Chimie verte et a...
Follow
Find tag "Dépollution"
10.2K views | +0 today
Chimie verte et agroécologie
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Isabelle Pélissié
Scoop.it!

Initiative : des géraniums pour dépolluer les sols de leurs métaux

Initiative : des géraniums pour dépolluer les sols de leurs métaux | Chimie verte et agroécologie | Scoop.it

lComment dépolluer des sols chargés en métaux lourds ? Il y a l'option lourde et classique, le long curage de surfaces avec la mise en décharge des sols. Et bientôt peut-être, une solution écologique et fleurie: Valgo, une société experte dans la dépollution des sols et nappes phréatiques, désamiantage et extraction de plomb, dont le siège est à Portet-sur-Garonne (Haute-Garonne), travaille à mettre au point, depuis plus de deux ans, un process de dépollution de sols contaminés par des métaux lourds à partir de géraniums odorants. Les premières plantations expérimentales seront récoltées le mois prochain, dans le Tarn.

more...
No comment yet.
Rescooped by Isabelle Pélissié from Réhabilitation de décharges et friches industrielles - Environnement et Ecologie
Scoop.it!

Brownfields mobilise 100 millions pour reconvertir les friches polluées

Brownfields mobilise 100 millions pour reconvertir les friches polluées | Chimie verte et agroécologie | Scoop.it
See on Scoop.it - Planete DDurable
“De l’usine désaffectée à la station-service abandonnée, il existe au moins 300.000 friches en France, dont plus de 4.000 présentant une…”
See on lesechos.fr

Via Spaque
more...
No comment yet.
Scooped by Isabelle Pélissié
Scoop.it!

▶ Les champignons pourront ils sauver le monde - YouTube

Ni plantes, ni animaux, les champignons ont survécu aux grandes glaciations, aux vagues massives d'extinctions des espèces et à l'arrivée des premiers humains en développant une forme d'intelligence unique qui leur a permis de s'adapter aux conditions les plus extrêmes et de coloniser la plupart des milieux. Un surprenant tour d'horizon de leurs vertus insoupçonnées.

Isabelle Pélissié's insight:

Une explication en images de la mycoremédiation, technique de dépollution des sols par les microorganismes.

more...
No comment yet.
Rescooped by Isabelle Pélissié from Innovations, prospective en agriculture
Scoop.it!

Commission européenne : CORDIS : Actualités : Le colza pourrait réduire les émissions de CO2 de 12% dans l'agriculture

Commission européenne : CORDIS : Actualités : Le colza pourrait réduire les émissions de CO2 de 12% dans l'agriculture | Chimie verte et agroécologie | Scoop.it
CORDIS Nouvelles est un service en ligne de nouvelles quotidiennes fourni par CORDIS, le service d'information officiel de l'Union européenne sur la recherche et l'innovation. Ce service interactif disponible en allemand, anglais, espagnol, français, italien et polonais présente l'actualité quotidienne de la recherche et de l'innovation en Europe: développements et activités, possibilités de financement, avancées majeures et manifestations.

Via PERIG Consultants Environnement
more...
No comment yet.
Scooped by Isabelle Pélissié
Scoop.it!

Bioremédiation : définition

Bioremédiation : définition | Chimie verte et agroécologie | Scoop.it

La bioremédiation désigne un ensemble de techniques utilisées pour dépolluer un site naturel (sol, sédiments, eaux de surface ou souterraines), mais qui font appel à l’utilisation de micro-organismes, de champignons, de végétaux divers ou d’enzymes qu’ils produisent. Les moyens mis en œuvre sont donc respectueux de l’environnement et de la santé humaine.

Des polluants neutralisés ou extraits par des êtres vivants

Ces organismes sont notamment utilisés pour dégrader les nitrates et les phosphates, pour combattre des marées noires, pour dégrader l’amiante ou encore pour réduire la propagation de métaux lourds dans divers milieux humides. Certaines plantes sont en effet connues pour leur capacité à absorber des métaux lourds par leur système racinaire. Dans certains cas, les polluants sont uniquement neutralisés, mais dans d’autres situations, ils peuvent être rendus aisément extractibles.

more...
No comment yet.
Scooped by Isabelle Pélissié
Scoop.it!

