Chuchoteuse d'Alt...
Follow
Find
91.3K views | +11 today
Rescooped by @Chuchoteuse d'Alternatives from ECONOMIES LOCALES VIVANTES
onto Chuchoteuse d'Alternatives
Scoop.it!

Le bio est-il vraiment moins productif que le conventionnel ?

Le bio est-il vraiment moins productif que le conventionnel ? | Chuchoteuse d'Alternatives | Scoop.it

"L’argument est bien rodé et passablement ancré dans l’esprit de tout un chacun. Si nous ne passons pas massivement à l’agriculture biologique en France et dans le monde, c’est parce qu’ « on ne pourrait pas nourrir la planète ». Depuis quelques années, études, contre-études, proclamations et démentis se succèdent. A tel point qu’il devient difficile de se faire une idée claire et de soutenir une position. Au delà des chapelles et des idéologies, regardons concrètement ce qu’il en est."


Via Laurence Serfaty, Guibert del Marmol, Raphael Souchier
more...
Thierry Curty's comment, December 23, 2013 1:39 AM
Le problème n'est pas la productivité à échelle micro, mais à échelle macro. Tant que vous produisez du bio à surface non mécanisée, on est largement au-dessus de l'agriculture industrielle. A échelle macro, donc mécanisée, si aujourd'hui le bio produit seulement 20% de moins que l'agriculture traditionnelle, c'est grâce à cette dernière, qui lutte contre les ravageurs. Mais où le problème se pose, c'est justement de pouvoir nourrir la population. Comme on ne peut pas mécaniser à échelle industrielle l'agroécologie en respectant les principes de production qui permettent d'avoir un niveau de production comme les non-mécanisés, ça fait que l'agriculture bio ne peut pas nourrir le monde, point! Ca, c'est facile à comprendre. Alors, des techniques sont mises au point pour industrialiser quand même l'agriculture bio, avoir des systèmes de cultures en très haute densité, en bande alternées, afin de pouvoir mécaniser. Mais ça implique de nouvelles variétés, résistantes à la promiscuité et au réseau racinaire beaucoup plus dense pour mieux collecter le phosphate dans les sols érodés. Des plants qui n'existent pas encore, mais sont en en cours de développement. Et après, il y aura aussi le problème de la logistique derrière, bien plus compliquée, donc beaucoup plus chère, qui se répercutera sur le prix à la consommation, en raison de la diversité plus grande. Aujourd'hui, dans une grande région céréalière on récolte trois, au plus quatre produits. Avec un système agroécologique, on va en récolter vingt ou trente, avec tout ce que ça implique : plus de silos, plus de camions, plus de centrales de traitement, des réseaux de distribution beaucoup plus complexes. Et donc, de passer à l'agroécologie signifie une empreinte de la part alimentaire sur le revenu des ménages beaucoup plus conséquente, donc une très forte baisse de pouvoir d'achat, ce qui aura des conséquences sur la production de richesse et donc le développement sociétal. Un problème qui va bien au-delà des petites visions que l'on voit partout en présentant des jardins de quelques m2 sans avoir la capacité d'imaginer ce que nourrir une ville comme l'agglomération parisienne de 11 millions d'habitants implique.
Raphael Souchier's comment, January 1, 6:22 AM
@Thierry Curty, merci de ce commentaire détaillé. Les hypothèses que vous proposez ne semblent pas confirmées par un grand nombre d'études réalisées un peu partout sur la planète depuis une vingtaine d'années. Ces dernières sont évoquées dans le chapitre 4 de mon livre "Made in Local", récemment publié chers Eyrolles. Bonne lecture ... et bonne année.
Thierry Curty's comment, January 1, 6:50 AM
Ce ne sont pas des hypothèses et si, justement, la totalité des études démontre ce que je dis. Lorsqu'une étude dit que le bio pourrait nourrir le monde, elle ne parle pas de ce bio que nous connaissons aujourd'hui. Elle parle d'un bio évolué, complexe, nécessitant des compétences que 99% des agriculteurs, y compris les bios, n'ont pas. IL faut des techniciens agricoles, des ingénieurs agronomes. De l'agroforesterie, du pastoralisme, de la culture très haute densité, de la permaculture en bandes mécanisables. Non, le bio ne peut pas nourrir le monde tel qu'il est là. Pour nourrir le monde en bio, tel qu'il existe aujourd'hui, il faudrait une quantité phénoménale de bras, qui n'existe pas. La permaculture n'étant pas mécanisable, elle n'est pas exploitable à grande échelle. Et si l'avenir est à l'agrobiologie, c'est avec l'agriculture à très haute densité avec de nouveaux plants high-tech, sélectionnés pour être capables de supporter la promiscuité de la très haute densité et le manque de phosphate. AUCUNE étude n'a jamais prétendu que le fait de produire en supprimant les pesticides permettrait de nourrir le monde. Pour cela, il faudrait plusieurs centaines de millions de petites exploitations, ce qui n'est bien évidemment pas possible. Et la gestion logistique que l'agrobiologie impose est également un autre casse-tête. Votre livre s'intitule "made in local"...rien que le titre évoque ce qu'il veut bien dire...et donc que seul le local est assuré...mais il y a tout le reste du monde. En bio, vous ne pourriez même pas nourrir Paris. Pour cela, il faudrait déjà plusieurs centaines de milliers d'employés, qui travaillent, pliés en deux, pour un salaire de misère, les pieds dans la boue. Vous ne trouverez bien évidemment jamais autant d'esclaves que nécessaire pour faire ça, sauf à les importer, comme à l'époque de la traite négrière. L'agrobiologie, c'est l'avenir, mais ce n'est pas du "bio" au sens où nous l'entendons aujourd'hui, en supprimant les pesticides. Ca, ce n'est pas vrai du tout. Je vous ferai d'ailleurs remarquer que les pesticides ne datent que d'une soixantaine d'années. Donc on sait très bien ce que ça donne l'agriculture sans pesticides. Et là, c'est vite vu! Produire local est une chose, nourrir le monde en est une autre et là c'est un casse-tête chinois. Tant que nous en sommes à 2% de bio, on peut pavoiser. On pourra probablement pavoiser même à dix fois plus que ça. Mais au-delà, ça va commencer à devenir compliqué. Je vais quand même lire votre livre, pour information, le local m'intéresse beaucoup. xD merci, bonne année.
Veille d'actualité Positive & Alternative = Transitions, Economie collaborative, ESS, RSE / DIY, Initiatives locales & globales, Créatifs culturels / Innovations sociétales, Tendances & Prospective / Ressources
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by @Chuchoteuse d'Alternatives
Scoop.it!

