Union Européenne,...
Follow
Find tag "Viviane-Reding"
6.8K views | +0 today
Union Européenne, une construction dans la tourmente
L'Union Européenne à travers l'actualité, les réflexions et les débats.
Curated by Vincent DUBOIS
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Viviane Reding : "Même en crise, l'Europe n'est pas qu'un marché"

Viviane Reding : "Même en crise, l'Europe n'est pas qu'un marché" | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Dans un entretien au "Monde", la commissaire européenne à la justice salue le succès des rappels à l'ordre à la Hongrie et à la Roumanie. Bucarest a aussitôt fait part de sa "surprise".

 

Vice-présidente de la Commission européenne et commissaire à la justice, Viviane Reding sera, lundi 3 et mardi 4 septembre, à Paris pour rencontrer plusieurs membres du gouvernement et évoquer la crise de la zone euro et la situation des Roms, mais aussi celle des droits fondamentaux dans l'Union.

 

    Vous êtes intervenue dans la récente crise constitutionnelle en Roumanie. Vous semble-t-elle apaisée après l'échec de la procédure de destitution du président Basescu ?

    Nous maintenons une surveillance étroite après la bataille terrible qui s'est déroulée en juillet et en août. Nous avons pu dire "Halte-là" à cette sorte de putsch parlementaire. Nous avons évité le pire grâce à une action déterminée de nombreux acteurs, dont la Commission, le Parlement et les Etats européens, mais aussi le Fonds monétaire international. Les dérives les plus graves ont aussi pu être endiguées grâce au mécanisme de vérification et de contrôle que nous avons mis en place. Nous espérons que tous les acteurs politiques pourront surmonter leurs divisions et préparer les échéances électorales d'octobre. Les jeunes démocraties de l'est doivent réaliser en peu de temps ce que nos vieux pays ont accompli sur des décennies.

 

   Pensez-vous que l'adhésion de la Roumanie à l'espace Schengen est d'actualité ?

   C'est aux Etats membres qu'il appartient de décider, à l'unanimité, s'ils ouvrent leurs frontières, sur la base d'une analyse politique. La question essentielle est de savoir si l'Etat de droit roumain peut nous rendre confiants. L'espace Schengen ne concerne pas seulement le fonctionnement technique des frontières, tel qu'évalué par la Commission. Il implique aussi un bon fonctionnement de la justice et des garanties qui y sont liées. Pour ma part, je ne serais pas surprise si les Etats décidaient de ne pas y intégrer tout de suite la Roumanie....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Roms : la Commission européenne remet la France sous surveillance

Roms : la Commission européenne remet la France sous surveillance | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
La Commission européenne suit de près la manière dont les autorités françaises procèdent au démantèlement de plusieurs campements de Roms cet été, selon un de ses porte-parole.

 

"Les services de la vice-présidente en charge de la justice, Viviane Reding, sont en contact avec les autorités françaises et analysent la situation pour s'assurer que les règles européennes sont respectées", a expliqué Mina Andreeva. "C'est une mise à l'épreuve des nouvelles autorités françaises, a commenté plus abruptement un responsable européen sous couvert de l'anonymat. La Commission veut vérifier la volonté de la France d'appliquer les règles qu'elle a introduites dans sa législation."

L'ONG internationale Human Rights Watch a été dans le même sens vendredi, estimant que "les efforts renouvelés des autorités françaises de fermer des camps de Roms et de sortir du pays des Roms de l'Europe de l'Est soulève des inquiétudes sérieuses sur le respect par la France de ses obligations internationales"....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

L'Europe "ne bloquera jamais Internet" - LeMonde.fr

L'Europe "ne bloquera jamais Internet"  - LeMonde.fr | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Le Monde.fr - L'Union européenne "ne bloquera jamais Internet" pour faire respecter le droit d'auteur au mépris du respect de la liberté des internautes, a déclaré dimanche la commissaire européenne chargée de la Justice, Viviane Reding.

