caravan - rencont...
Follow
Find
30.2K views | +14 today
Scooped by carol s. (caravan café)
onto caravan - rencontre (au delà) des cultures - les traversées
Scoop.it!

Thirty TwoIan - A system of graphic notation in which signs acquire meaning in an independent symbolic relationshi. | Photo |Talbot

Thirty TwoIan -  A system of graphic notation in which signs acquire meaning in an independent symbolic relationshi.  | Photo |Talbot | caravan - rencontre (au delà) des cultures -  les traversées | Scoop.it
Thirty Two...

Mythography: A system of graphic notation in which signs acquire meaning in an independent symbolic relationship.

Like a language, it is simultaneously a conscious and intentional mental activity and a more irrational, unconscious mode of expression.

http://www.objectively-speaking.com/wp/

more...
No comment yet.
caravan - rencontre (au delà) des cultures -  les traversées
art actuel littérature science - TRANSDISCIPLINARITE - passages - entre la parole en/au vol - tracing transversal paths between disciplines & cultures www.caravancafe-des-arts.com/
Your new post is loading...
Suggested by La BibliotheK Sauvage
Scoop.it!

QUI PRENDRA LA SUITE ?

QUI PRENDRA LA SUITE ? | caravan - rencontre (au delà) des cultures -  les traversées | Scoop.it

- - - - -   LA PREMIERE WEB PERFORMANCE FRANCOPHONE   - - - - -

 

A l'occasion de la Journée mondiale de la voix (16 avril),  AFRORISMES et La BibliotheK Sauvage créent la web performance « Qui Prendra La Suite ?".

 

Les "porte-voix des sans-voix" sont invités à :

- enregistrer le texte figurant ci-après,

- transmettre leurs enregistrements, avant le 31 mai, à afrorismes@laposte.net  

- recommander à leurs ami(e)s de « prendre la suite ».

 

Vos contributions constitueront une bibliothèque vocale qui sera présentée sur www.spreaker.com/user/qui_prendra_la_suite

__________________________________________________________________

« Qui prendra la suite ? Je ne le sais pas. Mais j’espère que ce sera une voix fraternelle, une voix pour ouvrir des parenthèses, une voix sans griefs majeurs, une voix qui bat parfois des paupières, une voix qui ne rechigne pas aux travaux domestiques, une voix pour avancer d'un mètre ou deux, pas davantage, une voix pour saupoudrer de sable le désert, une voix mêlée aux soulèvements polygames du soleil, une voix pour contourner les rochers et entrer dans le chenal, une voix transportée dans une toile de jute pour éviter les moisissures, une voix pour traverser des contrées incertaines, une voix éclairée à la lueur d'une lampe à pétrole, une voix étonnée d'avoir pied, au beau milieu du fleuve, une voix délimitant une longue muraille de murmures, une voix évoquant les lobelias géants et les fougères arborescentes, une voix trépidante comme une danse cosmopolite, une voix à la nuque et aux tempes rasées broyant, imperturbable, le mil au pilon, une voix que l'on rejoint au bout d'un sentier étroit bordé de hasards salvateurs, une voix habillée de cotonnades légères, une voix creusée dans un monticule de questions, une voix entre le ciel et l'eau se découpant sur l'horizon pourpre du soir, une voix offrant au visiteur une calebasse de poésie et de rires, une voix qui devient familière et franchit avec d’infinies précautions la rambarde de l'amitié. »

_________________________________________________________________

Informations complémentaires sur

http://afrorismes.jimdo.com/dispersion/

http://www.bibliotheksauvage.com/events/

www.facebook.com/quiprendralasuite

 

 

 _________________________________________________________________

 

more...
No comment yet.
Scooped by carol s. (caravan café)
Scoop.it!

Souleymane Bachir Diagne : "Le Coran est un livre ouvert à bien des lectures"

Souleymane Bachir Diagne : "Le Coran est un livre ouvert à bien des lectures" | caravan - rencontre (au delà) des cultures -  les traversées | Scoop.it
Normalien, agrégé de philosophie, le philosophe sénégalais Souleymane Bachir Diagne, qui fit partie de l’aréopage des "50 penseurs de notre temps" trié sur le volet par Le Nouvel Observateur, s’attel
more...
No comment yet.
Scooped by carol s. (caravan café)
Scoop.it!

caravancafe - de l'art à l'autre: Chögyam Trungpa - sortir du matérialisme spirituel

caravancafe - de l'art à l'autre: Chögyam Trungpa - sortir du matérialisme spirituel | caravan - rencontre (au delà) des cultures -  les traversées | Scoop.it






