Un million de révolutions tranquilles : comment les citoyens changent le monde | caravan - rencontre (au delà) des cultures -  les traversées | Scoop.it

Ils sortent de la faim et de la pauvreté des centaines de milliers de personnes. Ils sauvent des entreprises. Ils construisent des habitats coopératifs, écologiques et solidaires. Ils ouvrent des cliniques gratuites, des microbanques, des épiceries sans but lucratif ou des ateliers de réparations citoyens. Ils reverdissent le désert et régénèrent les écosystèmes. Ils financent des emplois ou des fermes bio. Et partout dans le monde, ils échangent sans argent des biens, des services et des savoirs, redynamisent l’économie locale ou rendent leur village autonome grâce aux énergies renouvelables.

 

Qui sont-ils ? Ce sont tous des citoyen(ne)s ordinaires. Ils vivent dans de petits villages d’Asie, d’Amérique latine ou d’Afrique, ou dans des villes comme New York ou Tokyo. Ils viennent de milieux sociaux très variés, ne se connaissent pas entre eux, ne sont pas célèbres et certains sont illettrés. Mais ensemble, ces hommes et ces femmes ont engagé localement de petites révolutions. Ils sont les pionniers de nouveaux modes de vie, qui sont en train de transformer la planète. Chacun dans leur domaine, ils inventent des solutions que ni les gouvernements ni le secteur privé n’ont su ou voulu mettre en place et qui répondent à la plupart des maux de la planète. Des millions d’autres décident aussi de vivre tout simplement autrement. De vivre mieux. Et pour cela, ils s’affranchissent de l’hyperconsumérisme, réinventent la démocratie locale ou réinventent l’usage de l’argent. Bénédicte Manier [1], journaliste à l’AFP, a parcouru plusieurs pays et observé la réussite de de ces révolutions silencieuses.

(...)


Via M-Christine Lanne, LK, Sabine Günther, association concert urbain, malik berkati