"Une récompense surprenante" | Chroniques d'antan et d'ailleurs | Scoop.it

Jean-Gabriel Peyre,
expert en faïences et porcelaines des XVI°, XVII° et XVIII° siècles

 

II y a une vingtaine d'années, je chinai sur un marché aixois un pot à pommade en porcelaine de Saint-Cloud, marqué au "soleil", privilège qu'avait accordé Louis XIV à cette manufacture.
En dépit d'une légère fêlure, je l'achetai pour l'équivalent de 300 euros. Sur mon stand au Marché aux Puces, je le vends le samedi suivant pour 600 euros à un grand marchand de la rue de Beaune. Trois semaines passent. L'antiquaire de la rue de Beaune revient me voir, jette un coup d'oeil sur les nouveautés...  et me tend une enveloppe. "C'est pour vous" me dit-il. Je jette un coup d'oeil dans l'enveloppe, au vu des billets je m'étonne et lui en demande la raison. "Votre petit pot à pommade que je vous ai acheté l'autre jour,  pièce rare et marquée, je viens de le vendre très... très bien... à une de mes clientes. J'ai jugé normal de vous faire participer à cette bonne affaire puisque vous en étiez à l'origine".
En trente ans de métier c'est la seule fois où un marchand est venu me récompenser pour lui avoir permis de faire une bonne opération. Cet antiquaire est devenu mon  professeur en "pâte tendre" et est resté mon ami jusqu'à sa mort


Via Compagnie Nationale des Experts