Union Européenne,...
Follow
Find tag "médias"
6.6K views | +2 today
Union Européenne, une construction dans la tourmente
L'Union Européenne à travers l'actualité, les réflexions et les débats.
Curated by Vincent DUBOIS
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

ÉCOSSE • La tension est à son comble à la veille du référendum

ÉCOSSE • La tension est à son comble à la veille du référendum | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Alors que les deux camps lancent leurs dernières forces dans la bataille, la presse se fait l'écho des affrontements et des incidents survenus ces derniers jours.

 

Jeudi 18 septembre, les Ecossais décideront de leur avenir – et de l'avenir du Royaume-Uni. Sur place, la tension entre partisans de l'indépendance et partisans de l'union est à son comble. “Une nation divisée”, titrait ce matin The Independent. “Les bagarres, les insultes et les menaces deviennent méchantes”.

Nuit agitée en perspective

Parmi les incidents de ces dernières heures, l'accrochage entre Ed Miliband et des partisans du oui, à Edimbourg. Lors d'une réunion publique dans un centre commercial de la ville, le leader travailliste – qui a fait campagne pour le non – s'est fait chahuter par des militants pro-indépendance qui l'ont traité de “menteur” et d'“assassin”. Il a dû quitter la salle en urgence, rapporte The Guardian, qui fait également état d'incidents impliquant d'autres figures du Labour ayant milité contre l'indépendance – notamment l'ancien Premier ministre Gordon Brown, Jim Murphy, ou encore le député travailliste d'origine écossaise Georges Galloway, qui s'est vu menacé de “prendre une balle” lors d'un rassemblement à Glasgow.

Côté sécurité, les autorités écossaises s'attendent à vivre une nuit agitée de jeudi à vendredi, les bureaux de vote fermant en début de soirée jeudi. Un cadre de la police écossaise a expliqué au Times que ce jeudi de référendum “pourrait être le point de départ de l'un des conflits les plus graves de l'histoire de l'Ecosse”....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Exception culturelle : Et si l'Europe cédait à l'Amérique ?

Exception culturelle : Et si l'Europe cédait à l'Amérique ? | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it

L’"exception culturelle" est fondamentale pour assurer l'avenir du cinéma européen. Sans subventions, la production européenne cessera d'exister, s'inquiètent des réalisateurs du Vieux continent, alors que Bruxelles s'apprête à négocier sur la question avec Washington.       Par Paweł T. Felis

 

Annoncées depuis le début de l'année, les négociations entre l'Union européenne et les Etats-Unis sur la création d'une zone de libre-échange suscitent l'enthousiasme, mais aussi des doutes. "Cet accord permettra de créer des emplois et de stimuler la croissance économique des deux côtés de l'Atlantique", a annoncé le président du Parlement européen Martin Schulz, soutenu par la majorité des ministres de l'économie de l'UE. La signature de l'accord est une quasi certitude : la culture européenne pourrait en être la première, et la plus grande, victime.

En 1998, la Commission européenne a harmonisé les règles grâce auxquelles les œuvres cinématographiques et audiovisuelles européennes bénéficient d'un traitement particulier, basé sur la règle de "l'exception culturelle". Autrement dit, chaque état membre peut soutenir sa production nationale de films et de la musique selon le principe que "la promotion de la culture est l'une des principales fonctions de la communauté européenne". Or selon les termes du futur accord de libre-échange, les films et la musique deviendraient une marchandise comme une autre. Quelles en seraient les conséquences ?

 

Premièrement, on risque de voir disparaître les institutions nationales qui accordent des subventions à la majorité des films européens (en Pologne, ce rôle revient à l'Institut Polonais de l'Art Cinématographique, ou PISF). La raison d'être de ces institutions est justement la mise en oeuvre de la protection culturelle. Le problème majeur n'est cependant pas l'absence de ces institutions mais de l'argent qu'elles récoltent sur le marché (en Pologne, les fonds proviennent notamment de la vente des places de cinéma et des chaînes de télévision). Sans ces fonds, les films de Smarzowski, Jakimowski, Krauze, ou Holland, mais aussi ceux de Haneke, des frères Dardenne et de Cristian Mungiu, n'auraient jamais vu le jour.

