Union Européenne,...
Follow
Find tag "PrésidenceUnionEuropéenne"
6.8K views | +0 today
Union Européenne, une construction dans la tourmente
L'Union Européenne à travers l'actualité, les réflexions et les débats.
Curated by Vincent DUBOIS
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

La Lituanie prend la présidence tournante de l'UE

La Lituanie prend la présidence tournante de l'UE | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
LITUANIE / UE - Pour la première fois dans l’histoire de l’Europe communautaire, une ancienne république soviétique prend aujourd’hui

la présidence tournante de six mois de l’Union européenne. Il s’agit de la Lituanie, petit pays balte de 3 millions d’habitants. Le pays a de grandes ambitions. Elle espère que les autres membres de l’Union vont les partager.

Il y a seulement une vingtaine d'années, la Lituanie faisait encore partie intégrante de l’Union soviétique. Ce lundi 1er juillet 2013, elle prend pour six mois la présidence de l’Union européenne.

Un événement historique selon l’ancien Premier ministre lituanien Andrius Kubilius, aujourd’hui chef de l’opposition : « La présidence est pour nous vraiment un grand évènement. C’est la première fois que la Lituanie se retrouve à la tête de l’Union européenne. Neuf ans après notre adhésion à l’Union, c’est quelque chose de grandiose, c’est historique et c’est très important pour nous. Pendant des siècles, la Lituanie souffrait de sa localisation à la périphérie de l’Europe, toujours avec ce sentiment du danger qui peut venir soit de l’Est, soit de l’Ouest. Toujours avec cette peur de voir quelqu’un attaquer la Lituanie. Pour nous, vivre en paix en Europe, et même avoir la responsabilité de diriger l’Europe pendant six mois, c’est presque un miracle »...

...
more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

L'Irlande prend la présidence de l'euro. Mais qui s'en soucie?

L'Irlande prend la présidence de l'euro. Mais qui s'en soucie? | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
La présidence tournante de l'UE est devenue une institution vide. La faute à la crise et à l'évolution institutionnelle de l'Europe.

 

Tous les six mois, c'est la même petite musique. Un pays quitte la présidence du conseil de l'Union européenne et un autre le remplace. Le sortant se félicite de son excellent travail et le nouveau «président» annonce qu'il va s'efforcer de réaliser un saut qualitatif dans l'intégration européenne. La fin de l'année 2012 et le début de l'année 2013 ne dérogent pas à cette tradition.



Chypre a, ce vendredi, rendu public le bilan de ses six mois de présidence. «Notre aspiration était d'amener un peu plus loin l'intégration européenne et je crois que les résultats importants de notre présidence sont une preuve de notre succès dans ce domaine», s'est félicité Andreas Mavroyannis, le chargé d'affaires auprès du président chypriote pour les affaires européennes. De son côté, l'Irlande, qui va assurer la présidence de l'UE à partir du 1er janvier, annonce déjà qu'elle entend «promouvoir la croissance et l'emploi».



Tout ceci fleure bon la propagande à l'ancienne et la langue de bois dont l'Europe sait tant faire usage. La réalité est différente. On peut d'abord discuter de «l'importance» du bilan de la présidence chypriote alors que les discussions autour du budget européen a déchiré les pays membres, que le Royaume-Uni menace de quitter l'Union, qu'il a fallu trouver une énième solution d'urgence qui ne règle rien à la crise de la zone euro et qu'enfin l'union bancaire demeure dans les limbes. Mais la véritable question n'est pas là. Le vrai problème, c'est que la présidence chypriote n'y est pour rien. «Son» bilan, que l'on trouvera résumé ici, ne lui appartient guère.


Nicosie n'est cependant pas plus en cause que ne l'était Copenhague ou Varsovie avant lui. Car que pouvait faire, de son propre chef, Chypre, ce petit pays de 800.000 âmes qui, pendant qu'il présidait officiellement l'Union européenne en crise, négociait avec cette même UE les conditions de son aide financière? Que pouvait faire la Pologne ou le Danemark, deux pays non membres de la zone euro, pour «donner l'impulsion» à une UE malade de sa zone euro? Et que pourra faire l'Irlande qui négocie actuellement dune réduction de plus de 60 milliards d'euros de sa dette bancaire auprès de l'UE et de la BCE pour imposer ses vues au reste des 26 pays de l'Union?...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Comment Chypre a plongé avec la Grèce

Comment Chypre a plongé avec la Grèce | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Le petit État insulaire va bénéficier du secours financier de l'Europe et du FMI pour recapitaliser ses banques juste au moment où il prend, le 1er juillet, la présidence de l'Union européenne pour six mois.

