Comment être en b...
Follow
Find
942 views | +0 today
Comment être en bonne santé sur une planète malade ?
Santé et environnement, les mauvaises nouvelles... et les bonnes aussi!
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Camille Marguin
Scoop.it!

Hôpital : il y a urgence à éradiquer les perturbateurs endocriniens

Hôpital : il y a urgence à éradiquer les perturbateurs endocriniens | Comment être en bonne santé sur une planète malade ? | Scoop.it
A l’hôpital aussi, on est exposé à des substances de synthèse de l’industrie chimique. Les malades y côtoient des phtalates, un additif qui assouplit le plastique, et d’autres perturbateurs endocriniens (PE). Des études scientifiques établissent un lien entre l’exposition aux PE et la hausse des maladies chroniques telles que les diabète, cancers, infertilité... Cet automne, le Comité pour le développement durable en santé (C2DS) lance une campagne "l’hôpital sans PE".
more...
No comment yet.
Rescooped by Camille Marguin from Risques, Santé, Environnement
Scoop.it!

L’électrohypersensibilité, un mal du XXIème siècle très mal compris

L’électrohypersensibilité, un mal du XXIème siècle très mal compris | Comment être en bonne santé sur une planète malade ? | Scoop.it
Les nouvelles technologies, les objets connectés, les téléphones portables soumettent l’homme du XXIème siècle à de nombreuses ondes dont les effets sont encore très mal connus. De plus en plus, des associations et personnes cherchent à alerter les autorités sur ce qu’ils appellent...

Via congruence-RSO
more...
congruence-RSO's curator insight, August 18, 4:28 AM

D’après les associations, 3% de la population française serait touchée par des symptômes d’électrohypersensibilité. ... Un rapport de l’Anses [1] est attendu pour début 2015 à ce sujet.

 

[1] Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail

Scooped by Camille Marguin
Scoop.it!

Qui tire les ficelles du bio ? Les secrets de la certification. | La Ruche qui dit Oui !

Qui tire les ficelles du bio ? Les secrets de la certification. | La Ruche qui dit Oui ! | Comment être en bonne santé sur une planète malade ? | Scoop.it
more...
No comment yet.
Rescooped by Camille Marguin from Efficycle
Scoop.it!

« Médecins de la terre », ils aident les paysans à produire sans pesticides

« Médecins de la terre », ils aident les paysans à produire sans pesticides | Comment être en bonne santé sur une planète malade ? | Scoop.it

Agronomes alternatifs, Lydia et Claude Bourguignon conseillent paysans et vignerons désireux de changer leurs méthodes pour mieux respecter leur sol et augmenter leurs revenus.

 


Via Fabien Baceiredo (Efficycle)
more...
No comment yet.
Scooped by Camille Marguin
Scoop.it!

Projet agro-écologique : un bon démarrage mais l'essentiel reste à faire

Projet agro-écologique : un bon démarrage mais l'essentiel reste à faire | Comment être en bonne santé sur une planète malade ? | Scoop.it
Un an et demi après avoir lancé le projet agro-écologique pour la France, Stéphane Le Foll estime que la dynamique est lancée. Les critères de mise en œuvre restent néanmoins à définir.
more...
No comment yet.
Scooped by Camille Marguin
Scoop.it!

Fini les crèmes solaires qui intoxiquent les océans !

Fini les crèmes solaires qui intoxiquent les océans ! | Comment être en bonne santé sur une planète malade ? | Scoop.it
C’est désormais bien connu : au soleil, la peau a besoin de protection. Ainsi, les produits solaires se sont multipliés dans les rayons et dans nos salles de bain. Sur la plage, l’application de crème est nécessaire avant [...]
more...
No comment yet.
Scooped by Camille Marguin
Scoop.it!

Nanomatériaux : un encadrement réglementaire européen est nécessaire, selon l'Anses

Nanomatériaux : un encadrement réglementaire européen est nécessaire, selon l'Anses | Comment être en bonne santé sur une planète malade ? | Scoop.it
Face à leur déploiement rapide dans des produits du quotidien et aux risques toxicologiques identifiés pour certains d'entre eux, l'Agence de sécurité sanitaire demande un encadrement renforcé des nanos dans le cadre des règlements Reach et CLP.
more...
No comment yet.
Scooped by Camille Marguin
Scoop.it!