Curated by

Curated by | Chuchoteuse d'Alternatives | Scoop.it

Chuchoteuse d'alternatives. Connecteuse. Prospective.

 

> Veille d'actualité & Benchmark
> Diffusion de l'info & mise en réseau

 

Web 2.0
Collaboratif
Freelance

more...
No comment yet.
Rescooped by @Chuchoteuse d'Alternatives from Biomimétisme-Economie Circulaire-Société
Scoop.it!

A New Dynamic: effective business in a circular economy

A New Dynamic: effective business in a circular economy | Chuchoteuse d'Alternatives | Scoop.it

"Upward trending and volatile materials and energy prices, difficult credit conditions and the myriad opportunities of the digital revolution are combining to make a circular economy the key value driver for the coming decades..."


Via Raphael Souchier
more...
Raphael Souchier's curator insight, January 14, 7:32 AM

The  ‘made to be made again’ economy is designed to generate billions of dollars of materials cost savings per year. Worth looking at!

Mavale27's curator insight, January 25, 11:32 AM

add your insight...

Scooped by @Chuchoteuse d'Alternatives
Scoop.it!

Bien manger c’est partager !

Bien manger c’est partager ! | Chuchoteuse d'Alternatives | Scoop.it

"Les Amis du Zeybu, en Isère, ont créé une coopérative qui vend des produits locaux et redistribue une partie des recettes sous forme de monnaie solidaire."

more...
No comment yet.
Scooped by @Chuchoteuse d'Alternatives
Scoop.it!

La culture de la coopérative sur la péniche Cancale

La culture de la coopérative sur la péniche Cancale | Chuchoteuse d'Alternatives | Scoop.it

"La Péniche Cancale ce n’est pas seulement un bar-concert sur l’eau. Cette « coopérative culturelle et solidaire » proclamée d’intérêt collectif s’engage à soutenir la scène artistique régionale et les producteurs locaux tout en redynamisant un quartier. Embarquez dans une entreprise pas comme les autres."

more...
No comment yet.
Scooped by @Chuchoteuse d'Alternatives
Scoop.it!