"La protection des créateurs ne doit jamais être utilisée comme un prétexte face à la liberté de l'internet", a déclaré Mme Reding, faisant remarquer que la question de la liberté d'internet faisait actuellement l'objet "d'un vif débat".

Aux Etats-Unis, le pouvoir politique a fait cette semaine prudemment marche arrière sur des lois antipiratages controversées ("PIPA" et "SOPA"), face à la levée de boucliers sans précédent de géants de l'internet comme Google et Wikipedia et de plusieurs dizaines d'autres sites.
Les autorités américaines ont par ailleurs fait fermer Megaupload.com, une plateforme emblématique et controversée du téléchargement direct sur internet, pour avoir enfreint les lois sur le droit d'auteur."Jamais vous n'aurez de la part de l'Europe un blocage d'Internet, ce n'est pas l'option (choisie par) l'Europe", a déclaré Mme Reding lors de la conférence DLD, réunissant à Munich (sud de l'Allemagne) le gratin de l'internet mondial."La liberté d'information est un droit fondamental directement lié à la liberté d'internet", a justifié la commissaire européenne, ajoutant que "la politique européenne a pour but d'équilibrer le respect des droits" d'auteurs et de ceux des internautes...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Viviane Reding / France Inter

Viviane Reding / France Inter | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it

Viviane Reding

Vice-présidente de la Commission européenne.

Commissaire européenne à la Justice, aux Droits fondamentaux et à la Citoyenneté.

 

Invitée par Pascale Clark le 29 novembre au matin.

Durée de l'entretien:5 minutes.

 

Point de vue très intéressant par cette francophone et francophile.

 

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Sur les Roms, l'Europe est volontaire mais ambiguë | Slate

Sur les Roms, l'Europe est volontaire mais ambiguë | Slate | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
La Commission européenne veut se montrer volontariste lorsqu’il s’agit de «l’inclusion» des Roms. Plans stratégiques, fonds européens et même… surveillance de la France.

Mais ce volontarisme pourrait s’avérer plus ambigu qu’il n’y parait.

 

Il fallait tendre un peu l’oreille pour l’entendre, mais la Commission européenne a parlé. Face aux démantèlements de campements roms décidés par le ministre de l’Intérieur Manuel Valls, l’institution a placé une nouvelle fois la France sous «surveillance» le 10 août.

Après le coup de colère de Viviane Reding, vice-présidente de la Commission européenne, en 2010, à l’encontre des expulsions de Roms menées tambour battant par Nicolas Sarkozy, c’est cette fois au tour du gouvernement socialiste d’être observé de près. But de ce contrôle européen: vérifier que la législation communautaire est bien respectée lorsqu’on force ces ressortissants roumains ou bulgares à quitter leurs camps et à rentrer dans leur pays d’origine.

Cette décision confirme le poids grandissant qu’a acquis la Commission européenne à propos des Roms. Certes, la majeure partie des politiques qui concernent cette minorité se joue au niveau national ou local. Mais l'institution fait valoir son rôle de «coordinatrice» et d’incitatrice de pratiques se voulant vertueuses… bien que certains lui reprochent d’être beaucoup trop timide.

D’après la Commission européenne, les Roms sont au nombre de 10 à 12 millions en Europe. Contrairement à l’image en partie fantasmée d’une population «nomade», ils quittent leur pays pour fuir ou s'octroyer de meilleures perspectives de vie. Car les Roms «sont nombreux à être confrontés aux préjugés, à l’intolérance, à la discrimination et à l’exclusion sociale dans leur vie quotidienne. Ils sont marginalisés et vivent pour la plupart, sur le plan socioéconomique, dans une extrême pauvreté», souligne-t-on à la Commission....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Les Inrocks : Bruxelles reprend la main sur la protection des données en ligne

Les Inrocks : Bruxelles reprend la main sur la protection des données en ligne | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it

Trois ans de débat, deux ans de consultation publique. C'est le temps qu'il a fallu pour réviser la directive européenne de 1995 sur la protection des données. Le 25 janvier, Viviane Reding, commissaire européenne en charge de la justice, de la citoyenneté et des droits fondamentaux, présentera ce projet avec un objectif clair : rétablir la confiance des utilisateurs à l'égard d'Internet.

