Les lectures de l'été des députés européens | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it

Sous les pavés (littéraires), la plage : quelle meilleure période que l'été pour se relaxer au soleil avec un bon livre ? Mais que lisent les chefs des groupes politiques au Parlement ? Petite liste des lectures incontournables de l'été avec les commentaires de ceux qui les recommandent.

 

Martin Schulz, Président du Parlement, membre du groupe parlementaire S&D  (Socialistes et Démocrates):

"Die Zisterzienser. Geschichte eines europäischen Ordens", d'Immo Eberl ["Les moines cisterciens : histoire d'un ordre européen"]

J'ai envie de découvrir l'influence des traditions monastiques sur la culture européenne. 

"Helmut Schmidt, volumes I et II", biographie d'Hartmut Soell.

Helmut Schmidt est l'un des politiciens les plus fascinants que je connaisse. J'ai eu l'honneur de le rencontrer et de d'échanger longuement avec lui sur la crise économique et le futur de l'UE.

 

Hannes Swoboda, leader autrichien groupe parlementaire S&D (Socialistes et Démocrates)

"Hungary between democracy and authoritarianism", Paul Lendvai [La Hongrie, entre démocratie et autoritarisme]

Le professeur Paul Lendvai présente la Hongrie contemporaine comme l'illustration des nouvelles menaces qui pèsent sur les jeunes démocraties d'Europe centrale. Il détaille les changements survenus dans le pays ces dernières années, la mutation de son régime en un système autoritaire et offre à ses lecteurs un témoignage passionnant, basé sur ses relations personnelles avec des personnalités hongroises et son immense culture politique.

 

Guy Verhofstadt, leader belge du groupe Alliance des Libéraux et des démocrates pour l'Europe (ADLE)

"Why Nations Fail: The Origins of Power, Prosperity, and Poverty", de Daron Acemoglu et James Robinson ["Pourquoi les nations échouent : les origines du pouvoir, de la prospérité et de la pauvreté"]

Ce livre est une leçon intéressante pour l'Europe et l'Union européenne. Pourquoi certaines nations deviennent riches et puissantes, alors que d'autres restent pauvres et divisées. La réponse ? "Ce n'est pas une question d'économie mais de politique." Nous ne devons pas vivre pas au-delà de nos moyens mais réformer nos institutions et adapter notre législation si nous voulons maintenir notre prospérité.

 ....