La menace pèse également sur le système des quotas européens, selon lesquels chaque station de télévision européenne a l'obligation de réserver au moins 50 % de sa programmation à la production européenne. Finalement, c'est tout le fonctionnement des médias publics qui est remis en question, comme l'est aussi celui de la redevance télévisuelle. Les petits cinémas investis dans la promotion de films européens et subventionnés par les institutions de l'Union, ne pourront plus prétendre aux aides, au même titre que les créateurs de musique polonaise. Conformément à la loi sur la radio et la télévision actuellement en vigueur, chaque station de radio doit consacrer au moins 33 % de sa programmation musicale à la musique polonaise. Selon les termes de l'accord de libre-échange, de telles réglementations n'auront plus lieu d'être....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Télévision publique grecque: «Cette fermeture est un choc et un scandale pour l'information» | Slate

Télévision publique grecque: «Cette fermeture est un choc et un scandale pour l'information» | Slate | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Le gouvernement grec a annoncé mardi 11 juin au soir la fermeture «à la clôture des programmes» de la télévision publique ERT, à cause de sa mauvaise gestion.

 

 

Le gouvernement grec a annoncé mardi 11 juin au soir la fermeture «à la clôture des programmes» de la télévision publique ERT, à cause de sa mauvaise gestion. «La diffusion de ERT s'arrêtera après la fin des programmes ce soir», a dit un porte-parole, Simos Kedikoglou, à la presse sidérée. ERT, composée de trois chaînes, et employant plusieurs milliers de personnes, est selon lui «un cas d'absence exceptionnel de transparence et de dépenses incroyables. Et tout ceci prend fin maintenant». Et avec le service publique audiovisuel.

 

Slate s'est entretenu avec le journaliste Vangelis Demeris, correspondant à Bruxelles d'ERT de 2001 à février 2013. Il travaille pour le quotidien Ethnos (deuxième quotidien grec) et pour l’agence de presse grecque.

             Cette fermeture est-elle une surprise ou saviez-vous qu'elle était imminente?

            ERT allait mal. J'y ai travaillé de 2001 à 2013, en CDD renouvelables tous les ans. En février dernier, tous les postes de correspondants ont été supprimés. La troika avait gelé les embauches dans le secteur public et l’ERP n’avait pas trouvé de méthode pour nous réembaucher. Mais cette fermeture totale? Il y avait des rumeurs, des spéculations depuis ce matin. Mais je ne m’attendais pas à ça. C’est un choc et un scandale. Je suis consterné, c’est absurde.

 

             La troika (Commission européenne, FMI et Banque centrale européenne) faisait pression sur la Grèce pour une diminution des emplois dans le secteur public. Selon le plan de sauvetage négocié en novembre 2012,  il devait y avoir 150.000 suppression d'emplois dans le secteur public sur la période 2010-2015.

           Et c’est ça aussi qui est inquiétant. Le gouvernement a voulu privatiser le groupe gazier DEPA. Cela aurait allégé les comptes publics. Mais on a appris cette semaine que c’était définitivement loupé. Je pense qu’il y a aussi une certaine manipulation de l’opinion publique. On a essayé de détourner l’attention de cet énorme fiasco....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Le Parlement européen vote contre le traité anticontrefaçon ACTA

Le Parlement européen vote contre le traité anticontrefaçon ACTA | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Très décrié par les organisations de défense des libertés numériques, le texte prévoyait notamment d'augmenter la responsabilité des fournisseurs d'accès à Internet en matière de téléchargement illégal.

 

Au terme de plusieurs mois de vifs débats et de manifestations, et après une série de votes négatifs en commission, le Parlement européen a voté contre le traité de lutte contre la contrefaçon ACTA, par 478 voix contre, 39 voix pour et 165&nnbsp;abstentions. Ce texte, négocié en secret entre une dizaine de pays (Europe, Etats-Unis, Japon...) instaurait un accord commercial visant à lutter contre la contrefaçon, tant physique que numérique. Il proposait notamment de renforcer la lutte contre les médicaments contrefaits ou d'harmoniser les outils de répression contre le téléchargement illégal.

Mais pour de nombreuses associations de défense des libertés numériques ou de défense des malades du sida, le texte présentait des risques d'importantes dérives. Sur la forme, d'abord : le fait que le texte ait été négocié en secret, loin du regard des élus, posait problème. Sur le fond, surtout : bien que la version finale du texte ait été débarassée de certaines de ses dispositions les plus controversées, il comportait des mesures inédites et jugées liberticides, comme une procédure simplifiée pour que les ayants droit puissent obtenir des fournisseurs d'accès à Internet l'identité des internautes suspectés de télécharger illégalement.....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Téléchargement illégal : le Danemark préfère le blocage à la riposte graduée

Téléchargement illégal : le Danemark préfère le blocage à la riposte graduée | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Le gouvernement devrait présenter un plan de lutte contre le téléchargement illégal écartant la riposte graduée, le choix qu'avait fait la France avec la loi Hadopi.

