Centenaire Première Guerre mondiale - Académie de Rennes
21.9K views | +3 today
Follow
 
Scooped by HG Académie de Rennes
onto Centenaire Première Guerre mondiale - Académie de Rennes
Scoop.it!

Rennes, 1914 - 1918 - Exposition Archives de Rennes

Rennes, 1914 - 1918 - Exposition Archives de Rennes | Centenaire Première Guerre mondiale - Académie de Rennes | Scoop.it

Aux Archives de Rennes, l’année 2014 s’ouvre sous le signe de la commémoration, avec la présentation d’une nouvelle exposition au Carré Lully de l’Opéra de Rennes, consacrée à la Grande Guerre, à partir du 30 janvier 2014. Comment les Rennais traversèrent ces quatre années de conflit ? Comment fut perçue la guerre au loin ?

Les documents d’archives nous livrent des éléments de réponse et nous éclairent sur le fonctionnement d’une ville de l’arrière en état de siège. De la mobilisation à la victoire, la vie quotidienne des Rennais, entièrement mobilisée par l’effort de guerre, se trouve complètement bouleversée.

HG Académie de Rennes's insight:

Exposition à l'Opéra de Rennes - Carré Lully Place de la Mairie
Du 30 janvier au 12 juillet 2014, du mardi au samedi de 12h à 19h.
Entrée gratuite. Renseignements et visites guidées de l'exposition pour les groupes et les scolaires : 02 23 62 12 60 ou archives@ville-rennes.fr

more...
No comment yet.
Centenaire Première Guerre mondiale - Académie de Rennes
Une sélection de ressources et d'informations proposées dans le cadre de la commémoration du centenaire de la Première Guerre mondiale - Académie de Rennes
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by HG Académie de Rennes
Scoop.it!

Gouverner en temps de guerre - Éduscol HG

Gouverner en temps de guerre - Éduscol HG | Centenaire Première Guerre mondiale - Académie de Rennes | Scoop.it
Pour commémorer la bataille de Verdun, le site Gouvernement.fr met en ligne un webdocumentaire sur la Première Guerre mondiale. Comment s’organise le pouvoir français dans les premiers mois de la guerre ? Comment se constituent les gouvernements d’Union nationale ? Ce sont autant de questions auxquelles ce webdocumentaire propose de répondre. Une première partie revient sur le contexte du mois d’août, le jeu des alliances et le rôle de René Viviani. La seconde partie, intitulée « Union nationale », décrit les différents remaniements de 1914 et donne à voir la loi relative à l’état de siège du 5 août 1914. Le rôle des commissions parlementaires, des comités secrets de la Chambre, les modifications à la tête de l’État-major sont abordés dans une troisième partie qui fait la transition avec l’arrivée aux affaires de Georges Clémenceau en 1917, qui fait l’objet de la quatrième partie. Enfin, la convention d’armistice, reproduite en partie, vient conclure ce webdocumentaire.
HG Académie de Rennes's insight:
Cette ressource numérique est parfaitement adaptée pour utiliser les TICE et organiser un travail individuel ou en groupe qui viendra compléter la réflexion des élèves sur l’expérience combattante. Ils pourront ainsi plus facilement relier l’engagement des soldats à l’histoire politique du pays entre 1914 et 1918.
more...
No comment yet.
Scooped by HG Académie de Rennes
Scoop.it!

Vestiges de guerre en forêt de Verdun - Arte

Vestiges de guerre en forêt de Verdun - Arte | Centenaire Première Guerre mondiale - Académie de Rennes | Scoop.it

Cette célébration est l'occasion de revenir sur cette forêt domaniale qui a obtenu le label Forêt d'exception en 2014. Un label qui lui confère un statut particulier et reconnait son histoire unique. A Verdun, durant neuf mois, les soldats français et allemands ont découvert ce qu'était la guerre industrielle, jamais les combats n'avaient atteint une telle violence. 100 ans après, la nature a conservé les stigmates de ces combats. L'Office national des forêts, qui est le gestionnaire du site, a décidé de profiter du label pour valoriser la nature et le patrimoine. Des sentiers ont été aménagés pour faire découvrir, en randonnée, tous les vestiges de la guerre. Visite guidée.

HG Académie de Rennes's insight:
Le Président de la République française et la Chancelière allemande étaient à Verdun ce dimanche 29 mai pour commémorer le centenaire de la tristement célèbre bataille de la Première Guerre mondiale qui s'y est déroulée. A découvrir.
more...
No comment yet.
Rescooped by HG Académie de Rennes from Quoi de neuf sur le Web en Histoire Géographie ?
Scoop.it!

Les protestants déchirés dans la Grande Guerre - The Conversation

Les protestants déchirés dans la Grande Guerre - The Conversation | Centenaire Première Guerre mondiale - Académie de Rennes | Scoop.it

L’épreuve du feu, les tranchées, la longueur inattendue du conflit, l’ampleur des pertes, les doutes sur la conduite des opérations, les changements des mœurs provoqués par la participation des femmes aux services et aux industries de l’arrière, font évoluer les protestants, comme le reste de la population. Deux particularités cependant sont remarquables : l’engagement des épouses de pasteur, qui remplacent leurs maris, amène une plus grande ouverture du protestantisme aux femmes ; des Français d’alors, massivement catholiques, les protestants se distinguent par leur méfiance face au pouvoir, héritée des persécutions subies sous les rois très chrétiens, méfiance atténuée par leur adhésion à la République et leur acceptation de la Séparation de 1905 (source de difficultés pour les paroisses des campagnes ou des villes ouvrières).