 

Difficile de faire pire pour l'image. Chypre, la troisième plus petite économie de la zone euro (devant l'Estonie et Malte), prend ce dimanche la présidence tournante de l'Union européenne (UE). Alors même qu'elle est en pleines tractations pour son sauvetage financier! L'île pourrait recevoir jusqu'à 10 milliards d'euros, soit l'équivalent de plus de la moitié de son PIB.

Comment Chypre en est arrivé à devenir le cinquième État membre à faire appel à l'aide de l'UE? Première réponse: l'île a été contaminée par la crise grecque. «L'effacement partiel de la dette grecque (au mois de mars, NDLR) nous a coûté 73 % de nos créances», expose au Figaro Andreas Mavroyiannis, ministre délégué aux Affaires européennes. D'où la nécessité de recapitaliser les trois grandes banques du pays, dont la Laiki, passée sous le contrôle de l'État. «Mais l'exposition de nos banques va bien au-delà», poursuit le diplomate francophone, chef d'orchestre de la présidence chypriote de l'UE. En plus des obligations grecques passées par pertes et profits à hauteur de 3 milliards d'euros, les établissements financiers chypriotes détiennent 23 milliards de créances privées en Grèce...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Le Danemark, un petit président pour de gros enjeux

Le Danemark, un petit président pour de gros enjeux | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it

En pleine crise de la dette, c’est un petit pays, non membre de la zone euro, qui assure pour six mois la présidence tournante de l’Union européenne. A Copenhague de profiter de cette place marginale pour se poser en médiateur d’une communauté qui se déchire, estime le quotidien Politiken.

Par Bjørn Bredal, du journal politiken de Copenhague.

 

Depuis le nouvel an, le Danemark a pris le relais de la présidence de l’Union européenne. Le petit pays, avec son nouveau gouvernement, va contribuer à faire traverser à la communauté l'une des pires crises qu’elle ait connue.

C’est pourquoi il faut d’autant plus se réjouir de ce fait presque incroyable : après des siècles de guerres et de conflits, l’Europe a maintenant trouvé une manière de coopérer qui rend possible le fait que le Danemark la préside encore une fois.

Cela démontre à quel point l’Europe est devenue paisible, collaborative et généreuse, un peu plus d’un demi-siècle seulement après la plus récente guerre civile destructrice de notre partie du monde. Nous vivons dans une nouvelle Europe, et c’est cette Europe que le Danemark a une occasion particulière d’influencer et de défendre lors des six prochains mois...

 

+ un lien pour le site de la présidence danoise de l'UE.

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Une présidence danoise de l'UE dominée par la crise budgétaire

Une présidence danoise de l'UE dominée par la crise budgétaire | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
par John Acher COPENHAGUE (Reuters) - Le Danemark, qui n'a pas tenu à adopter l'euro, s'efforcera lors de sa présidence de l'Union européenne, au premier semestre 2012, de faire en sorte que la Grande-Bretagne ne fasse pas trop cavalier seul, alors même que l'UE a toujours fort à faire avec la crise de la dette souveraine....

 

Si le Danemark, comme huit autres pays de l'Union qui conservent leur monnaie nationale, a approuvé le "mini-traité" conclu début décembre en vue de mieux contrôler les budgets nationaux et de renforcer l'intégration au sein de l'UE, Londres a marqué son désaccord, après avoir exigé des garanties qui ne lui ont pas été accordées.

Première femme à la tête d'un gouvernement danois, la social-démocrate Helle Thorning-Schmidt, au pouvoir depuis septembre, a promis de tout faire pour éviter les dissensions entre les 17 pays de la zone euro et les dix autres membres de l'Union sur des questions qui concernent l'Union tout entière.

"Nous traversons la pire crise de l'époque récente et tout ce que nous ferons comptera", a déclaré avant Noël le ministre danois Affaires européennes, Nicolai Wammen. "C'est à la Grande-Bretagne de choisir sa voie, mais ce n'est un secret pour personne que nous voulons être un pont au-dessus de ces eaux tumultueuses et que nous n'aimerions pas voir la Manche s'élargir."

Le Danemark, qui a rejoint la communauté européenne en 1973 en même temps que le Royaume-Uni, s'est traditionnellement toujours tenu aux côtés des Britanniques et des Allemands dans les joutes européennes....

 

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Europe : une présidence qui a le tournis

Europe : une présidence qui a le tournis | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
L'Irlande a pris le 1er janvier la présidence de l'Union européenne pour six mois, mais cette responsabilité a été depuis trop longtemps vidée de sa substance et les intérêts nationaux sont de plus en plus privilégiés.

 

Après Chypre - dont personne ne se souvient - l'Irlande vient de prendre, le 1er janvier, la présidence tournante de l'Union européenne pour six mois dans une indifférence totale.

