Union Européenne, une construction dans la tourmente
7.2K views | +0 today
Follow
Union Européenne, une construction dans la tourmente
L'Union Européenne à travers l'actualité, les réflexions et les débats.
Curated by Vincent DUBOIS
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

L'agence Moody's confirme le triple A de l'Union européenne

L'agence Moody's confirme le triple A de l'Union européenne | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
L'agence de notation pointe notamment la « diminution » des risques liés à la crise de la dette dans la zone euro.



L'agence de notation Moody's a fait part, vendredi 14 mars, d'un regain d'optimisme pour les finances de l'Union européenne (UE), pointant notamment la « diminution » des risques liés à la crise de la dette dans la zone euro.

L'agence américaine, qui évalue la solvabilité des émetteurs de dette, a d'abord confirmé le triple « Aaa » assigné à l'Union européenne, la note maximale qui permet en théorie d'emprunter à plus bas coût auprès des marchés. Elle a également relevé de « négative » à « stable » la perspective de l'UE, indiquant ainsi qu'elle n'envisageait plus d'abaisser la note de l'Union à moyen terme.

Les décisions de l'agence Moody's rendent compte de l'embellie économique de la zone euro, qui est sortie d'une longue récession à la mi-2013.


Si, curieusement, l'agence ne mentionne pas la Grèce, épicentre de la crise de la dette dans la zone euro, dans son communiqué, Moody's affirme que les risques pesant sur la zone euro ont « diminué », permettant de réduire la pression qui pesait sur la qualité des actifs financiers détenus dans la région et sur la solvabilité de l'ensemble de l'Union.

Epaulée par le Fonds monétaire international (FMI), l'Union européenne avait dû se porter au secours de plusieurs pays de la zone euro (Grèce, Irlande, Portugal, Chypre) en les renflouant à coups de milliards d'euros de prêts entre 2010 et 2011 pour leur éviter la faillite.

L'Irlande a été la première à s'affranchir de l'assistance financière internationale en décembre et doit bientôt être rejointe par le Portugal. Selon l'agence, les risques que ces deux pays ne parviennent pas à rembourser leurs prêts au fonds de secours de l'UE ont « diminué ».

 

A l'appui de sa décision, Moody's invoque également « l'amélioration de la solvabilité » des principaux Etats-membres de l'Union européenne, qui avaient été mis à contribution par ces vastes plans de sauvetage. Ces dernières semaines, l'agence a ainsi relevé de « négative » à « stable » les perspectives de plusieurs pays européens jouissant encore du « triple Aaa », dont l'Allemagne et les Pays-Bas.

Moody's s'était également montrée plus optimiste pour certains pays frappés de plein fouet par la crise de la dette comme l'Italie et l'Espagne, qui a bénéficié d'un plan de recapitalisation bancaire.

L'agence, qui a également relevé vendredi la perspective de la Banque européenne d'investissement, pointe toutefois l'existence de problèmes « persistants » qui menacent les Vingt-Huit.

La note de l'UE serait ainsi « particulièrement sensible » aux changements qui pourraient affecter les quatre premiers contributeurs de l'Union européenne, dont la France. L'Hexagone bénéficie de la deuxième meilleure note possible (Aa1) mais sa perspective reste « négative ».

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Dette : la perte du triple A de l’Union européenne n’ébranle pas les marchés

Dette : la perte du triple A de l’Union européenne n’ébranle pas les marchés | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Standard and Poor’s sanctionne la dégradation récente de quelques piliers de l’Europe mais aussi celle de la cohésion européenne.La Grande-Bretagne en revanche sauve son triple A, mais reste sous pression.

Standard and Poor’s a l’art de gâcher les fêtes. L’agence de notation vient de retirer à l’Union européenne son triple A, l’équivalent d’un 20 sur 20. Une dégradation d’un cran à AA+, assortie malgré tout d’une perspective « stable », ce qui signifie qu’elle n’a pas forcément l’intention de dégrader plus avant cette note dans les prochains mois. Une maigre consolation qu’il faut voir comme une incitation à poursuivre les réformes. « La crédibilité globale en matière de crédit des désormais 28 membres de l’Union européenne a décliné », a ainsi justifié S&P dans un communiqué. Etonnant à un moment où les pays périphériques de la zone euro montrent des signes d’amélioration économiques à l’instar de l’Espagne et du Portugal. Mais les pays européens étaient dans le collimateur de S&P depuis presque deux ans, l’agence ayant placé la dette de la zone à perspective négative en janvier 2012. Standard and Poor’s concrétise aussi la perte de la note AAA par des piliers de la zone euro, dont dernièrement les Pays bas, en proie à une crise immobilière. Il ne reste plus que six pays de l’union bénéficiant de la note maximum pour S&P.