▶ Station d'épuration ou jardin botanique ? Dépollution des eaux usées par les plantes

more...
No comment yet.
Scooped by Isabelle Pélissié
Scoop.it!

Biofermes : La depollution par les plantes

Biofermes : La depollution par les plantes | Chimie verte et agroécologie | Scoop.it

« Thierry JACQUET explique le concept des biofermes lors de l’évènement 1 000 pionniers Shamengo. Eau, air et terres traitées pour être dépolluées par les plantes, c’est le projet que sa boite « Phytorestore » compte développer à grande échelle pour la préservation de la planète. »

more...
No comment yet.
Scooped by Isabelle Pélissié
Scoop.it!

Des scientifiques de Tomsk mettent au point un nouveau procédé de recyclage des déchets

Des scientifiques de Tomsk mettent au point un nouveau procédé de recyclage des déchets | Chimie verte et agroécologie | Scoop.it

Des scientifiques de l'Université d'Etat de Tomsk mettent au point un nouveau procédé de recyclage des déchets contenant des nanoparticules provenant d'usines métallurgiques en exploitant la puissance des plantes, rapporte le portail régional VSP.ru. Il est rapporté à un projet commun poussé par le Centre Biotest-Nano, le Jardin botanique de Sibérie, et l'Institut de recherche de la biologie et de biophysique, tous faisant partie de l'université de Tomsk.

more...
No comment yet.
Rescooped by Isabelle Pélissié from Pollution des sols
Scoop.it!

Les sols pollués dans l’aménagement urbain

Les sols pollués dans l’aménagement urbain | Chimie verte et agroécologie | Scoop.it

Quand on parle de ville durable, on pense le plus souvent à une ville sobre en énergie, en ressources et en déplacements et offrant un cadre de vie agréable. Mais on s’arrête moins sur les questions liées aux sols pollués et à leur nécessaire réhabilitation. Cet aspect est pourtant fondamental, surtout dans l’optique de limiter l’étalement urbain. La communauté d’agglomération de Creil (Cac) mène à cet égard une expérience intéressante basée sur les phytotechnologies.


Via Tereo
more...
No comment yet.
Rescooped by Isabelle Pélissié from Mes passions natures
Scoop.it!

Quand les plantes avalent la pollution

Quand les plantes avalent la pollution | Chimie verte et agroécologie | Scoop.it

On connaissait déjà toute l’importance des plantes pour conserver un air de bonne qualité, mais elles sont également très douées pour assainir les sols. Les recherches en phytotechnologie ont montré que certaines espèces végétales pouvaient aider à débarrasser les terrains de polluants tels que les métaux utilisés dans la plupart des industries.

 

C’est tout l’enjeu de l’expérimentation qui a débuté à Montataire, dans l’Oise, au rond-point des Forges. Profitant de la rénovation de ce carrefour situé au cœur d’un quartier qui accueillait autrefois de nombreuses industries, la communauté de l’agglomération creilloise et l’Ineris (Institut national de l’environnement industriel et des risques) ont lancé ensemble une expérience inédite en France.
« Pendant quatre ans, nous allons tester deux techniques sur deux parcelles distinctes, explique Rodolphe Gaucher, responsable de l’unité technologies et procédés propres et durables de l’Ineris. Sur 300 m2, sur une voie nouvelle, de la phytostabilisation, à savoir des plantes capables de contenir et fixer les polluants dans le sol. Et sur 500 m2 au niveau du rond-point, de la phytoextraction, des espèces pouvant absorber les polluants dans leur feuillage. »

