Confidences Canop...
Follow
Find tag "apiculture"
5.8K views | +0 today
Confidences Canopéennes
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by Christian Allié from Variétés entomologiques
Scoop.it!

Pesticides néonicotinoïdes : faute de majorité qualifiée, la Commission européenne tranchera

Pesticides néonicotinoïdes : faute de majorité qualifiée, la Commission européenne tranchera | Confidences Canopéennes | Scoop.it

A l'occasion d'un nouveau vote sur la suspension pendant deux ans de l'utilisation de trois pesticides néonicotinoïdes (clothianidine, imidaclopride et thiametoxam) les représentants des Etats membres n'ont pas réussi à dégager une majorité qualifiée en faveur de la suspension.

 

Quinze pays se sont prononcés pour, dont Allemagne qui s'était abstenue lors du premier vote, huit pays contre et quatre se sont abstenus. A défaut de majorité qualifiée, ce sera donc à la Commission européenne ne se prononcer. La suspension de ces trois pesticides n'est donc plus qu'une question de temps. Elle pourrait entrer en vigueur le 1er décembre prochain.

 

Cette décision a provoqué de nombreuses réactions du côté des politiques comme des ONG : le ministre de l'Agriculture français Stéphane Le Foll s'est "réjouis de ce moratoire" à l'instar de Jean-Luc Bennahmias, député européen, vice-président du Mouvement Démocrate et de Sandrine Bélier, députée européenne des Verts/ALE et membre de la commission environnement. Cette dernière déclare toutefois regretter "que les gouvernements britanniques, hongrois et italiens aient cédé au lobbying trompeur de l'industrie agro-chimique".

 

Un lobbying mis en lumière début avril par l'association Greenpeace et l'ONG bruxelloise Corporate Europe. "Syngenta et Bayer sont dans le déni des preuves scientifiques, estime Anaïs Fourest, chargée de campagne agriculture durable à Greenpeace. Ils occultent totalement le rôle que jouent leurs produits dans le déclin des abeilles et pèsent de tout leur poids pour empêcher leur interdiction. Ce comportement irresponsable met en péril l'un des meilleurs alliés naturels des agriculteurs."


Via Bee Api?, Bernadette Cassel
more...
No comment yet.
Rescooped by Christian Allié from Variétés entomologiques
Scoop.it!

Un projet de l'ONG Farm Africa permet à de jeunes Éthiopiens de devenir apiculteurs pour assurer leur subsistance

Un projet de l'ONG Farm Africa permet à de jeunes Éthiopiens de devenir apiculteurs pour assurer leur subsistance | Confidences Canopéennes | Scoop.it

Par Matthew Newsome. The Guardian. « Ethiopia's landless young find hope and security in keeping bees »

 

« Farm Africa kickstarts bee colony project in Tigray to help villagers create businesses and avoid migratory exploitation »

___________________________________________________________________

via Revue de Web Youphil "Les abeilles peuvent aussi lutter contre la pauvreté"

 

« Dans un pays où plus de 30% des jeunes n'ont pas d'emploi, l'ONG Farm Africa a mis en place un projet pour permettre à la population d'assurer son développement économique. Elle a fourni des ruches à 200 habitants du Tigray, la région la plus au nord de l'Éthiopie. Le projet est principalement adressé aux jeunes et aux femmes qui ne sont pas propriétaires de terres, et ne disposent d'aucuns moyens de subsistance. »

 


Via Bernadette Cassel
Christian Allié's insight:

...."""""""""""""....

 

[ ....... ]

 

.... 

Letebrahane Gebreegizeabre, 28, struggled to feed her family of four, earning just £1.25 a day as a farm labourer. This was just enough to feed her children a single daily serving of injera, a sour pancake.

This year, Farm Africa gave her two beehives. "With my additional income from selling honey I will save enough money to buy a sheep, a goat and more  bee hives," she says. "I look forward to supporting my family with three meals a day and giving my children an education."

The issue of land access has become a critical challenge for unemployed youth in rural Tigray. Land degradation, erratic rainfall and a national population that is expected to jump from 90 million to an estimated 278 million by mid-century makes the issue of land access seem insoluble.

 

But small acts can have big effects; Farm Africa's beekeeping programme gives young people an opportunity to build their own businesses and reduce their dependency on diminishing land access. With the support of Guardian readers, Farm Africa can continue to change the lives of young people......

more...
Christian Allié's comment, January 12, 8:58 AM
Génial ... comme quoi "Yes we can !"<br>Akéwa Bernadette!
Rescooped by Christian Allié from Variétés entomologiques
Scoop.it!