PRATIQUE DE LA VOIE TIBÉTAINE. AU-DELÀ DU MATÉRIALISME SPIRITUEL
Chogyam Trungpa | Éditions Seuil | 49,00 FRF / 7,47 Euros
« Pratique de la voie tibétaine » est une série de causeries données par Chögyam Trungpa Rimpoché, la seule haute autorité spirituelle tibétaine à résider de façon permanente en Occident ; il est considéré, dans le bouddhisme tibétain, comme la onzième incarnation du Trungpa Tulku. A l'issue d'une éducation longue et difficile, il fut initié et couronné comme héritier des lignées de Milarépa et de Padmasambhava. Après l'arrivée des troupes chinoises au Tibet, en 1959, il étudie trois ans en Inde et quatre ans à Oxford. Il fonde ensuite le premier centre bouddhiste tibétain d'étude et de médiation dans l'hémisphère occidental, à Samyê-Ling, en Écosse. En 1970, Trungpa visite les États-Unis et décide d'y fixer sa résidence. Il enseigne à l'université du Colorado.
« Un certain nombre de voies de traverse conduisent à une version distordue, égocentrique, de la vie spirituelle. Nous pouvons nous illusionner en pensant que nous nous développons spirituellement, alors qu'en fait nous usons de techniques spirituelles pour renforcer notre ego. Cette distorsion fondamentale mérite le nom de matérialisme spirituel. » (Chögyam Trungpa)

more...
No comment yet.
Scooped by carol s. (caravan café)
Scoop.it!

actualité événements transdisciplinaires - AU DELÀ DE LA MODERNITÉ : UNE AUTRE FAÇON DE PENSER - Michel cazenave

actualité événements transdisciplinaires - AU DELÀ DE LA MODERNITÉ : UNE AUTRE FAÇON DE PENSER - Michel cazenave | caravan - rencontre (au delà) des cultures -  les traversées | Scoop.it

AU DELÀ DE LA MODERNITÉ : UNE AUTRE FAÇON DE PENSER
Blog « Le Monde des Religions » - Avril 2014
http://www.lemondedesreligions.fr/sso/blogs/blog.php?id=5396

On sait peut-être que, roumain d’origine, mais ayant fui à l’époque le régime de Ceausescu, Basarab Nicolescu a fait sa carrière en France comme physicien des quanta au CNRS et à Paris-Orsay, en même temps qu’il était un excellent connaisseur de l’œuvre de Jakob Boehme, et qu’il se réclamait ouvertement de Daumal et de son « Grand Jeu ». Il manifestait de la sorte un esprit qui, naturellement, jetait des passerelles entre des disciplines réputées étrangères les unes aux autres, et l’on ne peut du coup être étonné d’apprendre qu’il fut l’ « apôtre » de la transdisciplinarité – concept qui connaît aujourd’hui une faveur certaine dans beaucoup de pays.

Pourtant, il faut faire tout de suite attention, et savoir exactement ce que ce mot désigne. Il ne s’agit certes pas de ce que nous appelons de nos jours « l’interdisciplinarité » - autrement dit d’amener, sur un même sujet, les différents éclairages que nous procurent des disciplines diverses. Mais bien, après avoir « épuisé » toutes les ressources de sa discipline propre, et après s’être ancré en elle, de la dépasser ou de la dialectiser à d’autres savoirs, sans pourtant jamais l’abandonner. Emmanuel Kant, voici plus de deux siècles, avait ainsi déjà montré que, poussée à son bout, la raison rencontrait ses propres apories et ses contradictions intrinsèques… Il ne s’agit donc pas, avec la transdisciplinarité, de nier les champs d’études particuliers, ni de détruire la raison, mais bien de les exercer souverainement, et de ne chercher au-delà que poussé par ce que saint Augustin dénommait déjà leur « embrasement ».

On comprendra facilement que, dans cette perspective, il ne s’agit en rien de plonger dans un « irrationnel » qui ne marquerait qu’une régression, mais d’accéder à un « transrationnel » qui recourt précisément à la notion de dépassement.

Et c’est là que, me semble-t-il, le dernier livre de Basarab Nicolescu apporte bien des éléments de réflexion en examinant de très près les impasses de notre monde moderne et en tentant de réconcilier ce que nous a apporté la science la plus en pointe avec notre vécu tout à l’intime, avec les avancements de l’art sous toutes ses formes et avec nos aspirations spirituelles – non qu’il s’agisse de céder aux sirènes d’un concordisme trop facile (nous ne le connaissons que si bien à notre époque de bouleversements !), mais de rechercher le « point de fuite » - ce que Basarab Nicolescu, dans son vocabulaire, dénomme le « tiers caché » - à partir duquel tout pourrait enfin se réunifier : nous nous trouvons ici devant l’usage de ce que, en logique et dans des termes savants, on appelle le tétralemme ; autrement dit, dépassant les enseignements d’Aristote et de son « tiers exclu », la façon d’accéder à ce que les hindous ont nommé le « neti…neti : une chose n’est ni elle-même ni une autre » - à condition de procéder à ce que maître Eckhart désignait comme « negatio negationum : la négation de toutes les négations » qui nous emmène jusqu’au bord de l’inconnu, de l’inconnaissable et de l’irreprésentable… (Mais en se souvenant bien de ce que chaque branche de cette opération logique s’applique à des niveaux de réalité différents.)

Ainsi retrouvons-nous à la

more...
No comment yet.
Scooped by carol s. (caravan café)
Scoop.it!

MELTING POST, La compagnie de théâtre Al Assifa Al Assifa...