Dix-sept substances chimiques favorisant le cancer du sein identifiées

Dix-sept substances chimiques favorisant le cancer du sein identifiées | Comment être en bonne santé sur une planète malade ? | Scoop.it
Des scientifiques américains ont identifié les substances chimiques les plus cancérigènes présentes dans l'environnement quotidien que les femmes devraient éviter pour réduire les risques de cancer du sein.
more...
No comment yet.
Scooped by Camille Marguin
Scoop.it!

Bière / Produits laitiers / Produits / MesCoursesPourLaPlanète.com

Bière / Produits laitiers / Produits / MesCoursesPourLaPlanète.com | Comment être en bonne santé sur une planète malade ? | Scoop.it
Comment faire mousser la bière (avec modération) sans faire trinquer la planète
more...
No comment yet.
Scooped by Camille Marguin
Scoop.it!

La France se dote d'une stratégie contre les perturbateurs endocriniens

La France se dote d'une stratégie contre les perturbateurs endocriniens | Comment être en bonne santé sur une planète malade ? | Scoop.it
Attendue pour fin 2013, la stratégie nationale contre les perturbateurs endocriniens devrait être publiée prochainement. Elle prévoit une approche de ces substances par les dangers, un renforcement de l'expertise et des mesures de gestion.
more...
No comment yet.
Scooped by Camille Marguin
Scoop.it!

Le bio est-il oui ou non meilleur pour la santé ?

Le bio est-il oui ou non meilleur pour la santé ? | Comment être en bonne santé sur une planète malade ? | Scoop.it
Hors du bio, point de salut ? Si la mode de l’agriculture durable s’est peu à peu imposée comme une pratique d’avenir, le bio n’a pas encore apporté la preuve scientifique de sa supériorité nutritionnelle sur l’agriculture traditionnelle et... l'inverse non plus bien évidemment !
Camille Marguin's insight:

"Conclusion, le bio est avant tout un choix de vie et de société. Et il n’y a rien de meilleur pour la santé que de vivre comme on le souhaite… "

more...
No comment yet.
Scooped by Camille Marguin
Scoop.it!

[Minute Dédé] TOP 100 Monde des Entreprises impliquées en RSE et Médias Sociaux

[Minute Dédé] TOP 100 Monde des Entreprises impliquées en RSE et Médias Sociaux | Comment être en bonne santé sur une planète malade ? | Scoop.it
more...
No comment yet.
Rescooped by Camille Marguin from Sustainable imagination
Scoop.it!

Comment la pollution de l'air aggrave les allergies au pollen

Comment la pollution de l'air aggrave les allergies au pollen | Comment être en bonne santé sur une planète malade ? | Scoop.it
Selon l'Anses, le réchauffement climatique et la présence de polluants chimiques dans l'atmosphère accentuent les réactions allergiques au pollen.

Via Laurence Serfaty
more...
No comment yet.
Scooped by Camille Marguin
Scoop.it!

Les OGM «bientôt dans nos assiettes», le docu investigation de la rentrée

Les OGM «bientôt dans nos assiettes», le docu investigation de la rentrée | Comment être en bonne santé sur une planète malade ? | Scoop.it

« Bientôt dans vos assiettes », c’est le titre de la nouvelle enquête du reporter Paul Moreira qui sera diffusée le 1er septembre à 20h45 sur Canal+ pour le magazine d’investigation 90 minutes. Dans ce documentaire, le journaliste mène une enquête de terrain sur les OGM. « J’ai voulu sortir des querelles de laboratoires et remonter toute la chaîne » explique le réalisateur Paul Moreira, enquêtant depuis les champs de la pampa argentine, haut lieu de production, jusque dans les coulisses des ambassades ou les réunions de lobbyistes à Bruxelles.

En Argentine, il découvre au fil

more...
No comment yet.
Scooped by Camille Marguin
Scoop.it!

