Archives départementales du Cantal - Le web collaboratif dans les services d’archives publics : un pari sur l’intelligence et la motivation des publics | Chroniques d'antan et d'ailleurs | Scoop.it

A l'occasion de la rencontre annuelles des services d'archives départementales, le directeur des Archives départementales du Cantal a présenté à Bordeaux, le 3 février 2012, une synthèse sur le web 2.0 dans les services d'archives publics.

La « folksonomie » désigne la possibilité offerte à l’internaute d’enrichir de ses annotations les instruments de recherche et les documents mis en ligne. Les opérateurs du marché de la mise en ligne des archives proposent le plus souvent cette fonctionnalité ; reste à l’archiviste la tâche de choisir les fonds et les modalités scientifiques et techniques du travail collaboratif. Vingt-et-un services d’archives se sont déjà lancés ; seize projets sont annoncés pour 2012. Les permaliens sont une alternative moins contraignante ; ils offrent plus de liberté, mais les annotations ne sont pas intégrées aux IRE. Dans le web 2.0, chacun est l’acteur de l’enrichissement du patrimoine commun ; le travail de chacun profite à tous. La culture de chacun enrichit la culture de tous, et réciproquement, dans un cercle vertueux de partage démonétisé de la connaissance. C’est un pari, à la fois réussi et prometteur, sur la complémentarité entre le service public des archives avec les appétences et les compétences du public. Fer de lance du web culturel européen, les archives en France sont en train de coproduire avec leurs publics un web patrimonial et culturel 2.0 sans équivalent, à la fois savant et populaire..