Innovation, Commerce & Culture
4.7K views | +0 today
Follow
Innovation, Commerce & Culture
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Jean-François Delorme
Scoop.it!

How ‘Amazon Go’ works: The technology behind the online retailer’s groundbreaking new grocery store

How ‘Amazon Go’ works: The technology behind the online retailer’s groundbreaking new grocery store | Innovation, Commerce & Culture | Scoop.it

Amazon this morning unveiled its first convenience store, a high-tech retail location called “Amazon Go,” currently in a private beta testing in Seattle and scheduled to open to the public early next year. The big selling point: no check-out lines.


The company isn’t offering media previews or answering questions about precisely how it works. However, Amazon has posted an online video and FAQ, and the company actually tipped its hand on its approach in patent filings first unearthed by tech news site Recode last year.


Those patent filings describe a system that uses technology including RFID to detect when a shopper takes an item from the shelf, and then syncs the data to a handheld device.


That means the system is logging the items as the shopper goes along, which eliminates the need to go through a traditional check-out line. When customers exit the store through a “transition area,” the system senses that they’re leaving, adds up the items and charges their Amazon account.



Jean-François Delorme's insight:
Outstanding thinking out of the box!
more...
No comment yet.
Scooped by Jean-François Delorme
Scoop.it!

La nouvelle colonisation du monde, la siliconnisation

La nouvelle colonisation du monde, la siliconnisation | Innovation, Commerce & Culture | Scoop.it

Penseur reconnu du numérique, Eric Sadin tire la sonnette d'alarme sur l’irrésistible extension du libéralisme numérique de la Silicon Valley à l’ensemble de la planète.


Successivement terre des chercheurs d'or, cœur du développement de l’appareil militaire américain, berceau de la contre-culture beatnik et enfin lieu d'excellence de l’industrie informatique puis numérique, la Silicon Valley n'est pas un territoire comme les autres. Dans un ouvrage dense, l’écrivain et philosophe Eric Sadin, penseur du numérique reconnu, explore surtout l'esprit de cette surpuissante région de San Francisco qu'il nomme "siliconisation". De quoi s'agit-il ? D'une "nouvelle doxa (…) estimant que le schéma économique et culturel de la Silicon Valley revêt une valeur universelle devenue l'étalon de mesure de la vitalité économique". "Siliconisation" = colonisation ! Mais une colonisation d’un genre particulier car non imposée par la violence mais à l’inverse ardemment désirée...


more...
No comment yet.
Scooped by Jean-François Delorme
Scoop.it!

Les trois familles d'acteurs digitaux qui agitent le secteur de la finance

Les trois familles d'acteurs digitaux qui agitent le secteur de la finance | Innovation, Commerce & Culture | Scoop.it


Les nouveaux challengers des banques et des assureurs s'adressent pour l'heure à des niches mais leur montée en puissance est à redouter.


Les parts de marché acquises par les fintech restent marginales et pourtant ces "modèles disruptifs", comme les désigne Xerfi dans son étude "La réinvention de la relation client dans la banque et l'assurance", publiée à l'été 2016, inquiètent les acteurs traditionnels bien installés du secteur à savoir les banques et les assureurs.


more...
No comment yet.
Scooped by Jean-François Delorme
Scoop.it!

Wynd séduit Sodexo et lève 30 millions d'euros pour digitaliser les points de vente

Wynd séduit Sodexo et lève 30 millions d'euros pour digitaliser les points de vente | Innovation, Commerce & Culture | Scoop.it


La start-up française signe l'une des levées de fonds les plus importantes de l'année. Sodexo Ventures, le nouveau fonds du groupe de restauration, réalise son premier investissement. 


Voilà un tour de table de 30 millions d'euros made in France... suffisamment rare pour être souligné. La levée de fonds de Wynd, qui vient d'être bouclée, a en effet été menée par Sodexo Ventures, le fonds récemment créé par le groupe de restauration. Orange, précédent investisseur dans la société (aux côtés d'Alven Capital), a également suivi. La prise de participation est minoritaire. Cela porte à 38,8 millions d'euros le total des fonds levés par Wynd depuis sa création il y a trois ans.


