caravan - rencont...
Follow
Find
35.3K views | +3 today
caravan - rencontre (au delà) des cultures -  les traversées
art actuel littérature science - TRANSDISCIPLINARITE - passages - entre la parole en/au vol - tracing transversal paths between disciplines & cultures www.caravancafe-des-arts.com/
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by carol s. (caravan café) from Philosophie en France
Scoop.it!

La méthode de conceptualisation relativisée (MCR) : De la physique quantique à l'ensemble des processus de construction des connaissances

Depuis plus d'un siècle s'exerce une critique politique du langage. Il s'agit de montrer que derrière l'apparente neutralité des mots et des syntaxes les pouvoirs dominants se sont toujours efforcés de soumettre les consciences à des représentations du monde servant leurs intérêts. Aujourd'hui, ce décryptage est relativement facile à faire concernant la vie quotidienne. Chacun peut comprendre qu'un terme comme « rigueur » prend des acceptions différentes dans un discours de droite ou un discours de gauche. Mais le décryptage est bien plus difficile concernant les sciences. Les affrontements politiques se dissimulent sous des discours académiques n'encourageant pas la remise en cause. Pourtant, dorénavant, les enjeux économiques et géostratégiques des sciences sont tels que le discours d'autorité y est de moins en moins recevable. Les scientifiques eux-mêmes semblent commencer à le comprendre.


Via dm
more...
No comment yet.
Scooped by carol s. (caravan café)
Scoop.it!

Les Rencontres de Bamako African - Emerging Photography

Les Rencontres de Bamako African  - Emerging Photography | caravan - rencontre (au delà) des cultures -  les traversées | Scoop.it
Rendez-vous du 1er novembre 2011 au 1e janvier 2012 pour la 9e édition des Rencontres de Bamako. Direction artistique de Michket Krifa et Laura Serani. Thématique : « Pour un monde durable ».

 

Enfants de la rue, 2006-2009 © Abdoulaye Barry

more...
No comment yet.
Scooped by carol s. (caravan café)
Scoop.it!

Richard Mosse | Photography

Richard Mosse | Photography | caravan - rencontre (au delà) des cultures -  les traversées | Scoop.it

 

 

voir aussi

http://www.richardmosse.com/textpress.php

Mary Walling Blackburn: What we are looking at never existed (or, rather, was never visible to the human eye). A forest the color of raw meat bisected by a teal river. Kodak Aerochrome Infrared accurately detects frequencies that parse camouflage from vegetation. Here, in the air between Kisangani and Bukavu in eastern Congo, false-color reversal film performs another task; it is no longer a tool for military reconnaissance or surveying forests. Richard Mosse, the photographer, disorders the aesthetics of conflict. None of these civilians and soldiers, ensnared in a decades-long civil conflict, really dwell in the camps of fuchsia woods and salmon-colored grasses. What ethical dimension does the visual suspension of the real take?

The surreal quality of these images responds to our desire to be distracted from trauma at the moment of engagement, to float near but not become engulfed by civil wars. Viewers tend to gloss the unmediated representations of rape and dismemberment, half-conscious of the manner in which these images contain our globalized relation to the Congo’s resources. Mosse’s photos unapologetically employ theater to fix our gaze on what is actually pictured. They use artifice to reconfigure what was presumed to be a given and cast aside normative constructions of the real. Has that not often been a queer labor?

A. B. Huber: I think photographs always simplify and falsify the world they show us, but Mosse’s Congo photographs also expose something of the instability and contingency of our perception. And yes, in this way Mosse keeps faith with a kind of queer critique, the hallmark of which is the impulse to make the power of objective claims visible: What is real, and who decides? The stakes are high when we are dealing with histories of violence, where one never knows if the devil of disbelief might outshout the devil of indifference. There is something mad and maddening about the gaiety throughout Mosse’s “Infra” series. His photographs are terribly seductive tableaux vivants—all that fantastic color and sensuous surface, with the soldiers garbed in pink and posing. The heightened sense of artifice and stylization that Mosse relies on here is not the same as beauty, but perhaps his photos display that too. And so I worry some: Camp and the sublime can be modes of political disengagement—the risk is that the style of the photograph triumphs over its content.

http://canopycanopycanopy.com/11/the_flash_made_flesh

 

 

image Untitled (Petra) the treasury , Jordan, april 2008

more...
No comment yet.
Scooped by carol s. (caravan café)
Scoop.it!