MELTING POST, La compagnie de théâtre Al Assifa Al Assifa... | caravan - rencontre (au delà) des cultures -  les traversées | Scoop.it
La compagnie de théâtre Al Assifa
Al Assifa est une compagnie de théâtre créée en 1973 par plusieurs travailleurs immigrés d’origine algérienne, principalement issus du Mouvement des travailleurs...
more...
No comment yet.
Scooped by carol s. (caravan café)
Scoop.it!

Grenier du Bel Amour (8) -Jean Arp

Grenier du Bel Amour (8) -Jean Arp | caravan - rencontre (au delà) des cultures -  les traversées | Scoop.it

par : Michel Cazenave 

On connaissait déjà bien de Jean Arp ses sculptures et ses peintures, qui l’avaient imposé comme l’un des « leaders » de l’abstraction moderne. On savait pourtant beaucoup moins qu’il avait été aussi poète, et qu’il avait pondu nombre de textes où l’on ressent toujours plus ou moins l’influence dadaïste – à laquelle, on  se le rappelle peut-être, il avait largement succombé, au moins pour un temps.

Lorsqu’il invente par exemple la langue firgel, n’est-ce pas dans cette coulée qu’il se situe ?

 

     « La belle langue firgel
    c’est s’attarder rêver
    penser et fantasmer… »

 

Nous ne sommes pas très loin ici du Tzara de la grande époque…

Sauf que Arp ne peut pas se contenter de ces simples « jeux ». Il lui faut « dire » (fût-ce, souvent, avec les mots les plus simples – par où il rejoint secrètement beaucoup de ses compositions « abstraites ») :

 

     « Qu’est-ce qui te rend si désespérément triste ?
     Est-ce la bouche béante et muette du cauchemar ?
     Est-ce le tuteur qui dévore le pupille ?
     Est la bouche qui rentre vide et affamée ?
    Est-ce qu’il ne s’agit pas d’une bouche mais d’une gueule ?
     Est-ce la gueule qui dévore mille et mille bouches ?... »

- See more at: http://www.recoursaupoeme.fr/chroniques/grenier-du-bel-amour-8/michel-cazenave#sthash.kL7D6v9q.dpuf

A propos de Jean Arp

On connaissait déjà bien de Jean Arp ses sculptures et ses peintures, qui l’avaient imposé comme l’un des « leaders » de l’abstraction moderne. On savait pourtant beaucoup moins qu’il avait été aussi poète, et qu’il avait pondu nombre de textes où l’on ressent toujours plus ou moins l’influence dadaïste – à laquelle, on  se le rappelle peut-être, il avait largement succombé, au moins pour un temps.

Lorsqu’il invente par exemple la langue firgel, n’est-ce pas dans cette coulée qu’il se situe ?

 

     « La belle langue firgel
    c’est s’attarder rêver
    penser et fantasmer… »

- See more at:http://www.recoursaupoeme.fr/chroniques/grenier-du-bel-amour-8/michel-cazenave#sthash.kL7D6v9q.dpuf

more...
No comment yet.
Rescooped by carol s. (caravan café) from Résistances
Scoop.it!

Une photo géante pour que les pilotes de drones mettent un visage sur leur victime

Une photo géante pour que les pilotes de drones mettent un visage sur leur victime | caravan - rencontre (au delà) des cultures -  les traversées | Scoop.it
Depuis les écrans de drones, les personnes que les pilotes visent ont la taille d’insectes. Ils appellent d’ailleurs leurs cibles des "bug splats" (insectes écrasés). Un collectif d’artistes a donc décidé de leur montrer le visage d’une victime, en gros plan. Ils ont installé un énorme portrait d’une enfant dans la région de Khyber Pukhtoonkhwa, où les attaques de drones sont fréquentes. Des habitants les ont aidés à déplier le poster géant. La petite fille de la photo aurait survécu à un bombardement, mais aurait perdu ses parents dans l’attaque.
Via dm
more...
No comment yet.
Scooped by carol s. (caravan café)
Scoop.it!

18ème Festival de l'Imaginaire du 7 mars au 1er juin 2014

18ème Festival de l'Imaginaire du 7 mars au 1er juin 2014 | caravan - rencontre (au delà) des cultures -  les traversées | Scoop.it

 

Chaque année au printemps, le Festival de l'Imaginaire invite à la découverte de la diversité des expressions des peuples et civilisations du monde d'aujourd'hui ; expressions qui sont inscrites sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l'humanité.

 

Chants populaires de Corée

Vendredi 7 mars et samedi 8 mars

Maison des Cultures du Monde CHEIKHA HADDA OUAKKI

Musique berbère du Maroc

 

Vendredi 14 et samedi 15 mars

Maison des Cultures du Monde LE CA TRÙ

Chant du golfe du Tonkin

 

Jeudi 20 mars et dimanche 23 mars

Maison des Cultures du Monde LE DON CA TAI TU

Musique du delta du Mékong

 

Vendredi 21 et samedi 22 mars

Maison des Cultures du Monde CHANTRES COPTES

Musique sacrée d’Egypte

 

Vendredi 28 et samedi 29 mars

Institut du Monde Arabe Les taqâsîm d’Omar Bashir

L’art du oud

 