Entretien avec Masanobu Fukuoka, précurseur de la Permaculture

Entretien avec Masanobu Fukuoka, précurseur de la Permaculture | Chuchoteuse d'Alternatives | Scoop.it
Plutôt qu'un pionnier de la permaculture, Masanobu Fukuoka en est un prédécesseur, car il fut concepteur de l'agriculture naturelle et il fit la jonction avec la permaculture.
more...
No comment yet.
Rescooped by @Chuchoteuse d'Alternatives from CoRévolution
Scoop.it!

L'essor du prêt solidaire entre particuliers comble un vide bancaire

L'essor du prêt solidaire entre particuliers comble un vide bancaire | Chuchoteuse d'Alternatives | Scoop.it
Le financement participatif permet de soutenir des microprojets économiques, culturels ou associatifs. Un créneau délaissé par le secteur bancaire, explique Yannick Roudaut, cofondateur d'Alternité.

Via Anne-Sophie
more...
espacesolidarite974.fr's curator insight, January 14, 1:37 AM

Le financement participatif permet de soutenir des microprojets économiques, culturels ou associatifs. Un créneau délaissé par le secteur bancaire, explique Yannick Roudaut, cofondateur d'Alternité.

Scooped by @Chuchoteuse d'Alternatives
Scoop.it!

Et si on potageait … en appartement ?!

Et si on potageait … en appartement ?! | Chuchoteuse d'Alternatives | Scoop.it
Le jardinage urbain prend de l’ampleur partout dans le monde. Comment planter en intérieur ?
more...
No comment yet.
Scooped by @Chuchoteuse d'Alternatives
Scoop.it!

Autonomie, émancipation et DIY au programme d'un collège rennais

Autonomie, émancipation et DIY au programme d'un collège rennais | Chuchoteuse d'Alternatives | Scoop.it
Un collège sans notes où les élèves sont "maîtres de leur apprentissage" et décident du règlement avec les professeurs...
more...
No comment yet.
Rescooped by @Chuchoteuse d'Alternatives from ECONOMIES LOCALES VIVANTES
Scoop.it!

LA BANQUE DU MIEL / Comptes épargne abeilles

LA BANQUE DU MIEL / Comptes épargne abeilles | Chuchoteuse d'Alternatives | Scoop.it

A une époque où les banques n’épargnent personne, La Banque du miel investit collectivement des lieux, des personnes et des idées et transforme l’argent d’humains en argent d’abeilles (miel), pour essaimer, polliniser et aller voir ailleurs si on y est...


Via Raphael Souchier
more...
Raphael Souchier's curator insight, January 12, 7:59 AM

"Time is Honey !"

Rescooped by @Chuchoteuse d'Alternatives from Nouveaux paradigmes
Scoop.it!

Beyond Jobs: we need less of them, not more

Beyond Jobs: we need less of them, not more | Chuchoteuse d'Alternatives | Scoop.it

“Notwithstanding this culture of work’s ideological claims to the contrary, jobs are less preconditions for freedom than impediments to freedom’s concrete realization.

 

Beyond consuming most of workers’ waking hours (consuming that which constitutes the precondition for freedom – time), jobs also wreck people’s health, vitiating freedom in the sense of bodily movement as well.

 

Moreover, that people are compelled to work a job – irrespective of the job’s need, or function – demonstrates the consanguinity of jobs and dependency, rather than in-dependency. Some may counter at this point that needing a job is just a natural, unavoidable fact – that people must work to live. But the inordinately excessive amount of time that people devote to work in the US (and capitalist societies in general) is less a natural fact than a cultural one.


Via Christophe CESETTI
more...
No comment yet.
Scooped by @Chuchoteuse d'Alternatives
Scoop.it!

Au Danemark un restaurant solidaire réutilise les surplus alimentaires des supermarchés

Au Danemark un restaurant solidaire réutilise les surplus alimentaires des supermarchés | Chuchoteuse d'Alternatives | Scoop.it
Au Danemark un restaurant engagé contre le gaspillage alimentaire élabore ses menus à partir de surplus et invendus de la grande distribution.
more...
No comment yet.
Rescooped by @Chuchoteuse d'Alternatives from Ecotourisme
Scoop.it!

Tourisme : un village de cabanes flottantes aux portes de la Charente

Tourisme : un village de cabanes flottantes aux portes de la Charente | Chuchoteuse d'Alternatives | Scoop.it
Un village touristique de cabanes flottantes ouvrira cet été à la limite de la Charente. Un investissement de 2,3 millions d’euros et une première en France. 

Via Hubert MESSMER @Zehub on Twitter
more...
Clémence Souchard's curator insight, January 14, 3:11 AM

Nouvel hébergement insolite : des cabanes flottantes en Charente !