La nouvelle laisse pour l’instant les marchés financiers de marbre

Mais l’agence pointe également du doigt un autre problème, à quelques mois des élections européennes de juin prochain. Elle estime ainsi que la « cohésion » de l’UE s’est dégradée et que les discussions budgétaires deviennent de plus en plus difficiles entre le différents pays. Elle constate notamment que les principaux pays contributeurs, qui sont aussi souvent les bons élèves de l’Europe, demandent une réduction de leurs versements. L’Union Européenne reste malgré tout un emprunteur moyen sur les marchés financiers. Son encours de crédit s’établissait en décembre à 56 milliards d’euros.

Dans le même temps, Standard and Poor’s a confirmé la note AAA de la Grande-Bretagne, qui « continue de bénéficier de son exceptionnelle flexibilité monétaire ». Mais malgré la « solide reprise » de son économie, dont la croissance est estimée à plus de 2 % par an entre 2013 et 2016 et la promesse d’un excédent budgétaire en 2018, l’agence américaine a maintenu la perspective de Londres à négative. Il y a une chance sur trois pour qu’elle abaisse la note l’année prochaine, si la croissance s’avère plus fragile que prévu, ce qui remettrait en cause les objectifs de réduction du déficit. S&P est la seule des trois grandes agences de notation à avoir maintenu son triple AAA à la Grande-Bretagne ...

...
more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Moody's dégrade le « AAA » du Royaume-Uni

Moody's dégrade le « AAA » du Royaume-Uni | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it

L'agence d'évaluation financière Moody's a privé vendredi le Royaume-Uni de son triple A et abaissé d'un cran la note de la dette du pays à Aa1 en raison de la « faiblesse » de ses perspectives de croissance.

Dans un communiqué, l'agence met notamment en avant « la faiblesse continue des perspectives à moyen terme » du Royaume-Uni, et dit s'attendre à ce que l'activité économique atone du pays « s'étende à la deuxième moitié de la décennie ».

L'économie britannique a fait un premier pas vers une nouvelle récession en accusant une contraction de 0,3% au quatrième trimestre 2012 alors qu'elle était sortie l'été dernier de sa deuxième récession depuis le début de la crise. Moody's a également évoqué les « défis » auxquels le pays fait face en terme d'assainissement budgétaire alors que ses « capacités d'absorption » des chocs économiques se sont affaiblies.

Dans le même temps, l'agence a également indiqué avoir retiré son triple A à la dette émise par la Banque d'Angleterre , dont la note a elle aussi été abaissée d'un cran. Moody's, qui a relevé la perspective du pays de négative à stable, insiste toutefois sur la solidité de l'économie britannique, « hautement compétitive » et « bien diversifiée ». « La solvabilité de la Grande-Bretagne reste extrêmement élevée », a insisté l'agence...

...
more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Standard & Poor's relève la note grecque de six crans

Standard & Poor's relève la note grecque de six crans | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Pour la première fois depuis 2010, l'agence de notation financière Standard & Poor's a remonté la note de la Grèce, qui passe de "défaut sélectif" (SD) à "B-".

Une première. Depuis 2010 en tout cas. L'agence de notation financière Standard and Poor's a annoncé mardi avoir remonté de six crans la note de la Grèce. Le pays passe de la catégorie "défaut sélectif" (SD) à "spéculative" (B-), qui rassemble les émetteurs de dette qui risquent de ne pas honorer leurs échéances. Depuis le déclenchement de la crise de la dette en 2010, qui a plongé le pays dans une spirale de récession et de rigueur, la Grèce n'avait en effet cessé de voir sa note être dégradée.

Cette révision à la hausse fait suite à la conclusion de l'opération de rachat par la Grèce d'une partie de sa dette au tiers de son prix, explique l'agence de notation dans un communiqué.


Mais en plaçant le 5 décembre le pays en situation de "défaillance partielle", à un cran seulement du défaut de paiement, l'agence avait bien précisé qu'il s'agissait d'une mesure provisoire. Le temps que le pays opère le rachat de dette convenu avec ses bailleurs de fonds en préalable à la reprise de sa perfusion financière....
more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Moody's retire son triple A au MES

Moody's retire son triple A au MES | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
EUROPE - L'agence de notation Moody's a dégradé d'un cran vendredi 30 novembre le Mécanisme européen de stabilité (MES), de Aaa à Aa1, avec une perspective négative, une décision jugée "difficile à comprendre" par le patron du fonds de secours de

la zone euro, l'Allemand Klaus Regling.Le geste de Moody's est "difficile à comprendre", a réagi vendredi soir Klaus Regling, dans un communiqué.

