CAP21
32.5K views | +0 today
Follow
CAP21
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by CAP21 from Attitude BIO
Scoop.it!

[A voir] Germes tueurs : le fléau de l'élevage intensif - Arte

[A voir] Germes tueurs : le fléau de l'élevage intensif - Arte | CAP21 | Scoop.it

Arte fait la lumière sur la responsabilité de l'élevage intensif dans la multiplication des infections que l'homme n'arrive plus à soigner. En cause, l'usage torrentiel d'antibiotiques pour les animaux d'élevage qui induisent une résistance toujours plus grande des bactéries.

(...)


Via Build Green, Hubert MESSMER @Zehub on Twitter
more...
Vie toxique's curator insight, February 20, 2015 3:22 PM

Ce soir à 22h20 sur Arte

Rescooped by CAP21 from Fangataufa.Moruroa
Scoop.it!

Inf'OGM - UE - OGM : premier avis non positif de l’Agence européenne de sécurité des aliments (AESA)

Inf'OGM - UE - OGM : premier avis non positif de l’Agence européenne de sécurité des aliments (AESA) | CAP21 | Scoop.it

L’Autorité européenne de sécurité des aliments (AESA), dans son son avis final sur le maïs 98140 de Pioneer rendu public le 16 avril 2013, conclut que son panel OGM ne peut « conclure sur la sécurité du maïs 98140 [...] eu égard aux impacts potentiels sur la santé humaine et animale ». Cette absence d’avis positif de l’AESA sur une demande d’autorisation est la première du genre ! Quatre années plus tôt, le 5 février 2009, le comité d’experts français (l’Anses) avait déjà fait valoir une impossibilité de se prononcer sur la sécurité sanitaire de ce maïs.

TOUT L'ARTICLE SOUS L'IMAGE

 

 


Via Bee Api?, Jean-Paul Vimare
more...
No comment yet.
Rescooped by CAP21 from De la Fourche à la Fourchette (Agriculture Agroalimentaire)
Scoop.it!

Un chômeur sur deux prêt à travailler dans l'agriculture

Un chômeur sur deux prêt à travailler dans l'agriculture | CAP21 | Scoop.it

Chaque année, près de 12.000 emplois ne sont pas pourvus dans ce secteur, mais les chômeurs ne le savent pas.

 

Un demandeur d'emploi sur deux serait prêt à travailler dans le secteur agricole, selon un sondage d'OpinionWay pour le compte du Fafsea (Fonds national d'assurance formation des salariés des exploitations et entreprises agricoles) réalisé en janvier dernier auprès de 410 demandeurs d'emploi. Malgré cette volonté affichée, il existe un vrai décalage avec la réalité.

Non seulement ces personnes à la recherche d'emploi pensent que ce secteur ne recrute pas, mais, en plus, elles en ont une image plus ou moins bonne selon les activités. Ainsi à la question: «pensez-vous que le secteur de l'agriculture recrute actuellement?», seules 14% d'entre elles répondent par l'affirmative.

Or il y a aujourd'hui 12.000  emplois non pourvus dans l'ensemble de la filière, notamment dans les fruits et légumes, selon Pôle emploi. Pour pallier ce déficit d'image et attirer de nouvelles recrues, la FNSEA, premier syndicat agricole français, a lancé à la rentrée une campagne de communication nationale au slogan dynamique et fédérateur: «Avec les métiers de l'agriculture, rejoignez un secteur qui pèse pour l'emploi en France.»

Une initiative saluée par les syndicats agricoles de salariés. «C'est une bonne chose à un moment où il y a 3 millions de chômeurs», indique Jean-Pierre Mabillon, secrétaire général adjoint du FGTA-FO. «Il y a une méconnaissance du grand public des nombreux emplois que peuvent offrir les différentes filières agricoles qui vont de la vigne à l'élevage, en passant par la culture, sans oublier les fruits et légumes», explique Claude Cochonneau, en charge de l'emploi à la FNSEA.

Nombre de CDI en hausse sur 2010 et 2011

Les possibilités d'embauches sont effectivement nombreuses. «Il existe une large palette de 90 métiers, tels que l'agent de culture, le maître de chai, le paysagiste d'intérieur, le responsable d'exploitation, le conducteur d'engin ou encore le contrôleur laitier…», rappelle une étude conjointe de l'Anefa (Association nationale emploi formation en agriculture) et l'Apecita (Association pour l'emploi des cadres, ingénieurs et techniciens de l'agriculture).