Fils d'hôtelier, Ismael Ould a commencé à développer des sites d'hôtels il y a une dizaine d'années. « On a alors commencé à travailler avec les market places, Booking, Expedia, à gérer plusieurs canaux de vente, raconte-t-il. Peu à peu, le secteur a fait sa transformation mais ce qu'a fait le voyage, il est possible de l'appliquer à tous les points de vente. » Avec Arthur Perticoz, il fonde alors Wynd. L'idée est de proposer aux commerçants une interface simple, intuitive, capable de gérer tous les flux financiers et logistiques. Le client peut commencer, par exemple, par une caisse connectée, mais peut ensuite utiliser la plate-forme aussi pour son site marchand, connecter tout son réseau de boutiques, ses magasins et entrepôts, faire remonter des informations au siège, mais aussi gérer des tiers, plates-formes de réservation ou de livraison, par exemple. « On a démarré dans la restauration, tous nos premiers clients venaient de ce secteur », poursuit Ismael Ould. La start-up équipe alors Quick dans une partie de ses magasins. 

more...
No comment yet.
Scooped by Jean-François Delorme
Scoop.it!

L'agrégation de comptes envahit les banques

L'agrégation de comptes envahit les banques | Innovation, Commerce & Culture | Scoop.it

Après en avoir rejeté l'idée pendant des années, les banques françaises se ruent soudain sur l'agrégation de comptes…


Depuis l'apparition, il y a plus de 10 ans, des premiers outils en ligne de gestion de finances personnelles (PFM), intégrant dans une interface unique les comptes de différents établissements, la plupart des banques en rejetaient le principe, craignant d'inciter ainsi leurs clients à leur faire des infidélités. Apparemment, elles ont retourné leur veste… 


 En quelques semaines, les annonces de nouveaux services d'agrégation de comptes se sont en effet multipliées parmi les grandes marques hexagonales. HSBC a ouvert le bal en octobre, rapidement suivie par le Crédit du Nord ; BPCE vient tout juste de se lancer ; tandis que Société Générale indique que son implémentation sera prête au début de l'année prochaine. BNP Paribas et le Crédit Agricole sont, pour l'instant, absents de la course mais ils ne tarderont probablement pas à rejoindre la tendance…



Jean-François Delorme's insight:
Excellente analyse et synthèse par Patrice Bernard sur son blog C'est pas mon idée !
more...
No comment yet.
Scooped by Jean-François Delorme
Scoop.it!

Is blockchain technology the new internet?

Is blockchain technology the new internet? | Innovation, Commerce & Culture | Scoop.it

By allowing digital information to be distributed but not copied, blockchain technology created the backbone of a new type of internet. Originally devised for the digital currency, Bitcoin, the tech community is now finding other potential uses for the technology.


Bitcoin has been called “digital gold”, and for good reason. To date, the total value of currency is close to $9 billion US. And blockchains can make other types of digital value. Like the internet (or your car), you don’t need to know how the blockchain works to use it. However, having a basic knowledge of this new technology shows why it’s considered revolutionary.

more...
No comment yet.
Scooped by Jean-François Delorme
Scoop.it!

La transformation "digitale" est une erreur

La transformation "digitale" est une erreur | Innovation, Commerce & Culture | Scoop.it
Le terme “Digital” implique de se concentrer sur les technologies transformation digitale Quand on aborde le digital, très rapidement on parle de technologies et d’innovations voire de prouesses. On fait du digital comme on fait un feu d’artifice, on cherche à faire un gros « boum » et beaucoup de lumière mais très souvent il n’en reste que de la fumée. Et on le voit partout tous les jours dans tous les secteurs. Rares sont les campagnes qui permettent d’ancrer la marque dans la tête des consommateurs aujourd’hui.
more...
No comment yet.
Scooped by Jean-François Delorme
Scoop.it!

Rattraper l'évolution du darwinisme digital

Rattraper l'évolution du darwinisme digital | Innovation, Commerce & Culture | Scoop.it

La transformation digitale irrite ceux qui pensent que sa problématique est déjà obsolète. Pour les autres, elle fascine autant qu’elle fait peur. L’analyste nord-américain Brian Solis établit une feuille de route universelle pour aider les marques dans la course contre le darwinisme digital.