"Nous sommes en désaccord avec l'approche de l'agence de notation qui ne prend pas suffisamment en compte le cadre institutionnel particulièrement solide du MES, les engagements politiques et la structure de son capital", a-t-il ajouté.

"Les 17 Etats membres de la zone euro sont pleinement engagés sur le plan politique et financier auprès du MES et du FESF et soutiennent ces deux institutions", a renchéri Jean-Claude Juncker, le chef de file des ministres des Finances de la zone euro, dans ce même communiqué.

 

La décision de Moody's fait suite à la récente dégradation de la note souveraine de la France, qui a elle aussi perdu son triple A. L'agence de notation a également annoncé vendredi la dégradation d'un cran du Fonds européen de stabilité financière (FESF), également de Aaa à Aa1, lui aussi assorti d'une perspective négative. Dix jours plus tôt, le lendemain de la dégradation de la France, Moody's avait pourtant annoncé le maintient du triple A du MES et du FESF, avec une perspective négative.

Cela "ne va pas empêcher le MES ou le FESF d'agir de quelque manière que ce soit ou d'émettre" des titres de dette, a affirmé Klaus Regling.

Outre la dégradation récente de la France, aujourd'hui notée Aa1, Moody's justifie sa décision par la "forte corrélation" en terme de risque de crédit au sein de principaux soutiens financiers du MES et du FESF. "Le risque et la notation des MES et FESF sont étroitement liés à ceux de leurs principaux soutiens", explique Moody's en rappelant que la France est le deuxième plus gros pays contributeur des MES et FESF.

La part de la France dans le MES s'élève à 20,4%, derrière celle de l'Allemagne, toujours notée Aaa par Moody's, qui est de 27,1%....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Moody's retire son AAA à la France

Moody's retire son AAA à la France | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Moody’s a attribué à la France la note AA1, assortie d’une perspective négative, ce qui signifie qu’elle pourrait à nouveau l’abaisser à moyen terme.

 

La France «est encore bien notée», a réagi le ministre des Finances, Pierre Moscovici, en marge d’un déplacement à Grenoble.

Selon le ministre, «cette décision concerne la situation laissée par nos prédécesseurs : perte de compétitivité, faible croissance, déficit croissant». «C’est une sanction de la gestion du passé», a-t-il dit.

Moody’s est la deuxième des trois grandes agences de notation internationales à retirer à la France son prestigieux «triple A». Standard and Poor’s (SP) avait dégainé la première, le 13 janvier, en pleine campagne présidentielle française, alors que le chef de l’Etat de l'époque, Nicolas Sarkozy, avait fait du maintien du AAA une priorité.

La troisième agence, Fitch, est désormais la seule à noter la France triple A, même si elle menace aussi de l’abaisser en 2013.

Depuis la décision de SP en début d’année, seuls quatre pays de la zone euro bénéficient encore d’un AAA auprès des trois grandes agences : l’Allemagne, la Finlande, le Luxembourg et les Pays-Bas. Il s’agit d’Etats du nord de l’Europe, ce qui a accentué les divisions politiques, face à la crise, avec des pays du Sud, comme l’Italie ou l’Espagne, mais aussi avec la France.

 

Pour autant, la décision de SP n’avait pas eu d’effet sur les marchés et, dix mois plus tard, la France emprunte même à des taux d’intérêt historiquement bas, plus faibles qu'à l'époque de la dégradation. L’ouverture des Bourses européennes ce mardi, au lendemain d’un net rebond et alors que la crise de la zone euro traverse plutôt une accalmie depuis l'été, sera donc scrutée avec attention. Cependant les experts interrogés ne s’attendaient pas à un impact significatif...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Le chant du cygne des agences de notation | Bakchich

Le chant du cygne des agences de notation | Bakchich | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it

A force de rabaisser les Etats, les agences de notations ont dégradé leur réputation.

 

O rage, ô désespoir, ô Moody’s ennemi ! L’Allemagne n’a-t-elle donc tant économisé que pour cette infamie ? …Et oui, Moody’s, en mal de publicité en cette période estivale, a tenté le coup : faire parler d’elle en menaçant de dégrader l’Allemagne comme sa rivale S&P l’avait réussi en dégradant les Etats-Unis l’année dernière.

Dans les deux cas, le motif invoqué pour revoir la note est plus politique qu’économique. S&P affirmait que la santé économique des Etats-Unis était moins en jeu que l’incapacité de l’administration Obama d’arriver à obtenir un accord du Congrès sur le relèvement du plafond d’endettement autorisé. Moody’s de même souligne que le problème de la dette allemande est moins la gestion des finances publiques germaniques ou la croissance à court terme que les incertitudes sur l’avenir de l’euro qui affectent l’avenir de l’Allemagne elle-même.

