié from Nourritures et justice mondiale.
Scoop.it!

Du sel solaire pour lutter contre le déboisement en Guinée-Conakry

Du sel solaire pour lutter contre le déboisement en Guinée-Conakry | Confidences Canopéennes | Scoop.it

Produire du sel en utilisant uniquement l’énergie du soleil : c’est le système mis en place par une ONG guinéenne, il y a quatre ans, sur le littoral atlantique du pays. Déjà utilisé ailleurs dans le monde, ce système est novateur en Guinée-Conakry, où il a permis de sauver des dizaines d’hectares de forêt. Tout en augmentant la production de sel.

L’ONG "Réseau guinéen des zones humides" a mis en place cette technique dans les districts de Poukhoun et Sobanet, dans la région de Boké. Dans cette zone, la principale ressource est la mangrove, une forêt d’arbres poussant sur le littoral, typique des régions tropicales. Mais celle-ci est menacée par la production de sel, telle qu’elle est réalisée traditionnellement dans le pays. 


Via Katell Rochard
more...
congruence-RSO's curator insight, September 4, 4:59 AM
Cette initiative fait partie de celles ayant été sélectionnées dans le cadre des "Trophées Initiatives Climat – COP22" pour les pays d’Afrique francophone. Le "Réseau guinéen des zones humides" souhaite désormais former d’autres communautés à la saliculture, afin de continuer à lutter contre le déboisement.

La technique a été introduite en Guinée, notamment par l’association française "Charente-Maritime coopération"