La transformation digitale de notre société est-elle déjà une problématique surannée et obsolète ? Le débat agite le Landerneau. D’un côté, il y a ceux qui pensent que le changement de paradigme digital a terminé son intégration dans les nouveaux fondements identitaires de notre société et que la transformation est globale. Et de l’autre, ceux qui estiment qu’à force d’être toujours considérée comme une porte ouverte que personne n’ose enfoncer, la mutation numérique de l’environnement entrepreneurial reste une problématique aussi floue que cruciale : ne pas comprendre ses fondements et ses enjeux, c’est la garantie de passer pour l’idiot du village interconnecté.

more...
No comment yet.
Scooped by Jean-François Delorme
Scoop.it!

Un consommateur sur deux utilise les services d’une fintech

Un consommateur sur deux utilise les services d’une fintech | Innovation, Commerce & Culture | Scoop.it

Selon une étude menée dans 15 pays, 50 % des clients utilisent les services d’au moins un acteur alternatif aux banques. Les start-up ­spécialisées en gestion de portefeuille sont plébiscitées.


L'usage des services créés par les jeunes pousses de la finance n'est plus l'apanage de clubs fermés d'adeptes. C'est la conclusion d'une étude menée conjointement par le cabinet Capgemini, l'association européenne Efma et le réseau social LinkedIn auprès de 8.000 clients de banque de détail dans 15 pays.


Selon l'étude, 50,2 % des clients déclarent utiliser les services d'au moins un acteur alternatif aux établissements traditionnels pour des opérations de banque au quotidien, d'assurance, de paiement ou de ­ gestion de portefeuille . Ce dernier domaine est le plus plébiscité : 44,8% des clients interrogés déclarent utiliser un acteur alternatif pour leurs investissements, contre 41,6% pour des paiements , 31,4% pour la gestion d'assurances et 29,4% pour des opérations de banque au quotidien. « L'essor de solutions de conseil en investissement automatisées a rendu accessibles ces services à tout type de client, y compris à ceux qui n'avaient jamais eu recours à du conseil en investissement auparavant », note le rapport.

more...
No comment yet.
Scooped by Jean-François Delorme
Scoop.it!

Titres-restaurants: les grands groupes digèrent mal Resto Flash

Titres-restaurants: les grands groupes digèrent mal Resto Flash | Innovation, Commerce & Culture | Scoop.it

Resto Flash, qui permet  de payer via son smartphone, a saisi l’Autorité de la concurrence en référé, soupçonnant les groupes dominants du secteur  - Edenred, Sodexo, Natixis et Up - de pratiques anti-concurrentielles. 


C’est un des dossiers sensibles qu’Isabelle de Silva a trouvé sur son bureau en arrivant à la présidence de l’Autorité de la concurrence, le 17 octobre : les titres-restaurants. Il existe de forts soupçons de pratiques anticoncurrentielles et abus de position dominante dans ce marché très lucratif que se partagent une poignée d’opérateurs historiques (Edenred, Sodexo, Natixis et Up).


Le nouveau venu, Resto Flash, spécialiste du paiement via smartphones, a produit des documents censés prouver la manoeuvre concertée entre les géants du secteur pour lui barrer la route. Cet outsider se plaint aussi du dénigrement dont il fait l’objet de la part de ses concurrents et des conditions financières élevées qu’on lui impose pour devenir actionnaire de Conecs, la société commune chargée de collecter les transactions de titres dématérialisés.

more...
No comment yet.
Scooped by Jean-François Delorme
Scoop.it!

Crédit Mutuel: la Confédération menace à nouveau les dirigeants d'Arkéa

Crédit Mutuel: la Confédération menace à nouveau les dirigeants d'Arkéa | Innovation, Commerce & Culture | Scoop.it

Les trois fédérations d'Arkéa (Bretagne, Massif central et Sud-Ouest) ont voté vendredi à une écrasante majorité pour l'autonomie de leur groupement face à la Confédération nationale. Celle-ci continue de prôner l'unité et prévient les dirigeants d'Arkéa que si rien ne change d'ici la fin du mois, la procédure de sanction "ira à son terme". 