 

Lorsque les concertations ont démarré, Matthew Newman, porte-parole de Viviane Reding, n'était même pas encore en poste. C'était en 2009 et les politiques cherchaient un moyen de moderniser la directive européenne de 1995 sur la protection des données. Maintenant, après plusieurs mois de discussions entre politiques européens, lobbyistes et acteurs du numérique, le grand chantier arrive à sa fin. Une nouvelle mouture comprenant plusieurs grands principes dont le droit à l'oubli.

"Le droit à l'oubli existait en principe, mais n'avait jamais été clarifié. Quand quelqu'un ne veut plus qu'une information le concernant soit utilisée, il a le droit de la retirer, mais surtout de demander à faire en sorte que tout soit complètement effacé", commente Matthew Newman.....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Les leçons à tirer de la régression démocratique hongroise

Les leçons à tirer de la régression démocratique hongroise | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
De retour de Budapest, Serge Federbusch revient sur les bouleversements que traverse actuellement la Hongrie. Une atteinte à la démocratie d'autant plus inquiétante, que ce pays a toujours été une sorte de poisson-pilote historique en Europe.

 

Profitant de la majorité des deux tiers dont dispose le Fidesz (parti politique hongrois de droite et centre droite) son parti, au Parlement, Viktor Orban, Premier ministre habile et non dénué d’un humour populiste, multiplie les "coups de canif" contre le pluralisme et la liberté d’expression.

La Constitution est modifiée pour mieux contrôler la magistrature, et la nouvelle loi électorale va rendre très difficile toute alternance... dès lors que l’opposition est émiettée, et que la prime va au parti arrivant en tête, lui assurant ainsi une majorité écrasante. Les journalistes de la télévision publique qui protestent sont licenciés, la seule radio d’opposition a perdu sa fréquence, etc. Hillary Clinton s’est émue à juste titre de ces menaces pour le pluralisme, emboîtant le pas à Viviane Reding (Vice-présidente de la Commission européenne), qui l’avait fait au nom de l’Union européenne.

Il ne s’agit pas encore d’une attaque frontale contre la démocratie, mais d’une offensive par petites touches, comme savent le faire les régimes autoritaires intelligents. Des dizaines de milliers de personnes ont osé défier l’ordre établi dans les rues pour dénoncer ces dérives. Daniel Cohn-Bendit n’a pas eu tort de comparer Viktor Orban à une sorte de Hugo Chavez européen en devenir, s’attirant des médias proches du pouvoir la seule réplique d’être un pédophile. C’est un peu court, jeunes gens.

Lorsqu’on déambule près du Parlement comme dans toutes les rues de Budapest, on ressent comme une chape de plomb sur la ville, et ce climat pesant n’est pas dû qu’à la torpeur d’un Noël où les familles restent traditionnellement chez elles....

more...
Alain de Chantérac's comment, January 8, 2012 1:46 PM
En comparant avec la vision de "Causeur" on peut dire que la chape de plomb du politiquement correct martelé par nos journaliste soit disant démocrates , qui s'auto censurent pour conserver leur place n'est pas moins pesante... Des professeurs et des journalistes licenciés pour ne pas etre dans la ligne éditoriale , ça existe aussi en France : qu'en pense Eric Zemmour ?
Vincent DUBOIS's comment, January 10, 2012 2:30 PM
Merci pour cette remarque. On constate en effet qu'il est plus facile de critiquer la politique des autres plutôt que de balayer devant sa porte. La France, notre grande démocratie, a encore des progrès à faire dans certains domaines comme celui de la cyber-censure qui est à découvrir sur ce lien: http://12mars.rsf.org/fr/