Coup d’éclat qui s’est révélé un coup d’épée dans l’eau. D’abord parce que les experts de Moody’s dans leur hâte de se faire remarquer et dans leur volonté de griller la politesse à S&P ont oublié de mettre sous surveillance la Finlande. La justification a posteriori de cet oubli a conduit certains à se demander si en fait, ces grands experts savaient que la Finlande est en zone euro … !!

Ensuite parce que les très intrigants « marchés » n’ont pas suivi et la dette allemande continue à compter parmi celles qui se placent le mieux. Enfin, parce que la première page des journaux n’a pas été mobilisée pour faire grand bruit autour de cette terrible nouvelle....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

S&P reprend espoir pour la sortie de crise en zone euro

S&P reprend espoir pour la sortie de crise en zone euro | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Suite à la signature de l'accord européen, l'agence de notation estime que la crise de la dette qui s'abat sur le continent pourrait commencer à se stabiliser.

 

S&P fait évoluer son point de vue sur l'Europe. L'agence de notation estime en effet que la crise de la dette en Europe pourrait commencer à se «stabiliser» grâce à l'accord conclu la semaine dernière entre chefs d'État de la zone euro. Cet «accord pourrait commencer à stabiliser la zone euro et mettre un terme à la perte de solvabilité des Etats», a indiqué l'agence dans un communiqué, ajoutant toutefois qu'elle n'envisageait pas «dans l'immédiat» de réévaluer la notation des pays en Europe.

«Nous estimons que l'élargissement de la réponse politique est un pas dans la bonne direction», ajoute encore le spécialiste de la notation financière, relevant toutefois que des «risques significatifs» pesaient encore sur la mise en application de ces mesures. «Il ne nous semble pas certain que les dirigeants soient en mesure de bâtir quelque chose grâce à ces accords», a nuancé l'agence de notation...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

La note de la zone euro en danger

La note de la zone euro en danger | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
L'évolution de la situation de la Grèce et de l’Espagne pourrait inciter Moody’s à abaisser la note de nombreux pays de la zone euro, y compris celle de pays bénéficiant de la note maximale Aaa comme la France ou l’Allemagne.

 

«Les récents développements en Espagne et en Grèce pourraient mener à des mesures sur les notes de beaucoup de pays de la zone euro», a indiqué Moody’s dans un communiqué.

En particulier, une sortie de la Grèce de la zone euro pourrait mener à des pressions supplémentaires sur les notes des pays de la région, poursuit l’agence de notation.

Elle se traduirait par des pertes substantielles pour les investisseurs en titres grecs, à la fois directement à cause de la conversion de l’euro en devise locale et aussi indirectement à cause des fortes perturbations macroéconomiques qui s’ensuivraient, estime Moody’s....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Nouvelle pression sur les banques européennes

Nouvelle pression sur les banques européennes | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Face au risque de sortie de la Grèce de la zone euro, Moody's a dégradé la note des filiales grecques de Société générale et Crédit Agricole, et les notes de plusieurs grandes banques allemandes et autrichiennes.
more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Notation, chômage, récession : l'Espagne accumule les mauvais points

Notation, chômage, récession : l'Espagne accumule les mauvais points | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Encore "triple A" en 2009 la dette publique de la quatrième économie de la zone euro n'est désormais plus qu'à trois crans de la catégorie des "junk bonds".

 

Les efforts de l'Espagne pour réduire ses déficits, ses sacrifices pour couper dans les dépenses de l'Etat et la saignée imposée à ses régions, au prix d'atteinte à son modèle social et politique, seraient-ils vains ? Semblant ignorer les dernières coupes budgétaires annoncées par le gouvernement conservateur de Mariano Rajoy, l'agence de notation de crédit Standard & Poor's (S & P) a, dans la soirée du jeudi 26 avril, de nouveau dégradé la note du pays, passée de A à BBB +. En outre, le pays n'est toujours pas à l'abri d'une nouvelle dégradation puisque cette note est assortie d'une perspective négative.

Il s'agit de la troisième dégradation du pays en un peu plus de six mois. Encore "triple A" en 2009 la dette publique de la quatrième économie de la zone euro n'est désormais plus qu'à trois crans de la catégorie des "junk bonds", ces obligations pourries que seuls les investisseurs audacieux ou les spéculateurs avertis ont en portefeuille....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Markus Krall contre les trois géants

Markus Krall contre les trois géants | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it

Briser le monopole de Standard & Poor’s, Moody’s et Fitch sur la notation financière : l’UE en rêve, mais c’est un consultant allemand qui tente de le faire en créant une agence de notation européenne.

