communication rh ...
Follow
Find
202 views | +0 today
communication rh et recrutement
de la communication rh, de la communication recrutement, communication interne
Curated by AgenceMaverick
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Suggested by Bernard Martinez
Scoop.it!

10 étapes pour se former à Viadeo et Linkedin

10 étapes pour se former à Viadeo et Linkedin | communication rh et recrutement | Scoop.it
Voilà deux ans qu’existe Emploi 2.0 un blog autour du personal branding et des…
more...
No comment yet.
Rescooped by AgenceMaverick from Conseils recherche d'emploi
Scoop.it!

Comment les recruteurs évaluent votre motivation en entretien

Comment les recruteurs évaluent votre motivation en entretien | communication rh et recrutement | Scoop.it

Il ne suffit pas d’avoir un parcours académique brillant et/ ou de solides expériences professionnelles pour convaincre un recruteur. Il faut être ultra-motivé et savoir le transmettre. Conseils d’experts.

1 - En estimant votre connaissance du poste proposé

Il s’agit là de démontrer que vous avez travaillé « la cible ». « Le candidat motivé aura réfléchi à la manière dont il va pouvoir transposer ses compétences dans le job proposé », illustre Véronique Benavent, consultante en talent management. Il cherchera aussi à savoir qui compose l’équipe, quels sont les profils des différents membres, leur ancienneté. Il interrogera également le recruteur sur la stratégie de l’entreprise, par exemple pour contrer la dernière innovation du principal concurrent. « Toutes ces questions permettent au recruteur d’apprécier la motivation du candidat dans le poste à pourvoir », précise Wilhem Laligant , DG de Randstad Exécutive, vice-président du Syntec Conseil en recrutement. Cela montre que vous ne postulez pas dans cette entreprise par hasard.

2 – En évaluant votre intérêt pour la culture de l’entreprise

Le recruteur va également chercher à voir si vous vous projetez dans la culture d’entreprise. Pour cela, il va essayer de connaître vos connexions dans la société et plus largement dans le secteur. « Par exemple, dites-lui que vous êtes en relation avec tel et tel salarié de l’entreprise depuis quelques mois. Grâce à ces contacts, vous avez réussi à « décoder » l’entreprise et que cette culture correspond à votre mode de fonctionnement et vos valeurs », décrypte Véronique Benavent.

3 - En montrant que vous vous projetez dans le poste

Certes le recruteur va être attentif à vos précédents résultats chiffrés mais pas seulement. Pour toucher du doigt votre réelle motivation, il a besoin de vous imaginer en train de travailler. Donc, concrétisez vos compétences. Faites par exemple une proposition de projet ou d’action. « Evoquez concrètement le cycle des actions que vous mettriez en œuvre pour démarcher un client grand compte . Avec ces précisions, le recruteur parvient ainsi à se faire une « image mentale » du candidat à l’action », souligne Véronique Benavent

4- En testant votre capacité à changer rapidement 

Si vous êtes déjà en poste, le recruteur a besoin de sentir que vous n’hésiterez pas à quitter votre employeur actuel pour relever ce nouveau challenge. Donc, si vous êtes prêt à démissionner plutôt que de négocier une rupture conventionnelle du contrat de travail ou un licenciement, dites-le. « Dans le contexte actuel, un candidat qui prend le risque de démissionner est un gage de motivation supplémentaire », observe Wilhen Laligant.

5 – En scrutant votre look

Fraîchement descendu d’un TGV, vous filez en entretien de recrutement en jeans et polo ? Parfait, vous serez à l’aise dans vos baskets mais vous risquez de passer pour un touriste. « Dès la salle d’attente, je regarde la tenue vestimentaire du candidat. Arriver en jeans par exemple pour un poste en contrôle de gestion n’est pas un signe d’engagement », insiste Véronique Benavent. Elle assure d’ailleurs avoir constaté que les candidats ayant fait un effort vestimentaire se révélaient être les plus motivés en entretien.

 


Via Groupe Ferrein
more...
No comment yet.
Rescooped by AgenceMaverick from Conseils recherche d'emploi
Scoop.it!

Faut-il avouer ses faiblesses en entretien d'embauche ?

