Confidences Canop...
Follow
Find tag "législation"
5.5K views | +0 today
Confidences Canopéennes
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by Christian Allié from EntomoNews
Scoop.it!

La justice poursuit un viticulteur bio qui dit non aux pesticides

La justice poursuit un viticulteur bio qui dit non aux pesticides | Confidences Canopéennes | Scoop.it

Le Monde.fr. « En Côte-d'Or, un exploitant est convoqué pour avoir refusé d'utiliser des insecticides contre une maladie mortelle de la vigne. Il risque six mois de prison et 30 000 euros d'amende. »

 

« Comment concilier vignoble bio et lutte contre une maladie mortelle de la vigne ? C'est la question épineuse à laquelle s'est heurtée Emmanuel Giboulot, qui exploite dix hectares de vignes en biodynamie sur la Côte de Beaune et la Haute-Côte de Nuits, en Bourgogne. Le viticulteur de 51 ans doit être bientôt convoqué devant la justice pour avoir refusé de traiter ses cépages de chardonnay et de pinot noir. Il encourt jusqu'à six mois d'emprisonnement et 30 000 euros d'amende, comme l'a révélé le site Bastamag.

En juin, un arrêté préfectoral avait imposé le traitement de « l'ensemble des vignobles de la Côte-d'Or » au moyen « d'une application unique d'un insecticide ». Visée : la cicadelle, petit insecte vecteur de la flavescence dorée, une maladie très contagieuse et mortelle pour la vigne. »

 

[...]


Via Bernadette Cassel
Christian Allié's insight:

........"".......

.....

« Le Pyrevert, même s'il est d'origine naturelle, est nuisible pour l'environnement : c'est un neurotoxique qui peut affecter les insectes, mais aussi les oiseaux, les animaux et même les viticulteurs selon les doses utilisées », confirme Denis Thiery, directeur de l'unité santé et agroécologie du vignoble à l'Institut national de la recherche agronomique.

«En réalité, l'efficacité des traitements, qu'ils soient naturels ou conventionnels, contre la flavescence dorée n'est pas optimale : tous les insectes ne sont pas tués. Comme les cicadelles se déplacent beaucoup, l'épidémie continue de progresser vite, poursuit-il. Mais comme pour toutes les épidémies, on ne sait pas si la situation serait pire sans traitement. »

INFRACTION DU CODE RURAL

Contrôlé en infraction le 30 juillet par la Draaf, Emmanuel Giboulot a fait l'objet d'une convocation devant le délégué du procureur de la République du tribunal d'instance de Beaune. Le non-respect d'un arrêté préfectoral en ce qui concerne la lutte contre les maladies animales et végétales réglementées est en effet considéré comme un délit par le code rural. Sa comparution, à l'origine prévue le 12 novembre, a été reportée à une date qui n'a pas encore été fixée.

En juin dernier, un viticulteur bio du Vaucluse qui n'avait également pas respecté la loi a été reconnu coupable d'infraction. Mais il a été dispensé de peine après avoir accepté de reprendre les traitements phytosanitaires de son vignoble. ........

more...
Rescooped by Christian Allié from Variétés entomologiques
Scoop.it!

L’évaluation des produits phytosanitaires et du risque pour les abeilles

L’évaluation des produits phytosanitaires et du risque pour les abeilles | Confidences Canopéennes | Scoop.it

 

"Santé des abeilles : l’Anses fait le point"

 

Anses.fr. « [...] Dans le cadre de ses Rencontres scientifiques, l’Anses a organisé, le 21 novembre, une journée pour faire le point sur ce sujet. A cette occasion, plus de 300 personnes ont assisté à la présentation de résultats de travaux de surveillance, d’évaluation des risques et de recherche, réalisés par les équipes de l’Anses, mais également par d’autres instituts français et européens. La journée s’est clôturée par une table ronde réunissant des représentants de parties prenantes impliquées dans le domaine de la santé des abeilles.

 

[...]

 

L’évaluation des produits phytosanitaires

 

Les travaux de recherche alimentent également les réflexions sur l’évaluation des produits phytosanitaires : les récents travaux de l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) sur les critères et méthodes d’évaluation du risque pour les abeilles devraient conduire prochainement à l’adoption de nouvelles lignes directrices dans le cadre de l’évaluation des produits phytosanitaires avant mise sur le marché. »

 


Via Bernadette Cassel
more...
No comment yet.