Confidences Canop...
Follow
Find
11.3K views | +1 today
 
Rescooped by Christian Allié from Camargue Nature
onto Confidences Canopéennes
Scoop.it!

Flore de Camargue: Ophrys passionis, Ophrys de la passion

Flore de Camargue: Ophrys passionis, Ophrys de la passion | Confidences Canopéennes | Scoop.it

Via Pescalune
Christian Allié's insight:

............""""""""""""""""""............

 

................. 

Famille : Orchidaceae Plante vivaceHauteur :  20 - 40 cmFloraison : de mars - mai
more...
No comment yet.
Confidences Canopéennes
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by Christian Allié from Archaeo
Scoop.it!

A royal find of ancient grapes and wine residue may help resurrect Canaanite vinting

A royal find of ancient grapes and wine residue may help resurrect Canaanite vinting | Confidences Canopéennes | Scoop.it
Archaeologists digging in a kingly palace in Israel have found 120 large wine jars, some with residue, and grape seeds from 4,000 years ago from which they may be able to resurrect some ancient 

Via Sylvain Rotillon
more...
No comment yet.
Rescooped by Christian Allié from Les colocs du jardin
Scoop.it!

Radioactivité : les sols du Mercantour toujours contaminés par Tchernobyl

Radioactivité : les sols du Mercantour toujours contaminés par Tchernobyl | Confidences Canopéennes | Scoop.it
Les sols du parc national du Mercantour, dans les Alpes du Sud, présentent encore une radioactivité supérieure à la normale, due à la catastrophe de Tchernobyl, en Ukraine, il y a 29 ans, selon une nouvelle étude de la Commission de recherche et d'information indépendantes sur la radioactivité (Criirad).

Via Pescalune, Bernadette Cassel
more...
No comment yet.
Scooped by Christian Allié
Scoop.it!

La chenille processionnaire du pin, extrêmement urticante, arrive à Paris

La chenille processionnaire du pin, extrêmement urticante, arrive à Paris | Confidences Canopéennes | Scoop.it
Le réchauffement climatique et les arbres « hors forêt » expliquent la progression vers le nord de la France de cet insecte.
Christian Allié's insight:

...................""""""""""""""""""""""""""""""".................

 

[ ... ]

« Relais des massifs forestiers »

Les chercheurs ont étudié une parcelle de près de 500 km⊃2; dans une zone de grandes cultures au nord de la Beauce, une région qui n’est donc pas, a priori, favorable à l’insecte. Mais en réalisant une cartographie de la parcelle, ils se sont aperçus que les arbres qui pouvaient potentiellement accueillir les chenilles étaient en fait bien plus nombreux qu’ils ne l’imaginaient. « Cela est dû à la présence d’arbres hors forêt, explique Alain Roques, directeur de recherche à l’INRA, qui a participé à l’étude. Ces arbres, ornementaux pour la plupart, sont présents y compris dans les zones urbaines et prennent le relais des massifs forestiers dans l’avancée de la chenille. »

Cette « continuité écologique » explique pourquoi les zones non forestières ne constituent plus un barrage naturel à la propagation de l’insecte, la distance d’un conifère à un autre n’étant pas assez importante pour stopper son avancée. Et c’est dans les zones urbaines que la chenille est la plus difficile à combattre, puisque la diffusion d’insecticides biologiques par voie aérienne y est impossible. Le traitement par voie terrestre (insecticides, pièges autour des arbres…) est possible, mais coûteux et inefficace d’une année sur l’autre. L’INRA préconise donc surtout d’éviter la plantation de pins, qui sert généralement à l’ornementation, hors de son habitat naturel.

La progression de la chenille processionnaire est d’ailleurs plus rapide que ce que les chercheurs avaient prédit. Les équipes de l’INRA n’avaient prévu son arrivée à Paris qu’en 2020. Finalement, la chenille a montré le bout de ses poils urticants dans la capitale dès cette année.

Lire aussi : Sommet des consciences : « La crise climatique est une crise de sens »


En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/climat/article/2015/07/31/la-chenille-processionnaire-du-pin-extremement-urticante-arrive-a-paris_4706232_1652612.html#IHMsA0lFuDJqOs4O.99
more...
No comment yet.
Scooped by Christian Allié
Scoop.it!

Le pari fou d'un agronome suisse à Madagascar

Le pari fou d'un agronome suisse à Madagascar | Confidences Canopéennes | Scoop.it

 

Depuis bientôt cinq ans, la Fondation EcoFormation plantant des arbres par millions… Reportage

Prise de conscience

«L’idée de faire quelque chose à Madagascar est née lors d’un voyage au nord de la Grande Ile en 2009», raconte avec passion ce sexagénaire toujours en mouvement. «Mandaté pour comprendre les raisons de la baisse des productions de café et de cacao, j’ai pris conscience que la déforestation n’était pas qu’un phénomène théorique. Non seulement, en voyant des km2 de forêts primaires détruites, les impacts négatifs sautaient aux yeux et les conséquences étaient quantifiables: baisse des récoltes de 40% du fait de la diminution des pluies, alimentation des rivières et des nappes phréatiques critiques, baisse des sources d’alimentation et de revenus pour les populations.»

De retour en Suisse, l’agronome établi à Blonay prend contact avec des amis, dont le professeur Baltz Gfeller, un ingénieur forestier réputé, consulte experts et spécialistes. L’aventure malgache peut commencer.

Christian Allié's insight:

............""""""""""""""""""""""""""""..........