 

Au Danemark, les téléchargeurs présumés ne feront pas l'objet d'avertissements ou de sanctions, mais pourront être contactés par des représentants des ayants droit chargés de leur expliquer en quoi leur comportement est répréhensible. D'autres projets à vocation pédagogique seront mis en place, en collaboration avec les autorités.

Le gouvernement danois a également choisi de mettre l'accent sur le blocage des sites proposant des contenus de manière illégale. Le projet introduit une procédure simplifiée pour les ayants droit qui demandent le blocage d'un site....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Royaume-Uni: des hackers bloquent le «Home Office» pour protester contre un projet de loi de surveillance

Royaume-Uni: des hackers bloquent le «Home Office» pour protester contre un projet de loi de surveillance | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Au Royaume-Uni, des hackers ont rendu le site internet du ministère de l'Intérieur indisponible pendant quelques heures. Une enquête a été ouverte.

Les hackers voulaient protester contre un projet de loi pour renforcer la surveillance des communications, notamment sur internet. Officiellement, il s'agit de lutter contre la criminalité et le terrorisme.

Appels téléphoniques, sites web et réseaux sociaux, e-mails, etc. Au Royaume-Uni, bientôt rien n'échappera à Big Brother.....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

L'UE se prend les pieds dans le kung-fu

L'UE se prend les pieds dans le kung-fu | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
La Commission européenne, accusée de relayer la théorie du choc des civilisations, a dû retirer un clip destiné à promouvoir l'élargissement.

 

Boulette à la com de l'UE. Mardi, la Commission européenne a mis en ligne une vidéo aux intentions a priori louables : vanter les bienfaits de l'élargissement de l'Union européenne. A rebours de l'image technocratique de Bruxelles, le clip met en scène une femme en combinaison jaune, façon Uma Thurman dans Kill Bill, menacée par des combattants venus d'autres continents (Inde, Chine et Brésil, si l'on en juge par leurs arts martiaux respectifs). La femme se divise alors en douze et encercle ses assaillants. En guise de combat final, douze étoiles et un message : «Plus nous sommes nombreux, plus nous sommes forts.». Certains ont vu là des relents racistes et une promotion pour la théorie du choc des civilisations...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Pluralisme des médias : la Hongrie, la France et l'Italie pointées du doigt

Pluralisme des médias : la Hongrie, la France et l'Italie pointées du doigt | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Un groupe d'experts mandatés par la Commission européenne a analysé le pluralisme des médias en Europe. La nomination du président de France Télévisions par le président de la république leur pose problème.

 

Un groupe d'experts de haut niveau chargé par la Commission européenne d'analyser le pluralisme des médias en Europe a épinglé mardi la situation en Hongrie mais aussi en France et en Italie.

Le groupe a notamment relevé «l'extraordinaire concentration de compétences et responsabilités au sein du Conseil des médias» hongrois, selon la présidente du groupe, l'ancienne présidente lettonne Vaire Vike-Freiberga. Il en résulte des «sources potentielles de pression sur les médias, qui sont autant de dangers potentiels de restriction de la liberté d'expression», a-t-elle jugé devant la presse, en promettant de rendre un rapport plus complet d'ici la fin de l'année.

Le gouvernement hongrois «serait bien avisé de reconsidérer les lois et règlements adoptés», a-t-elle estimé, afin de prendre en compte la réaction de l'opposition et de «ne pas contrevenir à la Charte européenne des droits fondamentaux ou au concept européen de la liberté d'expression».

Le groupe s'est également intéressé à la question de la nomination du président de France Télévisions par le président français, a-t-elle précisé. «Cela aussi est clairement une concentration de pouvoirs dans une seule main, mais en France il y a d'autres mécanismes qui servent à atténuer» cette concentration, a-t-elle relevé....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

L'Europe "ne bloquera jamais Internet" - LeMonde.fr

L'Europe "ne bloquera jamais Internet"  - LeMonde.fr | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Le Monde.fr - L'Union européenne "ne bloquera jamais Internet" pour faire respecter le droit d'auteur au mépris du respect de la liberté des internautes, a déclaré dimanche la commissaire européenne chargée de la Justice, Viviane Reding.

"La protection des créateurs ne doit jamais être utilisée comme un prétexte face à la liberté de l'internet", a déclaré Mme Reding, faisant remarquer que la question de la liberté d'internet faisait actuellement l'objet "d'un vif débat".