La crème solaire amène-t-elle plus de cancers ? (3/3)

La crème solaire amène-t-elle plus de cancers ? (3/3) | Comment être en bonne santé sur une planète malade ? | Scoop.it
La crème solaire peut-elle réellement nous protéger du cancer ? Certaines études montrent l'inverse.
more...
No comment yet.
Rescooped by Camille Marguin from Attitude BIO
Scoop.it!

Pesticides : « Je mets ma santé en danger pour 1 100 euros par mois »

Pesticides : « Je mets ma santé en danger pour 1 100 euros par mois » | Comment être en bonne santé sur une planète malade ? | Scoop.it
Marie-Lys Bibeyran, salariée de la vigne, veut faire reconnaître le décès de son frère comme un accident de travail dû aux produits phytosanitaires.

Via Hubert MESSMER @Zehub on Twitter
more...
No comment yet.
Scooped by Camille Marguin
Scoop.it!

Cancer : la France triste leader

Cancer : la France triste leader | Comment être en bonne santé sur une planète malade ? | Scoop.it
santé . L’hypothèse des perturbateurs endocriniens est la plus vraisemblable.

En France, on apprécie généralement les palmarès. Il est pourtant un titre soigneusement passé sous silence : la France est devenue le premier pays au monde pour l’incidence des cancers hormono-dépendants - sein et prostate - et des cancers masculins, selon le Centre international de recherche contre le cancer (Circ). Des données publiées en décembre sur le site Globocan de l’Organisation mondiale de la santé et sur lesquelles le Réseau Environnement Santé (RES) a mis la lumière, mardi à Paris. Une réalité anxiogène, d’autant qu’aujourd’hui rares sont les familles françaises épargnées par le cancer.

«Le plan cancer de la France reste muet sur cette réalité, et l’exposition aux perturbateurs endocriniens, qui est pourtant la principale hypothèse d’explication, n’y est même pas mentionnée !» déplore André Cicolella, toxicologue, qui préside le Réseau Environnement Santé. Comment expliquer qu’un pays industrialisé comme le Japon recense moitié moins de cancers que la France, que la Grèce compte quatre fois moins de cancers hormono-dépendants et Oman six fois moins ? Les scientifiques et associations regroupés au sein du RES dénoncent un «déni» des autorités qui retarde la recherche de solutions et la prévention. «Les facteurs généralement avancés pour expliquer la survenue des cancers sont insuffisants», explique André Cicolella.

more...
No comment yet.
Scooped by Camille Marguin
Scoop.it!

Union européenne : les lobbies font-ils la loi à Bruxelles ?

Union européenne : les lobbies font-ils la loi à Bruxelles ? | Comment être en bonne santé sur une planète malade ? | Scoop.it
Lors des dernières élections européennes, la défiance envers les institutions s’est fait particulièrement sentir dans les urnes. Parmi les éléments qui ont sans doute pesé dans la balance, la question de la collusion entre business et politique régulièrement dénoncée par les ONG. Car si les lobbies font vivre le débat européen, les dérives sont encore trop nombreuses.
more...
No comment yet.
Scooped by Camille Marguin
Scoop.it!

Un étudiant de 19 ans a trouvé une solution pour «nettoyer» les océans

Un étudiant de 19 ans a trouvé une solution pour «nettoyer» les océans | Comment être en bonne santé sur une planète malade ? | Scoop.it
Pour intercepter et extraire les objets en plastique qui polluent les océans, ce jeune Hollandais propose la conception d’un «entonnoir géant». Son projet, qui a gagné plusieurs prix, nécessite de trouver 2 millions de dollars.
more...
No comment yet.
Scooped by Camille Marguin
Scoop.it!

Européennes : l'environnement à géométrie variable dans les programmes des partis

Européennes : l'environnement à géométrie variable dans les programmes des partis | Comment être en bonne santé sur une planète malade ? | Scoop.it
La rhétorique environnementale est diversement présente dans les plates-formes des principales formations politiques, de la variable d'ajustement au cœur du projet politique de transition européenne.
more...
No comment yet.
Scooped by Camille Marguin
Scoop.it!

A Trondheim en Norvège, les vélos ont leur ascenseur !

