L'Univers du Cloud Computing dans le Monde et Ailleurs
36.9K views | +17 today
Follow
L'Univers du Cloud Computing dans le Monde et Ailleurs
Le topic de Patrick Bouillaud sur l'actualite mondiale du Cloud
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by Patrick Bouillaud from Toulouse networks
Scoop.it!

La belle semaine de la Mêlée Numérique 2016

La belle semaine de la Mêlée Numérique 2016 | L'Univers du Cloud Computing dans le Monde et Ailleurs | Scoop.it

« Foisonnement » : c’est le mot qui vient à l’esprit pour évoquer la 20ème édition de la Mêlée Numérique, qui a eu lieu du 26 au 30 septembre 2016 à Toulouse. Voici le résumé d’un événement extrêmement riche.

Tables rondes, conférences, ateliers, animations, rencontres : plusieurs centaines « d’événements dans l’événement » ont rythmé cette 20ème édition de la Mêlée Numérique, qui a eu lieu du 26 au 30 septembre 2016 à Toulouse. Comme il n’est pas imaginable de les énumérer tous, voici un résumé chronologique des moments fort de cette semaine « foisonnante », qui ouvrait le festival de plus de 15 jours Human IN Tech (HINT), lancé à l’initiative de la French Tech Toulouse,

 

Le premier point – moins anecdotique qu’il n’y paraît – est que la Mêlée Numérique a bénéficié durant les 5 journées de l’événement d’un généreux soleil automnal. Ces bonnes conditions météorologiques étaient en effet importantes pour la « Startup Avenue », installée sur les allées Jules Guesde et abritée par des tentes. Elle permettait de découvrir les talents de plusieurs dizaines de startups issues de l’écosystème French Tech.

 

A quelques mètres de là, au Quai des Savoirs, on trouvait l’accueil de la Mêlée Numérique, le hall d’exposition et les salles de la Cantine Toulouse du Quai des Savoirs dédiées aux tables rondes et aux ateliers. MID e-news propose un résumé de deux de ces tables rondes du 26 septembre : celle sur les TPE/PME et la transformation numérique (voir ici) et sur le nouveau visage de la « Smart City » (voir ici). C’est également ce lundi 26 septembre, en fin de journée, que la Cantine Toulouse du Quai des Savoirs a officiellement été inauguré par Bertrand Serp, Vice –Président de Toulouse Métropole en charge du Numérique et Edouard Forzy, Fondateur et co-Président de La Mêlée. Cette inauguration s’est poursuivie avec un cocktail dédié à l’écosystème local du numérique, organisé par Toulouse Métropole.

 

 

 

Le lendemain, 27 septembre, une nouvelle salve de tables rondes et d’ateliers a rythmé l’événement dès le début de la matinée, dont la table ronde sur la place des Directeurs des Systèmes d’Information dans la transformation numérique (voir ici). Elle a été suivie d’un déjeuner dédié aux décideurs informatiques, ainsi qu’aux intervenants et partenaires de la Mêlée Numérique, installé à l’extrémité de la Startup Avenue. A l’endroit où, en milieu d’après-midi, l’événement la Mêlée Numérique a été officiellement ouvert par Carole Delga, Présidente de la Région Occitanie, qui a ensuite visité l’espace d’exposition avant de prendre la parole.

 

 

A cette occasion Carole Delga a notamment rappelé que la filière du numérique représentait environ 50 000 emplois dans cette nouvelle grande région, forte de deux métropoles labellisées French Tech, Montpellier et Toulouse.
A la suite de cette inauguration et d’une nouvelle séquence de tables rondes et d’ateliers, le média La Tribune-Objectif News a présenté la deuxième édition de son hors-série « Le Startupper », qui présente notamment plus de 200 startups de Haute-Garonne, ce dans le grand amphithéâtre de la Faculté de Médecine de Toulouse. Cette seconde journée était clôturée par un cocktail dînatoire offert par La Tribune.