Vendredi 4 avril 2014

Maison des Cultures du Monde TROVO DES VILLES, TROVO DES CHAMPS

Joutes chantées d’Espagne

 

Samedi 5 avril et dimanche 6 avril

Maison des Cultures du Monde PAPA DJIMBIRA SOW

Musique soufie du Sénégal

Vendredi 11 avril et samedi 12 a

vril

Institut du Monde Arabe PANTEA ALVANDIPOUR

Le chant des iraniennes

 

Samedi 17 mai 2014

Auditorium du Louvre MAEDE TABATABAI NIYA

Le chant des iraniennes

 

Dimanche 18 mai 2014

Auditorium du Louvre CHANTS ET DANSES DES PYGMÉES AKA

par l’Ensemble Ndima - Congo

 

Samedi 24 mai et dimanche 25 mai

Musée du quai Branly Autres évènements

 

carol s. (caravan café)'s insight:

@imarabe

tout le programme

http://www.festivaldelimaginaire.com/-Programme-.html

more...
No comment yet.
Scooped by carol s. (caravan café)
Scoop.it!

Andreatta "décoffrage" rencontre et visite avec l'artiste et France De la Salle - 12 avril 2014 NICE

Andreatta "décoffrage" rencontre et visite avec l'artiste et France De la Salle -  12 avril 2014  NICE | caravan - rencontre (au delà) des cultures -  les traversées | Scoop.it

 Poursuite des samedis de Carros , samedi 12 avril de 15 h à 17 h Château de Carros (village)

avec une visite avec Andreatta accompagnée par France de La Salle, Présidente des amis du CIAC,

more...
No comment yet.
Scooped by carol s. (caravan café)
Scoop.it!

25 New Haggadahs For An Alternative Passover Seder

25 New Haggadahs For An Alternative Passover Seder | caravan - rencontre (au delà) des cultures -  les traversées | Scoop.it
Passover is just around the corner and with it comes the ancient tradition of the seder and accompanying Haggadah.

The Haggadah guides the ritual meal and commemorates the Jewish exodus from slavery in Egypt. On each of the first two nights of Pa...
more...
No comment yet.
Scooped by carol s. (caravan café)
Scoop.it!

Bram Van Velde |Regard au Pluriel

Bram Van Velde |Regard au Pluriel | caravan - rencontre (au delà) des cultures -  les traversées | Scoop.it
Aucun mot ne pourra jamais désigner adéquatement cette « région » inconnue, et c’est ainsi que l’écrivain de « métier » est obligé de dire comme Bram van Velde
carol s. (caravan café)'s insight:

http://www.mba-lyon.fr/mba/sections/fr/expositions-musee/bram-geer-van-velde/films-archives-de-l

 

Bram Van Velde ou cette petite chose qui fascine par Roger Laporte Aucun mot ne pourra jamais désigner adéquatement cette « région » inconnue, et c’est ainsi que l’écrivain de « métier » est obligé de dire comme Bram van Velde : je ne puis me servir des mots. On peut dire seulement : la peinture (ou l’écriture) ne vit que par la glissade vers l’inconnu ; on peut dire aussi, que cet inconnu, qui demeure inconnu, engendre en conséquence la peur, une peur telle que cette « région » semble proche de la mort….. J’ai fait ce que j’ai pu. Je suis allé aussi loin que mes forces me le permettaient. Cet « Il le faut » est sans commune mesure avec ce que peut un homme, même un génie, et c’est bien pourquoi il arrive à Bram van Velde – à tout « artiste » – de désespérer. Roger Laporte Article sur Remue.net de Philippe Rahmy

 

Article sur Roger Laporte de Thierry Guichard, « L’épreuve par neuf » Samuel Beckett sur Bram Van Velde Ainsi, il écrit que l’objet de la représentation se retire de leur peinture et qu’il n’est plus de l’ordre du visible. « Abraham Van Velde peint l’étendue. Gerardus Van Velde peint la succession ». Il ajoute que ce qui intéresse ces deux artistes « c’est la condition humaine ». Condition humaine que Beckett n’a pas arrêté de questionner. Toujours au sujet des frères Van Velde, en 1948, il écrit « Peintres de l’empêchement » (texte publié dans Derrière le miroir, n° 11-12, juin 1948), où il donne son point de vue sur la peinture moderne et où se trouve la célèbre formule « Est peint ce qui empêche de peindre », mots qui caractérisent l’écriture même de Beckett. « Qu’est-ce qu’en effet que cette surface colorée qui n’était pas là avant ?

Je ne sais pas, n’ayant jamais rien vu de pareil. On dirait l’insurrection des molécules, l’intérieur d’une pierre un millième de seconde avant qu’elle ne se désagrège. La peinture d’Abraham van Velde serait donc premièrement une peinture de la chose en suspens » Jacques Lacan Jacques Lacan citait l’apologue antique du concours entre deux peintres grecs : Zeuxis et Parrhasios. Parrhasios l’emporta sur Zeuxis qui avait peint des raisins si ressemblants que les oiseaux s’y étaient trompés. Ce que Parrhasios peint, sur la muraille, c’est un voile si ressemblant qu’il trompe les hommes qui lui demandent de leur montrer ce qu’il a peint derrière ce voile. Au-delà de la représentation de l’objet, la peinture se montre ici dans son essence, celle de solliciter le désir de voir au-delà, au-delà d’une suite de plans-couleurs-matière, un objet impossible. L’objet est ainsi, comme le dit encore Lacan au sujet de l’œuvre d’art en général, « élevé à la dignité de la chose », qui demande de lever le voile des apparences pour pénétrer dans d’autres profondeurs. (Le Séminaire, livre VII, L’Ethique de la psychanalyse, Seuil, 1986.) aud.

more...
No comment yet.
Scooped by carol s. (caravan café)
Scoop.it!

