Commerce équitable
16 views | +0 today
Follow
Commerce équitable
Le commerce équitable est une notion intéressante créée en visant plus de justice. Il s'agit d'un partenariat commercial fondé sur des notions de dialogues et de transparence, qui contribue au développement durable en favorisant l’équité commerciale, à savoir un respect des droits des travailleurs agissant dans le cadre du commerce international, plus concrètement une remise à niveau des principes et pratiques du commerce à l’échelle globale afin qu’aucun acteur ne se sente lésé. Néanmoins, cette notion de commerce équitable ne prend pas en compte les répercutions néfastes du transport sur l'environnement alors que certains modes de transports tel le transport fluvial permettent un rejet de CO2 inférieur. Et cela pour un coût moins élevé ! Pensez donc à choisir le transport fluvial pour vos prochaines expéditions. Suivez notre actualité sur http://www.facebook.com/pages/Green-Supply-Chai... Retrouvez tous nos services sur www.green-supplychain.fr
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Green Supply Chain
Scoop.it!

Le coton au cœur du commerce équitable

Le coton au cœur du commerce équitable | Commerce équitable | Scoop.it
Green Supply Chain's insight:

Depuis quelques temps déjà cette expression « le commerce équitable » est entrée dans les esprits, néanmoins beaucoup ignore ce qu’il signifie. Alors en premier lieu voici quelques mots sur sa définition : c’est un partenariat commercial fondé sur des notions de dialogues et de transparence, qui contribue au développement durable en favorisant l’équité commerciale, à savoir un respect des droits des travailleurs agissant dans le cadre du commerce international, plus concrètement une remise à niveau des principes et pratiques du commerce à l’échelle globale afin qu’aucun acteur ne se sente lésé.

 

Afin d’illustrer cette définition, nous allons prendre l’exemple du coton, « l’or blanc » pour de nombreux pays en développement, qui fait vivre des dizaines de millions de petits producteurs dans les pays du Sud. Faisant donc partie de l’industrie du textile, ces producteurs sont alors le premier maillon de cette longue et complexe chaîne,  et, les maillons suivants eux, doivent couvrir des charges faramineuses, ce qui ne laisse qu’une maigre partie du gâteau aux producteurs.

De plus, la culture du coton est néfaste pour l’environnement quand elle est faite de manière intensive, du fait d’une trop large utilisation d’OGM, de pesticides… En sachant que les coûts de productions sont élevés pour la culture du coton et qu’il est inutile de rappeler les conditions de vie dans ces pays producteurs.

 

C’est pourquoi ce « commerce équitable » est mis en place petit à petit, afin de rééquilibrer la balance. Ainsi, nous pouvons trouver de plus en plus de produits issus du commerce équitable, dont la France semble un marché en pleine croissance. Par exemple, afin de rester dans le secteur du textile, les uniformes de fonction faits en coton équitable sont mis à disposition des salariés  de plusieurs enseignes telles que la SNCF ou Macdonald.

 

Nous pouvons donc nous réjouir de la place que prend le commerce équitable dans les mentalités. Cependant, au sein des échanges internationaux le transport est aussi une cause de l’impact néfaste sur l’environnement. C’est pourquoi le commerce équitable doit prendre en compte également la notion de transport durable, moins connu et peu utilisé pour l’instant, qui permet pourtant de réduire considérablement les taux d’émission de CO2 lors des échanges, en privilégiant par exemple le transport fluvial ou bien le transport ferroviaire.

more...
No comment yet.
Scooped by Green Supply Chain
Scoop.it!

La cosmétique bio fait peau neuve

La cosmétique bio fait peau neuve | Commerce équitable | Scoop.it

 

 

Green Supply Chain's insight:

Malgré une faible part de marché de 2%, les produits cosmétiques biologiques séduisent de plus en plus de français. En effet, un bel avenir pour ses produits miracles est en prévision, ils pourraient représenter 1/3 des ventes cosmétiques d’ici la fin de l’année 2013. Mais que se cache derrière ces cosmétiques ?

 

D’ailleurs, c’est quoi un produit biologique ?
Il faut savoir tout d’abord que ce n’est pas le produit qui est biologique mais son procédé de fabrication. Il serait même plus juste de parler de « produit issu de l’agriculture biologique » c’est d’ailleurs la mention apposée sur les emballages. Le certificateur qui appose son accréditation ne certifie pas que le produit est à 100% bio mais il certifie plutôt que ce produit a été cultivé, transformé, conversé, transporté et distribué dans le cadre de la réglementation bio.
Entre cosmétique classique et cosmétique bio, c’est quoi la différence ?

Les cosmétiques biologiques ont le même but que les cosmétiques issues de l’industrie chimique. Seules différences, leur règle de fabrication et la composition des produits. Les matières premières des produits biologiques sont principalement issues de l’agriculture biologique. Cette dernière  est un mode de production qui respecte par définition la biodiversité et les équilibres naturels.

