Union Européenne, une construction dans la tourmente
7.0K views | +0 today
Follow
Union Européenne, une construction dans la tourmente
L'Union Européenne à travers l'actualité, les réflexions et les débats.
Curated by Vincent DUBOIS
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by Vincent DUBOIS from L'enseignement dans tous ses états.
Scoop.it!

Les Inrocks - Le nouveau programme Erasmus+ en 5 chiffres

Les Inrocks - Le nouveau programme Erasmus+ en 5 chiffres | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Si le programme Erasmus est connu dans toute l’Europe, le petit nouveau, "Erasmus+", a beaucoup moins fait parler de lui. Il devrait pourtant entrer en vigueur le 1er janvier 2014. Décryptage de ce nouveau programme en 5 chiffres.

 

On l’a cru un temps en danger, il est finalement renforcé. Le programme Erasmus continuera bien à aider des centaines de milliers d’étudiants à se former à l’étranger, parmi les 33 pays partenaires (les 28 Etats membres de l’Union européenne plus l’Islande, le Liechtenstein, la Norvège, la Suisse et la Turquie).

Mais par souci de simplification, “Erasmus” va être regroupé avec d’autres programmes d’échange européens sous l’appellation “Erasmus+”. Si le Parlement européen a adopté la proposition le 19 novembre dernier, le Conseil (Etats membre) devrait donner son accord le 11 décembre prochain.

Décryptage du nouvel “Erasmus+” en 5 chiffres.

 

 

• 7 programmes réunis en un

Si le programme garde le nom du fameux philosophe humaniste, il regroupera tous les dispositifs mis en place par l’Union européenne en faveur de la formation des jeunes. “Comme nous ne voulions pas perdre l’étiquette d’Erasmus, nous avons nommé le nouveau programme Erasmus+“, confie Doris Pack, député Parti Populaire Européen (PPE) rapporteur du texte sur Erasmus+.

Sous ce label seront regroupés :

- Erasmus

- Erasmus Mundus, qui permet à des étudiants européens de partir dans des pays non-européens

- Leonardo da Vinci, qui permet à des étudiants d’aller se former professionnellement en tant qu’apprentis à l’étranger

- Comenius, destiné aux élèves de la primaire jusqu’au lycée

- Grundtvig, pour les adultes ayant décidé de reprendre leurs études

- Jeunesse en Action, pour les jeunes de 13 à 30 ans qui souhaitent faire du volontariat à l’étranger

- Un volet sportif (développé ci-dessous)

 

 

• 14,7 milliards d’euros

C’est le budget alloué au programme Erasmus+ pendant les sept prochaines années (2014-2020). Cela équivaut à une augmentation de 40% par rapport aux budgets cumulés alloués aux programmes pour la période précédente, de 2007 à 2013. Le programme Erasmus seul, par exemple, disposait de 3,1 milliards d’euros pour 2007-2013.

...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Plus de trois millions d'Européens ont déjà bénéficié d'Erasmus

Plus de trois millions d'Européens ont déjà bénéficié d'Erasmus | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
L'Espagne est le pays le plus prisé, et ses habitants ont été les plus mobiles depuis la création du programme d'échanges européen il y a 25 ans.

 

Plus de trois millions d’étudiants ont bénéficié du programme d’échanges Erasmus depuis sa création il y a 25 ans, dont 250 000 pour l’année universitaire 2011-2012, a annoncé lundi la Commission européenne.

Parmi les pays participants, les destinations les plus prisées des étudiants ont été l’an dernier l’Espagne, la France et l’Allemagne. Les Espagnols ont aussi été les plus nombreux à partir à l’étranger, suivis des Allemands et des Français.

Avec un taux de croissance de 18% par rapport à l’année précédente, les stages en entreprise sont de plus en plus demandés. En 2011-2012, un étudiant Erasmus sur cinq (soit près de 50.000 au total) a choisi cette option.