 

«Le projet mené par EcoFormation s’inscrit parfaitement dans cette nouvelle logique qui veut qu’il n’y ait pas de développement sans penser au climat et à l’écologie», commente le conseiller aux Etats vaudois Luc Recordon. Pour l’élu Vert, qui a participé en mai dernier à un voyage de parlementaires dans la Grande Ile, «le projet d’EcoFormation est d’excellente qualité, tant il est vrai que le reboisement est évidemment une des choses à faire à Madagascar».

 

Extrême pauvreté


Eh oui, connue pour sa faune et sa flore uniques au monde, Madagascar l’est aussi pour l’extrême pauvreté de sa population et la rapidité avec laquelle ses forêts perdent du terrain sous les effets dévastateurs de la déforestation. La culture sur brûlis (le «tavy», pratiqué pour convertir la forêt en rizières), l’abattage des arbres pour en faire du charbon de bois, l’exploitation massive des bois précieux et aujourd’hui le changement climatique sont identifiés comme les causes principales de la déforestation de la grande île de l’océan Indien.

Selon l’Office national malgache pour l’environnement (ONE), ce ne sont pas moins de 36?000 hectares de forêts naturelles qui disparaissent chaque année, soit environ une fois et demie la surface du canton de Genève. D’autres chiffres encore plus alarmants fournis par le WWF estiment à 200?000 hectares par an les surfaces de forêts perdues. «En 1952, rappelle Philippe Dubois, la couverture forestière était de 87%, elle est aujourd’hui de moins de 8%.» Si la tendance ne s’inverse pas, la forêt pourrait avoir totalement disparu de la Grande Ile d’ici à vingt ans.

Un fléau dénoncé dès l'époque coloniale


Même si elle n’est pas la seule à s’activer contre la déforestation à Madagascar – dénoncée dès 1889 en pleine ère coloniale – la petite ONG suisse mérite admiration et soutien. «Si l’on songe qu’un arbre coûte 75 centimes (plantation et entretien), notre budget annuel est de 470?000?francs. Mais c’est un budget qu’il n’est pas facile de boucler, conclut Philippe Dubois, alors que chacun se dit très touché par le changement climatique!»

La galerie photos et les vidéos d’EcoFormation sur www.ecoformation.org/fr (TDG)

more...
No comment yet.
Scooped by Christian Allié
Scoop.it!

Dites bonjour aux robots agricoles autonomes du futur

Dites bonjour aux robots agricoles autonomes du futur | Confidences Canopéennes | Scoop.it
Du futur ? Pas vraiment. À l’heure où certains agriculteurs "alternatifs" choisissent de revenir à des techniques de travail plus traditionnelles et souvent manuelles, on peut également observer le phénomène inverse.La suite sur mrmondialisation.org
Christian Allié's insight:

..................""""""""""""""""".............

 

Au sol ou dans les airs, de nouvelles machines ont récemment fait leur apparition sur le marché agricole. Combinant parfois plusieurs compétences, telles que le binage, le désherbage ou l’analyse des plants en temps réel, certaines d’entre elles ont fait leurs preuves quant à leur efficacité et leur rentabilité. Plusieurs entreprises françaises participent à cette évolution en développant de nouvelles technologies de pointe qui tendent à révolutionner les méthodes de l’agriculture raisonnée. Car, en effet, il semblerait que ces robots ne soient pas tout à fait incompatibles avec le souhait de voir émerger une production plus saine.

[ ... ]

more...
No comment yet.
Scooped by Christian Allié
Scoop.it!

Gestion forestière: la Banque mondiale entend renforcer son partenariat avec le Congo | adiac-congo.com : toute l'actualité du Bassin du Congo

Gestion forestière: la Banque mondiale entend renforcer son partenariat avec le Congo | adiac-congo.com : toute l'actualité du Bassin du Congo | Confidences Canopéennes | Scoop.it
Gestion forestière: la Banque mondiale entend renforcer son partenariat avec le Congo
Christian Allié's insight:

.............""""""""""""""""""""""""""""""""..........

 

Cette rencontre a permis au ministre Henri Djombo et son invité, d’évaluer le niveau de leur coopération et d’envisager d’autres perspectives en matière de gestion des forêts, la mise en œuvre des recommandations de l’Union africaine notamment sur le braconnage et l’exploitation illicite de ressources forestières.

Pour la BM, l’urgence est de garder à vue les piliers de la coopération Congo/BM. « Ces piliers de coopération concernent entre autres le projet forêt et diversité économique et la réduction de l’émission de gaz à effet de serre, les investissements dans le domaine forestier, ainsi que la lutte contre le braconnage et l’exploitation illicite de ressources forestières » qu’il y a lieu de mettre en œuvre, a confié Djibrilla Issa.

Le Congo qui s’est résolument engagé à combattre le braconnage et le commerce illicite de bois et d’autres ressources de la forêt, explique le fonctionnaire international, a mis en place sa propre stratégie nationale, afin de donner suite à la Conférence internationale dédiée à la lutte contre le braconnage d’avril dernier à Brazzaville.  « Nous avons vu dans quelle mesure nous pouvons appuyer la République du Congo à mettre en œuvre sa propre stratégie », a-t-il déclaré.

 

 « Les financements sont déjà disponibles… »


Aussi, le membre du gouvernement et son hôte ont-ils évoqué la participation attendue du Congo à la conférence internationale sur le climat (Cop21).  « Il est important que le Congo s’active dans la préparation de cette rencontre, car il a beaucoup de choses à montrer en matière de développement forestier et durable.  Nous ne sommes pas la seule institution à partager cet avis, il y a également les autres partenaires techniques et financiers qui appuient le Congo comme la Banque africaine de développement et le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) », a dit Djibrilla.