Par Arne Storn | Heike Buchter

 

Markus Krall, 49 ans, est le dernier espoir de l’Europe. Il le sait : le Vieux Continent a besoin de sa réussite. Depuis quelques semaines, l’analyste du cabinet de conseil Roland Berger sillonne l’Europe en avion. Tous les jours, ou presque, il rend visite à une banque, à une compagnie d’assurance ou à un fonds d’investissement. Tous les jours, ou presque, il s’entretient avec un chef d’entreprise, présente son projet et distribue des kilos de documents.

C’est qu’il y a beaucoup à faire. A expliquer. Au total, une soixantaine d’entrevues ont été organisées – Markus Krall espère repartir avec une trentaine de signatures, d’une valeur moyenne de 10 millions d’euros. Réunir 300 millions d’euros, telle est sa mission. Trois cents millions d’euros destinés à monter de toutes pièces une agence de notation européenne. Beaucoup s’y sont cassé les dents ces vingt dernières années.

L’entreprise de Markus Krall est sans doute la dernière chance pour l’Europe de s’opposer aux trois agences anglo-saxonnes qui dominent le marché mondial de la note de crédit : Standard & Poor’s Ratings Services (S&P), Moody’s Investors Service et Fitch Ratings. Les "Big Three", comme on les appelle....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Standard and Poor's abaisse la perspective du FESF à négative - LeMonde.fr

Standard and Poor's abaisse la perspective du FESF à négative - LeMonde.fr | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Le Monde.fr - L'agence de notation indique qu'elle pourrait abaisser la note du Fonds en cas de nouvelle dégradation des notes de plusieurs pays, dont la France, l'Allemagne, ou les Pays-Bas.

L'agence d'évaluation financière Standard & Poor's a abaissé lundi 27 février à "négative" la perspective du Fonds européen de stabilité financière (FESF), une décision qui "reflète" la dégradation des notes de la France et de l'Autriche le 13 janvier. Jusqu'à présent, S&P accordait la perspective "en développement" au principal fonds de secours de la zone euro...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Moody's confirme le Aaa de l'Allemagne

Moody's confirme le Aaa de l'Allemagne | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it

....L'agence Moody's a réaffirmé vendredi sa confiance dans la solvabilité de l'Allemagne, sur fond d'embellie en zone euro.



Les risques de voir l'Allemagne contrainte de contribuer à un plan de sauvetage dans la zone euro ont « diminué », a expliqué l'agence de notation. La situation est notamment moins préoccupante en Italie et en Espagne, ajoute-t-elle, soulignant également que l'Union européenne s'était dotée de pare-feux financiers qui allègeraient le fardeau de ses Etats membres les plus riches en cas de nouvelle crise.

En relevant la perspective, Moody's indique qu'elle n'envisage pas à moyen terme de priver l'Allemagne de son « triple A », gage de solvabilité maximale sur les marchés financiers. A l'appui de sa décision, l'agence loue notamment « l'économie développée et diversifiée » du pays, ainsi qu'une « longue tradition » de mesures garantissant la stabilité macro-économique.

Selon Moody's, Berlin a par ailleurs confirmé « ses progrès » dans la consolidation de ses finances publiques, qui se sont traduits par des budgets 2012 et 2013 « quasiment à l'équilibre ».



En 2013, la première économie de la zone euro a vu son produit intérieur brut progresser de 0,4 %, portée par un fort excédent commercial. Un chiffre qui marque toutefois un ralentissement par rapport aux années précédentes – la croissance avait été de 0,7 % en 2012....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Dégradation par S&P : Berlin inquiet du décrochage de la France

Dégradation par S&P : Berlin inquiet du décrochage de la France | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
(de notre correspondant à Berlin) La presse et les économistes tirent sur l'"attentisme" de François Hollande. Angela Merkel, elle, estattentive à ne pas froisser son partenaire à quatre jours d’un sommet européen sur l’emploi organisé mardi à Paris.

 

 

L’Allemagne n’a pas attendu la décision de dégradation de la note de la France par Standard & Poor's pour s’inquiéter pour son premier partenaire économique et commercial. Témoin, quelques heures avant la dégradation de la notation de la France par l’agence de notation financière, la «Süddeutsche Zeitung» comparait l’action de François Hollande aux dernières années de Helmut Kohl.

«Comme l’ancien chancelier, le président français cultive la politique de l’attentisme. Mais alors que Kohl a été gagné par cette lassitude plutôt à la fin de son mandat, Hollande a l’air paralysé 18 mois après son triomphe électoral», jugeait vendredi matin le quotidien de centre-gauche dans un éditorial intitulé «Celui qui a échoué». Vendredi, la «Frankfurter Allgemeine Zeitung» partageait la même réserve sur le Président après la décision de S&P. «Au lieu de montrer le chemin, il ne scelle que des compromis boiteux», écrivait son rédacteur en chef Günther Nonnenmacher dans un éditorial en ligne titré «Sans direction» . Autant dire que l’impopularité de François Hollande ne s’arrête pas aux frontières françaises...