A Trondheim en Norvège, les vélos ont leur ascenseur ! | Comment être en bonne santé sur une planète malade ? | Scoop.it

 

Utiliser quotidiennement son vélo pour se déplacer dans des villes sans dénivelé comme Copenhague ou encore Amsterdam ne pose pas de soucis. En revanche, c’est une toute autre affaire quand il s’agit de faire du vélo en côte : on fournit des efforts mais aussi quelques gouttes de sueur au passage ! Pas très confortable pour débuter une journée de travail… Pour pallier ce problème, la ville de Trondheim au nord de la Norvège a installé un ascenseur pour vélo ! Appelé le CycloCable‪®‬, ce dispositif s’apparente à un remonte-pente ... pour les deux roues ! Long de 120 mètres, ce système entièrement automatisé et gratuit tracte les cyclistes sur une pente de 18,33% (soit 22m de dénivelé). Il fonctionne en libre-service et a été conçu pour assurer au maximum la sécurité de ses utilisateurs (voir cette vidéo). Une invention simple mais révolutionnaire, surtout à Trondheim où la culture du vélo est bien présente. Bonne surprise : le CycloCable‪®‬, originellement inventé par un habitant de la ville, a été récemment amélioré grâce à l’entreprise française Poma, leader mondial du transport par câble, et sa filiale Skyrail basée non loin d’Annecy. Ils souhaitent maintenant exporter l’idée dans d’autres villes du monde.
Il y a fort à parier que le cyclocable sera bien accueilli par les cyclistes de villes telles que San Francisco ou Barcelone.

more...
No comment yet.
Scooped by Camille Marguin
Scoop.it!

Nord-Pas-de-Calais : le plan de protection de l'atmosphère est validé

Nord-Pas-de-Calais : le plan de protection de l'atmosphère est validé | Comment être en bonne santé sur une planète malade ? | Scoop.it
Le PPA du Nord-Pas-de-Calais a été adopté fin mars. La région fait partie des territoires sous contentieux européen pour ses dépassements d'émissions de particules fines et pourrait l'être prochainement pour ses émissions d'oxyde d'azote.
more...
No comment yet.
Rescooped by Camille Marguin from Perturbateurs endocriniens
Scoop.it!

Think Dirty : une application smartphone qui classifie les produits cosmétiques selon leur impact sur votre santé

Think Dirty : une application smartphone qui classifie les produits cosmétiques selon leur impact sur votre santé | Comment être en bonne santé sur une planète malade ? | Scoop.it
Lily Tse, une entrepreneuse canadienne, a mis au point Think Dirty, une application smartphone qui classifie les produits cosmétiques selon leur impact sur votre santé. L'application référence pas loin de 70 000 produits américains et européens.

Via Sylvain Rotillon
more...
No comment yet.
Rescooped by Camille Marguin from Ainsi va le monde actuel
Scoop.it!

Les alternatives aux pesticides se développent partout… sauf en France

Les alternatives aux pesticides se développent partout… sauf en France | Comment être en bonne santé sur une planète malade ? | Scoop.it

En France, le développement des alternatives naturelles aux pesticides reste un parcours du combattant. La faute aux règlements européens, affirme le ministère de l’Agriculture. Les préparations à base de composants naturels s’échangent pourtant sans problème dans plusieurs pays européens. Enquête sur ces alternatives aux pesticides.

 

« Vous voyez cette préparation ? Elle est à base d’ortie et de luzerne et vise notamment à stimuler la croissance des végétaux, à renforcer les défenses et à repousser les pucerons. » Nous sommes près d’Estella en Navarre (Espagne), dans la ferme de Cruz García et de son fils Rubén. Ils ont créé une entreprise familiale qui élabore et vend des extraits de plantes, sans aucun type de conservateur ou d’additif. Ils combinent leurs préparations avec de la valériane, de la sauge, de la lavande, de la camomille, du mille-feuille ou de la consoude.

Et n’hésitent pas à les goûter. « Il faut se rappeler que nous sommes faits d’eau et de plantes que nous mangeons », lance Cruz, un brin provocateur. Vous l’aurez compris : ici, point d’engrais chimiques et de cocktails de molécules toxiques allègrement produits par Monsanto, BASF, Bayer ou Syngenta.