«Erasmus est plus important que jamais en ces temps de difficultés économiques et de fort chômage des jeunes : grâce à ce programme, les étudiants acquièrent des compétences et une expérience internationale qui accroissent leur aptitude à l’emploi et leur permettent d’être plus mobiles sur le marché du travail», a estimé la commissaire européenne chargée de l’éducation,Androulla Vassiliou...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

UE : le Parlement européen refuse de négocier le budget 2013

UE : le Parlement européen refuse de négocier le budget 2013 | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
La présidence chypriote de l'UE a été informée de la décision du Parlement mais tentait encore de sauver la réunion mardi dans l'après-midi.

Le Parlement européen a annoncé mardi 13 novembre son refus de négocier en l'état le budget de l'UE pour l'année 2013, entraînant de facto l'échec de la réunion prévue mardi soir avec les ministres européens chargés du budget. La présidence chypriote de l'UE a été informée de la décision du Parlement mais tentait de sauver la réunion, a déclaré à l'AFP un de ses porte-parole.

"Devant l'impossibilité actuelle dans laquelle se trouve le conseil [des ministres de l'UE] de régler le problème du reliquat de 2012 (...), le Parlement européen ne peut pas poursuivre la négociation budgétaire sur le budget pour l'année 2013", a expliqué le président de la commission des budgets, l'eurodéputé conservateur français Alain Lamassoure.

"Nous cherchons les moyens de ramener le Parlement européen à la table des négociations", a confié le porte-parole de la présidence chypriote. Un échec de la réunion contraindra la Commission européenne à présenter un nouveau projet de budget pour 2013 et de nouvelles négociations devront s'engager avec le Parlement européen pour trouver un accord avant la fin de l'année.

Le projet de budget 2013 proposé par la Commission prévoit 138 milliards d'euros de dépenses, soit une hausse de 9 milliards (+ 6,8 %) par rapport à 2012. Le Parlement européen était prêt à négocier avec les gouvernements à la condition que ces derniers acceptent de fournir de nouvelles contributions afin de combler un trou de 8,9 milliards d'euros manquants dans le budget 2012, qui a mis à sec les caisses de plusieurs programmes, dont les bourses étudiantes Erasmus...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Mort annoncée d'Erasmus : pourquoi ce programme est essentiel pour l'Europe

Mort annoncée d'Erasmus : pourquoi ce programme est essentiel pour l'Europe | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
J'ai beaucoup changé grâce à cette année Erasmus.

 

Erasmus sera bientôt en cessation de paiement, d'après le député européen Alain Lamassoure. Les coupes budgétaires imposées par de nombreux pays européens ont en effet asphyxié le programme. Faut-il accepter cette perte au nom de la rigueur ? Surtout pas pour notre contributrice, qui nous parle de son expérience Erasmus.

Par Beatrice Masiani, ex étudiante Erasmus.

 

ERASMUS. Pour moi, l'échange Erasmus, c’est un programme fondamental pour consolider l’Union européenne… et c’est aussi ma plus belle expérience. Italienne, j’ai fait un échange Erasmus à Paris, lors de ma quatrième année d’architecture. Cette année m'a beaucoup apporté :

1. Du point de vue de l’autonomie. C’était la première fois que je vivais toute seule, loin de mes parents. En Italie, ce n’est pas comme en France, on reste chez ses parents jusqu’à ce qu’on travaille dans une autre ville ou qu’on se marie… Ce n’est pas évident de partir pendant ses études, surtout quand on habite à Rome, ce qui était mon cas.

2. Du point de vue scolaire. La France et l’Italie ont des approches très différentes de l’enseignement de l’architecture. L’architecture française s’inspire des beaux-arts, l'italienne de l’ingénierie. De plus, l’université française est beaucoup plus basée sur la pratique que l'italienne. Voir deux méthodes différentes, cela permet d’ouvrir sa réflexion.

3. Du point de vue personnel. Mon année Erasmus m’a permis d’apprendre le français. Je ne parlais quasiment pas en arrivant, et dès le mois de janvier j’arrivais à me débrouiller. Évidemment, c’était difficile de s’exprimer au début. Mais cela fait partie de l’aventure....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Erasmus, "success story" d'un quart de siècle

Erasmus, "success story" d'un quart de siècle | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Avec un budget augmenté de 70 % sur la période 2014-2020, le programme Erasmus doit être simplifié dès cette année pour être plus accessible.