HG Académie de Rennes's insight:
Pourquoi parler des protestants dans ce désastre général : « Presqu’un mobilisé sur trois ayant entre vingt et vingt-quatre ans en août 1914 mourut au cours du conflit ». Ce chiffre est donné par Antoine Prost et rappelé par André Encrevé dans l’ouvrage auquel nous consacrons cet article. Les protestants français, peu nombreux, ne se distinguent pas du reste de la population, patriotes, voire nationalistes. Soit. Les controverses sur les mots sont infinies. Un article proposé par Jean-Kely Paulhan, docteur en histoire contemporaine, agrégé de Lettres classiques, Sciences Po – USPC. A découvrir.
more...
HG Académie de Rennes's curator insight, March 23, 2:12 AM
Pourquoi parler des protestants dans ce désastre général : « Presqu’un mobilisé sur trois ayant entre vingt et vingt-quatre ans en août 1914 mourut au cours du conflit ». Ce chiffre est donné par Antoine Prost et rappelé par André Encrevé dans l’ouvrage auquel nous consacrons cet article. Les protestants français, peu nombreux, ne se distinguent pas du reste de la population, patriotes, voire nationalistes. Soit. Les controverses sur les mots sont infinies. Un article proposé par Jean-Kely Paulhan, docteur en histoire contemporaine, agrégé de Lettres classiques, Sciences Po – USPC. A découvrir.
Profleluherne's curator insight, March 23, 2:12 AM
Pourquoi parler des protestants dans ce désastre général : « Presqu’un mobilisé sur trois ayant entre vingt et vingt-quatre ans en août 1914 mourut au cours du conflit ». Ce chiffre est donné par Antoine Prost et rappelé par André Encrevé dans l’ouvrage auquel nous consacrons cet article. Les protestants français, peu nombreux, ne se distinguent pas du reste de la population, patriotes, voire nationalistes. Soit. Les controverses sur les mots sont infinies. Un article proposé par Jean-Kely Paulhan, docteur en histoire contemporaine, agrégé de Lettres classiques, Sciences Po – USPC. A découvrir.
Caron's curator insight, March 23, 11:32 AM
Pourquoi parler des protestants dans ce désastre général : « Presqu’un mobilisé sur trois ayant entre vingt et vingt-quatre ans en août 1914 mourut au cours du conflit ». Ce chiffre est donné par Antoine Prost et rappelé par André Encrevé dans l’ouvrage auquel nous consacrons cet article. Les protestants français, peu nombreux, ne se distinguent pas du reste de la population, patriotes, voire nationalistes. Soit. Les controverses sur les mots sont infinies. Un article proposé par Jean-Kely Paulhan, docteur en histoire contemporaine, agrégé de Lettres classiques, Sciences Po – USPC. A découvrir.
Scooped by HG Académie de Rennes
Scoop.it!

Verdun, il y a cent ans : « C’était une boucherie inouïe » - Le Monde

Verdun, il y a cent ans : « C’était une boucherie inouïe » - Le Monde | Centenaire Première Guerre mondiale - Académie de Rennes | Scoop.it

C’est un petit paquet de feuilles jaunies par le temps, qui sommeille aujourd’hui dans le tiroir d’une vieille commode. Une vingtaine de pages noircies d’une écriture fine, qui racontent l’une des semaines les plus sanglantes de l’histoire de France. Un récit clinique, celui des tout premiers jours de la bataille de Verdun, tels que les a vécu un jeune homme de 23 ans que rien ne prédestinait à ce rôle de chroniqueur.
Il s’appelait René Prieur. Né le 10 août 1891, ce fils d’un professeur d’histoire enseignant au lycée Charlemagne, à Paris, fait partie des quelque trois millions et demi de jeunes Français qui ont répondu à l’ordre de mobilisation générale en août 1914. Etudiant en médecine au moment de la déclaration de guerre, cela fait maintenant huit mois qu’il se trouve dans le secteur de Verdun quand, à l’aube du lundi 21 février 1916, les Allemands déclenchent l’opération Gericht, début de ce qu’on appellera plus tard la bataille de Verdun.

HG Académie de Rennes's insight:

René Prieur, jeune étudiant en médecine à la tête d’un groupe d’infirmiers, relate les premiers jours de la bataille de Verdun. Un excellent webreportage pour entrer avec les élèves dans la bataille de Verdun par l'expérience d'un acteur. A découvrir !

more...
EEMCP2 HG AEFE's curator insight, March 2, 8:07 AM

René Prieur, jeune étudiant en médecine à la tête d’un groupe d’infirmiers, relate les premiers jours de la bataille de Verdun. Un excellent webreportage pour entrer avec les élèves dans la bataille de Verdun par l'expérience d'un acteur. A découvrir !

Rescooped by HG Académie de Rennes from Quoi de neuf sur le Web en Histoire Géographie ?
Scoop.it!

Cent ans après, Verdun revisitée - CNRS

Cent ans après, Verdun revisitée - CNRS | Centenaire Première Guerre mondiale - Académie de Rennes | Scoop.it
Les commémorations du Centenaire de la bataille de Verdun, au cours de laquelle 300 000 Français et Allemands ont péri, débuteront officiellement le dimanche 21 février. En cent ans, le regard posé sur cette bataille devenue aujourd’hui le symbole de l’horreur et de l’absurdité de la guerre, a profondément changé, comme nous l’expliquent les historiens Antoine Prost et Gerd Krumeich.
HG Académie de Rennes's insight:

Verdun, un mythe franco-allemand
Une vidéo réalisée par Marie Mora Chevais pour le CNRS. A noter les interventions d'Antoine Prost du Centre d’histoire sociale du XXe siècle, Université Paris 1 - CNRS et de Gerd Krumeich de l'Université de Dusseldorf. A découvrir absoluùent sur le site du Journal du CNRS ou sur DailyMotion. Une ressource particulièrement intéressante pour la classe de Première et de 3e. Incontournable !

more...
HG Académie de Rennes's curator insight, February 18, 2:06 AM

Verdun, un mythe franco-allemand

Une vidéo réalisée par Marie Mora Chevais pour le CNRS. A noter les interventions d'Antoine Prost du Centre d’histoire sociale du XXe siècle, Université Paris 1 - CNRS et de Gerd Krumeich de l'Université de Dusseldorf. A découvrir absoluùent sur le site du Journal du CNRS ou sur DailyMotion. Une ressource particulièrement intéressante pour la classe de Première  et de 3e. Incontournable !

