Union Européenne,...
Follow
Find tag "Indignés"
6.4K views | +0 today
Union Européenne, une construction dans la tourmente
L'Union Européenne à travers l'actualité, les réflexions et les débats.
Curated by Vincent DUBOIS
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Néonazis, Indignés et féministes entrent au Parlement européen

Néonazis, Indignés et féministes entrent au Parlement européen | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Le scrutin de dimanche a vu émerger nombre de petits partis.



Né du mouvement des Indignés qui marqua l’année 2011 par l’occupation des places publiques dans les grandes villes espagnoles, Podemos («Nous pouvons») entend porter au Parlement européen les revendications des manifestants: lutte contre la corruption, contre la finance-reine, réforme du système économique, redonner la parole aux citoyens… En figure de proue du parti, Pablo Iglesias, 35 ans, professeur de sciences politique à l’université de Madrid. Il occupera l’un des cinq sièges remportés par son parti que les électeurs ont placé en quatrième position des résultats avec 7,9% des voix. En France, la liste «féministes pour une Europe solidaire» a fait autour de 0,16%, ce qui est loin d'être suffisant pour le Parlement.

Ils sont plus de 300 000 Allemands à avoir choisi le Parti national démocrate d’Allemagne (NPD), ce parti d’extrême droite raciste et antisémite fondé en 1964. Le NPD ne récolte que 1% des suffrages exprimés, mais c’est suffisant pour qu’il entre au Parlement pour la première fois de son histoire. Le parti profite d’une réforme du système électoral allemand pour les européennes, passé à la proportionnelle intégrale, c’est-à-dire qu’il n’y a plus de seuil minimum pour avoir un élu. C’est un de ses plus anciens membres qui devrait occuper le siège gagné à Strasbourg, Udo Voigt. Cet admirateur d’Adolf Hitler avait été un temps éloigné du parti car suspecté par ses pairs d’homosexualité, pratique que le NPD réprouve au plus au point refusant même tout statut civil aux homosexuels.

C’est la Suédoise Soraya Post qui sera la première féministe élue comme telle au Parlement. Avec un score de 5,3%, sa liste Feministikt Initiativ («Initiative féministe») gagne un siège. Pour elle, c’est en réaction à l’extrême droite et au racisme que certaines voix se sont portées sur sa candidature. Elle y voit le début d’un mouvement qui dépasse le féminisme seul.

 

A l’origine petit mouvement étudiant, le Jobbik, parti antisémite, antirom, anticommunisme et anticapitalisme, fait son entrée au Parlement, avec trois sièges. Avec 14,68% des voix, le Jobbik est en recul par rapport aux élections législatives du 6 avril, où il avait remporté 20% des suffrages. Son leader, le trentenaire Gabor Vona, se sera donné beaucoup de mal pour lisser l’image du parti et faire oublier sa milice prompte à ratonner les Tsiganes. Aujourd’hui, le Jobbik, toujours jugé infréquentable par une partie de l’extrême droite européenne, manipule les thèmes classiques des nationalistes : immigration, chômage, traditionalisme religieux.


Autre gagnant de la réforme du système électoral allemand, le parti satirique Die PARTEI. Il aura suffi de 184 525 voix, soit 0,6% des suffrages exprimés, pour permettre à l’humoriste Martin Sonneborn, 49 ans, de faire son entrée au Parlement....Die PARTEI a fait campagne pour les Européennes autour de trois slogans simples: «Merkel est bête», «Merkel est grosse» et «Non à l’Europe, Oui à l’Europe».

Martin Sonneborn ne compte toutefois pas s’éterniser dans les couloirs de Bruxelles ou de Strasbourg. Il a promis de passer les quatre premières semaines de son mandat à «préparer intensivement sa démission» en faveur d’un autre candidat de Die PARTEI. «Nous allons essayer de démissionner tous les mois, pour infiltrer 60 de nos adhérents (à raison de un par mois pendant les cinq ans du mandat) dans le Parlement européen» et être ainsi généreusement rétribués à tour de rôle par Bruxelles.


more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

En Espagne, un patron de café devient un héros national

Alberto Casillas, patron d'un bar madrilène, a protégé des manifestants dans son établissement, le 25 septembre, contre un assaut des policiers anti-émeutes.