Rescooped by @Chuchoteuse d'Alternatives from Nouveaux paradigmes
Scoop.it!

Bernard Friot : « Le management capitaliste entrave notre désir de participer au bien commun »

Bernard Friot : « Le management capitaliste entrave notre désir de participer au bien commun » | Chuchoteuse d'Alternatives | Scoop.it

A l’heure où le gouvernement envisage une remise à plat de la fiscalité, l’économiste Bernard Friot propose de revoir entièrement le fonctionnement du système salarial et des cotisations sociales.

 

Copropriété des entreprises, mutualisation des profits et salaire à vie pour tous : telles sont ses suggestions pour nous sortir du « malheur collectif » qui nous enferme depuis 30 ans dans la précarisation, le chômage, la marchandisation infinie et l’obsolescence programmée.

 

Des réflexions à contre-courant qui, à l’instar de celles sur le revenu garanti, ouvre le débat sur l’autre société à édifier.

 

Entretien.


Via Christophe CESETTI
more...
Economie écologique's curator insight, January 12, 11:50 PM

Professeur émérite à l’Université Paris-X Nanterre, Bernard Friot est économiste et sociologue. Ses travaux portent sur la sécurité sociale et plus généralement sur les institutions du salariat nées au 20ème siècle en Europe continentale.

Rescooped by @Chuchoteuse d'Alternatives from Du système D au collaboratif
Scoop.it!

L’économie collaborative à l’ère de la société fluide

L’économie collaborative à l’ère de la société fluide | Chuchoteuse d'Alternatives | Scoop.it
En ce temps de crise globale mais aussi ce moment de remise en question profonde de nos valeurs, des initiatives émergent pour faire face. À cette image, le mouvement de l’économie collaborative se met en place.

Via BeerBergman, Grd Lyon-millenaire3, Claudine Revol
more...
BeerBergman's curator insight, January 13, 2:40 AM

Allez, un peu de "sharing economy" pour ce lundi matin. Bel article sur les notions de l'économie de partage ou économie collaborative de Célya Gruson-Daniel.

A lire. Extrait.

***

« Désormais une autre approche est nécessaire pour survivre à la complexité du monde moderne, à son accélération, et, plus encore, pour construire ensemble notre avenir. Il nous faut donc promouvoir ce que j’appelle la « société fluide ». Une société qui se base sur des rapports de flux et pas seulement sur des rapports de force. »

Joël de Rosnay

Mavale27's curator insight, January 29, 12:53 AM

add your insight...

Mlik Sahib's curator insight, February 6, 8:55 PM

"...Ces projets sont nombreux et basés sur une notion clef :  le « Peer to Peer » ou pair à pair (P2P) ; c'est à dire l'échange direct entre deux personnes où chacun est à la fois consommateur et producteur. Ces rapports se sont développés au départ dans le domaine de la consommation de façon marchande ou non marchande. À titre d’exemple, on peut citer des plateformes de covoiturage pour la mobilité, Airbnb ou Couchsurfing pour le logement, la Ruche qui dit oui pour l’alimentation. Ce mouvement de « peer to peer » s’ancre de plus en plus dans tous les domaines. Du secteur de l’énergie, avec le développement des « smart-grids » comme le rappelle Joël de Rosnay dans son livre, au champ du financement (kisskissbankbank), de l’éducation (Unishared) et de la production de biens (wikispeed). C’est tous les secteurs de l’économie qui sont impactés. Comme le conclut d'ailleurs Joël de Rosnay : « Le pair à pair va atteindre des secteurs clés de l’économie et préparer le terrain de la société fluide et de son économie adaptée ».

Ainsi ces communautés savent surfer sur la vague en sachant s’adapter, contourner, « hacker » les problématiques actuelles ou faire appel à l’intelligence collective pour essayer de les résoudre. Ce réseau maillé s’enrichit de plus en plus élevant aussi le niveau de complexité des échanges et des relations.

 

L’économie collaborative : et demain ?

 

Cela amène à des questionnements théoriques sur le futur de ce mouvement : Comment va s’organiser cette coopération à long terme ? Peut-elle être applicable à très large échelle ? Les sciences de la complexité revendiquées par Edgar Morin apparaissent alors cruciales. Elles sont nécessaires pour pouvoir analyser les paramètres qui fondent ces communautés et proposer des solutions quant à leur gestion d’une échelle encore locale aujourd’hui à une échelle globale."..."