Scooped by HG Académie de Rennes
Scoop.it!

14 : des armes et des mots - ARTE

14 : des armes et des mots - ARTE | Centenaire Première Guerre mondiale - Académie de Rennes | Scoop.it

Début août 1914, la guerre est déclarée. Marina Yurlova, 14 ans, part seule pour le front pour retrouver son père, un officier cosaque. L'artiste berlinoise Käthe Kollwitz et son mari Karl ne peuvent empêcher leur fils de 17 ans de s'engager dans l'armée, le coeur gonflé d'espoir. Le paysan autrichien Karl Kasser, lui, est mobilisé la mort dans l'âme, en dépit d'une blessure qui lui avait d'abord valu d'être exempté. Yves Congar, 10 ans, vit dans une famille bourgeoise de Sedan. Il est convaincu qu'une victoire éclair est promise à la France et voit avec effroi l'arrivée des premières troupes allemandes. Elfriede Kuhr, 12 ans, assiste au début du conflit à Schneidemühl, ville allemande à la frontière polonaise. Les mots français sont désormais interdits en classe...

HG Académie de Rennes's insight:

Une bouleversante saga documentaire en huit épisodes qui restitue le cataclysme de la Grande Guerre à travers quatorze destins singuliers, racontés par des lettres et des journaux intimes. Ces points de vue subjectifs de "héros du quotidien" sont complétés par des archives rares, clichés d'époque ou actualités filmées. Premier volet : début août 1914, la guerre est déclarée...

Une plongée insolite et passionnante dans la période 14-18, grâce aux journaux intimes écrits pendant la guerre.

more...
No comment yet.
Scooped by HG Académie de Rennes
Scoop.it!

L'IGN édite les cartes des batailles de Verdun et de la Somme - IGN

L'IGN édite les cartes des batailles de Verdun et de la Somme - IGN | Centenaire Première Guerre mondiale - Académie de Rennes | Scoop.it

À l’occasion du centenaire de ces batailles, l'IGN a édité les cartes « Bataille de Verdun » et « Bataille de la Somme » en partenariat avec la Mission du Centenaire de la Première Guerre mondiale. À l'échelle 1 : 75 000 (1 cm = 750 m), ces cartes présentent les lignes de front et les lieux de mémoire (mémoriaux, cimetières militaires, anciens ouvrages défensifs, musées). La légende et les informations éditoriales sont proposées dans les trois langues : français, anglais et allemand. Les cartes des batailles de Verdun et de la Somme sont disponibles sur la boutique loisirs de l'IGN, à la boutique Le monde des cartes, ainsi qu'en librairies et magasins spécialisés. Sur l’Espace loisirs, découvrez également des parcours et des points d'intérêt sur le thème de la Grande Guerre, dans la Somme et dans la Meuse.

HG Académie de Rennes's insight:

À l’occasion du centenaire de ces batailles, l'IGN édite les cartes « Bataille de Verdun » et « Bataille de la Somme » en partenariat avec la Mission du Centenaire de la Première Guerre mondiale. Une ressource à découvrir !

more...
No comment yet.
Rescooped by HG Académie de Rennes from Quoi de neuf sur le Web en Histoire Géographie ?
Scoop.it!

Plateforme 14/18, une famille dans la Grande Guerre - Éduscol HG

Plateforme 14/18, une famille dans la Grande Guerre - Éduscol HG | Centenaire Première Guerre mondiale - Académie de Rennes | Scoop.it

« Plateforme 14/18, une famille dans la Grande Guerre » a pour objectif premier la mise à disposition des enseignants et des élèves d’un corpus d’archives privées (celui de la famille Résal), exceptionnel par sa dimension (3 500 lettres, plus de 300 photographies, des images animées de l’Ecpad), exceptionnel également par le nombre d’acteurs mis en relation par courriers et photographies tant au front qu’à l’arrière. Les archives proposées sont classées, reliées entre elles par une architecture reposant sur des mots-clés et mises en perspective par un ensemble d’articles scientifiques intégrés à une circulation par grands thèmes (hommes et femmes en guerre, une guerre moderne, les fronts).

HG Académie de Rennes's insight:

« Plateforme 14/18 » est une application en ligne réalisée en partenariat avec le ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. Cette plateforme accueille également des réalisations pédagogiques, pour le collège comme pour le lycée, puisant leurs sources dans le corpus. Elle se veut collaborative : toutes les propositions (pédagogiques et scientifiques) seront étudiées dans la perspective d’une publication.

more...
HG Académie de Rennes's curator insight, November 27, 2015 12:59 AM

« Plateforme 14/18 » est une application en ligne réalisée en partenariat avec le ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. Cette plateforme accueille également des réalisations pédagogiques, pour le collège comme pour le lycée, puisant leurs sources dans le corpus. Elle se veut collaborative : toutes les propositions (pédagogiques et scientifiques) seront étudiées dans la perspective d’une publication.

Scooped by HG Académie de Rennes
Scoop.it!