 

Hier inconnu, Alberto Casillas, barman de 49 ans d'un bar madrilène, est devenu une star en Espagne le 25 septembre. Une vidéo, dans laquelle on le voit protéger valeureusement des manifestants effrayés s'étant réfugiés à l'intérieur de son bar pour fuir la police, a fait le tour du Web espagnol. Depuis, l'homme est devenu le protagoniste le plus célèbre des manifestations anti-austérités du 25-S (25 septembre), où les affrontements entre la police et les manifestants ont fait 60 blessés, et lors desquelles 26 personnes ont été interpellées.

Dans la vidéo, on voit des dizaines de manifestants terrorisés se mettre à l'abri dans le bar "Prado", où Alberto travaille. Celui-ci se positionne immédiatement face aux policiers anti-émeute pour les protéger, joignant les mains et hurlant pour implorer les policiers de ne pas entrer dans le bar : "Sur ma vie, vous n'entrerez pas. On va assister à un massacre !"..

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Espagne : la crise sera-t-elle féconde ?

Espagne : la crise sera-t-elle féconde ? | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Alors qu'un Espagnol sur quatre est au chômage, le gouvernement mise sur un mégaprojet de casinos pour recréer de l'emploi. La Catalogne, elle, rouvre le débat sur l'union entre Madrid et les communautés autonomes.

 

Intitulée L'Année prochaine sera meilleure, la pièce humoristique à l'affiche en ce moment au Théâtre des Beaux-Arts de Madrid est une manière de railler les adeptes de la méthode Coué qui ne seraient pas secoués par le troisième plan d'austérité annoncé en juillet par le premier ministre, Mariano Rajoy, en échange du plan de sauvetage accordé par Bruxelles aux banques espagnoles. Trois plans d'austérité successifs en huit mois, imposés par le Parti populaire (PP, droite) au pouvoir depuis novembre 2011. Ils ont plongé la population dans une "dépression collective", d'après le diagnostic du philosophe Fernando Savater, qui vient de publier une sorte de manuel de secours moral pour les jeunes au titre évocateur, Etica de urgencia ("Ethique de l'urgence", éd. Ariel).

Le gouvernement espère des "signes de reprise" dans certains secteurs en 2013, mais n'escompte pas sortir l'économie de la récession avant 2014. Pour le moment, les chiffres officiels égrènent leurs catastrophes : 4 625 000 personnes inscrites au chômage fin août (un actif sur quatre, et un sur deux parmi les jeunes), soit 38 200 personnes de plus qu'en juillet. Ce mois-là pourtant, le tourisme international ( "pétrole de l'économie" espagnole avec les exportations) a atteint un record historique, avec 7,7 millions de visiteurs, surtout allemands, français et britanniques. Ils ne sont pas uniquement venus par solidarité européenne : les prix des hôtels ont baissé. Les Espagnols ont obtenu des contrats de travail, quoique temporaires pour la plupart.

 

Depuis 2007, quelque 210 000 entreprises - des PME dans leur immense majorité - ont fermé leurs portes, dont 47 000 au cours des douze derniers mois. Si la révolte collective n'est pas d'actualité, c'est, de l'avis général, parce que le secteur informel représente toujours un quart de l'activité du pays et que la sacro-sainte famille joue à plein le rôle de filet de sécurité pour ses membres affectés, en plus des banques alimentaires et des ONG. Les jeunes "indignés", eux, ont quitté la Puerta del Sol. "Ils étaient motivés par des problèmes concrets, ils les ont partagés dans un vaste forum, tout en découvrant l'art de la politique", analyse Fernando Savater....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Le tribunal de Francfort exige le départ des « indignés » devant la BCE | Humanite

Le tribunal de Francfort exige le départ des « indignés » devant la BCE | Humanite | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it

Les Indignés de Francfort doivent lever le camp devant la Banque centrale européenne. Ainsi en a décidé le tribunal administratif de Francfort ce mercredi matin. Les Indignés ont quatre jours pour évacuer le lieu après sept mois de campement symbolique.

Le motif invoqué par le tribunal est que « l’interdiction de stationner qui court du 16 mai 8h00 au 20 mai 16h00 doit être appliquée ». Un recours a été déposé devant la Cour constitutionnelle, en vain. Dans le campement, une centaine de personnes assises sont encerclées par la police et se tiennent prêtes à être évacuées.

Interdiction de plusieurs manifestations dans le quartier des affaires

La tension est montée d’un cran dans le camp des militants pourtant pacifistes, suite à l’interdiction de certaines manifestations prévues cette semaine contre la politique d’austérité et les banques. La ville redoute en effet que les « Occupy Francfort », collectif d’associations anti capitalistes comprenant les indignés Francfortais, et les quelques 40 000 manifestants attendus par la police locale ne troublent l’ordre public du quartier central des affaires de la capitale financière allemande. Certaines manifestations jeudi et vendredi ont été prohibées, en revanche celles de mercredi et de samedi sont toujours autorisées.