La tension monte encore d'un cran entre les trois fédérations du Crédit mutuel Arkéa (Bretagne, Massif central et Sud-Ouest) et la Confédération nationale. Les assemblées générales des trois "Arkéa" se sont exprimées vendredi à une très large majorité pour une autonomie de leur groupe vis-à-vis de la Confédération nationale du crédit mutuel (CNCM), son organe central. Sur 333 suffrages exprimés, 96,4% se sont prononcés pour qu'une loi dote Arkéa de son propre organe central, précise le groupe dans un communiqué. "La Confédération et les pouvoirs publics ne peuvent ignorer plus longtemps la détermination collective exprimée par les représentants du Crédit mutuel Arkéa", affirme son président Jean-Pierre Denis dans le document.

more...
No comment yet.
Scooped by Jean-François Delorme
Scoop.it!

Comment WeChat préfigure l’avenir de la communication et du commerce

Comment WeChat préfigure l’avenir de la communication et du commerce | Innovation, Commerce & Culture | Scoop.it

Plus qu’un phénomène social media en Chine, WeChat représente une opportunité fascinante pour les entreprises. Il s'agit d'un modèle inédit intégrant la communication, le CRM, l'e-commerce, le paiement et le retail.


Avec 800 millions d’utilisateurs dans le monde, l’app mobile WeChat touche 99% des Chinois selon Michel Campan, président de ‎mcgarrybowen luxury (ex Same Same but different). Au-delà d’être un écosystème qui intègre bien plus de fonctionnalités que n’importe quel réseau social occidental, WeChat est un outil puissant pour les marques. Démonstration avec le cas de Shangri-La, une chaîne hôtelière de luxe qui a réussi à passer des médias sociaux au “social business” grâce à un modèle en rupture avec les modèles en vigueur sur le marché du tourisme.

more...
No comment yet.
Scooped by Jean-François Delorme
Scoop.it!

Les tarifs bancaires vont fortement augmenter en 2017

Les tarifs bancaires vont fortement augmenter en 2017 | Innovation, Commerce & Culture | Scoop.it

Les hausses concernent notamment la tenue de compte, les retraits déplacés ou les cartes bancaires. Les banques compensent l’écrasement de leurs marges sur les crédits.


Dans la foulée de l'année 2016, qui a vu BNP Paribas, Société Générale et LCL facturer la tenue du compte courant , les tarifs bancaires vont à nouveau progresser sensiblement l'an prochain. Toutes les banques commerciales n'ont pas encore publié leurs plaquettes pour 2017, mais la tendance est clairement à la hausse dans les groupes mutualistes et à La Banque Postale.


Les frais de tenue de compte vont à nouveau constituer un levier efficace pour augmenter les tarifs. Selon les données réunies par le cabinet Sémaphore Conseil pour « Les Echos », ces frais, qui se sont élevés en moyenne à 12 euros par an en 2016, atteindront 18 euros en 2017 (moyenne des tarifs disponibles). La Banque Populaire Rives de Paris a d'ailleurs pris les devants en facturant la tenue de compte à partir du 15 octobre prochain, à hauteur de 30 euros par an, alors que ce service était jusqu'à présent gratuit. AXA Banque a fait de même, en facturant le compte courant 15 euros par an depuis le 1er octobre.


more...
No comment yet.
Scooped by Jean-François Delorme
Scoop.it!

Levée de boucliers contre le 'tout data'

Levée de boucliers contre le 'tout data' | Innovation, Commerce & Culture | Scoop.it

Des CEO ont exprimé des réserves sur la big data qui envahit les services marketing des entreprises et les aveugle plus que de raison.


On note des signes de révolte contre la big data même là où elle s’est enracinée le plus profondément. Justin King, CEO de la chaîne de supermarchés britanniques J Sainsbury jusqu’en 2014, avait commandé des données qui démontraient, par exemple, que les ventes de produits de régime étaient le signe le plus sûr que des clients préparaient des projets de vacances, et qu’ils étaient alors réceptifs à une légère incitation de marketing direct pour une crème solaire. À son avis, les grandes surfaces feraient mieux d’utiliser ces données pour mieux représenter le consommateur durant les négociations avec les fournisseurs, par exemple. Au cours du Forum Financial Times, que j’ai présidé récemment, il m’a aussi confié qu’il ne voit pas d’un bon œil que les données soient aujourd’hui utilisées contre les clients. Il donnait l’exemple des cartes de fidélité, utilisées pour “braconner le consommateur” en offrant des bons de réduction pour qu’ils changent de marque.


more...
No comment yet.
Scooped by Jean-François Delorme
Scoop.it!