Rescooped by @Chuchoteuse d'Alternatives from Créatifs culturels
Scoop.it!

Le marché du bio se démocratise en France et les prix baissent

Le marché du bio se démocratise en France et les prix baissent | Chuchoteuse d'Alternatives | Scoop.it
Onze produits de marques connues comme les produits laitiers, l'huile, le café, le chocolat, le riz et les pâtes ont servi de test à France 2

Via Ouvertures
more...
No comment yet.
Scooped by @Chuchoteuse d'Alternatives
Scoop.it!

10 Ways to Get Started with Open Source

10 Ways to Get Started with Open Source | Chuchoteuse d'Alternatives | Scoop.it
By Jason Hibbets
My experience tells me there are a lot of people interested in trying open source, but they don't know where to start. And the perception that you have to write code to contribute to is a barrier to that curiosity.
more...
No comment yet.
Scooped by @Chuchoteuse d'Alternatives
Scoop.it!

Pêche en eaux profondes : quelques distributeurs renoncent

Pêche en eaux profondes : quelques distributeurs renoncent | Chuchoteuse d'Alternatives | Scoop.it
Les derniers mois de 2012 ont été animés par le débat sur le chalutage de fond, une technique de pêche non durable, dénoncée vigoureusement dès l’année 2012 par consoGlobe avec la navigatrice Maud Fontenoy.
more...
No comment yet.
Rescooped by @Chuchoteuse d'Alternatives from Nouveaux paradigmes
Scoop.it!

Communs, et bien commun (épanouissement personnel et utilité sociale) : ce qu'apporte l'ESS

Communs, et bien commun (épanouissement personnel et utilité sociale) : ce qu'apporte l'ESS | Chuchoteuse d'Alternatives | Scoop.it

par Jean GADREY blog Altenratives Economiques

 

Les biens communs : une notion au service des projets de l’ESS ?

 

Le fait de penser l’utilité sociale en termes de biens communs nous invite à renforcer, dans l’ESS elle-même, le modèle coopératif dont elle est issue, non seulement en interne, mais également en externe, en s’appuyant sur les capacités autonomes de ses parties prenantes à « coproduire » et cogérer cette utilité sociale.

 

C’est déjà le cas dans une partie de l’ESS, mais, dans d’autres cas, c’est une stratégie en partie nouvelle de partage des responsabilités et donc du pouvoir de décision.


Via Bernard BRUNET, COMMON GOOD FORUM, Christophe CESETTI
more...
Christophe CESETTI's curator insight, January 13, 1:22 PM

et en cadeau une définition des Biens Communs en 5 points.

Elisabeth Le Faucheur's curator insight, January 15, 12:37 AM

Jean Gadrey référence en matière d'Ess et d'utilité sociale évoque ici les biens communs, la coopération... au service de l'humain

Mavale27's curator insight, January 29, 2:51 AM

add your insight...

Rescooped by @Chuchoteuse d'Alternatives from Créatifs culturels
Scoop.it!

La nutrithérapie pour se soigner autrement

La nutrithérapie pour se soigner autrement | Chuchoteuse d'Alternatives | Scoop.it
Stéphanie Delaye est docteur en pharmacie mais sa spécialité c’est la naturopathie et la nutrithérapie. «Je préfère dire nutritionniste. Les gens comprennent mieux», souligne la jeune femme qui traite bien des maux chroniques tels qu’arthrose, ...

Via Ouvertures
more...
No comment yet.
Scooped by @Chuchoteuse d'Alternatives
Scoop.it!

Crowdfunding : en 2013, Kickstarter atteint des sommets

Crowdfunding : en 2013, Kickstarter atteint des sommets | Chuchoteuse d'Alternatives | Scoop.it
LeMonde.fr nous rapporte qu’en 2013, la plateforme de financement participatif – ou crowdfunding en anglais - Kickstarter a enregistré des records : 19 911 projets financés par 3 millions d’individus originaires de...
more...
No comment yet.
Scooped by @Chuchoteuse d'Alternatives
Scoop.it!

Les innovations disruptives de demain

Les innovations disruptives de demain | Chuchoteuse d'Alternatives | Scoop.it
Le cabinet McKinsey a choisi les 12 grands technologies innovantes qui vont avoir un impact économique considérable dans les dix ans a venir.
more...
No comment yet.
Rescooped by @Chuchoteuse d'Alternatives from Autogestions et Biens Communs Durables
Scoop.it!