- I wanted to list what I know about the world from memory - Stunning Subjectivity: Obsessive Typographic Maps by Paula Scher

-  I wanted to list what I know about the world from memory - Stunning Subjectivity: Obsessive Typographic Maps by Paula Scher | caravan - rencontre (au delà) des cultures -  les traversées | Scoop.it
An irreverent, artful antidote to GPS appification, or what the NYC subway has to do with tsunamis.

 

I began painting maps to invent my own complicated narrative about the way I see and feel about the world. I wanted to list what I know about the world from memory, from impressions, from media, and from general information overload. These are paintings of distortions.” ~ Paula Scher

 

more...
No comment yet.
Scooped by carol s. (caravan café)
Scoop.it!

Diego Rivera at MoMA Makes Us Ask, What Happened to the Radical Left in Art? /Diego Rivera au MoMA nous questionne sur ce qui s'est passé avec la gauche radicale dans l'art?

Diego Rivera at MoMA Makes Us Ask, What Happened to the Radical Left in Art? /Diego Rivera au MoMA nous questionne sur  ce qui s'est passé avec la gauche radicale dans l'art? | caravan - rencontre (au delà) des cultures -  les traversées | Scoop.it
Should Rivera be considered a patron saint of the Occupation movements, as some have alluded? Not quite.

 

Les commentateurs dans les médias et la blogosphère ont remarqué combien il est approprié pour l'exposition du MoMA," Diego Rivera: Peintures murales au  Musée d'Art Moderne", de coïncider avec le printemps arabe et  les mouvements d'occupation qui  surgissent tout  autour du globe. Certains ont suggéré que Rivera aurait sûrement rejoint les manifesttion d'occupations qui réagissent à la malversation financière de Wall Street - les sociétés dont les myriades  de PDG et les administrateurs constituent le 1% de l'humanité qui  possède la plus  de richesse au monde ...

 

more...
No comment yet.
Rescooped by carol s. (caravan café) from Vers les hauteurs
Scoop.it!

kurt schwitters

kurt schwitters | caravan - rencontre (au delà) des cultures -  les traversées | Scoop.it

Kurt Schwitters est un peintre collagiste et poète allemand, né à Hanovre en 1887. Comme George Grosz, il a étudié la peinture et le dessin de 1909 à 1914 à l'Académie de Dresde puis à celle de Berlin. Il constitue le chef de file du mouvement dada dans la ville de Hanovre, avant de créer en 1919 son propre mouvement, Merz, et sa revue éponyme. Il a exercé une influence décisive sur les néo-dada et tous les performers de poésie phonétique.

Ecarté du mouvement dada de Berlin, il fonde le mouvement Merz, d'après son tableau Merzbild I (1919). A partir de 192O, il se lie avec Theo van Doesburg et El Lissitzky, qui collaborent activement à la revue jusqu'en 1924.

Les techniques du collage et du photomontage ont été beaucoup pratiquées par les membres du mouvement dada, dont on retiendra les oeuvres de Raoul Hausmann, Hannah Höch et John Heartfield. Kurt Schwitters, qui est le représentant parfait de cette tendance naissante, pousse le processus du collage dans une recherche plastique totale qui aboutira à son célèbre Merzbau, ou construction Merz, une oeuvre monumentale qu'il érige entre 1920 et 1923 dans sa maison de Hanovre. A partir de 1930, pour fuir le nazisme, il s'installe progressivement en Norvège, pays qu'il quittera en 1946. Il vit ensuite en Angleterre, à Ambleside où il décède en janvier 1948.