Et si les centres commerciaux devenaient les Google du monde physique ?

Et si les centres commerciaux devenaient les Google du monde physique ? | Innovation, Commerce & Culture | Scoop.it


En devenant les nouveaux standards, les expériences clients online bouleversent complètement le monde du commerce physique. Or les centres commerciaux disposent maintenant des outils pour transformer leur modèle et devenir des générateurs de visites qualifiées.


Cannes a rassemblé la semaine dernière tous les acteurs qui comptent dans le monde de l’immobilier commercial. Les plus grandes foncières ont présenté leurs nouveaux espaces marchands, leurs nouveaux concepts, les nouveaux lieux de vie. Autant de temples de la consommation absolument magnifiques et novateurs. L’objectif est clair : transformer l’expérience consommateur, créer de nouveaux lieux d'émotion, de consommation, fidéliser de nouveaux clients et réinventer des centres de vie.


Quelques nuages cependant sous le soleil méditerranéen : le chiffre d’affaires des enseignes ne progresse plus comme avant, les consommateurs sont de plus en plus difficiles à séduire, et, signe incontestable d’une révolution en cours, le chiffre d’affaires d’Amazon aux Etats-Unis rattrape celui de Walmart.


D’autre part, plus les enseignes se transforment, plus leur part de chiffre d’affaires généré sur le web augmente. En effet, tout le monde s’accorde sur le fait qu’un client omnicanal est plus fidèle et consomme davantage.

more...
No comment yet.
Scooped by Jean-François Delorme
Scoop.it!

China 'social credit': Beijing sets up huge system

China 'social credit': Beijing sets up huge system | Innovation, Commerce & Culture | Scoop.it

China's government is building an omnipotent "social credit" system that is meant to rate each citizen's trustworthiness.


In most countries, the existence of a credit system isn't controversial. Past financial information is used to predict whether individuals will pay their mortgages or credit card bill in the future.


But China is taking the whole concept a few steps further. The Chinese government is building an omnipotent "social credit" system that is meant to rate each citizen's trustworthiness.


By 2020, everyone in China will be enrolled in a vast national database that compiles fiscal and government information, including minor traffic violations, and distils it into a single number ranking each citizen.

Jean-François Delorme's insight:
Le credit scoring étendu à l’ensemble de l’activité sociale d’un individu. Fascinant et terrifiant quand on s’interroge sur les critères d’appréciation de ce scoring.
more...
No comment yet.
Scooped by Jean-François Delorme
Scoop.it!

La data, nouvelle arme anti-fraude !

La data, nouvelle arme anti-fraude ! | Innovation, Commerce & Culture | Scoop.it


A quelques jours du « Black Friday » et du « Cyber Monday », ces deux folles journées du e-commerce, focus sur la fraude sur Internet. Car si les e-commerçants sécurisent de plus en plus le paiement, les étapes amont du processus d’achat conservent leurs failles.


Selon une étude récente, la fraude sur Internet coûterait en moyenne 14,6 millions de dollars par an aux professionnels de la vente en ligne, soit près de 7,5 % de leurs revenus*. Un chiffre qui comprend à la fois le manque à gagner sur le chiffre d’affaires, et les budgets alloués aux équipes spécialisées et aux nombreux dispositifs anti-fraude.


Or, quand on sait que certains e-commerçants, notamment les acteurs e-retail à gros volume, affichent un taux de marge inférieur à 5%, on comprend vite que la lutte contre la fraude soit devenue, ces dernières années, un sujet stratégique.


D’autant plus qu’en parallèle, les opportunités de croissance du secteur sont limitées, par l’effet croisé du plafonnement des taux de pénétration et de la réduction des budgets de consommation, dans un contexte de crise économique mondiale.

more...
No comment yet.
Scooped by Jean-François Delorme
Scoop.it!