Réouverture du Mémorial de Verdun le 21 février 2016 - APHG

Réouverture du Mémorial de Verdun le 21 février 2016 - APHG | Centenaire Première Guerre mondiale - Académie de Rennes | Scoop.it

Créé en 1967, le Mémorial de Verdun est un lieu majeur d’histoire et de mémoire, ancré au cœur du champ de bataille. Après plus de deux années de travaux d’agrandissement et de rénovation menés par l’agence d’architecture Brochet-Lajus-Pueyo pour le bâtiment et par l’agence Le Conte - Noirot pour la scénographie, le Mémorial réouvre ses portes le 21 février 2016 à l’occasion de la date anniversaire du Centenaire du début de la bataille.

HG Académie de Rennes's insight:

Dans un bâtiment agrandi et repensé, sur les lieux des combats, le parcours de visite a été totalement renouvelé et la figure du combattant, qu’il soit français ou allemand, est placée au cœur de la visite qui se déploie désormais sur trois niveaux. A découvrir très prochainement.

more...
No comment yet.
Scooped by HG Académie de Rennes
Scoop.it!

En guerre - ARTE

En guerre - ARTE | Centenaire Première Guerre mondiale - Académie de Rennes | Scoop.it

C’est une première : un documentaire retraçant les années de la Grande Guerre, au front et à l’arrière, en trois dimensions. Point de départ de cette étonnante production, des stéréophotographies d’époque pour la plupart inédites. Ces prises de vue "en stéréo", très populaires au début du siècle, sont les ancêtres de la 3D. Près de 25 000 de ces images, souvent colorisées à la main, ont été redécouvertes dans des archives de musées ou des collections particulières françaises, allemandes, britanniques et américaines. Des deux côtés du front sont exhumées les voix d’hommes et de femmes ordinaires ou de leurs célèbres contemporains : Stefan Zweig (grand chroniqueur de son époque dans Le monde d’hier), Ernst Toller, Edith Wharton, ou encore le journaliste Maurice Maréchal.

HG Académie de Rennes's insight:

À partir de rares stéréophotographies récemment découvertes et de nombreux témoignages d'époque, cette chronique émouvante rend un vibrant hommage aux victimes de la Première Guerre mondiale. Vialkowitsch a choisi de raconter toutes les étapes de cette tragique page de l'Histoire par les petites avec une mise en scène saisissante. A découvrir en Replay.

more...
No comment yet.
Scooped by HG Académie de Rennes
Scoop.it!

La Grande guerre en Méditerranée - Musée de la Marine

La Grande guerre en Méditerranée - Musée de la Marine | Centenaire Première Guerre mondiale - Académie de Rennes | Scoop.it

Le rôle joué par les marines de guerre, de commerce et de pêche au cours de la Première guerre mondiale reste, aujourd’hui encore, méconnu. Les batailles navales, bien que spectaculaires, sont moins nombreuses que les grandes offensives terrestres et le quotidien des marins peut paraitre moins difficile que celui des hommes terrés dans les tranchées, pourtant le rôle des marines dans le conflit est loin d'être négligeable.La maîtrise des mers est un enjeu crucial pour la France et l'Angleterre afin d’exercer un blocus sur l'Allemagne et ses alliés, d’acheminer des troupes venues des colonies ou des pays amis ou de s’approvisionner en matériel et en nourriture. L'expédition des Dardanelles qui mobilise, en 1915, plus de 500 000 hommes, occupe ainsi une place centrale dans l’exposition.

HG Académie de Rennes's insight:

L’exposition présente les grandes dates qui ont marqué le conflit afin d’y superposer les actions menées par la Marine. Elle restitue les espaces géographiques et stratégiques autour de la Méditerranée, mer à la fois fermée et ouverte sur le monde. Au-delà de la mise en lumière du rôle de la Marine dans la Première Guerre mondiale, l’exposition rend hommage, cent ans après, à tous ces marins courageux, parmi lesquels se trouvaient de nombreux toulonnais.

more...
No comment yet.
Scooped by HG Académie de Rennes
Scoop.it!

Le Routard Grande Guerre 14-18 : Les chemins de mémoire - Routard.com

Le Routard Grande Guerre 14-18 : Les chemins de mémoire - Routard.com | Centenaire Première Guerre mondiale - Académie de Rennes | Scoop.it

Le Routard vous propose une édition spéciale tout en couleurs pour suivre les traces des Poilus en 5 itinéraires :
-Un guide pour tout comprendre des événements majeurs de la guerre 14/18;
-des conseils pour découvrir les lieux les plus importants du conflit;
-des anecdotes inédites et surprenantes;
-des adresses de bonnes tables et d'hébergements à proximité des lieux et dans les villes proche du front;
-une chronologie des événements;
-un plan détachable qui couvre des Flandres au front des Vosges pour se repérer sur le territoire.

HG Académie de Rennes's insight:

À l'occasion du centenaire de la Première Guerre Mondiale, le Routard et la Mission du Centenaire vous proposent de parcourir la ligne de front des Flandres aux Vosges. Découvrez les sites et monuments qui témoignent encore du premier grand conflit mondial du XXe s. A découvrir par curiosité, peut-être utile pour préparer une sortie pédagogique.

more...
No comment yet.
Scooped by HG Académie de Rennes
Scoop.it!

« Le cafard » de Jan Bultheel - APHG

« Le cafard » de Jan Bultheel - APHG | Centenaire Première Guerre mondiale - Académie de Rennes | Scoop.it

Synopsis

1914. Jean Mordant, lutteur belge, triomphe à Buenos Aires au championnat du Monde. Au même moment, de l’autre coté de l’Atlantique, dans un rue sombre d’Ostende en proie à l’occupation, sa fille, Mimi, se fait abuser par une patrouille de soldats allemands. De retour chez lui, Jean fait le serment de venger cette ignominie et s’engage avec son entraîneur et son cousin au sein du mythique bataillon belge ACM. À son grand dam, les voilà embarqués pour quatre années dans une odyssée surréaliste autour du monde. Au bout du compte, malgré l’horreur de la guerre, les déchirures et les peines, Jean finira par retrouver à Ostende une raison d’aimer la vie. Inspiré d’une histoire vraie, ce long métrage animé en forme de road movie montre toute l’absurdité de la Grande Guerre.