Michel Camus: Paradigme de la transpoésie

Michel Camus: Paradigme de la transpoésie | caravan - rencontre (au delà) des cultures -  les traversées | Scoop.it
Michel Camus: Paradigme de la transpoésie

Un des axiomes du poète sourcier, c'est le principe absolu de la relativité de toute réalité et de tout langage. Il sait que tout est métaphore. Il sait que le paradoxe du langage poétique est de faire allusion à ce qui échappe au langage. On oublie souvent que le langage est une grande muraille de Chine. Le poète sourcier la traverse en s'ouvrant au silence vivant. C'est par là que le poète échappe à la prison de la langue. "Il n'y a pas de poésie sans silence", disait Roberto Juarroz. Cette présence infiniment proche infiniment lointaine du silence vivant, on peut l'appeler indifféremment présence du sacré ou conscience de la transcendance immanente au sens où la transcendance est immanente à la conscience elle-même. C'est de l'ordre du secret que la poésie initiatique tente, par impossible, de faire partager. C'est un secret pour ainsi dire transpoétique, car il traverse la parole et le silence, car il est en amont de la parole et du silence. C'est le tiers secrètement inclus dans l'opposition binaire de la parole et du silence. Ce tiers inclus , aucun poète n'a jamais dit et ne dira jamais ce que c'est. Maître Eckhart y fait allusion en évoquant l'essence d'une "troisième parole" qui n'est ni dite ni pensée et qui n'est jamais exprimée. Le silence poétique peut accéder, dans son vécu, à un haut degré lumineux de silence. Seul ce silence-là peut nous délivrer des opacités et des pesanteurs du langage. Ce n'est pas un silence vide, c'est un silence plein et même débordant de sens silencieux. Peu importe le nom servant à désigner l'abîme ou le trou caché dans la langue, autrement dit le non-référent qui échappe à tout langage. Le poète sourcier utilise librement les mots comme des flèches tirées vers l'Imprononçable, vers la Source inaccessible mais inépuisable. En tant qu'homme des limites, il ne peut que l'approcher sans jamais l'atteindre. Dire "la Source" est encore une métaphore; celle de l'énigme du "Qui?" et de l'énigme du "Quoi?" qui sont une seule et même énigme. Le poète est libre d'y faire allusion en évoquant le Sans-Nom, le Sans-Forme ou le Sans-Fond. C'est paradoxalement le Sans-Fond qui fonde l'unité de la connaissance poétique.

photo cs

more...
No comment yet.
Rescooped by carol s. (caravan café) from Le BONHEUR comme indice d'épanouissement social et économique.
Scoop.it!

The MENTAL LIFE of Plants and Worms, Among Others by Oliver Sacks

The MENTAL LIFE of Plants and Worms, Among Others by Oliver Sacks | caravan - rencontre (au delà) des cultures -  les traversées | Scoop.it
We all distinguish between plants and animals. We understand that plants, in general, are immobile, rooted in the ground; they spread their green leaves to the heavens and feed on sunlight and soil. We understand that animals, in contrast, are mobile, moving from place to place, foraging or hunting for food; they have easily recognized behaviors of various sorts. Plants and animals have evolved along two profoundly different paths (fungi have yet another), and they are wholly different in their forms and modes of life. And yet, Darwin insisted, they were closer than one might think.

Via Mlik Sahib, association concert urbain
more...
Mlik Sahib's curator insight, April 5, 11:38 PM

"Mind, to varying degrees, has arisen or is embodied in all of these, despite the profound biological gulf that separates them from one other, and us from them."

Scooped by carol s. (caravan café)
Scoop.it!

Nabil Saouabi ou l'image magnifiée

Nabil Saouabi ou l'image magnifiée | caravan - rencontre (au delà) des cultures -  les traversées | Scoop.it

via Souad Mani

 Nabil Saouabi ou l'image magnifiée   Les images d'actualité sont omniprésentes, se répètent d'un média à un autre, nous inondent. Cette répétition à outrance, cette diffusion sans retenue conduisent à ce que l'image entre dans notre sphère privée et au final nous appartient.

En partant de cet état de fait, Nabil Saouabi, qui expose actuellement à la Galerie El Marsa, a construit son travail sur l'image d'actualité. Sans chercher à faire une peinture engagée ou politique, il s'interroge sur le Politique (étymologiquement: "qui concerne le citoyen"). En s'emparant de ce sujet, l'artiste se questionne lui-même sur son identité, sur son droit à s'emparer de cet élément, de la vision qu'il en a au regard de sa propre expérience et de son savoir.

