"L'argent, une source de stress qui vient s'ajouter aux études" | CaféAnimé | Scoop.it
Le budget nécessaire pour suivre des études supérieures ne cesse d'augmenter, selon une étude rendue publique par l'UNEF lundi. Des étudiants témoignent.

 

Logement, alimentation, frais de scolarité... le budget nécessaire pour suivre des études supérieures ne cesse d'augmenter. Lundi 20 août, l'UNEF chiffrait même à +3,7 % la hausse du coût de la vie étudiante pour 2012-2013, soit presque le double de l'inflation. A la suite de l'appel à témoignages lancé sur lemonde.fr, de nombreux étudiants nous ont fait part de leurs galères financières : les sorties entre amis limitées, les plats de pâtes obligatoires en fin de mois, les loyers exhorbitants qui grèvent plus de la moitié des budgets... Récits.

 

*Etudier, un luxe, par Clémence, 21 ans, Manche,

Je viens d'obtenir ma licence d'anglais en Irlande, je vais commencer mon master 1 à l'IUFM. Pour faire cette année Erasmus, j'ai travaillé comme femme de ménage au Crous l'année précédente en parallèle à mes études et chaque été, je travaille. Mes parents, instituteurs, m'ont toujours aidé comme ils pouvaient mais le coût de la vie augmentant, ayant un frère et une soeur et n'étant qu'à l'échelon 0 pour les bourses du Crous, il a fallu que je trouve des solutions. Je ne compte pas les nuits passées à faire des insomnies et des crises d'angoisses en pensant à mon avenir financier incertain....

 

*Pas le temps pour un job, par Mounir, 20 ans, Nancy,

Je débute ma troisième année de médecine en septembre et j'appréhende la rentrée. Payer les notes de cours, la carte du bus et les ouvrages de référence hors de prix devient difficile quand le loyer accapare déjà la moitié du budget. On se débrouille alors comme on peut : livres d'occasion, impression des diapositives de cours en groupe et colocation. J'ai la chance d'avoir des parents qui me prennent encore en charge et je ne pense pas pouvoir trouver le temps d'avoir un job en plus de mes études de médecine. C'est le budget sorties qui est systématiquement sacrifié quand les fins de mois s'annoncent difficiles, au risque de saturer. L'argent, c'est une source de stress qui vient s'ajouter à celui des études....


Via Vincent DUBOIS, CECI Jean-François