 

Comment les reconnaitre ?
Tout produit cosmétique bio est certifié par différents labels comme : Label Cosmétique Biologique, Cosmébio, Cosmos Organic etc. Ces labels garantissent un produit ayant 95% minimum  d’ingrédients végétaux en provenance de l’agriculture biologique.  Par exemple, le Label Ecocert impose l’utilisation d’ingrédients issus de ressources renouvelables et transformés par des procédés respectueux de l’environnement. Il y a donc une proscription concernant OGM, parabens, phénoxyéthanol, nanoparticules, silicone, parfums et colorants de synthèse, ingrédients provenant d’animaux. Même l’emballage doit être biodégradable ou recyclable.

 

Mais d’où viennent les ingrédients de ces cosmétiques bios ?
Les ingrédients les plus répandus dans les produits cosmétiques sont l’Aloe Vera plante aux multiples vertus originaire de la Péninsule arabique et d’Afrique orientale ou encore Butyrospermum Parkii plus connu sous le nom de beurre de karité qui pousse partout sur le continent Africain (Soudan, Ethiopie, Ouganda, Ghana et Nigeria). Ces ingrédients proviennent de partout dans le monde donc derrière ces produits se cachent un long voyage qui nécessite d’utiliser un transport adapté. Afin d’adopter une démarche écologique et durable tout au long de la filière, il est donc nécessaire de chercher des solutions pour limiter l’impact environnemental et sociétal de l’acheminement des matières premières. C’est par exemple ce que propose la société Green Supply Chain .

Green Supply Chain intervient en guidant les commerçants pour un choix de transport de marchandise tout en étant écologique et économique. Utiliser le transport fluvial ou par rail dès que possible. Au lieu d’utiliser l’aérien, préférer le transport maritime qui est beaucoup moins polluant et surtout moins cher. Ne pas oublier qu’un produit certifié bio inclus aussi un transport ayant un impact moindre sur l’environnement. La prise en compte de la supply chain des produits cosmétiques bio apparait aujourd’hui comme l’un des grands enjeux du secteur. Et elle permet aussi de faire du Développement durable une source d’innovation dans l’offre et la stratégie marketing des acteurs du secteur.

more...
No comment yet.
Scooped by Green Supply Chain
Scoop.it!

Green Supply Chain rejoint MINGA

Green Supply Chain rejoint MINGA | Commerce équitable | Scoop.it
Green Supply Chain's insight:

Depuis début novembre, la start-up Green Supply Chain fait désormais partie de l’association MINGA, association qui regroupe différents acteurs dans le but de promouvoir et développer la consommation responsable et équitable.

 

Minga participe au développement de toutes les formes d’activité économique favorisant l’équité dans les relations, le respect de la nature, la qualité des métiers et la rétribution du travail. Elle soutient  un commerce équitable pour mieux l’intégrer dans l’économie.
A l’origine, Minga est un terme provenant du quechua (situé dans les Andes) qui désignait à l’origine le travail collectif pour le bien de la tribu. C’est dans cet esprit que Minga voit le jour en 1999 à Aubervilliers, aujourd’hui elle regroupe plus de 60 entreprises.
Quels que soient leurs métiers ou leurs activités, les membres de MINGA considèrent qu’il est possible d’entreprendre sans rechercher exclusivement le profit, l’exploitation du travail des hommes ou la dégradation de notre écosystème. Par la qualité de leurs produits et de leurs savoir-faire, en sélectionnant leurs fournisseurs, leurs lieux de vente, leurs prestataires, ils expérimentent quotidiennement la possibilité de rendre l’économie plus équitable. Minga est pleinement engagée dans le combat en faveur du Développement durable. Elle intervient notamment dans des débats et démarches, telles que la protection d’une agriculture raisonnée, la lutte contre la propriété industrielle des semences ou le l’aide à la mise en place de l’autogestion.

 

Ce ne sont là que quelques exemples des démarches de Minga. Outre les démarches, l’association propose des formations d’une journée pour apprendre aux membres à comprendre et analyser les processus de certification et de garantie par exemple, ou à fixer un prix de vente en connaissance des coûts ou bien à savoir interpréter les coûts d’acheminement des marchandises et les formalités douanières.

 

C’est dans ce cadre qu’intervient Green Supply Chain qui vient de rejoindre l’association. En effet GSC aura pour but de former les membres afin qu’ils comprennent bien les coûts de transport et les formalités liées au transport. Green Supply Chain est un commissionnaire de transport axé Développement durable situé au port fluvial de Gennevilliers qui s’occupe de l’acheminement des marchandises ainsi que de leurs dédouanements.
GSC a principalement recours au transport fluvial et ferroviaire et possède un réseau qui couvre les 5 continents.

 

Que vous soyez une TPE, PME ou grande entreprise, GSC s’occupe avec soins des demandes de  chaque client en leur assurant une prestation de qualité unique. Elle propose aux PME/TPE de mettre en place des schémas logistiques innovants réservés jusque-là aux grandes entreprises (transport multimodal, combiné rail/route…). Contrairement aux clichés, un transport plus écologique ne veut pas dire plus cher mais bien l’inverse.

 

Pour le vérifier rendez-vous sur www.greensupplychain.fr, l’étude de faisabilité de report modal ainsi que la cotation sont gratuites, donc n’hésitez pas à nous contacter.

more...
No comment yet.