Bee Friendly, le label qui aime les abeilles, sera présenté lundi au Salon de l'Agriculture

Bee Friendly, le label qui aime les abeilles, sera présenté lundi au Salon de l'Agriculture | Confidences Canopéennes | Scoop.it

"CHAMPS LIBRES - Les apiculteurs européens militent pour une adaptation des techniques agricoles, afin d’épargner les butineuses."

 

Par Marie Nicot - Le Journal du Dimanche. « [...] Selon Olivier Belval, président de l’association Bee Friendly, "300.000 essaims disparaissent chaque année en France. La production nationale est passé de 30 000 tonnes dans les années 80, à 15.000 tonnes". »

 

« Résultat les importations ont bondi. Miel de Chine coupé de glucose, cocktail aux ingrédients mystérieux… Les consommateurs perdent confiance. C’est le double effet Bee Friendly : sauver les abeilles et redorer l’image du rucher local. "Nos premiers miels certifiés apparaîtront à la fin de l’année dans les magasins", promet Olivier Belval. En attendant, les apiculteurs et Stéphane Le Foll présentent lundi après-midi le label au public du salon de l’agriculture sur le stand du ministère de l’Agriculture (Pavillon 4, allée E, stand 102).  »

 


Via Bernadette Cassel
Christian Allié's insight:

...........""""""""""""""""""""""..........

 

............. 

Andreas Böck n’est pas un cas isolé. Trois organisations apicoles européennes sont réunies depuis 2011 pour sauver les précieux insectes : l’Unaf en France, l’Unaapi en Italie, l’EPBA en Allemagne. Au total, 22 000 apiculteurs adhèrent à ces fédérations. Ils sont épaulés par deux entreprises pionnières : Demain la terre, association de producteurs de fruits et légumes engagés dans une démarche écologique, et Les Deux Vaches, société de produits laitiers.

Tous espèrent que leur initiative permettra d’enrayer la disparition des abeilles victimes de l’urbanisation, des produits phytosanitaires, des parasites, et des champignons…

 

............

more...
Rescooped by Christian Allié from EntomoScience
Scoop.it!

CNRS/sagascience - Insectes et pollinisation

CNRS/sagascience - Insectes et pollinisation | Confidences Canopéennes | Scoop.it

 

CNRS. « Comment ça se passe dans le détail ? »

 

« La reproduction sexuée chez les plantes supérieures nécessite le transport de pollen, provenant de l'organe mâle, l'étamine, vers l'organe femelle, le pistil. Dans la plupart des cas, et bien que la majorité des fleurs soit hermaphrodites, il y a transfert entre organes mâles et femelles d'individus différents. »

 

« Cette reproduction nécessite un vecteur pour transporter le pollen à distance et assurer la pollinisation. C'est le vent qui transporte le pollen pour la plupart des graminées (pollinisation anémophile), mais le vecteur est un insecte (pollinisation entomophile) pour la majorité des autres plantes à fleurs, cultivées ou non. »

« Les insectes pollinisateurs sont tous ceux qui butinent les fleurs au stade adulte : mouches, coléoptères, papillons et surtout abeilles. Ils sont attirés par le parfum ou la couleur des fleurs et sont récompensés de leur visite par le nectar qu'ils consomment et qui leur fournit l'énergie nécessaire pour continuer à butiner de fleur en fleur. Les insectes les plus efficaces pour la pollinisation ont fréquemment le corps hérissé de nombreux poils (appelés soies), ou même présentent des organes spécialisés pour la récolte de pollen, comme des corbeilles situées sur les pattes des abeilles.»

 

« Certaines espèces d'insectes peuvent polliniser de très nombreuses espèces végétales, alors que d'autres se restreignent à un nombre réduit de plantes. La longueur de la trompe des papillons ou de la langue des abeilles sera déterminante pour les espèces végétales à visiter : on se souviendra que Darwin avait prédit l'existence d'un papillon avec une trompe de « onze pouces » de long en observant les éperons nectarifères de l'orchidée malgache Angraecum sesquipedale. Ce papillon (Xanthopan morgani praedicta) n'a été découvert que 30 ans plus tard ! »

 

Rédaction :

Pierre Zagatti (Directeur de recherche à l'Inra)

 

TOUT L'ARTICLE EN CLIQUANT SUR L'IMAGE

 


Via Bee Api?, Bernadette Cassel
Christian Allié's insight:

............""" ..

...  Les plantes à fleur ont évolué depuis des millions d'années en même temps que les insectes qui les consomment et en même temps que les insectes qui leur permettent de se reproduire. La pérennité de cette cohabitation est sérieusement menacée par le changement global, et c'est tout l'environnement humain qui est concerné. Une politique d'espaces protégés ne servira à rien sans redéfinir nos modèles de développement sur l'ensemble du territoire, dans les milieux agricoles comme au cœur du tissu urbain..

more...
No comment yet.