Confidences Canopéennes
19.1K views | +0 today
Follow
Confidences Canopéennes
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by Christian Allié from EntomoScience
Scoop.it!

De l’utilité de créer son propre zombie…

De l’utilité de créer son propre zombie… | Confidences Canopéennes | Scoop.it

 

...Ou le monde fabuleux des parasites manipulateurs

 

Si la fête d’Halloween nous a amené sa ribambelle de monstres en tous genres, je vous propose aujourd’hui de rester dans le thème et parler des zombies. Attention, pas ces zombies snobs qui se pavanent dans des films grotesques comme «  Shaun of the Dead » ou « Warm bodies »… Ces humains complètement gaga et tout baveux se croient célèbres sous prétexte qu’ils apparaissent dans une poignée de longs métrages (quelques 350 selon Wikipédia, pas de quoi en faire toute une histoire…), alors qu’au fond, à part terroriser les foules, ils ne servent pas à grand chose. Un bon zombie est un zombie utile ! C’est un zombie prêt à tout pour servir son créateur, y compris se jeter littéralement dans la gueule du loup. [...]   
Via Bernadette Cassel
Christian Allié's insight:

..........""........

 

.... 

Faut-il craindre les parasites manipulateurs ?

 

En dépits de leurs pratiques qui peuvent paraître lugubres, les parasites manipulateurs sont connus pour jouer un rôle important dans les écosystèmes [22], du fait notamment de leur capacité à modifier les relations biotiques. Cependant, quand ces relations biotiques font intervenir l’homme, c’est une autre histoire.

 

La malaria, ou paludisme, est une maladie due à un parasite unicellulaire du genre Plasmodium, et qui causerait chez l’humain près d’un million de morts par an. Vous imaginez alors l’intérêt de comprendre tout le cycle de ce parasite, en termes d’applications préventives par exemple. Ce parasite est transmis à l’homme via le moustique. Et si ces derniers sont souvent largement blâmés pour être le vecteur de cette terrible maladie, ils n’y sont relativement pour rien. Et même pire : le parasite va pousser le moustique à nous contaminer… Des études ont ainsi montré que le parasite vampirise encore plus les moustiques, qui non seulement vont se mettre à piquer bien plus de gens, mais en plus vont être du genre collant, se nourrissant plus longtemps sur chaque victime [23]. Le parasite bénéficie donc à la fois d’un plus grand nombre d’hôtes potentiels, et aussi de plus de temps pour opérer le changement d’hôte… Ce caractère manipulateur du parasite est malheureusement encore trop ignoré dans les modèles épidémiologiques.
more...
Christian Allié's comment, November 22, 2013 5:30 AM
Sciences et humour... Osmose tout à fait bienvenue...... Merci Bernadette!
Rescooped by Christian Allié from EntomoScience
Scoop.it!

Des « neurones de l’attention » étudiés chez l’insecte

Des « neurones de l’attention » étudiés chez l’insecte | Confidences Canopéennes | Scoop.it

 

Lorsque vous discutez avec une personne lors d’une soirée où plusieurs personnes parlent en même temps, vous arrivez à vous concentrer sur la voix de votre interlocuteur et à ignorer les sons parasites. Cette tâche paraît facile et est souvent réalisée inconsciemment par votre cerveau. Cependant elle résulte de mécanismes supposés complexes et pour l’instant inconnus. On appelle « attention » le phénomène qui permet à notre cerveau de filtrer les informations provenant de notre environnement et d’en choisir une qui arrivera à notre conscience.

 

[...]


Via Bernadette Cassel
Christian Allié's insight:

......"..........Est-ce que l’attention chez la libellule doit être considérée comme un réflexe (le neurone choisit au hasard une des mouches à suivre) ou bien y a-t-il une sorte de réflexion consciente qui permet à la libellule de choisir une mouche en fonction de certains critères? Si on retrouve un phénomène d’attention chez la libellule et chez l’homme se pourrait-il qu’il soit déjà présent chez notre ancêtre commun? En tout cas ceci montre encore une fois les miracles de la nature : un insecte de quelque centimètres possédant un petit millier de neurones arrive à exécuter une tâche que l’homme peine à programmer sur un super computer."

more...
Avenir Adn Agri's curator insight, October 20, 2013 6:14 AM

Fantastique Nature  !