Le mémorial du camp de Rivesaltes sera dédié au souvenir des «oubliés» | CGMA Généalogie | Scoop.it

● Nous sommes en 1938 : au nord, les bruits de bottes et de chars font craindre le pire. Au sud, pas très loin au-delà des crêtes, les balles sifflent aux oreilles des Républicains. La Légion Condor a rasé Guernica l’année précédente et les jours de la deuxième République espagnole sont comptés.

● Les réfugiés vont s’entasser dans les camps de plages (Argelès, Saint -Cyprien). Leurs conditions sont rudes. Minimales. La Retirada va jeter sur les routes des milliers de réfugiés.

● A Rivesaltes, les 600 hectares du terrain militaire vont peu à peu changer d’affectation. Des baraquements sont construits. Un peu à la va vite. Parfois par les réfugiés eux-mêmes.


Via guepier92