caroline
3 views | +0 today
Follow
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Charlotte Rigaut
Scoop.it!

DigiART

Cet été le Studio 13/16 devient le terrain de jeux virtuels d’artistes issus de l’univers de l’art numérique et du jeu vidéo.
more...
No comment yet.
Rescooped by Charlotte Rigaut from Digital #MediaArt(s) Numérique(s)
Scoop.it!

Synesthésie - fabrique de culture art & numérique

Synesthésie - fabrique de culture art & numérique | caroline | Scoop.it

Interface entre artistes, publics et technologies, Synesthésie s’engage depuis 1995 au service de l’expérimentation artistique, de sa production, de sa diffusion et de sa médiation.

Synesthésie a obtenu l'agrément d'Entreprise Solidaire ainsi que le label de Fabrique de culture (Région Ile-de-France) en janvier 2013.

Synesthésie a récemment déménagé Place du Caquet à Saint-Denis et concentre son dispositif autour d’expositions virtuelles et hors-les-murs, de résidences d’artistes et d’écrivains, d’ateliers-projets Art & Numérique.

Synesthésie dispose d’un savoir-faire éditorial et technologique reconnu, ainsi que d’une expérience du territoire. L’association participe activement aux réflexions et débats actuels sur les enjeux de société à l’ère du numérique. ...


Via Jacques Urbanska
more...
No comment yet.
Rescooped by Charlotte Rigaut from La revue de presse & web du SNA
Scoop.it!

En prenant de la hauteur à Metz

En prenant de la hauteur à Metz | caroline | Scoop.it

par Dominique Blanc

Le Centre Pompidou-Metz a été jusqu’ici plutôt bien inspiré pour sa grande exposition annuelle, en choisissant des thématiques ouvertes et accessibles, rassembleuses d’artistes modernes et contemporains très divers, autant que pertinentes sur le plan de l’histoire de l’art, voire de l’histoire tout court.

 

En 2013, « Vues d'en haut » embrasse le vaste panorama que les vues aériennes, des photos prises par Nadar en montgolfière (1860) aux images satellites de Google Earth, offrent aux champs de l'art. Commissaire du projet, Angela Lampe n'a, bien sûr, pas choisi de « coller au terrain». Elle offre au contraire une exposition à tiroirs, fondée sur de libres analogies entre progrès technique et invention artistique. Raccourcis hardis des toiles cubistes et futuristes, planéité de la peinture abstraite de Mondrian, « points de vue » des artistes du Land Art et vues en pointillé des peintres aborigènes d'Australie, en passant par les enregistrements en contreplongée des caméras de vidéo-surveillance ou des drones : sur deux mille mètres carrés, c'est un jeu de ping-pong vertical entre l'art et le réel qui s'échange à tous les étages.


Via Syndicat National des Antiquaires
more...
No comment yet.