L'Univers du Clou...
Follow
Find tag "DigitalPlace"
26.5K views | +0 today
L'Univers du Cloud Computing dans le Monde et Ailleurs
Le topic de Patrick Bouillaud sur l'actualite mondiale du Cloud
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by Patrick Bouillaud from Toulouse networks
Scoop.it!

Numérique : les clusters de Toulouse et Montpellier se rapprochent en vue de la grande région

Numérique : les clusters de Toulouse et Montpellier se rapprochent en vue de la grande région | L'Univers du Cloud Computing dans le Monde et Ailleurs | Scoop.it

Daniel Benchimol, président de Digital Place, a signé aujourd'hui une convention avec le cluster French South Digital

 

Le cluster toulousain du numérique Digital Place et le cluster de Montpellier French South Digital ont signé une convention pour mutualiser leurs actions et engager une réflexion sur le numérique au niveau de la future grande région. Une association qui ne préfigure pas - pour le moment - la fusion des deux clusters. Par ailleurs, à Toulouse, le manque d'unité entre les différents acteurs du secteur se fait ressentir dans le cadre du rapprochement avec Montpellier.

 

La convention entre Digital Place et French South Digital a été signée deux fois. La première fois hier soir (mercredi 4 juin) lors de l'assemblée générale de Digital Place à Toulouse, en présence de Nadia Pellefigue (Conseil régional), Bertrand Serp (Toulouse Métropole), Pierre Lattard (Sicoval), et Marc Chapuis (Préfecture).
Aujourd'hui jeudi 5 juin, rebelote à Montpellier en présence des élus de Languedoc-Roussillon, notamment Hélène Giral, vice-présidente du Conseil régional.

 

"Mutualiser les événements"

Cette convention, qui a été rédigée assez rapidement, ("en trois réunions", selon le président de Digital Place Daniel Benchimol) doit permettre aux deux clusters de "mener une réflexion sur le numérique à l'échelle de la grande région" mais surtout de "mutualiser les gros événements".

Une journée comme l'Innovation IT Day, qui s'est tenue hier à Toulouse, aura désormais vocation à accueillir un large panel d'entreprises de Languedoc-Roussillon. Idem pour l'événement Connec' Sud à Montpellier.

"Nous ne pouvons pas tout mutualiser. Le cluster Digital Place a des actions très pragmatiques à destination des patrons "qui n'ont pas le temps", par exemple des ateliers entre midi et deux autour d'un sandwich. Évidemment, on ne peut pas faire venir des participants de Montpellier pour ce genre de rendez-vous, explique Daniel Benchimol. Néanmoins, les formateurs professionnels pourront, eux, se déplacer pour animer ces ateliers à Montpellier."

Une fusion des deux clusters ?

Pour le président de Digital Place, la fusion avec French South Digital n'est pas à l'ordre du jour, notamment parce que les clusters n'ont pas le même degré de maturité : "Digital Place est très en avance avec 15 ans d'âge, des salariés permanents, des actions bien rodées. French South Digital est au début du début."

En effet, le cluster montpellierain est né en février dernier, du rapprochement entre Novae LR, Media Cloud Cluster et PixLR, et sa structure est encore fragile.

"Nous allons travailler ensemble, bien sûr, mais probablement uniquement sur les grands événements, poursuit le président de Digital Place. Car nous sommes géographiquement éloignés. Je ne pense pas qu'il puisse y avoir de fusion entre les deux entités. Le travail d'un cluster est basé sur la proximité."

Pour rappel, certains souhaitent la création d'un véritable pôle de compétitivité régional dédié au numérique, à l'instar de Jean-Louis Chauzy, président du Ceser Midi-Pyrénées. Réagissant à cette idée, Philippe Coste, directeur délégué de French Tech Toulouse, livrait dans nos colonnes en mars dernier une analyse différente. "Pour moi, les pôles de compétitivité, ça fait un peu 'vertical', confiait-t-il. Ce n'est pas très agile. Le numérique, lui, est transversal. Il adresse tous les métiers et tous les secteurs. Il est vecteur de transformation de l'ensemble de la société."

 

Montpellier : plus jeune mais plus motivée

C'est à la lumière du rapprochement avec Montpellier que les rivalités au sein l'écosystème numérique toulousain apparaissent. Pour Philippe Coste, le cluster montpelliérain est le fruit "d'un travail collaboratif" qui pourrait "être une source d'inspiration" :

"Nous avons en Midi-Pyrénées un écosystème riche, un historique basé sur l'aéronautique et le spatial, ainsi qu'une multiplicité de startups qui agitent le sujet du numérique, analyse le directeur délégué de French Tech Toulouse. Mais il faut être modeste. Car notre héritage peut aussi générer une certaine lourdeur. Je note à Montpellier une véritable agilité."