LIRE: Nabil Saouabi et "les bâillonnés" de la galerie El Marsa

Son travail le conduit à introduire cette image dans l'espace de l'atelier et de se confronter physiquement à elle. En effet, l'artiste se portraitise régulièrement habillé, torse nu, ou bien juste la tête mais toujours avec le regard braqué vers le spectateur, qui semble nous lancer à son tour son propre questionnement.

En entrant dans l'intimité créative de l'artiste, on mesure la force de la technique de Nabil Saouabi. La palette, les pinceaux, le chevalet et les couleurs sont là physiquement et permettent de travailler la toile par des empâtements lourds, en noir et blanc ou vivement colorés. D'autres toiles exposent de subtils motifs légers qui semblent flotter dans les toiles à la manière des dessins d'enfants ou donnent à d'autres œuvres une sorte de toile de fond aux événements.

more...
No comment yet.
Scooped by carol s. (caravan café)
Scoop.it!

les chroniques de France Delville (De la Salle )sur Art cote d'azur

les chroniques de France Delville  (De la Salle )sur Art cote d'azur | caravan - rencontre (au delà) des cultures -  les traversées | Scoop.it

La Galerie Alexandre (...)

"L’exercice autour des Lettres de guerre de Jacques Vaché », comme Daniel Cassini a intitulé son intervention du 14 décembre 1995 à la Galerie Alexandre de la Salle (Saint-Paul), a pris place parmi les nombreux happenings organisés par l’E.N.C.A.S (« Ecole Niçoise pour la circulation de l’Art et des (...)*

 

  Raphael Monticelli

RAPHAËL MONTICELLI Les Editions L’Amourier le présentent ainsi : « Raphaël Monticelli est né en 1948 à Nice, au sein de la langue italienne et dans le milieu des immigrés d’où il a gardé la saveur des exils et comme un goût de déchirure. Après avoir été formé à la fois par les maîtres de l’Ecole publique (...)

Exposition, Ecole de Nice, Vidéo,

 

  Carmelo Arden Quin à la (...)

A la IIe Biennale de La Havane, fin 1986, Carmelo Arden Quin présentait des pièces de la période « Programmation du plastique », une exposition « Programmation du plastique n°2 » ayant eu lieu en mai-juin 1985 à la Galerie Alexandre de la Salle, jumelée avec la Rétrospective Arden Quin au Musée des (...)

  Jean Mas et la fumée

Exposition, Musée, Ecole de Nice, Chronique, Vidéo,

 

 

Claude Gilli

etc. etc. tous les artistes

et beaucoup d'autres

more...
No comment yet.
Scooped by carol s. (caravan café)
Scoop.it!

La peinture spirituelle de Jean Degottex entre au Monastère de Brou

La peinture spirituelle de Jean Degottex entre au Monastère de Brou | caravan - rencontre (au delà) des cultures -  les traversées | Scoop.it
 La peinture spirituelle de Jean Degottex entre au Monastère de Brou

Publié le 01/04/2009 à 10H35, mis à jour le 10/12/2012 à 13H39

La peinture spirituelle de Jean Degottex entre au Monastère de Brou

 

C'est à l'occasion d'un voyage en Algérie et en Tunisie, alors qu'il est âgé de 21 ans,que Jean Degottex, originaire de l'Ain, commence à peindre. Il défend ce qu'il qualifie d'abstraction lyrique, une expression artistique dans laquelle l'impulsion gestuelle prend le dessus sur la réflexion. On est au lendemain de la seconde guerre mondiale et d'Hiroshima, les artistes cherchent  à échapper au conditionnement d'une société qui a produit le désastre absolu de la bombe atomique et de la Shoah. A la différence d'un Pollock qui ira puiser son inspiration gestuelle dans la transe et le chamanisme, Degottex va se rapprocher de la calligraphie et tenter de maîtriser à l'extrême sa gestuelle créatrice.

more...
No comment yet.
Scooped by carol s. (caravan café)
Scoop.it!

Le Monde des Religions - Le blog de Michel Cazenave

Le Monde des Religions - Le blog de Michel Cazenave | caravan - rencontre (au delà) des cultures -  les traversées | Scoop.it

Blog les lectures de Michel Cazenave  via lettre d 'infos du CIRET http://ciret-transdisciplinarity.org/index.php

more...
No comment yet.
Scooped by carol s. (caravan café)
Scoop.it!

WOVEN ART - lieu de résidence prêt à accueillir artistes et auteurs

WOVEN ART - lieu de résidence prêt à accueillir artistes et auteurs | caravan - rencontre (au delà) des cultures -  les traversées | Scoop.it
« Woven art » est une association crée par Florence et Patrick Etoga, un lieu de résidence prêt à accueillir Artistes et auteurs situé dans le domaine forestier de Caire-val aux portes du Vaucluse, Prés d’Aix en Provence, La Roque d’Anthéron, à 50 km...
more...
No comment yet.
Scooped by carol s. (caravan café)
Scoop.it!