How 'Big Brother' Is Tracking Your Spending Habits

How 'Big Brother' Is Tracking Your Spending Habits | Innovation, Commerce & Culture | Scoop.it
When you hold cash in your hands or store it safely at home, you have physical custody of it. You can spend it, give it away to charity…heck, you can even burn it. All without leaving a trail. But when that cash becomes a digitally stored value, every purchase becomes part of a data stream that ultimately draws a detailed picture of who you are. In this new cashless society, financial and governmental institutions — not you — have custody of your cash. Every purchase you make, and where and when you make them, draws a profile over time of your preferences, habits, needs and interests. In a cashless society, you are your data — from how you spend your leisure time to an endless spate of personal habits. And for those few remaining who steadfastly refuse to ever give up cash, forget about it: A global cashless society is fast becoming a reality.
more...
No comment yet.
Scooped by Jean-François Delorme
Scoop.it!

La pépite française Sigfox lève 150 millions d’euros

La pépite française Sigfox lève 150 millions d’euros | Innovation, Commerce & Culture | Scoop.it

Cette opération est la deuxième plus grosse levée de fonds d'une start-up tricolore. Seul Blablacar a fait mieux l'an dernier avec un tour de table de 200 millions de dollars. 


La French Tech est à la fête. Après Devialet qui a annoncé , lundi, être en passe de lever 100 millions d'euros, la start-up Sigfox a fait savoir , ce vendredi, qu'elle avait récolté 150 millions d'euros lors d'un tour de table. Ce qui en fait la plus grosse levée de fonds, sur l'année 2016, pour une jeune pousse tricolore. 

more...
No comment yet.
Scooped by Jean-François Delorme
Scoop.it!

La transformation digitale impose de nouveaux outils marketing, mais surtout de nouvelles méthodes

La transformation digitale impose de nouveaux outils marketing, mais surtout de nouvelles méthodes | Innovation, Commerce & Culture | Scoop.it
Après Walmart qui rachète Jet, c’est au tour des Galeries Lafayette de racheter Bazarchic. La principale raison invoquée est que l’enseigne de distribution cherche à « accélérer sa digitalisation » (cf. Pourquoi les Galeries Lafayette rachètent Bazarchic). Les acquisitions externes sont effectivement un moyen d’accélérer une transformation, du moins en surface. Personnellement, je ne comprends pas bien la raison d’être de cette accélération, comme si nous étions dans une course de vitesse ! Ceci étant dit, je reconnais volontiers que nous sommes en ce moment dans une phase d’évolution de nos marchés (et de notre société) qui est proche de l’hystérie. Le rythme d’innovation dans les martech est tellement élevé qu’il faudrait y consacrer un plein temps pour pouvoir suivre. À partir de ce constat, il convient de ne pas céder à la précipitation et de se poser pour faire correctement les choses, d’où l’intérêt d’associer de nouvelles méthodes aux nouveaux outils.
more...
No comment yet.
Scooped by Jean-François Delorme
Scoop.it!

Amazon lance ses boutons Dash en France

Amazon lance ses boutons Dash en France | Innovation, Commerce & Culture | Scoop.it


Les abonnés Amazon Premium pourront installer chez eux des boutons qui déclenchent le réapprovisionnement de 500 produits de 43 marques.


Les membres du programme Amazon Premium vont finir par très bien connaître leur livreur. Lancés en septembre 2015 aux Etats-Unis après une beta de six mois, puis fin août 2016 au Royaume-Uni, en Allemagne et en Autriche, les Dash Buttons débarquent en France le 15 novembre et en pré-commande à partir d'aujourd'hui. "Pour beaucoup de produits casse-pieds à acheter, la meilleure expérience d'achat possible, c'est pas d'expérience d'achat du tout, explique au JDN Daniel Rausch, directeur du programme Amazon Dash. Nous avons donc extrait de notre site le bouton de commande 1-Click pour pouvoir le poser chez soi."


Le client Premium achète le bouton d'une marque pour 4,99 euros, le lie au wifi de son domicile, choisit sur l'application le produit de la marque auquel il veut l'associer, puis le fixe là où il le souhaite : sous la table basse du salon, dans un placard de la cuisine, sur le rebord du lavabo… Lorsque les réserves s'épuisent, il n'y a plus qu'à appuyer sur le bouton. L'information ne transite pas par le smartphone de l'utilisateur, elle est envoyée directement au cloud d'Amazon. Une petite LED verte s'éclaire et une notification push arrive via l'app : la commande est confirmée. Elle sera livrée gratuitement en un jour ouvré, sans montant minimum. Et pour éviter les injonctions multiples des différents occupants de la maisonnée, le bouton est désactivé jusqu'à réception de l'article. Lors de la première commande, les 4,99 euros sont remboursés par Amazon.

