"Superposition" de Ryoji Ikeda, l'expérience symphonique programmée au festival NEMO | digitalarti.com | caravan - rencontre (au delà) des cultures -  les traversées | Scoop.it

Présentée en première mondiale au centre Pompidou le 14 novembre et programmée les 7 et 8 décembre au Centquatre pour le festival NEMO, le festival arts numériques d'Arcadi, Superposition est une expérience esthétique, physique, intellectuelle et formelle. Une clef de voûte entre performance musicale et spectacle vivant, une partition pour 21 écrans et deux comédiens sur scène.

 

Bien plus qu'une métaphore des théories quantiques, ou qu'une spectaculaire illustration des lois qui régissent l'infiniment petit. Ryoji Ikeda, y projette une humanité appliquée à décrypter le monde, quand la vérité est à la fois ici, là... et peut-être. "Superposition" est un manifeste pour les générations présentes, une déflagration anticipée au Hertz près, une composition symphonique dont l'onde de choc se propage de manière irréversible. ...

 

" dataphonics de Ryoji Ikeda est un projet musical fondé sur les relations entre le son des données numériques primaires (sound of data), et les composants élémentaires du son (data of sound). Ce travail se concentre sur le système des fréquences sonores situées à la limite de l’audible, phénomène dont «l'auditeur, explique Ikeda, ne devient conscient qu'au moment de leur disparition.» dataphonics constitue également un hommage à Pierre Schaeffer, pionnier de la musique concrète, et à son Solfège de l'objet sonore.
La diffusion de l'œuvre a été programmée mensuellement durant toute une saison dans le cadre de l’Atelier de Création Radiophonique de France Culture, avant d’être remixée et présentée en une seule et même pièce tel un geste ultime et combinatoire au cœur du digital sonore.
Incluant à cette recherche un examen mathématique et graphique des sons les plus fondamentaux, Ikeda a prolongé son geste d'artiste en matérialisant par l'image ces “données digitales pures” dans le cadre de ce livre/CD qui décline, explore et questionne dix paramètres sonores fondamentaux qui constituent la matière son/musique.

Ryoji IKEDA: Compositeur/artiste japonais (né en 1966), figure clé de la musique et de l'art électronique, se consacre aux propriétés physiques du son, particulièrement à l'ultrasonique et aux fréquences en ayant recourt aux technologies les plus poussées qui lui permettent d’intervenir sur les éléments les plus infimes. Son travail exploite ces propriétés du son, leur influence sur la perception humaine et leur relation avec les mathématiques. Depuis 1995, il occupe le devant de la scène de l’art sonore avec des concerts, des installations et des enregistrements : les albums +/- (1996), 0 degrees (1998) et Matrix (2001) ont été salués par la critique pour leur caractère novateur et radical. Il a notamment collaboré avec le chorégraphe William Forsythe/Frankfurt Ballet, le photographe Hiroshi Sugimoto, l'architecte Toyo Ito, l'artiste de musique électronique Carsten Nicolai pour un projet mêlant art et sciences, et le collectif pluridisciplinaire Dumb Type.
Ryoji Ikeda a reçu le prix Golden Nica au festival Ars Electronica en 2001, dans la catégorie musique digitale.
"http://www.disvoir.com/fr/fo/b/197.html


Via Jacques Urbanska