Après de nombreuses années de stagnation, l'agriculture, qui emploie 355.000 salariés permanents et 860.000 saisonniers, repart de l'avant. Elle recrute plus de 50.000 salariés chaque année, selon les chiffres de la Mutualité sociale agricole, qui observe même une hausse de 15% des CDI entre 2010 et 2011. Des secteurs sont plus attirants que d'autres comme celui de la filière «paysage et espaces verts» et la «vitiviniculture». La bonne image générée par le bio, en phase avec les différentes prises de conscience collectives, tire aussi son épingle du jeu, puisqu'un Français sur cinq se verrait bien travailler dans ce créneau. Sans surprise, les filières des cultures et surtout celle de l'élevage se positionnent en revanche loin derrière (7% seulement), alors que des postes peuvent se révéler attrayants. Pour en savoir plus sur tous ces métiers, l'Anefa et l'Apecita sont présentes toute cette semaine dans la plus grande ferme de France, Porte de Versailles à Paris.


Via Paul-Jean Ricolfi
more...
No comment yet.
Rescooped by CAP21 from CAP21
Scoop.it!

Réforme de la PAC 2014-2020, les enjeux de la politique agricole commune de demain. | agro-media.fr

Réforme de la PAC 2014-2020, les enjeux de la politique agricole commune de demain. | agro-media.fr | CAP21 | Scoop.it

La PAC 2014 revient sur les principaux enjeux, et présente les grandes orientations de la politique agricole commune 2014.


Via Paul-Jean Ricolfi, CAP21
more...
No comment yet.
Rescooped by CAP21 from De la Fourche à la Fourchette (Agriculture Agroalimentaire)
Scoop.it!

AVSF et l'Agroécologie

AVSF et l'Agroécologie | CAP21 | Scoop.it

Nous dépendons tous de la nature pour nous nourrir, et nous devons aussi, protéger les écosystèmes que nous utilisons.

L’agroécologie est une agriculture qui utilise et respecte les cycles naturels (fertilité naturelle des sols, cycle de l’eau…)


Via Paul-Jean Ricolfi
more...
No comment yet.
Rescooped by CAP21 from De la Fourche à la Fourchette (Agriculture Agroalimentaire)
Scoop.it!

"Que ta nourriture soit ta médecine, et ta médecine, ta nourriture." (Hippocrate)

"Que ta nourriture soit ta médecine, et ta médecine, ta nourriture." (Hippocrate). Hippocrate met en place les fondations de la médecine moderne. Selon lui, le corps humain dispose d'une capacité innée d'auto-guérison. Le "Serment d'Hippocrate" est encore aujourd'hui prononcé par les médecins. Toutefois, notre façon d'aborder la maladie a changé depuis l'époque d'Hippocrate. De nos jours, les médecins sont très peu formés à la nutrition, voire pas du tout. La médecine moderne a plutôt pour principe "A chaque maladie son médicament". Et l'industrie pharmaceutique souhaite conserver cette politique.


Via Paul-Jean Ricolfi
more...
No comment yet.
Rescooped by CAP21 from Code Planète
Scoop.it!

Sojas OGM, élevage intensif, etc...

Sojas OGM, élevage intensif, etc... | CAP21 | Scoop.it

Les sojas OGM s'invitent dans nos assiettes à notre insu...

L’agriculture française dépendante des sojas OGM américains (Vidéo)


Via Bee Api?, Benoit Brulin, Code Planète
more...
No comment yet.
Rescooped by CAP21 from Agroécologie
Scoop.it!

Combien faudrait-il de producteurs en France pour manger bio et local ? - Terre de Liens

Combien faudrait-il de producteurs en France pour manger bio et local ? - Terre de Liens | CAP21 | Scoop.it

C’est une question qui revient régulièrement : combien de paysans devrait-on avoir à proximité de nos villes ou communes, si l’ensemble des citoyens décidait de relocaliser leur alimentation, en plus de passer au tout bio ? L’association Terre de Liens nous apporte des éléments de réponse


Via Economie écologique, Isabelle Pélissié, SOS Biodiversité
more...
No comment yet.
Rescooped by CAP21 from De la Fourche à la Fourchette (Agriculture Agroalimentaire)
Scoop.it!