HG Académie de Rennes's insight:

Le cinéma d’animation est un genre adapté au public du Collège et du Lycée, même si aujourd’hui la catégorie « adulte » est largement concernée. Qu’en est-il pour ce dernier film, visionné par l’APHG, qui s’inscrit dans « la nouvelle vague de films d’animation d’auteurs intéressants pour les adultes .. » (présentation du dossier de presse ) ? Par Violeta Martinez-Auriol, à découvrir !

more...
No comment yet.
Scooped by HG Académie de Rennes
Scoop.it!

A Verdun, sous la forêt, les plaies - Le Monde

A Verdun, sous la forêt, les plaies - Le Monde | Centenaire Première Guerre mondiale - Académie de Rennes | Scoop.it
On peine à le suivre. Gérald Colin ne marche pas, il gambade. D’un pas énergique, ce quinquagénaire qui paraît dix ans de moins parcourt les cratères qui sculptent le relief de la forêt de Verdun. Le terrain raconte le terrible labour des canons. Quelque 60 millions d’obus furent tirés par les Français et les Allemands pendant les trois cents jours de la bataille de Verdun, en 1916. Et des millions d’autres pendant toute la durée de la Grande Guerre. La forêt est inscrite dans les gènes de Gérald Colin. Son grand-père était forestier. Lui travaille pour l’Office ­national des forêts (ONF). Il est chargé de l’entretien des bois de Damvillers, où il habite. Mais c’est dans la forêt de Verdun, à dix kilomètres au sud, qu’il passe son temps libre. Car son autre passion, c’est la première guerre mondiale. Sa bibliothèque compte plus de 1 200 livres sur le sujet, dont bon nombre de témoignages de ­ « poilus ». C’est pour ­tenter d’imaginer ce qu’ils ont pu vivre qu’il arpente la forêt.
HG Académie de Rennes's insight:
Cent ans après la terrible bataille qu’Angela Merkel et François Hollande vont commémorer dimanche, la forêt de Verdun recrache toujours corps et obus de la Grande Guerre. Visite guidée des lieux. A découvrir.
more...
No comment yet.
Scooped by HG Académie de Rennes
Scoop.it!

Émotion pour le centenaire de la bataille de Verdun - 1jour1actu

Émotion pour le centenaire de la bataille de Verdun - 1jour1actu | Centenaire Première Guerre mondiale - Académie de Rennes | Scoop.it

 Adversaires pendant la Première (1914-1918) puis la Seconde Guerre mondiale (1939-1945), les armées françaises et allemandes se sont longtemps combattues. 100 ans après la bataille de Verdun, François Hollande et Angela Merkel, la chancelière allemande, ont présidé ensemble les commémorations (voir mot du jour). En souvenir de la rencontre entre François Mitterrand et Helmut Kohl en 1984, (voir le poster de ton hebdo n°116), les deux dirigeants se sont rendus au cimetière de Consenvoye, où sont enterrés des soldats allemands. Ils ont inauguré ensuite un nouveau mémorial.

HG Académie de Rennes's insight:
François Hollande, le président français, et Angela Merkel, la dirigeante allemande, ont commémoré ensemble le centenaire de la bataille de Verdun, l’une des plus meurtrières de la Première Guerre mondiale. 15 000 personnes se sont recueillies en mémoire des 300 000 soldats tués ou disparus lors de cette bataille. Des enfants des deux pays ont été réunis en signe de paix. Le centenaire de la bataille de Verdun a été commémoré le 29 mai. 1jour1actu te raconte comment s'est passée cette journée particulière.
more...
No comment yet.
Rescooped by HG Académie de Rennes from Quoi de neuf sur le Web en Histoire Géographie ?
Scoop.it!

Verdun 1916 : la bataille, par Antoine Prost

Verdun 1916 : la bataille, par Antoine Prost | Centenaire Première Guerre mondiale - Académie de Rennes | Scoop.it

Le 21 février, à 7h se déclenche sur le front nord de la RFV un Trommelfeuer comme on n’en avait jamais vu. La tactique allemande était simple : l’artillerie écrase la défense sous un feu massif d’obus de tous calibres, puis l’infanterie avance prudemment ; si l’ennemi résiste, on recommence le bombardement. Entre 16 et 17h. les fantassins allemands avancent, soutenus parfois par des lance-flammes qui terrifient les défenseurs, car il en reste, et qui se battent. Si les Allemands ne les réduisent pas rapidement, ils reprennent le bombardement. Avec cette tactique, malgré des résistances héroïques comme celle de Driant au bois des Caures ‑ un secteur bien organisé ‑ les Allemands avancent. En quelques jours, ils gagnent entre 6 et 8 km de terrain. Le 24 au soir, la défense française est laminée. « La route de Verdun nous était ouverte », écrira le Kronprinz, le fils du Kaiser Guillaume II qui commande la 5e armée. Le 25, les Allemands occupent le fort de Douaumont que défendaient une soixantaine de territoriaux sans ordres et sans liaison.

Côté français, une déroute s’annonce : chemins encombrés par les civils qui évacuent les villages bombardés, soldats et pièces d’artillerie qui battent en retraite, convois divers qui cherchent leur route, ambulances en détresse. La pagaille règne. C’est dans la nuit du 24 au 25 que se joue le destin de Verdun.