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

En Espagne, papis et mamies font de la résistance - Rue89

En Espagne, papis et mamies font de la résistance - Rue89 | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it

Ils se surnomment “les enfants” du 15-M, le sigle des manifestations des "Indignés" espagnols, et pourtant ils ont pour la plupart plus de 60 ans, ils sont à la retraite, ils sont "iaios" (grands-parents en catalan) et ils sont des vétérans du militantisme.

Celestino Sánchez, Antonia Jover, Adrián Rísquez et Rosario Cunillera sont quelques-uns des membres des « Iaioflautas », un collectif qui a vu le jour à Barcelone au mois d'octobre dernier au milieu des tentes installées place de Catalogne.

Leur objectif est d'aider les jeunes à leur manière. Mais le combat, affirment-ils, reste le même :

« Pour une démocratie digne de ce nom et une justice sociale, contre les banquiers et les politiciens complices. »

Les « Iaioflautas » dont le nom a été créé par solidarité avec les « Perroflautas » – terme désignant à la base les marginaux faisant la manche avec leur chien et utilisé de manière péjorative utilisé par la présidente de la communauté urbaine de Madrid pour désigner les jeunes manifestants – utilisent certaines méthodes ayant déjà fait leurs preuves par le passé contre le franquisme et lors de mouvements syndicaux espagnols de gauche, tout en se servant des nouvelles technologies...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Italie : Beppe Grillo se prépare à envahir l'Europe

Italie : Beppe Grillo se prépare à envahir l'Europe | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Le Mouvement 5 Etoiles du comique blogueur a été la révélation des élections de fin février.

Son programme anti-establisment et ses méthodes de “démocratie numérique” sont partagées par de nombreuses formations en Europe, qui pourraient faire front commun lors des élections européennes de 2014. Par Ferruccio Sansa | Emiliano Liuzzi

 

Beppe Grillo a un objectif : l’Europe. Alors que la politique italienne peine à se remettre du tsunami qui vient de la secouer, chez lui, à Gênes, le leader du Mouvement 5 Étoiles vole déjà par la pensée au-delà des frontières. Son objectif déclaré est désormais d’exporter son expérience vers d’autres pays européens où la crise politique et économique est semblable à celle que traverse l’Italie. “Nous ne pouvons pas penser que nous avons fait tout ça pour nous arrêter ici, à Rome. On doit aller plus loin et notre objectif, c’est Strasbourg en 2014, le Parlement européen. Parce qu’il y a une nécessité similaire à celle de l’Italie et parce que si nous prenons pied en Europe, ce sera un changement déterminant pour toute notre époque”, a-t-il déclaré à ses partisans.

Velléitaire ou visionnaire ? Ces dernières semaines, l’objectif est devenu nettement plus concret depuis que les discussions sur le réseau social Meetup se sont étendues au-delà des frontières et des langues. Une “révolution”, disent les participants, “une espèce de Mai ’68 qui aurait la Toile pour vecteur”. “Nous venons tout juste de commencer”, expliquent Grillo et les siens à ceux qui les écoutent ces jours-ci, et qui ne sont pas aussi nombreux qu’on pourrait le croire : le Mouvement 5 étoiles (M5E) a des contacts surtout dans les pays de l’Est — en Slovaquie, Roumanie et Bulgarie. Mais ses regards se tournent particulièrement vers la Grèce, l’Espagne, le Portugal : “C’est en ce sens que je répète que nous venons à peine de commencer”...

 

En Europe, la presse reste divisée au sujet de Grillo. Manuel Castells, de La Vanguardia écrit que “le caractère expérimental de ce projet qui s’en prend à la politique traditionnelle est bien clair. Il a été soutenu par des millions de personnes et par une grande partie des jeunes qui s’identifient avec le désir de sortir de l’impasse des manipulations et de l’opacité engendrées par la délégation des pouvoirs. Or ce sentiment de distance croissante entre les société civiles et les institutions politiques se répand  aussi en Espagne”.