[ ... ]

more...
No comment yet.
Scooped by Christian Allié
Scoop.it!

Pour contrer l'avancée du désert et la déforestation, le Niger promeut son gaz - Magazine GoodPlanet Info

Pour contrer l'avancée du désert et la déforestation, le Niger promeut son gaz - Magazine GoodPlanet Info | Confidences Canopéennes | Scoop.it
Menacé par le désert qui a déjà envahi plus des deux tiers du territoire, le Niger, pays sahélien pauvre, fait la promotion de son gaz pour freiner la coupe sauvage du bois, principal combustible pour une écrasante majorité des habitants.
Christian Allié's insight:

.......................""""""""""""""""""""""""""""..........................

 

[ ... ]

...... 

« plus de 90% » des ménages n’utilisent que le charbon de bois – fabriqué à partir de bois, alors même que le sous-sol contient du charbon fossile – pour se chauffer durant le court hiver nigérien, s’éclairer et cuisiner à longueur d’année, selon les services nigériens de l’Environnement.

Quelque 200.000 tonnes de bois sont ainsi consommées tous les ans, soit « l’équivalent de 100.000 hectares de forêt détruits », s’alarme Ibro Adamou, un agent des Eaux et forêts.

L’impact est intenable pour l’aride Niger, dont le Nord est recouvert par le Sahara. « Nous sommes aux portes du désert et nous continuons à détruire le peu de bois qui nous reste », peste Moustapha Kadi, dirigeant de l’ONG CODDAE promouvant l’accès à l’énergie.

Depuis 1990, les zones forestières du Sud ont perdu « un tiers » de leur surface, pour ne plus représenter que « 1% du pays », d’après le Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE).

« Avant on coupait du bois à cinq kilomètres de Niamey. Aujourd’hui il faut aller à 200 kilomètres, à l’intérieur du Burkina Faso voisin », explique Hama Maïgari, un vendeur de bois.

Faute d’arbres, le désert s’étend inéluctablement et « engloutit doucement les terres fertiles », au moment où « la population de plus en plus nombreuse en a besoin pour l’agriculture », déplore l’expert onusien.

Etat le plus fécond au monde, avec 7,6 enfants par femme, le Niger devrait voir sa population tripler d’ici 2050, pour passer de 17 à 56 millions d’habitants.

Les surfaces arables sont en ce sens autant de trésors pour un pays abonné aux crises alimentaires, notamment dues à la sécheresse et aux changements climatiques, où 80% de la population vit d’une agriculture de subsistance.

Face « au rythme alarmant des pertes des terres productives, la lutte contre la désertification est une urgence », assène le ministre de l’Environnement, Adamou Cheffou.

Les efforts des autorités sont plutôt fructueux: la consommation de gaz a plus que quintuplé en trois ans, passant de 3.000 tonnes en 2012 à plus de 17.000 tonnes en 2015, selon les statistiques gouvernementales.

Ce « bond important » permet de « sauver » 40.000 hectares de bois par an, se réjouit le forestier Ibro Adamou.

Mais au-delà des efforts gouvernementaux, « une vraie reconversion des mentalités » est nécessaire, affirme Moustapha Kadi, qui se désole que « certains ministres cuisinent encore au bois ».

- See more at: http://www.goodplanet.info/actualite/2015/07/27/pour-contrer-lavancee-du-desert-et-la-deforestation-le-niger-promeut-son-gaz/#sthash.l263vgJ2.dpuf
more...
No comment yet.
Rescooped by Christian Allié from Agriculture nouvelle : l'atelier des curieux de l'agriculture.
Scoop.it!

Calculez des équivalences entre paille et fumier en quelques clics

Calculez des équivalences entre paille et fumier en quelques clics | Confidences Canopéennes | Scoop.it
ARVALIS – Institut du végétal met à disposition un nouvel outil gratuit pour calculer les équivalences entre ces co-produits.

Via Agriculture Nouvelle
more...
No comment yet.
Rescooped by Christian Allié from Les colocs du jardin
Scoop.it!

Au jardin sans pétrole, l’alliance entre maïs, courge et haricot résiste bien à la sécheresse

Au jardin sans pétrole, l’alliance entre maïs, courge et haricot résiste bien à la sécheresse | Confidences Canopéennes | Scoop.it
La canicule a raison d’un certain nombre de plantes. Mais l’association de maïs, haricots verts et courges résiste bien. Ce système de culture millénaire nommé Milpa vient d’Amérique Latine et préserve la fertilité des sols et la biodiversité.

La sécheresse et la canicule ont eu raison de nos framboisiers qui cette année ne donneront pas de fruit. Les noisetiers souffrent aussi, perdant leurs feuilles pour faire face au stress hydrique. Les artichauts fleurissent sans avoir eu le temps de grossir un peu. Ils sont piquants, pleins de pucerons et nous ne regrettons pas d’avoir à les laisser aux insectes pollinisateurs.

                   

Chronique du jardin sans pétrole. Reporterre, 18.07.2015


Via Bernadette Cassel
more...
No comment yet.
Scooped by Christian Allié
Scoop.it!

Agroforesterie, ou comment allier le rendement agricole au respect de la nature ?

Agroforesterie, ou comment allier le rendement agricole au respect de la nature ? | Confidences Canopéennes | Scoop.it
Une équipe de France 2 est partie à la rencontre d'agriculteurs adeptes de l'agroforesterie. Explications...
Christian Allié's insight:

................"""""""""""""""""""""""""""""""""""................

