Union Européenne,...
Follow
Find tag "Musique"
7.0K views | +14 today
Union Européenne, une construction dans la tourmente
L'Union Européenne à travers l'actualité, les réflexions et les débats.
Curated by Vincent DUBOIS
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Les Inrocks - Lisbonne la nuit, entre lifestyle et émergence musicale

Les Inrocks - Lisbonne la nuit, entre lifestyle et émergence musicale | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
La crise ? La capitale portugaise lui rit au nez avec une scène artistique en plein développement. Pour s'en faire une idée, on s'est plongé dans la prog du festival Jameson Urban Routes au Musicbox, coeur battant des nuits alternatives dans le sud de Lisbonne.

 

Lisbonne, la ville soleil. Il y fait encore 25°C en cette fin de mois d’octobre. De Belém au Parque das Nações, les bords de Tage prolongent l’été en regardant la mer en face. Les touristes déambulent parmi les ruelles pavées, sur les terrasses, dans les vieux tramways. Ils ne savent peut-être pas ce qui se passe dans certains quartiers après minuit, quand l’air se rafraichit et que le Musicbox ouvre ses portes. De l’autre côté, la 8è édition du Jameson Urban Routes.


Le Musicbox, c’est le petit club qui, depuis 2006, contribue à réinventer la vie musicale lisboète. Capacité : 200 personnes. Lieu : sous un pont du Cais do Sodré. Ligne directrice : l’émergence, la découverte, la fièvre. Chaque semaine, le public local profite d’une programmation ultra pointue, qu’aucun autre lieu dans le pays peut se vanter de proposer. Concerts brassant les genres, soirées club avec DJ internationaux, résidences avec les meilleurs artisans locaux (le label Principe Discos notamment, on vous en reparlera bientôt) : voilà le programme d’une salle qui, en plus de ça, cultive le charme des bas-fonds tout en jouissant d’installations de qualité.....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Rock européen: et l'Union dans tout ça ? - Trans Eurock Express

Rock européen: et l'Union dans tout ça ?  - Trans Eurock Express | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Considérant que le rock européen a un rôle primordial à jouer dans la construction d'une véritable Europe de la culture et d'un espace politique multilingue, j'ai décidé de me tourner vers la Commission européenne pour avoir son éclairage sur la question. Androulla Vassiliou, Commissaire européenne à l'éducation, à la culture, au multilinguisme et à la jeunesse, a accepté de répondre à mes questions, et je l'en remercie.

Martin Carayol: Quelle est pour vous l’importance de la musique populaire, et en premier lieu du rock, dans la culture européenne des dernières décennies?
Androulla Vassiliou: Je trouve que la musique populaire joue un rôle de plus en plus important. La plupart d'entre nous écoutons de la musique quotidiennement, et parmi tous les genres musicaux, rock et pop sont particulièrement appréciés de nos concitoyens en Europe.
La musique populaire est importante à plus d'un égard. Elle est un extraordinaire moyen d'expression culturelle, tant au niveau individuel que collectif. Elle est un formidable agent de construction de nos identités, ainsi qu'un puissant miroir où viennent se refléter nos sentiments et nos émotions. Elle est aussi bien souvent un «espace» de revendication ou d'interrogation sur certains grands enjeux sociétaux.
Et elle est aussi un secteur économique à part entière qui emploie des centaines de milliers d'Européens.

La Commission a-t-elle des activités ou des programmes liés à la promotion du rock européen?

L'Union européenne soutient la musique – dont le rock – par le biais de son programme Culture.
Doté d'un budget de 400 millions d'euros pour la période 2007-2013, ce programme aide les artistes, les professionnels de la culture et les organisations culturelles – toutes disciplines confondues – à développer des projets de coopération avec des partenaires situés dans d'autres pays européens que le leur. Ce même souci de favoriser les coopérations et la circulation des personnes et des œuvres se retrouve au cœur d'Europe créative, le nouveau programme culturel que propose la Commission européenne pour la période 2014-2020, auquel nous souhaitons affecter un budget en augmentation de 37 % par rapport à la période actuelle....
more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Exception culturelle : Et si l'Europe cédait à l'Amérique ?

Exception culturelle : Et si l'Europe cédait à l'Amérique ? | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it

L’"exception culturelle" est fondamentale pour assurer l'avenir du cinéma européen. Sans subventions, la production européenne cessera d'exister, s'inquiètent des réalisateurs du Vieux continent, alors que Bruxelles s'apprête à négocier sur la question avec Washington.       Par Paweł T. Felis

 

Annoncées depuis le début de l'année, les négociations entre l'Union européenne et les Etats-Unis sur la création d'une zone de libre-échange suscitent l'enthousiasme, mais aussi des doutes. "Cet accord permettra de créer des emplois et de stimuler la croissance économique des deux côtés de l'Atlantique", a annoncé le président du Parlement européen Martin Schulz, soutenu par la majorité des ministres de l'économie de l'UE. La signature de l'accord est une quasi certitude : la culture européenne pourrait en être la première, et la plus grande, victime.

En 1998, la Commission européenne a harmonisé les règles grâce auxquelles les œuvres cinématographiques et audiovisuelles européennes bénéficient d'un traitement particulier, basé sur la règle de "l'exception culturelle". Autrement dit, chaque état membre peut soutenir sa production nationale de films et de la musique selon le principe que "la promotion de la culture est l'une des principales fonctions de la communauté européenne". Or selon les termes du futur accord de libre-échange, les films et la musique deviendraient une marchandise comme une autre. Quelles en seraient les conséquences ?

 

Premièrement, on risque de voir disparaître les institutions nationales qui accordent des subventions à la majorité des films européens (en Pologne, ce rôle revient à l'Institut Polonais de l'Art Cinématographique, ou PISF). La raison d'être de ces institutions est justement la mise en oeuvre de la protection culturelle. Le problème majeur n'est cependant pas l'absence de ces institutions mais de l'argent qu'elles récoltent sur le marché (en Pologne, les fonds proviennent notamment de la vente des places de cinéma et des chaînes de télévision). Sans ces fonds, les films de Smarzowski, Jakimowski, Krauze, ou Holland, mais aussi ceux de Haneke, des frères Dardenne et de Cristian Mungiu, n'auraient jamais vu le jour.

La menace pèse également sur le système des quotas européens, selon lesquels chaque station de télévision européenne a l'obligation de réserver au moins 50 % de sa programmation à la production européenne. Finalement, c'est tout le fonctionnement des médias publics qui est remis en question, comme l'est aussi celui de la redevance télévisuelle. Les petits cinémas investis dans la promotion de films européens et subventionnés par les institutions de l'Union, ne pourront plus prétendre aux aides, au même titre que les créateurs de musique polonaise. Conformément à la loi sur la radio et la télévision actuellement en vigueur, chaque station de radio doit consacrer au moins 33 % de sa programmation musicale à la musique polonaise. Selon les termes de l'accord de libre-échange, de telles réglementations n'auront plus lieu d'être....

more...
No comment yet.