HG Académie de Rennes's insight:

« Qui n’a pas fait Verdun n’a pas fait la guerre ! » L’exclamation est courante en 1916 parmi les soldats français. Dans la mémoire collective, cette bataille a un statut exceptionnel : elle résume la Grande Guerre, elle en est le symbole et l’emblème. Pourquoi ?L’historien Antoine Prost spécialiste de la Première Guerre mondiale présente le déroulé et les enjeux de la bataille de Verdun de 1916. A découvrir !

more...
HG Académie de Rennes's curator insight, February 21, 2:34 AM

« Qui n’a pas fait Verdun n’a pas fait la guerre ! » L’exclamation est courante en 1916 parmi les soldats français. Dans la mémoire collective, cette bataille a un statut exceptionnel : elle résume la Grande Guerre, elle en est le symbole et l’emblème. Pourquoi ?L’historien Antoine Prost spécialiste de la Première Guerre mondiale présente le déroulé et les enjeux de la bataille de Verdun de 1916. A découvrir !

Scooped by HG Académie de Rennes
Scoop.it!

Grande Guerre : le Mémorial de Verdun, symbole d'une mémoire désormais partagée - France 24

Grande Guerre : le Mémorial de Verdun, symbole d'une mémoire désormais partagée - France 24 | Centenaire Première Guerre mondiale - Académie de Rennes | Scoop.it

C’est une expérience à part entière et un voyage dans le passé. En franchissant la porte du Mémorial de Verdun, on revient, 100 ans en arrière, sur le champ de bataille. C'est sur ce même champ de bataille qu'a été construit l'édifice il y a près de cinquante ans. "Ici c’est la terre sacrée de Verdun. Vous êtes sur la zone rouge, celle des combats. Une zone qui est totalement inconstructible car c’est un gigantesque cimetière avec des milliers de corps ensevelis dans cette forêt", résume Geneviève Noirot, une des scénographes chargées de la rénovation du Mémorial. Dès le début du parcours du mémorial, cette terre meurtrie est omniprésente. Le premier niveau repose en effet sur un plancher transparent qui laisse entrevoir un flot de boue. Quelques obus et des douilles ont aussi été disséminés dans cette mélasse reconstituée en résine. Comme l’explique Édith Desrousseaux de Medrano, commissaire de l’exposition permanente, tout a été conçu pour mettre le visiteur dans les pas d’un combattant de Verdun : "On joue constamment sur ce fil rouge, un croisement entre une terre martyrisée qui porte les cicatrices de la bataille et puis le destin de ces hommes qui la vivent". Par Stéphanie TROUILLARD

HG Académie de Rennes's insight:

Le Mémorial de Verdun rouvre lundi, pour le centenaire de la bataille de Verdun. Après plus de deux ans de travaux, le Mémorial de Verdun a fait peau neuve. Dans un bâtiment entièrement rénové et modernisé, il propose aux visiteurs de suivre les combattants sur le champ de bataille, qu'ils soient français ou allemands.

more...
No comment yet.
Rescooped by HG Académie de Rennes from Quoi de neuf sur le Web en Histoire Géographie ?
Scoop.it!

Verdun. Ils ne passeront pas ! - ARTE

Verdun. Ils ne passeront pas ! - ARTE | Centenaire Première Guerre mondiale - Académie de Rennes | Scoop.it

Verdun, ou "l'abattoir du monde". Un siècle plus tôt, de février à décembre 1916, Français et Allemands se sont livré une bataille démentielle pour le contrôle de quelques collines à proximité de la ville de Verdun, en Lorraine. Trois cent mille soldats y sont morts dans la boue et le sang, 400 000 autres ont été blessés. Ces trois cents jours d'atroces combats n'ont pas changé le cours de la guerre, mais vu naître un mythe à deux faces. D'abord enjeu vital des patriotismes dressés l'un contre l'autre, du front jusqu'à l'arrière, Verdun devient au fil des mois le symbole de l'absurdité du massacre, comme de l'indifférence de gradés obsédés de prestige envers les vies qu'ils sacrifient. Théâtre de faits d'armes héroïques, du côté français comme allemand, "l'enfer de Verdun" voit entrer en scène des figures appelées à jouer, pour le meilleur et pour le pire, des rôles clés dans les décennies à venir : les jeune officiers Hermann Göring et Charles de Gaulle, le chef de guerre Philippe Pétain, le futur maréchal Hindenburg... Inaugurés par une cuisante défaite infligée aux Français, ces dix mois verront aussi advenir la dernière grande victoire que ceux-ci remporteront contre l'Allemagne.

HG Académie de Rennes's insight:

Serge de Sampigny, qui a travaillé avec l'historien américain Paul Jankowski, explore minutieusement les ressorts de cet affrontement titanesque. En sondant les motivations politiques de chaque camp, en plongeant dans le quotidien des soldats, leurs rêves et leurs cauchemars, en faisant le tri entre la réalité et le mythe, il décrypte magistralement ce que Paul Valéry avait qualifié de "duel devant l'univers". Son film rappelle que les soldats de Verdun ne furent pas seulement des victimes, envoyées à la boucherie sous la contrainte. Le nationalisme, le devoir, puis l'effroyable routine de la tuerie, furent aussi des leviers puissants. Sur un commentaire précis, dit par Jacques Gamblin, le récit suit la chronologie de la bataille, décrivant et interprétant les faits. Il les fait revivre par des archives rares, complétées par des reconstitutions tournées peu après la guerre, colorisées pour les distinguer des autres, ainsi que de nombreuses images de synthèse, qui restituent les lignes mouvantes du front et la topographie du champ de bataille. A découvrir !