 http://arts.fluctuat.net/kurt-schwitters.html

 

« Ce que nous préparons est une œuvre d’art totale qui se propulse largement au-dessus de toutes les affiches publicitaires 3. » Schwitters se qualifie de Merz tant il se sent habité par son œuvre. Mais quatre de ses Merzbilder font partie de l’exposition de « l’art dégénéré » de 1937. Il fuit l’Allemagne, commence un autre Merzbau en Norvège qu’il est obligé de quitter pour rejoindre l’Angleterre où il entreprendra son troisième Merzbau interrompu par sa mort en 1948. Celui de Hanovre fut bombardé par les armées alliées. Celui de Norvège fut détruit par un incendie accidentel provoqué par des enfants. Celui d’Angleterre, inachevé, fut déplacé, enchâssé. Il est visible au musée de l’université de Newcastle. En 1994, on a pu voir lors de la rétrospective que le musée national d’Art moderne (Paris) lui consacra, la reconstruction de cette œuvre insolente qui accorde à l’artiste tous les droits de tout faire, où il le souhaite, avec les matériaux rencontrés au hasard comme vocabulaire libérateur.

http://www2.cndp.fr/magarts/heterogeneite/lyc_schwitters.htm

 


Via yves deligne
more...
No comment yet.
Scooped by carol s. (caravan café)
Scoop.it!

A la recherche du son - Sciences - France Culture

A la recherche du son - Sciences - France Culture | caravan - rencontre (au delà) des cultures -  les traversées | Scoop.it

REGARD MULTIDISCIPLINAIRE

Harmoniques

A la recherche du son

03.02.2011 - 22:15

Le son est un signal. Le son est un élément physique mesurable. Mais sitôt qu'on discute avec des chercheurs qui font du son leur objet d'études (bruit, musique, voix), les frontières se chevauchent vite : sciences dures, sciences humaines, psycho, neuro, socio... La transdisciplinarité est la règle. Et l'individu surgit : l'écouteur, auditeur, récepteur. Celui-ci est au centre des travaux des invités de cette soirée, à travers les questions de perception, sensibilité, émotion - les termes varient selon les recherches. L'humain et le son, voilà ce qui relient tous les invités.

Michèle Castellengo, directrice de recherche émérite au CNRS. Elle a dirigé le LAM (Lutherie Acoustique Musique), laboratoire de recherche du CNRS, de l'université Paris 6 et du Ministère de la culture et de la communicationSite du laboratoire Lutheries-Acoustique-Musique

Interview de Michèle Castellengo - Au coeur des sons

- Danièle Dubois, directrice de recherche au CNRS, docteur en psychologie, responsable des thèmes perception et cognition au LAM

Site du laboratoire Lutheries-Acoustique-Musique

- Nicolas Misdariis, chargé de recherche et de développement au laboratoire Perception et Design sonore à l'IRCAM, l'Institut de Recherche et Coordination Acoustique/Musique (Paris)

Lien de l'équipe de recherche perception et design sonore de l'IRCAM

Interview sonore de Nicolas Misdariis

- Véronique Aubergé, chargée de recherche au CNRS, équipe Systèmes Linguistiques et Dialectologie du Gipsa-Lab (Grenoble Images Parole Signal Automatique - unité de recherche mixte du CNRS, de Grenoble-INP, de l'université Joseph Fourier et de l'université Stendhal)

Site du GIPSA-lab, département parole et cognition

- Emmanuel Bigand, directeur du Laboratoire d'étude de l'apprentissage et du développement, Université de Bourgogne (Dijon)

Site du LEAD

Vidéo d'Emmanuel Bigand, colloque Aux origines du dialogue humain : Parole et musique, l'émotion dans le langage musical

- Jérôme Sueur, bioacousticien, maître de conférences Muséum national d'histoire naturelle (Paris).