Pour Daniel Benchimol, Montpellier "n'a pas eu le choix" :

"Le cluster de Languedoc-Roussillon est né d'une fusion entre plusieurs entités. Elles y ont été obligées par les pouvoirs publics qui ont brandi la menace des subventions. À Toulouse, il n'y a pas de rassemblement entre les différents acteurs. Faudrait-il y être obligés par les pouvoirs publics ? Sur cette question, je dis joker", sourit-il.

Néanmoins, une réflexion devra se tenir, ne serait-ce que pour harmoniser les financements publics en vue de la future région. "Aujourd'hui, l'écosystème de Languedoc-Roussillon touche 5 fois plus de subventions qu'en Midi-Pyrénées", note le président de Digital Place.

 

Sophie Arutunian

@SoArutunian


Via Jacques Le Bris
more...
No comment yet.
Rescooped by Patrick Bouillaud from Toulouse networks
Scoop.it!

Innovation IT Day : le 27 mai à Toulouse, Digital Place réunit chercheurs, PME et grands comptes

Innovation IT Day : le 27 mai à Toulouse, Digital Place réunit chercheurs, PME et grands comptes | L'Univers du Cloud Computing dans le Monde et Ailleurs | Scoop.it

Le 27 mai lors du salon de La Mêlée Numérique, le cluster des TIC en Midi-Pyrénées Digital Place propose un Innovation IT Day : une journée de rencontres entre laboratoires de recherche publique, PME innovantes et grands comptes industriels. Objectifs : faire du réseau et donner naissance à de véritables collaborations. Voici le programme.

"Jamais on n’a réuni autant d’entreprises innovantes et de chercheurs dans le domaine du numérique au même endroit et au même moment." Jean-Pierre Bayol, directeur de Digital Place, est l’organisateur de l’Innovation IT Day, le 27 mai à Diagora Labège. Son objectif est clair : "créer des passerelles pour que la recherche se transforme en projet d’entreprise", une discipline qui "n’est pas le point fort de la France" selon lui. Cette journée, qui se tient dans le cadre de La Mêlée Numérique, doit donc mettre en relation trois mondes qui se rencontrent encore trop peu : les laboratoires de recherche publique, les PME innovantes et les grands groupes industriels "pour qu’ils puissent se connaître et s’identifier". Cet événement est la version améliorée des "Rencontres PME / Laboratoires" déjà organisées régulièrement par le cluster.

Les chercheurs
L’Irit, le Laas, le Certop, l’IMT, l’Isae, l’Insa, les Mines d’Albi et TSE seront présents, avec une vingtaine d’équipes de recherche. Via des posters, des ateliers et des présentations de thèses, elles révèleront 50 projets de recherche, tous destinés à apporter des solutions numériques aux entreprises. 5 thématiques ont ainsi été choisies : mobilité, internet des objets, cloud, big data et e-santé.

"Par exemple, les Mines d’Albi présenteront un projet qui cherche à améliorer la gestion des situations de crise (inondation, accident grave) grâce aux objets connectés. L’IMT et l’Insa proposeront une solution pour transformer les données big data en statistiques et le Laas parlera d’une solution permettant d’utiliser les systèmes GSM et GPS tout en protégeant sa vie privée."

Les entrepreneurs
En face des chercheurs, les chefs d’entreprise. "En plus de la présentation des projets de recherche, qui est ouverte à tous, nous proposons des rendez-vous privés de 10 minutes, en one to one, entre les équipes de recherche et les PME", précise Jean-Pierre Bayol. 21 PME seront présentes, parmi elles les sociétés MyFeelBack, Netwaves, Synox, Orme, Myfox ou encore Gaiddon Software.

Les grands groupes ne sont pas en reste : Airbus, Actia, Turbomeca, Orange, Laboratoires Pierre Fabre, Air France, Capgemini et Oracle iront également à la rencontre des PME. "Les grands comptes ont compris qu’ils ont besoin d’innovation numérique. Ils ont compris aussi que les acteurs de cette innovation sont présents en Midi-Pyrénées", décrit le directeur de Digital Place.

Enfin, à 11h30, une table ronde se tiendra autour des écosystèmes numériques : "Les écosystèmes numériques de demain se construisent autour de Google, Amazon, Sales Force ou l'Open Source, bousculant les acteurs traditionnels que sont Microsoft, IBM, Oracle.... Tous préparent l'avenir avec des offres dédiées aux start-up et entreprises numériques. Il s’agit de savoir lesquels choisir et comment les utiliser", explique Jean-Pierre Bayol. Des représentants d’IBM, Capgemini, Petal Links, et Oracle interviendront lors de cette table ronde.

Sophie Arutunian


Via Jacques Le Bris
more...
No comment yet.