Aux Etats-Unis, le pouvoir politique a fait cette semaine prudemment marche arrière sur des lois antipiratages controversées ("PIPA" et "SOPA"), face à la levée de boucliers sans précédent de géants de l'internet comme Google et Wikipedia et de plusieurs dizaines d'autres sites.
Les autorités américaines ont par ailleurs fait fermer Megaupload.com, une plateforme emblématique et controversée du téléchargement direct sur internet, pour avoir enfreint les lois sur le droit d'auteur."Jamais vous n'aurez de la part de l'Europe un blocage d'Internet, ce n'est pas l'option (choisie par) l'Europe", a déclaré Mme Reding lors de la conférence DLD, réunissant à Munich (sud de l'Allemagne) le gratin de l'internet mondial."La liberté d'information est un droit fondamental directement lié à la liberté d'internet", a justifié la commissaire européenne, ajoutant que "la politique européenne a pour but d'équilibrer le respect des droits" d'auteurs et de ceux des internautes...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

« La défense des minorités hongroises n’est pas inscrite dans la Constitution » | Humanite

« La défense des minorités hongroises n’est pas inscrite dans la Constitution » | Humanite | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it

Entretien avec Attila Trasciatti, membre du Parti des travailleurs hongrois et député européen au sein du groupe de la Gauche Unitaire Européenne. Il revient sur les raisons qui ont poussé les Hongrois à descendre dans la rue, avant tout économiques pour lui. Et il explique pourquoi il faut rester solidaires avec les Hongrois.

 

     Quelles sont les raisons de la mobilisation ?

  AT: Les hongrois n’ont plus ce qu’ils avaient avant les élections : je parle des libertés individuelles et collectives mais aussi de l’économie hongroise. Orban s'en prend aux salaires, c’est ce qui a poussé les hongrois à se mobiliser. Les premiers touchés ont été les fonctionnaires, policiers, pompiers enseignants et les médecins. La politique économique n’était pas menée dans l’intérêt de la population mais contre elle.
L’autre cause de la colère est la loi sur la liberté des médias qui a surtout mobilisé dans Budapest. C’est la première fois depuis 1989 qu’il y a une censure sur les médias ; les télévisions et radios de gauche ont eu moins d’argent public. Ensuite, il y a la modification de la Constitution. Nous sommes seulement la Hongrie et plus la République hongroise. La défense des minorités hongroises n’est pas inscrite dans la Constitution. Au contraire, il est écrit que la Hongrie doit continuer tout ce qui a été commencé pendant ses 1000 ans d’Histoire avec le Roi Étienne… Elle est anachronique. C’est une Constitution basée sur la religion chrétienne...

 

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Les Inrocks : Autriche, Allemagne: le front anti-Facebook s'élargit

Les Inrocks : Autriche, Allemagne: le front anti-Facebook s'élargit | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Après l’Autriche, Facebook fait face à une fronde allemande. Selon deux administrations régionales, le réseau social ne respecte ni le droit national ni les directives européennes, que la Commission veut d’ailleurs réviser....

 

Le front anti-Facebook s'élargit en Europe. La commission irlandaise de protection des données (le siège européen de Facebook se trouve à Dublin) examine depuis fin octobre vingt-deux plaintes déposées par un étudiant autrichien. Elles concernent notamment la conservation d'une foule d'informations pourtant prétendument supprimées. Au même moment, le réseau social fait face à une levée de boucliers en Allemagne, où il compte vingt millions d'utilisateurs.

L'administration régionale chargée de la protection des données de Hambourg a allumé la mèche en août au sujet de la reconnaissance faciale, introduite en juin dans le pays. En cause : la base de données biométriques créée sans l'accord des membres déjà inscrits. "L'utilisateur qui le désire doit pouvoir se supprimer de la banque de données", souligne Johannes Caspar, initiateur de l'action.

Pour le Thilo Weichert, commissaire à la protection des données du Schleswig-Holstein, ce sont les pages de fans et le bouton "J'aime" qui posent problème.

 

"Grâce à ces fonctions, Facebook constitue des profils d'internautes, explique Thilo Weichert. Or, cela n'est autorisé que si une information suffisante est donnée à l'utilisateur et qu'il a la possibilité de refuser."