 

......

Pas facile de manier la moissonneuse dans ce type de parcelles. Il faut slalomer entre les arbres, car ici les noyers côtoient l'orge ou même le blé. Une alliance qui fonctionne bien : c'est l'agroforesterie. Un intérêt économique à long terme pour les agriculteurs, mais également un intérêt environnemental. Les chauves-souris et les insectes utiles sont revenus sur ces parcelles, grâce aux arbres où ils peuvent se nicher.

Une minorité

Depuis leur plantation il y a 20 ans, ces arbres au milieu des champs sont scrutés à la loupe. La quantité de bois et de feuillage est analysée grâce à des images en trois dimensions. Les deux cultures, noix et céréales, sont certes en compétition, mais une compétition bénéfique avec plusieurs avantages, notamment l'engrais naturel produit par les feuilles des arbres qui tombent à l'automne. Elles deviennent de la nourriture pour le sol. Chaque année, 3 000 hectares sont plantés en agroforesterie, en culture ou pour l'élevage en prairie. Une technique qui reste minoritaire : moins de 1% de terres agricoles françaises.

more...
No comment yet.
Scooped by Christian Allié
Scoop.it!

En prévision de la Cop 21 : La société civile africaine à la recherche d’une position commune - Gabonreview.com | Actualité du Gabon | 

En prévision de la Cop 21 : La société civile africaine à la recherche d’une position commune - Gabonreview.com | Actualité du Gabon |  | Confidences Canopéennes | Scoop.it
libreville abrite un forum regional de la societe civile et des parlementaires panafricains sur l adoption de la position commune pour la cop21 a paris.
Christian Allié's insight:

................"""""""""""""""""""""""""""""""".................

 

[ ... ]

........ Selon les scientifiques, le réchauffement planétaire pourrait s’accélérer au point de devenir incontrôlable, menaçant notre survie et tout ce que nous aimons. Pour parvenir à maintenir la hausse des températures en dessous du seuil dangereux, il urge de conclure des accords locaux, nationaux et internationaux. «Il est indispensable que la Cop 21 aboutisse en décembre à un accord à la hauteur du défi climatique. Notre objectif est de parvenir à une alliance de Paris, qui comporterait quatre objectifs, quatre piliers, notamment un accord universel et juridiquement contraignant, la présentation, avant même la Cop par l’ensemble des pays, de leurs contributions nationales, en anglais INDC, les actions exigeant des moyens financiers et technologiques, la mobilisation des acteurs non étatiques que sont les collectivités locales, les entreprises, les associations, la société civile que beaucoup d’entre vous représentent aujourd’hui», a souligné le premier secrétaire ambassade de France, Georges Goyon.

more...
No comment yet.
Scooped by Christian Allié
Scoop.it!

COP 21 : La contribution stratégique des Îles Marshall pour les états insulaires

COP 21 : La contribution stratégique des Îles Marshall pour les états insulaires | Confidences Canopéennes | Scoop.it
En publiant une contribution ambitieuse de réduction de ses gaz à effet de serre, les îles Marshall appellent les grands émetteurs mondiaux à des objectifs plus ambitieux en matière de lutte contre le changement climatique. Des objectifs compatibles avec un réchauffement global de 1,5°C au maximum. Un seuil au-dessus duquel les états insulaires seraient directement menacés de disparition.
Christian Allié's insight:

............""""""""""""""""""""""""""""""""""...........

 

[ ... ]

....... 

Un message aux plus gros émetteurs

 

Selon lui, le message des îles Marshall est simple : "Si l’un des pays les plus petits, les plus pauvres et les plus isolés géographiquement peut le faire, alors vous le pouvez aussi". En cela, De Brum s’adresse directement aux plus grands émetteurs mondiaux, dont les contributions les plus récentes ont déçu au regard des exigences climatiques, et de l’objectif affiché des négociations.

 

Les contributions récentes de la Chine, du Japon ou de la Corée du Sud, pour ne nommer qu’eux, sont incompatibles avec la trajectoire préconisée par l’AOSIS. Le Japon prévoit une réduction de 20 % de ses émissions en 2030 par rapport à 1990, quand la Corée du Sud et la Chine prévoient respectivement une augmentation de 78 % et de 440 % de leurs émissions entre 1990 et 2030, bien loin des 80 % de réduction d’ici à 2050 préconisés par le GIEC.

more...
No comment yet.
Rescooped by Christian Allié from Agroalimentaire des Pays du Sud
Scoop.it!

Le Ghana est en surcapacités de transformation de l’anarcade, selon un industriel du secteur

Le Ghana est en surcapacités de transformation de l’anarcade, selon un industriel du secteur | Confidences Canopéennes | Scoop.it
Il faut implémenter des réformes afin que le Ghana puisse tirer le maximum de recettes de sa filière anacarde. C’est l’essentiel du message délivré par Joseph Yeung, directeur général de la Mim Cashew Processing Company (MCPC) au ministre ghanéen du commerce Ekwow Spio-Garbrah qui visitait l’usine de son entreprise basé...

Via Dieynaba BA
more...
No comment yet.
Rescooped by Christian Allié from Les Editos
Scoop.it!