Lien du laboratoire Origine, Structure et Evolution de la Biodiversité

Page de Jérôme Sueur

Blog de Fernand Deroussen - Naturophonia

Le lien de la sonothèque du MNHN

more...
No comment yet.
Scooped by carol s. (caravan café)
Scoop.it!

CLES - Audio Clés : Raimon Panikkar - penseur indien et catalan - "il faut surpasser le logos"

CLES - Audio Clés : Raimon Panikkar - penseur indien et catalan - "il faut surpasser le logos" | caravan - rencontre (au delà) des cultures -  les traversées | Scoop.it
Nous faisons au sein de la rédaction beaucoup d'entretiens avec des auteurs divers et par ailleurs les éditions du Relié ouvrent une (...)...

 

 

LA REALITE NE SE LAISSE PAS COUPER EN MORCEAUX

 

"la parole n'est pas le concept - l'influence de la science a fait que notre parole se veut univoque"

Nous avons oublié l'art du dialogue " "tout est en relation avec tout...."

 

 

 

 http://www.raimon-panikkar.org/francese/biografia.html

En plus de cette activité académique, Panikkar est demeuré président du «Pipal Tree» (Bangalore). Il est fondateur et directeur du «Center for Cross-Cultural Religious Studies» (Santa Barbara, Californie) et du «Vivarium, Centro d’Estudis Intercultural» (Tavertet, Catalogne). À partir de 1993, il est également président de la Sociedad Española de Ciencias de las Religiones (Madrid). En 1960, il a été un des fondateurs de l’ONG Pax Romana – avec statu de consultant aux Nations Unies – qui défend les droits et la dignité de l’homme dans le monde entier.

more...
No comment yet.
Rescooped by carol s. (caravan café) from Aux origines
Scoop.it!

5000 ans avant J.-C., la grande migration ?

5000 ans avant J.-C., la grande migration ? | caravan - rencontre (au delà) des cultures -  les traversées | Scoop.it

Il y a 7000 ans, des immigrés vont nous changer la vie. A l’heure où nos sociétés s’inquiètent de vagues d’immigrations successives, le musée fait le point sur une des migrations les plus décisives de notre histoire. Migration physique ou culturelle ?


Via Jean-Philippe BOCQUENET
more...
No comment yet.
Scooped by carol s. (caravan café)
Scoop.it!

NASA - NASA Probe Data Show Evidence of Liquid Water on Icy Europa

NASA - NASA Probe Data Show Evidence of Liquid Water on Icy Europa | caravan - rencontre (au delà) des cultures -  les traversées | Scoop.it
New evidence shows a body of liquid water, equal in volume to the Great Lakes, beneath the icy surface of Jupiter's moon, Europa.
more...
No comment yet.
Scooped by carol s. (caravan café)
Scoop.it!

Somaly Mam Foundation - anti-slavery activist / FONDATION SOMALY MAM La fondation Somaly Mam a pour objectif de mettre fin à l'esclavage sous toutes ses formes en éradiquant la racine du trafic hu...

Somaly Mam Foundation - anti-slavery activist / FONDATION SOMALY MAM  La fondation Somaly Mam a pour objectif de mettre fin à l'esclavage sous toutes ses formes en éradiquant la racine du trafic hu... | caravan - rencontre (au delà) des cultures -  les traversées | Scoop.it

 

Born to a tribal minority family in the Mondulkiri province of Cambodia, Somaly Mam began life in extreme poverty. With limited options as a severely marginalized ethnic group, and living in unimaginable despair, her family often resorted to desperate means to survive. This confluence of dire circumstances led to the unspeakable horrors that would mark Somaly's early years. Somaly was sold into sexual slavery by a man who posed as her grandfather. To this day, due to the passing of time and the unreliability of a wounded memory, Somaly still does not know who this man was to her. Yet his actions set her on an unimaginable path fraught with danger, desperation, and ultimately...triumph.

Forced to work in a brothel along with oth ....

more...
No comment yet.
Scooped by carol s. (caravan café)
Scoop.it!