2013/02/28 > BE Allemagne 603 > Un faisceau d'électrons comme traitement révolutionnaire des semences

2013/02/28 > BE Allemagne 603 > Un faisceau d'électrons comme traitement révolutionnaire des semences | CAP21 | Scoop.it

En agriculture, les semences subissent un traitement chimique pour lutter contre les bactéries, les virus et les champignons. Les produits utilisés ne sont pas sans conséquences sur l'environnement et, in fine, sur le consommateur. Il existe maintenant une méthode innovante qui neutralise ces agents pathogènes sans aucune conséquence sur la santé ou l'environnement. Celle-ci est réalisée grâce aux électrons, et sera commercialisée en 2013.

Le traitement "classique" des graines pour tuer les micro-organismes pathogènes et éviter la propagation de maladies a récemment été remis en question par différents éléments :
- d'une part, les autorisations pour certains agents de traitement chimique ont été retirées et l'octroi de nouvelles autorisations a nettement diminué.
- d'autre part, l'épisode d'infections dues aux bactéries E. coli en 2011 suite à leur développement sur des pousses de soja a suscité la recherche de nouvelles solutions.

Les scientifiques de l'Institut Fraunhofer sur les faisceaux d'électron et la technologie plasma (FEP) de Dresde (Saxe) ont développé une méthode "écologique" pour éliminer les germes des graines : ils traitent les semences avec un faisceau d'électrons, qui, en quelques millisecondes, détruisent l'ADN des organismes nuisibles. Le dispositif élaboré est très ciblé : les particules élémentaires n'agissent qu'à la surface et dans les téguments [1] de la graine. Par conséquent, l'embryon végétal n'est pas affecté et sa capacité à germer n'est pas compromise.

"Sur les semences de céréales, on retrouve presque exclusivement des pathogènes fongiques, mais en raison des changements climatiques, certaines sont maintenant affectées par des bactéries venues du sud, contre lesquelles il n'existe pas encore d'agents chimiques. Notre traitement à électrons accélérés est d'une part efficace contre les pathogènes bactériens et fongiques, et d'autre part ne nécessite que très peu d'énergie. En outre, aucun pathogène ne peut créer de résistance contre ce processus", a déclaré Frank-Holm Rögner, chef de département au FEP. Enfin, comme il n'y a pas d'utilisation d'additifs chimiques, toutes les graines non utilisées pour les semis peuvent être intégrées directement au circuit alimentaire.

La méthode est en développement depuis vingt ans. En 2002, une unité de démonstration mobile a été fabriquée et utilisée pour réaliser des essais dans toute l'Allemagne. Un partenariat avec la société allemande Nordkorn Saaten, producteur de semence, est né suite à une démonstration de l'unité mobile en 2010. En effet, le prototype avait montré sa capacité à fonctionner pendant des centaines d'heures avec un débit allant jusqu'à 30 tonnes par heure. La société a donc acheté le prototype et passé commande pour un second modèle en collaboration avec la société BayWa AG. Les opérations de traitement à vitesse industrielle seront lancées dès juin 2013, au siège de Nordkorn Saaten, à Güstrow (Mecklembourg-Poméranie occidentale).

Les futurs développements de la machine incluent une version moins onéreuse et plus compacte. Plusieurs commandes devraient être passées d'ici 2015, car les agriculteurs ont obligation de réduire leur empreinte carbone et l'utilisation de pesticides pour cette échéance.

Les scientifiques du FEP souhaitent également introduire le processus de traitement à faisceau d'électrons sur les marchés étrangers, en particulier les marchés chinois et indien qui traitent d'importantes quantités de semences. Les scientifiques et leurs partenaires sont actuellement à la recherche de nouveaux porteurs de projets.


Via Paul-Jean Ricolfi
more...
No comment yet.
Rescooped by CAP21 from De la Fourche à la Fourchette (Agriculture Agroalimentaire)
Scoop.it!

De la vache laitière revendue comme de la vache à viande dans un Leclerc en Bretagne - RTL.fr

De la vache laitière revendue comme de la vache à viande dans un Leclerc en Bretagne - RTL.fr | CAP21 | Scoop.it

Des vaches laitières vendues en fin de vie aux abattoirs, découpées et redistribuées en lots de viande à prix fort chez un Leclerc en Bretagne : c'est le lièvre que lève un éleveur de Normandie ce mardi.