Autre abus : le réseau de Mark Zuckerberg recueille aussi des informations de nonmembres par le biais de fichiers cookies...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Droit d'auteur : l'exclusivité territoriale jugée illégale en Europe

Droit d'auteur : l'exclusivité territoriale jugée illégale en Europe | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Dans un arrêt publié ce mardi, la Cour de Justice de l'Union Européenne a jugé que les accords de licence qui imposent aux diffuseurs de limiter leur clientèle...
more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

L'UE pourrait déclarer illégales les chaînes bonus - LeMonde.fr

L'UE pourrait déclarer illégales les chaînes bonus - LeMonde.fr | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Le Monde.fr - La Commission européenne s'apprête à communiquer jeudi à la France un avis déclarant illégales les chaînes bonus de TF1, M6 et Canal+ au regard du droit européen.
more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

PAYS-BAS • Les médias se révoltent contre Geert Wilders

PAYS-BAS • Les médias se révoltent contre Geert Wilders | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Plusieurs rédacteurs en chef néerlandais ont pris position contre le leader populiste à la suite du discours qu'il a tenu le 19 mars à La Haye, après son échec aux municipales. C'est un fait très rare aux Pays-Bas, rapporte sur son blog le correspondant à Paris de RTL Nieuws.

 

Unis contre la haine. Ce 21 mars, plusieurs rédacteurs en chef néerlandais ont pris position contre le leader "peroxydé" Geert Wilders, dont le PVV [parti de la droite populiste néerlandaise] a obtenu de bons scores – mais pas la victoire – à La Haye lors des municipales du 19 mars. Une initiative extrêmement rare dans le plat pays.

A l’origine de ce ras-le-bol commun, un meeting électoral du PVV le 19 mars soir après l’élection dans la capitale batave. Le chef du Parti pour la liberté demande à son public s’il veut "plus de Marocains ou moins de Marocains aux Pays-Bas et dans cette ville". "Moins, moins, moins !", répondent les militants à cette question qui n’en était pas une. Wilders de répondre : "Ok, nous allons nous en occuper".



Jeudi après-midi, le rédacteur en chef adjoint de RTL Nieuws, Pieter Klein, a publié une lettre ouverte à l’adresse de Wilders. Il y explique que pour la première fois en 25 ans d’existence, la direction de la rédaction prend position contre un homme politique. "A cause de tes idées, tu es menacé depuis des années et c’est inadmissible", écrit le journaliste.

Il poursuit un peu plus loin : "Mais là tu as réussi. Tu as vraiment dépassé les bornes." Pieter Klein qualifie les paroles de Wilders de "répugnantes, à vomir". "Ça te surprend que les comparaisons historiques foisonnent ? Bien sûr que non. Tu les as cherchées délibérément. Juden raus. Hitler. Goebbels. Des souvenirs à la déportation. (…) Et ensuite, tu joues la victime. Geert, honte à toi."...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

La Grèce en grève générale

La Grèce en grève générale | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
La décision de mettre un terme brutal aux émissions du service public audiovisuel a déclenché un tollé en Grèce, où plusieurs syndicats du public comme du privé ont appelé à se mobiliser.

 

La Grèce devait connaître jeudi une grève générale de 24 heures pour dénoncer la fermeture autoritaire du groupe audiovisuel public grec ERT par le gouvernement, qui a provoqué une onde de choc et menace de déboucher sur une crise politique entre les partis de la coalition.

 

Le gouvernement a joué la montre en présentant dès le lendemain du lockout des chaînes un projet de loi de réorganisation de tout l’audiovisuel public, pour éviter que la crise autour de l’ERT ne fasse éclater sa coalition, après pratiquement un an de pouvoir partagé entre les conservateurs du Premier ministre Antonis Samaras, les socialistes du Pasok, et la gauche modérée Dimar.

En fermant en quelques heures les écrans des cinq chaînes de télévision publiques et toutes les radios du groupe, Antonis Samaras, qui rend des comptes cette semaine à la troïka des créanciers internationaux du pays, a sans doute voulu montrer sa détermination à s’attaquer aux «vaches sacrées» du service public, expression péjorative utilisée par le porte-parole du gouvernement...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

INTERNET • La démocratie liquide, ça vous dit ?

INTERNET • La démocratie liquide, ça vous dit ? | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
La plupart des partis Pirates européens l'ont adopté, le mouvement populaire du comique italien Beppe Grillo songe à s'y mettre : le logiciel libre LiquidFeedback permet aux organisations de prendre toutes les décisions par référendum ou par vote.

Démocratie directe ? Mieux : "démocratie liquide". Explications.

Par Marta Serafini, du Corriere della Sera.