Enfants et adolescents sous la guerre : du meurtre à la mort - par Olivier Douville

Enfants et adolescents sous la guerre : du meurtre à la mort - par Olivier Douville | caravan - rencontre (au delà) des cultures -  les traversées | Scoop.it

Olivier Douville, Psychanalyste, Anthropologue, Revue Psychologie Clinique, Paris7

Cet article propose une synthèse de huit années de travail clinique auprès d’enfants et d’adolescents en errance qui, pour nombre d’entre eux, ont connu et fuit une guerre où ils furent parfois tour à tour des porteurs de morts ou des sujets menacés.

" (..)  De tels récits ne sont pas rares. L’enfant, dès sa naissance, à été mis dans une position de mort-vivant ou de porteur de mort. Ceci n’explique pas la rhétorique de la vengeance et il serait absurde et dangereux de prétendre édifier une typologie psychologique de l’enfant soldat. En revanche il est à noter que dans des contextes de délabrement des grands récits et des grandes médiations, les guerres qui sont manœuvrées en dessous par des intérêts économiques d’ordre internationaux sont vécues par des jeunes en errance et jamais tant que cela assurés de leur lien à la dette de vie, comme des guerres pour sauver leur nom. Leur principe généalogique se résume à un balbutiement féroce d’un supposé ancêtre qui crie vengeance dans le réel. Ancêtre terrifiant, terrible, représentant ce savoir absolu de savoir qu’il est mort ; savoir absolu qui n’est qu’en résonance avec une possible condition d’enfant mal accueilli et porteur de mort qui est sans doute celle qu’ont connue et subie nombre d’enfants partie prenante d’être sous la guerre. Il y avait quelque chose de pourri au Royaume du Danemark et Hamlet entendait (et voyait en une brume) le spectre de son père crier vengeance ; il y a quelque chose du symbolique des filiations et des appartenances qui se décompose en de nombreuses régions d’Afrique et les enfants entendent aussi ces spectres réclamer vengeance. Alors venger, certes. Mais dans ce qu’ils disent s’entend un autre fait qui ne manque alors pas d’alerter et qui semble surgir en parfait contraste avec cet amnésique devoir de vengeance et qui est que dans leur groupe guerrier, le plus souvent des petites unités d’une quinzaine d’individualités, lorsque meurt un de leur pair, il n’est pratiquement jamais question de le venger. (On se reportera au premier fragment d’entretien) Ce devoir de vengeance ne soude en rien la fraternité de leur dite communauté actuelle, celle qui va au combat, dans une indifférence dangereuse. Comment comprendre ceci ? (..) "

more...
No comment yet.
Scooped by carol s. (caravan café)
Scoop.it!

Rubin Museum of Art:Current Exhibitions at the Rubin Museum of Art

Rubin Museum of Art:Current Exhibitions at the Rubin Museum of Art | caravan - rencontre (au delà) des cultures -  les traversées | Scoop.it

@RubinMuseum 150 W. 17 Street (at 7th Ave.)

The premier museum of Himalayan art in the Western world, located at 17th and 7th in NYC

 

In early Tibetan painted portraits, founding masters of important Buddhist schools were often represented as holy personages. Using artistic conventions developed in India, Tibetan artists expressed the Buddhist ideals embodied in a particular person, exalting their human subjects to the level of buddhas.

Mirror of the Buddha will present exquisite examples of these portraits, painted primarily in the eastern India-inspired Sharri style. Though the Sharri tradition spread from India to many parts of Asia, the style's classic Indian forms, delicate colors, and intricate decorative details were emulated most faithfully by Tibetans and enjoyed particular popularity in Tibet from the 12th to 14th century.

more...
No comment yet.
Scooped by carol s. (caravan café)
Scoop.it!