 

La grande fierté de l’entreprise familiale est d’être parvenue à soigner par les plantes des vignes abîmées par la grêle, ou à épaissir et rendre plus vigoureux les sarments. Ce jour-là, ils s’apprêtent à expédier plusieurs dizaines de bidons à un grand viticulteur. « 90 % des produits que nous vendons sont à destination d’agriculteurs conventionnels, précise Rubén. Deux de leurs produits sont actuellement commercialisés en Espagne.

Ils n’ont rencontré aucune difficulté avec l’administration pour mettre leurs produits sur le marché, assure Ruben. Ils ont simplement rempli un formulaire de demande, et fourni une étude sur l’efficacité de leurs préparations.

 

 

Espagne-France : 1-0

En France, la réglementation est beaucoup plus complexe et coûteuse : la commercialisation de ces préparations requiert l’inscription de leurs substances actives sur une liste communautaire, au même titre que les produits chimiques. 40 000 euros, c’est le coût moyen pour le dépôt d’un dossier. Résultat : aucune « préparation naturelle peu préoccupante », c’est-à-dire à base de composant naturel [1] n’est aujourd’hui reconnue et acceptée officiellement à la vente.« Hormis une recette officielle de purin d’ortie que nous qualifions, nous, de "piquette d’ortie" », souligne Jean-François Lyphout, « ortieculteur » et membre d’Aspro-PNPP, une association qui promeut ces préparations.

 « Au lieu de faciliter les procédures, les textes réglementaires français créent un blocage évident, qui va à l’encontre de la demande des français de réduire au plus vite l’usage des pesticides », explique-t-il.

 

Qu’en disent les autorités gouvernementales espagnoles ? « Il y avait un vide juridique pour les fortifiants de plantes. Nous avons donc pris les dispositions nécessaires en créant un arrêté ministériel en 2007 prévoyant un régime simplifié de commercialisation », relate un fonctionnaire du ministère de l’Environnement. Le fort développement de l’agriculture biologique en Espagne a joué un rôle dans la mise en œuvre d’un cadre juridique spécifique. Mais, six ans après sa création, le registre espagnol compte seulement 19 fortifiants [2]. Car l’administration a des difficultés à traiter l’avalanche de demandes. Rubén et Cruz n’ont toujours pas reçu de numéro de registre pour leurs produits, malgré des demandes remontant à 2007...

 

 

Le modèle allemand

Un retard très critiqué par l’AEFA, une association de producteurs industriels de fortifiants. Elle milite pour que l’arrêté ministériel évolue afin d’éviter de se retrouver « avec des produits qui ne sont pas des fortifiants, commercialisés en totale liberté et sans le moindre contrôle », explique José Ignacio Castillo.« Nous avons découvert la loi de protection des végétaux en Allemagne qui distinguait les fortifiants, et avons décidé de la traduire en espagnol. Puis nous nous sommes rendus au ministère en disant que nous avions besoin d’un registre similaire à celui de l’Allemagne. »

Car à Berlin, les choses bougent. Pour se mettre en conformité avec un règlement européen de 2009 [3], l’Allemagne vient de réviser sa réglementation.

« Nous sommes très heureux d’avoir pu conserver la catégorie des fortifiants, que nous pouvons utiliser en agriculture pour protéger les plantes », témoigne Stefan Kühne du JKI, un institut en charge de l’évaluation des fortifiants de plantes. La procédure d’inscription reste simple : un formulaire de notification à remettre à l’Office fédéral de la protection des consommateurs et de la sécurité alimentaire, avant la mise sur le marché. « Quant à la procédure d’enregistrement, elle demeurera accessible au plus nombre », assure Stefan. Le coût de l’examen général de la demande devrait avoisiner les 290 euros en Allemagne... contre 40 000 euros en France !

 

 

Lobby de l’industrie chimique

Près de 500 produits étaient inscrits dans la catégorie des fortifiants en Allemagne. Avec la nouvelle loi, tous ces produits doivent être réévalués avant d’envisager une réinscription. Mais Stefan reste confiant. « Les préparations de plantes, qui représentaient 46 % des produits inscrits, devraient retrouver leur place ».