Colère des éleveurs: Deviendrons-nous une nation qui pleure ses paysans ? - L'édito de Christophe Barbier

Colère des éleveurs: Deviendrons-nous une nation qui pleure ses paysans ? - L'édito de Christophe Barbier | Confidences Canopéennes | Scoop.it
Chaque été, c'est la même chose, les éleveurs et les producteurs sont en colère. La plupart de ces agriculteurs sont dans une situation désespérée. Quels sont les solutions? Une opération de transparence sur les marges des produits et surtout une opération de dialogue. L'édito de Christophe Barbier.

Via Hubert MESSMER @Zehub on Twitter
more...
No comment yet.
Scooped by Christian Allié
Scoop.it!

La Réunion, la promesse d’une île

La Réunion, la promesse d’une île | Confidences Canopéennes | Scoop.it
En grande précarité et loin de tout, le territoire ultramarin veut tirer parti de ses ressources naturelles pour gagner son indépendance énergétique.
Christian Allié's insight:

............."""""""""""""""""""""""""""".............

 

C’est une image saturée de contrastes, de lumière aussi. Nous sommes début juillet, l’hiver austral, sur la côte nord-ouest de La Réunion. Au bout d’une route pierreuse, des grilles, surmontées de miradors coiffés de tôles vertes, gardent les cinq cents détenus d’un centre pénitentiaire. Autour des baraquements, des dizaines de milliers de panneaux photovoltaïques couvrent le sol, reliés à des batteries de stockage qui alimentent 12 000 foyers en évitant le rejet annuel de 8 000 tonnes de CO2.

 

Il y a là, encore, des serres équipées de capteurs, des ruches, un arboretum. Les jardiniers sont des détenus qui préparent leur réinsertion en faisant pousser tomates, piments et fruits de la passion, ou en plantant des essences d’arbres indigènes, bois de senteur blanc ou bois de natte. Une quinzaine de condamnés ont déjà bénéficié de cette formation sur le tas et un apprenti apiculteur va bientôt s’installer à son compte pour produire son miel.

 

Aube naissante, en créole bardzour (barre du jour) : la société Akuo Energy a bien choisi le nom de cette centrale solaire hors normes, mise en service fin 2014 et lauréate de la Fondation Nicolas Hulot, qui encourage les « solutions pour le climat ». Bien sûr, ce n’est qu’une lueur d’espoir sur le chemin d’un développement durable. Mais elle est exemplaire d’une « démarche adaptée aux besoins du territoire, sur le plan économique, social et environnemental », assure Jean-François Moser, directeur général adjoint de l’entreprise.

[ ... ]


En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/planete/visuel/2015/08/01/la-reunion-la-promesse-d-une-ile_4702392_3244.html#CsY1tHbQZ5Z5gFkc.99
more...
Isa Guillard's curator insight, August 1, 7:11 AM

............."""""""""""""""""""""""""""".............

 

C’est une image saturée de contrastes, de lumière aussi. Nous sommes début juillet, l’hiver austral, sur la côte nord-ouest de La Réunion. Au bout d’une route pierreuse, des grilles, surmontées de miradors coiffés de tôles vertes, gardent les cinq cents détenus d’un centre pénitentiaire. Autour des baraquements, des dizaines de milliers de panneaux photovoltaïques couvrent le sol, reliés à des batteries de stockage qui alimentent 12 000 foyers en évitant le rejet annuel de 8 000 tonnes de CO2.

 

Il y a là, encore, des serres équipées de capteurs, des ruches, un arboretum. Les jardiniers sont des détenus qui préparent leur réinsertion en faisant pousser tomates, piments et fruits de la passion, ou en plantant des essences d’arbres indigènes, bois de senteur blanc ou bois de natte. Une quinzaine de condamnés ont déjà bénéficié de cette formation sur le tas et un apprenti apiculteur va bientôt s’installer à son compte pour produire son miel.

 

Aube naissante, en créole bardzour (barre du jour) : la société Akuo Energy a bien choisi le nom de cette centrale solaire hors normes, mise en service fin 2014 et lauréate de la Fondation Nicolas Hulot, qui encourage les « solutions pour le climat ». Bien sûr, ce n’est qu’une lueur d’espoir sur le chemin d’un développement durable. Mais elle est exemplaire d’une « démarche adaptée aux besoins du territoire, sur le plan économique, social et environnemental », assure Jean-François Moser, directeur général adjoint de l’entreprise.

[ ... ]


En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/planete/visuel/2015/08/01/la-reunion-la-promesse-d-une-ile_4702392_3244.html#CsY1tHbQZ5Z5gFkc.99

Rescooped by Christian Allié from Les colocs du jardin
Scoop.it!

Agriculture intelligente : des canards pour remplacer les pesticides

Agriculture intelligente : des canards pour remplacer les pesticides | Confidences Canopéennes | Scoop.it

Francetv info, 21.07.2015

Combattre les mauvaises herbes à coup de canards, c'est possible. France 2 nous emmène en Camargue à la découverte d'une méthode ancestrale japonaise.

Via FaAOD, Sylvain Rotillon, Isabelle Pélissié, Cirad, Bernadette Cassel
Christian Allié's insight:

Reportage diffusé au JT de 13h de France 2 du 21 juillet

more...
Bernadette Cassel's curator insight, July 30, 12:44 PM

Reportage diffusé au JT de 13h de France 2 du 21 juillet

CIME's curator insight, July 31, 3:21 AM

Et le résultat est stupéfiant...

http://www.francetvinfo.fr/monde/environnement/agriculture-intelligente-des-canards-pour-remplacer-les-pesticides_1008729.html

Isabelle Heymans's curator insight, July 31, 12:19 PM

Reportage diffusé au JT de 13h de France 2 du 21 juillet

Scooped by Christian Allié
Scoop.it!