Faut-il avouer ses faiblesses en entretien d'embauche ? | communication rh et recrutement | Scoop.it

Vous avez une crainte avant votre entretien d’embauche : le recruteur pourrait découvrir des carences sur votre CV. Faut-il chercher à les dissimuler ou jouer cartes sur table ? Être capable de formuler ses faiblesses est une qualité, à condition de ne pas les présenter comme des handicaps.

Assumer ses carences en entretien d’embauche est un art. Si vous êtes positionné sur un métier en tension, où le candidat parfait est rare, savoir en parler vous honorera. Mais réfléchissez bien à la manière de présenter vos « défauts ».

Comment mettre ses faiblesses en perspective

Il faut toujours être capable de mettre en perspective ses manques. « Dire "ça, je ne sais pas faire" est brutal et n’apporte rien, estime Louis Grümmer. Présenter ce que vous pouvez mettre en place d’ici la prise de poste minimisera votre carence ». Ce dernier a, par exemple, recruté une candidate sur un poste pour lequel il fallait un anglais courant, même si elle ne possédait pas le niveau linguistique requis. « D’autres postulants possédaient la compétence, mais son défaut a été compensé par d’autres qualité et sa volonté de se mettre à jour rapidement », explique Louis Grümmer. Même conseil avec les traits de caractère : « Si vous manquez d’organisation ou de tact, argumentez sur ce que vous mettez en place pour corriger votre défaut », poursuit Delphine Poggioli, directrice de l’Atelier du recrutement. Les candidats au profil rare peuvent même proposer à l’employeur de les inscrire à une formation pour combler leur manque. « Cela prouvera votre motivation », estime Delphine Poggioli.

Choisissez stratégiquement les faiblesses à dévoiler

Même s’il est conseillé de présenter de manière honnête vos carences, il ne faut bien sûr pas les dévoiler sans retenue. « Attendez que le sujet soit abordé par le recruteur », conseille Pascal Colson, associé de NC Partners. Evitez aussi de montrer vos faiblesses sur des connaissances ou compétences qui sont cruciales pour le poste. Hors de question, bien sûr, d’annoncer que vous manquez de rigueur si vous postulez à une offre de contrôleur de gestion. « Plutôt que d’évoquer un trait de caractère, ciblez vos manques de compétences techniques. Ce sont des choses qu’il est plus facile de corriger », conseille à ce titre Estelle Raoul, directrice senior chez Page personnel. Si votre CV présente un trou évident, préparez une explication. « Si une faiblesse est mise en exergue par le recruteur lui-même, ce dernier risque de se focaliser plus fortement », prévient Pierre Cannet, PDG de Blue search, un cabinet de recrutement dans les métiers du web.

Les formuler avec assurance

Savoir exprimer ses carences avec subtilité représente une marque de lucidité, d’honnêteté et une absence de prétention qui sera appréciée. « Cela prouve que le candidat connaît ses axes de progression », juge Pierre Cannet. « Plus on recrute un cadre de haut niveau, plus on s’attend à ce qu’il prenne du recul sur lui », ajoute Louis Grümmer. Encore faut-il formuler ses faiblesses sur un ton clair et assuré, selon Pascal Colson : « La forme est importante. Quelqu’un qui annonce son faible niveau en anglais avec une voix tremblotante se donne moins de chance qu’un candidat qui l’assume clairement. » La victimisation, en entretien d’embauche, ça ne marche jamais.


Via Groupe Ferrein
more...
No comment yet.
Rescooped by AgenceMaverick from Conseils recherche d'emploi
Scoop.it!

Entretien d'embauche par Skype : 8 choses à garder à l'esprit

Entretien d'embauche par Skype : 8 choses à garder à l'esprit | communication rh et recrutement | Scoop.it

L'entretien de recrutement en vidéo est lui aussi truffé de pièges. Voici les erreurs à ne pas faire.

Aujourd'hui et plus que jamais, il est capital de maîtriser sa présence sur vidéo. De plus en plus de recruteurs souhaitent voir à quoi vous ressemblez avant de vous rencontrer en personne : Skype s'impose en tant qu'étape-clé du processus d'embauche.

Même les universités prestigieuses, comme la faculté de droit de Harvard, ont recours à Skype pour filtrer les candidats lors de leur processus de sélection.