Une solution peu coûteuse
La phytostabilisation a déjà été testée avec succès par l’Ineris. C’est surtout le volet extraction, testé en conditions réelles en pleine ville, qui intéresse les chercheurs. Pour l’instant, seuls des saules des vanniers ont été plantés sur la parcelle. Ils seront bientôt rejoints par l’arabette de Haller, petite plante sauvage hyperaccumulatrice de métaux, sur laquelle l’Ineris travaille depuis plusieurs années et fonde de grands espoirs.
« Le problème de la phytoextraction, c’est qu’il faut compter en dizaine d’années avant de pouvoir parler de dépollution, concède Rodolphe Gaucher. Mais c’est une solution qui paraît très intéressante en milieu urbain, où il n’est pas toujours évident de lancer de vastes travaux de dépollution des terres. »
Le procédé est bien sûr entièrement naturel et la question du devenir des plantes remplies de métaux tels que le zinc ou le cadmium, présents dans le sol de Montataire, a également été envisagée. Compostage, méthanisation ou combustion de la biomasse pour produire de l’énergie sont quelques-unes des possibilités de transformation de ces plantes, une fois accomplie leur mission d’absorption des polluants.
Peu coûteuse, simple à mettre en place, la gestion des sols pollués par les plantes devrait avoir un bel avenir dans un pays comme la France où le ministère de l’Ecologie recensait 4100 sites pollués en 2012, auxquels s’ajoutent plus de 250000 lieux ayant accueilli une activité industrielle, avec donc de possibles restes de polluants dans le sous-sol.
Les méthodes classiques de dépollution des terres coûtent cher : pas moins de 470 M€ ont été dépensés, en 2010 en France pour des opérations de réhabilitation des sols. Plus douce avec les sols et l’environnement, la phytotechnologie devrait également l’être avec le porte-monnaie des collectivités locales à la recherche de solutions pour assainir leurs sous-sols.

 


Via Bourdoncle
more...
No comment yet.
Rescooped by Isabelle Pélissié from Revue de presse du web des sites et sols pollués
Scoop.it!

Des champignons à la rescousse des sols pollués par les dioxines

La phytoremédiation est un procédé de génie écologique relativement bien connu pour dépolluer les sols contaminés par les métaux et métalloïdes, les pesticides, les solvants, les explosifs, le pétrole brut et ses dérivés, voire les radionucléides. Ce type de traitement par les plantes, voire les champignons -- on parle alors de mycoremédiation -- est apprécié car il évite de devoir excaver les terres polluées. Lesquelles deviennent en effet, des déchets à transporter, à stocker pour être traité et réutilisé avec un coup environnemental et financier important. Revers de la médaille toutefois, si la solution est plus écologique que l'excavation des terres, la nature prend son temps : les plantes et les micro-organismes du sol dégradent ou stockent donc lentement les polluants de sorte que cette dépollution ne peut pas être utilisée dans l'urgence, par exemple dans le cadre d'une dépollution précédent une opération de réaménagement urbain.


Via Pierre Cazeneuve
more...
No comment yet.
Rescooped by Isabelle Pélissié from "Veille sur les écoactivités"
Scoop.it!

Sites & sols pollués : le grand nettoyage ! @Ademe #R&D

Sites & sols pollués : le grand nettoyage ! @Ademe #R&D | Chimie verte et agroécologie | Scoop.it
Participez aux 3e rencontres de la recherche sur les sites et sols pollués les 18 /19 nov 2014 et découvrez le dernier numéro LA RECHERCHE

 

Deux siècles d’industrialisation ont laissé des traces dans le sol : une impressionnante liste de polluants de toutes sortes – solvants, métaux et métalloïdes, huiles minérales, composés organiques, pesticides, produits pharmaceutiques et leurs métabolites…

Si le seul argument de santé milite pour une décontamination des sites, il ne faut pas oublier qu’à cause du danger qu’ils présentent, tous ces sites pollués sont inutilisables tels quels. Autant de surface perdue, à moins d’une réhabilitation ad hoc. L’enjeu est d’autant plus important que nombre de sites pollués se trouvent en zone urbaine où la pression foncière est extrêmement forte.

Si la nécessité de « nettoyer » les sites pollués s’impose, l’opération est beaucoup plus délicate qu’il n’y paraît. Elle soulève de nombreuxdéfis scientifiques. Avant de songer à décontaminer d’une façon économique, il est en effet primordial de mieux comprendre encore les phénomènes complexes mis en jeu. Il s’agit non seulement demieux caractériser les polluants présents en un lieu, mais également de mieux connaître leur comportement, leur évolution, et de mieux évaluer leur impact réel sur la santé et l’environnement. Il est ensuite indispensable d’améliorer les techniques de dépollution et de gestion proprement dites, en faisant appel à une panoplie d’outils physiques, chimiques aussi bien que biologiques.