Succès de « Very Big Meet The Big »

Le mercredi 28 septembre, 3ème journée de la Mêlée Numérique 2016, l’événement investissait de nouveaux espaces et occupait à la fois le grand amphithéâtre de l’ENSEEITH-Polytechnique Toulouse et la Cantine Toulouse de la rue d’Aubuisson, située en face de la grande école. C’est en effet dans le grand amphithéâtre de l’ENSEEITH qu’on eu lieu jusqu’en fin d’après-midi les pitchs de plus de 40 grandes comptes et d’environ 75 startups.

  

    

        

Les espaces de la Cantine Toulouse de la rue d’Aubuisson étaient quant à eux dédiés aux rendez-vous entre les grands groupes et les jeunes entreprises innovantes (JEI). Cette session a été suivie par la remise des prix « Capitole Angels 2016 » et par une soirée spéciale réunissant« Very Big Meet The Big » et « Big Up For Startup » (événement comparable créé à Montpellier en 2015. Il faut noter que ce même après-midi du 28 septembre, à proximité du Quai des Savoirs, avait lieu un autre événement proposé par La Mêlée Numérique : la première Toulouse Robot Race, course de robot co-organisée par la Coding Commission de La Mêlée, Robotics Place, Artilect Fab Lab Toulouse et Sciences et Animation.
Le jeudi 29 septembre, plus de 10 tables rondes et conférences avaient lieu à l’ENSEEITH-Polytechnique Toulouse et à la Cantine Toulouse de la rue d’Aubuisson, jusqu’en milieu d’après-midi. Ensuite, la Mêlée Numérique a été accueillie à l’Hôtel de Région, pour une table ronde sur « l’humain hyper-connecté » et pour la cérémonie de remise des Trophées de l’Economie Numérique (voir les résultats ici). En ouverture de cette cérémonie, Nadia Pellefigue, Vice-Présidente de la Région Occitanie, en charge du Développement économique, de la Recherche, de l'Innovation et de l'Enseignement supérieur, a rendu un hommage appuyé au travail en faveur du numérique mené depuis plus de 15 ans par l’association La Mêlée et par son cofondateur et co-Président Edouard Forzy. Pour l’écosystème régional du numérique, la cérémonie s’est poursuivie à l’Hôtel de Région avec une soirée proposée par le Conseil régional.

 

Lors de la cinquième et dernière journée de la Mêlée Numérique 2016, le 30 septembre 2016, une dizaine d’événements ont à nouveau été proposés à l’ENSEEITH-Polytechnique Toulouse et à la Cantine Toulouse de la rue d’Aubuisson, dont la session Ask Me Anything (AMA, voir ici), le rendez-vous « Les Startups recrutent » ou la session Jobs’TIC spéciale « jeux vidéo » (voir la photo ci-dessous).

 

La semaine de la Mêlée Numérique s’est terminée en beauté avec la Nuit Digitale, proposée par Digital Campus.

 

 


Extrêmement riche, cette 20ème édition de la Mêlée Numérique marque le début d’une nouvelle ère pour cet événement incontournable, qui s’adresse désormais à tous les publics, investit plusieurs endroits et propose un large éventail de formats. « Au début des années 2000, la Mêlée Numérique était un événement de taille modeste qui réunissait une centaine de professionnels de l’informatique pendant moins d’une journée, conclut Edouard Forzy. Aujourd’hui, c’est l’ensemble de la société qui est concerné et connecté. Pour s’adresser à tous ces publics, il était logique d’étendre l’évènement en durée (ndlr : 5 jours) et de multiplier les points de contacts (ndlr : trois en 2016 – le Quai des Savoirs, la Cantine Toulouse de la rue d’Aubuisson et l’ENSEEIHT). En faisant cela, nous n’avons fait que nous appliquer à nous-mêmes les préconisations que nous formulions à nos partenaires : élargissons notre champ de vision et notre audience ! »

 

Pascal Boiron, MID e-news


Via Jacques Le Bris
more...
No comment yet.
Rescooped by Patrick Bouillaud from Toulouse networks
Scoop.it!