Africultures - Chronique - Je ne veux pas être mort pour rien - Edgar Sekloka (Chant d'encre)

Africultures - Chronique - Je ne veux pas être mort pour rien  - Edgar Sekloka (Chant d'encre) | caravan - rencontre (au delà) des cultures -  les traversées | Scoop.it

 

Säb, Nëggus, Apkass, Edgar Sekloka et Gaël Faye, ont tôt fait le choix des arts, le choix des mots, comme armes miraculeuses pour dire, décrire l'indicible. Ensemble ils forment le collectif de slam Chant d'Encre, à la suite de leur communion dans une pièce de théâtre montée pour commémorer les dix ans du génocide des Tutsi au Rwanda, L'Eclipse des 100 jours : "il est des voix pour qui parler au nom des autres est un devoir", tonnait Nëggus. Leurs voix rebelles résonnent, elles appellent à la mémoire en partage, invitant au dialogue des langues, des imaginaires et des peuples, et au refus de l'indifférence. Alors il s'agira toujours d'écrire et dire, contre l'oubli, écrire encore et toujours. Et dire aussi. En souvenir du futur. Écrire pour entretenir la flamme de nos âmes, accorder son chant à l'espoir qui se rêvait déjà au-dessus des champs de canne et de coton. L'espoir qui s'élevait, au-dessus des camps de béton. L'espoir qui se rêve et s'élève encore. Et toujours. Là-haut, près du soleil. Des indépendances. Ibuka

 

Je ne veux pas être mort pour rien Edgar Sekloka (Chant d'encre) 

 

 

 

je veux une chanson-mémorial
cicatriser la plaie morale
je veux que le futur se souvienne
comment les colons se soutiennent
comment Paris comment Bruxelles
comment la vérité se muselle
je veux qu'on rie de leur silence
comme l'humour d'Atome sur les planches
je veux qu'on soulage les rescapés
par des sculptures escarpées
témoignages moulures
d'un printemps de souillures
certains se reprochent d'être en vie
suscitent leur suicide
je veux qu'ils tuent le mortifère
dans des galeries-photos de colère
chorale d'ossements qui s'empilent
gospel d'avril des mille collines
je veux qu'on joue les opéras
d'une centaine de jours d'omerta
on ne sauve que la peau du Blanc
turquoise, la couleur de mon sang
peintures sutures de nos stigmates
je veux des toiles de Bruce Clarke
chorégraphe de chefs d'œuvre
je veux que tu te mettes à l'épreuve
entre mouvements et positions
compose la danse d'une rémission
je ne veux pas être mort pour rien
je veux qu'on exorcise le Rwanda
n'oublie jamais

un cri ne s'écrit pas ailleurs que dans l'art  - See more at: http://www.africultures.com/php/index.php?nav=article&no=12140#sthash.FyBuKBAn.dpuf

more...
No comment yet.
Scooped by carol s. (caravan café)
Scoop.it!

Edgar Morin / Tariq Ramadan "L'éthique aujourd'hui, entre théories et pratique" CILE 29/10/2013

Français: http://cilecenter.org/media-center-fr/newsroom-fr/news-details-fr?item=213 English: http://cilecenter.org/media-center/newsroom/news-details?item=2...
more...
No comment yet.
Scooped by carol s. (caravan café)
Scoop.it!

LE CERVEAU DANS LE VENTRE - France Culture Plus - France Culture

LE CERVEAU DANS LE VENTRE - France Culture Plus - France Culture | caravan - rencontre (au delà) des cultures -  les traversées | Scoop.it
LE CERVEAU DANS LE VENTRE 1

L’être humain avait déjà un cerveau magnifique, il en a maintenant un deuxième, bien caché au creux de l’intestin. Vous pouvez l’appeler système nerveux entérique. Ses quelques 200 millions de neurones pourraient laisser penser que, dans le ventre, chacun de nous accueille l'équivalent du cerveau d'un petit chien...

CC Elton.M / Flickr

 

A quoi servent ces millions de neurones ? D'abord à maîtriser le plus essentiel des processus vitaux : la digestion, une tâche essentielle et complexe qui font de ce deuxième cerveau le premier par ordre d'apparition dans l'évolution - avant d'être des êtres pensant, nous fûmes des organisme digérant. Ce "deuxième" cerveau n'est pas autonome du système nerveux central, voilà de quoi passionner les chercheurs, ces deux cerveaux dialoguent et partagent des informations. Ces neurotransmissions entre le haut et le bas bouleversent les visions de certaines maladies neuronales comme la maladie de Parkinson. Pour les neurogastroentérologues, le ventre est une fenêtre ouverte sur le cerveau. A l'IMAD, l'Institut des Maladies de l'Appareil Digestif, neurologie et gastroentérologie partagent les mêmes bureaux. Les recherches sur le systèmes nerveux entériques, ses neurones et ses cellules gliales (cellules environnant les neurones), permettent une compréhension tout à fait nouvelle sur notre organisme et l'une de ses merveilles de complexité, grande comme un terrain de tennis : le tube digestif. En studio, Michel Neunlist, directeur de l'unité de neurogastroentérologie à l'IMAD et Bernard Lardeux, chercheur dans son unité. Leurs recherches, à la pointe de la connaissance dans ce domaine, vous invitent à jeter un nouveau regard sur le ventre, fenêtre sur le cerveau, centre périphérique de nos émotions, lieu d'accueil pour des milliards de milliards de bactéries (davantage que de cellules dans tout l'organisme), nouveau monde fascinant et territoire encore mystérieux.