En revanche, des produits comme la poudre de lait ou le vinaigre blanc pourraient être considérés comme des « phyopharmaceutiques », un qualificatif appliqué aux pesticides chimiques. Leur commercialisation s’avérera donc beaucoup plus coûteuse. Les autorités publiques allemandes pourraient être aussi beaucoup plus strictes avec les produits à base de micro-organismes, auparavant autorisés.

 

« Prenons l’exemple du compost du jardin qui recèle une grande diversité de micro-organismes. Beaucoup d’entre eux sont bénéfiques aux plantes, d’autres sont des pathogènes, et les autorités vont maintenant nous demander des millions d’euros pour les enregistrer », s’emporte Helmut Junge, responsable d’une petite entreprise allemande de biotechnologie. Depuis quelques années, il commercialise un produit à base de bactéries, qui colonisent les racines des plantes de façon à ce que les pathogènes ne puissent pas se développer.

Avec la nouvelle réglementation, ce produit pourrait être exclu de la catégorie des fortifiants. « Cette situation est le résultat du lobby des grosses compagnies pour faire cesser l’activité des plus petites », confie-t-il. Pour le moment, lanouvelle liste allemande de fortifiants ne comprend que 46 produits, contre 500 auparavant.

 

 

« Produits naturels alternatifs »

A Oberndorf, une petite ville autrichienne située dans la région de Salzburg, Helmut Rampler développe depuis 25 ans des « produits naturels alternatifs » pour la protection des plantes. Lui-aussi regarde avec attention la situation en Allemagne. Car les autorités autrichiennes suivront sans doute le cadre juridique allemand.

L’un de ses produits, qui vise à régénérer les micro-organismes du sol pour revigorer les plantes, et ainsi réduire la consommation d’engrais artificiels et de produits phytosanitaires, est directement concerné. « Pour le moment, c’est surtout en France que les entreprises rencontrent des difficultés pour distribuer nos produits car il n’existe pas de catégorie pour les fortifiants. On doit choisir entre les pesticides et les fertilisants, et entre les deux il n’y a rien. »

 

Illustration de ces blocages : l’Institut technique de l’agriculture biologique travaille depuis 2008 sur des demandes d’homologation. En janvier 2013, aucun d’entre eux n’avait encore abouti. « Même des produits aussi anodins que le sucre, l’huile de colza ou le vinaigre restent en France bloqués sur une liste d’attente, témoigne Jean-François Lyphout de l’Aspro-PNPP. Les préparations naturelles peu préoccupantes répondent à la demande des agriculteurs, des jardiniers, des collectivités locales et d’un nombre croissant de consommateurs. Leur avenir dépend de la volonté politique de faire aboutir ce dossier ». Face à ce blocage, le commerce des pesticides illégaux s’envole. Au détriment de la santé publique.

 

Notes

[1] Le terme « Préparations naturelles peu préoccupantes » (PNPP) est issu de la Loi sur l’eau et désigne les préparations à base de composant naturel comme la prêle, l’ortie, la fougère, l’argile, le vinaigre blanc ou le petit lait. Utilisées pour renforcer la capacité des plantes, ces préparations prennent la forme d’extrait fermenté, de décoction, d’infusion ou de macération.

[2] Le registre est consultable sur le site du Ministère de l’Environnement (rubrique « Registro de otros medios de defensa fitosanitaria »).

[3] Le règlement européen 1107/2009 concernant la mise sur le marché des produits phytopharmaceutiques amène chaque pays européen à revoir sa réglementation en matière de (phyto)fortifiants, moyens naturels d’aide aux plantes ou préparations naturelles peu préoccupantes.

 


Via L B-M
more...
No comment yet.
Scooped by Camille Marguin
Scoop.it!

Sex-toys et fertilité : les jeunes s’inquiètent

Sex-toys et fertilité : les jeunes s’inquiètent | Comment être en bonne santé sur une planète malade ? | Scoop.it
Le lien entre perturbateurs endocriniens et troubles de la fertilité est un sujet qui préoccupe les 16-34 ans, comme en atteste le succès de la campagne « Protège tes hormones ».
more...
No comment yet.