Leading lights: Lumiere 2011

Leading lights: Lumiere 2011 | caravan - rencontre (au delà) des cultures -  les traversées | Scoop.it
Durham's Lumiere light festival 2011 saw artists conjuring great balls of fire, waterfalls of light and illuminated figures leaping from buildings.

via @Daoudmsund

CultureArt and designArt

Lumiere 2011 – review

Durham

 

http://www.guardian.co.uk/artanddesign/2011/nov/20/durham-lumiere-2011-review?INTCMP=ILCNETTXT3487

Rachel CookeThe Observer,Sunday 20 November 2011Article history

Peter Lewis’s Splash transforms Ove Arup’s 1963 Kingsgate footbridge into a vast waterfall. Photograph: Gary Calton

There were many marvellous things to see in Durham on Thursday night: a bridge that had miraculously turned into a waterfall; a cathedral that danced all about with flames; a souvenir snowdome so vast it had unaccountably swallowed one of the city's most famous statues. But my favourite sight had a human form. In the cathedral cloisters, where a vast sphere of fire turned mesmerisingly in the breeze, I caught sight of a nun. Yes, a nun. She was hopping from foot to foot with excitement, and grinning broadly, her pale, gentle face lit by both the spectacle and – here was the surprise – by the bright blue glow stick she was waving. I wondered about this glow stick. Had she bought it from a market stall? Or had mother superior handed them out at matins? I was about to ask, only then the crowd swallowed her up, and she disappeared into the night

more...
No comment yet.
Scooped by carol s. (caravan café)
Scoop.it!

Le rêve des abeilles... Les battements du temps (11) / France Inter

Le rêve des abeilles...  Les battements du temps (11) / France Inter | caravan - rencontre (au delà) des cultures -  les traversées | Scoop.it

par Jean Claude Ameisen

 

 

Nous avons vécu l’expérience mais nous n’avons pas saisi la signification,

Et l’approche de la signification nous restitue l’expérience

Sous une forme différente […]

Essayant de délier, de dérouler, de démêler

Et de réassembler le passé et le futur.

TS Eliot. Four Quartets

 

Œuvre publiée

La Sculpture du vivant. Le suicide cellulaire ou la mort créatrice aux éditions du Seuil, Qu'est-ce que mourir ? en collaboration avec Danièle Hervieu-Léger et Emmanuel Hirsch, éditions le Pommier/Cité des Sciences et de l'Industrie, 2003

Quand l'Art rencontre la science, en collaboration avec Yvan Brohard et l'Inserm, éditions de La Martinière, 2007

Dans la Lumière et les Ombres. Darwin et le bouleversement du monde, éditions Fayard/éditions du Seuil, octobre 2008

Les Couleurs de l'oubli, en collaboration avec François Arnold, éditions de l'Atelier, octobre 2008

« Les rythmes du vivant » in Rythmes de l'homme, rythmes du monde, Séminaire de l'École normale supérieure de la rue d'Ulm 2006-2008, sous la direction de Christian Doumet et Aliocha Wald Lasowski, Éditions Hermann, 2010

 

image

Euplectella

via http://siratus-alabaster.over-blog.com/article-5244500.html

voir aussi

http://lasculptureduvivant.free.fr/

 

 Quand l'art rencontre la science par Futuroscope-TV

Le Futuroscope vous convie à découvrir « Quand l’art rencontre la science ». Cette exposition photographique en plein air de 76 clichés grand format présente les correspondances entre des images scientifiques fascinantes et celles de grands chefs-d’œuvre artistiques. Un dialogue visuel étonnant.

 

 http://www.dailymotion.com/video/x8mk0a_quand-l-art-rencontre-la-science_creation

more...
No comment yet.
Scooped by carol s. (caravan café)
Scoop.it!

étrangetés - elles bougent .... If we don't, remember me.

 

vie des images

cinematic seamless subtle film movie gif...

more...
No comment yet.
Scooped by carol s. (caravan café)
Scoop.it!