Jean-François Delorme's insight:
Une véritable révolution des parcours d’achat ! Très disruptive, son arrivée si rapide sur le marché français surprend.
more...
No comment yet.
Scooped by Jean-François Delorme
Scoop.it!

Les banques en plein big bang

Les banques en plein big bang | Innovation, Commerce & Culture | Scoop.it

Citadelles réputées imprenables, les banques sont malmenées. Déstabilisées par la chute des taux d'intérêt et le durcissement de la réglementation, elles doivent répondre aux assauts des géants du numérique et d'une kyrielle de fintechs, des start-up prêtes à leur mordre les mollets. Une révolution serait-elle en marche?


En matière de réglementation, le grand big bang, c'est pour demain. En langage bruxellois, on l'appelle la DSP2, la directive européenne sur les services de paiement. La première avait ouvert l'accès de cette industrie à des acteurs non bancaires. Sa petite soeur va plus loin en donnant le droit à ces nouveaux intermédiaires d'accéder, à partir de 2018, aux comptes bancaires des clients qui les y auraient autorisés, pour initier directement des opérations financières. De fait, des centaines de start-up sont en embuscade pour s'intercaler entre eux et leur banque, et leur offrir des prestations innovantes.

more...
No comment yet.
Scooped by Jean-François Delorme
Scoop.it!

What Will Break People’s Addictions to Their Phones?

What Will Break People’s Addictions to Their Phones? | Innovation, Commerce & Culture | Scoop.it

Tristan Harris believes Silicon Valley is addicting us to our phones. He’s determined to make it stop.

more...
No comment yet.
Scooped by Jean-François Delorme
Scoop.it!

Banking Will Become Invisible by 2030: Winners in this vision of banking are those able to make best use of data

Banking Will Become Invisible by 2030: Winners in this vision of banking are those able to make best use of data | Innovation, Commerce & Culture | Scoop.it

A new report published by KPMG, entitled “Meet Eva – Your Enlightened Virtual Assistant and the Future Face of the Invisible Bank”, has predicted that by 2030 technology will cause a fundamental shift in banks and banking, making it completely invisible to customers. 


This ‘invisible bank’ will be buried within a broader, more digital, more connected way of life whereby consumers will interact with a personal digital assistant.


Perhaps of most interest in such a model is the disappearance of large parts of the traditional bank including customer service call centres, branches and sales teams. This transition would be painful and costly, while leaving the future of today’s banks unclear. 


 The winners, therefore, are likely to be those who are able to make best use of their data, drive down costs, build effective partnerships with third parties, and build strong cybersecurity.

more...
No comment yet.
Scooped by Jean-François Delorme
Scoop.it!

Les données de votre voiture valent de l'or

Les données de votre voiture valent de l'or | Innovation, Commerce & Culture | Scoop.it

Déjà connectés et à l'aube de devenir autonomes, les véhicules brassent des quantités énormes d’informations. Une mine de données que comptent bien exploiter constructeurs et professionnels du marketing. 


La révolution du numérique a ouvert la voie à une collecte de données sans précédent. C’est le cas dans le domaine du marketing, de la santé, de l’industrie… L’automobile n’y échappe pas. Les voitures sont aujourd’hui largement connectées grâce à l’électronique embarquée et le seront encore davantage dans le futur. Le cas le plus poussé est celui de la voiture autonome, où les yeux et les oreilles du conducteur humain sont remplacés par des capteurs du type caméra, laser, radar. 


Première conséquence : les constructeurs vont bénéficier d’une multitude d’informations sur le comportement des véhicules sur les routes. Ils pourront alors les exploiter pour affiner la conception de nouveaux modèles. C’est d’ailleurs ce que fait déjà Tesla, qui peaufine sa future voiture autonome grâce aux informations recueillies via ses Model S actuellement en circulation.

more...
No comment yet.