 


more...
No comment yet.
Rescooped by carol s. (caravan café) from Circulations - #Tissages
Scoop.it!

Séminaire MaMux / IRCAM - Scènes sonores - Projet Synesthéorie

Séminaire MaMux / IRCAM - Scènes sonores - Projet Synesthéorie | caravan - rencontre (au delà) des cultures -  les traversées | Scoop.it

Présentation du projet Les Paysages Sonores au prochain séminaire MaMux (Mathématiques, musique et relations avec d’autres disciplines) :

 

Paysages sonores et synesthésie : comment nous interprétons le son par l’image

 

 

Que nous en ayons conscience ou non, notre corps considère et capte le réel comme un tout. Ce n’est que dans un second temps de l’intégration que nous discriminons les informations perçues en fonction de la nature que nous avons appris à leur attribuer. Le synesthète a un accès particulier aux niveaux de traitements élémentaires multimodaux : il peut vivre par exemple le stimulus sonore en permanence comme une information matérialisée par des formes, des textures, des couleurs.

 

Les Paysages Sonores, projet art / science qui sera présenté lors de ce séminaire, permettent la manipulation d’objets hybrides son / image. Elaborés à partir d’une expérience synesthésique personnelle et de la compréhension que notre cerveau anticipe en permanence le réel dans toutes les dimensions de la perception (modèles bayesiens de la perception / cognition), Les Paysages Sonores font explorer cette autre dimension de la vibration, espérant donner accès à tout un chacun à cet insu de l’unité formelle sonore et auditive.


Via Vincent Mignerot, carol s. (caravan café)
more...
No comment yet.
Scooped by carol s. (caravan café)
Scoop.it!

#webassoauteurs Don de Daphné Bytchatch... - Web-association des auteurs /disséminer les écritures | Facebook

#webassoauteurs Don de Daphné Bytchatch : toiles de la série "Lampedusa" pour le thème" de l’être la frontière/ "...

 

 

Pour ‪#‎webassoauteurs‬ - Daphné Bytchatch qui est l'une des premières arrivées sur caravan et le projet ‪#‎tissages‬, ( page sur caravan bientôt actualisée) nous propose des toiles faites autour de Lampedusa pour le thème de ‪#‎dissémination‬ de d'être la frontière de la #webassoauteurs ( http://www.webasso-auteurs.net/ouvertures/ ) Ces toiles pourront être utilisées en la citant bien sûr, pour illustrer un article sur ce thème dans le cadre de ce projet. Voici le texte que daphné nous a transmis "

 

Serie
« Du feu dans l’eau »

(Lampedusa) j
Elles ont été peintes le lendemain de ce drame en Octobre 2013.

 

« Du feu dans l’eau » car l’impossible était arrivé, des larmes,
des cris, des corps avaient brulé jusqu’à se noyer dans l’indifférence,
à quelques lieues d’autres hommes, qui dans leur maison n’ont bougé.

De transparences imparfaites aux dévoilements déchirés, plus de trois cent corps, du feu et de l’eau que rien n’effacera à jamais de la mémoire de vivre.
Lampedusa ton nom de Sicile me faisait rêver de soleil et de vents, Agrigente...
Lampedusa, l’écriture de la mer à jamais de se taire…"

 

Merci Daphné !

more...
No comment yet.
Scooped by carol s. (caravan café)
Scoop.it!

Physique quantique et transdisciplinarité - Michel Cazenave en dialogue avec Basarab Nicolescu, Paris, April 30, 2013

Phisique quantique et transdisciplinarité - Michel Cazenave en dialogue avec Basarab Nicolescu, Paris, April 30, 2013
more...
No comment yet.
Rescooped by carol s. (caravan café) from Le BONHEUR comme indice d'épanouissement social et économique.
Scoop.it!

[GRATuit] La New York Public Library publie 20.000 CARTES téléchargeables gratuitement

[GRATuit] La New York Public Library publie 20.000 CARTES téléchargeables gratuitement | caravan - rencontre (au delà) des cultures -  les traversées | Scoop.it

A Slate, on adore les cartes, toutes les cartes: celles qui éclairent l'actualité, celles qui racontent l'Histoire, celles qui expliquent la société. On ne pouvait donc qu'accueillir chaudement l'initiative Open Access Maps de la bibliothèque publique de New York qui vient de rendre accessibles à tous une véritable mine de cartes, plus de 20.000, rapportée par le site Open Culture.

L'institution souligne que les cartes n'ont pas de restriction de droits d'auteurs aux Etats-Unis, et qu'elles sont donc téléchargeables et utilisables sous une licence Creative Commons dédiée au domaine publique. En d'autres termes, «vous pouvez avoir les cartes, toutes les cartes si vous voulez, gratuitement et en haute résolution» écrit la New York Public Library (NYPL).


Via Laurent Blanquer, association concert urbain
more...
No comment yet.