Environnement – Des hauts gradés impliqués dans la déforestation

Environnement – Des hauts gradés impliqués dans la déforestation | Confidences Canopéennes | Scoop.it
Des hauts responsables en activité ou retraités des forces de l’ordre se transforment en opérateurs forestiers. Ils encouragent la déforestation de forêts primaires effectuée par les paysans.
Christian Allié's insight:

..............."""""""""""""""""""""""""""................

 

La déforestation et la culture sur brûlis ont pris une autre couleur dans le corridor Ankeniheny-Zahamena (CAZ) dans la partie orientale de la Grande île. Les paysans ne se contentent plus de défricher la formation végétale secondaire et la brousse mais défrichent de plus en plus la forêt primaire. « Le défrichement de la forêt primaire à des fins culturales a pris de l’ampleur en 2009. Toutefois, la forêt primaire ne sert plus seulement à fertiliser la terre mais est aussi vendue aux opérateurs forestiers illégaux. Ce sont les opérateurs forestiers illégaux qui encouragent les paysans à défricher la forêt primaire. Les rondins de bois précieux seront ensuite écoulés sur les marchés locaux. À ce rythme, même si nous n’avons pas de statistiques précises, la forêt primaire sera fortement dégradée d’ici quelques années », a dénoncé Lalaina Andriana­valona, coordonateur de la coalition CAZ. C’était hier à Nanisana, lors de la formation en plaidoirie des membres de cette coalition appuyée par WWF.


Les opérateurs forestiers ne sont pas les seuls à être pointés du doigt. « Des hauts gradés des forces de l’ordre achètent ces bois issus de la déforestation primaire. Ils seraient impliqués dans la promotion de la déforestation de la forêt primaire pour en tirer un bénéfice colossal, avec les opérateurs forestiers illégaux dans le district d’Ambatondra­zaka », s’indigne Lalaina Andrianavalona. Ce phénomène n’affecte pas seulement le chef lieu de province de l’Alaotra Mangoro. « Des rondins de bois précieux comme le palissandre issus de la forêt primaire ont été acheminés à Toamasina. Les trafiquants forment aujourd’hui un réseau mafieux pour masquer ce trafic de bois précieux, par le biais de la culture sur brûlis », poursuit le coordonateur de la coalition CAZ.
Mais la forêt primaire ne sert pas seulement à extraire des rondins de bois précieux. « Des opérateurs en charbon de bois incitent les paysans dans la forêt de Maromizaha à défricher la forêt primaire. Les bois seront ensuite vendus pour fabriquer du charbon de bois. Ces opérateurs sont de mèche avec des hauts responsables étatiques pour couvrir leurs activités », a pointé du doigt Lalaina Andrianavalona.


Une demi-mesure a été ainsi avancée pour tenter d’endiguer ce fléau. « La coalition, les hauts responsables administratifs et les hauts responsables des forces de l’ordre des régions d’Alaotra Mangoro et d’Atsina­nana, ont élaboré une charte de protection de l’environnement. Mais le défi est actuellement de le vulgariser auprès des différentes hiérarchies étatiques. Le suivi de son application constitue aussi un travail de longue haleine », a lancé Maurice Jacques Rakoton­drafara.

more...
No comment yet.
Scooped by Christian Allié
Scoop.it!

Au Cambodge, le groupe Bolloré assigné en justice par une population autochtone

Au Cambodge, le groupe Bolloré assigné en justice par une population autochtone | Confidences Canopéennes | Scoop.it
Pour développer une plantation d’hévéas, l’entreprise est accusée d’avoir spoilé de sa terre une communauté locale.
Christian Allié's insight:

...............""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""".................

 

[ ... ]

Blang Sinn raconte comment ils sont aujourd’hui embarqués dans un système où ils n’ont pas leur mot à dire : « La compagnie nous a proposé des emplois sur la concession pour y cultiver l’hévéa. Elle paye 5 dollars par jour et si un ouvrier arrive en retard, il n’est pas payé. Il faut se lever à 5 heures pour faire cuire le riz et préparer notre repas du midi à emporter et on ne rentre pas chez soi avant 19 heures 30. » Et d’insister : « Notre vie dépend de la terre et des ressources naturelles. Aujourd’hui, beaucoup de ménages n’ont plus de terrain à cultiver, certains sont obligés de travailler pour d’autres familles. Et nos activités traditionnelles, la chasse, la pêche, la collecte de produits forestiers, tout cela, c’est fini. »

Le groupe Bolloré se défend

Le groupe Bolloré dément toute interférence dans la gestion de Socfin-KCD. « C’est Socfin qui a pris les décisions d’acquisitions des terres et gère les plantations. Présent dans à hauteur de 38 %, le groupe Bolloré n’est pas du tout majoritaire dans Socfin. Aucun collaborateur du groupe n’a de compétence de gestion dans la plantation. Nous n’avons qu’une responsabilité d’administrateur », soutient-on dans l’entourage de Vincent Bolloré.