La coach de carrière Barbara Pachter précise la conduite à adopter lors d'un entretien Skype dans son dernier ouvrage "The Essentials of Business Etiquette". Nous avons sélectionné les conseils les plus utiles du livre, qui vous permettront d'accéder à l'étape de l'entretien d'embauche en face à face.

1. Testez votre équipement à l'avance

La technologie étant imprévisible, mieux être préparé à toute éventualité. Commencez par vous assurer à l'avance que votre connexion Skype fonctionne correctement.

"Cinq minutes avant le début de l'entretien n'est pas le bon moment pour découvrir que le volume ne marche pas", prévient la coach.

2. Vérifiez le décor

Faites des essais à l'avance pour savoir à quoi ressemble l'image retransmise dans la fenêtre Skype et assurez-vous d'avoir une bonne luminosité. "Faites attention si vous avez une fenêtre derrière vous, conseille Barbara Pachter. S'il fait très clair dehors, votre interlocuteur ne verra qu'une silhouette sombre." Arrangez-vous pour que la source de lumière soit toujours en face de vous et pas dans votre dos. Débarrassez-vous également du fouillis que l'on peut apercevoir derrière vous.

3. Essayez d'éliminer les interruptions potentielles

"Assurez-vous que votre téléphone ne sonnera pas et que personne n'entrera dans la pièce dans laquelle vous vous trouvez", indique la coach.

4. Ne soyez pas distrait par votre propre image

Beaucoup de personnes pourront trouver très distrayante la petite image d'eux-mêmes dans le coin inférieur de l'écran. Et pourtant, la dernière des choses à faire est de fixer son image pendant toute la durée de l'entretien au lieu de regarder le recruteur. Pour y remédier, changez les paramètres afin de cacher la miniature ou couvrez tout simplement cette partie de l'écran avec un Post-it.

5. Ayez une tenue correcte

"Ce n'est pas parce que vous ne rencontrez pas le recruteur en personne que celui-ci ne peut pas voir comment vous êtes habillé, souligne Barbara Pachter. Ne partez pas du principe que l'on aperçoit seulement le haut de votre corps. Ayez une tenue professionnelle de la tête aux pieds."

6. Regardez la caméra

La plupart des gens fixent leur écran d'ordinateur lors de conversations vidéo, puisqu'il est naturel de vouloir regarder le visage de son interlocuteur alors qu'on lui parle. Toutefois, si vous faites cela, on croira que vous regardez vers le bas. De plus, si vous fixez directement la caméra, vous aurez l'air de regarder le recruteur dans les yeux.

7. N'exagérez pas vos gestes

Selon la coach, pour une raison ou une autre, les gens ont tendance à gesticuler lorsqu'ils participent à une conversation vidéo. Ce comportement est extrêmement distrayant et votre interlocuteur peut rapidement se concentrer sur le moindre de vos faits et gestes. Si cette expressivité peut être acceptable lors d'un véritable entretien, elle peut s'avérer excessive dans sur un écran d'ordinateur.

8. N'oubliez pas de sourire

Parfois, la nervosité peut vous conférer un air trop sérieux. Barbara Pachter conseille de se détendre pour laisser apparaître les meilleurs côtés de notre personnalité. Vous pouvez essayer de coller un Post-it où vous aurez écrit "Souris" ou encore "Détends-toi" dans un coin de l'écran pour ne pas oublier de le faire.

 


Via Groupe Ferrein
more...
No comment yet.
Scooped by AgenceMaverick
Scoop.it!

Marque Employeur et Marque Professionnelle: Qua...

Marque Employeur et Marque Professionnelle: Qua... | communication rh et recrutement | Scoop.it
doppelganger.name - Lilian Mahoukou En travaillant chez 1000heads, une vue revenait souvent : les personnes qui savent utiliser les réseaux sociaux au mieux (pour des campagnes marketing) ne sont pas forcément celles qui les...
more...
No comment yet.
Scooped by AgenceMaverick
Scoop.it!

Une Marque Employeur globale : le meilleur remè...

Une Marque Employeur globale : le meilleur remè... | communication rh et recrutement | Scoop.it
Une Marque Employeur, impliquant toutes les parties prenantes et à tous les niveaux de l'entreprise, c'est sans doute l'enjeu stratégique de demain (Une Marque Employeur globale : le meilleur remède contre la pénurie de talents !
more...
No comment yet.
Scooped by AgenceMaverick
Scoop.it!