Innovation IT Day : le 27 mai à Toulouse, Digital Place réunit chercheurs, PME et grands comptes

Innovation IT Day : le 27 mai à Toulouse, Digital Place réunit chercheurs, PME et grands comptes | L'Univers du Cloud Computing dans le Monde et Ailleurs | Scoop.it

Le 27 mai lors du salon de La Mêlée Numérique, le cluster des TIC en Midi-Pyrénées Digital Place propose un Innovation IT Day : une journée de rencontres entre laboratoires de recherche publique, PME innovantes et grands comptes industriels. Objectifs : faire du réseau et donner naissance à de véritables collaborations. Voici le programme.

"Jamais on n’a réuni autant d’entreprises innovantes et de chercheurs dans le domaine du numérique au même endroit et au même moment." Jean-Pierre Bayol, directeur de Digital Place, est l’organisateur de l’Innovation IT Day, le 27 mai à Diagora Labège. Son objectif est clair : "créer des passerelles pour que la recherche se transforme en projet d’entreprise", une discipline qui "n’est pas le point fort de la France" selon lui. Cette journée, qui se tient dans le cadre de La Mêlée Numérique, doit donc mettre en relation trois mondes qui se rencontrent encore trop peu : les laboratoires de recherche publique, les PME innovantes et les grands groupes industriels "pour qu’ils puissent se connaître et s’identifier". Cet événement est la version améliorée des "Rencontres PME / Laboratoires" déjà organisées régulièrement par le cluster.

Les chercheurs
L’Irit, le Laas, le Certop, l’IMT, l’Isae, l’Insa, les Mines d’Albi et TSE seront présents, avec une vingtaine d’équipes de recherche. Via des posters, des ateliers et des présentations de thèses, elles révèleront 50 projets de recherche, tous destinés à apporter des solutions numériques aux entreprises. 5 thématiques ont ainsi été choisies : mobilité, internet des objets, cloud, big data et e-santé.

"Par exemple, les Mines d’Albi présenteront un projet qui cherche à améliorer la gestion des situations de crise (inondation, accident grave) grâce aux objets connectés. L’IMT et l’Insa proposeront une solution pour transformer les données big data en statistiques et le Laas parlera d’une solution permettant d’utiliser les systèmes GSM et GPS tout en protégeant sa vie privée."

Les entrepreneurs
En face des chercheurs, les chefs d’entreprise. "En plus de la présentation des projets de recherche, qui est ouverte à tous, nous proposons des rendez-vous privés de 10 minutes, en one to one, entre les équipes de recherche et les PME", précise Jean-Pierre Bayol. 21 PME seront présentes, parmi elles les sociétés MyFeelBack, Netwaves, Synox, Orme, Myfox ou encore Gaiddon Software.

Les grands groupes ne sont pas en reste : Airbus, Actia, Turbomeca, Orange, Laboratoires Pierre Fabre, Air France, Capgemini et Oracle iront également à la rencontre des PME. "Les grands comptes ont compris qu’ils ont besoin d’innovation numérique. Ils ont compris aussi que les acteurs de cette innovation sont présents en Midi-Pyrénées", décrit le directeur de Digital Place.

Enfin, à 11h30, une table ronde se tiendra autour des écosystèmes numériques : "Les écosystèmes numériques de demain se construisent autour de Google, Amazon, Sales Force ou l'Open Source, bousculant les acteurs traditionnels que sont Microsoft, IBM, Oracle.... Tous préparent l'avenir avec des offres dédiées aux start-up et entreprises numériques. Il s’agit de savoir lesquels choisir et comment les utiliser", explique Jean-Pierre Bayol. Des représentants d’IBM, Capgemini, Petal Links, et Oracle interviendront lors de cette table ronde.

