Confidences Canop...
Follow
Find tag "relation plante-insecte"
8.8K views | +31 today
Confidences Canopéennes
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by Christian Allié from EntomoNews
Scoop.it!

Des odeurs pour lutter contre les insectes ravageurs des cultures

Des odeurs pour lutter contre les insectes ravageurs des cultures | Confidences Canopéennes | Scoop.it

INRA. « Des chercheurs de l’Inra de Rennes1 ont mis en évidence le rôle des odeurs issues des plantes dans la lutte contre les insectes ravageurs des cultures. Une alternative à l’utilisation de pesticides, testée sur la mouche du chou. »


Via Chambre d'agriculture de la Vendée, Isabelle Pélissié, Sylvain Rotillon, Bernadette Cassel
Christian Allié's insight:

..........."""""""""""""""""""""""".........

 

..... 

Les larves de la mouche du chou provoquent d’importants dégâts dans les cultures en s’attaquant aux racines des plantes de la famille des brassicacées (chou, brocoli, radis, navet, colza…). Pour lutter contre cet insecte, les chercheurs ont testé sur le terrain l’action de certaines odeurs issues des plantes capables de fortement diminuer leur infestation par les ravageurs, mais également de stimuler l’action de leurs ennemis naturels.

Chasser d’un côté et attirer de l’autre
Les scientifiques ont ainsi sélectionné une dizaine de composés chimiques volatils (odeurs). Certains qui modifient le comportement de ponte du ravageur et d'autres qui stimulent l'action de ses ennemis naturels. Ils les ont testés sur les cultures de brocoli du domaine expérimental de l’Inra du Rheu. En pratique, ces odeurs réparties sur les parcelles à l'aide de diffuseurs agissent comme des leurres olfactifs. Le ravageur est repoussé par des odeurs placées dans des parcelles cultivées et concentré en bordure par des composés qui l'attirent et qui stimulent la présence de ses ennemis naturels. Avec cette stratégie dite de « push-pull », les chercheurs ont constaté une diminution de la ponte du ravageur sur le brocoli plusieurs années de suite.

Un protocole à affiner
Même si le protocole mis en place par les scientifiques donne de bons résultats, les conditions d’utilisation des odeurs nécessitent d’être optimisées. Les scientifiques ne savent pas encore ce qui se passe exactement entre les deux zones attractive et répulsive et s’interrogent sur une possible interférence entre elles. Pour explorer ces questions, des essais sont notamment prévus au printemps. Il reste également à déterminer si l’action des odeurs sur les insectes est directe ou si les plantes alentours les captent et changent alors leur comportement olfactif en émettant à leur tour des molécules odorantes qui trompent le ravageur.

1Unité mixte de recherche Inra/Agrocampus Ouest/Université de Rennes 1 Institut de génétique, environnement et protection des plantes (Igepp)

more...
No comment yet.
Rescooped by Christian Allié from Réseau Tela Botanica
Scoop.it!

Les Broméliacées de Guyane : des micro-écosystèmes étudiés à la loupe

Les Broméliacées de Guyane : des micro-écosystèmes étudiés à la loupe | Confidences Canopéennes | Scoop.it

 

Des chercheurs du CNRS, de l’IRD et des universités de Toulouse et Clermont-Ferrand ont étudié les écosystèmes nichés dans les réservoirs d’eau de 365 Broméliacées de Guyane. L’ensemble des micro-organismes et insectes présents dans ces plantes ont été répertoriés, et la chaîne alimentaire a été reconstituée. Objectif : voir comment la structure de ces réseaux varie en fonction des modifications environnementales. Une étude vient d’être publiée dans PLOS ONE le 14 août 2013.

 

[...]

 

Référence de la publication :
Food-web structure in relation to environmental gradients and predator-prey ratios in tank-bromeliad ecosystems
Olivier Dézerald, Céline Leroy, Bruno Corbara, Jean-François Carrias, Laurent Pélozuelo, Alain Dejean et Régis Céréghino.
Revue PLOS ONE, 14 août 2013.

Pour accéder à la publication : http://dx.plos.org/10.1371/journal.pone.0071735

 


Via Bernadette Cassel, Bourdoncle, Tela Botanica
more...
Bernadette Cassel's curator insight, September 8, 2013 3:20 PM

 

Image :

 

« Larve de libellule présente dans une Broméliacée (Les Broméliacées, plantes typiques de l’Amérique du sud, forment des réservoirs d’eau où se développent micro-organismes et insectes) »