A l'origine, ce système avait pour objectif d'offrir à chaque Etat membre, à tour de rôle, l'occasion de présider les débats européens, de déterminer ses priorités et de se donner une visibilité européenne. Mais, depuis l'entrée en vigueur du traité de Lisbonne qui a instauré la présidence du Conseil européen, avec Herman Van Rompuy, la présidence semestrielle tournante a perdu de son intérêt.

D'autant que, en pleine crise de l'euro, quatre pays qui ont récemment présidé l'UE n'ont pas adopté la monnaie unique (Hongrie, Pologne, Danemark, Chypre). Du coup, les «grands pays» de l'Union préfèrent désormais prendre leurs décisions en dehors de la présidence tournante et multiplier les sommets à nombre réduit.

Alors que chaque présidence doit porter, en principe, quelques priorités collectives, le poids des intérêts nationaux ne cesse de grandir. Certes, le Premier ministre irlandais, Enda Kenny, a martelé l'importance que revêtait l'obtention d'un accord sur la supervision des banques, mais il souhaite avant tout obtenir, «d'ici à fin mars», un accord de restructuration de la dette bancaire de son pays (31 milliards)....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Chypre : une présidence de l'UE sous perfusion

Chypre : une présidence de l'UE sous perfusion | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Pour la petite île de la Méditerranée orientale, se trouver "à la barre" du navire européen en pleine tempête économique représente un "test de maturité".

 D'autant que ses dirigeants sont peu familiers des arcanes bruxellois et que le pays, étouffé par un déficit public de 6,3 % du PIB, se débat pour ne pas sombrer dans le maelström de la crise, relève The New York Times.

 

 En effet, c'est un "passage de flambeau" délicat, dans un contexte potentiellement explosif. Dimanche 1er juillet, Chypre a, pour la première fois, hérité de la présidence tournante de l'Union européenne, prenant pour six mois la relève du Danemark. Objectif affiché : tendre "vers une meilleure Europe", fondée sur "la solidarité et la cohésion sociale", rapporte la Famagusta Gazette.

 

La semaine dernière, Chypre, membre de la zone euro depuis 2008, est devenu le cinquième Etat à solliciter l'aide financière de l'UE, note le quotidien émirati The National. En effet, selon les analystes, l'île aurait besoin de près de 10 milliards d'euros pour venir en aide aux banques en difficultés et pour équilibrer ses finances publiques. La Libre Belgique parle d'une "présidence sous assistance"....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

La présidence danoise de l'UE critique le nouveau "pacte budgétaire" européen

La présidence danoise de l'UE critique le nouveau "pacte budgétaire" européen | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Le gouvernement danois, tout juste à la tête de l'Union européenne, a indiqué mardi que le projet de pacte budgétaire en discussion pour durcir la discipline commune lui posait des difficultés, notamment l'inscription d'une "règle d'or" dans sa constitution.

"Nous avons un problème lorsqu'il s'agit de dire que la règle d'or devrait être inscrite au niveau constitutionnel" des pays, a indiqué la ministre danoise de l'Economie, Margrethe Vestager, lors d'une rencontre avec des journalistes étrangers à Copenhague.

Ce pacte budgétaire décidé dans son principe le 9 décembre, prévoit l'inscription dans les constitutions des pays signataires - ou dans des textes de valeur équivalente - d'une "règle d'or" gravant dans le marbre l'objectif de comptes publics équilibrés.

Le traité doit s'appliquer au minimum aux dix-sept Etats de la zone euro, ainsi qu'aux autres pays de l'UE qui le souhaitent. Tous, sauf la Grande-Bretagne, se sont dits prêts à en discuter....
more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Danemark, Présidence semestrielle de l’Union européenne : le rôle singulier de Copenhague en Europe - Information - France Culture

Danemark, Présidence semestrielle de l’Union européenne : le rôle singulier de Copenhague en Europe - Information - France Culture | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it

Dans l’enceinte communautaire, le Danemark profite d’une situation singulière, à l’instar --il est vrai-- de la Suède, de l’Irlande ou du Royaume-Uni. En juin 1992, par référendum, les Danois avaient « retoqué » le traité de Maastricht, bénéficiant peu après de quatre dérogations (monnaie unique, politique de défense, citoyenneté, justice et police).

Ce traité de Maastricht dit sur mesure avait été accepté, toujours par référendum, en mai 1993. En 2007, le gouvernement avait prévu un référendum sur l’abandon de certaines de ces dérogations, mais le non ferme de l’Irlande au nouveau traité de Lisbonne avait rendu caduc ce projet...

 

Durée de l'émission: 12 minutes

more...
No comment yet.