Sophie Arutunian


Via Jacques Le Bris
more...
No comment yet.
Rescooped by Patrick Bouillaud from Toulouse networks
Scoop.it!

Télétravail : l'élan gagne le grand sud-ouest

Télétravail : l'élan gagne le grand sud-ouest | L'Univers du Cloud Computing dans le Monde et Ailleurs | Scoop.it

Annie Fachetti, de la Commission Télétravail de La Mêlée et Martine Puig, de la Coopérative des Tiers-Lieux d'Aquitaine.

 

Les 1ères Rencontres du Télétravail ont eu lieu fin juin lors de la Mêlée Numérique 2015. Elles ont notamment mis en évidence la similitude des enjeux sur l’ensemble des territoires, à commencer par celui du grand sud-ouest.


 

« Le Travail change … Et vous ? » : c’était le thème fédérateur retenu par la Commission Télétravail & Espaces Collaboratif de La Mêlée, qui organisait le 26 juin dernier une série de tables rondes sur l’évolution des organisations du travail à l’heure du numérique.
Si le télétravail ou le travail collaboratif figurent au 1er plan des thématiques abordées, la Commission s’intéresse aussi aux nouvelles organisations, aux nouvelles pratiques et aux nouveaux lieux qui s’offrent aujourd’hui aux entreprises, aux collectivités et aux salariés pour travailler autrement.
Près d’une vingtaine d’intervenants répartis sur l’ensemble des tables rondes ont abordé ces sujets. Parmi eux, les aspects juridiques pour la mise en œuvre du télétravail au sein des organisations, l’accompagnement aux changements, les atouts de ces nouvelles organisations pour développer l’égalité femmes/hommes, la modélisation des avantages liés au télétravail, de nombreux témoignages d’entreprises ayant expérimenté et intégré ces nouvelles organisations, tels Berger Levrault, Airbus avec le Bizlab, Ematopie, Citica … et enfin les lieux où il est aujourd’hui possible de travailler à distance de son employeur mais à proximité de son domicile. 
L’une des tables rondes a été entièrement consacrée à « l’entreprise libérée », sous la houlette de Philippe Bressolin de Co Consult Group, également membre de la Commission Télétravail de La Mêlée.

 

Bientôt un réseau régional des Tiers lieux …

« Le but est de co-construire avec l’ensemble des acteurs de Midi-Pyrénées convaincus que l’on peut, aujourd’hui, grâce aux solutions numériques, vivre et travailler autrement » affirme Annie Fachetti, co-animatrice et à l’initiative de la création de la commission en 2012. «La Commission Télétravail & Espaces Collaboratifs a lancé un vaste chantier de recensement des tiers lieux de Midi-Pyrénées afin de dresser une cartographie présentée lors de l’une des tables rondes par Stéphane Capgras, co-animateur de la Commission. Ces informations feront l’objet d’une publication d’ici la fin de l’année. Toutes les personnes gérant, animant ou ayant un projet de Tiers lieux et qui n’ont pas encore été contactées par la Commission peuvent donc se manifester via le mail de la commission (teletravail@lamelee.com). Environ 40 tiers-lieux auraient ainsi été créés en Midi-Pyrénées.
En lien avec l’inventaire des tiers lieux, la Commission initie, depuis quelques mois, une démarche de constitution d’un réseau régional des Tiers Lieux avec pour objectif de faciliter l’accès aux informations pour les entreprises, les collectivités et les salariés afin d’identifier, très facilement, les lieux où il est possible de travailler à distance, dans des conditions optimales et professionnelles. Cela implique donc un ensemble de services et d’outils communs à l’ensemble des tiers lieux pour promouvoir ces infrastructures encore méconnues. 
Midi-Pyrénées compte à ce jour près de 40 tiers lieux publics ou privés et enregistre une quinzaine de projets nouveaux à court ou moyen terme. Des projets qui concernent l’ensemble des départements de la Région avec quelques précurseurs tels l’Ariège, le Gers, l’Aveyron et le Tarn (via notamment le réseau Cowork’in Tarn).