more...
HG Académie de Rennes's curator insight, February 10, 2:37 AM

Serge de Sampigny, qui a travaillé avec l'historien américain Paul Jankowski, explore minutieusement les ressorts de cet affrontement titanesque. En sondant les motivations politiques de chaque camp, en plongeant dans le quotidien des soldats, leurs rêves et leurs cauchemars, en faisant le tri entre la réalité et le mythe, il décrypte magistralement ce que Paul Valéry avait qualifié de "duel devant l'univers". Son film rappelle que les soldats de Verdun ne furent pas seulement des victimes, envoyées à la boucherie sous la contrainte. Le nationalisme, le devoir, puis l'effroyable routine de la tuerie, furent aussi des leviers puissants. Sur un commentaire précis, dit par Jacques Gamblin, le récit suit la chronologie de la bataille, décrivant et interprétant les faits. Il les fait revivre par des archives rares, complétées par des reconstitutions tournées peu après la guerre, colorisées pour les distinguer des autres, ainsi que de nombreuses images de synthèse, qui restituent les lignes mouvantes du front et la topographie du champ de bataille. A découvrir !

Scooped by HG Académie de Rennes
Scoop.it!

Comment endurer la guerre ? - Nonfiction

Comment endurer la guerre ? - Nonfiction | Centenaire Première Guerre mondiale - Académie de Rennes | Scoop.it

Il paraissait probable, en 2013, que les deux « écoles » de l’histoire de la Première Guerre mondiale en France, l’école du « consentement » et l’école de la « contrainte », s’affrontent de manière violente, à la faveur de l’intérêt massif qui serait porté à leur objet de recherche. S’il est bien trop tôt pour tirer des résultats scientifiques du flot de publications liées au Centenaire, il est en revanche aisé de constater que cet affrontement n’a pas eu lieu. Peut-être parce que les protagonistes, lassés de ces étiquettes réductrices, ont décidé de dépasser l’ancien clivage ? Nous en avions rappelé les contours à l’occasion d’un autre débat : à la question centrale de savoir comment soldats et civils avaient « tenus » face à l’horreur de la guerre, on peut grossièrement dire que les chercheurs rassemblés autour de l’Historial de Péronne répondaient par les formes d’adhésion des populations à la guerre, le fameux « consentement », quand un autre groupe de scientifiques, réunis autour du CRID , soulignaient les refus, le poids des « contraintes », et les marges d’autonomie très réduites du temps de guerre.

HG Académie de Rennes's insight:
Une anthropologie des sociétés européennes en guerre qui met au jour les logiques de l’acceptation et du refus.
 
more...
No comment yet.
Scooped by HG Académie de Rennes
Scoop.it!

La Grande Guerre des écrivains - APHG

La Grande Guerre des écrivains - APHG | Centenaire Première Guerre mondiale - Académie de Rennes | Scoop.it

S’il est des constantes dans la littérature de guerre, la première guerre mondiale, parce qu’elle échappait à tout ce que l’on avait connu jusqu’alors, a profondément bouleversé l’art des écrivains et leur rapport au monde. Ayant mobilisé plusieurs millions de combattants, eux mêmes massivement instruits par une école publique tout nouvellement instituée, elle a de plus suscité jusqu’à nos jours une production d’une exceptionnelle abondance. Les études ici rassemblées s’intéressent à la manière dont les auteurs français ont, au fil du siècle, vécu, pensé, représenté la Grande Guerre. Il donne également un aperçu sur la littérature des autres nations belligérantes et sur la création cinématographique que ces œuvres ont inspirée.

HG Académie de Rennes's insight:

La Grande Guerre des écrivains - Sous la direction de Romain Vignest et Jean-Nicolas Corvisier.

La Première Guerre mondiale a bouleversé le rapport de la littérature au monde ; elle inspire encore la création littéraire et cinématographique. Les études ici rassemblées s’intéressent à la manière dont les auteurs, notamment français, ont, au fil du siècle, vécu, pensé, représenté la Grande Guerre.

more...
Scooped by HG Académie de Rennes
Scoop.it!

Musée de la Grande Guerre : Mon violon m'a sauvé la vie (1914-1918) - APHG

Musée de la Grande Guerre : Mon violon m'a sauvé la vie (1914-1918) - APHG | Centenaire Première Guerre mondiale - Académie de Rennes | Scoop.it

Lucien Durosoir (1878-1955), est l’un des plus grands violonistes français au début du XXe siècle.
Mobilisé en 1914, il sera tout au long de la guerre brancardier puis colombophile, mais surtout, son talent musical va l’amener à faire partie, à la demande du Général Mangin, d’un quatuor de musique de chambre rassemblant notamment André Caplet (alto) et Maurice Maréchal (violoncelle). Une situation exceptionnelle sur le front qui l’amènera à écrire dans une de ses lettres : « mon violon m’a sauvé la vie ». Après la guerre, Lucien Durosoir ne se produit plus, mais compose. Sa musique a été retrouvée il y a dix ans par son fils. Le Durosoir compositeur, totalement méconnu, est donc une découverte majeure dans l’histoire de la musique française du XXe siècle. Cet incroyable destin, est le fil rouge de l’exposition 2015 du Musée de la Grande Guerre du Pays de Meaux.

HG Académie de Rennes's insight:

Une exposition remarquable du Musée de la Grande Guerre du Pays de Meaux sur le destin de l’un des plus grands violonistes français du début du XXe siècle, Lucien Durosoir (1878-1955), à voir jusqu’au 31 décembre 2015. Celle-ci aborde notamment, à travers une sélection de portraits de musiciens issus des différents pays belligérants, comment la Grande Guerre a pu influencer leur rapport à la musique. A découvrir.

more...
No comment yet.
Scooped by HG Académie de Rennes
Scoop.it!