L’Espagne, justement. Un des points de départ de ce que pourrait être la propagation des idées du M5E en Europe. Le 15 octobre 2011, les rues et les places s’étaient remplies de jeunes qui réclamaient un monde nouveau. C’étaient les Indignados espagnols, les Indignés français ou les Occupy Wall Strett américains. Ils étaient des milliers. En Italie, il y eut quelques magasins pillés, la police matraqua ici et là, et puis plus rien....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

A Madrid, des manifestants veulent occuper le Parlement

A Madrid, des manifestants veulent occuper le Parlement | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Dispositif policier imposant, intimidation des manifestants, Madrid fait tout son possible pour dissuader les activistes du "25-S" d'occuper le Parlement espagnol.

 

L'atmosphère, dans le centre ville de Madrid, est électrique, mardi 25 septembre à la mi-journée. Quelque 80 collectifs de militants espagnols ont appelé, dès le mois d'août, à occuper ou encercler symboliquement le Parlement de Madrid le jour de la session plénière, pour protester contre la "séquestration de la souveraineté du peuple par la troïka [Banque centrale européenne, Fonds monétaire international et Commission européenne] et les marchés financiers".

Le gouvernement a barricadé les abords des Cortes et multiplié les avertissements à l'encontre des manifestants, qui devraient se heurter à un dispositif policier massif : 1 500 policiers anti-émeutes ont été déployés.

L'initiative a été lancée via les réseaux sociaux. Sur Facebook, 50 000 personnes ont répondu à l'appel à manifester d'"Ocupa el congreso". Le gouvernement semble craindre une forte mobilisation et mène depuis plusieurs semaines une tentative de déminage en amont.

Samedi 15 septembre, des policiers ont ainsi arrêté quatre personnes qui s'apprêtaient à déplier une pancarte annonçant "la manifestation du 25-S" (25 septembre). Le lendemain, quarante personnes qui se réunissaient dans le parc du Retiro à Madrid pour préparer la manifestation ont dû se soumettre à un contrôle d'identité effectué par la police nationale. Le motif de l'interpellation : "réunion de plus de 20 personnes non communiquée". Huit d'entre elles devront comparaître devant le Haut tribunal pénal pour délit à l'encontre des hautes instances de la nation...

more...
No comment yet.
Rescooped by Vincent DUBOIS from Chronique des Droits de l'Homme
Scoop.it!

À Madrid, les Indignés fêtent leur premier anniversaire malgré le durcissement pénal - Regards.fr

À Madrid, les Indignés fêtent leur premier anniversaire malgré le durcissement pénal - Regards.fr | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it

Du 12 au 15 mai, les indignés espagnols ont défié les restrictions du gouvernement en prenant la rue pour commémorer le début de leur mouvement. Un an après, avec autant voire plus de raisons de contester la situation sociale et politique, des dizaines de milliers de personnes ont reproduit à Puerta del Sol l’image qui avait fait le tour du monde...


Via Alcofribas
more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Les indignés ont déferlé sur l’Europe par centaines de milliers | Humanite

Les indignés ont déferlé sur l’Europe par centaines de milliers | Humanite | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it

Des centaines de milliers d’indignés ont manifesté ce weekend en Espagne, au Portugal ou encore en Angleterre, reprenant symboliquement les rues un an après la naissance de leur mouvement. Les mots d’ordres sont toujours d’actualité, ils dénoncent la crise, la corruption et le chômage. Des milliers d’entre eux, bravant l'interdiction, ont passé la nuit sur la place Puerta Del Sol.

"Ils ne nous représentent pas", scandaient des dizaines de milliers de manifestants à Madrid. Les indignés ont envahi la Puerta del Sol, la grande place du centre de la ville qui a vu naître le mouvement, le 15 mai 2011, pour une nuit de fête, défiant l'interdiction officielle de manifester après 22 heures. Au total, des manifestations étaient organisées dans 80 villes d'Espagne, ils étaient plusieurs dizaines de milliers dans les principales villes comme Madrid et Barcelone.

"Votre dette, ne la payons pas", annonçait une grande banderole. D'autres encore proclamaient: "Nous ne sommes pas des marchandises aux mains des politiques ou des banquiers", "La violence, c'est de gagner 600 euros". Partout dans la foule, des bras levés agitaient de petites pancartes avec un seul mot, "Non",...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Retour sur le mouvement des Indignés | Humanite

Retour sur le mouvement des Indignés | Humanite | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it

Contre la précarité liée à la crise et le pouvoir de la finance, les Indignés manifestent aujourd'hui dans le monde entier espérant donner une dimension internationale à cette forme de contestation inédite, née en Espagne au printemps dernier. Retour sur un mouvement en pleine expansion.

more...
No comment yet.