Stop, la marque employeur n'est pas un gadget! - Breaking the walls

Stop, la marque employeur n'est pas un gadget! - Breaking the walls | communication rh et recrutement | Scoop.it
@gienpawlicki si ca peut contribuer au débat : http://t.co/P4UhUg71Zy cc @SerratriceCA @Hkiass @DavidNosibor #marqueemployeur
more...
No comment yet.
Suggested by Bernard Martinez
Scoop.it!

Viadeo ou Linkedin : le combat des chefs !

Viadeo ou Linkedin : le combat des chefs ! | communication rh et recrutement | Scoop.it

Pour avancer sur l'éternelle question faut-il être présent sur Linkedin ou Viadeo. J'analyse ici quelques chiffres de Médiamétrie et d'une étude BVA pour vous donner quelques pistes.

more...
No comment yet.
Rescooped by AgenceMaverick from entreprise française
Scoop.it!

Dossier : Bien-être au travail, les entreprises peuvent mieux faire | Expectra

Dossier : Bien-être au travail, les entreprises peuvent mieux faire | Expectra | communication rh et recrutement | Scoop.it
En un quart de siècle, le travail a radicalement changé. Nouvelles techniques de management et nouvelles technologies de l'information et de la communication ont bouleversé le quotidien des salariés.

Via Anne K
more...
No comment yet.
Scooped by AgenceMaverick
Scoop.it!

"Recruter sur les talents plutôt que les diplômes"

"Recruter sur les talents plutôt que les diplômes" | communication rh et recrutement | Scoop.it
Si certaines entreprises ont du mal à recruter, c'est parce qu'elles cherchent des clones plutôt que des salariés complémentaires, juge Stéphane Rivière, du cabinet Talenteo, qui prône un recrutement "par les talents" où les diplômes passent au...
more...
No comment yet.
Scooped by AgenceMaverick
Scoop.it!

La Marque Employeur et les Médias Sociaux – L'exemple Danone ...

La Marque Employeur et les Médias Sociaux – L'exemple Danone ... | communication rh et recrutement | Scoop.it
Tweet – Il est un temps que les moins de 2 ans ne peuvent pas connaître, la marque employeur faisait partie de ce blog : Le plus grand benchmark de Communication RH sur Narominded Et j'ai toujours un regard amical.
more...
No comment yet.
Scooped by AgenceMaverick
Scoop.it!

La WebTV, maillon ultime de la Marque Employeur ? - JOB 2.0

La WebTV, maillon ultime de la Marque Employeur ? - JOB 2.0 | communication rh et recrutement | Scoop.it
Dans une recherche permanente de visibilité et d'optimisation de leur attractivité, les Entreprises veillent aujourd'hui à soigner leur Marque Employeur enutilisant une multitude de canaux, du site… Hébergé par OverBlog.
more...
No comment yet.
Scooped by AgenceMaverick
Scoop.it!

Recrutement Media Sociaux : une plateforme collaborative dédiée à ...

Recrutement Media Sociaux : une plateforme collaborative dédiée à ... | communication rh et recrutement | Scoop.it
Les médias sociaux sont le nouvel eldorado du recrutement mais plus généralement du marketing RH. Jean-Christophe Anna (@Jchristopheanna) et Laurent Brouat.
more...
No comment yet.
Scooped by AgenceMaverick
Scoop.it!

http://www.opensourcing.fr/blogs/4/pask7v-infographie-:-%C3%A9tude-internet-et-recrutement-2014

more...
No comment yet.
Rescooped by AgenceMaverick from Conseils recherche d'emploi
Scoop.it!

CV : ces petits riens qui changent tout

CV : ces petits riens qui changent tout | communication rh et recrutement | Scoop.it

Tous vous le diront : les recruteurs “scannent” un CV en moins d’1 minute. Pour retenir leur attention, deux experts nous livrent quelques trucs pas si courants qui, souvent, font toute la différence pour décrocher un entretien d’embauche. À vos candidatures !