 

Beppe Grillo [leader du nouveau parti politique Mouvement 5 étoiles] face à la démocratie liquide. Que ce soit via les forums, commentaires, blogs, tweets et autres messages, le débat sur les processus de sélection des candidats au sein du Mouvement 5 étoiles (M5S) agite les fidèles de Beppe Grillo depuis un certain temps. Le mouvement a faim de démocratie directe et tous les sympathisants veulent faire entendre leur voix. Par conséquent, depuis quelque temps déjà, on envisage dans les rangs du M5S d’adopter une plate-forme de "démocratie liquide" pour débattre et voter les motions. Et, pourquoi pas, pour désigner les candidats aux élections.

L’instrument idéal pourrait être LiquidFeedback, un logiciel libre disponible sur Internet qui permet aux membres d’une association de prendre part aux processus décisionnels. Ce système a déjà été adopté par les partis Pirates du monde entier, à commencer par celui d’Allemagne. Pratique, surtout quand les représentants politiques sont éparpillés aux quatre coins du pays et que le parti ne dispose pas de fonds pour créer une entité politique au sens classique.

Mais comment fonctionne LiquidFeedback ? Après l’inscription, on discute d’une question avant de voter, par le biais de la "méthode Schulze" [du nom de son inventeur Markus Schulze qui a mis au point en 1997 un système de vote permettant de désigner un gagnant à partir d'une liste de candidats]. Celle-ci permet de donner son avis en établissant un ordre de préférence incluant toutes les autres propositions. Le programme calcule ensuite quelles sont les idées les plus plébiscitées. Mais le plus intéressant est probablement le système de mandats, qui permettrait, à condition de l’utiliser correctement, de mettre en œuvre une véritable démocratie directe sur Internet. Ou mieux, une démocratie liquide. À travers un système contrôlé et certifié, il est possible de déléguer son vote à un autre participant pour un sujet en particulier....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Nouvelle défaite au Parlement européen pour le traité ACTA

Nouvelle défaite au Parlement européen pour le traité ACTA | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it

 

La commission du commerce international a adopté un rapport recommandant au Parlement de voter contre ce traité anti-contrefaçon.

 

La commission du commerce international du Parlement européen a, après les commissions des libertés, de l'industrie, du développement et des affaires juridiques, voté en défaveur du traité ACTA , un vaste traité commercial international de lutte contre la contrefaçon - littéralement accord de commerce anticontrefaçon. La commission a adopté le rapport de l'eurodéputé David Martin, qui demande au Parlement de rejeter le texte, et voté contre plusieurs amendements proposant des reports du vote ou favorables à ACTA, par 19 voix contre 12.

Négocié en secret entre plusieurs pays, dont l'UE, les Etats-Unis ou le Japon, le texte prévoit notamment un renforcement et une harmonisation des moyens de lutte contre la contrefaçon "physique" (médicaments, vêtements...), mais aussi numérique (téléchargement illégal). Il faciliterait par exemple les demandes d'identification de téléchargeurs présumés auprès des fournisseurs d'accès à Internet - une mesure très décriée par les associations de défense des libertés numériques. En début d'année, de nombreuses manifestations avaient eu lieu un peu partout en Europe et dans le monde pour demander le rejet de ce traité....

more...
No comment yet.
Rescooped by Vincent DUBOIS from Chronique des Droits de l'Homme
Scoop.it!

3 commissions du Parlement européen se prononcent contre ACTA

3 commissions du Parlement européen se prononcent contre ACTA | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it

En votant ce jeudi contre le traité de lutte internationale contre la piraterie, trois commissions du Parlement européen viennent de planter trois nouveaux clous dans le cercueil de l'accord de commerce anticontrefaçon ACTA (Anti-Counterfeiting Trade Agreement) qui comporte un volet secret sur le flicage d'Internet...


Via Alcofribas
more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Le pouvoir hongrois un peu trop concentré au goût de l'Europe

Le pouvoir hongrois un peu trop concentré au goût de l'Europe | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Une délégation du Conseil de l'Europe a épinglé le fonctionnement de la justice et des médias...

Le secrétaire général du Conseil de l'Europe, le Norvégien Thorbjoern Jagland, en visite mercredi à Budapest, a estimé qu'il y avait beaucoup trop de pouvoir concentré à la tête du système judiciaire et des médias en Hongrie.

«Dans le cas de la justice et des médias, le problème est que des organisations, voire des personnes, se trouvent à la tête de ces systèmes, qui possèdent trop de pouvoir et qui ne doivent rendre des comptes à personne», a déclaré Thorbjoern Jagland à l'AFP.