L'empowerment, une pratique émancipatrice

L'empowerment, une pratique émancipatrice | Chuchoteuse d'Alternatives | Scoop.it

Ce livre s'adresse à toutes celles et ceux qui questionnent l'incapacité des politiques et des experts à répondre aux défis de notre époque troublée. Et qui s'interrogent sur la façon dont les citoyen(ne)s peuvent construire des alternatives. Ce questionnement est en effet à l'origine, dans les États-Unis d'après-guerre, du concept d'empowerment, désignant le « pouvoir d'agir » des individus et des collectifs. Ce concept a connu depuis un succès planétaire dans le monde anglophone. Mais il n'a percé que plus récemment dans les autres espaces culturels, dans les milieux du travail social comme dans la littérature du management.
D'où l'utilité de ce livre qui synthétise la foisonnante littérature anglophone sur la notion d'empowerment. Il retrace sa genèse, l'histoire de ses multiples variantes - conservatrices ou progressistes - et celle des pratiques sociales qu'elles ont nourries (...)  Défendant résolument sa version émancipatrice, les auteures en expliquent les limites, mais aussi son importance pour éclairer les débats contemporains sur la démocratie.

Présentation plus détaillée sur le site de l'éditeur : http://www.editionsladecouverte.fr/catalogue/index-L_empowerment__une_pratique_emancipatrice-9782707167330.html ;


Via Alcofribas, Pierre-Yves JAN
more...
No comment yet.
Rescooped by @Chuchoteuse d'Alternatives from L'écho de Sophie
Scoop.it!

Village associatif alternatif

Village associatif alternatif | Chuchoteuse d'Alternatives | Scoop.it
Atteindre l'autonomie n'est pas donné à tout le monde. Comme souvent, le travail en équipe répond à deux attentes: l'efficacité et le contact social. Les communautés ou villages alternatifs fleuris...

Via Marc Viot
more...
No comment yet.
Rescooped by @Chuchoteuse d'Alternatives from Économie de proximité
Scoop.it!

Agriculture : Pourquoi notre filière bio doit être soutenue

Agriculture : Pourquoi notre filière bio doit être soutenue | Chuchoteuse d'Alternatives | Scoop.it

Un processus global qui ne se limite pas à celui des surfaces agricoles est nécessaire pour viser un développement pérenne. L’un des axes du plan « Ambition bio» prévoit de «développer la consommation et conquérir des marchés en touchant de nouveaux consommateurs ». L’objectif de 20 % de produits bio dans la restauration collective d’Etat d’ici 2017 est louable, mais reste modeste sachant que seuls 7,5 % des repas sont pris hors du domicile.

 

Le vrai défi du bio reste à relever dans les 57 % des foyers français qui ne consomment pas encore bio, ou très exceptionnellement. Et plus précisément encore, là où ils font leurs courses : en grandes et moyennes surfaces. Ne pas se reposer entièrement sur la vente directe, le petit magasin spécialisé ou la cantine de l’école, c’est se donner les moyens d’assurer la notoriété du bio et l’avenir de la filière, bien au-delà de la « niche » des premières heures, et redonner de l’élan à une croissance qui s’essouffle. Le chiffre record de 25% de nouveaux consommateurs en 2010 est retombé à 9 % en 2012 (3): un développement intelligent en grande distribution, sans importations opportunistes et sans guerres des prix qui détruisent les filières serait une vraie réponse, avec un réel impact économique, dans une perspective durable.


Via Franck Dupessey Pro
more...
No comment yet.
Rescooped by @Chuchoteuse d'Alternatives from Créatifs culturels
Scoop.it!

L'association Kokopelli : base arrière pour la sauvegarde de la biodiversité des semences

L'association Kokopelli : base arrière pour la sauvegarde de la biodiversité des semences | Chuchoteuse d'Alternatives | Scoop.it

Depuis ses locaux sur les hauteurs du Mas d’Azil, l’association Kokopelli entend œuvrer pour la sauvegarde de la biodiversité semencière dans le monde.


Via Ouvertures
more...
No comment yet.
Scooped by @Chuchoteuse d'Alternatives
Scoop.it!

FRANCE – Une machine à tri sélectif au bureau

FRANCE – Une machine à tri sélectif au bureau | Chuchoteuse d'Alternatives | Scoop.it
Une machine pour faire le tri sélectif des déchets au bureau : c’est l’idée un peu folle des créateurs du système Lemon Tri, Emmanuel Bardin et Augustin Jaclin, jeunes diplômés d’école de commerce.
more...
No comment yet.