La vile de Laval (Mayenne) pionnière de l'urbanisme participatif | Carticipe, un outil novateur pour l'urbanisme participatif, expérimenté pour la première fois à Laval | Scoop.it

« Une patinoire près de l’Aquabulle », « Un deuxième ciné », « Créer un service de consigne comme dans les gares », « Rénover la salle omnisports », « Reconvertir le quartier militaire en quartier de la transmission »… Au premier abord, on pourrait se croire en pleine partie de Sim City, le célèbre jeu vidéo qui permet de s’improviser maire pour bâtir la ville virtuelle de ses rêves. Mais ces petites phrases ne sortent pas de l’imagination fertile d’un gamer. Toutes sont des contributions citoyennes bien réelles au réseau social Carticipe, un outil d’urbanisme participatif mis en ligne en février 2013 pour inciter les habitants de Laval à contribuer aux aménagements à venir dans leur ville. Le principe est simple : un fonds de carte Google interactif permet à chacun de soumettre des propositions et de réagir à celles déjà exprimées en ligne en matière de mobilité, d’espaces verts, de construction ou de services. « Les réunions d’information en plein air, avec toute la paperasse qui s’envole, ont montré leurs limites. Souvent, les ménages actifs ne pouvaient même pas y participer. Accessible partout et tout le temps, Carticipe permet au contraire de dégager en temps réel les points de controverse et de convergence entre citoyens » se félicite Eric Hamelin, sociologue et directeur du bureau d’études Repérage Urbain, qui a mis au point cet outil. Mais le projet Carticipe va au-delà d’une simple plateforme virtuelle. Au printemps, le contenu de la carte participative sera débattu dans des « ateliers de quartier » et une « maison de la concertation » devrait ouvrir ses portes en centre-ville. Des marches dans Laval seront également organisées par les conseils de quartiers pour faire réagir un maximum d’habitants aux propositions émises sur le réseau social. En septembre 2013, à l’issue de six mois de consultation citoyenne, une synthèse permettra de retenir les idées qui font consensus dans les conclusions du Plan local d’urbanisme (PLU).


Via NOVABUILD