"Il y a eu tricherie, sans doute fraude !"
Quand les animaux de cet éleveur de race Normande ont fini leur carrière, il les vend comme vache de réforme à l'abattoir de Kerméné, dans le Finistère, propriété du groupe Leclerc. Là, il se passe quelque chose qui choque Joël Limousin, le vice-président de la FNSEA. "Ces vaches-là n'ont pas comme objectif de faire de la viande de qualité. Elles ont comme objectif de produire du lait. Par les tickets de pesée, l'éleveur découvre que ces animaux en question sont transformés en rosse à viande", explique-t-il.

Il n'y a aucun risque pour la santé. Mais les steaks de race à viande sont vendus beaucoup plus cher au consommateur. "On peut trouver jusqu'à 6 euros du kilo pour le consommateur, précise Joël Limousin. Donc là, il y a un problème. On ne sera pas surpris d'avoir Leclerc faire des rabais considérables et toute sa publicité en disant : 'Chez Leclerc, tout est moins cher !'. Moi je considère qu'il y a tricherie, sans doute fraude. Il va falloir que monsieur Leclerc s'explique sur cette question''.

Dans un communiqué, Leclerc assure que l'abattoir respecte les règles et que si erreur il y a eu, le groupe va "identifier la cause de l'anomalie".

 

reportage http://www.rtl.fr/actualites/info/alimentation/article/de-la-vache-laitiere-revendue-comme-de-la-vache-a-viande-dans-un-leclerc-en-bretagne-7758852201


Via Paul-Jean Ricolfi
more...
No comment yet.
Rescooped by CAP21 from De la Fourche à la Fourchette (Agriculture Agroalimentaire)
Scoop.it!

Nicolas Hulot dit-il vrai sur l'alimentation animale ? - Le vrai du faux - Monde - France Info

Nicolas Hulot dit-il vrai sur l'alimentation animale ? - Le vrai du faux - Monde - France Info | CAP21 | Scoop.it

D'après le tout nouvel "envoyé spécial du président pour la protection de la planète", le bétail français est "principalement alimenté avec du maïs qui vient des Etats-Unis et du soja au détriment de la forêt amazonienne". Vrai ou faux ?


Via Paul-Jean Ricolfi
more...
No comment yet.
Rescooped by CAP21 from De la Fourche à la Fourchette (Agriculture Agroalimentaire)
Scoop.it!

agroécologie : une visite instructive chez les agro-écologistes Ferme pilote

agroécologie : une visite instructive chez les agro-écologistes Ferme pilote | CAP21 | Scoop.it
Mieux que l'agriculture biologique, l'agro-écologie version Pierre Rabhi constituerait l'alternative idéale à l'agriculture dite productiviste.

Via Paul-Jean Ricolfi
more...
No comment yet.
Rescooped by CAP21 from De la Fourche à la Fourchette (Agriculture Agroalimentaire)
Scoop.it!

Semences : les quatre enjeux prioritaires pour la filière en 2013 (F. Desprez, UFS)

Semences : les quatre enjeux prioritaires pour la filière en 2013 (F. Desprez, UFS) | CAP21 | Scoop.it

Interview : Céline Fricotté

Image et son : Marine Gramat

 

« La mise en œuvre de la loi sur les certificats d'obtention végétale (Cov) adoptée en décembre 2011 attend ses décrets d'application qui devraient traiter entre autres questions de celle du financement de la recherche par les semences de ferme. C'est un sujet ancien qui a fait polémique, mais avec cette loi nous disposons du cadre législatif qui devrait permettre une solution positive pour tous les acteurs et en particulier les obtenteurs », indique François Desprez, président de l'Union française des semenciers (UFS). En 2013, l'UFS sera également attentive à l'évolution du projet de loi-cadre sur les semences européennes pour les prochaines décennies dont une première version satisfait ses adhérents. Elle suivra tout autant de près l'avis de l'Anses sur les traitements de semences (néonicotinoïdes), avec les décisions ministérielles qui en découleront, et espère une relance du débat sur la présence fortuite d'OGM dans les semences conventionnelles au niveau européen.

 


Via Paul-Jean Ricolfi
more...
No comment yet.
Rescooped by CAP21 from De la Fourche à la Fourchette (Agriculture Agroalimentaire)
Scoop.it!

Réforme de la PAC 2014-2020, les enjeux de la politique agricole commune de demain. | agro-media.fr

Réforme de la PAC 2014-2020, les enjeux de la politique agricole commune de demain. | agro-media.fr | CAP21 | Scoop.it

La PAC 2014 revient sur les principaux enjeux, et présente les grandes orientations de la politique agricole commune 2014.


Via Paul-Jean Ricolfi
more...
No comment yet.