 

C'est la "success story" de l'Union européenne. Présente à Copenhague, le 9 mai, pour introduire la conférence sur le 25e anniversaire du programme Erasmus, la commissaire européenne pour l'éducation, la culture et la jeunesse, Androulla Vassiliou, a tressé les lauriers de cette initiative lancée en 1987. "En faisant de la mobilité étudiante une réalité, a-t-elle déclaré, Erasmus a été plus efficace qu'aucun autre programme pour unir les jeunes Européens."

La conférence, au cours de laquelle a été présentée une forte relance d'Erasmus, a donc d'abord permis de dresser un constat flatteur de ce populaire programme.

En 2012-2013, trois millions de jeunes Européens auront bénéficié de ces bourses, de 250 euros par mois en moyenne, qui leur auront permis de poursuivre leurs études dans un autre pays de l'Union européenne (ou l'un des six autres pays non membres qui se sont associés au programme). Les derniers chiffres présentés à Copenhague montrent que le succès ne se dément pas : l'année 2010-2011 a été marquée par une hausse de 8,5 % sur un an du nombre d'étudiants Erasmus (à 231 000)....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

L’Europe propose un « Erasmus pour tous » | La-Croix.com

L’Europe propose un « Erasmus pour tous » | La-Croix.com | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Le nouveau programme prévoit de fondre dans un seul dispositif les sept programmes de mobilité actuels.

 

Le timing pouvait a priori surprendre. Quelques minutes avant la présentation mercredi 23 novembre par le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, de nouvelles mesures de surveillance budgétaire pour affronter la crise de la zone euro, la commissaire européenne en charge de l’éducation et de la culture, Androulla Vassiliou, a dévoilé l’ampleur du budget proposé par Bruxelles pour le nouveau programme Erasmus pour l’éducation, la formation et la jeunesse : 19 milliards d’euros pour la période 2014-2020.

Soit une hausse de 85 % par rapport aux sept programmes de mobilité actuels, qui seront fondus dans un programme unique intégré, baptisé « Erasmus pour tous ».

L’objectif ? Doter l’actuel programme d’échange universitaire européen d’une véritable dimension économique, sans lui faire perdre son rôle d’intégrateur culturel. Les méthodes de coordination entre les États membres seront simplifiées, avec un seul point de contact, un système d’inscription en ligne, et des compétences clarifiées pour les agences nationales responsables du suivi des projets.

 

Le quasi-doublement des fonds alloués devrait permettre de décupler les possibilités d’apprentissage à l’étranger pour les particuliers, étudiants, apprentis mais aussi enseignants et formateurs socio-éducatifs...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Scandale en Espagne après la suppression de bourses Erasmus

Scandale en Espagne après la suppression de bourses Erasmus | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Le ministère de l'éducation espagnol, qui avait décidé de supprimer en cours d'année certaines bourses accordées aux étudiants du programme européen Erasmus, a fait partiellement machine arrière.

 

Après avoir déclenché un nouveau tollé en décidant de supprimer, en cours d'année, certaines bourses accordées aux étudiants du programme européen Erasmus, le ministère de l'éducation nationale espagnole a dû faire partiellement machine arrière, mardi 5 novembre.

Selon un décret publié sans publicité le 29 octobre, la somme des aides accordées, réduite de moitié en 2012, doit être concentrée sur ceux dont les revenus sont les plus faibles et bénéficiant d'une bourse générale. Cette mesure, qui devait avoir un effet immédiat, signifiait la suppression en cours d'année de l'aide pour des milliers d'étudiants espagnols déjà à l'étranger.


Face à un mur de critiques, y compris provenant de son propre camp conservateur ainsi que de la Commission européenne, le ministre très contesté de l'éducation, José Ignacio Wert, a corrigé le tir, maintenant l'ensemble des bourses mais uniquement pour cette année.

"Il a été décidé de façon transitoire et uniquement pour l'année 2013-2014 d'étendre à tous les boursiers Erasmus une aide complémentaire à la charge de l'Etat, pour qu'ils aient au moins ce qu'ils avaient l'année dernière", a affirmé le ministre au Sénat.