 

Un engagement de Midi-Pyrénées…

« Ces initiatives locales récentes ou plus anciennes auront probablement besoin du soutien de la Région qui dispose aujourd’hui de quelques dispositifs pour aider financièrement et conseiller les entreprises à franchir le pas de ces nouvelles organisations. Mais nous souhaitons qu’elle aille plus loin en soutenant des programmes d’informations, de sensibilisation, de formation … et en participant à la pérennité des tiers lieux existants ou en projet » rappelle Annie Fachetti, également animatrice du programme Ariège Télétravail. 
Les tables rondes organisées en juin dernier ont accueilli plus d’une centaine de participants convaincus ou curieux de ces nouvelles pratiques. De nombreuses informations concernant leur déroulé sont accessibles sur le nouveau réseau social d’entreprise UbiXr lancé par Vigisys lors de La Mêlée Numérique et dont la Commission est partenaire, persuadée de la pertinence de ce nouvel outil pour fédérer et impliquer la communauté « télétravail et coworking » de Midi-Pyrénées et au-delà.

 

… et une collaboration avec l’Aquitaine

Par définition, le télétravail ne se fonde pas sur les limites administratives. En l’occurrence, les acteurs de Midi-Pyrénées présents recevaient la Coopérative des Tiers-Lieux de l’Aquitaine, représentée par Martine Puig, administratrice de cette structure. « L’enjeu est le même dans tous les départements, explique Martine Puig, par ailleurs responsable du tiers-lieu « La Fontaine » à Agen : il faut rendre les nouvelles façons de travailler plus visibles et rappeler les preuves de leur efficacité. La réunion des tiers-lieux et du numérique et d’un tiers-lieu permet d’associer l’efficacité et l’animation. ».

Pascal Boiron, MID e-news


Via Jacques Le Bris
more...
No comment yet.
Rescooped by Patrick Bouillaud from Christophe Blazquez
Scoop.it!

La Mêlée Adour est née le 18 avril 2014

La Mêlée Adour est née le 18 avril 2014 | L'Univers du Cloud Computing dans le Monde et Ailleurs | Scoop.it

 

La Mêlée Adour a été fondée, par Emmanuel Dubié, Directeur de Crescendo, Franck Michaux, fondateur de Map Your Dream et Christophe Blazquez, formateur (2ème, 3ème et 4ème en partant de la gauche).

 

L’association La Mêlée, dont le siège est à Toulouse, a désormais un équivalent basé à Tarbes, dans les Hautes-Pyrénées : La Mêlée Adour, qui est hébergée par la pépinière d’entreprises Crescendo. L’inauguration officielle aura lieu mi-juin.

La Mêlée Adour est née ce 18 avril avec la signature d’une convention entre les associations La Mêlée et Crescendo, installée à Tarbes. Crescendo est à la fois une « couveuse » et une « pépinière » d’entreprises, soutenue par l’Europe, l’Etat français, le Conseil Général des Hautes-Pyrénées et le Grand Tarbes. Au sein de ses locaux, elle héberge en moyenne 75 activités économiques (50 en « couveuse » et 25 en « pépinière »).
De son côté, l’association La Mêlée, basée à Toulouse, ne cesse de grandir et compte désormais près de 600 adhérents : le fait de créer des structures équivalentes dans les différents départements de Midi-Pyrénées devient une nécessité, notamment afin d’animer les écosystèmes locaux du numérique sans demander aux entrepreneurs concernés de se déplacer à chaque fois.

 

Concrètement, Crescendo met à la disposition de La Mêlée Adour un tiers-lieu qui comprend :
- un espace de coworking de 40 m⊃2;, équipé d’ordinateurs et qui affiche pour l’instant un débit de 20 Mbit/s,
- deux salles de réunion,
- un espace « lounge » et cafétéria,
- une salle de conférence de 130 places qui sera opérationnelle à partir d’octobre 2014 (les travaux vont commencer fin avril et cette salle sera utilisée pour les réunions du Grand Tarbes et elle sera équipée d’un système de visioconférence tandis que toutes les places de l’amphithéâtre seront sonorisées).