Pour Fiodor Rilov, il s’agit de démontrer au tribunal que « la question n’est pas de savoir si Bolloré est actionnaire majoritaire ou non, mais quel contrôle il exerce sur les structures. L’intervention de la société de tête dans les activités des filiales est un fait accompli, soutient l’avocat dans son assignation. Un certain nombre de dispositions dans les statuts du groupe mentionne la culture d’hévéas. »

Il n’y a pas qu’au Cambodge que des populations autochtones sont aux prises avec des plantations industrielles dirigées par Socfin ou du moins par ses filiales sur le terrain. En décembre 2010, l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a été saisie par quatre ONG (deux camerounaises, une française et une allemande) concernant les activités de Socapalm, pendant de Socfin-KCD au Cameroun. Dans son rapport remis en juin 2013, l’OCDE constate que les activités de Socapalm avaient contrevenu aux principes directeurs sur l’emploi, les relations professionnelles et l’environnement établis par l’instance internationale. Et elle considère qu’en dépit de sa position d’actionnaire minoritaire dans Socapalm, le groupe Bolloré entretient une « relation d’affaire » avec sa filiale, et souligne même que celui-ci « déclare vouloir assumer ses responsabilités et user de son influence » pour faire respecter ses principes directeurs.

Lacunes du droit international
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/planete/article/2015/07/29/spoliee-de-sa-terre-une-population-autochtone-du-cambodge-assigne-le-groupe-bollore-en-justice_4703542_3244.html#JYq0Uu0Jg8XbiogP.99
more...
No comment yet.
Scooped by Christian Allié
Scoop.it!

Allemagne : l’agriculture conventionnelle, l’autre grand émetteur de gaz à effet de serre

Allemagne : l’agriculture conventionnelle, l’autre grand émetteur de gaz à effet de serre | Confidences Canopéennes | Scoop.it
L’Allemagne est le premier pays émetteur de gaz à effet de serre (GES) en Europe, et le septième dans le monde. En cause, le secteur de l’énergie et ses centrales à charbon, mais pas seulement. L’agriculture conventionnelle est le deuxième pollueur du pays après le secteur énergétique : 70 millions de tonnes, soit 7,5% des émissions totales. Alors que Berlin est face à un tournant énergétique, un rapport publié par l’Agence fédérale de l’environnement montre l’immobilisme du secteur agricole dès qu’il s’agit d’en réduire les émissions de gaz à effet de serre. Explications.
Christian Allié's insight:

....................""""""""""""""""""""""""""""""""".......................

 

[ ... ]

......... 

21% de la surface agricole consacrée aux agrocarburants

 

Et rien n’est fait pour réduire les émissions issues du secteur agricole, déplorent les auteurs de l’étude, Frederike Balzer et Dietrich Schulz. En cause : une législation datant de 2004, qui prévoit des primes aux agriculteurs optant pour la culture de plantes destinées à la fabrication d’agrocarburants (en l'occurrence le maïs et le colza).

Le résultat de ce parti-pris ? L’extension rapide des surfaces agricoles destinées à la culture de mais et de colza industriels : sur les 16,7 millions d’hectares de surface agricole que compte le pays, 21% sont actuellement consacrés aux seuls agrocarburants.

Or, les méthodes employées par l’agriculture conventionnelle (qui implique l’agriculture tournée vers les agrocarburants) sont régulièrement dénoncées pour leur fort impact sur le climat. Les auteurs du rapport ne manquent pas de le souligner.

 

Changement de cap grâce à Bruxelles ?

 

L’impact environnemental considérable qui résulte de l’usage intensif de pesticides et d’engrais est également relevé. Les conséquences sont multiples : pollution des nappes phréatiques et de l’air, disparition d’espèces animales et végétales, épuisement des sols. Pour y mettre un terme, les auteurs du rapport prônent l’extension de la culture biologique, via une refonte des systèmes de subventions. Ce qui impliquerait la fin du soutien public pour les agrocarburants. Mais rien n’indique que les choses ne bougent en Allemagne.

Cet immobilisme n’est pas propre au secteur agricole allemand. De fait, les gouvernements européens peinent à mettre en place une réglementation sur un secteur déjà en difficulté - et dont les syndicats ne font pas une priorité.

Si changement de cap il y a, il pourrait venir de Bruxelles : la réforme législative prévue par l’Union européenne contraindra le secteur des agrocarburants à plafonner ses GES et à publier ses données climatiques. De quoi mettre un terme à l’inertie actuelle. 

Claire Stam
© 2015 Novethic - Tous droits réservés

more...
No comment yet.
Scooped by Christian Allié
Scoop.it!

Bangladesh: le tigre se meurt dans la plus vaste mangrove de la planète - Magazine GoodPlanet Info

Bangladesh: le tigre se meurt dans la plus vaste mangrove de la planète - Magazine GoodPlanet Info | Confidences Canopéennes | Scoop.it
La population de tigres du Bengale diminue à un rythme alarmant dans les Sundarbans, la plus vaste forêt de mangroves au monde, au Bangladesh, selon une étude détaillée lundi par des scientifiques.
more...
No comment yet.
Rescooped by Christian Allié from Les colocs du jardin
Scoop.it!

Lorsque le bio devient de moins en moins bio

Lorsque le bio devient de moins en moins bio | Confidences Canopéennes | Scoop.it
Les semences et marques bio seront-elles bientôt toutes contrôlées par les multinationales? Qui produit les semences et les marques bio que vous mangez?

Via Bernadette Cassel
more...
No comment yet.
Rescooped by Christian Allié from Farming, Forests, Water & Fishing (No Petroleum Added)
Scoop.it!

ExxonMobil gave millions to climate-denying lawmakers despite pledge

ExxonMobil gave millions to climate-denying lawmakers despite pledge | Confidences Canopéennes | Scoop.it
ExxonMobil gave more than $2.3m to members of Congress and a corporate lobbying group that deny climate change and block efforts to fight climate change – eight years after pledging to stop its funding of climate denial, the Guardian has learned.