Selon lui, concentrer les bourses sur les plus défavorisés permettra d'accorder une aide complémentaire à l'aide européenne de 233 euros pour les plus défavorisés alors qu'elle aurait été de 38 euros si le nombre de bénéficiaires restait le même. Auparavant, la Commission européenne avait rappelé à l'ordre l'Espagne, l'enjoignant d'entendre "les attentes légitimes" des étudiants touchés...

more...
No comment yet.
Rescooped by Vincent DUBOIS from L'enseignement dans tous ses états.
Scoop.it!

Plusieurs choses que vous ignorez sûrement sur Erasmus - Rue89

Plusieurs choses que vous ignorez sûrement sur Erasmus - Rue89 | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Erasmus est sauvé. La "success story" de l'Union européenne était menacée : "Erasmus est à court d’argent", reconnaissait début octobre le porte-parole du commissaire européen au Budget.

 

Le programme européen d’échange d’étudiants et de professeurs allait-il disparaître en raison des coupes budgétaires imposées par de nombreux pays de l’Union ?

Finalement non. Lors de sa plénière de décembre, le Parlement européen a soutenu l’accord de six milliards d’euros destiné à couvrir les factures en suspens ainsi que le budget 2013, sauvant ainsi un programme vieux de 25 ans. La première année, à peine plus de 3 000 étudiants en avaient profité ; ils sont 270 000 aujourd’hui. En 25 ans, plus de deux millions de jeunes issus de 33 pays ont ainsi pu étudier à l’étranger.

Un programme pour tous ? Qui favorise l’intégration européenne ? Et qui marche vraiment bien ? Pas si sûr...

 

1.L’anglais plus que la fiesta au soleil.L’Espagne est le premier pays d’accueil et d’origine des étudiants Erasmus. Soit. Mais la France et l’Allemagne suivent. L’Hexagone arrive en deuxième position : environ 30 000 étrangers y séjournent cette année, et le même nombre d’étudiants le quitte pour parfaire ses connaissances hors des frontières.... 2.Portugal, Danemark et Suède à la mode

 Erasmus stagne en France. Entre 2005 et 2009, les arrivées ont cru de 2,8% seulement, et les départs d’un petit 8,6%.

Le Portugal, le Danemark et la Suède deviennent en revanche des destinations de plus en plus prisées ; entre 2005 et 2009, le Portugal a vu ses séjours Erasmus augmenter de 45%.

Encore plus flagrant : le nombre d’étudiants turcs en mobilité Erasmus augmente très rapidement. Ils étaient moins de 3 000 en 2005, pour passer la barre des 8 000 en 2010 – une augmentation de 180%.

 

3.Trop cher pour plaire à tous

 Le programme devait concerner 10% des étudiants, rappellent les auteurs d’une étude du Centre d’études et de recherches sur les qualifications (Céreq) sur le sujet. L’objectif est loin d’être atteint...

 

4.L’étudiant Erasmus : une femme de 23,5 ans

Pour l’année académique 2009-2010, l’âge moyen des étudiants Erasmus était de 23,5 ans.

Et l’étudiant était une étudiante : 62% des Erasmus sont des femmes, soit une part légèrement supérieure à celle des femmes dans la population étudiante globale....

 

5.Pas très branchés sciences dures

Ce sont enfin les étudiants issus de l’enseignement supérieur universitaire qui se déplacent plus que ceux issus des filières professionnalisantes, selon les mêmes études. Et ils se penchent en priorité sur les sciences sociales, les affaires ou le droit, voire les sciences humaines ou les arts. Les disciplines scientifiques restent boudées....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Erasmus n'a plus d'argent

Erasmus n'a plus d'argent | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it

ÉCONOMIE - Erasmus -qui a fêté ses 25 ans cette année- n'a plus d'argent, les caisses du fonds social sont vides et d'autres programmes européens seront bientôt en cessation de paiement si les Etats refusent de renflouer le budget européen en 2012, a annoncé mardi le député européen français Alain Lamassoure.

"Le fonds social européen est en cessation de paiement depuis le début du mois et ne peut plus effectuer de remboursements aux Etats", a révélé le président de la commission des budgets du Parlement européen au cours d'un point de presse.