1 Accrocher le regard du recruteur avec un cartouche

La première impression a été excellente pour le CV de ce candidat grâce à l’encadré grisé et pucé qu’il a placé en tête du document, juste avant la rubrique Expérience professionnelle. En cinq points, il résume ses 15 ans d’expérience, quelques-uns de ses succès et ses principales qualités... « Grâce au cartouche, on voit d’entrée ce qu’il est capable de faire, explique Jérôme Soudet, directeur associé au cabinet Hunton Lewis. Le candidat met intelligemment ses acquis en avant grâce aux puces et paraît ainsi performant… sans être arrogant. »

"Le candidat met intelligemment ses acquis en avant grâce aux puces et paraît ainsi performant… sans être arrogant."

 

2 Donner une approche scientifique à son CV

Pour notre recruteur, tout CV idéal obéit à la “règle d’OR” du CV, c’est-à-dire l’équation Objectifs-Résultats. « On recherche aujourd’hui des profils offensifs avec une vraie approche “scientifique” de leur métier : chaque objectif affiché doit être appuyé par un chiffre ou un fait précis. » Selon Jérôme Soudet cette présentation peut s’appliquer à des profils très variés : il suffit d’associer chaque expérience professionnelle à des résultats obtenus (montant de contrats, nombre de dossiers traités, pourcentage de réussite, etc.).

 

3 Insister sur la formation continue

Un bon diplôme, c’est bien. Mais la formation continue, c’est encore mieux. Kevin Zarka, consultant et talent researcher chez Hunton Lewis, apprécie qu’un candidat liste les formations qui lui ont servi durant sa vie professionnelle. « Pour être percutants, tous les candidats doivent montrer le maximum d’interactions entre la formation et la pratique, observe-t-il. Un CV idéal doit ainsi valoriser un bon diplôme, mais aussi des expériences professionnelles accompagnées de formations permanentes. »

 

4 Afficher ses références

Ça n’a rien de systématique en France ? Raison de plus pour s’en servir ! Même si la pratique est encore connotée anglo-saxonne, Kevin Zarka trouve la mention de références plutôt bienvenue. Vous pouvez demander l’autorisation à des employeurs précédents avant de les citer. « D’autres candidats plus réservés sur la question peuvent simplement préciser la mention “références sur demande” qui marche aussi très bien. »

 

5 Savoir présenter ses compétences linguistiques

Il n’est pas rare que des indications telles que “notions d’espagnol” ou qu’un anglais “écrit et parlé” en fin de CV plombent le meilleur des profils. Pour faire la différence, Jérome Soudet recommande de présenter la pratique des langues sous le jour le plus opérationnel possible. Si votre anglais est courant, n’hésitez pas à l’illustrer avec une formule du genre « participation fréquente à des conférences téléphoniques avec les États-Unis ».

 

6 Être très précis sur la chronologie

Parmi les autres erreurs fréquentes, nos deux pros du recrutement citent la chronologie trop approximative de certains CV. Un candidat qui a occupé un poste “entre 2011 et 2012” apparaîtra un peu suspect. Sans plus de précision, les recruteurs se demandent s’il a travaillé deux ans ou deux mois à cheval sur les deux années. « Il faut être très précis dans sa chronologie professionnelle, explique Kevin Zarka. Il est plus honnête de confesser quelques mois de chômage plutôt que d’essayer de les masquer. » Aujourd’hui, on ne tient pas rigueur à un candidat pour quelques mois d’inactivité, au contraire, il n’en paraîtra que plus honnête.

 

 

7 Montrer l’Homme derrière le candidat

Ce dernier point est plus important qu’on ne le croit. En fin de CV, gare à la chute ! Car, au final, on ne choisit pas un candidat que pour ses compétences. « La gageure du postulant sera de montrer sa richesse technique, tout en conservant une dimension humaine ! » résume Kevin Zarka. Jérome Soudet confirme et recommande de soigner les deux lignes consacrées à la rubrique Centres d’intérêt. Mais attention aux clichés. Et soyez précis dans vos choix, surtout s’ils peuvent paraître un peu décalés.


Via Groupe Ferrein
more...
No comment yet.
Rescooped by AgenceMaverick from Conseils recherche d'emploi
Scoop.it!

Apprenez à vous vendre en 30 secondes

Apprenez à vous vendre en 30 secondes | communication rh et recrutement | Scoop.it

Voici 8 astuces pour vous présenter rapidement... et donner à votre interlocuteur l'envie d'en savoir plus.

