Chiner oui mais troquer c’est encore mieux !
1 view | +0 today
Follow
Chiner oui mais troquer c’est encore mieux !
Crise oblige nous faisons attention à nos dépenses sans pour autant nous priver. Les vides-greniers, les brocantes et les marchés aux puces sont devenus des endroits tendances où les bonnes affaires se font. Stop aux dépenses ! Négocier n’est pas dans les habitudes des français mais se développe et devient même du troc. Pourquoi chiner ? Le consommateur chine pour de multiples raisons. Tout d’abord le facteur prix n’est pas négligeable. Pourquoi payer une armoire IKEA 200€ alors que vous pouvez en trouver une à moitié prix robuste en bois datant de plus de 60 ans ? Economiser oui mais pas seulement, cela permet d’investir dans du solide et de donner une seconde vie aux objets[1]. De nombreux clients n’hésitent pas à rénover à leur goût les objets anciens. C’est également dans l’air du temps, à savoir un geste dit « écolo », recycler, restaurer et non jeter, ni gaspiller. C’est également un moment de partage, d’échange direct avec les exposants. Ces séances « shopping » se font majoritairement en famille : une balade permettant de trouver des perles rares ! Témoignages dans le reportage de 3 minutes : ici. Où chiner ? Il y a bien évidemment les brocantes et vides greniers partout dans nos régions. Les dates de ces manifestations sont planifiées et nécessitent des demandes d’autorisation. Vous trouverez toutes les informations nécessaires sur les sites suivants : la-brocante.com, vide-greniers.org, euroantic.com. De nombreux organismes caritatifs tels que l’Armée du Salut et Emmaüs proposent des biens à prix réduit. Faire de son acte d’achat un double bénéfice : pour son porte-monnaie mais aussi pour venir en aide à ceux dans le besoin. Cette tendance a pris de l’envergure, internet comptant maintenant de nombreux sites sur le marché de l’occasion voir de l’échange. L’émergence de ces sites ne fait que développer ce phénomène : le site incontournable est bien évidemment leboncoin.fr, mais aussi radins.com/troc et france-troc.com. Qui chine ? Chiner attire toutes les classes sociales dans n’importe quelles régions de France. Cela n’est plus réserver à la tranche de population aux revenus le plus bas. Même les classes à hauts revenus prennent plaisir à se balader et trouver des merveilles. Qu’ils soient étudiants, de jeunes ménages, en couple avec enfants ou personnes âgées, tous marchent et regardent vêtements, meubles, jouets, objets décoratifs, livres, tables, etc. Toutes les générations se croisent dans ces lieux pour « traquer » la meilleure occasion possible et ainsi préserver leur confort de vie. Bien plus encore… les Troc-Parties Les consommateurs ont de plus en plus de mal dès que nous parlons d’argent. Le troc vient concurrencer les brocantes et vides-greniers. Partager et échanger devient à la mode et se développe de plus en plus comme vous pouvez le voir avec les nombreux sites collaboratifs apparus sur la toile. Les Troc-Parties[2] vont-elles remplacer nos brocantes ? Les français disent STOP au consumérisme ! « Consommons moins mais mieux » pourrait être la nouvelle devise des français. Grande tendance à chiner et à troquer par besoin d’économie et de lien social. Les brocantes, braderies et vides-greniers toujours dans le cœur des français mais émergence des Troc-Parties, ne pas dépenser c’est encore mieux ! Lucile R. Plein d'info Marketing sur http://www.marketment-votre.com/
Curated by Lucile Riccio
No scoops have been published yet. Suggest content to its curator!