Brion Gysin | De passage | Marseille 4e. Galerie Porte Avion | caravan - rencontre (au delà) des cultures -  les traversées | Scoop.it
En 1993, la Galerie Porte Avion organisait la première exposition monographique en France, consacrée au travail plastique de William S. Burroughs.

20 ans plus tard, elle rend hommage à Brion Gysin, compagnon de route de Burroughs et artiste protéiforme, dont de nombreuses œuvres inédites issues de la collection de Paul Armand Gette seront visibles.

 

 Brion Gysin
De passage
17 mai-13 juil. 2013
Vernissage le 17 mai 2013

 

 

«He was completely enigmatic, but he was completely himself.»
W.S. Burroughs

«J'ai eu un déchaînement transcendantal de visions colorées aujourd'hui, dans le bus, en allant à Marseille. Nous roulions sur une longue avenue bordée d'arbres et je fermais les yeux dans le soleil couchant quand un flot irrésistible de dessins de couleurs surnaturelles d'une intense luminosité explosa derrière mes paupières, un kaléidoscope multidimensionnel tourbillonnant à travers l'espace. Je fus balayé hors du temps. Je me trouvais dans un monde infini... La vision cessa brusquement quand nous quittâmes les arbres.»
Brion Gysin, extrait de journal, décembre 1958

C'est ainsi que Brion Gysin décrira en 1958 à son ami Ian Sommerville, la vision qu'il eut de la «Dream machine», qu'ils réaliseront ensemble à partir de 1960. Cet événement sert de base à l'exposition proposée ici, une présentation intimiste autour d'œuvres inédites provenant de la collection personnelle de Paul Armand Gette, d'écrits et de films, révélant la présence de l'artiste, comme une courte escale dans un périple créatif au long cours.

Peintre, poète, écrivain et performer américain, Brion Gysin est né à Taplow, Angleterre, en 1916 et mort à Paris en 1986. Installé à Paris en 1934, il fréquente le groupe surréaliste dont il sera exclu par André Breton pour homosexualité. Après un séjour à New York pendant la guerre, il s'installe à Tanger où il ouvre un restaurant: «Les Mille et une Nuits». Il y rencontre William Burroughs qu'il retrouvera à Paris, au Beat Hôtel, à la fin des années 50, commençant alors une longue période de collaboration littéraire.

Il met au point avec Ian Sommerville, la Dream Machine, expérimente le cut-up, (qui influencera considérablement l'œuvre de Burroughs) ainsi que les permutations, qu'il utilisera dans son travail plastique, écrit ou sonore. Gysin, au delà des milieux littéraires et picturaux, aura influencé de nombreux acteurs de la scène rock, Joy Division, David Bowie, Throbbing Gristtle, Kurt Cobain, entre autres, feront référence à ses recherches. A la fin de sa vie, il enregistrera et se produira avec le musicien Ramuntcho Matta.

«Brion Gysin est le seul homme que j'ai jamais respecté, j'en ai admiré beaucoup, estimé et évalué encore d'autres, mais je n'ai respecté que lui.»
W.S Burroughs, 1986

....


Via Vincent DUBOIS