Dans le cahier réalisé en partenariat avec LA RECHERCHE dédié aux sites et sols pollués, découvrez en 12 pages les enjeux de la revalorisation des milliers d’hectares concernés, un panorama de la recherche sur le sujet, les défis qui mobilisent toutes les connaissances scientifiques, et lesinnovations mises au service de ce grand nettoyage.

-> CAHIER « SITES ET SOLS POLLUÉS, LE GRAND NETTOYAGE »

 

Et rendez-vous les mardi 18 et mercredi 19 novembre à la Maison de la Chimie (28 bis rue Saint Dominique, Paris 7) pour les 3e rencontres de la recherche sur les sites et sols pollués.


Via Somme éco-activités
more...
No comment yet.
Scooped by Isabelle Pélissié
Scoop.it!

SITA Remediation - Dépollution des sols

SITA Remediation -  Dépollution des sols | Chimie verte et agroécologie | Scoop.it

Les sols peuvent être soumis à de nombreuses formes de pollution liée aux activités humaines d’hier et d’aujourd’hui. Que faire pour rendre ces sols de nouveau disponibles pour l’homme et l’environnement ? SUEZ ENVIRONNEMENT, via sa filiale SITA Remediation, vient répondre à la demande de ses clients engagés pour réhabiliter et valoriser ces terres polluées. Exemples de chantiers en images avec nos collaborateurs.

more...
No comment yet.
Scooped by Isabelle Pélissié
Scoop.it!

Auzeville-Tolosane. Les pélargoniums aident à dépolluer les sols

Auzeville-Tolosane. Les pélargoniums aident à dépolluer les sols | Chimie verte et agroécologie | Scoop.it

Le projet «DéplassMétaux» a été primé jeudi dernier à Diagora-Labège dans la catégorie «Innovation et formation par la recherche». Ce projet est l’aboutissement de travaux de recherche initiés en 2001 à l’INP-Ensat sur la phytoextraction qui consiste à employer des plantes pour traiter les sols pollués. Il est mené par un groupe d’ingénieurs et d’enseignants-chercheurs de l’Unité Mixte de Recherches sur la dépollution des sols. EcoLab s’est impliqué dans le projet «DéplassMétaux», collaboration de partenaires industriels et laboratoires, visant à démontrer l’efficacité du procédé de dépollution.

more...
No comment yet.
Scooped by Isabelle Pélissié
Scoop.it!

Appel à projets de Recherche pour la gestion intégrée des sites pollués GESIPOL Edition 2014

L’ADEME lance pour la seconde fois, l’Appel à Projets de Recherche (APR) GESIPOL portant sur

la lutte contre les pollutions industrielles,la dégradation des milieux (sols, eaux souterraines, biosphère),la valorisation des ressources foncières constituées par les sites et sols pollués.

 

more...
No comment yet.
Rescooped by Isabelle Pélissié from Pollution des sols
Scoop.it!

Quel devenir pour les sols pollués par les dioxines ?

Quel devenir pour les sols pollués par les dioxines ? | Chimie verte et agroécologie | Scoop.it

Polluées aux dioxines en 1998 par un incinérateur défectueux, des parcelles agricoles à Halluin (59) font l'objet d'une attention toute particulière. L'objectif : déterminer le transfert de ces polluants dans les cultures potagères et étudier leur biodégradabilité par des champignons du sol.


Via Tereo
more...
No comment yet.
Rescooped by Isabelle Pélissié from Réhabilitation de décharges et friches industrielles - Environnement et Ecologie
Scoop.it!

Présentation SPAQuE

Vidéo de présentation des activités de la SPAQuE #spaque #rehabilitation #remediation #fricheindustrielle #brownfields #landfills #decharge.

Via Spaque
more...
No comment yet.
Scooped by Isabelle Pélissié
Scoop.it!

Biofermes : La dépollution par les plantes

Biofermes : La dépollution par les plantes | Chimie verte et agroécologie | Scoop.it

Thierry JACQUET explique le concept des biofermes lors de l'évènement 1000 pionniers Shamengo.
Eau, air et terres traitées pour être dépolluées par les plantes, c'est le projet que sa boite 'Phytorestore' compte développer à grande échelle pour la préservation de la planète.

more...
No comment yet.
Rescooped by Isabelle Pélissié from Efficycle
Scoop.it!