Des dizaines de milliers de tombes de poilus menacées de disparition - Le Monde

Des dizaines de milliers de tombes de poilus menacées de disparition - Le Monde | Centenaire Première Guerre mondiale - Académie de Rennes | Scoop.it

Paradoxe de la Grande Guerre. Elle reste dans l’histoire nationale comme l’un des pires moments d’inhumanité, de barbarie déguisée sous les atours d’un conflit moderne. Mais elle est aussi la première où le soldat a été considéré comme un individu, un être à part entière. Jusqu’alors, les militaires tués au combat étaient le plus souvent jetés, puis oubliés, dans des fosses communes, avec pour les plus chanceux l’aumône d’un monument collectif rappelant leur sacrifice. Il en était encore ainsi en 1914, au début des hostilités. Les « pertes » étaient enterrées à la va-vite, au gré de la guerre de mouvement. A l’exemple de l’écrivain Alain-Fournier, mort le 22 septembre 1914 et retrouvé en 1991 dans l’anonymat d’une fosse commune avec vingt camarades.
Par Benoît Hopquin

HG Académie de Rennes's insight:

Plus de cent ans après le début de la Grande guerre, l’association "Le Souvenir français" propose aux communes de prendre en charge l’entretien des tombes en déshérence. A découvrir en ce jour de commémoration.

more...
No comment yet.
Scooped by HG Académie de Rennes
Scoop.it!

Fonds documentaires : Première Guerre mondiale - Gallica

Fonds documentaires : Première Guerre mondiale - Gallica | Centenaire Première Guerre mondiale - Académie de Rennes | Scoop.it

Conflit sans précédent dans l'histoire par son échelle, le nombre de ses morts et l'ampleur des destructions matérielles, la Première Guerre mondiale est déclenchée par l'assassinat de l'archiduc François-Ferdinand à Sarajevo le 28 juin 1914. En France, la mobilisation générale est décrétée le 2 août 1914. S'ensuivent quatre années d'une guerre de position, dite "guerre des tranchées", dont le front s'étend en Europe sur près de 700 kilomètres. Conflit d'un genre nouveau puisqu'il marque également les débuts de la guerre aérienne, l'emploi des chars et des gaz, il se solde par 9 millions de morts et des pays dévastés.

HG Académie de Rennes's insight:

9 500 documents iconographiques en témoignent de la PGm dans Gallica et s'ajoutent aux ressources d'Europeana 14-18 et de la Mission du Centenaire. Egalement dans ce fond documentaire, les journaux de tranchées français concerne actuellement près de 130 titres, pour 10 000 vues environ. Enfin, des enregistrements de plusieurs discours emblématiques sont disponibles. Des fonds documentaires de grandes qualité à (re)découvrir absolument en ce 11 novembre !

more...
No comment yet.
Scooped by HG Académie de Rennes
Scoop.it!

Enseigner et commémorer la bataille de Verdun - Éduscol HG

Enseigner et commémorer la bataille de Verdun - Éduscol HG | Centenaire Première Guerre mondiale - Académie de Rennes | Scoop.it

Dans la perspective des célébrations, de nombreuses manifestations et des sites institutionnels proposent des ressources pédagogiques autour de Verdun.

Le site internet officiel des commémorations de la bataille de Verdun est en ligne et offre aux enseignants à la fois des ressources (un texte d'Antoine Prost sur le statut exceptionnel de cette bataille dans la Grande Guerre, une chronologie en images) mais également une carte des lieux de la bataille qui permettra d'organiser des voyages et sorties scolaires à l'occasion de ce centenaire.

HG Académie de Rennes's insight:

L'association des professeurs d'Histoire-Géographie annonce d'ores et déjà l'organisation d'une journée d'étude ouverte au public autour de la question de l'enseignement et de la commémoration de Verdun qui réunira universitaires et enseignants en février 2016 au Centre mondial de la paix à Verdun
On notera également la parution simultanée en France et en Allemagne cette semaine de l'ouvrage commun d'Antoine Prost et Gerd Krumeich Verdun1916, livre à deux voix qui explique comment cette bataille est devenue le symbole de la Grande Guerre.

more...
No comment yet.
Scooped by HG Académie de Rennes
Scoop.it!

Femmes en guerre : Deux anglaises au chevet des poilus (1915-1919) - France24

Femmes en guerre : Deux anglaises au chevet des poilus (1915-1919) - France24 | Centenaire Première Guerre mondiale - Académie de Rennes | Scoop.it

Depuis cent ans, la bravoure des poilus, héros de la Première Guerre mondiale, a été maintes fois louée. Leurs sacrifices et leurs souffrances ont fait l’objet de bien des livres et des films. Mais la guerre a aussi été une affaire de femmes. Pas seulement à l’arrière, où elles s’éreintaient dans les champs et les usines d’armement en priant pour que leurs fils et leurs maris reviennent vivants des combats. Certaines d’entre elles se trouvaient aussi plongées dans la barbarie du front.  Le dévouement et l’abnégation de ces femmes ont longtemps été sous-estimés. Marcia et Juliet Mansel, deux jeunes anglaises de bonne famille, se sont portées volontaires comme infirmière en France et n’ont eu de cesse, pendant quatre ans, de soulager et soigner les soldats blessés, prodiguant parfois leurs soins à quelques encablures des premières lignes.

HG Académie de Rennes's insight:

De ces aventurières, reste aujourd’hui une correspondance abondante que France 24 a pu consulter, un témoignage inédit de la guerre au féminin qu’ont menée Marcia et Juliet. Un webdocumentaire réalisé par Marie Valla pour France 24 en partenariat avec la Mission du Centenaire 14-18. Une ressource remarquable, à proposer aux élèves et à exploiter en classe de 3e et de Première. A découvrir !

more...
No comment yet.