Il se trouve à Budapest pour faire part aux dirigeants hongrois des résultats du travail de la Commission européenne pour la démocratie par le droit, ou Commission de Venise, sur le système judiciaire et les médias hongrois. Il devait rencontrer le Premier ministre conservateur Viktor Orban et le ministre de la Justice et de l'Administration, Tibor Navracsics.

«La limitation des pouvoirs est très importante dans les démocraties, c'est la base des accords qui ont formé l'Europe après les guerres mondiales», a souligné Thorbjoern Jagland...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

La Hongrie devant ses juges, les médias et diplomates français face à eux-mêmes

La Hongrie devant ses juges, les médias et diplomates français face à eux-mêmes | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Les récentes critiques à l'encontre des mesures du gouvernement de Viktor Orban montrent bien une chose : les médias français méconnaissent la Hongrie.

 Avec un usage immodéré de « l'amalgame et l'anathème », Henri de Montéty met en cause le traitement journalistique superficiel ou erroné de certaines informations. Sans compter sur « l'atonie » du corps diplomatique français, vraisemblablement révélatrice d'un manque de valorisation des spécificités culturelles de chaque pays européen.

 

La Hongrie a longtemps « posé un problème » aux médias français. Mais le problème semble en voie de résorption, comme en témoignent, coup sur coup, un long dossier dans le Monde (5-6 février) et un article dans la dernière livraison du Monde diplomatique (février).
Le cas hongrois rentre dans le rang : on lui consacre enfin des analyses approfondies. Le Monde — de même que Marianne2 il y a quelques temps — s’efforce d’expliquer la situation de la Hongrie à l’aune du changement de régime raté (à refaire).

Le Diplo distingue, quant à lui, au sein du programme politique d’Orban, ce qui relève de la droite et de la gauche et en fait, en guise de synthèse, un programme souverainiste (chacun peut avoir, bien entendu, son opinion sur un tel programme). Le Monde, en particulier, met en évidence les causes du rejet de la gauche libérale (affairisme, laxisme budgétaire, mensonges électoral)...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Les Inrocks : Bruxelles reprend la main sur la protection des données en ligne

Les Inrocks : Bruxelles reprend la main sur la protection des données en ligne | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it

Trois ans de débat, deux ans de consultation publique. C'est le temps qu'il a fallu pour réviser la directive européenne de 1995 sur la protection des données. Le 25 janvier, Viviane Reding, commissaire européenne en charge de la justice, de la citoyenneté et des droits fondamentaux, présentera ce projet avec un objectif clair : rétablir la confiance des utilisateurs à l'égard d'Internet.

 

Lorsque les concertations ont démarré, Matthew Newman, porte-parole de Viviane Reding, n'était même pas encore en poste. C'était en 2009 et les politiques cherchaient un moyen de moderniser la directive européenne de 1995 sur la protection des données. Maintenant, après plusieurs mois de discussions entre politiques européens, lobbyistes et acteurs du numérique, le grand chantier arrive à sa fin. Une nouvelle mouture comprenant plusieurs grands principes dont le droit à l'oubli.

"Le droit à l'oubli existait en principe, mais n'avait jamais été clarifié. Quand quelqu'un ne veut plus qu'une information le concernant soit utilisée, il a le droit de la retirer, mais surtout de demander à faire en sorte que tout soit complètement effacé", commente Matthew Newman.....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

La fin du mythe de l'égalité

La fin du mythe de l'égalité | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it

Que ce soit le projet de traité européen, la dégradation de neuf pays par Standard & Poor’s ou les remontrances à la Hongrie, tout démontre actuellement que dans l’UE, les plus forts sont en train d’imposer leur loi aux plus petits, déplore un éditorialiste polonais.

Par Jacek Żakowski.

 

Les événements des trois dernières semaines ont fait définitivement tomber l'hypocrisie de l'Union européenne, qui consiste à faire croire que les Etats qui la composent sont égaux, bien que différents.

Premièrement, la zone euro a décidé de se réunir, de délibérer et de prendre des décisions en comité restreint. Sans les autres et donc sans nous [les Polonais]. Cela sape et limite aussi bien le rôle de la Commission européenne, qui s'appuie depuis sa création sur le principe de l'égalité entre les Etats, que celui du Parlement dont les sièges sont distribués entre les pays membres en proportion de leur population...