Thierry Jacquet : je dépollue les sols grâce aux plantes

Thierry Jacquet : je dépollue les sols grâce aux plantes | Chimie verte et agroécologie | Scoop.it

Qui aurait cru que certaines plantes pouvaient détruire jusqu’à 99% des agents toxiques contenus dans les sols, tout en restant saine ? Après 10 ans de recherches, Thierry a trouvé la solution pour décontaminer les sols avec un procédé économique et écologique. La Chine et le Brésil ont déjà adopté cette arme de dépollution massive. A qui le tour ?

 


Via Fabien Baceiredo (Efficycle)
more...
We Love Future's curator insight, October 16, 2013 11:41 AM

La dépollution des sols par les plantes, l'outil du future!!

Scooped by Isabelle Pélissié
Scoop.it!

Sita va valoriser les terres polluées dans la région Rhône-Alpes

Sita va valoriser les terres polluées dans la région Rhône-Alpes | Chimie verte et agroécologie | Scoop.it
La filiale de Suez environnement Sita a inauguré le 20 septembre une plate-forme de prétraitement et de valorisation des terres issues de chantiers de construction et de sites industriels, sur le site de Ternay (Rhône-Alpes).
more...
No comment yet.
Rescooped by Isabelle Pélissié from Revue de presse du web des sites et sols pollués
Scoop.it!

Phytoremédiation : le projet phytocyane, enjeux et perspectives

Phytoremédiation : le projet phytocyane, enjeux et perspectives | Chimie verte et agroécologie | Scoop.it

Le bureau d'étude spécialisé dans la gestion des sites et sols pollués IDDEA Ingénierie nous présente le projet phytocyane visant à sélectionner des plantes intéressantes pour la phytoremédiation des sols pollués par les cyanures.


Via Bruno Vitasse \\ Zone-AH!, Pierre Cazeneuve
more...
No comment yet.
Scooped by Isabelle Pélissié
Scoop.it!

Des peaux de banane pour dépolluer

Des peaux de banane pour dépolluer | Chimie verte et agroécologie | Scoop.it

Dans le dernier bulletin électronique de l’Adit, consacré au Brésil, une étude réalisée par le Centre brésilien pour l’utilisation de l’énergie nucléaire dans l’agriculture (CENA/USP) révèle le potentiel des peaux de banane pour le traitement des eaux polluées par des phytosanitaires tels que l’atrazine et l’amétrine, utilisés dans leur majorité dans les plantations de canne à sucre et de maïs. Selon ce service qui collecte des informations en provenance du réseau mondial des Services Scientifiques des Ambassades de France, localisés sur l’ensemble de la planète, des essais ont été réalisés dans les rivières Piracicaba, Capivari et dans la station de traitement des eaux de Piracicaba dans l’intérieur de l’Etat de São Paulo. Ils ont montré que le traitement a permis de supprimer la présence des pesticides dans l’eau, prouvant l’efficacité de la méthode développée par le laboratoire de d’Ecotoxicologie et de Chimie Analytique de la CENA.
L’échantillon témoin a été traité avec un lot de peaux de bananes découpées en lambeaux puis séchées dans un four à 60°C. Les peaux de bananes séchées ont été mélangées à un volume d’eau contaminée. L’eau, une fois traitée, a été analysée avec un spectrogramme de masse. La capacité d’absorption des peaux de banane a aussi été analysée grâce à des marqueurs radiologiques. L’analyse d’un échantillon collecté a montré que les eaux traitées avaient été nettoyées de ces polluants avec une efficacité supérieure à celles des méthodes communes comme les filtres à charbon.

Les applications futures

L’Adit poursuit en indiquant que selon Sergio Monteiro, l’un des auteurs de cette étude et doctorant du laboratoire d’écotoxicologie de la CENA/USP, cette méthode pourrait être utilisée pour l’assainissement public dans les régions avec une intense activité agricole, en complément des traitements classiques. « Ce traitement est efficace et bon marché. Il est également avantageux par rapport aux méthodes thermiques et chimiques, plus difficiles à mettre en place dans des régions reculées » a-t-il ajouté.

more...
No comment yet.