Qu'il s'agisse d'un entretien d'embauche, de réseautage, d'une soirée de cocktail ou d'un tête-à-tête inattendu avec Warren Buffett dans un ascenseur, il n'est pas facile de convaincre les autres que vous êtes la personne la plus intéressante qu'ils ont jamais rencontrée.

"La plupart des gens n'arrivent pas à présenter leur parcours de manière efficace," remarque Paul McDonald, directeur général de l'agence de recrutement Robert Half. "Ils ne sont pas habitués à devoir se décrire en quelques phrases courtes."
Voici selon Paul McDonald les 8 étapes qui vous aideront à mettre au point le parfait "elevator pitch". 

1. Sachez où vous voulez aller

Votre histoire doit répondre à trois questions : Qui êtes-vous ? Que faites-vous dans la vie ? Où voulez-vous aller ou que recherchez-vous ? Il vous faut savoir exactement ce que vous souhaitez accomplir ou personne ne pourra jamais vous aider à le faire.

"Prenez votre CV et votre profil LinkedIn et passez les soigneusement en revue," conseille Paul McDonald. Si vous êtes sans emploi, concentrez-vous sur vos objectifs de vie.

2. Définissez des idées-clé

Après avoir étudié attentivement votre CV et votre profil LinkedIn, notez quatre "bullet points" qui expliquent en quoi vous êtes une personne formidable, conseille Paul McDonald. Parlez de votre expérience professionnelle, de vos compétences, de vos accomplissements et de vos objectifs. Oubliez tout détail non pertinent, susceptible de vous détourner de votre message principal.

3. Racontez une histoire

Selon Paul McDonald, les gens adorent les histoires, alors racontez-en une. Il sera également plus facile pour votre interlocuteur de se rappeler de vous par la suite.

Le gourou de l'efficacité personnelle Dale Carnegie a déclaré dans son livre "Public Speaking and Influencing  Men in Business" que nos esprits ne sont rien de plus que des "machines qui fonctionnent par association", ce qui veut dire que nous nous souvenons mieux des choses lorsque le sujet est relié à une histoire ou à une association d'idées. En d'autres termes, si vous voulez que les gens se rappellent de vous, racontez-leur une histoire et assurez-vous qu'elle soit bonne.

4. Oubliez le jargon

Vous devez être capable d'expliquer ce que vous faites dans la vie et qui vous êtes de façon à être compris par la plupart des gens. Cela implique d'éviter les acronymes ou une certaine terminologie qui ne serait pas comprise par quelqu'un qui n'est pas un fin connaisseur de votre domaine d'expertise.

Pour Paul McDonald, vulgariser des idées complexes est un "art à part entière". Vous pouvez imaginer que vous expliquez votre métier à vos parents et ensuite utiliser une formule similaire dans votre "elevator pitch". Il est essentiel de vous assurer que votre discours est compréhensible par le commun des mortels, particulièrement si vous travaillez dans la comptabilité, la finance ou le secteur technologique.

5. Incitez la personne à vous répondre

Après avoir entendu votre histoire, la personne en face de vous doit avoir envie d'en savoir plus. Si votre pitch n'est pas assez persuasif, il faut absolument en changer.

6. Chronométrez-vous

Lorsque vous vous entraînez, vous devriez vous chronométrer afin d'être sûr que votre discours dure bien 30 secondes. Si ce n'est pas le cas, enlevez certains détails et réessayez.

7. Filmez-vous

Il est impératif de savoir à quoi vous ressemblez lorsque vous pitchez votre histoire. Êtes-vous intéressant ? Crédible ? Vos interlocuteurs se feront un avis sur vous en vous écoutant alors assurez-vous de donner une bonne impression. Détendez-vous, ayez l'air naturel et soyez à l'aise avec votre pitch.

8. Entraînez-vous devant vos amis ou collègues

Une fois au point, testez votre "elevator pitch" sur vos amis et vos collègues. Demandez-leur de vous faire des remarques, ou ce que vous devez faire pour vous améliorer. Continuez à vous entraîner et à répéter votre pitch jusqu'à ce qu'il soit convaincant et que vous arriviez à le dire naturellement.