Climate denial – from Republicans in Congress and lobby groups operating at the state level – is seen as a major obstacle to US and global efforts to fight climate change, closing off the possibility of federal and state regulations cutting greenhouse gas emissions and the ability to plan for a future of sea-level rise and extreme weather.

Via pdeppisch
more...
No comment yet.
Scooped by Christian Allié
Scoop.it!

Un reportage télévisé révèle l'expulsion massive des tribus des réserves de tigres en Inde

Un reportage télévisé révèle l'expulsion massive des tribus des réserves de tigres en Inde | Confidences Canopéennes | Scoop.it
Canal Plus a rencontré des familles Baiga qui ont été expulsée de la réserve de tigres de Kanha
Christian Allié's insight:

...............""""""""""""""""""""""""""""""""""..............

 

......... 

Sukhdev, un Baiga, a été assassiné parce qu’il tentait d’acheter des terres pour sa famille après avoir été expulsé en 2014 de son village situé dans la réserve de tigres de Kanha.

Interviewé en 2012 par Survival International, le mouvement mondial pour les droits des peuples indigènes, Sukhdev déplorait : ‘Nous ne retrouverons jamais un endroit comme celui-là. Comment pourrions-nous nous installer ici? Comment allons-nous élever nos enfants? Nous avons besoin de nos champs et de nos maisons… Allons-nous mourir?’

[ ... ]

...... 

Des études ont montré que les tigres prospèrent dans les zones habitées. Alors que les Baiga ont cohabité avec les tigres durant des générations et considèrent cet animal comme leur ‘petit frère’, le tourisme de masse dans la réserve de Kanha a été jugé ‘incompatible et préjudiciable’ à la préservation des espèces par un haut fonctionnaire de l’environnement.

L’équipe de télévision a eu accès à un rapport confidentiel qui recense la réinstallation systématique de 22 000 personnes qui vivaient dans les réserves de tigres de la région. La loi indienne exige le consentement des peuples indigènes avant de procéder à de telles expulsions, mais ils sont souvent harcelés et forcés à partir.

[ ... ]

 

more...
No comment yet.
Scooped by Christian Allié
Scoop.it!

Port-Gentil : Les ex-agents de la CFG en grève de la faim - Gabonreview.com | Actualité du Gabon | 

Port-Gentil : Les ex-agents de la CFG en grève de la faim - Gabonreview.com | Actualité du Gabon |  | Confidences Canopéennes | Scoop.it
les anciens employes de la compagnie forestiere du gabon observent un sit-in devant le gouvernorat depuis le 14 avril 2015, a port-gentil.
Christian Allié's insight:

..............      ##########       ..........

 

Le Gabon est supposé tenir un rôle important dans la lutte contre le réchauffement climatique, la déforestation et le bois illégal à l'ONU ....

C. Allié

 

...............................................................................................

 

[ ... ]

........ 

Face au silence étrange des pouvoirs publics devant le drame qu’ils vivent au quotidien, les ex-agents de la CFG ont donc décidé de «se sacrifier» pour leurs droits, en observant une grève de la faim. Une décision fort inquiétante lorsque l’on sait qu’ils font presque tous aujourd’hui partie du 3e âge. «Constatant la légèreté avec laquelle l’État gère les problèmes des citoyens et pour faciliter ses intentions de nous voir tous mourir un à un (…) nous, déflatés de la CFG/COTRAB, constitués en majorité des personnes du 3e âge affaiblies par toutes sortes de maladies, donc prêtes à mourir, décidons d’observer un mouvement de grève de la faim illimitée, a compter du mardi 14 juillet 2015. Car nous ne trouvons malheureusement aucun élément qui pourrait justifier la grosse injustice dont nous sommes victimes», peut-on lire dans le compte rendu de leur assemblée générale du 11juillet.

 

«Une semaine après le déclenchement de cette grève de la faim, plusieurs membres du collectifs n’arrivent plus à rejoindre le lieu du sit-in car affaiblis et bien mal en point», a confié un membre du bureau trouvé sur les lieux, couché sur des cartons. «Ils sont nombreux qui sont morts dans des conditions misérables, alors qu’ils attendaient leur argent. Depuis le sit-in du 14 avril, d’autres sont allés les rejoindre sans pour autant que cela n’émeuve nos autorités. Qu’on nous laisse alors tous mourir à cause de notre argent !» a-t-il lancé la gorge nouée par le chagrin.

 

Pour rappel, c’est en 2002 que la CFG/COTRAB a été privatisée. Un plan social avait alors été mis en place pour accompagner les salariés licenciés de cette société devenue Cora Wood.

http://www.corawood.com/

Treize ans après, ces derniers n’ont toujours pas perçus la totalité des droits négociés.

more...
No comment yet.
Rescooped by Christian Allié from Farming, Forests, Water & Fishing (No Petroleum Added)
Scoop.it!

House GOP tries to slash forest environmental rules

House GOP tries to slash forest environmental rules | Confidences Canopéennes | Scoop.it
‘The public will be looking at irreparable habitat damage, polluted watersheds and drinking water and a devastated outdoor economy’
By Bob Berwyn
FRISCO — Anti-environmental Republicans in the House are once again trying to fast-track logging projects under the guise of forest health. They also want to discourage citizen involvement in forest management decisions and try and stop conservation groups from challenging illegal logging projects in court.
The House last week passed H.R. 2647, with the Orwellian name of “Resilient Federal Forests Act of 2015.”
Here’s a bill summary posted at govtrack.us:

Via pdeppisch
more...
No comment yet.