...
more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

S&P optimiste quant à une sortie de crise de la zone euro cette année

 

L'agence de notation Standard & Poors estime que « la confiance des investisseurs ne reviendra que si les Etats membres poursuivent le rééquilibrage de leurs économies ».

L'Europe pourrait commencer à sortir de la crise des dettes souveraines en 2013, a affirmé l'agence de notation Standard & Poors dans une analyse publiée mercredi.

« Cette année pourrait être décisive pour déterminer si la zone euro peut émerger de ses problèmes liés aux dettes souveraines », écrit l'agence de notation dans ce document intitulé « La crise de la dette en zone euro: 2013 pourrait être une année charnière ».

« Néanmoins, nous croyons que la confiance des investisseurs ne reviendra que si les Etats membres poursuivent le rééquilibrage de leurs économies, à la fois en stabilisant structurellement les dettes publiques et en réduisant davantage les déficits extérieurs », selon Moritz Kraemer, analyste crédit chez Standard & Poors.

Des risques perdurent

Ces objectifs sont difficiles mais peuvent être atteints, poursuit l'agence de notation qui met toutefois en garde contre les risques qui perdurent et justifient selon elle le maintien de perspectives négatives sur une bonne partie des notes des pays de la zone euro.

Standard & Poors est la seule agence qui ait retiré leur triple A, la meilleure note possible, aux Etats-Unis durant l'été 2011. C'est également elle qui la première a dégradé la note souveraine de la France, la rétrogradant en janvier 2011 d'un cran (de AAA à AA+), suivie à l'automne dernier par sa concurrente Moody's (de Aaa à Aa1).

Source AFP

 

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

La Grèce en "défaut partiel" selon Standard & Poor's

La Grèce en "défaut partiel" selon Standard & Poor's | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it

L'agence Standard and Poor's a placé mercredi la Grèce en situation de "défaillance partielle", à un cran du défaut de paiement, à l'heure où le pays est engagé dans un complexe programme de rachat de sa dette visant à débloquer l'aide de sesbailleurs de fonds.

 

L'accord arraché le 27 novembre dernier par la Grèce auprès de ses bailleurs de fonds publics n'aura pas suffi à rassurer l'agence de notation Standard & Poor's ((S&P). Mercredi soir, elle a placé la Grèce en situation de "défaillance partielle", à un cran du défaut de paiement.

L'agence d'évaluation financière avait déjà placé la Grèce dans cette catégorie de "selective default" en février avant de remonter sa note d'un cran à "CCC" en mai. En août, elle avait toutefois attribué au pays une perspective "négative" laissant augurer d'une possible dégradation dans les mois suivants....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

La perte du AAA, c'est aussi une bonne nouvelle - Blog Dominique Seux

La perte du AAA, c'est aussi une bonne nouvelle  - Blog Dominique Seux | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
La France a été dégradée cette nuit par l’agence Moody’s.

 

cette nuit, l’agence Moody’s a donc dégradé la note donnée aux obligations qu’émet le Trésor français pour se financer sur les marchés. Est-ce seulement une mauvaise nouvelle ?

En réalité et quitte à surprendre, non ! Certes, bien sûr, c’est une mauvaise nouvelle qui, aujourd’hui, va reléguer le psychodrame de l’UMP au rang de sitcom passant juste avant le journal de 20 heures. Mais j’ai envie de dire que c’est aussi une bonne nouvelle - même si cela paraît paradoxal et cynique.

1 - Commençons par un point précis : c’est sur le plan technique qu’il est le plus difficile, ce matin, d’évaluer son impact sur les marchés . Pourquoi ?
La France avait déjà perdu le triple A de l’agence Standard & Poor’s. Il s’en était suivi des heures et des heures et des pages et des pages de commentaires. Mais le Trésor avait continué à se financer à bas prix, Paris étant, restant finalement, plus sûr que Madrid ou Rome. C’est encore le cas. On peut penser que cela va continuer, parce que la dégradation de cette nuit était attendue. En même temps, le fait que deux agences internationales sur trois aient dégradé la France - seule Fitch reste sur le triple AAA - (ce fait) change la donne parce que les investisseurs (fonds de pension, banques) s’obligent à avoir des titres notés 20/20 dans leurs portefeuilles. Mais, comme on va l’entendre seriner toute la journée, Aa1, cela reste 19/20. Donc, a priori pas de catastrophe sur les marchés, mais on verra...