 


Via Groupe Ferrein
more...
No comment yet.
Rescooped by AgenceMaverick from Conseils recherche d'emploi
Scoop.it!

CV : ces petits riens qui changent tout

CV : ces petits riens qui changent tout | communication rh et recrutement | Scoop.it

Tous vous le diront : les recruteurs “scannent” un CV en moins d’1 minute. Pour retenir leur attention, deux experts nous livrent quelques trucs pas si courants qui, souvent, font toute la différence pour décrocher un entretien d’embauche. À vos candidatures !

1 Accrocher le regard du recruteur avec un cartouche

La première impression a été excellente pour le CV de ce candidat grâce à l’encadré grisé et pucé qu’il a placé en tête du document, juste avant la rubrique Expérience professionnelle. En cinq points, il résume ses 15 ans d’expérience, quelques-uns de ses succès et ses principales qualités... « Grâce au cartouche, on voit d’entrée ce qu’il est capable de faire, explique Jérôme Soudet, directeur associé au cabinet Hunton Lewis. Le candidat met intelligemment ses acquis en avant grâce aux puces et paraît ainsi performant… sans être arrogant. »

"Le candidat met intelligemment ses acquis en avant grâce aux puces et paraît ainsi performant… sans être arrogant."

 

2 Donner une approche scientifique à son CV

Pour notre recruteur, tout CV idéal obéit à la “règle d’OR” du CV, c’est-à-dire l’équation Objectifs-Résultats. « On recherche aujourd’hui des profils offensifs avec une vraie approche “scientifique” de leur métier : chaque objectif affiché doit être appuyé par un chiffre ou un fait précis. » Selon Jérôme Soudet cette présentation peut s’appliquer à des profils très variés : il suffit d’associer chaque expérience professionnelle à des résultats obtenus (montant de contrats, nombre de dossiers traités, pourcentage de réussite, etc.).

 

3 Insister sur la formation continue

Un bon diplôme, c’est bien. Mais la formation continue, c’est encore mieux. Kevin Zarka, consultant et talent researcher chez Hunton Lewis, apprécie qu’un candidat liste les formations qui lui ont servi durant sa vie professionnelle. « Pour être percutants, tous les candidats doivent montrer le maximum d’interactions entre la formation et la pratique, observe-t-il. Un CV idéal doit ainsi valoriser un bon diplôme, mais aussi des expériences professionnelles accompagnées de formations permanentes. »

 

4 Afficher ses références

Ça n’a rien de systématique en France ? Raison de plus pour s’en servir ! Même si la pratique est encore connotée anglo-saxonne, Kevin Zarka trouve la mention de références plutôt bienvenue. Vous pouvez demander l’autorisation à des employeurs précédents avant de les citer. « D’autres candidats plus réservés sur la question peuvent simplement préciser la mention “références sur demande” qui marche aussi très bien. »

 

5 Savoir présenter ses compétences linguistiques

Il n’est pas rare que des indications telles que “notions d’espagnol” ou qu’un anglais “écrit et parlé” en fin de CV plombent le meilleur des profils. Pour faire la différence, Jérome Soudet recommande de présenter la pratique des langues sous le jour le plus opérationnel possible. Si votre anglais est courant, n’hésitez pas à l’illustrer avec une formule du genre « participation fréquente à des conférences téléphoniques avec les États-Unis ».

 

6 Être très précis sur la chronologie

Parmi les autres erreurs fréquentes, nos deux pros du recrutement citent la chronologie trop approximative de certains CV. Un candidat qui a occupé un poste “entre 2011 et 2012” apparaîtra un peu suspect. Sans plus de précision, les recruteurs se demandent s’il a travaillé deux ans ou deux mois à cheval sur les deux années. « Il faut être très précis dans sa chronologie professionnelle, explique Kevin Zarka. Il est plus honnête de confesser quelques mois de chômage plutôt que d’essayer de les masquer. » Aujourd’hui, on ne tient pas rigueur à un candidat pour quelques mois d’inactivité, au contraire, il n’en paraîtra que plus honnête.