Mapping the Republic of Letters

Mapping the Republic of Letters | caravan - rencontre (au delà) des cultures -  les traversées | Scoop.it

 

Cartographie des échanges épistolaires entre grands intellectuels européens entre 1500 et 1800

Exploring Correspondence and Intellectual Community in the Early Modern Period (1500-1800)

more...
No comment yet.
Scooped by carol s. (caravan café)
Scoop.it!

Vladimir Jankelevitch : les greniers de la mémoire

Vladimir Jankelevitch : les greniers de la mémoire | caravan - rencontre (au delà) des cultures -  les traversées | Scoop.it
En partenariat avec France musique : série de 2 émissions de la collection Les Greniers de la mémoire, consacrés à Vladimir Jankelevitch et présentés par Karine Le Bail en 2001 : montage d'extraits musicaux et d'archives sonores illustre sa vie, son...
more...
No comment yet.
Scooped by carol s. (caravan café)
Scoop.it!

Emir Kusturica Was Romeo Really A Jerk

Was Romeo really a jerk...

 

Emir Kusturica & The No Smoking Orchestra

http://www.montrealjazzfest.com/artistes/artiste.aspx?id=7533

Formé dans les années 1980 en Yougoslavie, le No Smoking Orchestra naît d'un mouvement de résistance culturelle et politique contre le maréchal Tito, qui tient le pays sous sa botte. Mené par le chanteur Nele Karajilic, l'orchestre accueille de temps à autre son ami cinéaste Emir Kusturica à la guitare. Un premier album, Das ist Walter, paraît en 1984. L'éclatement de la Yougoslavie en 1991 entraîne la séparation du groupe, qui réussira à se reformer quatre ans plus tard, cette fois avec le fils d'Emir Kusturica, Stribor, à la batterie. En 1998, Kusturica fait appel au No Smoking Orchestra pour la bande sonore de son film Chat noir, chat blanc. Deux ans plus tard, le cinéaste se joint officiellement à la formation en tant que guitariste. L'album Unza Unza Time parait la même année.

more...
No comment yet.
Scooped by carol s. (caravan café)
Scoop.it!

Epopée des neutrinos - Pour la deuxième fois, les neutrinos vont plus vite que la lumière - LeMonde.fr

Epopée des neutrinos - Pour la deuxième fois, les neutrinos vont plus vite que la lumière - LeMonde.fr | caravan - rencontre (au delà) des cultures -  les traversées | Scoop.it
Le Monde.fr - Les chercheurs de l'équipe Opéra ont réitéré l'expérience et sont parvenus aux mêmes résultats : les neutrinos vont plus vite qu'ils ne le devraient.
more...
No comment yet.
Scooped by carol s. (caravan café)
Scoop.it!

via http://www.oedipe.org/fr/accueil

via http://www.oedipe.org/fr/accueil | caravan - rencontre (au delà) des cultures -  les traversées | Scoop.it

 

Rafah est libre/Rafah is free !

Nous apprenons à l'instant la libération de Rafah Nached Nous vous donnerons plus de détails dès demain. Grand merci à tous

Rafah Nached is free. More details tomorrow

Laurent Le Vaguerèse secretariat@oedipe

 

Rafah Nached, la psychanalyste syrienne de renom emprisonnée depuis le mois de septembre, a été libérée mercredi soir par les autorités syriennes, indique sa famille vivant en France. Elle "a été libérée mercredi soir et vient d'arriver chez elle" en Syrie, a indiqué sa famille. La fille et le gendre de Rafah Nached vivent en France. "Elle est en bonne santé, sa voix est bonne et nous poussons tous un grand soupir de soulagement, tout particulièrement dans le contexte politico-sécuritaire qui prévaut actuellement en Syrie", a-t-on ajouté de même source.