 

3 - Malgré tout cela, c’est aussi une bonne nouvelle ? Nous allons assister toute la journée à des discussions de cour de récré entre la droite et la gauche : "c’est la gestion Sarkozy-Fillon qui est sanctionnée" ; "non c’est la politique irresponsable Hollande-Ayrault". Mais ce qui est important est que la décision de Moody’s va obliger la France à bouger, à s’adapter. Est pointée par Moody’s la perte de compétitivité de notre économie, les rigidités du marché du travail et des biens et services, la situation budgétaire et la difficulté que nous aurions à résister à de nouveaux chocs dans la zone euro parce que nos échanges ne sont pas assez avec les pays émergents. A noter que l’agence pointe non pas le niveau des déficits ou de la dette, mais leur trajectoire. Au-delà, c’est l’incapacité à tenir nos promesses dans la durée (30 ans de chômage et de déficits publics) qui est pointée. La leçon : on le sait, on le dit, mais on voit bien que le plan de compétitivité de la semaine dernière ne peut être qu’un début, pas une fin...

 

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Moody's menace de dégrader la note de l'Union européenne

Moody's menace de dégrader la note de l'Union européenne | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
L'agence de notation a ramené de «stable» à «négative» sa perspective sur la note accordée à l'Union européenne. Une action qui suit celle orchestrée sur les notes des pays les plus solides de l'UE.

 

Alors que les pays de la zone euro peinent à sortir de la crise, Moody's fait un premier pas vers une dégradation de la note de la dette de l'Union européenne. L'agence de notation a en effet ramené de «stable» à «négative» la perspective de la note qu'elle accorde à l'Union européenne. Elle pourrait ainsi abaisser la note de l'Europe à moyen terme, même si dans l'immédiat elle a maintenu le fameux «Aaa», soit le plus haut niveau possible dans sa classification.

En cause, l'affaiblissement des finances publiques des pays les plus solides du Vieux Continent. Tout en reconnaissant que le profil de crédit de l'UE est renforcé par «des mesures structurelles en place», Moody's juge «raisonnable de partir du principe que la probabilité de défaut de l'UE sur sa dette est la même que celle de ses membres les mieux notés». L'action de l'agence reflète ainsi «les perspectives négatives assortissant maintenant les notations Aaa de contributeurs clés au budget de l'UE: l'Allemagne, la France, le Royaume-Uni et les Pays-Bas, qui ensemble représentent 45% des recettes budgétaires de l'UE».

Fin juillet, Moody's avait abaissé à «négatives» ses perspectives sur les notes attribuées à l'Allemagne, aux Pays-Bas et au Luxembourg, tout en maintenant les meilleures notes possibles. Elle avait aussi indiqué qu'elle réexaminerait «à la fin du troisième trimestre» le triple A accordé à la France et à l'Autriche, deux pays déjà placés sous perspective négative depuis février. Le Aaa du Royaume-Uni est pour sa part sous perspective négative depuis décembre.

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Crise de la dette : l’Allemagne veut rester sereine

Crise de la dette : l’Allemagne veut rester sereine | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it

Après l’annonce, lundi 23 juillet, de l’agence de notation Moody’s d’abaisser à « négative » la perspective de l’Allemagne, les réactions dans le monde politique et financier germanique restent modérées.

 

 

« L’Allemagne prend acte de la décision de Moody’s ». Comme le ministère des Finances lundi soir, le porte-parole d’Angela Merkel a joué la sérénité ce mardi. Plusieurs responsables politiques ont souligné qu’il ne fallait pas surestimer la décision de l’agence de notation qui, en cas de dégradation, pourrait remettre en cause le triple A de l’Allemagne, la meilleure note possible pour emprunter sur les marchés.

Indirectement, le ministère des  Finances, dans un communiqué publié à chaud lundi soir, avait critiqué Moody’s, estimant que l’agence se fondait avant tout sur des risques à court terme et négligeait dans son évaluation les mesures à moyen terme prises au sein de la zone euro pour venir à bout de la crise actuelle....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

L'agence Egan-Jones dégrade encore la France

L'agence Egan-Jones dégrade encore la France | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
La note, qui était jusque-là de A, a été abaissée de deux crans, à BBB+ et la perspective est négative.

 

Egan-Jones justifie cette décision par le ralentissement de la croissance économique française et la hausse des taux des emprunts publics. Elle prévient que "comme la France a tendance à soutenir ses banques, elle pourrait bientôt se trouver confrontée à d'importantes charges supplémentaires".