Deuxièmement, la décision de dégrader les notes financières de 9 pays de la zone euro, n'aura pas nécessairement de répercussions sur le coût de leur dette (la baisse de la note des Etats-Unis n'a eu aucune influence de ce genre; quant à la dette de l'Italie, elle est aujourd'hui moins chère que lorsque le pays bénéficiait d’une meilleure note)....

Troisièmement, le durcissement de la rhétorique et des décisions politiques envers la Hongrie démontrent que dans l'Union, certains pays peuvent se permettre plus de choses que d'autres. Certes, Orbán tient une rhétorique détestable et conduit une politique économique stupide. Mais institutionnellement, il n'a rien fait qui ne serait pas toléré dans d'autres pays.

Son assaut sur les médias n'est pas plus anti-libertaire que ce que ont fait Sarkozy avec la télévision publique française, et précédemment, Berlusconi avec les médias italiens. Quant à la BBC, elle dépend, depuis toujours, directement du gouvernement concernant la nomination de ses dirigeants.

De même, la Banque centrale hongroise ne sera nullement plus dépendante du gouvernement que ne l'est la Banque d'Angleterre ou la Fed américaine.....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Le Conseil de l'Europe dénonce les pressions politiques pour la censure du net

Le Conseil de l'Europe, qui regroupe 47 pays au delà des seules frontières de l'Union Européenne, a adopté mercredi une déclaration sur la protection de la liberté d'expression et de la liberté de réunion et d'association sur Internet. Dans ce texte, le Conseil considère que les plateformes de réseaux sociaux, les blogs, et plus généralement "tous les autres moyens de communication de masse agrégée pour obtenir et échanger des informations" font "partie intégrante du nouvel écosystème médiatique", et qu'ils méritent donc une protection de droits similaire à celle des médias traditionnels.
Or, le Conseil dénonce le fait que "des influences ou des pressions politiques, directes ou indirectes, sur les acteurs des nouveaux médias peuvent conduire à des ingérences dans l’exercice de la liberté d’expression, l’accès à l’information et la transparence, non seulement au niveau national mais aussi, étant donné leur portée mondiale, à une échelle internationale plus large". La Grande-Bretagne, qui avait convoqué Twitter, Facebook et RIM après les émeutes de l'été dernier, et qui avait menacé de couper les services de communication utilisés par les émeutiers, est implicitement visée. Au niveau des pressions politiques, on se souvient aussi de la volonté d'Eric Besson d'interdire l'hébergement de Wikileaks en France....
more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Hadopi 3 : l’Europe tue le projet de filtrage dans l’œuf ? | Humanite

Hadopi 3 : l’Europe tue le projet de filtrage dans l’œuf ? | Humanite | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it

La Cour de Justice de l’UE vient d’affirmer que le droit d’auteur n’est pas supérieur aux autres droits. Ce qui remet clairement en cause le filtrage d’Internet et la surveillance des télécommunications et qui rend impossible une loi Hadopi 3, telle que la voulait Nicolas Sarkozy.

 

C’est un arrêt de la troisième chambre de la Cour de Justice Européenne, daté du 24 novembre 2011 qui le dit : la protection du droit d’auteur n’est pas intangible et s’arrête là où commencent d’autres droits fondamentaux. Et le filtrage d’Internet, dans le but de contrecarrer l’échange d’œuvres protégées, se heurte à pas moins de trois d’entre eux. En premier lieu le droit à la protection des données à caractère personnel des individus, ainsi qu’à leur liberté de recevoir ou de communiquer des informations, ces droits étant protégés par les articles 8 et 11 de la charte des droits fondamentaux de l’Union européenne. Enfin le filtrage imposé aux fournisseurs d’accès à Internet (FAI) irait également à l’encontre du droit de la liberté d’entreprise dont bénéficient les opérateurs.

Et en vertu de cela, le filtrage d’internet, dans le but de bloquer le streaming illégal et les sites de partage tels que Megaupload ou Rapidshare, mais aussi le P2P, est contraire aux droits fondamentaux...

more...
No comment yet.
Suggested by Lyonel Baum
Scoop.it!

En matière d'information, la France est plus proche de l'Afrique que de l'Europe

En matière d'information, la France est plus proche de l'Afrique que de l'Europe | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Une étude américaine a croisé les données des médias du monde entier sur plus de 30 ans afin de montrer les intérêts convergents ou divergents des différents peuples de la planète sur l'actualité. Attention : résultats surprenants...
more...
Vincent DUBOIS's comment, October 1, 2011 3:35 PM
Merci Lyonel pour cet article qui casse les images d'épinal sur les affinités des différents pays traditionnellement soudés par leur territoire géographique.