"La semaine prochaine ce sera le tour d'Erasmus, le programme pour les étudiants, et à la fin du mois, le programme pour la Recherche et l'Innovation n'aura plus d'argent", a-t-il ajouté.

La faute incombe aux gouvernements qui ont taillé dans le budget 2012 en limitant les dépenses à 129 milliards d'euros, soit une coupe de 4 milliards par rapport aux propositions de la Commission et du Parlement européen, pour le mettre au diapason de la rigueur imposée à l'Europe par la crise financière....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Pharma et Opus Dei : mon Erasmus surprenant à Pampelune - Rue89

Pharma et Opus Dei : mon Erasmus surprenant à Pampelune - Rue89 | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Août 2009 : je foule pour la première fois le sol de Pampelune, capitale de la Navarre, véritable temple pour fans de ferias et de tapas.

Je suis étudiant en pharmacie et je m’apprête à passer un an en Espagne, pour ma troisième année dans la prestigieuse « Universidad de Navarra ».Avant de partir, je cherche des infos sur la fac dans laquelle je vais étudier par l’intermédiaire d’anciens Erasmus. Je découvre notamment que l’Université a été créée par l’organisation catholique de l’Opus Dei.

Fondée en 1928 par le prêtre espagnol Josemaría Escrivá de Balaguer, l’Opus Dei, cette association de laïcs catholiques, branche officielle et reconnue du catholicisme, a été de nombreuses fois victime de controverses. Elle est aujourd’hui célèbre grâce au « Da Vinci Code », livre dans lequel elle est pratiquement caricaturée.

En 1952, De Balaguer fonde sa propre Université à Pampelune, puis la hisse peu à peu vers le rang le plus haut. C’est à présent la référence absolue de tout étudiant, « Le Harvard espagnol ».

 

En entrant sur le campus, la première chose qui me frappe est sa taille et son infinie propreté. Les espaces verts sont gigantesques et taillés à la perfection, et les panneaux de bienvenue à l’entrée du campus traduits en huit langues.

En passant la porte du bâtiment pharmacie, légèrement excentré par rapport aux autres, j’ai affaire à un gardien pour pouvoir passer les portiques de sécurité. Les bâtiments sont somptueux et l’équipement informatique dernier cri est présent presque partout.

Plus tard, en validant mon inscription dont les frais me sont offerts par mon statut d’Erasmus, une grille de tarifs était là sous mes yeux, je comprends alors la raison de tout ce luxe. Dix mille euros en moyenne pour une année, et des tarifs allant jusqu’à 20 000 euros le semestre pour certains étrangers.

Au fil de mon année, je ne note au final pas grandes différences entre la façon d’enseigner des professeurs « Opusien », et celle des français. Ce sont même d’excellents profs, talentueux et disponibles, tout ce que l’on peut attendre d’une faculté privée en somme....

more...
No comment yet.
Rescooped by Vincent DUBOIS from L'enseignement dans tous ses états.
Scoop.it!

25 ans d'Erasmus: un programme ciment de la construction européenne

25 ans d'Erasmus: un programme ciment de la construction européenne | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Évoquer le programme Erasmus sans mentionner L'auberge espagnole relève de la gageure, nous ne nous y risquerons pas.

 

Quand Cédric klapish part filmer une bande de grands adolescents venus des quatre coins de l'Europe à Barcelone pour poursuivre leurs études loin de chez eux, le réalisateur ne sait pas que sa comédie deviendra un film culte de la "génération erasmus". À sa sortie en 2002, L'auberge espagnole (regardez la bande-annonce) révèle aux yeux de milliers d'étudiants l'existence d'un programme d'échanges encore quelque peu confidentiel. Depuis, le nombre d'étudiants français partant chaque année avec Erasmus a presque doublé (16.000 en 2002, plus de 31.000 désormais).Lancé en 1987 par onze Etats de l'Union, le programme a d'ores et déjà permis à plus de deux millions de jeunes Européens d'étudier dans le cadre d'échanges impliquant désormais 33 pays dont les 27 membres de l'UE, l'Islande, le Liechtenstein, la Norvège, la Suisse, la Croatie et la Turquie.

 

"La génération Erasmus aura une influence croissante dans la société"....

more...
No comment yet.