Le régime avait décidé mardi de relâcher 1 180 détenus, "impliqués dans les évènements en Syrie et qui n'ont pas de sang sur les mains", avait annoncé la télévision syrienne. Selon une source proche de l'entourage de sa famille, Rafah Nached faisait partie de ces libération

http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2011/11/17/la-psychanalyste-rafah-nached-liberee-par-les-autorites-syriennes_1604810_3218.html

more...
No comment yet.
Scooped by carol s. (caravan café)
Scoop.it!

la terre comme jamais - variation d'un bleu qui scintille

la terre comme jamais - variation d'un bleu qui scintille | caravan - rencontre (au delà) des cultures -  les traversées | Scoop.it

 

vidéos féériques qui transportent le regard hors champ - scintillements et variations d'un bleu

more...
No comment yet.
Scooped by carol s. (caravan café)
Scoop.it!

mechak center for contemporary tibetan art - mechak rimoe tsokpa

mechak center for contemporary tibetan art - mechak rimoe tsokpa | caravan - rencontre (au delà) des cultures -  les traversées | Scoop.it
Mechak Center for contemporary Tibetan art works to create awareness of the works of Tibetan artists from around the world.

Palden Weinreb

untitled acrylic and chalk on canvas 60cm by 48cm

more...
No comment yet.
Rescooped by carol s. (caravan café) from Audio & Video
Scoop.it!

Gummy Soul Presents: "Who We Are" (Explicit) by Amerigo Gazaway

"My 'American Dream' was hijacked by a system designed to disproportionately benefit those on top of the economic food chain. As a Dean's List student with the top award for my major, I graduated from college this summer to virtually zero opportunities. The 99% aren't lazy freeloaders but rather hard working Americans simply looking to fulfill their potential. I fully support the movement because our struggles are shared. I am the 99%."

-Amerigo Gazaway

¨

To find out more about the #Occupy movement and how you can get involved go to:

OccupyWallSt.org
Occupytogether.org
wearethe99percentuk.tumblr.com
westandwiththe99percent.tumblr.com
parentsforoccupywallst.com
OccupyNashville.org

 

"We are the 99 percent. We are getting kicked out of our homes. We are forced to choose between groceries and rent. We are denied quality medical care. We are suffering from environmental pollution. We are working long hours for little pay and no rights, if we're working at all. We are getting nothing while the other 1 percent is getting everything. We are the 99 percent."

Taken from wearethe99percent.tumblr.com


Via malik berkati
more...
No comment yet.
Scooped by carol s. (caravan café)
Scoop.it!

[lamdark.com] artiste tibétain contemporain

[lamdark.com] artiste tibétain contemporain | caravan - rencontre (au delà) des cultures -  les traversées | Scoop.it

img Kesang Lamdark, 'Temple Dancer', 2007

 

lire aussi

http://fr.artinfo.com/la-tradition-transform%C3%A9e%C2%A0-une-conversation-sur-l%E2%80%99art-contemporain-tib%C3%A9tain

 

Le Tibet est connu sur le plan international pour sa spiritualité et ses enjeux géopolitiques, mais cette région de plateaux au nord des Himalaya n’est pas souvent associée à l’art contemporain. Actuellement, lors de la première exposition de l’art contemporain tibétain aux Etats-Unis, le Musée d’Art Rubin à New York veut présenter la culture visuelle du Tibet dans le cadre du XXIe siècle. Intitulée « Tradition Transformed », l’exposition est en cours du 11 juin au 18 octobre et inclut des œuvres récentes de neuf artistes contemporains tibétains vivants au Tibet ou ailleurs : Losang Gyatso, Gonkar Gyatso, Kesang Lamdark, Pema Rinzin, Tsherin Sherpa, Penba Wangdu, Tenzin Norbu, Dedron et Tenzing Rigdol.

Partisans de la préservation de l’art traditionnel de leur pays natal, ces artistes sont aussi des agents de transformation de l’art contemporain tibétain, qui n’existe que depuis une vingtaine d’années. Récemment ARTINFO a parlé avec Rebecca Bloom, un des co-curateurs de l’exposition, à propos des artistes qui y figurent et du mouvement moteur de l’étude et de la promotion de l’art contemporain tibétain.

 

more...
No comment yet.