 

 

7 Montrer l’Homme derrière le candidat

Ce dernier point est plus important qu’on ne le croit. En fin de CV, gare à la chute ! Car, au final, on ne choisit pas un candidat que pour ses compétences. « La gageure du postulant sera de montrer sa richesse technique, tout en conservant une dimension humaine ! » résume Kevin Zarka. Jérome Soudet confirme et recommande de soigner les deux lignes consacrées à la rubrique Centres d’intérêt. Mais attention aux clichés. Et soyez précis dans vos choix, surtout s’ils peuvent paraître un peu décalés.


Via Groupe Ferrein
more...
No comment yet.
Scooped by AgenceMaverick
Scoop.it!

HAVAS Paris donne un nouveau visage à la marque employeur de Sephora

HAVAS Paris donne un nouveau visage à la marque employeur de Sephora | communication rh et recrutement | Scoop.it
Découvrez le off de la campagne Sephora avec Francis Bouny (DC), Céline Pottier (DA) et Sandrine Estrade Boulet (illustratrice et photographe) Annonceur : Sephora Agence : HAVAS Worldwide Paris Directeur de la création : Christophe Coffre...
more...
No comment yet.
Scooped by AgenceMaverick
Scoop.it!

Sephora donne un nouveau visage à sa communication de marque employeur avec HAVAS Paris

Sephora donne un nouveau visage à sa communication de marque employeur avec HAVAS Paris | communication rh et recrutement | Scoop.it
C’est la jeune illustratrice Sandrine Estrade Boulet, qui signe le nouvel habillage de l’écosystème digital de Sephora, chaîne de distribution de produits de beauté du groupe LVMH.
more...
No comment yet.
Scooped by AgenceMaverick
Scoop.it!

Marque employeur : ce qu’elle fait à l’intérieur se voit à l’extérieur - Parlons RH

Marque employeur : ce qu’elle fait à l’intérieur se voit à l’extérieur - Parlons RH | communication rh et recrutement | Scoop.it
La marque employeur est-elle le remède miracle à toutes problématiques d’attractivité de l’entreprise ? Avec une belle marque employeur, finis les soucis...
more...
No comment yet.
Suggested by Bernard Martinez
Scoop.it!

De l'identité numérique au personal branding !

De l'identité numérique au personal branding ! | communication rh et recrutement | Scoop.it
'De l'identité numérique au personal branding' est le titre d'une conférence…
more...
No comment yet.
Scooped by AgenceMaverick
Scoop.it!

Le contenu, matière première de la marque employeur - Modes RH - Actualités et tendances des Ressources Humaines

Le contenu, matière première de la marque employeur - Modes RH - Actualités et tendances des Ressources Humaines | communication rh et recrutement | Scoop.it
La marque employeur d'une entreprise ne se construit pas toute seule. Il ne suffit pas non plus d'être présent sur les réseaux sociaux pour que les candidats s'intéressent à
more...
No comment yet.
Scooped by AgenceMaverick
Scoop.it!

La Marque Employeur Société Générale - JOB 2.0

La Marque Employeur Société Générale - JOB 2.0 | communication rh et recrutement | Scoop.it
Je vous propose aujourd'hui d'ouvrir sur Job 2.0 un nouveaudossierconsacrée à la Marque Employeur et de l'illustrer par les Sociétés qui ont déjà pris toute la mesure de cenouvel enjeu stratégi… Hébergé par OverBlog.
more...
No comment yet.
Scooped by AgenceMaverick
Scoop.it!

Stratégie marque employeur : faire entrer l'étudiant dans la ...

Stratégie marque employeur : faire entrer l'étudiant dans la ... | communication rh et recrutement | Scoop.it
Établir et déployer une stratégie de marque employeur est devenu un enjeu de premier plan pour les DRH des grandes entreprises. Mathieu Gabai, Directeur Associé du cabinet de conseil en communication et marketing Quatre ...
more...
No comment yet.
Scooped by AgenceMaverick
Scoop.it!

Alcatel-Lucent, une marque employeur 2.0 | Journal des Grandes Ecoles

Alcatel-Lucent, une marque employeur 2.0 | Journal des Grandes Ecoles | communication rh et recrutement | Scoop.it
Alcatel-Lucent déploie une politique marque employeur dans une approche 2.0, usant des technologies dont il est un des leaders mondiaux. Son ambition : susciter et animer des échanges créant le lien entre collaborateurs ...
more...
No comment yet.