 

La Mêlée Adour : 400 000 personnes sont concernées

Ce n’est bien sûr pas un hasard si les fondateurs ont choisi le nom « Mêlée Adour » (et pas « Mêlée Tarbes » ou « Mêlée Hautes-Pyrénées ») : l’Adour transcende les limites administratives et concerne au bas mot 4 départements (les Hautes-Pyrénées, le Gers, les Landes et les Pyrénées-Atlantiques) et deux régions (Aquitaine et Midi-Pyrénées). MID e-news a interrogé l’un des trois fondateurs de La Mêlée Adour, Christophe Blazquez, formateur, consultant et auteur dans le domaine du web (les deux autres sont Emmanuel Dubié, Directeur de Crescendo et Franck Michaux, fondateur de Map Your Dream).

Christophe Blazquez : « Notre priorité, c’est le triangle Tarbes-Pau-Lourdes »

- Pourquoi avoir créé La Mêlée Adour ?
Christophe Blazquez : Notre constat de base a été qu’il est essentiel pour les territoires d’avoir un lieu où les acteurs du numérique puissent se rencontrer. Si nous l’avons appelé « La Mêlée Adour », c’est justement parce que les bassins d’emploi et les bassins de vie se sont forgés au fil des siècles alors que notre découpage administratif n’a finalement qu’un peu plus de 200 ans. Si on pense au bassin de l’Adour dans son intégralité, il concerne directement ou indirectement 4 départements : les Hautes-Pyrénées, les Pyrénées-Atlantiques, le Gers et les Landes. Notre objectif prioritaire avec La Mêlée Adour est de réunir les acteurs du « triangle » Tarbes-Pau-Lourdes. Certes, cela implique deux départements et deux régions distincts, mais il faut savoir que, par exemple, l’autoroute permet d’aller facilement deTarbes à Pau et que le territoire en question est fort de 400 000 habitants

- Les principaux utilisateurs des espaces de coworking sont les étudiants : est-ce qu’il y a un potentiel à Tarbes dans ce domaine ?
Christophe Blazquez : Les 15 communes de l’agglomération de Tarbes représentent à elles seules près de 80 000 habitants et c’est une ville universitaire importante : plus de 5 000 étudiants, soit le deuxième pôle en Midi-Pyrénées, de plus avec des liens forts avec les universités de Toulouse. Le potentiel existe donc et il est important. La encore, il faut que La Mêlée Adour s’intéresse également à Pau, qui compte plus de 11 000 étudiants.

- Quelles seront les premières actions de La Mêlée Adour ?
Christophe Blazquez : La première sera d’aller au salon La Mêlée Numérique les 27 et 28 mai à Toulouse, ce qui est logique. Nous ouvrirons également en mai un site Internet dédié qui sera "lameleeadour.com". Ensuite, nous pensons réunir environ 150 acteurs du numérique pour l’inauguration officielle de La Mêlée Adour, qui aura lieu le 18 juin. A partir de septembre nous organiserons différents types d’évènements : des barcamps, des visites d’entreprises, des ateliers, des petits déjeuners, etc. Citons également les fablabs, avec lesquels nous souhaitons avoir des relations fortes : depuis mars 2014, il y en a un à Tarbes et deux à Pau. Enfin, La Mêlée Adour disposera à partir d’octobre 2014 d’une salle de conférence de 130 places, très bien équipées et qui pourra échanger en visioconférences avec d’autres évènements, qui auraient lieu par exemple à La Mêlée à Toulouse.

Nous ouvrirons également en mai un site Internet dédié, www.lameleeadour.com, ainsi qu'un blog et des profils sur les réseaux sociaux.

 

Pascal Boiron, MID e-news


Via Jacques Le Bris, christophe blazquez
more...
No comment yet.