Pour la dette publique, Egan-Jones a constaté une "tendance désastreuse et le pire est encore à venir". Le nouveau président François Hollande va "se retrouver pressé de tenir ses promesses de campagne ce qui en fin de compte affectera la qualité de crédit" du pays, ajoute l'agence...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Fitch dégrade l'Espagne de trois crans à BBB

Fitch dégrade l'Espagne de trois crans à BBB | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it

L'agence de notation fait tomber de A à BBB la note de l'Espagne, avec perspective négative. Motif principal : la situation bancaire du pays. Selon Jean-Claude Juncker, chef de file de l'Eurogroupe, la zone euro se tient prête à venir en aide au secteur bancaire espagnol, si Madrid faisait une demande en ce sens.

 

L'agence d'évaluation financière Fitch a abaissé jeudi de trois crans la note de l'Espagne, qui tombe de A à BBB, et l'a assortie d'une perspective négative, signifiant qu'elle pourrait à nouveau dégrader ce pays au coeur de la crise de la dette de la zone euro.

Parmi les raisons évoquées par Fitch figure le « coût budgétaire d'une restructuration et d'une recapitalisation du secteur bancaire espagnol », estimé à environ 60 à 100 milliards d'euros par l'agence dans son communiqué. Dans une précédente étude publiée quelques minutes auparavant, Fitch avait évoqué une fourchette de 50 à 100 milliards. Sur la base d'un coût de 60 milliards, la dette publique brute de l'Espagne pourrait exploser à 95% du produit intérieur brut en 2015, explique l'agence dans un communiqué.

En outre, « l'Espagne devrait rester en récession jusqu'à la fin de l'année et en 2013, alors que dans sa précédente prévision Fitch s'attendait à ce que son économie bénéficie d'une reprise modérée en 2013 », ajoute-t-elle. La dette publique espagnole est désormais à deux crans d'être considérée comme spéculative....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

LBO : un quart des émetteurs européens pourraient faire défaut

LBO : un quart des émetteurs européens pourraient faire défaut | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Nouvelle épée de Damoclès sur le marché du crédit : d'après Moody's, 133 milliards d'euros de prêts à effet de levier arrivent à échéance d'ici à 2015.

 

"Au moins un quart de ces entreprises pourraient faire défaut, avec un chiffre qui doublerait si le marché des obligations à haut rendement est bloqué pendant des périodes étendues en raison de facteurs extérieurs", prévient Moody's.

"Plus de la moitié de la dette arrivant à maturité d'ici à 2015 est concentrée par 36 entreprises, dont chacune a plus de 1 milliard d'euros de dette, a souligné Chetan Modi, l'auteur du rapport, cité dans un communiqué. Cette dette est dispersée entre plusieurs secteurs d'activité, mais il y a une concentration de dette à refinancer en 2014."...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Les Pays-Bas pourraient perdre leur triple A

Les Pays-Bas pourraient perdre leur triple A | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
L'agence de notation internationale Fitch a lancé le 19 avril un avertissement très clair aux Pays-Bas, handicapés par leur dette privée, la plus forte de la zone euro, mais aussi par leur situation politique complexe.

 

L'une des économies les plus performantes de la zone euro pourrait perdre sa note AAA, "si le gouvernement ne pratique pas un plan d'austérité ou s'il laisse le conflit politique faire ingérence dans la gestion économique", selon l'agence Fitch. Dès juin, La Haye pourrait avoir une mention négative sur ses perspectives, même si le triple A est maintenu.

Au coeur du problème économique du pays : la dette privée des Pays-Bas, passée de 190 % à 223 % du PIB entre 2000 et 2010, selon une lettre du ministère des Finances adressée en octobre au Parlement néerlandais. La dette publique est elle aussi élevée, excédant, à 64 % du PIB, le seuil de 60 % fixé par le pacte de stabilité dans la zone euro."Cette dette privée bloque l'efficacité de l'économie néerlandaise, estime Chris Buijink, le secrétaire général du ministère de l'Economie. Cet argent n'est pas disponible pour les entreprises"....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Fitch confirme le "AAA" du Royaume-Uni mais abaisse la perspective à "négative" - LeMonde.fr

Fitch confirme le "AAA" du Royaume-Uni mais abaisse la perspective à "négative" - LeMonde.fr | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Le Monde.fr - Ce diagnostic avait déjà été formulé peu ou prou par l'agence fin novembre.

 

L'agence d'évaluation financière Fitch a confirmé la note "AAA" du Royaume-Uni, la meilleure possible, mais a abaissé sa perspective de "stable" à "négative", évaluant à un peu plus de 50 % la probabilité d'une dégradation dans les deux ans. Cette décision traduit "la marge budgétaire très limitée pour absorber de nouveaux chocs économiques défavorables", compte tenu du niveau d'endettement du pays et d'un rétablissement économique "potentiellement" moins soutenu qu'attendu, selon un communiqué publié mercredi 14 mars...

more...
No comment yet.